FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 Le mythe de la crise du quartz

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
FlashV
Membre Actif
FlashV

Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 02/10/2014

Le mythe de la crise du quartz Empty
MessageSujet: Le mythe de la crise du quartz   Le mythe de la crise du quartz Empty8/4/2015, 09:39

Citation :
Dans un article paru dans le quotidien suisse Le Temps, Pierre-Yves Donzé, chercheur associé à l’université d’Osaka, démontre que la crise horlogère de 1975-1985 n’est pas due au déferlement des montres à Quartz (Mouvement) japonaises. Depuis la fin de la guerre, la Suisse « s’était endormie sur ses lauriers ».

L’essor des montres à quartz japonaises responsable du déclin de l’horlogerie helvétique pendant la décennie allant de 1975 à 1985 ? « Une légende ! » s’exclame Pierre-Yves Donzé dans une longue analyse sur le sujet publiée dans le quotidien suisse Le Temps. Comme le rappelle ce chercheur associé à l’université d’Osaka, la plupart des historiens expliquent cette crise comme une conséquence de l’arrivée sur le marché de montres à quartz, une innovation en laquelle les patrons horlogers suisses n’auraient pas cru. Et Pierre-Yves Donzé de proposer une analyse comparative avec Seiko qui met en évidence l’« inadéquation du propos ».

Une avancée technologique hors de cause

« D’une part, le fait que ce soit Seiko qui lance sur le marché la première montre à quartz du monde le jour de Noël 1969 n’est pas le Reflet d’une avancée technologique mais le fruit d’une stratégie visant précisément à imposer l’image de leader en termes de technologie et de précision, explique-t-il. Les entreprises suisses suivront peu après. La question de la primauté et du retard n’a ainsi aucune relation avec la maîtrise technologique. D’autre part, bien qu’elles soient des promoteurs des montres à quartz, les entreprises horlogères japonaises ne réalisent que lentement le passage vers ce nouveau produit. »

En un mot, ce n’est que durant les années 1980 que les montres électroniques assoient leur triomphe avec le passage d’une production de 25,5 millions de pièces en 1980 à 118,6 millions en 1990 au niveau mondial. « La révolution du quartz se produit ainsi chez Seiko à un moment où la crise est déjà profonde en Suisse, précise le chercheur. La chute des exportations horlogères suisses en 1975-1985 ne peut donc pas s’expliquer par un changement de la demande sur le marché mondial à la suite de l’apparition de montres électroniques, le Japon voyant une poursuite de sa production de montres mécaniques jusqu’au moment où l’industrie horlogère suisse connaît sa Renaissance, dans la seconde partie des années 1980. »

L’atout des systèmes de production

Pour Pierre-Yves Donzé, c’est plutôt au niveau des systèmes de production qu’il faut chercher l’origine de la crise. Les garde-temps mécaniques vont être l’objet d’une profonde mutation dans les années d’après-guerre avec l’introduction d’une production de masse des montres bas de gamme dites « Roskopf ». « En 1960, les entreprises horlogères suisses maîtrisent certes ce type de fabrication mais, à l’exception de Rolex, elles ne l’adoptent pas pour les produits de qualité, dit-il. Il y a là une véritable bipolarisation. […] Or, c’est précisément la fusion de ces deux modèles, soit la production en masse de montres de qualité, qui permet aux fabricants japonais de s’imposer sur le marché mondial comme les véritables challengers de la Suisse. Les montres mécaniques de qualité produites en masse permettent au Japon de mettre en cause la position de domination de la Suisse sur le marché mondial au cours des années 1960 et 1970. »

Et Pierre-Yves Donzé de conclure : « La réaction des horlogers suisses au milieu des années 1980 est connue surtout par la création de la SMH en 1983 [Swatch Group depuis 1998] et le lancement de la Swatch. Cependant, la stratégie adoptée par Nicolas G. Hayek repose aussi sur une profonde restructuration du système de production, avec la généralisation à l’ensemble de l’industrie du système de production en masse, qui était limité aux montres bas de gamme jusque-là. Une rationalisation qui a permis ensuite de se focaliser sur le marketing et d’orchestrer le grand retour sur le marché mondial. » ■




http://journal.hautehorlogerie.org/fr/article/le-mythe-de-la-crise-du-quartz/
Revenir en haut Aller en bas
nibor
Membre Actif


Nombre de messages : 92
Localisation : Les limbes
Date d'inscription : 22/02/2012

Le mythe de la crise du quartz Empty
MessageSujet: Re: Le mythe de la crise du quartz   Le mythe de la crise du quartz Empty8/4/2015, 09:43

Merci pour cet article.
Revenir en haut Aller en bas
freezehd1
Membre Actif
freezehd1

Nombre de messages : 80
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/04/2015

Le mythe de la crise du quartz Empty
MessageSujet: Re: Le mythe de la crise du quartz   Le mythe de la crise du quartz Empty8/4/2015, 11:02

Merci, la "vague quartz" ne serait donc qu'une mauvaise excuse des fabricants suisses ? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Shlakes
Membre Actif


Nombre de messages : 89
Date d'inscription : 27/05/2014

Le mythe de la crise du quartz Empty
MessageSujet: Re: Le mythe de la crise du quartz   Le mythe de la crise du quartz Empty8/4/2015, 11:52

Impressionant et pourtant les faits dont il est question ici sont "simples", y a t'il d'autres experts qui auraient ce point de vue ?
Revenir en haut Aller en bas
seiko007
Membre éminent.
seiko007

Nombre de messages : 23613
Date d'inscription : 25/10/2009

Le mythe de la crise du quartz Empty
MessageSujet: Re: Le mythe de la crise du quartz   Le mythe de la crise du quartz Empty8/4/2015, 11:53

Intéressant merci !
Un mythe qui s'effondre ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Alecsendri
Membre référent
Alecsendri

Nombre de messages : 5816
Age : 49
Localisation : Franche Comté
Date d'inscription : 06/02/2012

Le mythe de la crise du quartz Empty
MessageSujet: Re: Le mythe de la crise du quartz   Le mythe de la crise du quartz Empty8/4/2015, 12:48

Disons qu'une cause externe à mis en exergue une cause interne qui l'a amplifiée...
Revenir en haut Aller en bas
http://mondeetmontres.blog4ever.com/
Le Güi
Puits de connaissances
Le Güi

Nombre de messages : 4544
Age : 39
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2011

Le mythe de la crise du quartz Empty
MessageSujet: Re: Le mythe de la crise du quartz   Le mythe de la crise du quartz Empty8/4/2015, 12:51

Ce n'est pourtant pas nouveau, cela fait des décenies que les services marketing des horlogers Suisses refont l'histoire à leur sauce...

C'est sur que c'est mois pénalisant de dire "c'est à cause de ces méchants japonais qui font rien que nous embêter avec leurs avancées technologiques" que "bon, c'est vrai qu'on a été nuls..." Le mythe de la crise du quartz Blunt_gi
Revenir en haut Aller en bas
Kerangaro
Membre référent
Kerangaro

Nombre de messages : 5600
Age : 100
Date d'inscription : 15/09/2009

Le mythe de la crise du quartz Empty
MessageSujet: Re: Le mythe de la crise du quartz   Le mythe de la crise du quartz Empty8/4/2015, 14:07

Le phénomène est bien connu, et le triomphe de l'industrie japonaise a touché tous les secteurs de l'industrie.

Appareils photos
Automobile et moto
hifi
etc.

c'est cela qu'on appelle en économie "la théorie du vol d'oies sauvage"
adoption des modèles industriels et attaques à l'export des marchés industriels à l'aide de faibles coûts de production (monnaie sous évaluée et aides étatiques à l'export).

C'est ce qui s'est passé dans l'horlogerie, comme ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
dzef
Animateur
dzef

Nombre de messages : 930
Age : 74
Localisation : Domme
Date d'inscription : 02/05/2011

Le mythe de la crise du quartz Empty
MessageSujet: Re: Le mythe de la crise du quartz   Le mythe de la crise du quartz Empty8/4/2015, 16:02

La Suisse s'était endormie et le Japon comme le souligne Kerangaro s'est "envolé" dans tous les domaines pour notre plus grand plaisir.
De plus ils ont apporté qualité et finition aux produits exportés.
Je me souviens des motos Anglaises Triumph, Norton et autres qui pissait l'huile. Avec les premières Japonaises (Honda) on n'avait pas besoin de protéger ses bas de pantalon. C'est en partie pour cette raison que la production Anglaise a décliné.
En photo seul Leica a survécu avec bien du mal face aux Nikon, Canon, Pentax, et consort.
Olivier
Revenir en haut Aller en bas
http://loli24.monsite-orange.fr/
Doconwheels
Animateur
Doconwheels

Nombre de messages : 1004
Localisation : Côte d'Azur ; Paris.
Date d'inscription : 01/12/2013

Le mythe de la crise du quartz Empty
MessageSujet: Re: Le mythe de la crise du quartz   Le mythe de la crise du quartz Empty8/4/2015, 18:16

La Corée (du Sud) prend peu ou prou le même chemin que le Japon il y a une quarantaine d'années, dans divers domaines (automobile, high tech, etc.) mais pas encore en horlogerie.
Revenir en haut Aller en bas
willbur
Permanent passionné
willbur

Nombre de messages : 2312
Age : 43
Localisation : IDF
Date d'inscription : 11/07/2013

Le mythe de la crise du quartz Empty
MessageSujet: Re: Le mythe de la crise du quartz   Le mythe de la crise du quartz Empty8/4/2015, 19:44

Disons plutôt que le quartz a achevé certaines maison horlogère qui n’étaient pas en meilleur posture à cause de la crise monétaire

Pour ce qui est de l'aspect industrialisation, c’était tout l’intérêt de la création de la SSIH en 1930 qui deviendra ASUAG-SSIH en 1983 puis SMH en 1985 puis Swatch group en 1998.

Des moyens importants de production et de rationalisation ont débouché de ces regroupements.
Revenir en haut Aller en bas
incabloc
Membre très actif


Nombre de messages : 232
Date d'inscription : 11/03/2007

Le mythe de la crise du quartz Empty
MessageSujet: Re: Le mythe de la crise du quartz   Le mythe de la crise du quartz Empty9/4/2015, 05:56

Je connaissais l'argument de Donzé exposé ou évoqué si mes souvenirs sont bons dans un ouvrage paru il y a deux ou trois ans. Intéressant point de vue qui permet de ne plus utiliser cet argument du quartz comme miroir avec l'arrivée des montres connectées. Le levier n'étant plus là, cela permet de repenser en mieux la présence plus ou moins dans le futur des montres connectées, et du "ravage" qu'elles pourraient faire dans l'horlogerie suisse.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
pyc2025
Membre Hyper actif
pyc2025

Nombre de messages : 651
Age : 50
Date d'inscription : 12/04/2014

Le mythe de la crise du quartz Empty
MessageSujet: Re: Le mythe de la crise du quartz   Le mythe de la crise du quartz Empty9/4/2015, 06:49

Quand le quartz est arrivé, cela a été quand même une petite révolution.
A cette époque, l'heure loin d'être accessible partout. Je me rappèle avoir fait des files de voitures en stationnement afin d'en trouver une qui avait une horloge visible pour connaitre l'heure.

Du coup, quand des montres précises, fiables et peu chères sont arrivées, cela a été un vrai bonheur.

Cela dit, Swatch a très bien tiré son épingle du jeu. Sa quartz a aiguilles a dû causer quelques nuits blanches aux horlogers Japonnais.

Revenir en haut Aller en bas
Leopal
Membre référent
Leopal

Nombre de messages : 6721
Age : 50
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 14/10/2011

Le mythe de la crise du quartz Empty
MessageSujet: Re: Le mythe de la crise du quartz   Le mythe de la crise du quartz Empty11/4/2015, 11:39

Un point de vue qui sort des sentiers battus et interessant, je ne suis pas assez connaisseur de l'histoire pour juger de son bien-fondé.
Personnellement j'ai idée que ce qui a emporté les montres mécaniques à l’époque, c'était la nouvelle technologie "je n'ai plus à remonter ma montre", qui hors passionnés, devait trouver un écho favorable, sans oublier les écrans digitaux qui étaient aussi une révolution.
Je me rappelle que ma première Seiko ramenée par ma mère des US avait fait grande sensation dans la cours de récré.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ultramarine-watches.com/ En ligne
fred-tictac
Passionné de référence
fred-tictac

Nombre de messages : 3100
Age : 57
Localisation : Planète Terre
Date d'inscription : 22/08/2007

Le mythe de la crise du quartz Empty
MessageSujet: Re: Le mythe de la crise du quartz   Le mythe de la crise du quartz Empty11/4/2015, 12:36

Bonjour et merci.

Fort instructif.

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Triengen
Animateur
Triengen

Nombre de messages : 952
Age : 57
Localisation : pas loin de la plage
Date d'inscription : 06/01/2011

Le mythe de la crise du quartz Empty
MessageSujet: Re: Le mythe de la crise du quartz   Le mythe de la crise du quartz Empty11/4/2015, 17:18

@dzef a écrit:
La Suisse s'était endormie

Les Suisses ne s'étaient pas vraiment endormis, loin de là d'ailleurs car au début des années 60 ils planchaient sur le projet Beta 21, qui allait aboutir à la fabrication de la première montre à quartz Suisse à circuit intégré, mise sur le marché quelques mois après Seiko à l'occasion de l'expo de Bâle en mars 1970. Mais le gros avantage des Japonais était de savoir maitriser leurs couts de production, couts déjà à cette époque bien trop élevés en Suisse.
Revenir en haut Aller en bas
FlashV
Membre Actif
FlashV

Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 02/10/2014

Le mythe de la crise du quartz Empty
MessageSujet: Re: Le mythe de la crise du quartz   Le mythe de la crise du quartz Empty11/4/2015, 17:35

@Triengen a écrit:


Les Suisses ne s'étaient pas vraiment endormis, loin de là d'ailleurs car au début des années 60 ils planchaient sur le projet Beta 21, qui allait aboutir à la fabrication de la première montre à quartz Suisse à circuit intégré, mise sur le marché quelques mois après Seiko à l'occasion de l'expo de Bâle en mars 1970. Mais le gros avantage des Japonais était de savoir maitriser leurs couts de production, couts déjà à cette époque bien trop élevés en Suisse.




Seiko ne serait pas responsable de "la crise du quartz" ?

http://moonphase.fr/le-beta-21-le-premier-mouvement-a-quartz-suisse-ou-le-baiser-de-la-veuve/
Revenir en haut Aller en bas
willbur
Permanent passionné
willbur

Nombre de messages : 2312
Age : 43
Localisation : IDF
Date d'inscription : 11/07/2013

Le mythe de la crise du quartz Empty
MessageSujet: Re: Le mythe de la crise du quartz   Le mythe de la crise du quartz Empty11/4/2015, 17:51

"Le baiser de la veuve", donc c'est bien le Quartz qui est à l'origine du déclin.

@Leopal a écrit:

Personnellement j'ai idée que ce qui a emporté les montres mécaniques à l’époque, c'était la nouvelle technologie "je n'ai plus à remonter ma montre", qui hors passionnés, devait trouver un écho favorable.

En fait, les montres à pile existaient depuis une quinzaine d'année avant l'arrivé du quartz.
Revenir en haut Aller en bas
FlashV
Membre Actif
FlashV

Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 02/10/2014

Le mythe de la crise du quartz Empty
MessageSujet: Re: Le mythe de la crise du quartz   Le mythe de la crise du quartz Empty11/4/2015, 18:02

@willbur a écrit:
"Le baiser de la veuve", donc c'est bien le Quartz qui est à l'origine du déclin.




Citation :
Contrairement à ce que l'on aurait pu penser,ce n'est pas l'Astron de Seiko créée en 1969,qui a semé la panique dans l'horlogerie suisse.La menace a en fait commencé dès la fin des années 50 avec les mouvements électriques fabriqués par les Français LIP ou par les américains Hamilton.Les choses se sont accélérées en 1960 lorsqu'un ingénieur nommé Max Hetzel inventa pour la marque Bulova un mouvement électrique à diapason appelé l'Accutron.
Revenir en haut Aller en bas
willbur
Permanent passionné
willbur

Nombre de messages : 2312
Age : 43
Localisation : IDF
Date d'inscription : 11/07/2013

Le mythe de la crise du quartz Empty
MessageSujet: Re: Le mythe de la crise du quartz   Le mythe de la crise du quartz Empty11/4/2015, 18:42

Sauf que sur ce coup la, ils ont réussi à suivre !
Max Hetzel a même été débauché par ESA pour créer les 9162/...  et il ne faut pas oublier le dynotron premier mouvement à balancier contrôlé par transistor.

Mon point de vue étant qu'ils avaient engagé pas mal de fond dans des évolutions technologique, d'amélioration des moyens de production et que le quartz est arrivé dans une conjoncture économique défavorable.

Et comme l'explique l'article, ils ont bien essayé de prendre le pas du quartz mais malheureusement avec de mauvais choix.

Les exemples sont assez nombreux dans l'histoire où une entreprise avait le leadership avant de se faire détrôner par une autre pour ne pas avoir vu venir un changement important ou en ayant fait de mauvais choix (stratégique,technique,....)
Revenir en haut Aller en bas
oliveka
Modérateur
oliveka

Nombre de messages : 3010
Age : 50
Localisation : Languedoc
Date d'inscription : 01/03/2008

Le mythe de la crise du quartz Empty
MessageSujet: Re: Le mythe de la crise du quartz   Le mythe de la crise du quartz Empty11/4/2015, 18:55

en attendant, l’avènement du quartz, est quand même l'élément déclencheur ou révélateur qui fait que l'industrie horlogère suisse commence à se casser la figure dans les années 70 ...

Cette crise permet aussi aux Suisses, de renaître, plus tard, avec quelques dommages collatéraux ... pour notre plus grand bien!

c'est clair que le modèle industriel Suisse de l'époque était surement dépassé ...

Mais la renaissance du modèle économique horloger Suisse, n'est pas passé que par un remodelling de l'industrie horlogère suisse, mais surtout par un replacement marketing haut de gamme, que le quartz ne pouvait offrir ...

c'est mon avis à 0.30 € ...
Revenir en haut Aller en bas
FlashV
Membre Actif
FlashV

Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 02/10/2014

Le mythe de la crise du quartz Empty
MessageSujet: Re: Le mythe de la crise du quartz   Le mythe de la crise du quartz Empty11/4/2015, 18:59

@oliveka a écrit:


mais surtout par un replacement marketing haut de gamme, que le quartz ne pouvait offrir ...

c'est mon avis à 0.30 € ...


Il existe aussi du quartz haut de gamme.
Revenir en haut Aller en bas
oliveka
Modérateur
oliveka

Nombre de messages : 3010
Age : 50
Localisation : Languedoc
Date d'inscription : 01/03/2008

Le mythe de la crise du quartz Empty
MessageSujet: Re: Le mythe de la crise du quartz   Le mythe de la crise du quartz Empty11/4/2015, 19:03

@FlashV a écrit:
Il existe aussi du quartz haut de gamme.

ta remarque est tout a fait juste, mais pas à l'époque, je ne pense pas que le quartz était positionné en haut de gamme ... aujourd'hui, c'est un autre débat!
Revenir en haut Aller en bas
willbur
Permanent passionné
willbur

Nombre de messages : 2312
Age : 43
Localisation : IDF
Date d'inscription : 11/07/2013

Le mythe de la crise du quartz Empty
MessageSujet: Re: Le mythe de la crise du quartz   Le mythe de la crise du quartz Empty11/4/2015, 19:05

L'article suivant "qui est l'original" est plus complet et à mon sens plus juste que le premier lien qui n'ai fait que de copier/coller...

La crise horlogère suisse de 1975-1985 revue et corrigée

Je déplore toujours cette volonté journalistique d'utiliser des phrases provocatrices pour vendre leurs papiers :
Citation :
De tout temps, la mémoire collective helvétique a enregistré que l’essor des montres à quartz japonaises était responsable du déclin de l’horlogerie helvétique pendant une décennie.C’est une légende! En fait, la Suisse était endormie depuis la fin de la guerre
ou
Citation :
Le mythe de la crise du quartz
Revenir en haut Aller en bas
FlashV
Membre Actif
FlashV

Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 02/10/2014

Le mythe de la crise du quartz Empty
MessageSujet: Re: Le mythe de la crise du quartz   Le mythe de la crise du quartz Empty11/4/2015, 19:24

@willbur a écrit:


Je déplore toujours cette volonté journalistique d'utiliser des phrases provocatrices pour vendre leurs papiers :

ou



Je ne vois pas quelles sont les phrases provocatrices des journalistes.

J'ai toujours entendu dire que la crise horlogère suisse était la faute du quartz japonais.La vérité c'est que les manufs suisse se sont tirées une balle dans le pied, et pour relever la tête elles se sont mises à fabriquer du quartz à pas cher.Merci Swatch.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le mythe de la crise du quartz
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: