FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez | 
 

 Les montres-bracelets à répétition chez Patek Philippe, partie 3/3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
MisesEnForce
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 37
Date d'inscription : 20/03/2014

MessageSujet: Les montres-bracelets à répétition chez Patek Philippe, partie 3/3   Dim 15 Mai - 9:05

Les montres-bracelets à répétition chez Patek Philippe, partie 3/3 : les montres (*) contemporaines (à partir de 1989) produites en série.

(*) Par montre j'entends ici montre-bracelet.

J'ai d'abord dans un premier post dressé un historique des montres-bracelets à répétition de chez Patek Philippe produites en pièces uniques, pour ensuite, dans un second post, recenser les montres à répétitions vintages produites en série et donner deux références produites en pièces uniques, faisant le lien temporel avec les références contemporaines que je vais maintenant vous présenter dans ce dernier post.

Comme le post est un peu long, voici un

Sommaire

III) Les montres contemporaines (à partir de 1989)
   III) 1) La lignée 3974-5074(5073)-5374
       III) 1) a) La référence 3974
       III) 1) b) Les références 5074 et 5073
       III) 1) c) La référence 5374
   III) 2) La lignée 3979-5029-5079-5078-7000
       III) 2) a) La référence 3979
       III) 2) b) La référence 5029
       III) 2) c) La référence 5079
       III) 2) d) La référence 5078
       III) 2) e) La référence 7000
   III) 3) La lignée 3939-5339-5539
       III) 3) a) La référence 3939
       III) 3) b) Les références 5339 et 5539
   III) 4) Les références 5013 et 5213
   III) 5) Les références 5016 et 5216 (5217)
   III) 6) Sky Moon Tourbillon et Grandmaster Chime
       III) 6) a) Sky Moon Tourbillon
       III) 6) b) Grandmaster Chime
   III) 7) Les "erreurs"
       III) 7) a) Le couple exhibitionniste 5104-5304
       III) 7) b) Mais pourquoi un quantième annuel ? La référence 5033
   III) 8 ) Les quantième perpétuels instantanés 5207(5307) et 5208
       III) 8 ) a) La référence 5207 (5307)
       III) 8 ) b) La triple complication : la référence 5208
Appendice 1 : tableau des répétitions minutes contemporaines
Appendice 2 : Arbres des calibres des répétitions minutes contemporaines




III) Les montres contemporaines (à partir de 1989)

III) 1) La lignée 3974-5074(5073)-5374

On notera que la lignée 3974-5074(5073)-5374 est le pendant "avec répétition minutes" de la lignée 3940-5140-5327 de quantièmes perpétuels calibrés 240 Q. Toutes les montres de cette lignée sont dotées du calibre R 27 Q.

III) 1) a) La référence 3974

C'est la montre donnant naissance à la lignée 3974-5074(5073)-5374. Ma troisième montre préférée toutes montres confondues est une Patek Philippe, référence 3940, munie de mon calibre préféré tous calibres confondus (le 240 Q). Je ne suis pas obsédé par les répétition minutes comme je le suis par les quantièmes perpétuels, mais "adjoindre" la magnifique complication de répétition minutes à ce calibre ne peut que me faire craquer : la référence 3974 est mon second graal. (Notamment sa version or blanc avec aiguilles dauphines.) Voir plus loin en fin de sujet pour mon graal numéro un. On pourrait résumer plus que grossièrement en disant que la référence 3974 est une 3940 avec répétition minutes, mais j'essaierai plus tard de rédiger un sujet sur le calibre calibre R 27 Q et notamment sur comment il "s'obtient" à partir du calibre 240 Q.








La référence 3974 a été introduite en 1989 pour célébrer le 150ème anniversaire de Patek Philippe. C'est comme la référence 3940 une montre automatique munie d'un calendrier perpétuel (avec indication du cycle des années bissextile/non-bissextiles), d'un registre de phases de lune et d'une répétition minutes. Ce fut lors de sa sortie la montre la plus compliquée du monde et la première montre automatique à répétition minutes, tout ceci dans un boîtier de 36mm de diamètre et de 12mm d'épaisseur, un vrai tour de force.

Les premières montres de cette référence eurent leurs boîtiers signés par Jean-Pierre Hagmann,



un des plus célèbres facteurs de boîtiers suisses, qui avait son propre poinçon, JHP (et non pas JPH) :



Jean-Pierre Hagmann est né à Genève en 1940 et a travaillé au cours de sa carrière en tant que facteur de boîtiers avec les meilleurs techniciens et artisans qualifiés dans leurs ateliers, y compris Ponti Gennari, Gay Frères, G. Brera, J.-P. Ecoffery et G. Crosier. En 1984, Jean-Pierre Hagmann a créé sa propre entreprise, et son poinçon, JHP. Aujourd'hui, Jean-Pierre Hagmann est la référence en termes de facture de boîtiers chez Patek Philippe et dans le monde entier.

Il est à noter qu'on voit souvent la référence 3974 (accompagnée parfois aussi par la 3979) mentionnée comme étant la dernière répétition minutes de chez Patek Philippe ayant eu certaines montres de boîtier réalisé par Hagmann, ce qui est faux, puisque c'est aussi le cas de la référence commémorative 5029 comme on le verra plus loin.

La référence 3974 est munie d'un calibre R 27 Q :








Le mouvement fait 6,9 mm d'épaisseur et 28mm de diamètre ayant 39 rubis, 12 ponts et 467 composants. Sa réserve de marche minimale est de 38h, la réserve de marche maximale étant de 48h. Le balancier est un balancier Gyromax. Le mouvement effectue 21 600 alternances par heure (soit 3 Hz). Comme vous avez pu le voir, le mouvement est doté d'un micro-rotor en or 22ct, tout comme le calibre 240 Q, un des détails les plus appréciés chez les connaisseurs de Patek Philippe.

Seules 11 montres de référence 3974 ont été produites, et cette référence est sortie du catalogue en 2000 après 11 ans de production, soit une moyenne d'une montre par an. Par ailleurs, seulement six montres de cette référence ont été fabriquées en or rose, et pour cause. Philippe Stern estimait en effet que l'or rose produit la meilleure tonalité de répétition en raison de la porosité du métal final, porosité due à l'alliage de l'or avec le cuivre. En fait, Philippe Stern réservait les répétitions minutes en or rose à ses meilleurs clients, et les clients de Patek considèrent encore aujourd'hui les répétitions minutes en or rose comme celles ayant le meilleur son et étant les plus désirables. (Preuve en est, sur un modèle donné, les différences de prix de vente aux enchères relativement à ce critère.) La référence fut déclinée en or jaune, or blanc, or rose et platine.

Si vous voulez entendre les sons - différents ! - de deux 3974, ainsi que ceux d'autres répétitions minutes, vous avec une banque de sons ici.

III) 1) b) Les références 5074 et 5073

Ces deux références sont toutes deux également munies du calibre R 27 Q. La référence 5074, sortie en 2002, produite jusqu'en 2016 en tout au plus 25 exemplaires est le successeur de la référence 3974 et est dotée d'un boîtier de 42mm de diamètre et de 12.5mm d'épaisseur :








Il est à noter que l'augmentation drastique du diamètre du boîtier a été essentiellement faite pour améliorer les deux sons de la répétition minutes et non pas pour céder à une mode des gros diamètres, balbutiante à l'époque. C'est plutôt réussi :


La référence 5074 quant à elle semble être une version de la 5073 où le boîtier et les cornes sont sertis de diamants :



Sortie en 2011 et toujours au catalogue après Bâle 2016, elle "peut être de mise pour une soirée en smoking" (comme l'on dit au salon Patek de Paris pour convaincre les hommes de céder aux modèles avec diamants, j'y ai eu le droit pour la 5140P) mais je dois avouer que si l'on me l'offrait, je ferais enlever les diamants, les vendrais, et avec l'argent de la vente paierais pour que Patek lui mette un boîtier de 5074. Very Happy Ce qu'ils n'accepteraient jamais de faire, je sais. Chinois

Monumentale erreur !    Plus précisément, et blague mise à part, le boîtier et les cornes sont sertis de 103 diamants baguettes pour un total de 4.33ct, et la pièce est munie d'une boucle déployante Patek sertie de 42 diamants baguettes (1.76ct). Cette référence se produit uniquement avec un boîtier en platine avec cadran également serti de diamants, et la première vendue publiquement le fut le 8 octobre 2014 par Sotheby's à Hong Kong.

J'écrivais plus haut que la 5073 semble être une 5073 sertie de diamants. À première vue seulement. Mis à part le travail de sertissage (impressionnant, ne serait-ce qu'en termes de temps), il faut se rendre compte que cette référence est une sorte de preuve/testament de Patek sur sa capacité à produire les meilleures répétitions minutes actuelles : son son est apparemment de même qualité à tous points de vue que celui de la référence 5074, et ceci malgré :

  • le boîtier en platine qui pour des raisons de densité donne en théorie un son moins "clair" que celui des répétitions minutes de boîtiers en or ;
  • le sertissage de diamants qui lui aussi change le son de la répétition : plus précisément, il change sa tonalité.

Pour ces deux raisons "acoustiques", c'est peut-être techniquement la référence qui m'impressionne le plus. Et évidemment, si on me l'offrait, je n'y changerait rien. Chinois Par ailleurs, on remarquera l'hommage aux anciens cadrans avec index baguettes (3940, 3974, 5050, 5140 etc) ici en diamants, contrairement aux chiffres de la 5074. Magnifique. (Le même type d'hommage, précisément à la 5050, a été rendu cette année à Bâle 2016 avec la référence 5496.)

La dernière remarque permet finalement de préciser l'assertion faite plus haut : la lignée 3974-5074(5073)-5374 est le pendant "avec répétition minutes" de la lignée 3940-5140-5327 de quantièmes perpétuels calibrés 240 Q. Dans cette correspondance, la 3974 correspond à la 3940 et la 5374 à la 5327 (comme on le verra ci-après) mais il peut être amusant de se dire que ce n'est pas la 5074 qui correspond vraiment à la 5140, mais plutôt la 5073, et de voir la 5074 comme une version plus moderne en termes esthétiques, quoiqu'antérieure, de la 5073. Wink

III) 1) c) La référence 5374

Dévoilée à Bâle en 2016 , cette référence correspond (par la correspondance "de lignées" décrite plus haut) au quantième perpétuel 5327, dévoilée lui-aussi à Bâle 2016 :





On notera l'exacte similitude (chiffres arabes Bréguet, aiguilles feuilles, etc, "swiss made" sur le cercle des index de minutes mis à part) en termes de cadrans, avec la référence 5327 :



La référence 5374 n'existe pour le moment qu'en boîtier platine. Le tour de force acoustique décrit plus haut persiste !  bravohap

III) 2) La lignée 3979-5029-5079-5078-7000

Toutes les montres de cette lignée sont dotées du [http://www.patek.com/fr/R-27/R-27-PS]calibre R 27 PS[/url].

III) 2) a) La référence 3979


Introduite en 1989, comme la référence 3974, pour le 150ème anniversaire de Patek Philippe, cette référence frappe par son absolue simplicité :










et est un successeur direct, 34 ans plus tard, de la référence de série vintage 2524/1 (voir le sujet sur la production de série vintage) produite à l'origine par Patek Philippe pour Tiffany :



Contrairement à cette dernière le mouvement [http://www.patek.com/fr/R-27/R-27-PS]R 27 PS[/url] est un mouvement à remontage automatique. C'est (évidemment) un mouvement à répétition minutes (avec sonnerie sur deux timbres par verrou de déclenchement intégré à la carrure) de 28mm de diamètre, 5,05mm d'épaisseur (selon le site PP, 4,95 selon Huber et Banbery  Mr. Green ), comportant 39 rubis, 10 ponts, un balancier Gyromax, un spiral plat autocompensateur Spiromax, un micro-rotor en or 22ct, lui donnant un pouls de 21600 alternances par heure (3 Hz) :







Ce petit bijou tient dans un boîtier de 34mm de diamètre et de 10.5mm d'épaisseur et comptabilise 342 composants et fut produit de 1989 à 1998.

III) 2) b) La référence 5029


Cette référence n'est pas le "vrai" successeur de la référence 3979 car elle est dotée d'un boîtier officier. Seulement 30 montres de cette référence ont été produites : 10 en or jaune, 10 en en platine et 10 en or rose, pour être lancées en 1997 pour commémorer l'anniversaire de manufacture de Genève, et ce n'est pas la seule fois que Patek a opté pour un boîtier officier pour une montre commémorative.









Comme mentionné plus haut, elle est munie, comme toutes les références de sa lignée, du [http://www.patek.com/fr/R-27/R-27-PS]calibre R 27 PS[/url], dans un boîtier de dimensions 35mm sur 37mm avec 11mm d'épaisseur. Certaines montres de cette référence ont eu leur boîtiers construits par Jean-Pierre Hagmann :



III) 2) c) La référence 5079

Produite de 2002 à 2005 (deuxième référence restée le moins longtemps (pour le moment !) au catalogue Patek), c'est cette référence qui est la successeur de la référence 3979 :







Elle est dotée d'un boîtier de 41mm de diamètre et 11mm d'épaisseur. Elle fut rapidement remplacée par la référence :

III) 2) d) La référence 5078






(Allez à 6m58s dans la dernière vidéo pour entendre la référence 5078.) Lancée en 2005, et toujours au catalogue après Bâle 2016 :





Comme mentionné plus haut, elle est munie, comme toutes les références de sa lignée, du [url=[http://www.patek.com/fr/R-27/R-27-PS]calibre R 27 PS][http://www.patek.com/fr/R-27/R-27-PS]calibre R 27 PS[/url], dans un boîtier de 38mm de diamètre.

III) 2) e) La référence 7000

Lancée en 2011 à Bâle et toujours en production, c'est la première répétition minutes de série pour femme (diamètre du boîtier de 33,7mm) :




On peut l'entendre sonner dans cette vidéo :


à 5m39s.

III) 3) La lignée 3939-5339-5539

Toutes les montres de cette famille sont dotées du mouvement R TO 27 PS sur lequel je reviendrai plus loin.

III) 3) a) La référence 3939


Cette référence fut produite de 1992 à 2011








la toute dernière ayant été produite en 2011 en acier avec cadran en émail teinté noir, chiffres et aiguilles en or blanc, cette référence se reconnait aisément, et peut être vue comme une 3979 avec tourbillon. Boîtier de 34mm diamètre et 12mm d'épaisseur, c'est un véritable exploit compte tenu des complications (répétition minutes et tourbillon une minute (faisant donc un tour en 60s)) que son calibre (le R TO 27 PS) revêt :







C'est un calibre à remontage manuel, de 28 rubis et 12 ponts, à roue moyenne en or et volant inertiel de 28 mm de diamètre
et 6,55mm d'épaisseur (6,58 selon Huber et Banbery), avec balancier Gyromax et spiral auto-compensateur Bréguet avec courbe et échappement à ancre, pour un total de 336 composants. Son pouls est de 21600 alternances par heure, avec une réserve de marche de 40h minimum et 48h maximum. La cage du tourbillon est en acier et comporte 69 pièces, pour un poids de 0.3g. On saluera la pudeur de cette référence qui n'exhibe pas le tourbillon côté cadran mais le laisse visible uniquement au dos de la montre, réduisant cette complication à ce qu'elle doit être : une fonction améliorant la précision du chronomètre. Cette référence est (pour le moment !) la deuxième référence restée le plus longtemps dans le catalogue Patek, pendant 19 ans.

III) 3) b) Les références 5339 et 5539

La référence 5339 (produite de 2010 à 2012) est essentiellement une 3939 avec lunette clous de Paris :




de boîtier de 36.4mm de diamètre tandis que la référence 5539, sortie en 2015 et toujours au catalogue, est le vrai successeur de la 3939 :


avec un légèrement plus grand boîtier de 37mm. On notera que la référence 5339 est celle qui est restée le moins longtemps (pour le moment !) au catalogue Patek, pendant deux ans seulement, ex aequo avec la 5217.

III) 4) Les références 5013 et 5213

Ces deux références incorporent le même calibre R 27 PS QR.

La référence 5013 produite de 1992 à 2012 est la première répétition minutes de boîtier tonneau après la tortue référence 198 212 de 1928, soixante dix ans plus tard ! En comparaison avec son ancêtre, elle comporte en plus calendrier perpétuel avec phases de lune affichés comme suit : le mois dans un guichet à 3h, la phase de lune et les secondes dans un registre à 6h, le jour dans un guichet à 9h, le cycle d'année (1 à 4, 4 bissextile) dans un guichet à 12h, et le quantième perpétuel étant rétrograde, la date est affichée sur une échelle s'étendant de 8h à 4h. Les aiguilles d'heures et minutes sont des aiguilles pommes. Le boîtier fait 37mm de longueur (46mm en comptant les cornes) et 35mm de largeur pour une épaisseur de 12.8mm







On peut entendre ce petit bijou sonner l'heure ici. Il eût été totalement fascinant que le calibre soit un calibre de forme, mais ce n'est pas le cas. C'est la référence qui est restée le plus longtemps au catalogue Patek (pour le moment !), 20 ans. Ainsi à la référence 5013 succède en 2012 la référence 5213, de forme ronde, avec le même calibre :




que l'on ne peut pas voir comme une 5050 avec répétition minutes, du fait de sa petite seconde, la 5050 (et les autres références de sa lignée) ayant une grande seconde (faute de goût à mon humble avis). Il n'y a en effet pas de répétition minutes qui serait à la 5050 ce que la 3974 est à la 3940. Tant mieux ! Wink

Le calibre R 27 PS QR est un mouvement mécanique à remontage manuel avec répétition minutes et quantième perpétuel avec aiguille de date rétrograde et phases de lune comportant 41 rubis, 12 ponts et battant à 3Hz. La référence 5213 est toujours au catalogue.

III) 5) Les références 5016 et 5216 (5217)

On peut voir la paire 5016-5216 (augmentée de la référence 5217 qui est une version sertie de diamants de la 5216) comme la version "avec tourbillon une minute" de la paire 5013-5213. Les trois références 5016 (produite de 1993 à 2011, troisième (pour le moment !) en termes de longueur de vie dans le catalogue Patek)




mesurant 37mm de diamètre et 15mm d'épaisseur, 5216 (succédant à la précédente en 2011 et toujours au catalogue)





mesurant 39.5mm de diamètre et 5217 (lancée à Bâle en 2014 et sortie du catalogue à Bâle 2016)



sont munies du calibre R TO 27 PS QR. C'est un mouvement à remontage avec donc répétition minutes, tourbillon, quantième perpétuel avec aiguille de date rétrograde et jour, mois, année bissextile par guichets, phases de lune et petite aiguille de seconde muni d'une roue moyenne en or. Il fait 28 mm de diamètre, 8.61mm d'épaisseur, comporte 28 rubis, 13 ponts, pour une total de 506 composants. Evidemment, un balancier Gyromax et un spiral Bréguet. Le pouls est toujours de 3Hz, pour une réserve de marche de 38h min et 48h max.

On notera que la 5016 lancée en 1993 a bénéficié d'une très grande cote de popularité parmi les connaisseurs et que c'était la montre la plus compliquée de Patek Philippe jusqu'au lancement du Sky Moon Tourbillon 5002 en 2001. La successeur de la 5016, la 5216, occupe maintenant la 4ème place chez Patek Philippe dans le rang des montres les plus compliquées en production, derrière le nouveau Sky Moon Tourbillon 6002, la triple complication 5208 et la 5207 de 2008

III) 6) Sky Moon Tourbillon et Grandmaster Chime

III) 6) a) Sky Moon Tourbillon

La référence 5002


(sonnant vers 1m01s dans la précédente vidéo)






a été lancée en 2001 et produite jusqu'en 2012. Sa successeur, la référence 6002, a été lancée en 2013 et est encore produite. Elles incorporent toutes deux un calibre R TO 27 QR SID LU CL :


  • Mouvement mécanique à remontage manuel
  • Calibre R TO 27 QR SID LU CL
  • Répétition minutes, tourbillon
  • Recto: quantième perpétuel avec aiguille de date rétrograde
  • Age de la lune
  • Heures et minutes légales (temps solaire moyen)
  • Jour, mois, année bissextile par aiguilles
  • Au verso: heure sidérale, rotation de la voûte céleste, phases et mouvement angulaire de la Lune
  • Roue moyenne en or
  • Volant inertiel
  • Diamètre: 38 mm
  • Epaisseur: 12,61 mm
  • Rubis: 55
  • Ponts: 24
  • Balancier: Gyromax®
  • Alternances/heure: 21 600 (3 Hz)
  • Composants: 705
  • Réserve de marche: 48h max.
  • Spiral: Bréguet


III) 6) b) Grandmaster Chime


Pour célébrer son 175ème anniversaire, Patek Philippe a créé une collection de montres (pas nécessairement montres-bracelets) commémoratives en éditions limitées, dont l’une se distingue particulièrement. La Grandmaster Chime 5175 est, à ce jour, la montre la plus compliquée de chez Patek Philippe et certainement l’une des montres les plus compliquées du monde. Cette sophistication ne tient pas seulement au nombre de complications, mais aussi au type de fonctions, dont deux constituent des premières mondiales. La Grandmaster Chime est, par ailleurs, la première montre-bracelet double face Patek Philippe pouvant être portée à volonté avec l’un ou l’autre cadran vers le haut – en mettant à l’honneur soit les indications horaires et les sonneries, soit le quantième perpétuel instantané. Ce confort est garanti par un ingénieux mécanisme de rotation du boîtier logé dans les attaches du bracelet, qui présente une grande facilité d’emploi et permet de fixer la montre de manière parfaitement fiable dans la position choisie. Les informations essentielles comme le temps heures/minutes et la date s’affichent sur les deux cadrans. Pour assurer un maximum de sécurité et de convivialité, Patek Philippe a également conçu des mécanismes additionnels intelligents qui excluent toute mauvaise manipulation et protègent ainsi le mouvement. Beaucoup plus d'informations ici. Il est à noter que la 5175 fut créée me semble-t-il en trois exemplaires, et que l'essai de passage à la production en série (mot déplacé pour ce genre de pièce) fut transformé avec la référence 6300 en 2016. Quelques photos :




III) 7) Les "erreurs"

Dire qu'une montre est une erreur est un jugement de valeur, mais je ne souhaite pas qu'un tel jugement entraîne de débat/polémique. On peut remplacer "erreur" par "montre ne cadrant pas trop avec le reste des montres présentées ici et posant de ce fait question".

III) 7) a) Le couple exhibitionniste 5104-5304

Sortie en 2006 et produite jusqu'en 2014, la référence 5104


(sonnerie à partir de 0m12s) est une montre squelette :




avec répétition minutes (et oui !) quantième perpétuel avec affichage rétrograde de date. Sa successeur, la référence 5304 lui ressemble en tous points, et a été lancée en 2014 et est encore au catalogue après Bâle 2016. Ces deux montres abrite le calibre R 27 PS QR LU.

III) 7) b) Mais pourquoi un quantième annuel ? La référence 5033

Rentrée au catalogue en 2002, elle en est sortie en 2012. Je possède une 5035 et j'en suis content, mais je ne comprends pas l'idée de vouloir associer un quantième annuel avec une répétition minutes. Si je me souviens bien, Patek avait également associé le calendrier annuel à son nouveau chronographe maison. Incompréhensible



Elle pourrait toutefois devenir très intéressante du fait de son extrême rareté, puisque c'est la seule référence abritant le calibre R 27 PS QA. Elle fut initialement lancée en dix exemplaires en 2002, neuf exemplaires en platine (référence 5033P-001) et un exemple en titane (référence 5033T-001). D'après Patek, toutes variations de la référence comprises, seulement 80 montres de cette référence ont été produites, et jusqu'à présent, seulement cinq d'entre elles ont refait surface. C'est une valeur sûre, surtout si vous la croisez en titane, et il faut surtout la voir comme une répétition minutes (et oublier ces histoires de quantième annuel et pas perpétuel) de forme tortue. Comme je l'ai écrit plus haut, il n'y en a pas beaucoup de cette forme !

L'esthétique élégante de cette référence est en grande partie due à ce boîtier "coussin/tortue" clairement inspiré de la période art déco. De notre point de vue contemporain la disposition des guichets est inhabituelle certes, mais en la matière cette référence rappelle clairement la référence 860.182 de 1938



et la référence 826.665 de 1941



La référence 5033 abrite le calibre R27 PS QA qui comporte 483 composants. On notera que cette référence est très sonore, du fait de l'utilisation de gongs cathédrales extra-longs.

III) Cool Les quantième perpétuels instantanés 5207(5307) et 5208

Avec les deux références de Grandmaster Chime, ces sont les seuls quantièmes perpétuels instantanés à répétitions minutes.

III) Cool a) La référence 5207 (5307)


Lancée en 2007 et toujours au catalogue Patek Philippe, la référence 5207








est une répétition minutes munie d'un tourbillon et d'un quantième perpétuel instantané avec petite seconde et phase de lune, équipée du calibre R TO 27 PS QI :


  • Mouvement mécanique à remontage manuel
  • Répétition minutes
  • Tourbillon une minute
  • Quantième perpétuel instantané
  • Roue moyenne en or
  • Phases de lune et indication jour/nuit
  • Epaisseur: 9,33 mm
  • Ponts: 15
  • Rubis: 35
  • Composants: 549
  • Réserve de marche: min. 38 h – max. 48 h
  • Balancier: Gyromax®
  • Alternances/heure: 21 600 (3 Hz)


Ce calibre est abrité dans un boîtier de 41mm de diamètre et 16.25mm d'épaisseur. Cette référence existe aussi en version avec lunette sertie de diamants, c'est la référence 5307, sortie en 2013, elle aussi toujours au catalogue :



III) Cool b) La triple complication : la référence 5208

Bien que préférant les quantièmes perpétuels "classiques" à sous-cadrans et non à guichet, cette référence est mon graal car étant obsédé par les quantièmes perpétuels, je lui suis encore plus par les quantièmes perpétuels instantanés. C'est mon graal numéro un.  I love you


Cette référence est une triple complication : répétition minutes évidemment, quantième perpétuel instantané et chronographe :









dans un boîtier de 42mm de diamètre et 15.7mm d'épaisseur. Le calibre est un R CH 27 PS QI :






de 32mm de diamètre, 10.35mm d'épaisseur comportant 701 composants.

Appendice 1 : tableau des répétitions minutes contemporaines



Appendice 2 : Arbres des calibres des répétitions minutes contemporaines






Crédits photographique : il y en a tellement que je ne puis tous les citer, désolé pour les oublis : Huber & Banbery 2nd édition, Patrezzi, Livres Patek du musée Patek, Livre Patek sur les répétitions minutes, hokindee, Robert Maron (qui quoiqu'étant un site de vente est une gigantesque source d'informations), whatchprosite etc etc

Remerciements : je tiens à remercier tous ceux qui ont porté intérêt à mes deux posts précédents concernant les répétitions minutes de chez Patek et m'ont encouragé pour les suivants, et plus particulièrement dcc qui m'a bien aidé pour les chronologies et les dates de début et de fin de production sur pas mal de références et qui par son intraitable précision me force à être encore plus précis, ce que j'aime. Wink
Revenir en haut Aller en bas
dcc
Animateur
avatar

Nombre de messages : 1095
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: Les montres-bracelets à répétition chez Patek Philippe, partie 3/3   Dim 15 Mai - 11:55

Superbe post.

Par contre les chiffres de production de la 3974 sont bien supérieurs. Environ 90 versions en or jaune ont été produites.

La 5175 a été produite en 6 exemplaires.

Petit retour d'expérience personnelle. J'ai eu la chance d'entendre une dizaine de RM de PP dont certaines en confrontation directe.

En fait, ce sont les modèles les plus simples qui sonnent le mieux.

En toute première place: une fabuleuse 3939 en or rose.

La 5078 en platine sonnait bien mieux qu'une 5074 en or rose alors que cette dernière est dotée de timbres cathédrales.

La 5123 sonne bien mais son cadran ainsi que celui de la 5216 trahissent le fait que la taille de ces montres ne convient pas aux calibres respectifs. Le guichet de l'année bissextile vient "manger" le 15 et le 17 de l'indication de la date rétrograde. Ce n'est pas acceptable à ce niveau. Les références 5013 et 5016, d'une taille plus contenue, ne présentaient pas ce défaut.

Le son de la 5016 et de la 5208 ne m'a pas convaincu.

Parfois less is more.
Revenir en haut Aller en bas
Jb000
Animateur
avatar

Nombre de messages : 1071
Date d'inscription : 17/11/2013

MessageSujet: Re: Les montres-bracelets à répétition chez Patek Philippe, partie 3/3   Dim 15 Mai - 20:21

Quel travail remarquable Chinois Chinois Chinois
Que dire, peut être simplement bravo
Mais un très sincère bravo bravohap
Revenir en haut Aller en bas
Kèyz
Animateur
avatar

Nombre de messages : 856
Age : 24
Localisation : Genève
Date d'inscription : 31/10/2014

MessageSujet: Re: Les montres-bracelets à répétition chez Patek Philippe, partie 3/3   Dim 15 Mai - 21:36

dcc a écrit:
En toute première place: une fabuleuse 3939 en or rose.

De ce que j'ai entendu cela serait la 7000r qui aurait la palme d'or.
Revenir en haut Aller en bas
MisesEnForce
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 37
Date d'inscription : 20/03/2014

MessageSujet: Re: Les montres-bracelets à répétition chez Patek Philippe, partie 3/3   Dim 15 Mai - 21:53

dcc a écrit:
Superbe post.

Merci !

dcc a écrit:
Par contre les chiffres de production de la 3974 sont bien supérieurs. Environ 90 versions en or jaune ont été produites.

Tu as une référence pour ça ? Car j'avais initialement trouvé onze sur un site d'enchère sérieux pour autant que je me souvienne, et en revérifiant à l'instant, je suis tombé sur cette note de chez Sotheby's disant qu'effectivement la production totale était de 100 à 120 pièces tous métals confondus, ce qui cadre bien avec ton nombre.

dcc a écrit:
Petit retour d'expérience personnelle. J'ai eu la chance d'entendre une dizaine de RM de PP dont certaines en confrontation directe.

En fait, ce sont les modèles les plus simples qui sonnent le mieux.

En toute première place: une fabuleuse 3939 en or rose.

La 5078 en platine sonnait bien mieux qu'une 5074 en or rose alors que cette dernière est dotée de timbres cathédrales.

Parfois less is more.

Très intéressant retour d'expérience ! Je ne suis pas spécialement pour empiler les complications (même si y arriver m'impressionne forcément techniquement) et je me suis toujours dit que je possèderai toutes les complications avec une complication et une seule par montre, pour la simplicité, et du coup, pour les RM, ce sont les 3979 et 3939 qui m'attiraient. Wink Du coup j'en conclus que le must (en termes de son) serait une 3939P



puisque tu as l'air de dire que la 3939R est ce que tu as entendu de meilleur et qu'une 5078P sonnait mieux qu'une 5074R dotée de timbres cathédrales. Tu as déjà entendu une 3979 ? J'imagine que non du coup.

dcc a écrit:

La 5123 sonne bien mais son cadran ainsi que celui de la 5216 trahissent le fait que la taille de ces montres ne convient pas aux calibres respectifs. Le guichet de l'année bissextile vient "manger" le 15 et le 17 de l'indication de la date rétrograde. Ce n'est pas acceptable à ce niveau. Les références 5013 et 5016, d'une taille plus contenue, ne présentaient pas ce défaut.

D'accord avec toi sur l'esthétique pour la 5213 et 5216. Par curiosité, cela m'y fait penser, que penses-tu de la 5140 et de ses plus petites dates 5 et 27 du coup ? Sinon, pour des raisons physique (la taille des marteaux changeant vraiment à la marge) il est assez clair qu'une RM sonnera mieux dans un petit boîtier (phénomène des caisses de résonance trop grandes)  : je suis content que l'expérience valide la théorie !

dcc a écrit:

Le son de la 5016 et de la 5208 ne m'a pas convaincu.

Pourquoi ça ? Tu pourrais développer un peu ? Après j'ai ma petite idée, quand on l'entend sonner ici en version platine pourtant, on entend bien qu'il y un "problème" avec le son sonnant les minutes : la note devant être théoriquement un sol il me semble est en fait plus grave, et moins claire, moins "volumineuse". Je serais curieux de l'entendre en or rose.

Question : j'ai justement déjà entendu une 3979 (à NY) et son son correspondait bien à ce que j'avais déjà entendu (pour le même modèle) sur internet. As-tu déjà eu des expériences où il y avait vraiment une grosse différence entre la réalité et ce qu'on pouvait entendre en ligne ?
Revenir en haut Aller en bas
MisesEnForce
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 37
Date d'inscription : 20/03/2014

MessageSujet: Re: Les montres-bracelets à répétition chez Patek Philippe, partie 3/3   Dim 15 Mai - 22:01

Kèyz a écrit:


De ce que j'ai entendu cela serait la 7000r qui aurait la palme d'or.

Could be... Wink
Revenir en haut Aller en bas
MisesEnForce
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 37
Date d'inscription : 20/03/2014

MessageSujet: Re: Les montres-bracelets à répétition chez Patek Philippe, partie 3/3   Dim 15 Mai - 22:03

Jb000 a écrit:
Quel travail remarquable Chinois Chinois Chinois
Que dire, peut être simplement bravo
Mais un très sincère bravo bravohap

Merci beaucoup ! confiused
Revenir en haut Aller en bas
falconbmw
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 9945
Age : 31
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 11/11/2015

MessageSujet: Re: Les montres-bracelets à répétition chez Patek Philippe, partie 3/3   Dim 15 Mai - 23:01

Un grand MERCI pour ce très très bon sujet que je viens de parcourir entièrement bravohap

De bonnes explications agrémentées de vidéos pour rendre tout ça plus visuel et surtout plus sonore.

Merci pour ce travail thumright
Revenir en haut Aller en bas
dcc
Animateur
avatar

Nombre de messages : 1095
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: Les montres-bracelets à répétition chez Patek Philippe, partie 3/3   Dim 15 Mai - 23:06

MisesEnForce a écrit:

Tu as une référence pour ça ? Car j'avais initialement trouvé onze sur un site d'enchère sérieux pour autant que je me souvienne, et en revérifiant à l'instant, je suis tombé sur cette note de chez Sotheby's disant qu'effectivement la production totale était de 100 à 120 pièces tous métals confondus, ce qui cadre bien avec ton nombre.

Christie's:http://www.christies.com/lotfinder/watches/patek-philippe-ref-3974-rare-and-5275247-details.aspx

Rien que dans la base de données d'Antiquorum, tu trouveras 19 ventes et 16 numéros de mouvement différents. J'en ai encore trouvé 4 autres chez Christie's.

MisesEnForce a écrit:

Très intéressant retour d'expérience ! Je ne suis pas spécialement pour empiler les complications (même si y arriver m'impressionne forcément techniquement) et je me suis toujours dit que je possèderai toutes les complications avec une complication et une seule par montre, pour la simplicité, et du coup, pour les RM, ce sont les 3979 et 3939 qui m'attiraient. Wink Du coup j'en conclus que le must (en termes de son) serait une 3939P

Philippe Stern affirme que l'or rose sonne mieux que le platine. J'ai tendance à le croire. FP Journe préfère l'acier pour sa grande sonnerie et sa RM. Je peux supposer que l'heureux possesseur du mode unique en acier de la 3939 doit avoir ses oreilles qui tintent chaque fois qu'il actionne le petit levier (à moins que cette montre ne dorme dans un coffre...).

Je me mords les doigts de ne pas avoir acheté la 3939R à l'époque. Elle était en plus bradée. C'était au moment de la crise financière de 2008. Les montres de luxe quasi neuves pullulaient à Londres et le revendeur est un des plus sérieux de la place.

MisesEnForce a écrit:

puisque tu as l'air de dire que la 3939R est ce que tu as entendu de meilleur et qu'une 5078P sonnait mieux qu'une 5074R dotée de timbres cathédrales. Tu as déjà entendu une 3979 ? J'imagine que non du coup.

Non

MisesEnForce a écrit:
D'accord avec toi sur l'esthétique pour la 5213 et 5216. Par curiosité, cela m'y fait penser, que penses-tu de la 5140 et de ses plus petites dates 5 et 27 du coup ? Sinon, pour des raisons physique (la taille des marteaux changeant vraiment à la marge) il est assez clair qu'une RM sonnera mieux dans un petit boîtier (phénomène des caisses de résonance trop grandes): je suis content que l'expérience valide la théorie !

La 3940 est bien plus équilibrée que la 5140.

Mon détaillant a une autre théorie. Il affirme que que plus le mouvement est compliqué et volumineux, plus le son sera moins cristallin. Il faut néanmoins faire attention. Une répétition minute est un objet unique et le son peut même être différent entre deux montres de la même référence. J'en ai fait l'expérience avec deux Vacheron Constantin RM squelette (or rose et platine). Il y en avait une qui sonnait comme une casserole (or rose) alors que l'autre sonnait merveilleusement (platine). La version en or rose est retournée à Genève pour réglage.

MisesEnForce a écrit:
Pourquoi ça ? Tu pourrais développer un peu ? Après j'ai ma petite idée, quand on l'entend sonner ici en version platine pourtant, on entend bien qu'il y un "problème" avec le son sonnant les minutes : la note devant être théoriquement un sol il me semble est en fait plus grave, et moins claire, moins "volumineuse". Je serais curieux de l'entendre en or rose.

La 5016 était une version en platine et face à une autre 3939 en platine, elle paraissait plus "sourde".

La 5208 était en confrontation directe avec la 5078 et la 5074 (aux Salons à Genève). Outre déjà la taille de la 5074 et de la 5208 qui me rebute, le son ne tenait pas la distance face à la 5078.

MisesEnForce a écrit:
Question : j'ai justement déjà entendu une 3979 (à NY) et son son correspondait bien à ce que j'avais déjà entendu (pour le même modèle) sur internet. As-tu déjà eu des expériences où il y avait vraiment une grosse différence entre la réalité et ce qu'on pouvait entendre en ligne ?

Je ne fais confiance qu'à mes oreilles face à une montre que je tiens dans mes mains ou posée devant moi. Il faudrait que toutes les montres soient enregistrées dans des conditions identiques. Il y a trop de paramètres qui varient pour considérer ces bases de données comme un instrument de comparaison fiable.


Dernière édition par dcc le Dim 15 Mai - 23:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Corpas
Membre super actif
avatar

Nombre de messages : 372
Date d'inscription : 22/10/2015

MessageSujet: Re: Les montres-bracelets à répétition chez Patek Philippe, partie 3/3   Dim 15 Mai - 23:23

Merci pour ce sujet remarquable,on est vraiment dans le domaine de l'exception... thumleft
Revenir en haut Aller en bas
MisesEnForce
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 37
Date d'inscription : 20/03/2014

MessageSujet: Re: Les montres-bracelets à répétition chez Patek Philippe, partie 3/3   Mar 17 Mai - 7:25

falconbmw a écrit:
Un grand MERCI pour ce très très bon sujet que je viens de parcourir entièrement bravohap

De bonnes explications agrémentées de vidéos pour rendre tout ça plus visuel et surtout plus sonore.

Merci pour ce travail thumright

Corpas a écrit:
Merci pour ce sujet remarquable,on est vraiment dans le domaine de l'exception... thumleft

Merci à vous !
Revenir en haut Aller en bas
MisesEnForce
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 37
Date d'inscription : 20/03/2014

MessageSujet: Re: Les montres-bracelets à répétition chez Patek Philippe, partie 3/3   Mar 17 Mai - 7:50

dcc a écrit:
Je me mords les doigts de ne pas avoir acheté la 3939R à l'époque. Elle était en plus bradée. C'était au moment de la crise financière de 2008. Les montres de luxe quasi neuves pullulaient à Londres et le revendeur est un des plus sérieux de la place.

Pareil pour moi à l'époque (fin 2007), mais à NY et pour la 3979. Pour tout dire, cela m'est resté en travers de la gorge depuis, et pour de multiples raisons.

dcc a écrit:
Mon détaillant a une autre théorie. Il affirme que que plus le mouvement est compliqué et volumineux, plus le son sera moins cristallin.

C'est la même théorie en fait. Prends n'importe quel instrument ayant une caisse de résonance (guitare, violon) et mets délicatement du papier de dans et essaie de l'y froisser pour qu'il prenne du volume : le son de l'instrument sera altéré. D'autant plus que le volume "pris" est grand comparé au volume total. Je serais vraiment intéressé par pouvoir parler de cela avec des spécialistes de RM de chez PP ou VC.

dcc a écrit:
J'en ai fait l'expérience avec deux Vacheron Constantin RM squelette (or rose et platine). Il y en avait une qui sonnait comme une casserole (or rose) alors que l'autre sonnait merveilleusement (platine). La version en or rose est retournée à Genève pour réglage.

Les cabinotiers ? Je ne suis pas très squelette mais ceux-ci sont sublimes. Tu dois avoir une très belle collection !

dcc a écrit:
Je ne fais confiance qu'à mes oreilles face à une montre que je tiens dans mes mains ou posée devant moi. Il faudrait que toutes les montres soient enregistrées dans des conditions identiques. Il y a trop de paramètres qui varient pour considérer ces bases de données comme un instrument de comparaison fiable.

À ce prix là, moi aussi. Ceci étant, je suis comme ça avec toute montre, RM ou pas. Je suis toujours étonné par le fait que des gens puissent acheter des montres sans les avoir vues de leurs propres yeux. M'enfin...
Revenir en haut Aller en bas
dcc
Animateur
avatar

Nombre de messages : 1095
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: Les montres-bracelets à répétition chez Patek Philippe, partie 3/3   Mar 17 Mai - 8:10

MisesEnForce a écrit:
Les cabinotiers ? Je ne suis pas très squelette mais ceux-ci sont sublimes. Tu dois avoir une très belle collection !

Je ne les possède pas... Malheureusement. La version platine est à superbe. VC avait aussi gardé quelques calibres 1755 pour les monter dans des réalisations individualisées réalisées dans le cadre des Ateliers Cabinotiers. Ils m'avaient montré des projets de dessins qui étaient superbes.
Revenir en haut Aller en bas
ramo69
Animateur
avatar

Nombre de messages : 924
Age : 26
Date d'inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Les montres-bracelets à répétition chez Patek Philippe, partie 3/3   Mar 17 Mai - 9:10

Félicitations pour ce post qui clôture une très belle trilogie, un vrai moment d'apprentissage et de plaisir Chinois
Revenir en haut Aller en bas
Jb000
Animateur
avatar

Nombre de messages : 1071
Date d'inscription : 17/11/2013

MessageSujet: Re: Les montres-bracelets à répétition chez Patek Philippe, partie 3/3   Mar 17 Mai - 9:24

Peut-être un petit sujet maintenant sue les QP Chinois
Revenir en haut Aller en bas
MisesEnForce
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 37
Date d'inscription : 20/03/2014

MessageSujet: Re: Les montres-bracelets à répétition chez Patek Philippe, partie 3/3   Mar 17 Mai - 9:34

Jb000 a écrit:
Peut-être un petit sujet maintenant sue les QP Chinois

C'est ce que je comptais initialement faire, mais il y a déjà ces deux excellents posts :

http://forumamontres.forumactif.com/t72097-historique-des-patek-philippe-vintage-a-quantieme-perpetuel

et

http://forumamontres.forumactif.com/t74844-historique-des-patek-philippe-a-quantieme-perpetuel-les-contemporaines?highlight=patek+perpetuel

!

Difficile de faire mieux, du coup je me suis "rabattu" sur les RM. Wink
Revenir en haut Aller en bas
lomo
Nouveau


Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 23/03/2015

MessageSujet: Re: Les montres-bracelets à répétition chez Patek Philippe, partie 3/3   Mar 17 Mai - 12:14

3939P Bulles
Revenir en haut Aller en bas
MisesEnForce
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 37
Date d'inscription : 20/03/2014

MessageSujet: Re: Les montres-bracelets à répétition chez Patek Philippe, partie 3/3   Mar 17 Mai - 20:40

dcc a écrit:


Je ne les possède pas... Malheureusement. La version platine est à superbe. VC avait aussi gardé quelques calibres 1755 pour les monter dans des réalisations individualisées réalisées dans le cadre des Ateliers Cabinotiers. Ils m'avaient montré des projets de dessins qui étaient superbes.

Ah pardon, j'avais mal compris.

À propos de Vacheron, j'ai essayé lundi par surprise chez Dubail CL une 43175/000R-9687, plus ou moins dans l'esprit PP réf. 3940-5140-etc. Par surprise car ils ont dans une vitrine un présentoir automatique tournant, d'un côté Lange, de l'autre VC, et à chaque fois que j'étais passé jusqu'à présent sans trop m'arrêter j'avais vu le côté Lange avec des modèles que je connais. Cette fois, je me suis arrêté, et ai vu le côté VC, avec cette 43175/000R-9687 qui m'a immédiatement attiré. Mais une fois de plus déçu par le sempiternel problème du petit calibre dans le grand boîtier, 41mm, pourtant fin (<9mm à première vue). Au moins ont-ils joué franc jeu et ont-ils gardé les index des heures et ne les ont-ils pas remplacés par des chiffres pour faire du remplissage, comme certains. Pour le prix, c'est 15k en dessous d'une PP réf 5140J.

Par contre, je me demande quels sont les ancêtres de cette référence car, sans doute avec un boîtier plus petit, ils doivent être superbes.
Revenir en haut Aller en bas
MisesEnForce
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 37
Date d'inscription : 20/03/2014

MessageSujet: Re: Les montres-bracelets à répétition chez Patek Philippe, partie 3/3   Mer 18 Mai - 6:42

MisesEnForce a écrit:

Par contre, je me demande quels sont les ancêtres de cette référence car, sans doute avec un boîtier plus petit, ils doivent être superbes.

C'est la référence 43031, lancée en 1983 par VC, 35mm de diamètre, 7mm d'épaisseur, pour le coup superbe.
Revenir en haut Aller en bas
MisesEnForce
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 37
Date d'inscription : 20/03/2014

MessageSujet: Re: Les montres-bracelets à répétition chez Patek Philippe, partie 3/3   Sam 21 Mai - 4:19

ramo69 a écrit:
Félicitations pour ce post qui clôture une très belle trilogie, un vrai moment d'apprentissage et de plaisir Chinois

Merci ! Et ça m'a aussi permis d'apprendre plein de choses en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
Mr OP
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 5147
Age : 40
Localisation : Paris-Marseille
Date d'inscription : 25/10/2007

MessageSujet: Re: Les montres-bracelets à répétition chez Patek Philippe, partie 3/3   Lun 23 Mai - 22:22

Merci pour ces 3 posts et bravo pour le travail et surtout la passion thumleft
Revenir en haut Aller en bas
MisesEnForce
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 37
Date d'inscription : 20/03/2014

MessageSujet: Re: Les montres-bracelets à répétition chez Patek Philippe, partie 3/3   Mar 24 Mai - 0:19

Mr OP a écrit:
Merci pour ces 3 posts et bravo pour le travail et surtout la passion thumleft

Merci merci ! Le prochain sujet (je suis en plein dedans en ce moment) sera du même tonneau, et sera consacré aux montres-bracelets "pièces uniques" (plus précisément "non de série") de chez PatekPhilippe ayant un chronographe, pour ensuite traîter, comme pour les RM, les séries vintages et contemporaines !
Revenir en haut Aller en bas
FatBen
Membre très actif
avatar

Nombre de messages : 257
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 05/12/2015

MessageSujet: Re: Les montres-bracelets à répétition chez Patek Philippe, partie 3/3   Mar 24 Mai - 6:03

Bravo et merci pour ce dernier volet bravohap

Je n'avais pas encore pris la peine de le faire (te remercier) car je voulais prendre mon temps et trouver le bon moment pour lire ton post qui me parle plus que les deux autres (au demeurant forts intéressants et instructifs) car je suis plus versé sur les collections actuelles.

Ah, les RM à quantième perpétuel rétrograde !!!! (bon, on ne va pas revenir à notre discussion bugdet du SDF en Patek !! )

Bien cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
MisesEnForce
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 37
Date d'inscription : 20/03/2014

MessageSujet: Re: Les montres-bracelets à répétition chez Patek Philippe, partie 3/3   Jeu 26 Mai - 8:45

FatBen a écrit:
Bravo et merci pour ce dernier volet  bravohap

Je n'avais pas encore pris la peine de le faire (te remercier) car je voulais prendre mon temps et trouver le bon moment pour lire ton post qui me parle plus que les deux autres (au demeurant forts intéressants et instructifs) car je suis plus versé sur les collections actuelles.

Ah, les RM à quantième perpétuel rétrograde !!!! (bon, on ne va pas revenir à notre discussion bugdet du SDF en Patek !! )

Bien cordialement.

Merci !

Après, j'espère avoir réussi à montrer le lignage clair qu'il y entre certaines séries vintages et certaines contemporaines (les pièces uniques étant à part.) Ce sont les deux que j'apprécie le plus pour ma part. Par ailleurs, j'espère que le dernier post (sur les contemporaines) n'a pas été trop long. Rétrospectivement, j'aurais dû le découper en deux parties. Incompréhensible Je ferai ça pour mon prochain sujet : les chronos PP, pièces uniques, séries vintages et contemporaines. Tu m'en diras des nouvelles !
Revenir en haut Aller en bas
FatBen
Membre très actif
avatar

Nombre de messages : 257
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 05/12/2015

MessageSujet: Re: Les montres-bracelets à répétition chez Patek Philippe, partie 3/3   Jeu 26 Mai - 9:22

MisesEnForce a écrit:


Merci !

Après, j'espère avoir réussi à montrer le lignage clair qu'il y entre certaines séries vintages et certaines contemporaines (les pièces uniques étant à part.) Ce sont les deux que j'apprécie le plus pour ma part. Par ailleurs, j'espère que le dernier post (sur les contemporaines) n'a pas été trop long. Rétrospectivement, j'aurais dû le découper en deux parties. Incompréhensible Je ferai ça pour mon prochain sujet : les chronos PP, pièces uniques, séries vintages et contemporaines. Tu m'en diras des nouvelles !

Bonsoir MisesEnForce,

tes exposés étaient techniques mais très clairs et surtout la filiation entre les modèles vintage et la collection contemporaine  que tu voulais faire ressortir est justement limpide et montre bien l'ADN Patek et l'héritage que doivent les modèles actuels à leurs ainés en dehors des modes du moment (ce que certains peuvent prendre pour une forme de "snobisme patekien", j'aime bien mon néologisme).

Quant à ton questionnement sur la longueur de ton exposé, elle montre ton perfectionnisme qui sied bien à ta marque fétiche thumright

Bien cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les montres-bracelets à répétition chez Patek Philippe, partie 3/3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les montres-bracelets à répétition chez Patek Philippe, partie 3/3
» Les montres-bracelets à répétition chez Patek Philippe, partie 2/3
» Les montres-bracelets à répétition chez Patek Philippe, partie 1/3
» [Livre] Un très beau livre consacré aux Montres-bracelets
» Visite instructive chez Patek Philippe Place Vendôme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères :: ForumAmontres Haute Horlogerie-
Sauter vers: