FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez
 

 Revue complète d'une Minerva des années 50

Aller en bas 
AuteurMessage
P@ul
Membre super actif
P@ul

Nombre de messages : 391
Age : 63
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 19/07/2005

Revue complète d'une Minerva des années 50 Empty
MessageSujet: Revue complète d'une Minerva des années 50   Revue complète d'une Minerva des années 50 EmptySam 4 Nov 2006 - 8:01

Voici une revue de ma montre Minerva,




Revue complète d'une Minerva des années 50 IMG_3668



La marque

Fondée en 1858, Minerva est située à Villeret dans le Jura bernois. La manufacture composée de 22 personnes vient d’être rachetée par le groupe Richemont.
L’annonce a été faite en octobre 2006.

Revue complète d'une Minerva des années 50 MinervaLogo


Spécialisée dans la fabrication de mouvements mécaniques mais aussi des chronographes. Vous savez le truc qui pend du cou des profs de gym pour les rendre sexys auprès des ados. ;o))

Revue complète d'une Minerva des années 50 Chrono



Minerva c’est aussi des montres au classicisme éprouvé, les Pythagores. Produites il y a encore une quinzaine d’années, elles sont recherchées pour leur qualité.
En effet, ce sont des montres construites avec soin, dont la lisibilité impeccable pourrait être un exemple pour beaucoup de montres « modes ».

Si vous voulez connaître un peu le monde des Pythagores, je vous invite à suivre le lien en fin d’article sur l’excellentissime revue de Guy.

http://f24.parsimony.net/forum57818/messages/184368.htm
Bar d'à côté

Comme d’habitude, ses photos et ses montres sont à tomber.

Un second lien important, celui d’Ed qui a fait installer un col de cygne sur sa Pythagore. De belles photos aussi.

http://f24.parsimony.net/forum57818/messages/181577.htm
Bar d'à côté

Le service après-vente toujours actif, est représenté par Madame Jacqueline Reusser dont la disponibilité est remarquable.
Je joins mes vœux à ceux de Ed, pour que cette grande dame continue à asseoir la réputation de qualité de cette marque réputée.

Espérons que l’avenir nous montrera que le nouveau groupe saura retrouver les valeurs qui ont fait la réputation de Minerva.


Le modèle,

C’est une « vintage » que j’ai achetée, elle n’était plus tout à fait dans son jus.

Très gentiment identifiée par la manufacture, cette montre date des années cinquante. Permettez moi de reprendre les propos d’un courrier concernant cette montre,
« La montre est équipée d'un mouvement Minerva calibre 49 dont la conception date des années 1943 - 1945.
Au vu de la terminaison de celui de votre montre, il a certainement été produit dans les années 1952 – 1955 ».


Je ne sais pas pour vous, mais moi ça me fait tout chose que cette montre ait 50 ans.

Revue complète d'une Minerva des années 50 IMG_1746-B

Cette montre avait été partiellement “restaurée” par d’anciens propriétaires pour la revente.
Boite repolie, cadran refait, que du cosmétique. Immédiatement achetée, immédiatement révisée. Cela s’imposait.



La boite


Revue complète d'une Minerva des années 50 Minervapic5

La boite très ronde intègre les anses amincies à leurs extrémités, en suivant un angle avec finesse,

Revue complète d'une Minerva des années 50 IMG_1750-B

Une grande place est laissée au cadran et apporte un aspect pas si vieillot à une montre d’un petit diamètre, du moins dans nos critères actuels.

Revue complète d'une Minerva des années 50 Minervapic4

On donne souvent la taille de la montre par son diamètre hors couronne. Soit !
Or, je trouve que la longueur qu’elle prendra sur la largeur du poignet a beaucoup plus d’importance. Un bijoutier me parlait avec justesse du galbe des montres.
Un jour j’ai revendu sans regrets une montre avec une longueur de 51 mm parce que je la trouvais excessive.

Avec 44 mm entre les cornes, la cht’ite Minerva tombe très bien sur mon poignet de moineau velu,

Revue complète d'une Minerva des années 50 Poignet3

Le profil,

Revue complète d'une Minerva des années 50 IMG_1750-B

Le fond en acier,

Revue complète d'une Minerva des années 50 IMG_1747-B

Le fond côté intérieur, avec le symbole de la flèche.
Sur les bords on voit bien la corrosion. Le métal a malheureusement «piqué».

Revue complète d'une Minerva des années 50 Fondintrieur






Le Calibre 49


Revue complète d'une Minerva des années 50 Cal49-1
Mouvement mécanique créé dans les années 40 (1943-1945). Le calibre 48 (celui de la Pythagore) et le calibre 49 sont de la même famille.

Ses données techniques sont les suivantes :

Diamètre 23,6 mm
Epaisseur 4,5 mm
Nombres de rubis 17
Fréquence 18 000 alternances / heure
Réserve de marché donnée pour 45 heures

L’intérêt du calibre 49 est celui de la seconde centrale. Pour l’époque, c’est une complication. Quand j’étais môme, on disait une « trotteuse » en parlant de la seconde centrale.

Revue complète d'une Minerva des années 50 Cal49-2




Le dessin des ponts reprend le concept du théorème de Pythagore et applique à la géométrie plane, le respect du nombre d’or 1,618.
André Frey y appliquera avec bonheur un dessin où les angles sont à 90° ou à 45 ° et les ponts parallèles.

Revue complète d'une Minerva des années 50 Sectio-aurea-b

Souverain en architecture, le nombre d’or a été illustré dans le dessin par le « man » de Léonard de Vinci,


Revue complète d'une Minerva des années 50 Homme


Revenons à notre calibre 49.
Ici, pas de stop secondes. Pas de côte de Genève, pas de vis bleuies.
Rappelons que ce mouvement a été construit dans les années cinquante, qui en Europe, étaient des années de reconstructions.

D’une finition très simple, ce mécanisme n’était pas destiné à être montré. De plus, je pense que ma montre se situait dans le segment moyen-bas de la gamme en raison du plaqué or.

On remarquera le balancier à vis. Signe d’une époque où il n’y avait pas de machines à commandes numériques.
Les roues sont polies, celle du spirale reprend par gravure le logo Minerva et la flèche.

Revue complète d'une Minerva des années 50 Fondouvert1


Momentanément, j’emprunte une photo à la revue de Guy. Au delà de qualité exceptionnelle de ses photos, on peut comparer le calibre 49 et le 48 en finition haute de sa Pythagore.
On leur trouve indéniablement un air de famille.

Revue complète d'une Minerva des années 50 Cal48
Guy Copyright

Visuellement le Cal 49 est bien plus chargé que le Cal 48.
Ainsi, on remarque aussi le pont supplémentaire et la roue rapportée pour la seconde centrale.






La couronne

Comme très souvent sur des montres chinées, la couronne n’est plus d’origine depuis longtemps. La mienne était complètement bouffée.
Voici la nouvelle,

Revue complète d'une Minerva des années 50 Couronne2



Le cadran repeint

Là, les choses se gâtent …
Ce cadran a été repeint dans une teinte trop blanche et avec une texture trop lisse. Il n’y a plus de matière, il n’y a plus de profondeur. C’est devenu froid.
Même si la chaleur du plaqué or rose compense bien.


Revue complète d'une Minerva des années 50 MinervaavecveaufaonautrucheI-b

Le logo "olé-olé", a été inspiré de ce qui a été fait, mais reste fantaisiste.

Revue complète d'une Minerva des années 50 Logorond

L’inspiration,

Revue complète d'une Minerva des années 50 Logo1858


Le vrai,

Revue complète d'une Minerva des années 50 Vrailogo




Les aiguilles

Comment vous dire … Bin, … elles ne sont pas toutes pareilles.
Il y en a une qui n’est pas du lot. Elle a été changée. C’est celle des heures.

Revue complète d'une Minerva des années 50 Aiguillesdparreilles
Là on voit mieux. Attention au contre-plongé,

Revue complète d'une Minerva des années 50 Aiguillesdparailles

La pauvrette est plate et cuivrée. Alors que les autres sont simplement beeeellles.



Le bracelet

En 18 mm, c’est une largeur tout à fait en rapport avec cette taille de boite (35mm).
Evidemment je n’ai pas trouvé la montre avec un bracelet d’origine et encore moins avec une boucle ardillon idoine.

Revue complète d'une Minerva des années 50 Baguier-b

Je lui ai attribué un ZRC dont la teinte est la seule qui me convienne. Merci Néo pour le prix très doux.



Conclusion

Une petite montre de gamme moyenne qui a été charmante dans les années 50-60. Et qui malheureusement a subi quelques outrages avec le temps.

Un jour j’ai pris contact avec Guy, Manu et surtout Ed. Pour qu’ils m’orientent vers une solution de qualité.


J’ai pris contact avec la manufacture en vu de remplacer mon cadran et mes aiguilles par des pièces d’origine.
D’une extraordinaire disponibilité, Madame Reusser a fait des recherches et à répondu à ma demande.

J’ai ainsi pu acheter un cadran d’époque et un jeu d’aiguilles, à prix raisonnable compte tenu de la rareté des pièces.

Revue complète d'une Minerva des années 50 IMG_3483

Le nouveau cadran d’époque (ancien et légèrement défraîchi) a de la texture et de la matière. C’est comment dire ? ... wwoouuaaww !!!

Revue complète d'une Minerva des années 50 IMG_3462-b

En photo, je n’arrive pas le faire passer, mais c’est ppppffff. !!! ... vachement bien.

Je n’ai pas osé sortir les aiguilles de leur sachet. Donc vous n’aurez pas d’autres photos que celle de chez Minerva.

Revue complète d'une Minerva des années 50 Cadran2
Coyright Minerva





Le remontage

Déposée chez Bernard Ruch du Sablier, j’ai récupéré ma Minerva ce week-end.
Je vous laisse juge du résultat.

Revue complète d'une Minerva des années 50 IMG_3648-b


Revue complète d'une Minerva des années 50 IMG_3588


De plus près,

Revue complète d'une Minerva des années 50 IMG_3679


Ici décolorisée pour avoir un côté acier, dans une ambiance Agatha Christie au bord du Nil,

Revue complète d'une Minerva des années 50 IMG_3571-b

Ambiance plus sombre, encore,

Revue complète d'une Minerva des années 50 IMG_3533-II-b



Vous aurez bien compris que je reste encore à la recherche d’une couronne et d’un ardillon plaqué or rose. Si cela traîne dans vos tiroirs merci d‘avance.





Remerciements

Je n’aurais pas entrepris cette démarche sans une chaîne d’amitiés née des forums.
Un merci à Guy, modèle d’amateur éclairé et photographe lumineux, à Ed pour la réussite sur son col de cygne, à Manu et ses Minervas, et enfin à Bernard Ruch mon horloger.

Et surtout, un grand merci à la Manufacture Minerva qui m’a permis de retrouver l’aspect d’origine à ma montre.


Que du bonheur !!!

Revue complète d'une Minerva des années 50 IMG_3785-II-b
Revenir en haut Aller en bas
 
Revue complète d'une Minerva des années 50
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Revue complète d'une Minerva des années 50
» Minuscule LIP Femme mécanique, Années 60
» Quel magazine pour une néophite?
» Près de sept millions de visiteurs chaque année à la tour Eiffel
» Revue de Presse sur le Vinao/Vito

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: LES RUBRIQUES DE FORUMAMONTRES :: Revues, Vidéos, Photographies, Fiches pratiques...-
Sauter vers: