FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 Wyler Genève: De Paris à Beijing dans une automobile de 1907

Aller en bas 
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN

Nombre de messages : 56774
Date d'inscription : 05/05/2005

Wyler Genève: De Paris à Beijing dans une automobile de 1907 Empty
MessageSujet: Wyler Genève: De Paris à Beijing dans une automobile de 1907   Wyler Genève: De Paris à Beijing dans une automobile de 1907 EmptyMar 29 Mai - 6:00

Citation :
Wyler Genève : De Paris à Beijing dans une automobile de 1907


28 Mai 2007

Pour présenter sa collection de montres 2007 à Baselworld, Wyler Genève a fait appel à une ambassadrice de charme, l'ex James Bond girl Maria Grazia Cucinotta. Raid automobile commémoratif Paris-Beijing en vue.

Si l'on en croit Louis XVIII - et pourquoi ne le croirait-on pas en la circonstance - l'exactitude est la politesse des rois... A l'heure où Paris Hilton se faisait longuement attendre ce samedi 14 avril au Centre des Congrès de Bâle pour lancer une ligne de montres dont le seul intérêt - et encore - réside dans son patronyme, un Marcello Binda parfaitement "on time" ouvrait la conférence de presse Wyler Genève avec, à son bras, Maria Grazia Cucinotta. Le président de la plus italienne des marques de montres helvétiques avait en effet choisi comme marraine, pour sa collection 2007, l'actrice qui s'est notamment illustrée en séduisant James Bond dans "Le monde ne suffit pas" et dont le talent illumine de très nombreux films, "Il Postino" n'étant pas le moindre. Une façon subtile de saupoudrer de grâce le très masculin monde de l'automobile dont s'inspire la marque. Rappelons à ce propos la signature, au dernier Salon de l'auto de Genève, d'un accord de partenariat avec le bureau de design exclusif d'Andrea Zagato.

Vedette de la collection 2007, le chronographe Wyler Genève, qui perpétue l'esprit du fondateur de la société Paul Wyler, propose ce qui se fait de mieux en matière de protection dans un écrin inimitable et résolument sportif. Cette montre, qui est disponible en une série strictement limitée de 3'999 pièces en or rose 18 carats, platine, titane ou acier inox, intègre un triple système de protection qui consiste en un boîtier suspendu, un protège-couronne inédit et un mouvement doté du balancier antichoc Incaflex Wyler original. La conception de son boîtier fait appel à une construction en sandwich où le mouvement est d'abord enchâssé dans un support en titane qui repose sur un cadre en fibre de carbone. Le devant et le dos du boîtier, ainsi que le bracelet caoutchouc, sont ensuite fixés à l'aide de vis à ressorts qui agissent comme amortisseurs et assurent la suspension du mouvement au sein du boîtier. Le boîtier et le bracelet forment ainsi une unité résistante alors que la seule zone de vulnérabilité de la montre, la couronne, est totalement protégée par un protège-couronne à deux broches qui doivent être complètement rétractées avant de faire fonctionner la couronne, ce qui assure que celle-ci ne transmettra aucun choc au mouvement.

Ce garde-temps particulièrement robuste sera mis à l'épreuve cet été à l'occasion du raid automobile Paris-Beijing qui commémorera le centenaire de la victoire du prince Scipione Borghese en 1907 lors du raid Pékin-Paris. Un petit rappel historique s'impose.

Le 31 janvier 1907, le journal français Le Matin publie un défi apparemment impossible: "Ce qui doit être prouvé aujourd'hui, c'est qu'à partir du moment où un homme possède une voiture, il peut faire ce qu'il veut et aller où il veut. Y a-t-il quelqu'un qui entreprendra d'aller, cet été, de Pékin à Paris en automobile?" Il faut dire qu'à l'époque, l'automobile n'était guère plus qu'un jouet de riche. Toujours est-il que seul cinq des 25 inscrits prennent réellement le départ: deux De Dion-Bouton et un tricycle Contal représentant la France, une Spyker des Pays-Bas et l'Itala du prince Scipione Borghese pour l'Italie.

Ce dernier véhicule se distingue dès le départ. Contrairement à ses concurrents plus légers et moins puissants, il affiche un poids total de l'ordre de deux tonnes et possède un moteur de 7'433 cm3 qui développe 45 CV lui permettant une vitesse de pointe de près de 90km/h. L'avantage d'une vitesse quatre fois supérieure à celle de ses concurrents entraîne en contrepartie une grosse consommation de carburant: un litre pour trois kilomètres! Mais l'approvisionnement pose peu de problèmes à Borghese qui a déjà reconnu en partie le trajet en chameau et a même établi un dépôt de carburant au milieu du désert lors de sa préparation.

Peu préoccupé par le carburant, Borghese peut exploiter sa supériorité écrasante en termes de vitesse dès qu'il atteint la large steppe mongole. Sa confiance est telle que lorsqu'il arrive en Russie, il fait un détour de 1'000 kilomètres pour assister à un grand bal donné en son honneur à Saint-Pétersbourg. Malgré cela, il arrive à Paris le 10 août avec pas moins de 20 jours d'avance sur le seul autre concurrent qui parviendra à finir la course.

C'est pour commémorer cette victoire de l'industrie automobile italienne que l'émission de télévision transalpine Overland (de Trekking International) s'est associée à l'Automobile Club d'Italie (ACI) pour relever un défi tout aussi redoutable: faire le trajet retour un siècle plus tard avec le même véhicule. L'Itala de 1907 sortira donc du Musée automobile de Turin où elle est exposée pour effectuer dès le 20 juillet un périple de deux mois et de 16'000 kilomètres à travers la France, la Belgique, les Pays-Bas, l'Allemagne, la Pologne, la Lituanie, la Lettonie, la Russie, la Mongolie et la Chine.

L'expédition du centenaire restera aussi fidèle que possible à l'original en empruntant le même itinéraire (mais à l'envers) avec la même voiture. Même l'étape improvisée de Saint-Pétersbourg a été prévue! Seule différence notable: l'incarnation 2007 du “gentleman driver” Scipione Borghese portera le nouveau chronographe Wyler Genève.



Fédération horlogère suisse / www.fhs.ch

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
 
Wyler Genève: De Paris à Beijing dans une automobile de 1907
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: