FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez | 
 

 L'interview de Jean-Philippe Hervet patron de Helfer Watches

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 49057
Date d'inscription : 05/05/2005

MessageSujet: L'interview de Jean-Philippe Hervet patron de Helfer Watches    Sam 11 Juin 2016 - 8:36

Les interviews exclusives de Forumamontres

Jean-Philippe Hervet, Le pilote de Helfer Watches


Par Joël Duval




Une nouvelle marque de montres ... Une nouvelle maison horlogère originaire de Genève et du Jura Bernois, 100% Swiss Made, HELFER Watches Genève propose une collection de montres qui se veut à forte personnalité, dynamique, sportive et élégante. Livio Helfer le créateur de cette nouvelle maison n'est autre qu'un disciple de Jean-Claude Biver qui lui a tout appris. Il se dit même que pour bien s'imprégner du sujet, il s’est repassé en boucle, pendant des heures, toutes les vidéos publiques des conférences universitaires et des interventions de Jean-Claude Biver dans les médias.


Jean-Philippe Hervet est l'homme multicasquette qui représente Helfer Watches pour le France et la Belgique. Il accompagne Livio HELFER depuis le début de la véritable et officielle existence de la marque (début 2016) et la dirige dans le sales en terme de stratégies, produits (validation des design et versions) et tarif « public ». Il a bien voulu répondre à quelques questions sans complaisance !



-Jean-Philippe HERVET, qui êtes-vous ?



D’une formation plutôt multi-technique j’ai passé 15 ans dans le réseau Apple puis 13 ans à la tête de la filiale française d’un constructeur américain de solutions domotiques (CRESTRON). L’aventure s’est terminée sur un désaccord concernant l’orientation de ce que je j’appelle la domotique 3.0, à savoir l’interconnexion des produits connectés ce qui n’était pas dans la stratégie de CRESTRON.
Durant les 13 ans passés chez CRESTRON, au gré des rencontres, mon regard s’est focalisé sur les montres portées par mes Clients….au début ça attire l’oeil, puis la curiosité. Résultat on en devient accroc, d’où un début de passion et de collection dévorante. Très vite j’ai compris que l’horlogerie devait faire partie de ma vie professionnelle.

J’ai cru un instant pouvoir créer ma propre manufacture de hautes complications mais malgré un projet très bien ficelé (business plan, dossier de levées de fonds, design etc…), il a été impossible de lever les fonds d’amorçage nécessaires. Par la suite j’ai essayé de rentrer dans le monde très fermé des horlogers dans le but d’occuper un poste de sales/brand manager, rien à faire malgré de très forts appuis mais toujours avec un retour négatif "vous avez le profil idéal mais vous ne venez pas du retail !"….



Fin 2015 par le biais des réseaux sociaux et en parallèle des mes contacts locaux, je croise HELFER Watches. A ce moment, j’ai été pris de l’effet whaou (effet que je recherche avant tout pour l’acquisition d’une montre). Je prends contact avec Livio HELFER, plusieurs rencontres a Genève, Orvin (canton de Berne) et Paris.

Ayant beaucoup de points communs avec Livio, on décide de travailler ensemble, moi dans le sales développement lui dans le brand management.



-Lancer une nouvelle marque de montres en pleine crise, ce n'est pas un peu un pari fou ?



Pour certains oui, pour d’autres non… à l’occasion de plusieurs déplacements en Suisse auprès de spécialistes du marché horloger (consultants, conseillers en stratégies dont certains œuvrent pour le groupe Richemont par exemple) j’ai eu confirmation que la situation est bien plus grave qu’il n’y parait. Aucun groupe horloger n’est capable de se remettre en question, l’immobilisme règne car tous sont limités en terme de vision et usent toujours du même logiciel 1.0 de l’horlogerie. De fait c’est vers le directeur financier que les CEO horlogers (accrochés à leurs fauteuils) se tournent au détriment du Client sacrifié. Désormais c’est encore et toujours la course au profit tant qu’il en reste encore grâce aux écritures comptables car mi 2015 la Suisse a exporté +3% en volume ou elle a encore bourrée les stocks des détaillants hors Suisse ?


La crise n’est pas forcément toujours le résultat de la situation économique mais bien le résultat de stratégies hasardeuses qui consistent à ne plus innover, se répéter sans risque, augmenter les tarifs sans réelles raisons de +10/15% par an…et le Client que l’on croyait bien rodé à payer le prix du marketing horloger se rétracte et se détourne car il a compris que 80% du prix de la montre sert uniquement à enrichir les fortunes personnelles des CEO et des ambassadeurs éphémères.

Alors oui une nouvelle marque horlogère à sa place mais en ce qui me concerne, avec Livio nous inversons le graphique. Nous partons de ce que le Client est en droit d’attendre d’une montre, associé a un vrai service et une dynamique plus proche de ses attentes.





-Combien avez-vous de modèles aujourd'hui et combien de point de vente ?





La gamme HELFER s’articule autour de 7 Eléments : Racer, Space, Diver, Body, Lady’s, Gents, Osseos (squelette) qui représentent une trentaine de modèles.
En ce moment je fais le tour des détaillants horlogers mais la tâche est très compliquée car les détaillants aux stocks ultra chargés, sous pression des groupes horlogers (qui au sein même du détaillant se livrent à une guerre terrible) en déficit de trafic ne sont pas chauds. Cependant comme prévu, je constate le refus d'évoluer et ce malgré un énorme investissement de « proximité », d’assistance et de soutien auprès des détaillants car nous sommes totalement dédiés à sa réussite.

Au moment où je vous parle la vente se fait en direct car l’intérêt soulevé pour HELFER depuis Baselworld est croissant.





-Vous annoncez être 100% Swiss made . Cela signifie que vous réalisez en Suisse 100% de la montre ou simplement que vous respectez à 100% la norme Swiss made ?


Sur ce point je vais être très clair et je vais répondre en totale franchise car j’ai toujours joué la carte de l’honnêteté.  

Avant de m’embarquer dans cette aventure c’est en priorité ce que je voulais éclaircir. L’équation est simple….HELFER est sur une production de +/- 2.500 montres (tous modèles et versions confondues). Il n’est ni raisonnable, ni sérieux de penser qu’une montre HELFER ait la moindre origine même partielle du continent asiatique. Le fait que HELFER édite des séries limitées, oblige à être très réactif et de proximité. TOUTES les montres sont dessinées par Livio lui-même, construites et assemblées en partenariat avec les meilleurs sous-traitants horlogers (Cartier, Breitling, Ulysse Nardin, …) en manque d’activités.

Les boitiers sont fondus à la Chaux de Fonds, transformés à Porrentruy, assemblés à Delémont….les cadraniers, aiguilleurs, etc, tous sont issus de la région de Berne (capitale de l’horlogerie Suisse). Tous les mouvements sont ETA Suisse, SwissTech (développement spécial d’un calibre commun à HELFER et Breitling sur la Globe Traveller), Superquartz ISA Swiss, Squelette SOPROD…. rien ne provient du pays du soleil levant (ETA Shanghai ou autre). Tous les caoutchoucs proviennent de BIWI en Suisse, les cuirs et les écrins bien que sourcés en Suisse sont importés.




 

-Vous mentionnez des calibres ETA dans vos montres or SwatchGroup semble-t-il ne livre pas ou plus les marques extérieures. Comment faites-vous pour avoir des calibres ETA ?



J’ai dit que j’allais être clair et sans langue de bois, n’en déplaisent à certains. L’accord de la COMCO est facilement contournable. En Suisse on trouve tout ce que l’on cherche. Il serait idiot de penser le contraire. Cependant il est vrai qu’à moyen terme le Swatch Group ne livrera plus de Clients hors Suisse. Mais en attendant, petits ou gros il est possible de se fournir aisément. De plus le marché étant « à la fête » il est évident que le Swatch Group accompagne les marques horlogères dans leur développement dont HELFER fait partie.
Enfin, l’horlogerie Suisse et son business sont aussi le hasard et les coïncidences des rencontres comme en témoigne cette anecdote délicieuse où Livio HELFER vient de découvrir que le papa de la copine de sa fille de l’école n’est autre que le Nr 1 de ETA et de plus son voisin. HELFER a donc un accès direct à ETA sans intermédiaire…je n'en dirai pas plus.




 

-La gamme de prix que vous avez choisie n'est pas la plus facile. Pourquoi ce choix ?


Le prix de vente qui varie de 1.190€ à 3.990€ n’est pas dû au hasard. Pourtant les coefficients de marges ne sont pas les mêmes que chez les grands.
HELFER, du fait de petites séries, est obligé de considérer « l’entrée » de gamme comme le haut de gamme…que ce soit une B2Race (superquartz, céramique/fond carbone véritable) ou une Chrono Racer (7750 élaboré) la qualité perçue est la même… les garanties aussi. Toutes les montres HELFER sont faites « à la main » garanties 12 ans (nous sommes les seuls), livrées avec 2 straps équipés du système QCSS quick change strap system (nous sommes aussi les seuls à ce niveau de prix), sont échangées en cas de panne et non réparées (nous sommes encore une fois les seuls) sans oublier que tous les mouvements automatiques sont modifiés pour fournir une réserve de marche de 60h (qui d’autre à ce prix propose de telles possibilités ?).

Les prix sont donc bien plus cohérents qu’il n’y parait car la qualité perçue est de très haut niveau. Aucune marque horlogère ne propose un produit de ce niveau à un tarif aussi accessible.




-Vous parlez d'un design inspiré ni de Panerai, ni de Breitling. Pourtant on peut être troublé par une certaine ressemblance, non ?

Exact, ceux qui sont fous de Panerai ou Breitling y verront une atteinte au sacro saint graal…mais il faut freiner cette imagination débordante. TOUS s’inspirent des uns et des autres. Pour l’inspiration Parerai, on notera une forme de boitier et un protège couronne fixe, pour Breitling le 3,6,9 sur le cadran. mais ça s’arrête là. Finalement pas grand chose.
Je vais ajouter que durant Baselworld, Breiling a fait sur le stand un procès à HELFER watch car nous avons simplement écrit "Diver Chrono" dans le catalogue or nullement sur la montre, sur le stand Chrono Diver n'était mentionné. C’est la seule menace proférée par Breitling sur l’ensemble des produits, une simple inversion de texte à la composition « Chrono Diver » au lieu de "Diver Chrono ».

Livio HELFER a été condamné à changer cela immédiatement mais le niveau d’inquiétude et de fébrilité de ces groupes horlogers envers HELFER en dit long sur leur état de nerfs…

Arriver à inquiéter Breitling quand on n'existe pas encore dans l’univers horloger est plutôt flatteur et nous donne des idées pour aller encore plus loin.





-Pour le client, acheter une marque peu connue est un peu un risque de voir sa montre décoter rapidement. Qu'avez-vous à dire à ceux qui doutent ?



Qui achètera une Hublot, Zentih, IWC, Bréguet, Omega, Oris, Blancpain et même Rolex en vue de la décote ? Plus personne n’est dans cette démarche aujourd’hui. Ce que l’on veut c’est faire l’acquisition d’une montre qui nous plaise avant tout et que l’on peut se payer, accompagnée d’un excellent service, proche du Client, d’un rapport qualité incomparable et d’une forte personnalité.
Avec Rolex aujourd’hui, on sait qu’on ne perd pas d’argent sur le neuf mais qu’on n'en gagnera plus. Je préfère perdre 300 ou 500 € en 5 ans avec une montre HELFER encore sous garantie que 10k€ sur une IWC, 100k€ sur une Richard Mille ou encore 8k€/10k€ sur une Hublot en un an qui de toute façon sera vendue uniquement par dépôt vente si elle se vend.






-Quelles garanties a le client que la marque sera encore là dans deux ou cinq ans ?



Aucune, quelle garantie qu’en janvier 2017 toutes les marques seront encore là devant satisfaire au 70% Swiss Made ? C’est un problème à résoudre pour beaucoup en ce moment mais je ne me fais pas de souci. Par le passe passe des écritures comptables on expliquera que la grande partie de la valeur de montres est dans l’assemblage…tout en étant Swiss parts (non Swiss made, nuance capitale).




-Comment avez-vous été accueillis à Baselworld où vous avez fait cette année vos premières armes ?



Cette année a été le premier et véritable Baselworld, stand 2.0. L’accueil a été extrêmement positif mais les détaillants français se sont fait rares…il ne fallait pas être vu sur le stand HELFER. Mais qu’importe, les pays s’ouvrent doucement. Il y a eu une certaine euphorie, la visite du « client mystère » Panerai par exemple qui je l’avoue a été un grand moment. Lorsqu’on a mis entre leurs mains la Timemaster affichée à 3.990€ TTC…il y a eu comme un malaise lié au rapport qualité prix ultra proche mais 3 à 5 fois moins cher avec un bien meilleur service.
Il y a eu aussi une visite inattendue, celle du Président du canton de Genève venu spécialement féliciter Livio HELFER de son engagement. Celui-ci a reçu les insignes de la ville ce qui n’a pas plu à tout le monde.

La ville de Genève soutient officiellement HELFER en vue d’un emplacement commercial rue du Rhône, proposition aussi inattendue que valorisante.

Pour finir, HELFER Watches sera dans le hall 1.1 l’année prochaine.







-Vous offrez une garantie de 12 ans  ce qui est très supérieur à vos concurrents. Est-ce un pari industriel raisonnable ?


Oui le pari est viable. Le taux de retour étant environ de 1 à 2% (très faible dû au très haut niveau de qualité de l’assemblage). De plus HELFER a obtenu cette garantie auprès de ses fournisseurs, alors il a décidé d’en faire profiter les Clients. Ne pas oublier que pour HELFER le Client est au centre de ses attentions.




-Que faut-il vous souhaiter pour le futur ?

Pour moi le futur c’est de pouvoir continuer à proposer des produits de très haute qualité allié à un service du Client de très haut niveau. On devra surement améliorer ou corriger quelques erreurs de jeunesse mais la satisfaction du Client restera notre unique souci, tout comme l’accompagnement du détaillant dans son développement.
Cependant nous avons des projets, l’ouverture de la première boutique 100% HEFLER au centre de Berne, puis une deuxième à Paris en fin d’année si nos plans se déroulent comme prévu.

Contrairement à d’autres manufactures qui prévoient secrètement à court terme l’ouverture de la vente en ligne je reste persuadé que le détaillant est incontournable mais si côté réseau rien ne bouge nous serons dans une démarche différente et il sera difficile pour le détaillant de profiter des produits d’exception HELFER.



Droits réservés - Forumamontres - Juin 2016

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).


Dernière édition par ZEN le Sam 11 Juin 2016 - 12:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
 
L'interview de Jean-Philippe Hervet patron de Helfer Watches
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Interview : Jean Philippe Pontier en direct de Norvège!!!
» Génial! - Jean-Philippe Wauthier et Olivier Niquet TQC (CIVQ),
» Interview de Jean-Christophe BABIN CEO de TAG HEUER
» Interview de Jean-Christophe Babin Président de Tag Heuer
» Interview : Jean Philippe Pontier en direct de Norvège!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: LES RUBRIQUES DE FORUMAMONTRES :: Les Interviews-
Sauter vers: