FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez | 
 

 Hamilton Deck watch, l'histoire d'une exceptionnelle réussite horlogère.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 49058
Date d'inscription : 05/05/2005

MessageSujet: Hamilton Deck watch, l'histoire d'une exceptionnelle réussite horlogère.    Ven 26 Juin - 21:50

Hamilton Deck watch




Malgré le nombre élevé de manufactures horlogères américaines, la première guerre mondiale avait fait prendre conscience à l'armée américaine de son déficit de montres fiables. Si les manufactures Waltham, Elgin, Hampden ou Hamilton ont concentré depuis 1891, leurs moyens sur la production de montres pour les chemins de fer, elles n'ont pas vraiment anticipé ce que la demande militaire pourrait leur apporter.

A la fin de la première guerre, lorsqu'en 1917/1918 les Américains envoient des troupes en Europe pour rétablir les communications et les infrastructures de transport, les besoins se chiffrent en dizaines de milliers d'unités. Les manufactures suisses deviendront ainsi les fournisseurs des Signal Corps en montres bracelets et modèles de poche et des Corps of Engineers.  

Lorsque la seconde guerre mondiale éclate, l'armée américaine qui mobilise énormément d'hommes se doit de les doter en montres fiables afin d'assurer la synchronisation des actions. Des montres bracelet vont ainsi être distribuées avec chaque paquetage. Il faut aussi sur les navires, des pièces fiables qui serviront à donner une heure de référence. Ce sont autant des montres de bord dites "Deck Watch" que des chronomètres de marine. Avant 1941, les firmes horlogères américaines ne sont pas encore prêtes et la Navy va devoir se fournir en Suisse pour disposer de chronomètres de marine. C'est une compagnie de Chicago qui va servir d'intermédiaire à Zenith. Les suisses ne peuvent en effet livrer directement la Navy car seule une compagnie américaine est habilitée par la loi américaine à le faire.  

Vail Watch C° fait upgrader des calibres de 7 rubis prévus pour des tableaux de bord d'automobiles afin d'équiper des chronomètres de marine disposant d'une réserve de marche de 8 jours. Redoutablement précis, ces petits chronomètres de marine seront jusqu'en 1941, quasiment les seuls à équiper les navires de l'US Navy.
L'armée américaine avait toutefois anticiper ses besoins et avait lancé un concours auprès des firmes nationales pour disposer d'instruments de mesure du temps fiables.


Aucune firme américaine ne s'était jamais intéressée à ce type de produits. Hamilton dont les bureaux d'études étaient particulièrement performants mirent au point en quelques mois des mouvements aussi efficaces que leurs homologues suisses et supplanta la concurrence américaine. La manufacture de Lancaster se mit dès 1941 à livrer non seulement l'armée américaine mais aussi à répondre aux sollicitations de la marine anglaise. Ses calibres 21 et 22 allaient démontrer des qualités chronométriques exceptionnelles et ouvrir à Hamilton un extraordinaire marché. La firme produit jusqu'à la fin de la guerre jusqu'à près de 500 chronomètres de marine par mois soit davantage que toutes les firmes suisses réunies pour une année.



Le calibre 22 va vite s'imposer comme le mouvement phare d'Hamilton. Précis, solide, fiable, son grand diamètre "Size 35" en fait un calibre exceptionnel. Inadapté pour des montres de poche, il est en revanche parfait pour les montres de bord et Hamilton va le livrer dans une double boite en bois pour le protéger. Son utilisation à plat recommandée pour optimiser la précision et le rembourrage de ses boitiers le rendent peu sensible à la houle qui peut parfois gêner la marche des instruments.

Cette montre au delà de tout équipement radio à bord donne la garantie à bord des navires de détenir une heure juste, celle-ci permettant de synchroniser les interventions et donc les montres de tous les militaires. En cas d'avarie électrique, cette heure juste permet aussi de repérer la longitude, condition essentielle de la navigation maritime.





Le boitier de la montre, taillé dans la masse,  est travaillé par Keystone, grand fabricant de boite de l'époque, sur une Base métal. Le calibre comporte 21 rubis et comme il fut quasi-exclusivement livré aux armées, il mentionne son appartenance à L'US Navy BU. Il est ajusté en températures et 6 positions. Le fond de boite gravé précise " Bureau of Ships - US Navy , un numéro de référence et l'année de mise en service (ici 1943) Il comporte enfin la rare mention sur une montre américaine - Chronometer Watch". La réserve de marche est proche de 60 heures mais la précision n'est garantie que sur 56 heures. La montre est imposante et massive, évidemment sans bélière. La raquette à disque excentré est sophistiquée mais reste réglable avec la pointe de l'ongle même si cela est peu recommandé. Ces montres étaient de toutes façons vérifiées de manière draconienne. Elles sont restée en service jusqu'aux années 50.

Hamilton a réalisé un véritable tour de force en offrant aux armées des instruments de mesure du temps très précis. La manufacture durant la seconde guerre mondiale n'a quasiment plus produit que pour l'armée, sacrifiant sa clientèle civile. Elgin, Waltham eurent une logique industrielle approchante et personne ne se relèvera vraiment de la guerre. Sans Nicolas Hayek la marque aurait sans doute totalement disparu même si elle fut omniprésente au poignet des troupes américaines pendant la guerre du Vietnam.

Hamilton a scellé son histoire en démontrant une exceptionnelle aptitude à créer des pièces et des mouvements de qualité chronométrique dignes et parfois supérieures aux meilleures manufactures suisses. Hamilton fut une réussite industrielle mais, avant Swatchgroup, un échec commercial.


Droits réservés - Forumamontres - Juin 2015

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
Kerangaro
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 5198
Age : 97
Date d'inscription : 15/09/2009

MessageSujet: Re: Hamilton Deck watch, l'histoire d'une exceptionnelle réussite horlogère.    Sam 27 Juin - 1:48

Merci pour ce petit rappel historique.
Peut on en savoir plus sur le destin d'Hamilton entre la fin de la 2e GM et son rachat par swatchgroup (qu'elle année d'ailleurs?)
Avec un beau pedigree comme ça on aimerait bien voir du American Made sur certains modèles actuels ...
Revenir en haut Aller en bas
ftikai
Puits de connaissances
avatar

Nombre de messages : 4762
Date d'inscription : 30/07/2006

MessageSujet: Re: Hamilton Deck watch, l'histoire d'une exceptionnelle réussite horlogère.    Sam 27 Juin - 6:56

Kerangaro a écrit:
Merci pour ce petit rappel historique.
Peut on en savoir plus sur le destin d'Hamilton entre la fin de la 2e GM et son rachat par swatchgroup (qu'elle année d'ailleurs?)
Avec un beau pedigree comme ça on aimerait bien voir du American Made sur certains modèles actuels ...

Hamilton, morte fin '60.  SG a donc acheté le nom (le branding comme ils disent), je suppose, pour une bouchée de pain. (Source: wikipédia).
Revenir en haut Aller en bas
ZEN
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 49058
Date d'inscription : 05/05/2005

MessageSujet: Re: Hamilton Deck watch, l'histoire d'une exceptionnelle réussite horlogère.    Sam 27 Juin - 8:38

http://new.hamilton-uni.com/en/history

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
PIERROT585
Puits de connaissances
avatar

Nombre de messages : 4456
Age : 59
Localisation : cannes
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: Hamilton Deck watch, l'histoire d'une exceptionnelle réussite horlogère.    Sam 27 Juin - 12:48

merci de ce rappel ,très intéressant , historique sur la marque hamilton
Revenir en haut Aller en bas
trinita
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 7029
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Hamilton Deck watch, l'histoire d'une exceptionnelle réussite horlogère.    Dim 28 Juin - 6:59

Merci Zen pour cet historique,

ca me fait penser qu'il faudrait que je trouve une petite boite en bois pour la mienne





Revenir en haut Aller en bas
Cedric92
Animateur
avatar

Nombre de messages : 1150
Age : 42
Localisation : Île de France
Date d'inscription : 09/03/2014

MessageSujet: Re: Hamilton Deck watch, l'histoire d'une exceptionnelle réussite horlogère.    Jeu 24 Sep - 18:32

Dire qu'Hamilton a été un échec commercial avant l'ère du Swatch Group est factuellement véridique (faillite dans les années 60 ou 70 je crois) mais historiquement un peu exagéré : cette marque est un pilier de l'horlogerie américaine et a produit des chefs d'œuvre du genre pendant plusieurs décennies.

La marque Hamilton actuelle n'a plus rien à voir et n'est qu'une coquille vide, un simple nom exploité sur une production entrée de gamme fabriquée en Suisse.

Le "véritable" Hamilton c'est ça :



thumleft

Il est intéressant de noter que l'horlogerie américaine a ironiquement été victime de son propre gouvernement : les fabriquants se sont focalisés en exclusivité sur le matériel militaire pendant la Seconde Guerre Mondiale et ont arrêté la production civile. Le temps de finaliser les contrats militaires et de re-orienter l'appareil industriel vers une production plus classique, plusieurs années se sont écoulées pendant lesquelles les Suisses se sont imposé sur le marché américain.

Un peu d'explication ici par exemple (en anglais) : http://www.pixelp.com/gruen/1945.html

Dommage car les marques mythiques Made in USA étaient tout à fait passionnantes et largement au niveau des Suisses ( voire meilleures en terme de décoration et de design) : Elgin, Illinois, Gruen, Bulova, Hamilton...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
blowtorch
Membre Hyper actif
avatar

Nombre de messages : 594
Age : 27
Localisation : Saint Martin de Londres
Date d'inscription : 05/03/2012

MessageSujet: Re: Hamilton Deck watch, l'histoire d'une exceptionnelle réussite horlogère.    Jeu 24 Sep - 22:52

Cedric92 a écrit:
La marque Hamilton actuelle n'a plus rien à voir et n'est qu'une coquille vide, un simple nom exploité sur une production entrée de gamme fabriquée en Suisse.

Bonjour,

Tout à fait d'accord, et je rajouterai même que ce n'est désormais qu'un simple emboîteur (tout comme Longines, qui n'a absolument plus rien à voir avec ce qu'était la manufacture il y a à peine 40 ou 50 ans...) dont quasiment aucun revendeur de la marque que j'ai rencontré ne savait qu'elle était autrefois américaine et non suisse ! Déjà vérifié par moi même un certain nombre de fois cette affirmation !

Très bel article, qui me fait rêver,sur une pièces historique : un grand merci Zen !

Bien cordialement !
Revenir en haut Aller en bas
Cogito
Membre Hyper actif
avatar

Nombre de messages : 664
Age : 37
Localisation : Besançon
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Hamilton Deck watch, l'histoire d'une exceptionnelle réussite horlogère.    Mer 28 Oct - 12:29

Ça fait du bien de faire ce petit voyage dans le temps, et de se rappeler, avec un peu de tristesse, qu'avant d'être une marque Hamilton a été un fabriquant... Merci à toi Zen pour l'article et à Trinita (p'tite pointe de jalousie quand-même, hé hé) et Cédric pour leurs contributions.
Ce calibre 22 est superbe, comme une bonne part de la production américaine d'avant la 2eme guerre, et vu sa taille, il doit être assez fascinant à observer !
Revenir en haut Aller en bas
trinita
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 7029
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Hamilton Deck watch, l'histoire d'une exceptionnelle réussite horlogère.    Mer 4 Nov - 7:24

Cogito a écrit:
et vu sa taille, il doit être assez fascinant à observer !

et surtout on devient fou a l'ecouter Wink
Revenir en haut Aller en bas
Cogito
Membre Hyper actif
avatar

Nombre de messages : 664
Age : 37
Localisation : Besançon
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Hamilton Deck watch, l'histoire d'une exceptionnelle réussite horlogère.    Jeu 5 Nov - 11:11

trinita a écrit:
et surtout on devient fou a l'ecouter Wink
Je suis allé voir ce qu'il y avait comme vidéos, j'en ai seulement trouvé une du calibre 21, chronomètre de marine également, et c'est vrai que c'est pas tout les jours qu'on entend aussi distinctement un mouvement sur une vidéo !
Revenir en haut Aller en bas
 
Hamilton Deck watch, l'histoire d'une exceptionnelle réussite horlogère.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Revue] Ma première mécanique, une Archimede Deck Watch/Marine
» La petite histoire de la ZENITH Cairelli "Tipo CP 2"
» recherche tarifs Hamilton 2008 ! Merci
» hamilton tool watch?
» Eterna et IWC une nouvelle histoire d'amour ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères :: Forum de discussions sur les montres militaires-
Sauter vers: