FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez | 
 

 Les matériaux de nos montres - Partie IV : le Bronze

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
DON
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1844
Localisation : New York, mais ça c'était avant
Date d'inscription : 02/02/2016

MessageSujet: Les matériaux de nos montres - Partie IV : le Bronze   Mar 1 Nov - 23:13

Chers FAMeurs, il y a quelques années, jaeger92 avait élaboré plusieurs articles pour vous parler des matériaux de nos montres. Je les avais redécouvert à l'occasion du partage d'un autre article : L'art et la matière (article sur les matières utilisées pour les montres). En parallèle, vous êtes nombreux à vous intéresser aux montres en bronze. Effet de la mode horlogère, elles connaissent un engouement et en particulier cette année. En hommage au travail de jaeger92 et pour vous, c'est avec plaisir que l'équipe de FAM reprend le flambeau et vous propose...


Les matériaux de nos montres - Partie IV : le Bronze



La (petite) histoire du bronze :

L’âge du bronze concerne une période allant de 3000 à 1000 avant JC. Il succède à l’âge de pierre et précède l’âge du fer [Ce concept des trois âges a d’ailleurs été formalisé par le français Nicolas Mahudel qui fut un moine de l’ordre des jésuites et ensuite de l’ordre des cisterciens pour information].
study

Il est à noter que l’usage du bronze arrive après celui du cuivre, ce dernier étant le plus ancien métal utilisé par l’homme (avec l’or). Cela n’est pas étonnant car le bronze comporte une bonne dose de ce métal qui fait toujours la joie des amateurs en quête de câbles de cuivre et des amoureux des patines pleine de vert-de-gris. Quand l’homme a découvert l’usage du cuivre, il s’est évidemment mis en tête de l’utiliser dans une série d’applications : en armes contondantes et tranchantes et plein d’autres utilisations (parfois) pacifiques. Le problème du cuivre vient du fait qu’il s’agit d’un métal malléable et ductile. Autant dire que cela posait un certain problème à celui qui voulait légitimement casser la tête à son voisin. Heureusement, le bronze a été découvert.
Ziad  


C’est quoi le bronze ?

Le bronze est un alliage composé de deux éléments chimiques : le numéro atomique 29, le cuivre, et le numéro atomique 50, l’étain.

Autrefois, le bronze désignait une série d’alliages à base de cuivre et d’autres éléments. Aujourd’hui, ce nom désigne les alliages composés de :

- soit uniquement de cuivre et d’étain (dans des proportions variables)
- soit des alliages composés de cuivre, d’étain et d’autres éléments comme le zinc, le phosphore ainsi que le plomb et le béryllium

La composition du bronze varie selon les proportions de cuivre et d’étain choisies mais elle se situe entre 60% et 95% de cuivre.

Pour information, le laiton (que vous retrouvez notamment dans nombre d'instruments dans la marine), un autre alliage, est lui composé de cuivre (avec toujours un minimum de 60%) et de zinc. Il est à noter que le laiton est plus dur mais également plus fragile.  


Les propriétés du bronze

S’intéresser au bronze revient donc à s’intéresser principalement aux propriétés du cuivre et de l’étain. Le cuivre fait partie de la même famille de métaux que l’argent et l’or qui sont considérés comme des métaux nobles (le cuivre pouvant être considéré comme un métal semi-noble). L’étain fait partie des métaux pauvres mais possède des propriétés qui permettent de contrebalancer en partie les défauts du cuivre et il est notamment bien plus résistant à la corrosion exercée par l’eau.

L’alliage des deux métaux permet de fournir un métal :

- Plus dur (et davantage s’il comporte une proportion importante en étain)
- Plus résistant à l’usure (avec un faible coefficient de frottement)
- Moins sensible à la corrosion (mais il le reste tout de même)

Il est à remarquer que le bronze est plus lourd que l’acier (cela varie en fonction de la composition précise de l’alliage mais c’est à hauteur de 10% de plus environ).


Les applications du bronze

Grâce à ces propriétés, le bronze s’est tout naturellement retrouvé dans les statues (d’ailleurs, il en reste relativement peu du fait qu’une grande partie a été fondue… par les barbares ou par l’État déliquescent de l’époque qui en avait besoin car le bronze se retrouvait également dans les monnaies comme l'as durant l'époque romaine), les cloches (elles-mêmes fondues selon le besoin pour en faire des canons, dans tous les cas, il peut-être noté que le bronze a toujours servi pour faire pas mal de boucan), des pièces industrielles - même de nos jours - et notamment dans l’industrie mécanique, minière et chimique et bien entendu dans l’armement militaire jusqu’au XIXème siècle avec le fameux canon Gribeauval qui donna tant de victoires durant l’époque révolutionnaire et napoléonienne.


(Merci à la reconstitution et aux vieux grognards)



Le bronze dans les montres

GQ a écrit:
A l’instar des grands vins, les montres en bronze ne vieillissent pas, elles s’améliorent. Plus elles vieillissent, plus elles se bonifient. […] au poignet, plus le bronze est vert, plus la montre est d’or. Précieuse.

Laissez-moi vous dire que ce genre de phrases toutes faites et issues d’un journaliste plus soucieux de la mode du moment et du buzz que du caractère permanent de la beauté a tendance à me faire tantôt sourire tantôt froncer les sourcils.
Non Non

Il est vrai que depuis quelques années et surtout depuis 2016, il existe clairement une mode des montres en bronze. Les paneristi évoquaient souvent la PAM 382 et son prix a littéralement décollé depuis (mais est-ce vraiment un bon signe à l’exception de ceux qui achètent et revendent leurs montres en spéculant sur le potentiel de croissance en valeur sur le marché de l’occasion ?). Aujourd’hui, de nombreuses marques cherchent à occuper ce créneau, il est d’autant plus convoité que le marché des montres en or est en chute libre et que nombre de marques cherchent à trouver des créneaux plus porteurs.




Si la PAM 382 est certainement la montre en bronze récente qui fut d’une certaine manière celle qui fit naître cet engouement récent, elle ne fut évidemment pas la première. Et d’une parce qu’elle est une réédition d’un modèle des années 40 et de deux parce qu’il existait des montres de poche en bronze dans une époque plus reculée.

Mais ne boudons pas notre plaisir, le bronze est un beau métal et de belles montres sont arrivées en 2016 et deux modèles ont retenu mon attention : la Tudor Black Bay Bronze et l’Oris Carl Brashear (et je remercie d’ailleurs Guy 67 de m’avoir aimablement fourni de superbes clichés de sa belle Oris).


(Credits to Hodinkee)




Neuves ou bien entretenues (avec du jus de citron !!  flower ), je les trouve pour ma part superbes. Le bronze n’est pas un métal désagréable à l’œil comme vous pouvez le constater dans ces clichés.

Il existe d’autres modèles qui ont attiré l’attention comme la Zenith Heritage: Pilot Type 20 Extra Special (vive les noms à rallonge…) qui mérite une mention spéciale (même si la présence du bronze dans une montre de pilote peut me laisser plus dubitatif sur le plan historique). Dans une toute autre gamme, des marques plus axées sur le budget découverte, comme Steinhart et Archimede, ont sauté sur le créneau pour proposer différents modèles en bronze.  

Dans les photos présentées ci-dessus, on peut voir le début de patine de la montre de Guy 67 et elle produit à mon sens un bon effet mais comme vous allez le voir, il y a patine et patine.


La patine n’est pas du platine… (et le vert-de-gris n’est pas de l’or)

Il existe deux écoles :

Première école : Laisser faire le temps, apprécier le vieillissement naturel de sa montre, d’une certaine manière, pour faire simple, une belle patine est le reflet d’une belle histoire. C’est l’école qu’a choisi Guy et, comme tout bel objet, quand la montre avait besoin d’un peu d’entretien (du jus de citron), il n’hésitait pas à en prendre soin.


(on voit une légère patine se former dans la photo de mon estimé collègue Guy 67)


Seconde école : Accélérer artificiellement le vieillissement d’une montre, prendre du vinaigre, de l’œuf et votre montre, mettre dans un sachet et transformer une belle montre en… quelque chose qui ressemble étrangement à du mauvais goût profond.


(là, je ne comprends pas comment certaines personnes peuvent aimer... Credits to instagram.com/lordshapleigh)


Certains se sont mis à suivre la tendance de l'époque pour s'extasier d'avoir posté des montres pleines de vert-de-gris. En consultant les photos sur d'autres bars (facebook, blogs, instagram...) de ces tentatives de faire vieillir artificiellement une montre, je dois vous avouer, je ne suis pas le seul dans l'équipe FAM, que je suis éminemment pas fan de ce genre d'expérience. Pour tout vous dire, j'ai des statues en bronze plusieurs fois centenaires qui ne ressemblent en rien à ce que j'ai vu d'artificiellement vieilli, il faut dire que je plonge rarement de bels objets dans un mélange de vinaigre et d’œuf...

Faites ce que vous voulez de vos montres mais entre une personne qui hérite une montre de son père et qui la conserve telle quel en sa mémoire (ou qu'elle soit restaurée) et une personne qui fasse vieillir artificiellement une montre pour lui faire raconter une histoire (artificielle) cela me semble juste profondément… artificiel. Et d’ailleurs, parlons d’un sujet qui n’est jamais abordé dans les revues de mode, les quelques réserves à avoir sur l’oxydation du bronze.



La toxicité du bronze

Il ne faut pas oublier que le bronze est un alliage avec du cuivre comme base élémentaire (à plus de 60%). Il n’appartient pas à FAM de mener des études sur la toxicité potentielle d’un boitier de montre en menant des tests sur une vingtaine de porteurs dans les conditions d’une étude scientifique sur plusieurs années. Il nous appartient en revanche de fournir aux membres certaines réserves et notamment pour ceux qui se pâment devant leurs montres prématurément oxydées et donc pleines de vert-de-gris.

Aussi, nous fournirons les éléments suivants :

http://www.officiel-prevention.com a écrit:
L’inhalation massive de cuivre provoque des irritations des muqueuses respiratoires et oculaires et l’ingestion des troubles digestifs : le vert-de-gris, qui est mélange de différents sels cuivrés (principalement carbonate), est un poison entrainant une insuffisance hépatique et rénale.
Le cuivre est aussi responsable de la fièvre des fondeurs.
affraid

Le vert-de-gris, outre son aspect esthétique particulièrement discutable, n’est évidemment pas à ingérer (je n’imagine pas les FAMeurs lécher souvent leurs tocantes artificiellement vieillies  I love you  I love you  mais bon…) et encore moins à inhaler (et j’imagine aussi que vous n'êtes pas non plus tous des fondeurs de boitiers en bronze…) mais porter des montres pleines de vert-de-gris ne me semble pas une très bonne idée.  

Selon un article publié dans " Le British Medical Journal ", les sels de cuivre sont des irritants naturels de la peau humaine. Le principal risque résiderait donc dans des démangeaisons et des irritations de la peau.

Une montre doit être une source de plaisir, pas de démangeaisons… c’est pour cela que je recommanderai pour ma part, si votre choix se porte sur une montre en bronze, un entretien régulier de votre tocante.

Pour contrebalancer ce problème, les marques utilisent un métal différent pour le fond de boite : celui de la Tudor BBB est acier PVD couleur bronze et en acier tout simplement pour la Oris Carl Bashear. Une disposition qui est nécessaire pour éviter justement un contact prolongé entre la peau (et la sueur) et le bronze. Pour la Zenith Heritage: Pilot Type 20 Extra Special en bronze, le fond de boite est en titane. Dans une toute autre gamme, Steinhart propose différents modèles en bronze avec un fond en acier comme Archimede d’ailleurs.

A noter que l’alliage de la Tudor BBB comporte de l’aluminium (quantité non déterminée) alors qu’une montre comme l’Archimede Pilot est composée de 92% de cuivre et 8% d’étain. Leur aspect relativement différent et la patine spécifique à tel ou tel modèle dépend directement de la composition de l’alliage et donc de son oxydation dans le temps.


En conclusion et à titre personnel, si j’avais à choisir un modèle, ma préférence irait pour le modèle de Tudor mais cela tient certainement à l’esthétique très réussie de la collection Black Bay. Il en demeure pas moins que le bronze n’est pas de l’or contrairement à ce que certains magazines voudraient vous faire croire en ce moment (ou les cotes de certains modèles qui tiennent à mon avis plus de la spéculation que d’une vraie affinité) et, sur le plan strictement technique, l’acier peut sembler un meilleur choix. Les modes changent et continueront de changer au fil des années mais seul le beau durable reste.

En espérant que cet article a pu vous permettre de mieux découvrir, sans langue de bois, sans concession, sans complaisance, les montres en bronze.
salut

Remerciements à : Guy 67, pour ses belles photos, à Zen pour sa Zénitude (et nos échanges sur le sujet), à jaeger92 pour son travail sur les autres matériaux et source d'inspiration pour le présent article.
Chinois Chinois

_________________
"Le moyen d'avoir raison dans l'avenir est, à certaines heures, de savoir se résigner à être démodé" - Renan
Revenir en haut Aller en bas
benman
Animateur Chevronné
avatar

Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 02/09/2013

MessageSujet: Re: Les matériaux de nos montres - Partie IV : le Bronze   Mer 2 Nov - 1:17

thumright Sympa, belle synthèse instructive, merci !!
Revenir en haut Aller en bas
DimP
Membre super actif
avatar

Nombre de messages : 382
Age : 26
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 24/11/2015

MessageSujet: Re: Les matériaux de nos montres - Partie IV : le Bronze   Mer 2 Nov - 1:24

Un tel sujet fait plaisir à lire.
Merci beaucoup Wink

La patine de la montre de Guy est très belle, mais l'horreur bleue turquoise affraid pale

J'aime beaucoup la Black Bay par ailleurs, la patine à l'air de se faire moins violemment.
Revenir en haut Aller en bas
nanthiat
Membre éminent.
avatar

Nombre de messages : 23580
Age : 52
Localisation : Au pays de la lavande
Date d'inscription : 21/09/2011

MessageSujet: Re: Les matériaux de nos montres - Partie IV : le Bronze   Mer 2 Nov - 2:01

Superbe reportage et explications.. merci... Chinois
Revenir en haut Aller en bas
http://nanthiat.123siteweb.fr/
Botev
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 5057
Age : 42
Localisation : Je veux rentrer chez moi, marre de l'Auvergne.
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: Les matériaux de nos montres - Partie IV : le Bronze   Mer 2 Nov - 2:13

Merci pour ce travail bien documenté et fort intéressant ! Chinois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Arnaud.A
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 8552
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 15/10/2012

MessageSujet: Re: Les matériaux de nos montres - Partie IV : le Bronze   Mer 2 Nov - 2:28

Merci pour ce super article bravohap

J'ai peut-être raté un passage mais quel était l'intérêt de faire des montres en bronze à la base (avant que ce soit juste pour des raisons esthétiques quoi)? Juste la plus grande résistance à la corrosion due à l'eau? Je comprends pour les plongeuses du coup, mais moins pour les montres de poche Incompréhensible

En tous cas, je trouve que la photo de la patine turquoise n'est pas assez flashy, c'est nettement mieux avec ce bôôô nato Mr. Green


Credit: toujours instagram.com/lordshapleigh/
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
guillaume34
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 17/02/2013

MessageSujet: Re: Les matériaux de nos montres - Partie IV : le Bronze   Mer 2 Nov - 2:39

Bonne idée cet article. Petite précision concernant le bronze qui n'est pas plus lourd mais plus dense que l'acier ( masse volumique supérieure) . Et confirmation de la toxicité du cuivre, notamment sous sa forme de sulfate utilisée longtemps pour traiter la vigne. Dernier point qui n'est pas abordé dans l'article, la raréfaction du cuivre (épuisement rapide des réserves connues) qui fait flamber les cours depuis qques années, ce qui explique les vols récurrents de câbles en cuivre des éclairages publics Wink
Revenir en haut Aller en bas
Goldenrat
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: Les matériaux de nos montres - Partie IV : le Bronze   Mer 2 Nov - 2:48

DimP a écrit:

J'aime beaucoup la Black Bay par ailleurs, la patine à l'air de se faire moins violemment.
Cela c'est grâce à l'aluminium qui a été rajouté au bronze de la tudor. L'Oris étant en bronze pur, la patine est beaucoup plus rapide à apparaître.
Revenir en haut Aller en bas
adco86
Passionné de référence
avatar

Nombre de messages : 3391
Age : 30
Localisation : Dans l'ouest !
Date d'inscription : 04/07/2015

MessageSujet: Re: Les matériaux de nos montres - Partie IV : le Bronze   Mer 2 Nov - 2:53

Intéressant ce topic !

Il confirme en partie mes craintes concernant les risques d'allergies cutanées au contact de ce matériau oxydé.

Un risque qui me paraît totalement inutile à l'heure où d'autres matériaux bien plus légers et résistants nous sont proposés (titane, céramique, carbone, magnésium etc.).

Merci à l'auteur pour le boulot thumleft !
Revenir en haut Aller en bas
DON
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1844
Localisation : New York, mais ça c'était avant
Date d'inscription : 02/02/2016

MessageSujet: Re: Les matériaux de nos montres - Partie IV : le Bronze   Mer 2 Nov - 2:57

benman a écrit:
thumright  Sympa, belle synthèse instructive, merci !!

Merci ! Chinois

DimP a écrit:
Un tel sujet fait plaisir à lire.
Merci beaucoup Wink

La patine de la montre de Guy est très belle, mais l'horreur bleue turquoise affraid pale

J'aime beaucoup la Black Bay par ailleurs, la patine à l'air de se faire moins violemment.

C'est lié à l'alliage qui comporte de l'aluminium. Chaque marque a sa propre recette. C'est pour aussi cela que nous des montres en bronze (neuves) avec des tons qui varient : du jaune à l'orangé jaune en passant par le vieux rose.

nanthiat a écrit:
Superbe reportage et explications.. merci... Chinois

Botev a écrit:
Merci pour ce travail bien documenté et fort intéressant ! Chinois

De rien ! D'autres articles de fond sur ce genre de sujet sont en préparation... Twisted Evil

Arnaud.A a écrit:
Merci pour ce super article bravohap

J'ai peut-être raté un passage mais quel était l'intérêt de faire des montres en bronze à la base (avant que ce soit juste pour des raisons esthétiques quoi)? Juste la plus grande résistance à la corrosion due à l'eau? Je comprends pour les plongeuses du coup, mais moins pour les montres de poche Incompréhensible

L'intérêt est lié au coût (à l'époque) : les montres de poche étaient fabriquées en or, en argent, en plaqué or et argent et... quelques-unes en bronze. Les cours de l'argent ont beaucoup baissé par rapport à celui de l'or depuis alors que celui du cuivre (donc du bronze) a augmenté du fait de l'utilisation de ce dernier dans la construction. Il faut rappeler que les pendules étaient souvent en bronze doré (les antiquaires sont particulièrement au fait de ce sujet).

guillaume34 a écrit:
Bonne idée cet article. Petite précision concernant le bronze qui n'est pas plus lourd mais plus dense que l'acier ( masse volumique supérieure) . Et confirmation de la toxicité du cuivre, notamment sous sa forme de sulfate utilisée longtemps pour traiter la vigne. Dernier point qui n'est pas abordé dans l'article, la raréfaction du cuivre (épuisement rapide des réserves connues) qui fait flamber les cours depuis qques années, ce qui explique les vols récurrents de câbles en cuivre des éclairages publics Wink

Tout à fait et merci pour ces rappels et précisions. Le cuivre est un métal stratégique et il a connu une flambée des prix du fait du développement intensif de certains pays (à nuancer davantage aujourd'hui) qui en sont fortement consommateurs en fils et câbles pour la construction. D'ailleurs, le prix de nombreuses matières premières a connu une certaine flambée à cause du décollage économique de ces pays (parlons nommément de la Chine) qui possèdent une taille critique et qui influent fortement les cours.

_________________
"Le moyen d'avoir raison dans l'avenir est, à certaines heures, de savoir se résigner à être démodé" - Renan
Revenir en haut Aller en bas
DON
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1844
Localisation : New York, mais ça c'était avant
Date d'inscription : 02/02/2016

MessageSujet: Re: Les matériaux de nos montres - Partie IV : le Bronze   Mer 2 Nov - 3:07

adco86 a écrit:
Intéressant ce topic !

Il confirme en partie mes craintes concernant les risques d'allergies cutanées au contact de ce matériau oxydé.

Un risque qui me paraît totalement inutile à l'heure où d'autres matériaux bien plus légers et résistants nous sont proposés (titane, céramique, carbone, magnésium etc.).

Merci à l'auteur pour le boulot thumleft !

Merci.

Je dirais qu'il s'agit de prendre quelques précautions : un contact prolongé de la peau avec un alliage oxydé comportant beaucoup de cuivre me semble pas à conseiller sur le long terme.

D'autres matières peuvent être plus intéressantes sur le plan strictement technique. La mode des montres en bronze surfe sur l'attrait esthétique de cet alliage et le besoin d'un renouvellement/mise à jour des gammes dans un alliage en vogue (toujours à mettre en parallèle avec la chute des ventes des montres en or).

_________________
"Le moyen d'avoir raison dans l'avenir est, à certaines heures, de savoir se résigner à être démodé" - Renan
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud.A
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 8552
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 15/10/2012

MessageSujet: Re: Les matériaux de nos montres - Partie IV : le Bronze   Mer 2 Nov - 3:08

Merci pour ta réponse thumright
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
guillaume34
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 17/02/2013

MessageSujet: Re: Les matériaux de nos montres - Partie IV : le Bronze   Mer 2 Nov - 3:12

Bien sûr forte demande et baisse des réserves sont fortement corrélées. Inde et Chine sont les gros consommateurs aujourd'hui en raison de la croissance des réseaux (électricité et courants faibles) dans ces pays.
Menfin de là à impacter le cours des montres, on est plutôt dans le spéculatif ( voir Panerai comme tu l'as remarqué). J'aime bien la Oris, d'ailleurs, avec sa belle patine...
Revenir en haut Aller en bas
adco86
Passionné de référence
avatar

Nombre de messages : 3391
Age : 30
Localisation : Dans l'ouest !
Date d'inscription : 04/07/2015

MessageSujet: Re: Les matériaux de nos montres - Partie IV : le Bronze   Mer 2 Nov - 3:14

DraperDon a écrit:


Merci.

Je dirais qu'il s'agit de prendre quelques précautions : un contact prolongé de la peau avec un alliage oxydé comportant beaucoup de cuivre me semble pas à conseiller sur le long terme.

D'autres matières peuvent être plus intéressantes sur le plan strictement technique. La mode des montres en bronze surfe sur l'attrait esthétique de cet alliage et le besoin d'un renouvellement/mise à jour des gammes dans un alliage en vogue (toujours à mettre en parallèle avec la chute des ventes des montres en or).  

J'entends l'argument sur le renouvellement mais sincèrement, le bronze, on est tout sauf dans le renouvellement.

C'est un matériau très ancien, bourré d'inconvénients (il est oxydable, lourd, potentiellement allergisant et peu valeureux sur le plan pécuniaire contrairement à l'or ou au platine) et qui n'apporte rien d'intéressant sur le plan technique.

On est vraiment dans la comm' pure et dure car le bronze n'est, pour moi, pas un matériau réellement "horloger".
Revenir en haut Aller en bas
DON
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1844
Localisation : New York, mais ça c'était avant
Date d'inscription : 02/02/2016

MessageSujet: Re: Les matériaux de nos montres - Partie IV : le Bronze   Mer 2 Nov - 3:22

adco86 a écrit:
J'entends l'argument sur le renouvellement horloger mais sincèrement, le bronze, on est tout sauf dans le renouvellement. C'est un matériau très ancien, bourré d'inconvénients (il est oxydable, lourd, potentiellement allergisant et peu valeureux sur le plan pécuniaire contrairement à l'or ou au platine) et qui n'apporte rien d'intéressant sur le plan technique.

On est vraiment dans la com' pure et dure car le bronze n'est, pour moi, pas un matériau horloger.

Il l'a été et plus exactement dans les pendules en bronze (souvent doré) mais aujourd'hui d'autres matériaux sont supérieurs sur le plan technique.

Plusieurs personnes que j'ai interrogées (lors de l'élaboration de cet article) m'ont dit que c'est une matière sympathique sur le plan esthétique mais qu'entre une montre en or (ou en platine) et une montre en bronze, sur le long terme, il n'y a pas vraiment à hésiter. Pour ma part, je conserve précieusement mes montres en or même si je sais apprécier le bronze (et particulièrement dans les statues).

_________________
"Le moyen d'avoir raison dans l'avenir est, à certaines heures, de savoir se résigner à être démodé" - Renan
Revenir en haut Aller en bas
adco86
Passionné de référence
avatar

Nombre de messages : 3391
Age : 30
Localisation : Dans l'ouest !
Date d'inscription : 04/07/2015

MessageSujet: Re: Les matériaux de nos montres - Partie IV : le Bronze   Mer 2 Nov - 3:27

DraperDon a écrit:


Il l'a été et plus exactement dans les pendules en bronze (souvent doré) mais aujourd'hui d'autres matériaux sont supérieurs sur le plan technique.

Plusieurs personnes que j'ai interrogées (lors de l'élaboration de cet article) m'ont dit que c'est une matière sympathique sur le plan esthétique mais qu'entre une montre en or (ou en platine) et une montre en bronze, sur le long terme, il n'y a pas vraiment à hésiter. Pour ma part, je conserve précieusement mes montres en or même si je sais apprécier le bronze (et particulièrement dans les statues).  

Je partage ton opinion sur l'or et te rejoins également sur le bronze d'art, que je sais apprécier.

A ce sujet, les marques n'ont pas encore exploré une possibilité technique intéressante avec le bronze.

Je pense aux patines à l'acide (qui sont souvent utilisées par les artistes).

On peut obtenir des nuances très particulières et durables avec ce procédé.

D'ailleurs, je trouve que, sur certaines pièces, ça pourrait avoir un cachet supérieur à la matière brute ou oxydée...
Revenir en haut Aller en bas
DON
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1844
Localisation : New York, mais ça c'était avant
Date d'inscription : 02/02/2016

MessageSujet: Re: Les matériaux de nos montres - Partie IV : le Bronze   Mer 2 Nov - 3:37

adco86 a écrit:


Je partage ton opinion sur l'or et te rejoins également sur le bronze d'art, que je sais apprécier.

A ce sujet, les marques n'ont pas encore exploré une possibilité technique intéressante avec le bronze.

Je pense aux patines à l'acide (qui sont souvent utilisées par les artistes).

On peut obtenir des nuances très particulières et durables avec ce procédé.

D'ailleurs, je trouve que, sur certaines pièces, ça pourrait avoir un cachet supérieur à la matière brute ou oxydée...

L'utilisation de l'acide diluée ou des vapeurs d'acide permettent comme tu le rappelles de faire des patines intéressantes sur le bronze mais (je parle à ceux qui pourraient avoir quelques idées, pas à adco86) c'est un procédé qui doit être fait par des spécialistes (pièce aérée, port du masque, gants spéciaux...) et pour le coup cela peut être intéressant sur certaines œuvres d'art comme tu le dis.

_________________
"Le moyen d'avoir raison dans l'avenir est, à certaines heures, de savoir se résigner à être démodé" - Renan
Revenir en haut Aller en bas
ZEN
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 49742
Date d'inscription : 05/05/2005

MessageSujet: Re: Les matériaux de nos montres - Partie IV : le Bronze   Mer 2 Nov - 4:21

Il est excellent cet article. Bravo DraperDon. J'ai personnellement des problèmes de peau avec le vert de gris mais je ne dois pas être le seul ...

http://selsdecuivre.w.pw/?p=822

Je recommande tout de même la prudence car le nickel à côté n'est rien. Ces oxydations "esthétiques" en contact direct avec la peau ne sont pas sans risque. Vivement la montre connectée oxydée qui donnera le cancer par les ondes transportées et la galle. On saura enfin laquelle des deux maladies est la plus destructrice Mr. Green

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
battboss
Membre très actif
avatar

Nombre de messages : 222
Age : 29
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Re: Les matériaux de nos montres - Partie IV : le Bronze   Mer 2 Nov - 5:40

thumleft j'adore la Tudor en bronze, et ses derniers temps le bronze m'attire. Super article
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
DON
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1844
Localisation : New York, mais ça c'était avant
Date d'inscription : 02/02/2016

MessageSujet: Re: Les matériaux de nos montres - Partie IV : le Bronze   Mer 2 Nov - 7:10

ZEN a écrit:
Il est excellent cet article. Bravo DraperDon. J'ai personnellement des problèmes de peau avec le vert de gris mais je ne dois pas être le seul ...

http://selsdecuivre.w.pw/?p=822

Je recommande tout de même la prudence car le nickel à côté n'est rien. Ces oxydations "esthétiques" en contact direct avec la peau ne sont pas sans risque. Vivement la montre connectée oxydée qui donnera le cancer par les ondes transportées et la galle. On saura enfin laquelle des deux maladies est la plus destructrice Mr. Green

Merci Zen confiused Chinois

Encore une fois, la toxicité des oxydes de cuivre est un fait, ce sujet est extrêmement peu évoqué dans les articles des magazines de mode et dans beaucoup de blogs. Sur FAM, nous attirons l'attention sur les aspects qui passent trop souvent en-dessous des projecteurs, pour les sujets économiques ou pour les sujets plus techniques. Loin de nous de vous détourner des montres faites dans un alliage en particulier mais certaines précautions sont à prendre et surtout au regard de la mode de l'oxydation forcée des montres en bronze. C'est marrant à voir sur les comptes instagram et les blogs en mal de buzz mais cela l'est beaucoup moins à porter. Et puis, quel est l'intérêt de transformer un bel objet en machin verdâtre et toxique ?

_________________
"Le moyen d'avoir raison dans l'avenir est, à certaines heures, de savoir se résigner à être démodé" - Renan
Revenir en haut Aller en bas
karamazov
Animateur Chevronné
avatar

Nombre de messages : 1353
Age : 38
Localisation : Paname
Date d'inscription : 29/12/2012

MessageSujet: Re: Les matériaux de nos montres - Partie IV : le Bronze   Mer 2 Nov - 8:17

Arnaud.A a écrit:



Credit: toujours instagram.com/lordshapleigh/

Oh que c'est beau....
Revenir en haut Aller en bas
iMaximei
Passionné absolu
avatar

Nombre de messages : 2924
Age : 22
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 16/06/2015

MessageSujet: Re: Les matériaux de nos montres - Partie IV : le Bronze   Mer 2 Nov - 10:01

Bravo pour ce superbe article, très complet et vraiment instructif ! Et un grand merci pour ces sublimes photos qui mettent encore plus en lumière l'article thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Alt0201
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 5106
Age : 50
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Re: Les matériaux de nos montres - Partie IV : le Bronze   Mer 2 Nov - 10:15

Merci beaucoup pour cet article Chinois

Du coup cela m'a donné envie de lire les 3 versions précédentes que je ne connaissais pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/99584456@N02/sets/ En ligne
ginko
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 8287
Localisation : RP
Date d'inscription : 25/11/2011

MessageSujet: Re: Les matériaux de nos montres - Partie IV : le Bronze   Mer 2 Nov - 10:31

Merci DraperDon et autres contributeurs, post instructif ... mais corrosif Mr. Green A ne pas mettre sur tous les poignets Wink
Revenir en haut Aller en bas
jaeger92
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 18426
Age : 39
Localisation : c'est bête de mettre son département en pseudo, quand on déménage ça fout tout en vrac :D :D
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Les matériaux de nos montres - Partie IV : le Bronze   Mer 2 Nov - 11:09

Super article !!!! Bravo et merci pour "l'hommage " (tant que tu me traites pas de fake) Smile

J'ai de quoi lire, la retraite de modo c'est bien mais on s'ennuie un peu 😂

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Les matériaux de nos montres - Partie IV : le Bronze
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les matériaux de nos montres - Partie IV : le Bronze
» les matériaux de nos montres Part III : la céramique
» les matériaux de nos montres Part II : le platine
» matériaux de construction
» matériaux naturels-arti Le mieux pour développer ses végétaux.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: