FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 Actu : Zep remonte le temps chez Jaeger-LeCoultre

Aller en bas 
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN

Nombre de messages : 57513
Date d'inscription : 05/05/2005

Jaeger - Actu : Zep remonte le temps chez Jaeger-LeCoultre  Empty
MessageSujet: Actu : Zep remonte le temps chez Jaeger-LeCoultre    Jaeger - Actu : Zep remonte le temps chez Jaeger-LeCoultre  EmptyMar 19 Avr - 7:43

Citation :
Zep remonte le temps chez Jaeger-LeCoultre
Horlogerie | Avant de dessiner une pièce unique, le père de Titeuf s’est rendu hier au Sentier pour visiter la manufacture




Le Sentier | 18.04.2011 | 23:59





Zep n’aime pas les cases. Il en dessine pourtant depuis des lustres. Mais la bande dessinée – et l’intronisation de Titeuf au rang de star du neuvième art – lui a permis de s’évader et de goûter à d’autres plaisirs. Une exposition, un film, des voyages à l’autre bout du monde… Le Genevois aime découvrir ces terrains inexplorés: ils titillent sa créativité! La manufacture Jaeger-LeCoultre vient de lui en ouvrir un nouveau. Dans le cadre de l’anniversaire de sa montre légendaire, la Reverso, l’horloger de la vallée de Joux lui a en effet demandé de dessiner un modèle unique – qui sera présenté en août au Polo Masters Geneva, à Mies, avant d’être vendu aux enchères le 28 novembre à Paris au profit d’une œuvre caritative.

«Lorsqu’on m’a proposé ce projet, j’ai tout de suite demandé si le fait de ne jamais porter de montre était un problème pour eux, sourit Zep. J’ai grandi dans une ville où il y a des horloges partout, j’arrive à savoir l’heure qu’il est sans avoir de montre au poignet…» Le Genevois n’est pourtant pas réfractaire. Fasciné par les mouvements horlogers, il lit volontiers les magazines qui dissèquent les garde-temps jusqu’à leur moindre rouage. «Si la montre à gousset était encore à la mode, j’en porterais plus volontiers!» ajoute-t-il. Mais avant de s’installer à la table à dessin, Zep tenait à s’imprégner des valeurs de Jaeger-LeCoultre. A se plonger dans l’histoire de cette manufacture – fondée en 1866 au Sentier. A se familiariser avec la fabrication d’une montre.

«C’est comme si on me demandait d’illustrer la Bible!, explique-t-il. La Reverso est un objet culte. On entre là-dedans de manière plus respectueuse que s’il s’agissait d’un support neuf. Je n’aurais pas la même approche si je m’attaquais à une page blanche…» Pendant une journée, le Genevois a donc visité la manufacture. Vêtu d’une blouse blanche, avec ses Converse sans lacets, il ressemble (presque) à un de ces élèves en uniforme qu’on croisait dans les préaux d’après-guerre. «Je risque de poser plein de questions stupides», pouffe-t-il après dix minutes de théorie sur «la Silicon Valley de l’horlogerie suisse».

Zep est parti pour deux heures de promenade dans le labyrinthe de Jaeger-LeCoultre. Des kilomètres de couloirs, des escaliers qui montent, des ateliers dans chaque coin, des escaliers qui descendent… Le Genevois se montre discipliné et studieux. On attaque la visite par le découpage des pièces. Là où la vie d’une montre commence. Ça sent l’huile, c’est bruyant, on est loin de l’image glamour de l’horlogerie de luxe! Taillage, usinage, empiérrage: le père de Titeuf ne perdra pas une miette de chaque étape de fabrication. «Ce qui me frappe le plus, c’est ce côté microscopique, lâche-t-il. Avec toutes ces petites pièces, j’ai un sentiment de… respiration contenue: on n’a pas envie que tout s’envole!»

Arrivé à l’atelier de décoration des pièces, Zep s’installe à la machine et, sur les conseils d’une ouvrière, s’essaie au perlage d’une platine. La main est hésitante. La moue boudeuse. Mais pour une première, ce n’est pas si mal. «Je viens d’inventer une déco originale pour Jaeger-LeCoultre», dit-il en montrant son œuvre – qu’il s’empresse de glisser dans sa poche. Souvenir! Avant le repas, on file rejoindre Christian Laurent – quarante ans d’entreprise à lui seul! – et son équipe spécialisée dans les complications. Des mouvements qu’il faut parfois trois à quatre semaines pour assembler. Le dessinateur genevois est subjugué par les explications techniques de l’horloger. Il se laisse facilement séduire par le gyrotourbillon, véritable source de fierté de la manufacture.

La visite est terminée. Zep a-t-il trouvé l’inspiration? «Je ne sais pas encore ce que je vais faire. Mais ils recevront mes premiers croquis assez vite.» Le Genevois a en tout cas apprécié la vallée de Joux et son côté «hors du temps». «C’est agréable! J’ai eu l’impression de venir en vacances…» Un début de piste, peut-être!



http://www.tdg.ch/zep-remonte-temps-jaeger-lecoultre-2011-04-18

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
 
Actu : Zep remonte le temps chez Jaeger-LeCoultre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: