FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 La saga Zenith. Comment la marque est passée en 1971 sous contrôle américain.

Aller en bas 
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN

Nombre de messages : 56533
Date d'inscription : 05/05/2005

La saga Zenith.  Comment la marque est passée en 1971 sous contrôle américain.   Empty
MessageSujet: La saga Zenith. Comment la marque est passée en 1971 sous contrôle américain.    La saga Zenith.  Comment la marque est passée en 1971 sous contrôle américain.   EmptyVen 29 Juil - 23:29

La saga Zenith :

La manufacture passe sous contrôle américain




En 1967, la Direction de ZENITH engage une réflexion de fond sous forme d’audit interne, quant à l’avenir de la firme et la manière d’aborder les années qui viennent. La crise financière est bien présente et la perspective de l’alliance avec Movado pose des questions préalables à toute action à l’égard des orientations que la marque doit suivre. ZENITH est à la croisée des chemins et doit faire des choix stratégiques quant au positionnement et à la qualité des produits.

Déjà des décisions semblent prises quant à une alliance avec Movado en vue d’une concentration à l’image de ce que le président souhaite depuis des années. En juillet 1967, Jean-Pierre de Montmollin alors président de Zenith, informe des pourparlers engagés avec la Société Movado Ltd à New-York. Le président de ZENITH aboutit ainsi dans ses objectifs de concentration qu’il défend depuis 1949. En outre, cet accord lui permet de retrouver la voie du marché américain où les montres pourront être distribuées sous la marque Movado et le projet de montre électronique va pouvoir avancer puisque Movado est selon ce que croit le président de ZENITH, prêt sur ce type de technologie.

Pour Jean-Pierre de Montmollin, la déception sera grande d’apprendre que Movado n’a pas entendu inclure la société de New-York dans la transaction et que la technologie électronique n’est encore qu’un leurre. ZENITH se tourne alors vers l’une des filiales d’Ebauche SA pour obtenir des modules électroniques.


1967 est pour ZENITH une année charnière. Ce sera avant tout celle de l’alliance avec Movado puis plus tard de Mondia. Rétrospectivement ce qui à l’époque apparaît comme une véritable opportunité devra être bien vite pondéré par la situation réelle des partenaires avec lesquels la manufacture du Locle s’associe. Les deux entreprises connaissent des difficultés économiques et Zenith est la firme qui offre la plus belle dot. Une organisation industrielle inadaptée, des moyens insuffisants, une coordination essoufflée font de l’association un amalgame hétérogène. En cette fin des années 60, la plupart des entreprises d’horlogerie sont en crise parfois bruyante puisque c’est dans la rue que les ouvriers manifestent leur crainte au regard d’un secteur qui engage des licenciements par vagues entières.

La création d’une holding est envisagée avec une représentation à l’équivalent des deux maisons ZENITH et Movado. Mondia n’est pas encore de la partie et ne sera intégré qu’en 1969. Mondia est un établisseur et non une manufacture et de plus la société est économiquement affaiblie et sans aucune capacité de développement technique.
Elle apporte peu de choses si ce n’est une marque de plus.


En 1970, les actionnaires de la holding ont conscience que leur santé financière est des plus fragiles et que les limites du recours aux banques sont atteintes. Au bord du gouffre, des négociations sont tentées en vain avec la SSIH et en septembre Jean-Pierre de Montmollin et René Gugger prennent contact avec Joseph S. Wright président du conseil d’administration de la « Zenith Radio Corporation » de CHICAGO appuyé dans leur démarche par l’Union des Banques Suisses de Zurich et New-York relayée auprès de la ZRC par la Continental Illinois Bank & Trust Co de Chicago.

Le Président et Administrateur délégué des «Fabriques des Montres Zénith S.A. et du Holding M-Z-M proposent une alliance avec l’Américain qui ressemble à une capitulation sans conditions quand celui-ci exige de prendre une participation majoritaire dans le consortium composé de Mondia, ZENITH et Movado après avoir obtenu la fusion totale des 3 entreprises et de leurs filiales en une société unique. L’intégration comprend évidemment les filiales, soit pour ZENITH notamment la filiales Française, la « Société Française d'Horlogerie Zénith S.A »de Besançon , la Zenith Watch Co (GB) Ltd, London et Martel Watch . La « S.A. Au Port Royal » de Genève, qui est le magasin de détail intégré de ZENITH et ses propres filiales soit la « S.A. Le Panache à St Moritz et Davos et enfin Pochon Frères S.A. à Berne ne furent en revanche pas intégrés dans l’accord avec ZRC (cela donnera lieu à discussions).
Jean-pierre de Montmollin voit ici aboutir son ambition initiale de faire de ZENITH une marque « mondiale » après des fusions dont il croit encore qu’elles vont assurer l’avenir de la manufacture horlogère.
La ZRC semble de prime abord adaptée aux ambitions qu’a Jean-Pierre de Montmollin pour ZENITH. En effet les Américains ont des longueurs d’avance sur l’industrie Suisse et maîtrisent déjà les technologies en matière d'ultrasons, de cristaux liquides, de diodes électroluminescentes (LED) et de circuits intégrés. En outre, le marché américain représente un énorme potentiel que maîtrise la ZRC grâce à un réseau de distribution déjà constitué.
L’annonce de la cession à ZRC donnera lieu à de nombreuses critiques. Les Américains suscitèrent outre les craintes du personnel suisse, celles de tout le milieu horloger qui en plus de la main mise sur des marques Suisses voyait un péril lié à la fermeture des manufactures et la disparition des marques. La presse se fit l’écho de ces interrogations qui devint ainsi une affaire nationale.


La saga Zenith.  Comment la marque est passée en 1971 sous contrôle américain.   A-1-8110
Le banquier de Montmollin avec le conseil d'administration de Zenith


Le 28 mai 1971, une convention de vente est signée pour 61 746 490 francs Suisses entre la Zenith Radio Corporation et les principaux actionnaires de MZM. Elle est le premier acte du chapitre qui clos un quart de siècle de l’histoire de ZENITH avec Jean-Pierre de Montmollin âgé alors de 80 ans et Renè Grugger qui en a 75.
L’Assemblée Générale de la Holding se réunira le 30 août 1971 pour faire entrer les administrateurs Américains devenus majoritaires dans le conseil d’administration.
Si les suisses restent dans un premier temps en place, cela est de courte durée et ils n’ont plus aucun pouvoir sur la gestion de l’entreprise. René Grugger quittera d’ailleurs le premier, la vice présidence le 26 août 1972…
Dès décembre 1971, la Holding est dissoute et les sociétés du groupe sont fusionnées en une seule société nommée « MZM S.A » qui deviendra après complet achèvement des opérations de concentration et l’issue de la réunion de l’assemblée générale des actionnaires du 21 juin 1972, « ZENITH TIME SA » société au capital de 24 millions de francs Suisses divisés en 240 000 actions de 100 francs. Tous les membres Suisses du conseil d’administration « démissionnés » d’office sont évidemment hostiles à cette nouvelle épopée et s’échappent avant le cocktail qui suit la séance.

La presse Suisse relaie leur inquiétude jusqu’en France puisque les ateliers de Besançon sont évidemment directement concernés par le devenir de ZENITH. L’affaire devient alors un fait de société en Suisse et débouche sur une réflexion plus large liée à la prise de contrôle des entreprises horlogères par des groupes étrangers et Américains en particulier. Le sentiment nationaliste Suisse s’accommode mal de cette cession perçue comme un échec économique des banquiers qui contrôlaient ZENITH.

Il leur est reproché par la presse Suisse d’avoir fait une opération purement financière sans préoccupation de la préservation de l’entreprise à long terme ni du patrimoine Suisse auquel l’histoire de ZENITH appartient. La presse étrangère est plus conciliante, elle prend davantage de recul, non embuée par l’hostilité qui se fait jour en Suisse avant de quelque peu retomber quand est mis en avant le refus par la SSIH sollicitée par Jean-Pierre de Montmollin, de rechercher un accord « Helvetico-Suisse » aux difficulté de la Holding. Finalement plein d’incertitude sur l’attitude à tenir la presse finit par tempérer son analyse dès lors que les actionnaires apparaissent davantage victime d’un défaut de solidarité qu’acteurs d’une désertion au profit des américains.
En effet, plusieurs marques américaines sont déjà mariées avec des marques Suisses soit par des participation croisées, soit par des accord de concentration. Ainsi Gruen Industries, détient Gruen Watch Co à Bienne, Hamilton contrôle Büren Watch Co et Huguenin fils S.A, Waltham Watch Co.marque américaine a été rachetée par les marques Suisses Garde-Temps S.A., Sandoz et Invicta et enfin Elgin s’est filialisé à Neuchâtel.
L’opération faite par ZRC avec MZM apparaît donc dans la logique économique de l’époque qui sonne également le glas de l’industrie horlogère Américaine qui a des difficultés insurmontables à s’adapter à l’arrivée des montres électroniques.

Pour ce qui concerne « ZENITH TIME SA », Le rassemblement de trois entreprises en situation fragile ne crée toutefois pas une puissance supplémentaire mais plutôt une nouvelle situation globalement plus fragile et force est de constater que la synergie se joue davantage sur les points faibles que sur les performances.

Zenith Chicago revend en 1978 Zénith Watches C° à un consortium de trois industriels suisses dont Paul Castella surnommé « Le pacha » au Locle, propriétaire de DIXI qui avait déjà été très proche de la marque entre 1941 et 1948 puisque durant cette période Georges Perrenoud alors propriétaire de DIXI, avait acheté ZENITH en son nom propre. DIXI prendra par ailleurs le contrôle de « Heinrich Moser & Cie » autrefois partenaire de Georges Favre Jacot.

A suivre ...


Droits de reproduction réservés - Joël Jidet - juillet2011

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
Emmanuel H
Passionné de référence
Emmanuel H

Nombre de messages : 3196
Age : 48
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 25/12/2008

La saga Zenith.  Comment la marque est passée en 1971 sous contrôle américain.   Empty
MessageSujet: Re: La saga Zenith. Comment la marque est passée en 1971 sous contrôle américain.    La saga Zenith.  Comment la marque est passée en 1971 sous contrôle américain.   EmptyVen 29 Juil - 23:36

Merci pour ce bel article, découverte à 100% en ce qui me concerne, car je ne connais rien de l'histoire de Zenith dans ces années-là... thumleft

Chinois

Emmanuel
Revenir en haut Aller en bas
oliveka
Modérateur
oliveka

Nombre de messages : 3037
Age : 51
Localisation : Languedoc
Date d'inscription : 01/03/2008

La saga Zenith.  Comment la marque est passée en 1971 sous contrôle américain.   Empty
MessageSujet: Re: La saga Zenith. Comment la marque est passée en 1971 sous contrôle américain.    La saga Zenith.  Comment la marque est passée en 1971 sous contrôle américain.   EmptySam 30 Juil - 0:12

Merci Zen pour cette nouvelle page de l'histoire de Zenith .... tu es décidement "la" mémoire de cette manufacture. félicitations!

Olivier

_________________
Le temps ne respecte pas ce qui se fait sans lui.
Revenir en haut Aller en bas
FURET
Modérateur
FURET

Nombre de messages : 3303
Age : 67
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 17/10/2009

La saga Zenith.  Comment la marque est passée en 1971 sous contrôle américain.   Empty
MessageSujet: Re: La saga Zenith. Comment la marque est passée en 1971 sous contrôle américain.    La saga Zenith.  Comment la marque est passée en 1971 sous contrôle américain.   EmptySam 30 Juil - 2:20

Le livre relatant la saga Zenith semble prendre forme! thumright
Je me trompe? Wink

En tout cas merci pour cet éclairage sur un évènement oh combien crucial dans l'histoire mouvementée de Zenith! Chinois

_________________
"Le prix s'oublie, la qualité reste!" (Les tontons flingueurs)
Revenir en haut Aller en bas
rogerw650
Puits de connaissances
rogerw650

Nombre de messages : 4833
Age : 56
Localisation : strasbourg
Date d'inscription : 29/12/2007

La saga Zenith.  Comment la marque est passée en 1971 sous contrôle américain.   Empty
MessageSujet: Re: La saga Zenith. Comment la marque est passée en 1971 sous contrôle américain.    La saga Zenith.  Comment la marque est passée en 1971 sous contrôle américain.   EmptySam 30 Juil - 3:13

les turpitudes des magnats financiers jouant des outils industriels... Incompréhensible
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ashoda.fr
_DAVID_
Membre éminent.
_DAVID_

Nombre de messages : 24426
Date d'inscription : 12/08/2010

La saga Zenith.  Comment la marque est passée en 1971 sous contrôle américain.   Empty
MessageSujet: Re: La saga Zenith. Comment la marque est passée en 1971 sous contrôle américain.    La saga Zenith.  Comment la marque est passée en 1971 sous contrôle américain.   EmptySam 30 Juil - 9:14

merci pour ce petit moment d'histoire
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/130502978@N03/sets/
georges zaslavsky
Passionné de référence
georges zaslavsky

Nombre de messages : 3950
Age : 41
Localisation : yvelines
Date d'inscription : 27/04/2008

La saga Zenith.  Comment la marque est passée en 1971 sous contrôle américain.   Empty
MessageSujet: Re: La saga Zenith. Comment la marque est passée en 1971 sous contrôle américain.    La saga Zenith.  Comment la marque est passée en 1971 sous contrôle américain.   EmptySam 30 Juil - 22:58

merci de nous faire découvrir toujours plus la fabuleuse histoire de zenith Chinois
Revenir en haut Aller en bas
laphroaig007
Membre éminent.
laphroaig007

Nombre de messages : 22570
Localisation : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 14/12/2009

La saga Zenith.  Comment la marque est passée en 1971 sous contrôle américain.   Empty
MessageSujet: Re: La saga Zenith. Comment la marque est passée en 1971 sous contrôle américain.    La saga Zenith.  Comment la marque est passée en 1971 sous contrôle américain.   EmptyDim 31 Juil - 0:55

Merci pour le récit précis et instructif.
Chinois
Revenir en haut Aller en bas
http://forumamontres.forumactif.com/t85151-revue-de-ma-collectio
caput
Membre référent
caput

Nombre de messages : 5463
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 26/08/2008

La saga Zenith.  Comment la marque est passée en 1971 sous contrôle américain.   Empty
MessageSujet: Re: La saga Zenith. Comment la marque est passée en 1971 sous contrôle américain.    La saga Zenith.  Comment la marque est passée en 1971 sous contrôle américain.   EmptyDim 31 Juil - 1:58

Merci pour cette page d’histoire que je découvre. Chinois
Revenir en haut Aller en bas
 
La saga Zenith. Comment la marque est passée en 1971 sous contrôle américain.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères :: Forum ZENITH Forum Officiel Francophone-
Sauter vers: