FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez | 
 

 Les services Hydrographiques de la Royal Navy démilitarisaient les montres...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 49404
Date d'inscription : 05/05/2005

MessageSujet: Les services Hydrographiques de la Royal Navy démilitarisaient les montres...    Ven 20 Juil - 17:04

Elles ne courent pas les rues et pour cause, il n'y en a pas eu des quantités importantes.

La montres est historiquement celle-ci ...

Citation :

La montre du département hydrographique de la Royal Navy britannique


Dans la fourniture de montres aux armées, ZENITH s’est illustré par ailleurs, à partir de 1942, par la fourniture à la Royal Navy britannique d’une magnifique montre de bord à seconde centrale. La plupart des mouvements de ces montres, tous des 19 lignes (41,3 mm) de type 19-34-3-T, bâtis sur une base proche du 193, dotés d’un pont et d’une roue de renvoi de seconde centrale, furent fabriqués à partir de 1938. ZENITH réalisait en effet ses calibres par séries et les stockait avant emboitage après parfois plusieurs mois ou années.


Dotés de 16 rubis, ils bénéficiaient d’un balancier bimétallique à vis micrométriques de compensation et de la raquette à disque excentrique brevetée en 1903. Ce calibre n’a pas d’antichoc à la différence du 193 qui équipe l’armée allemande. L’armée anglaise avait déjà une expérience certaine de la qualité des mouvements ZENITH puisque c’est sur des bases de mouvements quasi identiques que la Royal Flying Corps fut dotée en montres en 1916.
Remarquables pour leur précision extrême et la qualité soignée de la finition des mouvements, les boites étaient fabriquées par ZENITH en staybright, acier inoxydable de l’époque. Les fonds et lunettes vissées de ces modèles étaient dotés d’une cannelure périphérique en facilitant le vissage et le dévissage. Le fond des montres était gravé de la mention « HS/|\3 », signe d’appartenance au service hydrographique de la Royal Navy. Le cadran émaillé à chiffres arabes et indication intermédiaire des minutes par un index, comportait à midi la marque ZENITH suivie du numéro individuel de la montre et juste en dessous, la Broad Arrow de l’armée britannique. Tous les cadrans étaient par ailleurs, estampés Swiss made à 6 heures.

A la fin de la guerre, ces montres ont rejoint les réserves du département Hydrographique de la Royal Navy avec les autres chronomètres stockés au château de Herstmonceaux dans le Sussex.
Il fallut attendre le début des années 50 pour que le département Hydrographique fasse reprendre du service à ces montres dont les cadrans furent soigneusement remplacés par des cadrans décimaux brevetés par L.B. Ferguson, divisant en périphérie les secondes en 10 sections de 10 unités. La lecture de l’heure est alors considérée comme accessoire puisque les montres vont être destinées au chronométrage ce qui justifie de privilégier la lecture de la trotteuse. Les nouveaux cadrans peints sont divisés en trois zones avec à l’extérieur les secondes. Un disque rouge plus petit définit les minutes notées cinq par cinq avec un index unitaire et un cercle noir concentrique intérieur permet la lecture des heures. La trotteuse et l’aiguille des heures sont de couleur noire tandis que celle des minutes est rouge à l’identique de la zone du cadran sur laquelle elle se lit.


Ces montres, ainsi équipées d’un cadran au mode de lecture spécifique, permettaient un calcul mathématique plus rapide des temps mesurés et de leur expression sous une forme décimale. Les nouveaux cadrans sont anonymes et ne comportent plus de marquage ZENITH. Les fonds des montres font l’objet d’un nouveau gravage avec la nouvelle référence de stockage de l’OTAN et quatre chiffres de référence individuelle de la montre reportés à l’intérieur du fond de la boite. Une nouvelle gravure de Broad Arrow en rappelle la propriété de l’armée Britannique. La mention initiale HS/|\3 est alors barrée de deux traits horizontaux afin de signifier le changement d’affectation.

Ces montres étaient logées dans des boites en bois à couvercle monté sur charnière spécialement étudiées pour laisser apparaître le cadran par une zone évidée. Aujourd’hui, très prisées des collectionneurs, les versions à cadran émail ou à cadran décimal sont devenues des pièces rares que l’armée britannique a réformées.






http://forumamontres.forumactif.com/t113578-la-montre-du-departement-hydrographique-de-la-royal-navy-britannique?highlight=hydrographique

Cette histoire, je l'avais déjà évoquée et ce qui m'intéressait était de savoir comment les montres non récupées par les services hydrographiques avaient pu être recyclées lorsqu'elles ne furent pas récupérées dans les années 50 ... Mon enquète démarra à la source, c'est à dire l'armée anglaise non pas en interrogeant directement la Royal, mais en interrogeant des collectionneurs hautement spécialisés sur les objets de l'armée anglaise. Je fis bien vite marche arrière car personne ne savait ... Les recherches dansles ouvrages démontrèrent qu'on parlait bien des montres recyclées pour l'OTAN mais rien sur les autres, celles qui ne furent pas réemployées .

Etaient-elles toujours stockées ?
Avaient-elles été revendues ?
Détruites ?
Recyclées pour leurs pièces ?
Données aux militaires ?

Le hasard mit sur ma voie un collectionneurs de montres de poche à seconde centrale... Il connaissait le modèle et me dit en avoir récupérées des versions où les mention HS/|\3 avait été barrée de 2 traits, versions réformées dès la fin de la guerre puis destockées en 1947. Il me confirma qu'une bonne partie des montres furent en revanche stockées par l'armée et exploitées par l'OTAN. Ces montres finirent par être revendues dan sleur majorité au milieu des années 60. Il ajouta et c'est là que cela devient intéressant que l'armée anglaise avait bien plus de montres qu'il n'en fallait pour l'OTAN et qu'elle avait revendu le surplus non plus en se contentant de barrer les mentions de fond de boite mais en facturant aux candidats à l'achat la démilitarisation des montres, c'est à dire en faisant effacer purement et simplement les référence militaires, en effacant la Broad Arrow du cadran et en limant celle qui pouvait sur certaines pièces exister sur le pont du mouvement...

Je n'avais jamais eu de montre gravées de la Broad Arrow sur le pont pour ce type de pièce alors que j'en ai eu plusieurs entre les mains.

C'était donc cette dernière version qu'il me fallait puisque j'avais les deux autres.

La patience fut payante car voici enfin un exemplaire de cette montre "Démilitarisée" mais dans son jus originel. La broad Arrow du cadran se devine comme celle du calibre mais le fond a été si bien poli que la référence militaire est indétectable.




_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
fatamorgana
Animateur


Nombre de messages : 861
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/03/2012

MessageSujet: Re: Les services Hydrographiques de la Royal Navy démilitarisaient les montres...    Ven 26 Oct - 10:35

Magnifique, tant l'objet que l'enquête!!!
Revenir en haut Aller en bas
Casanix
Nouveau


Nombre de messages : 16
Age : 40
Localisation : Aix-en-Provence
Date d'inscription : 18/12/2011

MessageSujet: Passionnant !    Mer 31 Oct - 7:19

Bravo et un grand merci pour ce topic passionnant !
Revenir en haut Aller en bas
 
Les services Hydrographiques de la Royal Navy démilitarisaient les montres...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [b]CWC Royal Navy Diver [/b]
» Rolex Submariner de Royal Navy ( 5513 / 5517 )
» Pas courante & très courue, la montre de la Royal Navy
» La montre du département Hydrographique de la Royal Navy Britannique
» CWC Royal Diver

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères :: Forum de discussions sur les montres militaires-
Sauter vers: