FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez
 

 La mondialisation du goût

Aller en bas 
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN

Nombre de messages : 54795
Date d'inscription : 05/05/2005

La mondialisation du goût Empty
MessageSujet: La mondialisation du goût   La mondialisation du goût EmptyJeu 12 Avr - 9:11

Nous avons maintenant une vision plus claire des nouveautés présentées à Bâle 2007. Il reste évidemment le SIHH mais si l'on doit détacher une tendance c'est certainement celle de la recherche de montres "identititaires" par les marques.

Taille des boîtiers, dessins, cadrans, aiguilles tout est fait pour singulariser la marque et la rendre bien identifiable. une exception surement avec Longines qui est un peu tous azimuts à la fois très Rolex sur certains modèles, très Omega sur d'autres, très Longines vintages encore et cherche manifestement su style qui reste à trouver.

Sans aucun doute la mondialisation du goût est passée par là et après les yaourts, le parfum de la lessive et le prêt à porter, ce sont les montres qui arrivent au degré ultime de la dictature des marchés Asiatiques et Nord-Américains.

L'Europe dans tout ça semble avoir perdu de son aura et si l'Allemagne a encore des marques et qui s'adressent à la clientèle et au goût Allemand, si l'Italie a aussi su conserver certains styles, la Francophonie semble bel et bien avoir reculé.

Pas question de faire du conservatisme démesuré et anachronique ni de pleurnicher mais le constat est là et il faut se poser la question de savoir pourquoi nous ne sommes pas davantage influent.
Nous consommons globalement moins que les autres, c'est probable mais 5 à 10 voire 15 % du chiffre d'affaires n'est pas si négligeable.
Non, l'un de nos défauts est que nous ne nous fédérons pas et finalement rien ne représente les amateurs Francophones. Pas de presse véritablement représentatives de la Francophonie, pas de média digne de ce nom gardant un esprit critique et assez gros pour être entendu.

Vous allez certainement me dire que les forums pourraient compenser ce manque et que finalement notre forum qui toutes proportions gardées commence à se faire entendre jusqu'en Suisse, serait un bon moyen de tenter d'exister auprès des marques. cette question mesemble conduire à deux analyses opposées.

Oui il n'est pas exclu qu'effectivement à terme nous puissions ensemble infléchir un peu certaines marques qui conservent en Francophonie une part de marché significative. Il faudra encore grossir et grossir encore pour que le nombre représente un volume qui interpelle.

Non, notre crédibilité n'est aps acquise si nos avis ne sont pas construits, si nous ne savons que dire d'une nouveauté ou d'un ensemble que nous n'y voyons rien de bon. chacun pense et écrit ce qu'il veut mais admettons que c'est un peu court de dire systèmatiquement "C'est moche" ou de faire un concours à celui qui mentionnera le plus grand nombre de fois le même responsable de marque pour sur un registre d'humour éculé nous jouer trois notes de dérision.

Notre devenir dans la perception qu'ont des sites internet, les marques est entre nos mains. Il se passe quelque chose aujourd'hui car les marques ne savent pas vraiment par quel bout prendre le WEB . Avec ou sans nous ? Ailleurs ou chez nous, à nos cotés ou contre nous qui ne représentons qu'une part infime de leurs clients.

Ce tournant se décide maintenant. Des signes intéressant et inédits en Francophonie ont été donnés ces dernières semaines ici même avec des responsables de marques qui sont venus dialoguer en direct. Des contacts pris par ailleurs me laissent supposer que ce type d'échanges va s'étendre. Les montres anciennes et la passion qu'elles sucitent peuvent cohabiter avec les montres modernes et nous l'avons démontré avec le forum vintage.
Nos goûts aussi peuvent retrouver à être représentés si nous savons nous faire entendre. J'ai tout de même en ce mois d'avril, l'impression que les nouveauté sont très empreintes des marchés lointains...

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
Ratkiller
Membre référent
Ratkiller

Nombre de messages : 6077
Age : 60
Localisation : Ile de France. Not far away from Herblay
Date d'inscription : 26/04/2006

La mondialisation du goût Empty
MessageSujet: Re: La mondialisation du goût   La mondialisation du goût EmptyJeu 12 Avr - 10:59

Triste constat que tu nous fais ici, mais tellement vrai !
Je ne suis absolument pas qualifié pour discuter du bien fondé des choix maketing des marques, mais je regrette la "Swiss touch".
Les délires horlogers, sans moi, d'une façon générale.
Et finalement, Longines n'est pas si incohérente que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La mondialisation du goût Empty
MessageSujet: Re: La mondialisation du goût   La mondialisation du goût EmptyJeu 12 Avr - 18:35

Je suis assez d'accord dans l'ensemble avec ta "nalyse", Zen.

J'aurais cependant une remarque à faire sur les quelques modèles réédités/ressortis/refais par les marques (longines legend diver/bretiling super ocean/rolex milgauss/etc...) qui me laissent penser que les marques ne sont pas si sourdes au goûts de certains en matière de vintage, d'histoire des marques, etc... et que l'on retrouve sur pas mal de fora d'ailleurs.

Je ne suis pas sûr que les années précédentes il y ait eu autant de rééditions par des acteurs majeurs de l'industrie.

H3
Revenir en haut Aller en bas
Hydrao
Membre super actif
Hydrao

Nombre de messages : 414
Localisation : avignon
Date d'inscription : 31/01/2006

La mondialisation du goût Empty
MessageSujet: Re: La mondialisation du goût   La mondialisation du goût EmptyJeu 12 Avr - 21:04

Citation :
Non, l'un de nos défauts est que nous ne nous fédérons pas et finalement rien ne représente les amateurs Francophones. Pas de presse véritablement représentatives de la Francophonie, pas de média digne de ce nom gardant un esprit critique et assez gros pour être entendu.

Je suis tout à fait d'accord

C'est pour ça que je trouve souhaitable les rencontres horlogères notamment quand certains participants sont des pros du milieu qui peuvent rendre compte des attentes des clients et egalement des visites organisées dans les manufactures permettant la confrontation entre client et fabricant.
La solution du Web comme les forums est également excellente ( interview, rencontre sur invitation comme celle de JC Biver etc...)

Sinon, il reste toujours la solution du garde temps realisé sur mesure pour parer la " montre accessoire de mode "... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Tokage
Membre référent
Tokage

Nombre de messages : 8719
Localisation : Brüsel
Date d'inscription : 21/05/2005

La mondialisation du goût Empty
MessageSujet: Re: La mondialisation du goût   La mondialisation du goût EmptyJeu 12 Avr - 21:28

Ce qui m'étonne dans ce post c'est que la question est abordée de manière "défensive". Mon dieu, le goût se mondialise, il faut vite se fédérer pour défendre nos convictions en la matière : "Argh, ces estrangers du dehors, que de la bling blinguerie !" Comme si toute la production horlogère se réduisait à cela. Pourquoi ne pas voir le bon coté des choses : on a jamais eu autant l'occasion de partager notre passion avec autant de personnes, et les marques, sous la pression des évènements, doivent bouger, se reinventer. Bien sur, il y aura de nombreuses déceptions, elles seront même majoritaires, mais de toute façon, il en aurait été de même autrement (il suffit de voir la "gallerie des horreurs" des années précédentes) et je n'y aurais pas gagné cette ouverture sur le monde. J'ai pleuré sur le JLC d'avant mais je peux au moins lui laisser une chance de me surprendre...

Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
donaccoustic
Animateur
donaccoustic

Nombre de messages : 787
Age : 49
Localisation : Hauts de Seine
Date d'inscription : 09/02/2007

La mondialisation du goût Empty
MessageSujet: Re: La mondialisation du goût   La mondialisation du goût EmptyVen 13 Avr - 0:44

Je suis d'accord avec toi dans l'ensemble Zen, et je pense que les forums dont
celui-ci, peut être même particulièrement celui-ci, vont peser de plus en plus.
Les marques peuvent y trouver une tendance générale et un retour en temps
réel sur leurs produits.

Il y a certes une mondialisation du goût, mais il me semble que cohabitent deux tendances
dans les collections actuelles.
Je regardai Zénith rue Pierre Charron à Paris, et on peut dire qu'il y a deux gammes distinctes.
Des montres classiques, simples, assez épurées comme les Elite, et une autre nettement
plus mode, ou voyante, ou décalée, enfin, différente.
Idem pour JLC,etc.

Notre goût européen, encore qu'entre un Anglais, un Français, un Allemand, un Italien,
il y ait des points de vue distincts, les marques disons historiques, ont de quoi nous satisfaire.
Si cela s'installe durablement, il n'y aura pas de problèmes.
On ne peut pas je crois reprocher à telle ou telle Maison de vouloir gagner de l'argent.
Si le côté bling-bling fonctionne, tant mieux pour elle, tant que je peux choisir ce qui moi, me convient.
Et si le bling-bling permet à JLC, Zénith, Bréguet... de rester en activité, tant mieux.

Quant aux rééditions ce n'est pas un phénomène nouveau, non ?
Finalement, le marché des vintages, c'est autant de montres que les marques ne vendent pas.
En rééditant cela peut tenter une frange de la clientèle qui apprécie le style "vintage"
mais qui sera plus en confiance avec un modèle neuf.
J'ajouterai qu'il faut déjà être assez connaisseur pour ne pas se tromper en vintage.
Et que sur ce Forum, nous ne représentons que les amateurs exigeants d'une clientèle
globalement assez peu pointue, voire béotienne.
En incluant ceux qui ne sont attirés que par le look et qui n'ont cure du mouvement,
les marques doivent faire le "grand écart" pour satisfaire les demandes.

A+,

Guillaume
Revenir en haut Aller en bas
 
La mondialisation du goût
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: