FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez | 
 

 Les micro-marques, Kickstarter et quelques analyses (pour insomniaques)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Bacalhaueiro
Passionné absolu
avatar

Nombre de messages : 2756
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 13/06/2013

MessageSujet: Les micro-marques, Kickstarter et quelques analyses (pour insomniaques)   Mar 01 Mar 2016, 10:53 pm

Le phénomène Kickstarter a finalement touché FAM, entre autres grâce à l'équipe d'Akrone et l'on voit que ces nouvelles micro-marques ont trouvé leur publique grâce à leur offre abordable et variée dans un milieu traditionnellement conservateur.
L'envolée des prix suisses, alliée à un manque certain de créativité dans l'entrée de gamme (avis personnel) de cette même industrie suisse est un terrain fertile pour ces jeunes marques.

Une des grandes réflexions qui émerge actuellement est l'avenir des projets horlogers sur Kickstarter. Est-ce seulement le début? Ou sommes nous au sommet d'une bulle qui ne demande qu'à éclater? Et comment survivre après Kickstarter lorsque l'on est une micro marque?

Dans son blog dédié aux micro-marques, Nick Warner, le fondateur de Uhuru Watches, analyse les données qu'il a pu trouver sur les projets Kickstarter liés à l'horlogerie. Le résultat est très intéressant.
Premier article
Deuxième article
(Désolé, tout est en anglais)

Suite au premier article, le fondateur de Lew&Huey a donné son analyse personnelle de ces données sur WUS et la discussion qui en a suivi a donné lieu au deuxième article de Nick Warner.
La discussion de WUS

Dans la même veine, un article intéressant sur ce phénomène, du blog ANZ BlueNotes, ICI

En vous souhaitant une bonne lecture.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
iMaximei
Passionné absolu
avatar

Nombre de messages : 2955
Age : 23
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 16/06/2015

MessageSujet: Re: Les micro-marques, Kickstarter et quelques analyses (pour insomniaques)   Mar 01 Mar 2016, 10:57 pm

Merci beaucoup pour ce post, Kickstarter est une vrai mine dans tous les domaines que ce soit. L'horlogerie n'y fait pas exception et c'est intéressant de constater qu'à l'heure des montres connectées, de plus en plus de marques se lancent dans l'aventure de la montre traditionnelle !
Revenir en haut Aller en bas
rotormaniac
Permanent passionné
avatar

Nombre de messages : 2031
Age : 35
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 14/12/2014

MessageSujet: Re: Les micro-marques, Kickstarter et quelques analyses (pour insomniaques)   Jeu 03 Mar 2016, 10:15 am


arghh sujet hyper intéressant (qui nous concerne) et j'aimerais beaucoup y apporter mon analyse ^^

faut que je prenne 5 min ...

mais la on doit filer pour Paris , On voit du Fameur ce soir !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.akrone.fr
juka78
Membre Hyper actif
avatar

Nombre de messages : 693
Age : 30
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/01/2014

MessageSujet: Re: Les micro-marques, Kickstarter et quelques analyses (pour insomniaques)   Jeu 03 Mar 2016, 10:31 am

@rotormaniac a écrit:

arghh sujet hyper intéressant (qui nous concerne) et j'aimerais beaucoup y apporter mon analyse ^^

faut que je prenne 5 min ...

mais la on doit filer pour Paris , On voit du Fameur ce soir !

bravohap bravohap bravohap bravohap bravohap
Revenir en haut Aller en bas
Bacalhaueiro
Passionné absolu
avatar

Nombre de messages : 2756
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 13/06/2013

MessageSujet: Re: Les micro-marques, Kickstarter et quelques analyses (pour insomniaques)   Jeu 03 Mar 2016, 10:44 am

C'était justement un peu dans l'optique d'avoir votre vision des choses que j'ai ouvert ce sujet. Wink
Mais ce serait aussi très intéressant d'avoir la vision de MAT, HOF Watches ou Gavox sur ce sujet, sachant qu'ils lisent FAM.

Bonne soirée à Paris.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les micro-marques, Kickstarter et quelques analyses (pour insomniaques)   Jeu 03 Mar 2016, 4:21 pm

Les stats sont intéressantes et pour rappel

Code:

    60% of projects are based in the USA.
    90% of projects come from just 4 countries, USA, Canada, Australia and United Kingdom.
    If you thought there were a lot of projects last year, there were! 60% of projects between 2011 and 2015 launched in 2015.
    Micros have raised just 13% more over the 6 year period than the original pebble watch, $11,802,440 vs $10,266,845
    The number of project backers in 2015 was more than double that in 2014: 34,656 vs 14,888
    The average total raised by projects over the data range is $78,683 while the median total raised is $42,127 suggesting that there are a small number of very high achieving projects pulling the average up.

La conclusion est évidente : il y a un pic de développement de micro marques, essentiellement en 2015. C'est tout.
Et demain ? Personne n'en sait rien. Peut-être que ce mode de développement va continuer, et qu'aisi les amateurs de montres trouveront régulièrement des produits nouveaux; Ou bien, tout cela va s'écrouler, car peu de sociétés survivront à leur premier ou deuxième projet.
Revenir en haut Aller en bas
Bacalhaueiro
Passionné absolu
avatar

Nombre de messages : 2756
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 13/06/2013

MessageSujet: Re: Les micro-marques, Kickstarter et quelques analyses (pour insomniaques)   Jeu 03 Mar 2016, 4:49 pm

Justement une nouvelle "entrée de gamme" n'est-elle pas en train de se créer?
Celle qui se discute sur les forums comme Reddit, WUS ou FAM, où les marques échangent avec leurs clients et où les réseaux sociaux font office de vitrine virtuelle. La transaction finale étant en ligne, via une boutique ou un site de financement participatif.
Plutôt que d'acheter une Tissot ou une Seiko anonyme et produite en millions d'exemplaires, une nouvelle clientèle n'est-elle pas en train d'apparaitre, se détournant des grandes marques généralistes, et cherchant une exclusivité qui reste abordable et un contact privilégié auprès des ces nouvelles marques?
Si ces micro-marques arrivent à renouveler intelligemment leur offre, à innover suffisamment sur le design ou sur des niches de produits, et si surtout leur après-vente reste humain et efficace (ce sera un énorme défi), j'imagine alors que le concept peut survivre et devenir pérenne.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
juka78
Membre Hyper actif
avatar

Nombre de messages : 693
Age : 30
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/01/2014

MessageSujet: Re: Les micro-marques, Kickstarter et quelques analyses (pour insomniaques)   Jeu 03 Mar 2016, 4:54 pm

@Bacalhaueiro a écrit:
Justement une nouvelle "entrée de gamme" n'est-elle pas en train de se créer?
Celle qui se discute sur les forums comme Reddit, WUS ou FAM, où les marques échangent avec leurs clients et où les réseaux sociaux font office de vitrine virtuelle. La transaction finale étant en ligne, via une boutique ou un site de financement participatif.
Plutôt que d'acheter une Tissot ou une Seiko anonyme et produite en millions d'exemplaires, une nouvelle clientèle n'est-elle pas en train d'apparaitre, se détournant des grandes marques généralistes, et cherchant une exclusivité qui reste abordable et un contact privilégié auprès des ces nouvelles marques?
Si ces micro-marques arrivent à renouveler intelligemment leur offre, à innover suffisamment sur le design ou sur des niches de produits, et si surtout leur après-vente reste humain et efficace (ce sera un énorme défi), j'imagine alors que le concept peut survivre et devenir pérenne.


je rejoins totalement cet avis.

A l'heure de la personnalisation à outrance (on le voit dans le domaine de l'automobile) et de la recherche d'exclusivité à moindre coût, cette démarche des micro-marques est ultra cohérente à partir du moment où celles-ci parviennent à assurer les attentes clients de base (RQP, SAV et originalité).
Revenir en haut Aller en bas
AtelierInc
Nouveau


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 19/03/2018

MessageSujet: Re: Les micro-marques, Kickstarter et quelques analyses (pour insomniaques)   Lun 19 Mar 2018, 8:12 am

je trouve dommage le fait que 99% de ces marques produisent/ utilisent uniquement des pièces (du boîtier au mouvement) venant de Chine. Pas une seule entreprise Française n a participée au projet (pour la plupart).
Ce sont de jolis projets mais qui n apportent aucun savoir faire en France (ou autre pays d ailleurs).
La Chine ou autres pays asiatique sont un peu la voie de la facilité.
Le consommateur est satisfait car il paie sa montre moins cher mais elle n a pas plus d âme qu une Tissot.

Bref j arrête avec mon pessimisme, la créativité de ces projets est tout de même bien intéressante par rapport aux "nouveautés" des grandes marques...
Revenir en haut Aller en bas
Bacalhaueiro
Passionné absolu
avatar

Nombre de messages : 2756
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 13/06/2013

MessageSujet: Re: Les micro-marques, Kickstarter et quelques analyses (pour insomniaques)   Lun 19 Mar 2018, 8:27 am

Les grandes marques produisent aussi majoritairement en Asie en mettant un Swiss Made final. Au moins avec ces nouvelles marques il y a plus de transparence (pas forcement avec toutes).
Il y a encore du savoir faire en France mais nos PME ne souhaitent pas necéssairement participer à l'aventure d'une jeune marque. Tu peux suivre l'histoire de Leopal et tu comprendras rapidement que les micro-marques ne souhaitent pas forcément s'approvisionner en Asie, mais souvent elles n'ont pas d'autre choix.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
iMaximei
Passionné absolu
avatar

Nombre de messages : 2955
Age : 23
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 16/06/2015

MessageSujet: Re: Les micro-marques, Kickstarter et quelques analyses (pour insomniaques)   Lun 19 Mar 2018, 11:12 am

@AtelierInc a écrit:
je trouve dommage le fait que 99% de ces marques produisent/ utilisent uniquement des pièces (du boîtier au mouvement) venant de Chine. Pas une seule entreprise Française n a participée au projet (pour la plupart).
Ce sont de jolis projets mais qui n apportent aucun savoir faire en France (ou autre pays d ailleurs).
La Chine ou autres pays asiatique sont un peu la voie de la facilité.
Le consommateur est satisfait car il paie sa montre moins cher mais elle n a pas plus d âme qu une Tissot.

Bref j arrête avec mon pessimisme, la créativité de ces projets est tout de même bien intéressante par rapport aux "nouveautés" des grandes marques...

Cela dépend du projet. Je trouve qu'une Akrone, une Baltic ou une Sartory-Billard possèdera plus "d'âme" qu'une Tissot (pour ne citer que les micro-marques Françaises).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les micro-marques, Kickstarter et quelques analyses (pour insomniaques)   Lun 19 Mar 2018, 2:07 pm

Du même avis. Suivre l'histoire des micro-marques, par les forums, et non des sites officiels à la comm verrouillée, c'est poignant, plus qu'une marque bien propre dont on ne voit que des visuels retouchés contrôlés par des dizaines d’intermédiaires. La proximité, et le sens des choses, sont les forces des micro-marques.
Revenir en haut Aller en bas
Blinis
Animateur


Nombre de messages : 772
Age : 30
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/09/2017

MessageSujet: Re: Les micro-marques, Kickstarter et quelques analyses (pour insomniaques)   Lun 19 Mar 2018, 2:25 pm

Le problème, pour moi, c'est qu'avec cette affluence de micro-marques, il y a de plus en plus de "mauvais" élève qui décrédibilisent l'ensemble des vrais créateurs.

Si vous faites un tour sur le groupe facebook "microbrand watches", c'est impressionnant le nombre de daubes hommages avec 0 créativité (surtout dans les plongeuses) ou de trucs importables qui trouvent pourtant écho parmi les acheteurs.
Ils sont tous là entrain de se pignoler entre eux sur leurs supers projets, et si on a le malheur de faire la moindre réflexion, c'est le drame.

Pas plus tard qu'il y a 3-4 jours j'ai demandé à un "créateur" pourquoi il pensait que son super projet qui était un copier/coller d'une sub/Steinhart avec seulement les aiguilles différentes (et moches...) et du miyota inside pour 50% plus cher que Steinhart avait un intérêt.
La réponse étant, en gros "parce que nous on fait notre montre en Suisse et on a des achateurs" (mais oui...)

A l'heure de la différenciation à outrance, comme dit plus haut, on veut plus qu'une très bonne Seiko. On préfère un truc moyen, souvent à un prix bien trop haut, mais qu'on ne verra pas sur le poignet du voisin. C'est ça et le manque de connaissance du péquin moyen (que j'étais il n'y a pas si longtemps) qui permettent à ces marques de vendre.
Heureusement, il y a de bonnes micro marques qui sortent du lot, et heureusement ce sont souvent celles qui perdures.

Parce qu'il y a un autre point (oui, je pars dans tous les sens). Beaucoup de ces micro marques n'en ont rien à foutre de perdurer. Quand tu fais de l'assemblage avec pas loin de 0 recherche, avec des marges souvent bieeeeeeeeeeen confortables, ta marque peut bien mourir après un modèle, tu t'es déjà gaver. Si l'envie t'en reprends, hop, tu sors quelque chose sous un autre nom et c'est reparti !
Revenir en haut Aller en bas
Bacalhaueiro
Passionné absolu
avatar

Nombre de messages : 2756
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 13/06/2013

MessageSujet: Re: Les micro-marques, Kickstarter et quelques analyses (pour insomniaques)   Lun 19 Mar 2018, 3:09 pm

C'est vrai que le groupe FB "Microbrand Watches" est souvent le musée des horreurs. Et c'est fort dommage car on y retrouve aussi d'autres marques vraiment intéréssantes. C'est peut être pour cette raison que des marques comme Magrette ou Raven on finalement ouvert leur propre groupe FB.

Le côté "critique interdite" est malheureusement présent partout. Essayez d'aller critiquer une marque allemande sur WUS et vous verrez rapidement le résultat. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Nork
Permanent passionné
avatar

Nombre de messages : 2323
Age : 28
Localisation : Erasme.
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: Les micro-marques, Kickstarter et quelques analyses (pour insomniaques)   Lun 19 Mar 2018, 3:40 pm

Bonjour à tous,


Merci pour ce topic! Il y aurait tellement à dire au sujet du développement des Micro.

Il faudrait aborder le sujet sur plusieurs plans pour bien comprendre ce marché naissant. Je profite de mon trajet en train pour donner quelques pistes -personnelles- étayées sans données :

1) Pourquoi de plus en plus de micro-marques apparaissent sur le marché?

- Forte croissance du nombres amateurs d'horlogerie
- Facilitation des mises en relation créateurs - fournisseurs
- Volonté d'entreprendre en très forte croissance?
- Ouverture des outils de création (crowdsourcing, logiciels libre de droits etc...)
- Mise à disposition de solutions de financement simples et efficaces
- Importance grandissante de la consommation par recommendation (Communautés, groupes etc...)

2) Quelles sont leurs sources de financement?

- Crowdfunding avec contributions ("Reward based model", exemple : Kickstarter, Indigogo... BALTIC, Akrone etc... )
- Crowdfunding lié aux capitaux ("Equity based model", exemple : Smarts Angels... Reservoir etc... )

3) À quelles cibles sont destinées ces nouveaux entrants?

- Primo-accédants : Ne connaissent pas nécessairement le milieu et n'ont pas de "retenu" à acheter une marque qui n'est pas connue, du moment quelle fourni un produit adapté à leurs goûts.
- Amateurs éclairés : Connaissent le milieu et cherchent des produits originaux en plus des marques traditionnelles.
- Amateurs éclairés "bis" : Connaissent le milieu et cherchent uniquement des produits "hors circuits". (Rejets des marques traditionnelles?)

4) Pourquoi le marché actuel a-t'il laissé rentrer ces micro-marques et à quels besoins répondent-elles?

- Inflation constantes des prix sans réelles justifications vis-à-vis des clients.
- Nouveau type de distribution (Directe) qui permet d'offrir des prix hyper compétitifs par rapport au circuit traditionnel. La distribution "intermédiarisée" pratiquée par la plupart des marques fait montée la note et amplifient l'effet l'inertie sur les prix. (Grosses marges, prix gonflés, décotes, soldes etc...)
- Segments prix (300€ -> 1000€) mal exploité par les marques traditionnelles.
- Adaptation plus lentes et parfois rejets des tendances horlogères par les marques actuelles. (inertie des grosses marques?)
- Offre extrêmement variées en terme de produits de la part des micro (Chacun peut -ou pas- y trouver son compte selon ses goûts pour des tarif intéressants)
- Intérêt nouveau pour les marques de "niche", de "créateurs" (Et je pense que c'est global, une multitude d'autres milieux sont également concernés : Auto, moto, mode etc... )


Je pense que les micro-marques ont un réel intérêt aujourd'hui. (et ça m'arrangerait bien pour BALTIC Mr. Green ) Elles répondent à de nombreuses attentes de la part des amateurs d'horlogerie d'aujourd'hui parfois déçus des acteurs traditionnels et viennent apporter une alternative.

Il y a beaucoup plus d'entrants dans cette niche aujourd'hui qui deviendra demain un marché de plus en plus saturé où certains auront déjà de l'avance, mais cela restera un marché très dynamique avec beaucoup de turnover. La résultante de cette dynamique est que ce marché est encore assez difficile à "lire" : Où et comment trouver les marques? Lesquelles sont vraiment actives? Quelle image veulent-elles véhiculer? etc... Mais cette grille de lecture sera plus claire avec le temps. Wink

Soutenez nous et vous verrez !  thumright

Voilà ,c'était my 2 cents de créateur!  

Bon lundi !
Etienne.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.baltic-watches.com
Bacalhaueiro
Passionné absolu
avatar

Nombre de messages : 2756
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 13/06/2013

MessageSujet: Re: Les micro-marques, Kickstarter et quelques analyses (pour insomniaques)   Lun 19 Mar 2018, 4:15 pm

Bonjour,
ça tombe bien que vous passiez par là. Ziad Car Baltic représente exactement ce qui me déçoit le plus aujourd'hui chez les micros. Mr. Green
Le manque de contenu horloger (et les 38mm...passons).
La plupart des micros du haut du panier ne se concentrent uniquement que sur le look, la qualité de fabrication et le support. C'est déjà beaucoup me direz vous, surtout pour un "one/two man/men show".
Mais demandez un mouvement, même simple, avec un grade plus élévé, avec un meilleur réglage, avec une décoration acceptable ou avec une réelle protection antimagnétique, et là c'est le grand vide. Des marques comme Akrone, Done, Eza ou Ophion ont bien intégré cet aspect. Mais chez les autres nous sommes encore loin du compte. Un Miyota série 8 ou un NH35 et hop, le tour est joué. Et je ne vous raconte même pas lorsqu'ils ont touché du 2824. Le graal! Mais son grade et son réglage n'intéresse personne. Or un 2824 Standard n'a pas plus d'intérêt qu'un Miyota 9015, si ce n'est d'être plus cher (et suisse).
Du moment que le mouvement fonctionne, le reste importe peu. C'est bien dommage. Sans demander la lune, un simple réglage fin comme le propose Nodus, sur 4 positions avec une carte envoyée au client listant les variations journalières du mouvement est déjà une grosse amélioration. Cela permet aussi de se différencier des grandes marques.
My 2 cents.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Nork
Permanent passionné
avatar

Nombre de messages : 2323
Age : 28
Localisation : Erasme.
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: Les micro-marques, Kickstarter et quelques analyses (pour insomniaques)   Lun 19 Mar 2018, 5:25 pm

@Bacalhaueiro a écrit:
Bonjour,
ça tombe bien que vous passiez par là. Ziad Car Baltic représente exactement ce qui me déçoit le plus aujourd'hui chez les micros. Mr. Green
Le manque de contenu horloger (et les 38mm...passons).
La plupart des micros du haut du panier ne se concentrent uniquement que sur le look, la qualité de fabrication et le support. C'est déjà beaucoup me direz vous, surtout pour un "one/two man/men show".
Mais demandez un mouvement, même simple, avec un grade plus élévé, avec un meilleur réglage, avec une décoration acceptable ou avec une réelle protection antimagnétique, et là c'est le grand vide. Des marques comme Akrone, Done, Eza ou Ophion ont bien intégré cet aspect. Mais chez les autres nous sommes encore loin du compte. Un Miyota série 8 ou un NH35 et hop, le tour est joué. Et je ne vous raconte même pas lorsqu'ils ont touché du 2824. Le graal! Mais son grade et son réglage n'intéresse personne. Or un 2824 Standard n'a pas plus d'intérêt qu'un Miyota 9015, si ce n'est d'être plus cher (et suisse).
Du moment que le mouvement fonctionne, le reste importe peu. C'est bien dommage. Sans demander la lune, un simple réglage fin comme le propose Nodus, sur 4 positions avec une carte envoyée au client listant les variations journalières du mouvement est déjà une grosse amélioration. Cela permet aussi de se différencier des grandes marques.
My 2 cents.

Hehe, vous n'êtes donc pas client BALTIC et vous vous destinez plus à des marques comme celles que vous citer.

Dans les choix de mouvements, il y a beaucoup de facteurs à considérer. Le choix des références, les délais d'approvisionnement,  les tarifs, la disponibilité, la complexité, les modifications. Tout est question de choix, de cohérence (Technique, esthétique et financière) par rapport aux modèles vous voulez créer. Dans mon cas je voulais rester sur une approche simple : Les mouvements sont réglés aux mieux par nos horlogers partenaires à Besançon et ne sont pas décorés. Nous créons comme nous aimons, hors je fais partie de ceux qui adorent l'histoire, l'esthétique, le rêve et la symbolique. AMHA, la technique n'est pas une fin en soi, mais bien un moyen.

Loin de moi l'idée de vouloir faire tourner ce sujet à propos de ma marque, c'est aussi ça la beauté des micro : il y en a pour tous les goûts.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.baltic-watches.com
Bacalhaueiro
Passionné absolu
avatar

Nombre de messages : 2756
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 13/06/2013

MessageSujet: Re: Les micro-marques, Kickstarter et quelques analyses (pour insomniaques)   Lun 19 Mar 2018, 6:35 pm

Effectivement pour le moment c'est HOF, et Done. Seals et Halios à venir.
Mais loin de moi toute revendication se voulant représentative d'une majorité. Je comprends tout à fait que mon approche très centrée "mouvement" est personnelle. Et comme vous le dites fort justement, l'un des intérêts des micros est la diversité de leur offre, susceptible de répondre à des demandes très diverses.

Surtout n'hésitez pas à venir ici partager votre vision du sujet. C'est très intéressant d'avoir le retour des jeunes marques françaises. Chinois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Alt0201
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 5477
Age : 51
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Re: Les micro-marques, Kickstarter et quelques analyses (pour insomniaques)   Lun 19 Mar 2018, 7:33 pm

@Bacalhaueiro a écrit:
Je comprends tout à fait que mon approche très centrée "mouvement" est personnelle.

Oui en effet c'est une approche personnelle.
Dans les marques que tu as citées, je n'ai vu qu'Akrone et personnellement je ne trouve pas leurs mouvements particulièrement beau.



D'ailleurs à part pour cette certaines marques renommées, je comprends absolument pas l'utilité de mettre des fonds transparents. Mais bon c'est aussi un point vue personnel très tranché.
Par contre ce qui est primordial c'est la précision. Et de ce coté-là je te confirme que ma Baltic est une de mes montres les plus précises.
Il "suffit" de prendre le temps de faire un réglage un peu précis comme chez Baltic ou carrément au top comme Akrone avec le poinçon Vipère de Besançon.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/99584456@N02/sets/ En ligne
Hervé911
Membre super actif
avatar

Nombre de messages : 498
Age : 46
Localisation : mexique
Date d'inscription : 19/01/2016

MessageSujet: Re: Les micro-marques, Kickstarter et quelques analyses (pour insomniaques)   Lun 19 Mar 2018, 8:15 pm

Je préfère une jolie gravure plutôt que de voir un mouvement sans charme Wink

une petite pilote avec une pin-up au dos celle-ci par exemple  Mr. Green



Sinon les micro marques pour continuer doivent innover sur l'ensemble de la montre (ou presque) afin d'être vraiment "exclusive".
Je trouve aisé de trouver l'inspiration pour les cadrans ou les aiguilles par contre les boitiers c'est déjà plus compliqués, surtout si on veut éviter de copier une forme déjà existante.

Pour ma part j'utilise corel pour la 2d, blender pour la 3d, il me manque un logiciel pour le dessin final.
Sans pour autant arriver à créer sa marque je trouve très existant de se lancer dans l'exercice car cela permet d'entrevoir une partie des défits Wink .
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
ManuC
Membre Hyper actif
avatar

Nombre de messages : 603
Age : 30
Date d'inscription : 19/10/2017

MessageSujet: Re: Les micro-marques, Kickstarter et quelques analyses (pour insomniaques)   Lun 19 Mar 2018, 8:32 pm

@Bacalhaueiro a écrit:
ça tombe bien que vous passiez par là. Ziad Car Baltic représente exactement ce qui me déçoit le plus aujourd'hui chez les micros. Mr. Green
Le manque de contenu horloger (et les 38mm...passons).

Pour les 38mm, c'est n'imp ta remarque. Il y a une place pour le 38, si elle ne te convient pas, passe ta route.
Mais voir une Monaco sur un poignet de 15,5, c'est ridicule. Entendre dire qu'une Sub sur un poignet de 17 fait montre de femme, c'est ridicule. Après si ces personnes sont heureuses tant mieux. Mais laissez les 38mm de Baltic tranquille.

Quand au réglage, ma bicompax tient la seconde par jour. Alors j'ai peut être eu la seule de la série, mais ça mérite d'être dit.


Si il faut attaquer Baltic c'est sur le SAV. Ils ne répondent pas aux mails...


@Nork a écrit:
Il y a beaucoup plus d'entrants dans cette niche aujourd'hui qui deviendra demain un marché de plus en plus saturé où certains auront déjà de l'avance, mais cela restera un marché très dynamique avec beaucoup de turnover.
Justement, je ne pense pas qu'on puisse parler d'avance. Je pense que ce marché est fait pour être un marché de turn-over et je ne vois pas vraiment (à de rares exceptions) les marques s'implanter.
Je pense que la partie kickstarter est celle qui va attirer le plus les acheteurs. Faire partie de l'histoire et avoir une montre à plus faible prix. Une fois les marques implantées, les prix montent, la nouveauté n'est plus là, et les gens passeront à autres choses. Ce sera encore plus vrai, si la qualité de service ne suit pas et les attentes clients ne sont pas satisfaites alors que la marque s'implante durablement. Baltic est typiquement dans cette phase où le lancement est passé et maintenant la gamme de service doit monter.

Mais ce n'est que mon point de vue.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
mikado93
Membre Actif


Nombre de messages : 120
Age : 51
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/07/2017

MessageSujet: Re: Les micro-marques, Kickstarter et quelques analyses (pour insomniaques)   Lun 19 Mar 2018, 9:01 pm

Bonjour,

J'apporte mon expérience d'acheteur, 3 à mon compteurs sur Kickstarter. Je ne regrette aucunement des achats.
Mais il y a quelques points à connaître.

1. Bien regarder d'où partira la montre. Hors UE, il faut ajouter 20% de TVA + les droits de douanes (sauf à avoir de la chance)
2. Savoir patienter, et y ajouter de 1 à 3 mois.
3. Jamais été déçu, mais jamais eu de facture ou de certificat de garantie. Il semble que ce soit la règle.
Revenir en haut Aller en bas
Bacalhaueiro
Passionné absolu
avatar

Nombre de messages : 2756
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 13/06/2013

MessageSujet: Re: Les micro-marques, Kickstarter et quelques analyses (pour insomniaques)   Lun 19 Mar 2018, 9:17 pm

Au moins aujourd'hui j'aurai appris que Baltic, même en utilisant des mouvements d'entrée de gamme, fait l'effort de les faire régler convenablement. thumleft
Et qu'il ne faut pas chatouiller sa clientèle.  
Me coucherai moins con. Winolk
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Nork
Permanent passionné
avatar

Nombre de messages : 2323
Age : 28
Localisation : Erasme.
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: Les micro-marques, Kickstarter et quelques analyses (pour insomniaques)   Lun 19 Mar 2018, 10:10 pm

@ManuC a écrit:


Pour les 38mm, c'est n'imp ta remarque. Il y a une place pour le 38, si elle ne te convient pas, passe ta route.
Mais voir une Monaco sur un poignet de 15,5, c'est ridicule. Entendre dire qu'une Sub sur un poignet de 17 fait montre de femme, c'est ridicule. Après si ces personnes sont heureuses tant mieux. Mais laissez les 38mm de Baltic tranquille.

Quand au réglage, ma bicompax tient la seconde par jour. Alors j'ai peut être eu la seule de la série, mais ça mérite d'être dit.


Si il faut attaquer Baltic c'est sur le SAV. Ils ne répondent pas aux mails...



Justement, je ne pense pas qu'on puisse parler d'avance. Je pense que ce marché est fait pour être un marché de turn-over et je ne vois pas vraiment (à de rares exceptions) les marques s'implanter.
Je pense que la partie kickstarter est celle qui va attirer le plus les acheteurs. Faire partie de l'histoire et avoir une montre à plus faible prix. Une fois les marques implantées, les prix montent, la nouveauté n'est plus là, et les gens passeront à autres choses. Ce sera encore plus vrai, si la qualité de service ne suit pas et les attentes clients ne sont pas satisfaites alors que la marque s'implante durablement. Baltic est typiquement dans cette phase où le lancement est passé et maintenant la gamme de service doit monter.

Mais ce n'est que mon point de vue.

Salut Manu,

Pas normal que tu n'aies pas eu de réponse par contre ! Renvoies nous un petit mail de rappel dès que tu peux, et Nino qui est en charge de ça te répondra demain. Désolé pour ça! Incompréhensible

Le turnover fait partie intégrante de ce marché et ça je suis entièrement d'accord avec toi. Mais je pense qu'il y a beaucoup de projets "one man" qui ont peu vertu à se développer en post Kickstarter. (À tort ou à raison) Mais certains projets tentent de pérenniser leur démarche, et c'est là tout l'enjeux. De notre coté nous sommes en train d'essayer de voir comment mettre des processus efficace en place pour améliorer notre service, mais à défaut d'avoir une infra-structure en interne, il faut faire appel à la sous-traitance pour le moment. On y travaille! Et puis quand je peux je développe de nouveaux modèles aussi. Mr. Green (Déjà prêt pour les 2 ans à venir thumright )

Les micro sont déjà bien présente hors KS, et pour cela il faut regarder aux USA. En France et en Europe c'est encore trop tôt, mais il y aura bien un après KS pour les micro! Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.baltic-watches.com
ManuC
Membre Hyper actif
avatar

Nombre de messages : 603
Age : 30
Date d'inscription : 19/10/2017

MessageSujet: Re: Les micro-marques, Kickstarter et quelques analyses (pour insomniaques)   Lun 19 Mar 2018, 11:01 pm

Je te souhaite d'implanter Baltic, tout comme je souhaite à Akrone de réussir leur pari.
Des marques qui s'implantent, il y en aura. C'est une certitude. Mais par rapport aux nombres de projets lancés, le nombre de marques qui s'implantent est vraiment très faible. J'en ai en tête 3, mais je pense que je suis un peu extrême. En tout cas, on doit être aux alentours du pourcent. Il me semble que 90% des start-up meurent dans les 3 ans. Donc finalement, c'est assez cohérent.

Après il y a aussi effectivement des marques qui lancent un coup de poker. Un one shot et dès le début ils savent qu'ils ne veulent pas de futur.
Je pense que c'est vraiment lié à notre société et à son instantanéité. Tu passes du top à l'oubli en quelques mois. Les technologies sont has-been en 6 mois. Les services, les site web, les logiciels voient également un turn over assez violent. J'ai 30 ans, je suis en plein dans cette société et pourtant les 20-25 ans me mettent des claques toutes les semaines.

Aujourd'hui ce que je vois, c'est que le marketing est roi. Tu peux tout vendre si tu sais l'emballer. Le buzz fait le plus dur et c'est vraiment pourquoi je pense que les nouveaux projets seront toujours avantagés par rapport aux marques un peu plus anciennes.
L'avantage c'est que ça pousse à la compétition et donc normalement ça tire les prix vers le bas et ça accroît l'innovation. Ce qui avantage le client.

Après je peux me tromper. Wink
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
 
Les micro-marques, Kickstarter et quelques analyses (pour insomniaques)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères :: Nouvelles marques-
Sauter vers: