FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez | 
 

 Revue "comparee" Yema 383 du concours FAM

Aller en bas 
AuteurMessage
time2tic
Animateur
avatar

Nombre de messages : 900
Localisation : Doha, Qatar
Date d'inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Revue "comparee" Yema 383 du concours FAM   Mer 6 Juin - 3:32

Pour changer un peu de la revue “classique » et ne pas refaire ce qui a deja ete fait, je me propose de pimenter une peu la sauce en faisant une revue a tendance comparative de ma Yema sous Marine YA 3831 que je suis fier d’avoir gagne sur le concours ForumAmontres le 5 mai 2007.

Mon attachement pour la marque Yema date de l’achat de ma premiere montre mecanique, ( en 1990, je crois) qui etait une Yema Superman® et que je vais comparer a la Yema YA3831. puisqu’il s’agit de 2 montres de plongee etanche 300m

Yema est une marque Francaise qui date de 1948 qui a eu une periode faste fin 70 debut 1980. Son histoire se trouble alors au gre des changements de proprietaires pour redevenir une marque francaise recemment. Elle est actuellement dirigee par Louis Eric Benken Steiner.

La revue :
Tout commence par une une boite, et dans le cas de la montre YEMA/FAM, une belle lettre a entete Yema avec un petit mot agreable du service clientele pour faire reference au Concours FAM/Yema et a mon cadeau.
La surboite cartonnee blanche est toute simple et frappee du cigle de la marque.


La boite elle-même est en plastique gris metallise avec une bande de simili cuir noir et piqures en fil blanc. Sur le dessus de la boite, YEMA apparaît en creux sur la bande noire. C’est pas tres voyant ou tres discret : au choix !


A l’interieur c’est feutrine noire et le cigle de la marque en blanc.



Mensurations.
Yema YA 3831
Diam. 43mm, epaisseur 14mm, poids 165 gr (avec le bracelet ajuste a mon poignet).
Calibre Miyota 8215, Fond visse, couronne vissee, Etanche 300m, lunette unidirectionelle a 60 crans, Verre mineral plat.

Pour memoire : Yema superman®, diam. 39mm, epaisseur 10mm, poids 105 gr (avec le bracelet ajuste a mon poignet. Calibre ETA 2892, Fond visse, couronne vissee, Etanche 300m, lunette unidirectionelle a 60 crans, verre mineral (je suppose) plat


Des la lecture des caracteristiques comparees et la prise en main une chose saute aux yeux : La YA 3831 est incroyablement plus lourde que la superman. En fait, la Yema est meme incroyablement lourde tout court !

La montre avec tous ces maillons fait plus de 180 gr. Heureusement qu’il m’a fallu sortir presque tous les maillons amovibles pour etre a la taille de mon petit poignet.
Son diametre suit la mode actuelle : +4mm par rapport a la superman. La sous marine est epaisse : 14mm

Ajustage du bracelet
Pour ajuster le bracelet, mieux vaut un horloger sympathique ou 2 tournevis 1.8mm, une loupe et de quoi maintenir la montre en position pour visser/devisser les axes qui tiennet les maillons. Les tetes de vis sont aussi traitees PVD donc faut etre soigneux pour pas ripper et faire des marques.


Comme on peut le voir sur cette photo les parties polies, meme noires peuvent apparaître tres blanc si la source lumieuse s’y prete.
C’est du massif.



Aspect general :
la YA 3831 est noire (ou gris tres fonce selon les photos) dit « canon de fusil. Cette coloration provient d’un traitement PVD qui donne un aspect tout particulier et une forte presonalite a cette montre.
Certaines parties du boitier sont polies d’autres sont brossees. Le bracelet reprend egalement l’alternance poli-brosse. Les parties polies se parent d’irisation parfois un peu bleuetees du plus bel effet.


Seul le fond visse de la YA 3831 est couleur acier. Le logo YEMA est sable, le fond lui-même beneficie d’un poli miroir vraiment impeccable et superbe, mais… d’une fragilite deconcertante. Il suffit de manipuler la montre 2-3 fois et a cahque fois que le bracelet touche le fond visse, une petite rayure apparaît immediatement. Dommage. Toutfeois ceci me laisse a penser que le traitement PVD « durcit » ou depose une matiere plus dure que l’acier du fond.


La superman avait egalement un boitier avec poli-brosse mais le bracelet etait uniquement brosse (pour ces parties visibles).


La sous marine est donc plus grande, plus grosse, plus lourde que la superman


Le cadran de la superman ® etait gris tres fonce. Le cadran de la YA 3831 est noir et legerement soleille (mais bon, c’est un peu dur pour moi de mettre ca en valeur sur une photo). Les inscriptions du cadrans, comme celles du boitier et du bracelet sont en bon Français : (BRM peut prendre une petite lecon…)

La superman avait un protege couronne bien proportionne et fonctionnel. La YA 3831 a une couronne massive sans protege couronne. Le surdimensionnement de cette couronne inspire toutefois une confiance totale.



La boucle deployante
Meme si la superman affiche maintenant le charme desuet de la tole emboutie ou pliee, la YA 3831 nous met du metal plein la vue. Il y a d’ailleurs l’inscription « tout acier » sur la boucle deployante qui ne laisse pas place au doute.



La partie deployante « pour la combi de plongee ». Sur la superman, c’est la encore une tole pliee. Sur la YA 3831, c’est de l’acier bien epais, et un systeme de fermeture tres efficace. La boucle n’est pas prete de s’ouvrir intempestivement


Le bracelet de la YA3831 est fierement cigle sur la boucle. La superman etait plus sobre : aucun cigle sur la boucle du bracelet.


Les aiguilles.
Je suis adminratif de l’harmonie de ces aiguilles. Leurs larges bord de couleur argente renvoient des reflets differents suivant l’angle de vue. Le superluminova brillant blanc (de jour et vert de nuit) est tres largement present sur les aiguilles et sur les index cercles appliques sur le cadran.
La trotteuse a un rond rempli de super luminova et a l’autre extremite un rectangle metallise qui equillibre bien la forme de celle-ci.


La date a 3h.
La date est dans une toute petite fenetre, alors pour la rendre un peu plus lisible, une loupe a ete adjointe sur la face interieure du verre. Qu’elle soit colle sur la face interieure me ferait presque aimer ce genre d’astuce pour grossir la date si la loupe etait efficace. En fait, elle doit grossir la date de 15-20% pas plus. D’ailleurs quand la trotteuse passe juste sous la loupe, on voit a peine un effet de grossissement sur la trotteuse elle-même. La fenetre de date etant plus loin de la loupe l’effet est un peu plus fort, mais tres insuffisant a mon gout.

La lunette noire est a 60 crans, avec les index pour chaque minute et un marquage different de 0 a 15 minute. Les encoches autour de la lunette sont plus importante pour chque multiple de 5 minutes. C’est donc tres efficace pour etre maipule facilement meme avec des gants.
Une pastille de luminova sert de repere. Cette pastille semble assez solide meme s’il n’y a pas de protection particuliere et que j’ai vu une floppe de superman qui avait perdu leur repere d’origine. Esperons que ca tiendra bien dans le temps sur la YA 3831


Le calibre.
La superman avec un ETA tandis que celle si a un Miyota 8215 dedans. Il parait qu’il faut faire beurk ! pour le Miyota. C’est un mouvement certes meilleur parche que l’ETA mais s’il resiste bien au chocs d’une certiaine utilisation un peu sportive de la monter ca suffit bien. Pour le moment il est bien regle : la montre n’avance ni ne retarde de maniere outranciere. Le remontage par masse ocsillante est peu audible. Bref, ca tic-tac comme il faut, quoi.

Au final.
Cette Yema a une enorme presence au poignet de par son poid. La forme du boitier et des cornes arrondies la rende portable meme sur mon petit poignet.
Elle a une grosse personalite avec le traitement PVD canon de fusil qui lui donne un chrame indeniable qui est encore accentue par l’alternance de parite brossees ou polies aussi bien sur le bracelet que sur le boitier.
Il est difficile de dire si ce plaquage resistera bien a l’usage et si les inevitables rayures ne seront pas trop voyantes au fil du temps.
C’est un peu comme si chaque detail de la superman avait ete ameliore.
Meilleur bracelet, meilleur premier maillon entre les cornes, meilleure boucle, meilleure petite deployante pour la plongee. Aiguilles superbes, cadran plus vivant avec le leger soleillage.

Certes le « Swiss Mvt » de la superman avait contribue a ma decision d’achat a l’epoque, mais sur la YA 3831 j’ai pas grand-chose a dire sur ce miyota qui fonctionne bien jusqu'à present.

Les bons cotes :
Le traitment PVD canon de fusil qui donne beaucoup de personalite a cette montre
Une excellente finition dans cette gamme de prix
Le bracelet vraiment revu, solide et bien fini
Le bon rapport qualite-prix

Les moins bons cotes
Le poids du bestiau : c’est lourd. On le sent vraiment dans le bras apres une journee entiere au poignet.
La resistance du traitement PVD a l’usage
La facheuse tendance du fond miroir a se railler tres facilement.

Je conseille d’envisager cette montre comme une alternative serieuse a une Seiko. Je la trouve plus adequat pour une utilisation « pere tranquille» qu’une utilisation de terrain, pour preserver la beaute du traitement PVD.

J'ai garde ma "ratag-ussite" de phot en pose longue pour faire ressortir le Luminova en conditions "nuit". Je fais des efforts mais les progres prennent du temps...
Revenir en haut Aller en bas
 
Revue "comparee" Yema 383 du concours FAM
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rolex Submariner "1680" (Mini-Revue)
» La saga des Yema "Spationaute"
» [Revue] A.H.A. Flieger seconde vie "perso"
» Revue Seiko Scuba 200 dite "Sumo"
» YEMA "Yachtingraf" Cal. Valjoux 7733

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: LES RUBRIQUES DE FORUMAMONTRES :: Revues, Vidéos, Photographies, Fiches pratiques...-
Sauter vers: