FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 Ballades en pays horlogers (I) Besançon

Aller en bas 
AuteurMessage
marc_wl
Animateur
marc_wl

Nombre de messages : 944
Age : 62
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 11/09/2006

Ballades en pays horlogers (I) Besançon Empty
MessageSujet: Ballades en pays horlogers (I) Besançon   Ballades en pays horlogers (I) Besançon EmptyMar 17 Oct - 1:04

J'ai (re)découvert l'horlogerie en 2005 après quelques recherches sur

les ordinateurs personnels et autres instruments de calculs ou de

navigation qui les ont précédé : calculatrices, règles et cercles à

calculs. Inévitablement, j'ai trouvé associé à cet instruments les

montres et horloges, calculateurs simples mais si étonnants découpant

le temps en petites unités de base régulières et les accumulant

dans des registres: secondes, minutes, heures, jours, semaines,

années...



Tout comme on peut s'intéresser à un ordinateur par les pièces qui les

composent en les assemblant par soi-même, j'ai pu découvrir les

composants d'une montre puis de chronographe, leurs assemblage,

nettoyage, fonctionnement micromécanique, lubrification, leur marche et

leur blocage aussi parfois!


Ballades en pays horlogers (I) Besançon Red_band_006r


S'exercant sur de vieilles pièces bon marché des années 50 trouvées aux

puces ou dans le quartier d'Ainay à Lyon, devant les poinçons

"Jeanbrum", "Cupillard", "MHS" ou autres j'imaginais les personnes qui

les avaient construites, puis comment elle avait pu être vendues,

entrentenues, portées par des personnes inconnues, oubliées dans des

tiroirs, parties en brocante lors de débarras de famille.


Ballades en pays horlogers (I) Besançon Red_band_005r


Ballades en pays horlogers (I) Besançon Reliac_06








Rien de précieux dans ces calibres, mais une certaine qualité d'une

époque où les montres mécaniques étaient aussi banales que les montres

quartz ou les téléphones portables. Juste des pièces d'horlogerie

populaire de l'après guerre, outils journaliers auxquels on a sans

doute prêté une attention modérée après l'achat à l'horlogerie de

quartier ou de chef-lieu.


Ballades en pays horlogers (I) Besançon Red_band_003r






Attention modérée, mais montres réparables et réparées. J'ai même

trouvé au même marché aux puces, les pièces d'un fond d'horloger qui

m'a permis de les faire revivre à l'optimal. J'ai acquis ma 1ère Lip à

l'autonme 2005 : un modèle 1956 de type R25 à troteuse décentrée à 6h.

Marche impressionante quasi chronométrique +4s/jour à plat. Le fond est

frappé des armoiries de la ville de Besançon où elle fut

vraisemblablement construite. Une R136 1964 extra plate à suivi (merci

Pierre69!!), toute aussi précise.




Ballades en pays horlogers (I) Besançon Lip_R136_005r




L'été 2006 fut réduit en vacances pour des raisons de service, mais les

week ends restaient libres de ballades. De Lyon, on est à quelques

encablures du triangle d'or de l'horlogerie franco-suisse entre

Genevois, Neuchâtel, et Besançon.




Ballades en pays horlogers (I) Besançon Map




Ma 1ère visite fut réservé la vallée du Haut Doubs (une merveille), Pontarlier, Morteau, Villers-le-Lac;


Ballades en pays horlogers (I) Besançon Pict0010r-1




la seconde pour La Chaux-de-Fond, Le Locle et Neuchâtel; la troisième (un authentique pélerinage..) fut pour la Vallée de Joux;


Ballades en pays horlogers (I) Besançon Joux_002



puis vinrent une visite spéciale pour Besançon et une autre à Genève.


Ballades en pays horlogers (I) Besançon Joux_001

(arrivée à la Vallée de Joux par le Brassus)




Après les 38°C de rigueur de la fournaise lyonnaise en Juillet, les 15°

et le temps pluvieux de ce 15 Août est comme un paradis...Au

Palais Granvelle, construit entre 1534 et 1542 par Granvelle conseiller

de l'Empereur Charles Quin...le "musée du temps"




Ballades en pays horlogers (I) Besançon Besancon_011




Les lieux imposent le respect.




Ballades en pays horlogers (I) Besançon Besancon_012








Entrée gratuite au musée où on me garde aimablement mon parapluie (que

j'aurais un peu de peine à récupérer à la sortie). Une exposition

particulière d'horloges Empire, commande d'état pour meubler les

résidences officielles napoléoniennes. Un horloger fera une mini

conférence sur les origines du "mouvement de Paris", standart

d'horloges domestiques pendant 250 ans...


Ballades en pays horlogers (I) Besançon Besancon_024


Ballades en pays horlogers (I) Besançon Besancon_021




J'apprécie particulièrement l'horloge "serpent" qui m'amuse un moment :




Ballades en pays horlogers (I) Besançon Besancon_022




Les montres anciennes du 1er étage sont complétées d'une salle à

caractère pédagogique sur les différents aspects du temps, physique et

d'observatoire. On y rappelle la découverte de la piézo-électricité par

Pierre et Marie Curie à l'origine de l'oscilateur quartz, mais aussi

que Besançon fut déclaré "Observatoire National" en 1882, chargé de

"fabriquer" le temps national selon le cahiers des charges suivant :





1-"Elaborer" le temps à partir d'observation stelaires de nuit



2-garder ce temps en utilisant les horloges les plus précises possibles



3-diffuser ce temps en différent empalcements dans la ville pour une usage officiel



4-Certifier "chronomètre" certaines horloges ou montres.





Une autre époque pré-GPS et satellitaire bien entendu mais

l'observatoire existe toujours sous forme de laboratoire de recherche (ce lien)


Ballades en pays horlogers (I) Besançon Besancon_001

Téodolithe d'observation stellaire utilisé pour "capturer le temps aux étoiles"



Ballades en pays horlogers (I) Besançon Besancon_002

Horloges d'observatoire Leroy, Paris. Un microscope sert à mesurer l'amplitude du balancier.

Ballades en pays horlogers (I) Besançon Besancon_003

Les horloges était enfouies dans des silos et mises sous vide pour les protéger des vibrations et pertubations accoustiques.



Ballades en pays horlogers (I) Besançon Besancon_004

Les impulsions de secondes étaient "broadcastées" électromécaniquement pour le bip horaire officiel.


On y expose aussi la fameuse montre Leroy "la montre la plus compliquée

au monde" construite en 1900 avec ses 24 complications et plus de 950

pièces.



Un record seulement battu par la Patek calibre 89 :

33 complications, 332 vis, 129 rubis, 429 composants mécaniques, 68

ressorts, 24 aiguilles, 184 roues, calendrier perpétuel et séculaire,

phases de la lume, un chronographe, plus de 1700 pièces au total .. En

2004 une des 4 montres un examplaire en or blanc fu vendue 5 millions

de dollars (ce lien).




Ballades en pays horlogers (I) Besançon Besancon_005


Ballades en pays horlogers (I) Besançon Besancon_025


Ballades en pays horlogers (I) Besançon Besancon_006




Le seule vitrine consacrée à Lip avec la R27, premier calibre électromécanique prédécesseur du R148 (1962-1976)




Ballades en pays horlogers (I) Besançon Besancon_009




D'autres instruments de laboratoires tels que ces horloges atomiques des années 60 et 70




Ballades en pays horlogers (I) Besançon Besancon_007


Ballades en pays horlogers (I) Besançon Besancon_008


Le dernier niveau est consacré à la ville et son histoire dans les charpentes du 16ème siècle, magnifiques.


Ballades en pays horlogers (I) Besançon Besancon_010




A l'image de la vieille ville si originale par ses pierres bicolores et son architecture un peu austère mais si plaisante.


Ballades en pays horlogers (I) Besançon Besancon_018

Ballades en pays horlogers (I) Besançon Besancon_017




Il semble que de parler de Lip à Besançon reste comme de parler de la

corde dans la maison d'un pendu. Trouver de la documentation reste peu

évident sur le net. Je ne voulais pas remettre cependant le cap

sur Lyon sans jeter un oeil mélancolique au dernier site industriel de

Lip à Palente au Nord-Est de la cité. Pas évident à localiser

d'ailleur. Devenu une pépinière d'entreprise, je me suis arrêté devant

l'usine Seiko-France qui jouxte ce qu'il reste du site.


Ballades en pays horlogers (I) Besançon Besancon_019

Ballades en pays horlogers (I) Besançon Besancon_020


Il y avait-il d'autre unité que celle-ci à Palente? As-t-on gardé des

archives photos des ateliers? de la vie ouvrière ici? Il reste

clairement la version la plus moderne de la dernière usine Lip ici. Une

page formidable de l'histoire industrielle de l'horlogerie française s'y

est tournée il y a 30 ans dans la douleur. Je ne doute pas que roue

horlogère tourne toujours de la coeur de chacun, meurtrie de la crise

sans précédent de l'époque, annonce prophète de la mondialisation

économique.




Ballades en pays horlogers (I) Besançon Besancon_015

Armoiries de l'Hôtel de Ville à Besançon


Ballades en pays horlogers (I) Besançon Lip_armories

Armoiries Lip
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jmarcdive.net
Jean-Marc
Membre Hyper actif
Jean-Marc

Nombre de messages : 566
Localisation : Lyon et Franche-Comté toujours
Date d'inscription : 06/06/2007

Ballades en pays horlogers (I) Besançon Empty
MessageSujet: Re: Ballades en pays horlogers (I) Besançon   Ballades en pays horlogers (I) Besançon EmptyVen 28 Sep - 11:48

Merci pour cette belle ballade horlogère franco-suisse, un peu nostalgique, et qui retrace bien l'histoire et les paysages de ma région d'origine et de coeur.
Cordialement.

Jean-Marc
Lyonnais, amateur de vieilles montres et Franc-Comtois d'origine (Besançon et Haut- Doubs).
Revenir en haut Aller en bas
magnum
Animateur


Nombre de messages : 1171
Age : 38
Localisation : Belfort
Date d'inscription : 02/01/2007

Ballades en pays horlogers (I) Besançon Empty
MessageSujet: Re: Ballades en pays horlogers (I) Besançon   Ballades en pays horlogers (I) Besançon EmptyVen 28 Sep - 12:09

Tiens moi aussi franc-comtois d'origine !

Et comme on dit : "franc-comtois, premier choix !"

salut
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Marc
Membre Hyper actif
Jean-Marc

Nombre de messages : 566
Localisation : Lyon et Franche-Comté toujours
Date d'inscription : 06/06/2007

Ballades en pays horlogers (I) Besançon Empty
MessageSujet: Re: Ballades en pays horlogers (I) Besançon   Ballades en pays horlogers (I) Besançon EmptyVen 28 Sep - 22:11

Ou encore :

Franc-Comtois > dur comme du bois.

Franc-Comtois rend toi > Nenni ma foi !

Bonjour à tous les Francs-Comtois du Forum.
(Qui ont tous, à mon avis, quelques gênes horlogers dans leurs chrom(n)osomes).


Cordlt.
Revenir en haut Aller en bas
gautier
Animateur Chevronné
gautier

Nombre de messages : 1453
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/07/2007

Ballades en pays horlogers (I) Besançon Empty
MessageSujet: Re: Ballades en pays horlogers (I) Besançon   Ballades en pays horlogers (I) Besançon EmptyVen 28 Sep - 22:21

Ballade très sympa....ça donne des idées de promenade.
Déjà que je passe pour un fou quand je prend des photos de mes montres, mais si je commence à proposer des vacances pour visiter l'usine Seiko, là c'est clair, ma femme m'interne Laughing
Revenir en haut Aller en bas
momo1
Nouveau
momo1

Nombre de messages : 6
Age : 75
Date d'inscription : 06/01/2008

Ballades en pays horlogers (I) Besançon Empty
MessageSujet: Re: Ballades en pays horlogers (I) Besançon   Ballades en pays horlogers (I) Besançon EmptyLun 7 Jan - 8:12

Bonsoir,je me présente.
Je suis nouveau sur le forum FAM,et je suis moi assi passioné de montres très classiques ,fabriquées dans le haut doubs.Normal je originaire de Morteau (qui d'ailleur possède un très beau musée de l'horlogerie).Sur le net j'ai de la peine à trouver des liens sur""parrenin (hp) cupillard(vc) qui tiout de même furent de grande manufacture,aussi FHF,FEF,JEAMBRUN etc.......
Si vous repasser par la région rendez-vous au musée de la Chaux De Fond pius celui de Morteau.
votre ballade a dù être enrichissante.
Tous mes voeux pour 2008
Revenir en haut Aller en bas
jpcreims
Nouveau
jpcreims

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 07/09/2007

Ballades en pays horlogers (I) Besançon Empty
MessageSujet: Re: Ballades en pays horlogers (I) Besançon   Ballades en pays horlogers (I) Besançon EmptySam 19 Jan - 19:39

Salut,sympas se petit reportage!!! a+
Revenir en haut Aller en bas
cyrcaete
Membre très actif


Nombre de messages : 210
Date d'inscription : 19/12/2007

Ballades en pays horlogers (I) Besançon Empty
MessageSujet: Re: Ballades en pays horlogers (I) Besançon   Ballades en pays horlogers (I) Besançon EmptyJeu 28 Fév - 11:50

Sympa, ce fil. Je ne suis pas le moins du monde franc-comtois d'origine, mais j'y suis de coeur à bien des égards, pour y avoir vécu d'excellents moments. C'est mon épouse, parisienne d'origine mais bisontine en vacances depuis son enfance au point d'être née à Besançon, qui m'a fait connaître cette superbe région. Son attrait a pris une dimension supplémentaire depuis que je suis tombé dans les montres mécaniques (ce que mon épouse, toute bisontine d'adoption qu'elle est, n'approuve que très modérément Rolling Eyes ), et j'ai fait les mêmes visites, exactement, pour mon plus grand plaisir. La Franche-Comté est devenu une de nos destinations de week-end favorite, dans la maison de campagne familiale à une encablure de Besançon. Merci, donc, pour ce fil et les photos.
Revenir en haut Aller en bas
ChP
Passionné absolu
ChP

Nombre de messages : 2691
Age : 68
Localisation : ex Alsace, à ce jour Franche-Comté
Date d'inscription : 05/09/2006

Ballades en pays horlogers (I) Besançon Empty
MessageSujet: Merci pour la visite   Ballades en pays horlogers (I) Besançon EmptyDim 2 Mar - 3:57

Il est dommage qu'il n'y ai pas plus dans la vitrine LIP

et les diapasons juste à côté...

la Ville de Besançon est superbe.

La visite de l'horloge Astronomique et de la Citadelle,
mais pour tout voir, il faut rester quelques jours

Merci pour ces souvenirs
aMicalement
Revenir en haut Aller en bas
 
Ballades en pays horlogers (I) Besançon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: LES RUBRIQUES DE FORUMAMONTRES :: Revues, Vidéos, Photographies, Fiches pratiques...-
Sauter vers: