FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez | 
 

 ZENITH et SPINDRIFT RACING

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pierre-Yves
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 11624
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: ZENITH et SPINDRIFT RACING   Sam 1 Fév - 12:37

ZENITH REJOINT SPINDRIFT RACING


 
 
 
Zenith devient le chronométreur officiel de l’écurie Spindrift et du plus grand trimaran de course océanique du monde en espérant ainsi contribuer à battre d’importants records dont l’Atlantique Nord, les 24 heures et la Route du Rhum. Une occasion unique pour la marque à l’étoile d’accompagner à nouveau une remarquable aventure humaine et d’exprimer ses valeurs - Authenticité, Audace et Plaisir – au travers d’un projet hautement technologique.
 
 




 
 
Nourrir un véritable esprit d’entreprendre, repousser les limites, encore et toujours. Remettre sans cesse l’ouvrage sur le métier, conquérir de nouveaux espaces, se montrer audacieux.
 
C’est parce qu’elle cultive depuis sa création cette capacité à regarder plus loin et à défricher de nouveaux horizons que la Manufacture Zenith a accompagné quelques-unes des plus remarquables aventures humaines ou partagé la destinée de personnalités hors norme.
De Louis Blériot à Felix Baumgartner, Zenith a marqué de son empreinte l’histoire de l’aviation et de l’espace. En rythmant les pas de Gandhi, la Manufacture a traversé l’histoire. En équipant de nombreux explorateurs, elle a contribué à des avancées majeures. Autant d’épopées fabuleuses, parties intégrantes du patrimoine de la marque et qui influent sur l’esprit qui l’anime.
 
C’est dans ce même état d’esprit que Zenith s’est engagé pour trois ans en tant que Chronométreur Officiel de Spindrift racing et de son plus grand trimaran de course océanique du monde avec, dès 2014, des défis d’envergure à partager sur le Léman et autour de l’Atlantique. « L’association avec l’équipe de Spindrift racing est un pas naturel dans  le développement de Zenith, qui rencontre un succès croissant depuis ces 5 dernières années. Au-travers des expériences fortes et uniques de ce projet hautement technologique, Zenith exprime clairement et simplement ses valeurs – Authenticité, Audace et Plaisir – ainsi que sa  philosophie et celles de ceux qui portent ses montres ; regarder plus haut, plus loin. Chez Zenith, nous aimons miser sur des personnalités et projets  qui vont de l’avant. Dona, Yann et leurs coéquipiers ont l’étoffe de ces héros modernes qui sont vecteurs de rêve et qui font avancer le monde. Nous sommes fiers d’associer nos montres à leurs futures performances. »
 
Le maxi trimaran Spindrift 2, conçu dans le but de battre les plus importants records océaniques en équipage et détenteur de 9 records autour du monde – dont le Trophée Jules Verne – participera aussi à la Route du Rhum en solitaire. Ce bateau optimisé pour gagner en performance, est le pari audacieux de Dona Bertarelli, femme d’affaires et sportive accomplie et de Yann Guichard, navigateur émérite. Au travers de ce projet, Dona Bertarelli et Yann Guichard partagent leur passion pour la voile, un sport aux multiples facettes où la performance s’appuie avant tout sur une équipe motivée et efficace prête à progresser ensemble et à relever de nouveaux défis. Faire preuve d’audace tout en restant pragmatique et structuré, cette approche adoptée par le team depuis la création de l’écurie en 2011 a été récompensée.
 
 
A l’image de Zenith, l’équipe de Spindrift racing veut croire en son étoile. « Spindrift racing est une jeune écurie qui réunit une équipe de professionnels et dont le travail a rapidement porté ses fruits », confie Dona Bertarelli. « Notre projet a pris de l’ampleur et bénéficie déjà d’une belle reconnaissance internationale. Avec Yann, nous avons les cartes en main pour franchir de nouvelles étapes.» Faire d’une mécanique la complice de qui aspire à d’autres horizons pour le guider sur le chemin de l’accomplissement de ses rêves. Réaliser l’exploit, celui d’un jour ou de toute une vie. Aller toujours plus loin, plus haut, et être de toutes les conquêtes. Réinventer à chaque instant la subtile alchimie entre tradition et avant-garde.
 
Fière de son histoire, la Manufacture prend avantage de son riche passé pour mieux se projeter dans l’avenir. Et pour lui donner tout son sens, elle conjugue sans répit avenir avec innovation. Aller plus loin, mieux, autrement, plus vite ou plus précisément, tel est le moteur de tous les inventeurs, de tous ceux qui prennent leur destin en main et ont pour moteur une impérieuse nécessité d’entreprendre.
Zenith a écrit quelques chapitres majeurs de l’histoire de l’horlogerie. Le calibre El Primero, premier mouvement chronographe automatique intégré, battant de surcroît à une fréquence de 36'000 alternances par heure, est devenu une icône.
Près de 50 ans après sa création, il demeure le seul chronographe de série capable de mesurer les temps courts au 1/10e de seconde. Plus près de nous, l’avènement du module gyroscopique appelé « Gravity Control » signe l’une des avancées majeures de l’horlogerie du 21e siècle.
 
Se faire le passeur de savoir-faire ancestraux pour écrire l’avenir. Accomplir son destin. Celui d’une Manufacture de haute horlogerie portée par l’audace, l’authenticité et le plaisir depuis 1865.
 
 
 
CALENDRIER 2014
 
D35 Ladycat powered by Spindrift racing
9‐11 mai : GP Les Ambassadeurs
24‐25 mai : Open-de-Crans
4 juin : Bol d’Or Mirabaud
7 juin : Genève‐Rolle‐Genève
8-9 juin : Open de Versoix
30‐31 août : Open National Suisse
6‐7 septembre : GP Grange & Cie
19‐21 septembre : GP SNG
 
Maxi-trimaran Spindrift 2
 
Janvier‐avril : chantier de modifications et d’optimisations à Lorient (France).
Juillet‐août : stand-by pour le record en équipage de l’Atlantique Nord (NYC – Cap Lizard) et celui des 24 heures.
2 novembre : départ en solitaire de la Route du Rhum (Saint-Malo – Pointe-A-Pitre).


Dernière édition par Pierre-Yves le Ven 10 Avr - 23:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pierre-Yves
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 11624
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: ZENITH et SPINDRIFT RACING   Lun 12 Mai - 6:08



EN TANT QUE CHRONOMETREUR OFFICIEL DE SPINDRIFT RACING,
ZENITH FELICITE LADYCAT POUR SES RESULTATS LORS DU PREMIER GRAND PRIX LES AMBASSADEURS



Le Grand Prix Les Ambassadeurs, premier rendez-vous du championnat des D35 réunissant les meilleurs équipages lémaniques, vient de s’achever ce dimanche 11 mai. Sur le plan d’eau du Lac Leman, Yann Guichard  et son équipage ont  régaté dans un vent fort parmi les cadors du circuit, qui avait tous l'ambition de taper fort sur ce premier événement. Bilan positif : Ladycat powered by Spindrift racing, signe une belle 2ème place à l’issu de 13 manches et 2 victoires. Le D35 skippé par Yann Guichard se situe seulement à 3 points du leader Alinghi et à 1 point de Mobimo qui ferme le podium.




Vendredi, la flotte des D35 a pris 5 départs dans un vent plutôt capricieux  et oscillant entre 7 et 10 noeuds. Une bonne première journée de compétition pour Ladycat qui se place 1er au classement général provisoire à l’issue de ces 5 premières manches. François Morvan, tacticien à bord de Ladycat revient sur cette première journée "Nous avons fait une première super journée, nous avons eu une bonne conduite et une très bonne vitesse surtout au près”. Samedi pour la seconde journée de régates, le vent soufflait de plus belle, entre 15 et 18 noeuds, ce qui a permis au comité de courses de lancer six manches. Ce n’est pas pour autant que l’écart s’est creusé entre les D35 du Lac Leman, en effet les 4 premiers concurrents (Alinghi, Ladycat,  Realstone, Mobimo) se trouvaient encore dans un mouchoir de poche hier. C’est seulement aujourd’hui, dimanche, que tout s’est joué sur le plan d'eau. Après 3 manches dans un vent fort irrégulier soufflant entre 8 et 18 noeuds, Ladycat conserve la 2ème marche du podium derrière Alinghi (1er) et suivi de Mobimo (3ème). Cette mise en jambe pour tout l'équipage de Ladycat et de Spindrift racing se termine sur un bilan très positif comme le souligne Yann Guichard : "le premier jour s'est super bien passé et les jours suivants le vent était plus instable en intensité, nous avons eu un peu plus de mal dans les manœuvres. Mais c'est aussi normal, bien qu'expérimentés nous sommes une équipe nouvelle et nous devons progresser ensemble dans les manœuvres et la coordination. Nous n'avions que 6 jours d'entrainements et aucun dans la brise et si tu veux être dans le coup il faut que toutes les manœuvres soient parfaites. Le niveau est encore monté et on peut voir qu'il y a 4 équipes qui se sont tout de suite détachées sur ce premier grand prix. J'ai pris énormément de plaisir à la barre et c'est vraiment très encourageant de commencer par un podium, on va s'accrocher pour figurer dans les leaders dans les prochaines régates. ”
Du côté de Zenith, Chronométreur officiel de l’écurie Spindrift racing, Juliette North, Directrice Marketing et Communication salue " le travail d’équipe et ces excellents premiers résultats qui laissent augurer une magnifique saison qui s’achèvera en beauté avec la Route du Rhum en solitaire. ”, avant d’ajouter : " Nous félicitons l’écurie Spindrift racing et ses marins qui nous font rêver au travers de leurs exploits, et grâce à qui nous vivons des moments palpitants. ”

Les conditions soutenues sur le lac ont  ainsi offert un formidable champ de bataille pour les 11 monotypes engagés, avec un niveau toujours plus haut chaque année. Prochain rendez-vous les 24 et 25 mai pour l'Open de Crans.



Équipage de Ladycat powered by Spindrift racing pour le Grand Prix Les Ambassadeurs 


Yann Guichard, skipper
François Morvan, tacticien
Xavier Revil, grand-voile
Erwan Israël, régleur voile d’avant
Jacques Guichard, régleur voile d’avant
 Christophe Espagnon, N°1
Revenir en haut Aller en bas
Pierre-Yves
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 11624
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: ZENITH et SPINDRIFT RACING   Lun 16 Juin - 4:50




SUPERBE VICTOIRE DE LADYCAT POWERED BY SPINDRIFT RACING
AU BOL D’OR MIRABAUD






Le voilier décoré aux couleurs de Zenith s’est imposé en 5 heures 38 minutes et 18 secondes; un excellent temps, obtenu au terme d’un parcours musclé et nerveux, face à 518 concurrents. De bon augure alors que l’équipe est désormais en stand by en vue d’une tentative de record de vitesse à travers l’Atlantique.

La 76è édition du Bol d’Or Mirabaud, autour du lac Léman, restera dans les esprits de tous les équipages comme un cru exceptionnel. Disputée par une belle bise (vent du nord), de 15 noeuds à 25 noeuds, la course s’est déroulée dans des conditions idylliques, par une température clémente et sous un soleil radieux.

« Notre stratégie était de rester au contact de nos concurrents et de ne pas prendre d’options extrêmes, afin de pouvoir saisir toutes les opportunités et d’avoir des cartes à jouer », a raconté Dona Bertarelli, skipper de Ladycat powered by Spindrift racing, le grand vainqueur du Bol d’Or Mirabaud, au terme de la course.

Comme c’est souvent le cas, la victoire s’est jouée lors du passage de la barge du Bouveret, à mi-parcours; un cap souvent très difficile à gérer. Les voiliers de tête ont en effet été fortement ralentis dans le haut lac, alors qu’une puissante bise soufflait sur tout le reste du plan d’eau; un moment particulièrement éprouvant pour les nerfs des skippers, mais qui a permis à Dona Bertarelli, Yann Guichard et leurs équipiers de revenir sur la tête de la course, occupée jusqu’alors par Alinghi, Realstone et Mobimo.

« L’objectif était d’arriver dans le paquet de tête à la mi-parcours», a précisé Yann Guichard. « Nous savions que le vent allait faiblir à la mi-parcours, et qu’il rentrerait à nouveau par devant, et fort. Nous sommes parvenus à prendre les commandes de la flotte à 150 mètres du Bouveret, puis nous avons bien anticipé la deuxième partie de la course, qui s’annonçait musclée. »
Le catamaran Décision 35 Ladycat powered by Spindrift racing s’est imposé au terme des 66,5 milles parcourus, en 5 heures et 38 minutes, devant Realstone et Alinghi. C’est la deuxième fois de suite qu’un voilier aux couleurs de Zenith remporte le Bol d’Or; le catamaran M1 Zenith, mené par Jean-Philippe Bucher, s’était en effet imposé en 2013; il a hélas été victime d’une déchirure dans sa grand-voile cette année.

« Je suis très fière de mon équipe, qui a bien navigué de bout en bout, a conclu Dona Bertarelli. C’est aussi un immense bonheur de remporter le Bol d’Or Mirabaud, surtout pour la seconde fois. Maintenant il faudrait qu'on réussisse encore à s'imposer sur la prochaine édition car pour remporter définitivement le challenge du Bol d'Or, il faut gagner 3 fois l’épreuve en 5 ans. »

Après ce succès lémanique, toute l’équipe porte désormais son attention sur les grands système météorologiques dépressionnaires en provenance du Canada et du nord des Etats-Unis, qui pourraient permettre à Spindrift 2 de battre le record de la traversée de l’Atlantique ainsi que le record  de vitesse Zenith, sur 24 heures. Le maxi-trimaran est en effet en stand by à Newport, prêt à se lancer dans la quête de ce record, qui constitue l’un des plus grands défis véliques de tous les temps.






SPINDRIFT RACING
www.spindrift-racing.com

Spindrift racing est une société française d’armateurs, fondée fin 2011 par Dona Bertarelli et Yann Guichard. Cette écurie de voile de haut niveau dédiée au multicoque arme actuellement une flotte de trois bateaux : le D35 Ladycat powered by Spindrift racing, le trimaran MOD70 Spindrift et le maxi-trimaran Spindrift 2. Pour optimiser ces machines et mener à bien les ambitions techniques et sportives choisies par Spindrift racing, une équipe d’une trentaine de personnes parmi les plus grands experts de leur domaine s’investie en mer comme à terre avec passion et exigence. Véritable entreprise tournée vers la performance et la capacité à relever des défis d’envergure, Spindrift racing bénéficie du soutien de la banque Mirabaud et du laboratoire Genes-x (Gold Sponsors) ainsi que de l’horloger Zénith (Chronométreur officiel).
Revenir en haut Aller en bas
Pierre-Yves
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 11624
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: ROUTE DU RHUM   Lun 20 Oct - 21:54

ROUTE DU RHUM : UNE COURSE EN SOLITAIRE SUR UN GEANT DES MERS !


Yann Guichard s'apprête à réaliser un exploit, et non des moindres : participer à la légendaire régate transatlantique en solitaire de la Route du Rhum à bord du Spindrift 2, un gigantesque trimaran ultra-rapide conçu pour un équipage de 14 personnes, arborant les couleurs de Zenith.





Depuis sa première édition en 1978, la Route du Rhum est devenue l'un des trophées les plus convoités du monde de la voile. Cette course transatlantique en solitaire a lieu tous les 4 ans en novembre et couvre 6 560 km entre la côte bretonne de Saint-Malo et les rives guadeloupéennes de Pointe-à-Pitre.
Avec 90 voiliers prévus au départ, dont 8 maxi-multicoques océaniques (tels que le Spindrift 2) pour la classe Ultime, l'édition 2014 bat un record de participation. Zenith sera représenté par l'élégant Spindrift 2, le plus gros trimaran de course qui prendra le départ de la course.
Son skipper, Yann Guichard, reconnaît parfaitement les difficultés qui l'attendent : "Sur un bateau de la taille du Spindrift 2, la moindre manœuvre, c'est une heure de travail" explique-t-il. "On ne peut pas enchaîner comme ça ni brûler toute son énergie d’un seul coup, car il faut rester lucide et prêt pour la suite des événements."
C'est en 26 jours et 6 heures que la première édition de la Route du Rhum a été remportée par le Canadien Micheal Birch à bord de son Olylmpus Photo, avec une avance de 98 secondes sur le deuxième, Michel Malinovsky, à bord du Kriter V. 36 ans plus tard, la course devrait durer environ une semaine ; 7 jours durant lesquels le skipper devra se démener comme jamais. Privé de sommeil, il passera le plus clair de son temps à manœuvrer, régler les voiles, barrer et organiser sa navigation sur la table à carte. En somme, un défi extraordinaire, tant physique que psychologique.



LE BATEAU : L'ÉQUILIBRE PARFAIT ENTRE PERFORMANCE ET SÉCURITÉ

Spindrift 2, le géant des mers, a été adapté spécialement pour la Route du Rhum 2014. Le résultat est un parfait mélange de rapidité et de fiabilité, de performances et de sécurité.

Avec ses 40 mètres de long, le Spindrift 2 est un véritable géant de mer. Ce sera d'ailleurs le plus gros bateau au départ de la Route du Rhum de cette année. Conçu pour un équipage de 14 personnes, il a été minutieusement adapté pour cette course par les concepteurs de Spindrift Racing.
Le mât a été raccourci de 6 mètres, réduisant la surface des voiles d'un cinquième afin de les rendre plus manœuvrables. La cabine, quant à elle, a été configurée pour être utilisée par un navigateur unique. Un vélo a aussi été installé sur le pont afin que Yann puisse actionner les winchs à la force de ses jambes comme de ses bras. Enfin, un pilote automatique, outil essentiel pour les courses en solitaire, a été spécialement conçu et optimisé.
Pendant la course, Yann passera le plus clair de son temps à l'extérieur, sous la casquette, dans une cellule de pilotage qui abritera son ordinateur, sa couchette et tout son équipement. Il devra être prêt à réagir à tout moment, comme par exemple pour changer de direction ou pour régler une voile, parfois même en urgence si les vents changent ou si un cargo croise la route du Spindrift 2.
Les changements techniques du Spindrift 2 ont ainsi requis une importante série de tests en pleine mer. Pour Yann, le plus important était de s'assurer que le bateau soit un parfait compromis entre rapidité et fiabilité, performances et sécurité.





DÉTAILS TECHNIQUES DU SPINDRIFT 2 :

Première mise à l'eau : 26 août 2008
Architectes : concepteurs de VPLP & Spindrift racing
Chantiers : CDK technologies (pont), Lorima (mât), North Sails (voiles)
Longueur de la coque centrale : 40 mètres
Longueur des flotteurs : 37 mètres
Largeur : 23 mètres
Déplacement : 21 tonnes
Tirant d'eau : 5,1 mètres
Tirant d'air : 41 mètres
Grand-voile : 365 m2 (450 kg)
Reacher : 292 m2
Trinquette : 166 m2
ORC : 72 m2
Gennaker : 440 m2



LE SKIPPER

Yann Guichard s'apprête à réaliser l'un des plus grands exploits de sa carrière. Expert en multicoques depuis ses jeunes années, il a navigué sur presque tous les types de multicoques existant sur le circuit professionnel, de l'Olympic Tornado au Spindrift 2, un maxi-trimaran de 40 mètres.

À 40 ans, Yann Guichard a déjà participé aux Jeux Olympiques 2000 et détient plusieurs records et victoires dans diverses courses, océaniques et inshore, telles que la Route du Rhum, la Transat Jacques Vabre, les Extreme Sailing Series et le Vulcain Trophy, entre autres.
Yann découvre la course au large en multicoque avec certains des meilleurs Français de la discipline : Marc Guillemot, Fred Le Peutrec et Lionel Lemonchois. Il rejoint ensuite l'équipe Gitana en tant que skipper. Barreur de talent, il a l'occasion en 2011 de partager la barre française de l'Energy Team avec Loïck Peyron pour l'America’s Cup World Series.
Depuis, l'eau a coulé sous les ponts et il dirige désormais Spindrift racing au côté de Dona Bertarelli, avec qui il a fondé cette équipe de voile professionnelle en 2011. Skipper, barreur et routeur, Yann assume tous ces rôles avec un professionnalisme, un dévouement, une passion et une énergie sans faille. Autant de qualités qu'il canalise dans un but unique : la victoire.
Aujourd'hui, c'est avec enthousiasme qu'il se prépare à relever le défi de la Route du Rhum : "Quand Spindrift 2 arbore la bonne voilure en fonction de la météo du moment et que vous glissez au-dessus des vagues, c’est vraiment satisfaisant et même très grisant. Ces derniers jours de préparation me permettront d’acquérir encore d’autres automatismes afin d’être de plus en plus compétitif. Je vais aussi continuer à me préparer physiquement, toute en veillant à garder le bon équilibre pour ne pas arriver fatigué au départ. Il faut que je sois au meilleur de ma forme le 2 novembre, prêt à en découdre !



YANN GUICHARD EN DÉTAILS :

Son parcours :

2014: Vainqueur du Bol d'Or Mirabaud à bord du D35 Ladycat powered by Spindrift racing
3ème du Vulcain Trophy
2013: Détenteur du record de la Route de la Découverte à bord du Spindrift 2 en 6 jours, 14 heures et 29 minutes
Vainqueur de la Fastnet Race à bord du Spindrift 2
2012: Vainqueur de la Krys Ocean Race et du Multi One Championship à bord du MOD70 Spindrift
2011: 2ème du match racing et 3ème de la régate en flotte de l'America's Cup World Series à San Diego à bord de l'Energy Team
2010: 4ème de la Route du Rhum 2010 à bord du Gitana 11
2006 et 2007: Détenteur du record Atlantique Nord à bord de l'Orange II (2006) et du Groupama 3 (2007)
2005 et 2007: 2ème de la Transat Jacques Vabre à bord du Gitana 11
2000: 4ème des Jeux Olympiques de Sydney



LA GESTION DU TEMPS : LA CLÉ DE LA RÉUSSITE

La course à la voile est un sport très complexe qui requiert une parfaite gestion du temps. Départ, manœuvres, anticipation de la météo, gestion du sommeil : la victoire réside dans la maîtrise du temps.
Le départ de la Route du Rhum aura lieu le dimanche 2 novembre à 14:00 sur la côte de Saint-Malo, en Bretagne. 10 minutes avant ce moment intense, le Directeur de Course (PRO) hissera un drapeau sur le bateau de tête puis tirera un coup de feu ; les 90 marins au départ démarreront simultanément le compte-à-rebours sur leur montre. Ils passeront les 10 minutes suivantes à surveiller l'heure environ toutes les 15 secondes... Leur but ? Passer la ligne de départ à pleine vitesse à la position précise qu'ils convoitent et à la seconde exacte du coup d'envoi.
Lors d'une course à la voile, la gestion du temps constitue une des clés de la réussite. Au départ, cette vérité apparaît comme une évidence, mais elle se vérifie à bien d'autres moments. En fait, la gestion du temps est primordiale dans les moindres manœuvres et se répercute sur le résultat final de la course. Dès que les marins entrent dans de nouvelles zones météorologiques, comme la basse pression de l'Atlantique Nord ou les alizés du sud, le temps d'exécution de chaque manœuvre aura une conséquence directe sur leur temps d'arrivée, qui se mesurera en heures - voire en jours, en Guadeloupe. En effet, à la voile, le trajet le plus court n'est jamais le plus rapide, et les compétences tactiques du skipper jouent un rôle essentiel.
Yann sait que la météo sera un facteur décisif, les dépressions étant connues pour compliquer la navigation des concurrents pendant cette traversée automnale de l'Atlantique. Il est conscient qu'avec un bateau de cette taille, il devra appliquer sa tactique à la lettre et anticiper les conditions météo pour éviter des manœuvres qui le ralentiraient et le soumettraient à des vents irréguliers.
Le marin solitaire a aussi besoin de dormir, même si cela dure rarement plus de vingt minutes d'affilée. De plus, il doit savoir combien de temps il a dormi, afin d'éviter la privation de sommeil. Raison de plus pour avoir une montre robuste et fiable au poignet pour la garder sous les yeux à chaque instant !
Revenir en haut Aller en bas
Pierre-Yves
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 11624
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: ZENITH et SPINDRIFT RACING   Lun 27 Oct - 11:09

YANN GUICHARD, SPINDRIFT 2 ET ZENITH, CHRONOMETREUR OFFICIEL DE
L'ECURIE SPINDRIFT RACING, DANS LES STARTING-BLOCKS À SAINT-MALO !






En bref :
- Le maxi-trimaran Spindrift 2 est arrivé ce matin à Saint-Malo, il est amarré à la Gare Maritime.
- En grande forme, Yann Guichard se sent prêt.
- Les animations de l’espace Spindrift racing dans le village de course.
- Tout pour suivre la course de Yann Guichard et Spindrift 2.



Depuis la création de La Route du Rhum en 1978, jamais il n’y a eu autant de concurrents au départ, ni de trimarans aussi grands ! Cette 10e édition de la plus célèbre des transatlantiques en solitaire bat déjà des records. De participation tout d’abord avec 91 concurrents réunis ce vendredi aux pieds des remparts de Saint-Malo pour l’ouverture du village officiel. Comme à chaque édition, d’ici le départ programmé le dimanche 2 novembre à 14 heures, la foule est attendue nombreuse le long des bassins de la Cité Corsaire. Le record des 2 millions de visiteurs en 2010 sera-t-il d’ailleurs battu cette année ? En attendant, avec ses 40 mètres le long, le maxi-trimaran Spindrift 2 bat lui le record du plus grand bateau de l’histoire de la course. Son skipper, Yann Guichard, n’a rien d’une tête brûlée. A moins de 9 jours du coup d’envoi, le marin de 40 ans a confiance dans le travail réalisé avec son équipe pour rendre ce bateau d’équipage compétitif en solitaire. La compétition, voilà ce qui motive le marin qui se sent désormais prêt et n’attend que d’en découdre.


« Nous venons de convoyer Spindrift 2 de La Trinité-sur-Mer à Saint Malo avec une partie de l’équipe technique et de l’équipe navigante, » explique Yann dont l’écurie de course  qu’il dirige avec Dona Bertarelli compte aujourd’hui une trentaine de personnes. « Tout le monde ne pouvait pas être à bord mais c’était agréable de partager ce moment et de profiter ensemble du bateau avant la course. Arriver à Saint-Malo est un moment symbolique, presque une première victoire. Avant les épreuves, j’aime passer du temps en famille et travailler la météo avec mes routeurs, j’aime être entouré même si j’entre petit à petit dans ma bulle. La magie de La Route du Rhum engendre beaucoup de sollicitations pour les skippers et cela fait partie de la fête. Il faut seulement savoir se préserver afin de garder toute son énergie pour le coup d’envoi. »




EXPÉRIENCE ET CONFIANCE

Yann Guichard régate depuis ses 10 ans. Des départs de courses, il en a pris des centaines, en Optimist, en 420 et en Tornado avec lequel il a accroché une 4e place aux JO de Sydney, mais également en AC45 lors des America's Cup World Series.
Toutes ses expériences et cette carrière passée en équilibre entre l’air et l’eau à bord de multicoques de toutes tailles amènent de la confiance à Yann Guichard pour disputer La Route du Rhum seul à la barre du plus grand trimaran de course au monde qui peut porter jusqu’à 800 mètres carrés de voilure ! « Avant une épreuve, je suis serein si je me sens prêt et c’est le cas aujourd’hui, » poursuit-il. « Il y a forcément la pression de l’enjeu. Je me demande forcément si je vais y arriver, ce qui est normal lorsque tu t’attaques à quelque chose que tu n’as jamais tenté. Avec l’équipe, nous avons été au maximum de ce que nous voulions en terme de préparation technique et, à bientôt une semaine du départ, je sais que j’ai fait le bon choix en m’engageant sur La Route du Rhum avec Spindrift 2. »


CONCENTRATION ET ENVIE

Les experts comme le grand public s’interrogent sur cette Classe Ultime qui compte huit prétendants cette année dont trois bateaux de plus de trente mètres. « Physiquement, je suis en super forme. J’ai bien travaillé là-dessus et, à chaque fois que je navigue sur le bateau, je constate à quel point cela est primordial, » précise Yann. « Je continue à faire du sport pour travailler mes acquis mais je me sens fort ; c’est indispensable pour la confiance. Une fois que la météo va se préciser et que j’aurai en tête le schéma stratégique des premiers jours de course, je serai alors fin prêt à partir. Je connais mes adversaires comme les limites du solitaire sur un bateau de la puissance de Spindrift 2. Néanmoins, si j’arrive à réaliser une belle course sans erreur technique ni stratégique, je sais que j’ai ma chance. C’est pour cela qui j’y vais d’ailleurs avec envie ! »



A SAINT-MALO, AU CŒUR DE LA FÊTE AVEC SPINDRIFT RACING !

Du 24 octobre au 2 novembre, un espace Spindrift racing  accueille le public dans le village de La Route du Rhum – Destination Guadeloupe sur les quais malouins. De nombreuses animations sont proposées tout au long de cette semaine de fête. L’objectif pour toute l’équipe de Spindrift racing est de partager avec le plus grand nombre son métier, sa passion et son esprit autour d’une aventure unique.




RENDEZ-VOUS HALL 8 SUR L’ESPACE 8001


SIMULATEUR : Équipé d'une colonne de winch puis d'un vélo (proche de celui qu’embarque Yann sur Spindrift 2), ce simulateur permet aux ‘testeurs’ de remonter les voiles avec les deux systèmes afin de comparer les forces nécessaires à exercer sur l’un puis l’autre. L’idée étant bien sûr de mieux comprendre pourquoi colonne et vélo cohabitent sur le maxi-trimaran en partance pour le Rhum.


KIDS : Des animations dédiées aux enfants se dérouleront tous les jours de 15h à 16h avec des quizz animés et des ateliers coloriages.


JEU-CONCOURS ENFANTS « DESSINE MOI SPINDRIFT 2 » : Yann choisira son dessin préféré qu’il embarquera avec lui pendant la course. Les enfants pourront déposer leurs dessins dans l'urne prévue à cet effet sur le stand.


DÉDICACES : Jeudi 30 octobre de 17h30 à 18h, Yann sera présent sur l’espace Spindrift racing pour une séquence de dédicaces avec le public.


GOODIES : Distribution de goodies tous les jours : sticks à lèvres, chocolats suisses, bonbons, ballons, drapeaux, autocollants, posters, cartes postales, cahiers de jeux, venez nombreux !


SHOP SPINDRIFT RACING : Une sélection de vêtements et d’accessoires Spindrift racing ainsi qu’une collection capsule ‘replica’ du team sont en vente sur le stand.




SUIVEZ LA COURSE DE YANN GUICHARD A BORD DE SPINDRIFT 2 :

SITE OFFICIEL ET CARTOGRAPHIE : www.spindrift-racing.com
FACEBOOK : https://www.facebook.com/spindriftracing
TWITTER : @spindriftracing  
INSTAGRAM : http://instagram.com/spindrift_racing
TOUTES LES VIDEOS : https://www.youtube.com/user/spindriftracing




LA ROUTE DU RHUM – DESTINATION GUADELOUPE :

Avec 91 concurrents au départ, la 10e édition de cette transatlantique mythique en solitaire entre Saint-Malo et Pointe-A-Pitre créée par Michel Etevenon en 1978 bat son propre record de participation.

Les anciens vainqueurs : Mike Birch (1978 à 6,33 nds), Marc Pajot (1982 à 8,17nds), Philippe Poupon (1986 à 10,05 nds), Florence Arthaud (1990 à 10, 23 nds), Laurent Bourgnon (1994 à 10,33 nds), Laurent Bourgnon (1998 à 11,94 nds), Michel Desjoyeaux (2002 à 11,06 nds), Lionel Lemonchois (2006 à 19,11 nds) et Franck Cammas (2010 à 16,14 nds).

Record de l’épreuve : Lionel Lemonchois en 2006 à bord du trimaran Orma Gitana XI en 7 jours, 17 heures et 19 minutes.

Départ de l’édition 2014 : dimanche 2 novembre, à 14 heures.

Parcours : 3 542 milles au total. Après avoir franchi la ligne de départ située au Nord de la Pointe du Grouin à Saint-Malo, laisser la bouée du Cap Fréhel à tribord. En Guadeloupe, contourner l’Ile en la laissant à bâbord, laisser l’îlot de la Tête à l’Anglais à bâbord, puis la bouée de Basse-Terre à tribord. La ligne d’arrivée située à proximité de Pointe-A-Pitre est définie dans les Instructions de Course.

Engagés : 91 marins solitaires dans 5 catégories de bateau : la Classe Ultime (multicoques de plus de 60 pieds), les Multi50 (trimarans de 50 pieds), les IMOCA (monocoques de 60 pieds), les Class40 (monocoques de 40 pieds) et les Classe ‘Rhum’ (monocoques et multicoques qui n’entrent pas dans les catégories précédentes et d’une longueur minimum de 39 pieds).

La Classe Ultime compte huit concurrents : Spindrift 2 & Yann Guichard, Maxi Solo Banque Populaire VII & Loïck Peyron, Sodebo Ultim’ & Thomas Coville, Idec Sport & Francis Joyon, Maxi 80 Prince de Bretagne & Lionel Lemonchois, Edmond de Rothschild & Sébastien Josse, Yann Eliès & Paprec Recyclage et Sidney Gavignet & Musandam-Oman Air.



Revenir en haut Aller en bas
Pierre-Yves
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 11624
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: ZENITH et SPINDRIFT RACING   Mer 5 Nov - 1:49

Départ sportif réussi pour Yann Guichard et Spindrift 2


Ce dimanche 2 novembre, Saint-Malo s’est réveillé sous la pluie et sous tension en ce jour de départ de la 10e édition de la plus célèbre et la plus disputée des transatlantiques en solitaire. A la barre de Spindrift 2, le plus grand bateau de l’histoire de l’épreuve, Yann Guichard, était dans sa peau de compétiteur, parfaitement préparé pour négocier un départ musclé. Et il en faut de la concentration lorsque l’on pilote seul un trimaran de 40 mètres. Chronologie d’une journée unique qui marque une vie de marin.


8h15 : Après une bonne nuit de sommeil, Yann Guichard s’offre un petit déjeuner consistant et équilibré, composé entre autre d’une assiette de pâtes pour faire le plein de sucres lents. Durant cette journée marathon, il n’aura en effet pas l’occasion d’avaler autre chose qu’un gâteau énergétique préparé spécialement par son fidèle équipier Xavier Revil, en charge de l’alimentation à bord de Spindrift 2 pour cette Route du Rhum.


8h30 : Il partage sa table avec ses proches et l’un de ses deux routeurs Richard Silvani de Météo France qui lui confirme les conditions pour le départ et la première nuit. Un front passera au moment du coup d’envoi à 14 heures avec un vent de Sud-Sud Ouest d’une quinzaine de nœuds qui obligera les concurrents à tirer des bords pour rejoindre la marque de parcours du Cap Fréhel, située à 18 milles (environ 30 kilomètres) de la ligne de départ.


9h00 : Le skipper rejoint la cale de la Gare Maritime de Saint-Malo où un semi-rigide l’attend pour l’emmener à bord de son trimaran qui a passé la nuit au mouillage devant Dinard avec les sept autres multicoques de la Classe Ultime. Avant d’embarquer, l’émotion est forte pour les membres du team qui entourent Yann.


9h10 : Dernière interview : Les yeux du skipper sont ceux du compétiteur, déjà projeté dans la course, décidé à faire parler la puissance de sa machine, tout en gardant en tête la priorité donnée à la sécurité : « J’ai bien dormi et la pression monte doucement. Les conditions météo sont les mêmes que celles annoncées il y a trois jours avec 24 premières heures difficiles. On sait que, sur l’Atlantique, la route Sud sera la plus rapide, c’est une bonne chose pour nous. Il va falloir faire le dos rond en début de course avant de pouvoir débrider et accélérer le long du Portugal. Ce qui va être critique aujourd’hui, c’est d’aller à Fréhel avec la foule présente sur l’eau. Ensuite, il faudra surtout bien se préparer pour le début de nuit car nous attendons 30 à 40 nœuds de vent. Maintenant, j’ai surtout très envie qu’il soit 14h00. »


10h30 : Les équipiers hissent les voiles et préparent le bateau en configuration course. Pendant la phase d’attente, le trimaran a trois ris dans la grand-voile pour rester le plus maniable possible. Yann fait un dernier point sur la procédure de départ avant de s’allonger quelques minutes pour se détendre et visualiser la chronologie de l’après-midi.


12h30 : Le skipper poste une photo sur Twitter avec ce message : « Merci à tous ! Maintenant c'est a moi de jouer. Thank you for all the support ! »


13h00 : En ouverture du journal de 13 heures de TF1, l’expert météo de la chaîne, Louis Bodin, est aux côtés de Yann à bord de Spindrift 2. Le journaliste est en combinaison de survie car il sautera à l’eau dans quelques minutes avec les huit autres équipiers qui seront alors récupérés par les semi-rigides d’assistance de l’écurie.

En direct à une heure du top, Yann est serein et très concentré, alors que des centaines de bateaux ont déjà rejoint le plan d’eau : « Cette journée concrétise un an de travail de toute l’équipe de Spindrift racing. Les conditions du départ s’annoncent un peu plus clémentes que prévu, il ne faut pas faire d’erreur jusqu’au Cap Fréhel car je suis moins manœuvrant que certains dans ces conditions. Je vais y aller à mon rythme, gérer ce début de course au plus raisonnable et, après, ce sera full speed vers les Açores. »


13h50 : Les navigants de Spindrift racing finissent de remettre de la toile avant de débarquer. Le départ se fera sous 1 ris dans la grand-voile et trinquette, soit près de 500 mètres carrés de voilure au total.


13h56 : Quatre minutes avant le coup de canon, les équipiers plongent dans une mer malmenée par les bateaux spectateurs alors que le vent souffle à une vingtaine de nœuds en approche du front. Yann est désormais seul à bord.


14h00 : Bon départ ! Tous les concurrents se sont élancés parfaitement dans le timing, prêts pour une transat de 3 542 milles vers Pointe-à-Pitre !


14h15 : Le vent forcit à 25 nœuds dans le front. On voit au loin une impressionnante masse nuageuse devant les étraves des concurrents. Les skippers s’arrachent à bord pour border les voiles, les bateaux accélèrent.


14h45-15h15 : Comme prévu, la rotation du vent ne permet pas de passer Fréhel sur un seul bord. Yann enchaîne deux virements, des manœuvres physiques et délicates sur une si courte distance. Pour la deuxième manœuvre, il doit même traverser la zone spectateurs. Précis dans ses gestes qu’il a répétés des centaines de fois, le skipper s’en sort efficacement.


15h30 : Au passage du Cap Fréhel, la flotte est menée par Lionel Lemonchois, suivi de Sidney Gavignet et Thomas Coville. Prudent comme il l’avait annoncé, Yann enroule donc le Cap Fréhel en septième position, parfaitement ‘safe’.


15h45 : Dernière communication VHF avec les équipiers qui l’escortent avec les semi-rigides. Le skipper est heureux d’avoir négocié cette phase de départ. Il est temps pour lui d’entrer en mode ‘solitaire’ et de préparer les heures à venir.

Cette nuit : Les concurrents vont traverser la Manche face au vent, avec une houle de 3 à 4 mètres. Un front dépressionnaire étalé de l’Angleterre au Cap Finisterre passera au-dessus des bateaux entre minuit et trois heures du matin, avec 30 nœuds de vent moyen. Après la Pointe Bretagne, il faudra bien placer son virement pour entamer ensuite une descente rapide dans un flux d’Ouest-Nord Ouest très instable, avec des rafales possibles à 40 nœuds. L’objectif sera alors de gagner au Sud au plus vite, pour se glisser sous l’anticyclone des Açores et retrouver du vent portant.




>> SUIVEZ LA COURSE DE YANN GUICHARD A BORD DE SPINDRIFT 2 :

 

·       Une cartographie ( http://spindrift2-routedurhum.addviso.org/fr/ ) avec les positions de Spindrift 2 actualisée toutes les heures accessible sur le site Spindrift racing (adapté pour tablettes et smartphones).

·       Une news quotidienne le matin qui contiendra un résumé sportif de la course de Yann Guichard sera mise en ligne sur le site : www.spindrift-racing.com.

·       Un communiqué de presse sera envoyé tous les jours vers 17h00, il contiendra toutes les informations essentielles sur Yann Guichard et Spindrift 2 : l’avance ou le retard par rapport aux adversaires, récit des dernières heures, les enjeux à venir etc…

·       SITE OFFICIEL : www.spindrift-racing.com  

·       FACEBOOK : spindriftracing

·       TWITTER : @spindriftracing  

·       INSTAGRAM : spindrift_racing

·       TOUTES LES VIDEOS : spindriftracing

 

















Revenir en haut Aller en bas
Pierre-Yves
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 11624
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: ZENITH et SPINDRIFT RACING   Lun 10 Nov - 23:37

PARCOURS EXEMPLAIRE DE YANN GUICHARD LORS DE LA ROUTE DU RHUM-DESTINATION GUADELOUPE, SOUS LES COULEURS DE ZENITH




Deuxième de La Route du Rhum-Destination Guadeloupe 2014 après huit jours en mer, le skipper du maxi trimaran Spindrift 2, tire un bilan positif de sa traversée et salue les mérites du grand vainqueur, Loïck Peyron. A son poignet, la montre El Primero Stratos Spindrift racing a été une équipière précieuse : c’est la bonne étoile qui l'a mené à destination.

Pointe-à-Pitre, 10 novembre 2014. Quoi de plus fort que d’être partenaire du plus grand trimaran de course au monde? Dans le sillage d’exploits où les technologies et les hommes s’allient, la rencontre entre Zenith et Spindrift racing prend toute sa valeur sur La Route du Rhum-Destination Guadeloupe. Il était naturel que Zenith dote sa ligne El Primero d’un garde-temps muni d’un chronographe-hommage à cette aventure humaine hors du commun : El Primero Stratos Spindrift racing.

C’est la montre que portait le navigateur français Yann Guichard, engagé à bord du maxi trimaran Spindrift 2 sous les couleurs de Zenith. Le skipper a réalisé un véritable exploit en accomplissant, seul, une traversée de l’Atlantique sur un trimaran conçu pour être mené par un équipage de quatorze personnes !

En pleine forme, mais avec le visage buriné et les traits marqués par la dureté de la course, Yann a mis pied à terre 14 heures 10 minutes 14 secondes après Loïck Peyron. « C’était vraiment une sacrée bataille », a-t-il déclaré. « Cette Route du Rhum s’est jouée peu après le départ, lors de la première nuit… ».

Epuisé mais heureux d’être parvenu à traverser l’Atlantique en solitaire, Yann a été accueilli par sa compagne Dona Bertarelli, co-fondateur et skipper de l’écurie Spindrift racing ainsi que par son équipe, bien conscients de l’exploit accompli et fiers de leur marin!

Engagé dans la catégorie « Ultime », qui regroupe les voiliers de très grande taille, il a en effet dû affronter - à l’instar de ses adversaires - des conditions particulièrement éprouvantes en début de parcours, avec des vents soufflant parfois jusqu’à quarante nœuds et des vagues dépassant les cinq mètres. « C'est clair que physiquement, c'est dur; je ne suis encore jamais allé aussi loin dans la dette de sommeil et l’engagement physique », reconnaissait-il d’ailleurs après trois jours de course. Spindrift 2 a lui aussi souffert dans les creux désordonnés et froids de l’Atlantique nord: « On souffre avec lui dans chaque vague, il tape et on a l'impression qu'il va se désintégrer », déclarait alors Yann. « C’est violent, surtout avec cette taille de bateau. L'étrave décolle de 15 mètres, c'est assez impressionnant. »

Après avoir longé Madère, les navigateurs solitaires ont touché en milieu de semaine passée les alizés du nord-est, ces vents plus chauds et stables qui soufflent en direction du continent américain. Mais une surprise les attendait: le vent est resté passablement perturbé jusqu’à l’arrivée, imposant de nombreux réglages aux marins en fonction de sa force et de sa direction.

Les dernières heures de course ont été éprouvantes: déjà éprouvé par une semaine de mer et privé de sommeil, Yann Guichard a encore dû lutter contre des vents irréguliers sous le vent de la Guadeloupe, à quelques milles de la ligne d’arrivée, qui s’est finalement profilée telle une délivrance.

«Yann a fait preuve d’une grande ténacité et de beaucoup de courage et pour maîtriser ce maxi trimaran hors norme; nous sommes fiers de lui », a déclaré Aldo Magada, le CEO de Zenith. « Cette Route du Rhum était particulièrement difficile et il a lutté jusqu’à la fin. Je tiens aussi à féliciter Loïck Peyron, qui est un grand champion! Zenith est aux côtés des aventuriers depuis 150 ans. Les interactions entre les hommes qui vivent  leur passion et la marque à l’étoile sont inscrites dans les gènes de la Manufacture depuis sa création en 1865 et, grâce à des hommes comme Yann, pour longtemps encore. »»

Qu’il s’agisse de voler avec le premier homme à franchir le mur du son en chute libre - Felix Baumgartner - de battre des records à la voile en soutenant Spindrift racing, de dribler avec le meneur de jeu américain de basket-ball - Russell Westbrook – ou encore de soutenir le plus grand groupe de rock’n’roll de tous les temps – les Rolling Stones – Zenith est au cœur des grands évènements de son époque, là où s’exprime un désir de repousser les limites, là où l’homme écrit l’histoire.

En 2015, Spindrift 2 s’attaquera à un nouveau sommet de la course au large: la tentative de record de vitesse autour du monde. Yann et son équipe seront avec Zenith pour relever le défi !


Revenir en haut Aller en bas
Pierre-Yves
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 11624
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: ZENITH et SPINDRIFT RACING   Jeu 4 Déc - 6:39


ZENITH, EN TANT QUE CHRONOMÉTREUR OFFICIEL, EST FIER
D’ANNONCER LES PROCHAINS DÉFIS DE L’ÉCURIE SPINDRIFT RACING



A retenir :
-       Après sa 2e place sur La Route du Rhum, le maxi-trimaran Spindrift 2 est arrivé cette semaine à son port d’attache de La Trinité-sur-Mer et rentre aujourd’hui en chantier à Vannes.
-       Fin d’une année passionnante pour Spindrift racing, couronnée par trois podiums et un titre de meilleure navigatrice suisse de l’année pour Dona Bertarelli.
-       L’écurie prépare 2015, une année consacrée aux épreuves en équipage avec le Championnat des D35, le Tour de France à la Voile et le Trophée Jules Verne.


Le maxi-trimaran Spindrift 2 a rallié son port d’attache de La Trinité-sur-Mer dans la nuit de lundi à mardi après une semaine de convoyage depuis la Guadeloupe réalisé dans des conditions idéales par Yann Guichard et huit équipiers. Cette traversée conclut une année sportive intense pour Spindrift racing récompensée par trois podiums avec la 2e place de Yann en solitaire sur La Route du Rhum, la 3e place au Vulcain Trophy pour le D35 Ladycat powered by Spindrift racing et une nouvelle victoire du Bol d’Or Mirabaud. Le maxi-trimaran entre aujourd’hui en chantier d’hiver chez Multiplast à Vannes. A peine la page 2014 refermée que s’ouvre déjà celle de 2015 avec une saison dédiée aux navigations en équipage où les marins de Spindrift racing s’exprimeront sur trois épreuves, à bord de trois supports différents : Le Championnat des D35, de mai à septembre sur le Lac Léman, le Tour de France à la Voile, en juillet avec le nouveau trimaran Diam 24, et le Trophée Jules Verne, record autour du monde en équipage, l’hiver prochain aux commandes de Spindrift 2.




Créée en 2011 par Dona Bertarelli et Yann Guichard, Spindrift racing est une écurie de course présente au plus haut niveau des épreuves mondiales de voile, structurée pour s’adapter au support comme au terrain de jeu. Avec une trentaine de personnes réunie à l’heure actuelle, le team compte aussi bien des marins que des ingénieurs, des techniciens, des logisticiens ainsi que des professionnels de l’hospitalité et de la communication, tous tournés vers la performance, prêts à relever des défis allant des records océaniques à la régate au contact.


« Cette année 2014 est très positive pour Spindrift racing » confie Dona Bertarelli. « Les podiums en D35 et sur La Route du Rhum valorisent le travail réalisé par l’équipe qui a atteint des objectifs techniques et sportifs ambitieux. Je tiens à saluer aussi nos partenaires : Mirabaud, Genes-x et Zenith qui nous ont fait confiance aux prémices de l’écurie. Spindrift racing a gagné ses galons et est devenue, en très peu de temps, incontournable dans le monde de la voile professionnelle. Nos résultats nous motivent à encore plus nous dépasser. Le développement continue autour d’une équipe qui va s’étoffer, et une base de travail en France, à Saint-Philibert, qui s’agrandit pour relever de nouveaux défis passionnants dès 2015. Le record du Trophée Jules Verne constitue le point d’orgue du programme du maxi-trimaran Spindrift 2 et une épreuve particulièrement engagée pour Yann et moi, comme pour l’équipe. La confrontation est aussi l’un des fondamentaux de l’écurie puisqu’il nous semble essentiel de ne pas uniquement nous battre contre un chrono. Avec Ladycat, je retrouverai donc avec bonheur le circuit D35 pour la neuvième année consécutive et Spindrift racing s’alignera aussi sur le Tour de France à la Voile qui se dispute désormais en multicoque. ».



SPINDRIFT 2 EN CHANTIER, EN VUE DU TROPHEE JULES VERNE

Ce jeudi, le trimaran de 40 mètres a été mis à terre au chantier Multiplast à Vannes en Bretagne où il y restera jusqu’en avril. Pas de grandes révolutions sont envisagées sur la plateforme qui va surtout retrouver une configuration équipage, maintenant que le programme Route du Rhum s’est achevé. Gain de poids, optimisation de la vie à bord et évolution du plan de pont seront certains des thèmes de l’hiver ; le principal dossier restant la construction actuelle du nouveau mât qui a été conçu pour le Trophée Jules Verne.  

« Après cette année intense et nos objectifs atteints, nous nous concentrons à présent  sur cette tentative de record autour du monde, » précise Yann Guichard. « J’ai hâte de m’attaquer à ce chrono qui, nous le savons tous, sera très difficile à aller chercher. Il faudra peut-être plusieurs tentatives mais, d’ores et déjà, nous mettons un maximum de chances de notre côté pour permettre à Spindrift 2 de faire mieux qu’en 2012*. Pour cela, le nouveau mât, plus léger et optimisé pour un plan de voilure différent, représente une étape importante qui fait suite aux développements que nous avions menés l’an dernier pour le record de l’Atlantique Nord. Même si la météo ne nous avait pas offert de tentative dans l’été, les navigations de préparation nous avaient montré que nous étions sur la bonne voie en terme de performance. Avec le Trophée Jules Verne, le D35 et le Diam 24, l’écurie Spindrift racing prend donc de l’ampleur et nous cherchons à recruter afin de renforcer encore nos équipes. Nous disposons aujourd’hui d’une structure compétitive qui nous permet de nous engager, en 2015, sur trois programmes en parallèle, ce qui est palpitant et ultra stimulant pour l’ensemble du team. »



UNE NEUVIEME SAISON POUR LADYCAT SUR LE CHAMPIONNAT D35

Ladycat powered by Spindrift racing disputera sa neuvième saison D35 sur le Lac Léman. L’attachement de Dona Bertarelli et de l’écurie pour ce circuit est à la hauteur du niveau de compétition qui ne cesse de progresser à bord de ces magnifiques catamarans, toujours aussi modernes et exigeants. Elue fin novembre, ‘Female Sailor of the Year 2014 aux SUI Sailing Awards’, Dona Bertarelli a été extrêmement honorée par ce prix qui souligne non seulement ses talents de navigatrice mais aussi ses qualités d’ambassadrice de la voile helvétique au niveau international.

« Spindrift racing constitue une vitrine merveilleuse pour la voile helvétique et j’ai été très heureuse de recevoir ce prix aux SUI Sailing Awards, » poursuit Dona Bertarelli. « J’ai toujours autant de plaisir à retrouver ce circuit D35 qui réunit des propriétaires passionnés et investis puisqu’ils naviguent à bord de leur bateau, se challengeant au plus haut niveau au coude à coude avec des équipes professionnelles sur ces monotypes qui n’ont pas pris une ride. Le Championnat des D35 est un rendez-vous très attendu pour Spindrift racing et ses partenaires. »


UNE PREMIERE PARTICIPATION AU TOUR DE FRANCE A LA VOILE

Avec le choix du trimaran Diam 24 comme bateau officiel du Tour de France à la Voile dès 2015, l’épreuve entre dans une nouvelle ère qui séduit, en nombre, les meilleurs régatiers du moment. Plusieurs dizaines d’équipages devraient s’affronter en juillet prochain pour cette grande première en multicoque le long des côtes françaises.

« Le Tour de France à la Voile rassemblera le haut niveau du multicoque, ce qui est très excitant pour les marins de Spindrift racing qui découvriront ce nouveau Diam 24, un support facile d’accès avec une logistique simple, qui va nous permettre de nous entraîner dès janvier à La Trinité-sur-Mer » nous confie Yann Guichard. « Comme le circuit D35, les régates en Diam donnent aux naviguants l’occasion de passer du temps ensemble et de se mettre en situation de compétition, ce qui est primordial pour la cohésion de groupe, notamment quand on prépare un contre la montre extrême comme celui du Trophée Jules Verne. »


LA BASE DE SPINDRIFT RACING S’AGRANDIT !

Installée au Multipôle à Saint-Philibert (juste en face de La Trinité-sur-Mer), la base de Spindrift racing subit en ce moment des travaux d’agrandissement qui se termineront au printemps 2015. Le bâtiment moderne de 2 000 mètres carrés accueillera des zones de maintenance, plusieurs ateliers techniques, des espaces de travail pour le design team, les équipes administratives, logistiques et de communication. Les naviguants disposeront aussi d’une salle de préparation physique et les partenaires d’un espace de réception dédié.



LE PROGRAMME 2015 DE L’ECURIE

Décembre - avril : chantier d’optimisation du maxi-trimaran Spindrift 2 chez Multiplast à Vannes.
Janvier - avril : entraînements D35 en Suisse (Versoix) et Diam 24 en France (La Trinité-sur-Mer).
Mai - septembre : série de Grands Prix D35 sur le Lac Léman et Bol d’Or Mirabaud.
Mai - octobre : épreuves du circuit Diam 24 (programme à préciser).
Juillet : Tour de France à la Voile en Diam 24.
Août : Rolex Fastnet Race avec Spindrift 2 et tentatives possibles de records (Manche, Iles Britanniques…).
Novembre : début du stand-by de Spindrift 2 pour le Trophée Jules Verne.


LE PALMARES DE SPINDRIFT RACING

2014
Dona Bertarelli élue ‘Female Sailor of the Year 2014 aux SUI Sailing Awards’
Yann Guichard 2e de La Route du Rhum-Destination Guadeloupe sur Spindrift 2
3e du Vulcain Trophy sur le D35 Ladycat powered by Spindrift racing
Victoire du Bol d’Or Mirabaud sur le D35 Ladycat powered by Spindrift racing

2013
Record de la Route de la Découverte en 6j, 14h, 29mn, 21s sur Spindrift 2
Vainqueur de la Rolex Fastnet Race 2013 sur Spindrift 2 (en temps réel)
Vainqueur du Tour de Belle Ile sur le MOD70 Spindrift
3e de la Route des Princes sur le MOD70 Spindrift

2012
3e du Vulcain Trophy 2012 sur le D35 Ladycat powered by Spindrift racing
Vainqueur du Multi One Championship 2012 sur le MOD70 Spindrift
Vainqueur de la Krys Ocean Race sur le MOD70 Spindrift
2ème du MOD70 European Tour 2012 sur Spindrift


*Le record du Trophée Jules Verne a été battu, le 6 janvier 2012, en 45 jours, 13 heures et 55 minutes par Loïck Peyron et son équipage sur le maxi-trimaran Banque Populaire V qui est l’actuel Spindrift 2.
Revenir en haut Aller en bas
Pierre-Yves
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 11624
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: ZENITH et SPINDRIFT RACING   Ven 10 Avr - 23:28

EN TANT QUE CHRONOMETREUR OFFICIEL, ZENITH EST FIER D’ANNONCER LA VICTOIRE DE SPINDRIFT RACING EN DIAM 24 SUR LE SPI OUEST-FRANCE!








Explosion de joie bien méritée sous le soleil de La Trinité-sur-Mer ! Les marins de Yann Guichard ont su concrétiser les efforts fournis tout l’hiver en entrainements sur les Diam 24. Après quatre journées de régates très disputées face à une concurrence affutée et agressive, Spindrift racing signe une éclatante victoire sur le Spi Ouest-France Intermarché. Le trimaran Spindrift White, barré successivement par François Morvan et Xavier Revil monte sur la première marche du podium, tandis que Spindrift Black mené par Yann Guichard prend la sixième place. Ce week-end de Pâques 2015 sourit aux marins du team qui ont lancé cette saison 2015 avec l’art et la manière !


Sur les douze manches courues, Spindrift White a réalisé 8 podiums dont 4 victoires. Cette régularité impressionnante n’a pas manquée non plus à Spindrift Black qui a aussi bouclé quatre manches dans les trois premiers. Pour le chef d’équipe, Yann Guichard, ce résultat est très encourageant et confirme que la stratégie choisie est la bonne : « Le bilan de cette première épreuve est très positif pour Spindrift racing. Nous souhaitions nous jauger face à la concurrence mais aussi montrer qu’il fallait compter avec nous sur ce circuit Diam 24 où nous sommes nouveaux cette année. Nous avons su bien naviguer du premier au dernier jour pour l’emporter de la belle manière. L’esprit est vraiment bon dans le team. Nos deux équipages fonctionnent bien dans un esprit très constructif. Chacun est là pour tirer l’autre vers le haut et je suis très fier du groupe que j’ai réuni pour ce projet Diam 24. Maintenant, rien n’est acquis. C’était très serré au classement avec les bateaux de tête. Il va falloir continuer à travailler pour être au top toute la saison et surtout sur le Tour de France à la Voile où nous serons trois à nous relayer à la barre entre François, Xavier et moi. »



UN BON PASSAGE DE RELAI A BORD DU ‘WHITE’

Sur ces petits bateaux, il faut enchaîner les départs, les manœuvres, réagir au moindre assaut des concurrents puis récupérer rapidement pour remettre le couvert quelques minutes plus tard sur une nouvelle manche. Le physique comme le mental ne peuvent pas faire défaut.

François Morvan a barré les deux premiers jours du ‘Spi’ et placé l’équipe d’emblée aux avant-postes : “C’est vraiment un super bilan ! Nous avons fait une très belle première journée, puis une deuxième plus compliquée avec du vent instable. J’ai fait mes deux jours à la barre puis Xavier a pris le relai et a très bien fini le travail. On avait deux points de retard samedi soir et on finit avec sept points d’avance sur nos concurrents directs. Il faut souligner aussi que Thierry (Douillard, régleur) et Matthieu (Vandame, numéro 1) on été fantastiques pendant les quatre jours car c’était vraiment physique. Clairement, avoir pu nous entraîner à deux bateaux cet hiver a été bénéfique pour la performance générale du groupe. Chacun a pu apporter quelque chose, ces détails qui permettent de faire la différence et à la fin, cela donne un team qui tourne super bien quelque soit le barreur !”

Cette première victoire a aussi une saveur toute particulière pour Xavier Revil qui est non seulement l’un des trois barreurs mais aussi le responsable du projet Diam 24 au sein de Spindrift racing : “Nous voulions gagner le premier rendez-vous de la saison et l’objectif est rempli ! C’était un beau Spi Ouest, disputé dans des conditions parfaites avec du vent, du soleil et un joli plateau. C’est du gagne petit, il faut être combatif, personne ne lâche rien. Jusqu’à la ligne, il faut y aller. Nous naviguons depuis trois mois dans la baie à faire des stages ici dans le froid et des conditions éprouvantes. Nous avons bien travaillé car la victoire est là mais ce n’est que le début de saison et on a de la concurrence !”




CLASSEMENT GENERAL DU SPI OUEST-FRANCE INTERMARCHE 2015 :
(Après 12 courses)
1- Spindrift White, (Xavier Revil) barré par Xavier Revil et François Morvan (25 points)
2- Groupama, (Franck Cammas) barré par Pierre Pennec (31 points)
3- Combi West, Frédéric Guilmin (64 points)
4- Sodebo 1, Thomas Coville (66 points)
5- PRB, Vincent Riou (74 points)
6- Spindrift Black, Yann Guichard (75 points)
7- GDF Suez, Sébastien Rogues (77 points)
8- Prince de Bretagne, Lionel Lemonchois (81 points)
etc.


SAILING TEAM DE SPINDRIFT RACING CE WEEK-END :
Yann Guichard
Xavier Revil
François Morvan
Matthieu Vandame
Christophe Espagnon
Thierry Douillard
Gaël Ledoux

LE DIAM 24 :
Architecte : plan VPLP
Longueur : 24 pieds (7,25 mètres)
Largeur : 5,62 mètres
Tirant d’air : 12,20 mètres
Tirant d’eau : 1,50 mètres
Déplacement : 450 kg
Grande voile : 22 m2
Solent : 10 m2
Gennaker : 32 m2

LA SAISON DIAM 24 POUR SPINDRIFT RACING :
2-6 avril : Spi Ouest-France Intermarché
17-19 avril : Grand Prix de l'Atlantique, Pornichet
15-17 mai : Grand Prix de l’Ecole Navale
1-26 juillet : Tour de France à la Voile
Revenir en haut Aller en bas
Pierre-Yves
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 11624
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: ZENITH et SPINDRIFT RACING   Lun 11 Mai - 0:49


Pour la deuxième année Zenith est heureux d'accompagner comme chronométreur officiel
l'équipe de Spindrift racing dans sa nouvelle aventure.
Encore une fois Authenticité, Audace et Plaisir au travers d’un projet hautement technologique.


Une rentrée intense pour Dona Bertarelli à la barre de
Ladycat powered by Spindrift racing!
Le Lac Léman retrouve ses étoiles filantes avec le Grand Prix d’Ouverture du ‘D35 Trophy 2015’, organisé par la Société Nautique de Genève du 8 au 10 mai. Le rendez-vous a lieu dans l’une des zones les plus étroites du lac et sur un plan d’eau aussi sublime que technique. Dona Bertarelli entame la neuvième saison à bord du catamaran ‘Ladycat’ qui est ‘powered by Spindrift racing’ depuis la création en 2011 de l’écurie de course qu’elle dirige avec Yann Guichard. Troisième du championnat en 2012 et 2014 mais aussi vainqueur du Bol d’Or Mirabaud en 2010 et 2014, l’équipe de Dona Bertarelli vise les meilleures places cette année face à une concurrence qui, au pied des Alpes, atteint des sommets.
 




Alors qu’en France (Bretagne), l’équipe prépare la mise à l’eau imminente du maxi-trimaran Spindrift 2, le plus grand trimaran de course jamais conçu qui s’attaque au record du tour du monde en équipage l’hiver prochain, les marins de Spindrift racing suivent leur programme de régates sur différents supports dont le D35 en Suisse. Ce championnat disputé sur l’un des multicoques de lac les plus extrêmes qui soient est cher à l’écurie comme à ses partenaires helvétiques : Mirabaud et Genes-x, ainsi qu’à son chronométreur officiel, Zenith.
 


A la barre de Ladycat, Dona Bertarelli est entourée de Yann Guichard (tactique), Xavier Revil (grand-voile), François Morvan (embraque), Jacques Guichard (embraque) et Christophe Espagnon (équipier d’avant). « Nous naviguons ensemble depuis plusieurs années, aussi bien sur Ladycat qu’au large, à bord de Spindrift 2, » rappelle la navigatrice qui a été sacrée ‘SUI Female Sailor of the year 2014’. « Nous nous connaissons dans des rôles qui ne sont pas uniquement ceux que nous avons sur les épreuves en D35. Ils savent que je ne suis pas marin à temps plein et que ma vie compte d’autres facettes. A bord de Ladycat, je suis skipper et nous sommes là pour pousser nos limites ensemble. Je laisse à terre ce qui doit l’être ; j’entre dans ce contexte d’équipe sportive professionnelle qui vise l’excellence et cela me motive profondément. C’est extrêmement stimulant de naviguer avec autant de compétences à bord et c’est particulièrement intense pour moi. Ils me poussent à me surpasser et je me challenge pour être au meilleur niveau. »




Fort d’entrée de jeu



Dès vendredi, les onze concurrents s’affrontent sur des parcours ‘bananes’ de 25 à 30 minutes, situés à quelques mètres du rivage. Un format parfait pour le spectacle mais sollicitant pour les équipages qui peuvent s’attendre à des conditions légères et instables ce week-end. « Nous nous sommes entraînés ces dernières semaines pour garder les bons automatismes avant la rentrée officielle du D35 Trophy. S’il y a encore quelques années, le niveau montait crescendo au fil de la saison, aujourd’hui, on voit bien que toutes les équipes se préparent, s’entrainent, progressent en continu. Il faut être dans le rythme dès le premier Grand Prix, » conclut Dona Bertarelli.
  

Le D35 Trophy comprend huit événements dont six courus sur des manches courtes et toniques lors des Grands Prix et des Opens, et deux courses de longue distance, les classiques Genève-Rolle-Genève et Bol d’Or Mirabaud.





Calendrier 2015 |  D35 Trophy

8-10 mai - Grand Prix d'Ouverture - SNG

23-24 mai - Open de Versoix - CNV

6 juin - Genève-Rolle-Genève - YCG

5 et 7 juin - Open de Versoix - CNV

13 juin - Bol d’Or Mirabaud - SNG

5-6 septembre - Grand Prix Comptoir Immobilier - YCG

12-13 septembre - Open de Crans - CNC

25-26 septembre - Grand Prix de Clôture - SNG
 



Engagés 2015

SUI 1 – Alinghi (E. Bertarelli)

SUI 2 – Okalys (N. Grange)

SUI 3 – Oryx (E. Delaye)

SUI 4 – Zen Too (G. de Picciotto)

SUI 5 – Tilt Team (Alex Schneiter) 

SUI 6 – Ylliam–Comptoir Immobilier (B. Demole)

SUI 7 – Realteam (E. Garcia)

SUI 8 – Racing Django (J. Eckert)

SUI 9 – Mobimo (C. Wahl)

SUI 10 – Ladycat powered by Spindrift racing (D. Bertarelli) 

SUI 11 – Veltigroup (M. Simeoni)




Équipe de Ladycat powered by Spindrift racing


Dona Bertarelli, skipper/barre

Yann Guichard, tactique

Xavier Revil, grand-voile

François Morvan, embraque

Jacques Guichard, embraque

Christophe Espagnon, équipier d’avant
Nicolas Débordes, préparateur
Revenir en haut Aller en bas
Pierre-Yves
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 11624
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: ZENITH et SPINDRIFT RACING   Mer 20 Mai - 4:02



ZENITH, CHRONOMÉTREUR OFFICIEL DE L'ÉQUIPE SPINDRIFT RACING,
A LE PLAISIR D'ANNONCER QUE SPINDRIFT DIAM 24 TERMINE DEUXIÈME
DANS LE GRAND PRIX DE L'ÉCOLE NAVALE 2015






Ce week-end, après neuf courses et de belles bagarres dans le peloton de tête, l’équipe de Spindrift racing se classe deuxième de la flotte des trimarans Diam 24 engagés sur le Grand Prix de l’Ecole Navale. Un bilan positif pour la team de Yann Guichard sur cette ultime confrontation avant le Tour de France à la Voile de juillet prochain.


Avec un vent modéré de 8 à 12 nœuds sur le plan d’eau ensoleillé de Brest-Lanvéoc, l’équipage a su tirer son épingle du jeu vendredi et samedi, enchaînant des parcours en baie et côtiers. Le vent n’étant pas au rendez-vous dimanche, les courses ont été annulées. Les marins de l’écurie noire et or n’ont rien lâché et terminent donc à seulement deux points des vainqueurs.




CLASSEMENT GENERAL DES DIAM 24 AU GPEN :

1. Groupama, Franck Cammas (24 points)
2. Spindrift, Yann Guichard, barré par Xavier Revil (26 points)
3. CombiWest, Frédéric Guilmin (34 points)


Revenir en haut Aller en bas
 
ZENITH et SPINDRIFT RACING
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ZENITH et SPINDRIFT RACING
» Hésitations entre Tag flyback racing, Zénith stratos striking10th et IWC ing...
» New: Zenith El Primero Stratos Flyback Tribute to Aviation
» Zénith : Spindrift - Course du Rhum 2014
» Le barrel racing

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères :: Les News de FAM-
Sauter vers: