FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez | 
 

 Où est passé le rêve horloger ? - Billet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 47540
Date d'inscription : 05/05/2005

MessageSujet: Où est passé le rêve horloger ? - Billet    Mar 15 Nov - 7:01

Cherchons Piaget sur un moteur de recherches ... La marque apparaît pour son prix dans les fastes du Grand Prix de Genève et dans la rubrique économique pour ses licenciements. Quel drôle d'univers où l'on se congratule ici et où l'on se vire là. Normal, nous expliquera-t-on, car le groupe a perdu plus de 50% de son chiffres d'affaires et ne progresse plus que de 500 millions. Tout le monde doit être solidaire !

La solidarité dans le monde horloger signifie que le personnel ne doit pas s'estimer au delà de ce pour quoi il est considéré, c'est à dire une variable d'ajustement. Bien entendu quand tout va bien, cette variable est "le patrimoine de l'entreprise par le savoir faire que le personnel représente". Comprenez que tant que le personnel sert à porter de l'image positive on s'en sert mais qu'avec cynisme, on s'en débarrasse dès qu'il n'est plus qu'un centre de coût.

Pas de doute, l'horlogerie sait envoyer du rêve ! Quand on dit Piaget, je ne sais malgré tout plus très bien si je vois des nœuds papillons à Genève, des mouvements horlogers extra-plats ou des personnels accablés d'avoir perdu leur emploi. Subitement Piaget et Vacheron Constantin ne me font plus rêver du tout. C'est un peu comme aller danser sur les tombes. Cela se faisait au moyen âge mais aujourd'hui, c'est indécent.

Quand une marque se brade en vente privée à moins 50%, moi j'ai l'impression que le rêve qu'elle m'a vendu d'avoir une montre de pilote est un rêve raté, celui du type qui a raté le concours d'entrée à l'armée de l'air. Richemont en communiquant largement sur son échec nous prend à témoin de son inefficacité et du caractère artificiel de ce que nous avons connu. Cette belle montre en platine de dandy à 60 000 euros bradée à 12 000, finalement elle valait 60 000 ou 12 000 ? Parce que, pas de doute ! Si Richemont la brade au personnel à ce tarif, c'est que le groupe gagne encore quelque chose dessus. Qu'on ne nous dise pas le contraire, j'ai vu des montres à 150 000 euros vendues 6 000 il y a quelques années chez Jaeger LeCoultre. Ca met le tourbillon à 4% de son tarif catalogue. Normal, les prix des montres sont calculés non pas par rapport au prix de revient mais par rapport au positionnement du produit et de la marque sur le marché.

Ca évidemment, on ne l'explique pas aux blogueurs, ni aux clients mais quand il y a crise, on voit bien que la valeur nette comptable du produit se réduit comme une  peau de chagrin. Richemont vire 250 personnes et c'est un début, on va aussi virer des CEO et des membres du management. Vous savez ces types qui viennent vous serrer la louche dans les cocktails et vous expliquent pourquoi ils ont choisi de travailler pour une marque dont les montres sont "autre chose" que celles des concurrents ? Et bien dans 6 mois, si tout va bien pour eux, ils incarneront les concurrents !

Je me mets deux secondes à la place du bon horloger débauché de chez Swatchgroup ou LVMH et qui constate que chez Richemont, il est une variable d'ajustement du chiffre d'affaires. Pas de doute, ça envoie du rêve ! Bien sûr, on va nous dire que tout cela est temporaire et que ça va aller mieux. On nous dira même qu'on va réembaucher ! C'est un peu comme lorsqu'on dit à une fille avec laquelle on a partagé sa vie qu'on va rester amis en étant convaincu qu'on se réjouit d'en avoir fini.

Soyons clairs, au SIHH le champagne de Richemont sera amer et les petits fours trop salés avec un arrière goût de rance. J'admire sincèrement ceux qui savent faire semblant et vont expliquer que ces histoires économiques des groupes ne les concernent pas. Qu'eux, ils sont passionnés par les montres, juste les montres et vont continuer à bloguer bras levé devant l'objectif comme si de rien n'était. Moi, je ne blogue pas, je bloque. Je bloque devant ce cynisme à quelques semaines de Noël où les communiqués de presse félicitent la marque qui jette son personnel avec les eaux usées. Je digère d'autant plus mal ce plat-là que la marque tendait à me faire rêver. Richemont, en prenant à témoin le grand public, réussit à nous faire comprendre que tout cela est artificiel, beau comme un Center Park  dans une banlieue défavorisée. J'aurais honte d'être un ambassadeur d'une marque pareille qui au premier revers balance ce qu'elle présentait comme sa ressource, il n'y a que quelques mois. Je n'imagine pas les amitiés sincères entre les licencieurs et ceux qui partent, ce sentiment de trahison quand il a fallu choisir les noms. "Prends donc une montre en souvenir avant de partir, elles sont à moins 80% !" Même à 20% du prix public, je n'en voudrais plus !

L'horlogerie se disloque, son image se dégrade car ces groupes industriels/financiers ont comme limite les dividendes versés aux actionnaires. Le groupe sud-africain Richemont n'a aucune souplesse en la matière. Le raisonnement est seulement financier, la passion là-dedans n'a aucune place. Une montre est une valeur de stock, une valeur nette comptable et le personnel un centre de coût. L'image de la marque est un produit travaillé et le client, une ressource. Aucun élément passionnel ne doit venir perturber cette machine bien huilée. Le moindre grain de sable et le château de cartes s'effondre. Les montres partent comme des sous-produits pour ramener de la trésorerie, le personnel dégage, les cadres sont éliminés des responsabilités et le groupe communique avec violence sur la nullité de son management. Derrière ça, ce sera difficile de s'offrir un bijou Cartier, une Lange & Sohne ou une IWC ...

Il reste au client à réfléchir autrement, à devenir lui-même actionnaire pour qu'au moins à un moment, il ne se sente pas pris pour le dernier des mohicans mais attention, il ne sera que petit porteur et là aussi, il pourrait bien y perdre. Faute de rêve, il n'aura plus qu'à aller voir ailleurs.

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
Botev
Passionné de référence


Nombre de messages : 3992
Age : 41
Localisation : 63
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: Où est passé le rêve horloger ? - Billet    Mar 15 Nov - 7:07

J'adhère totalement à tes propos ! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Jotunn
Passionné de référence


Nombre de messages : 3622
Age : 40
Localisation : Entre le chèvre et le nougat
Date d'inscription : 01/04/2015

MessageSujet: Re: Où est passé le rêve horloger ? - Billet    Mar 15 Nov - 7:29

ZEN a écrit:

L'horlogerie se disloque, son image se dégrade car ces groupes industriels/financiers ont comme limite les dividendes versés aux actionnaires.[...] Le raisonnement est seulement financier, la passion là-dedans n'a aucune place. Une montre est une valeur de stock, une valeur nette comptable et le personnel un centre de coût.

C'est bien malheureux on est bien d'accord mais au final c'est révélateur de quoi?
Que l'horlogerie partage le même modèle de fonctionnement que n'importe quelle autre industrie de son temps.
Elle suit donc la même trajectoire que le reste de la société. En cela je ne trouve rien de bien étonnant.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
1360
Animateur Chevronné


Nombre de messages : 1331
Age : 48
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 29/05/2014

MessageSujet: Re: Où est passé le rêve horloger ? - Billet    Mar 15 Nov - 8:12

Le rêve horloger ?? Incompréhensible Presque disparu chez moi...

Voila 3 mois que je suis passé sur G-Shock, pas de rêve là dedans, mais pas de déception non plus, et pas de montre qui coûte soudainement le cinquième du prix...

Triste ? Oui, c'est sûr.

Allez, une bonne grosse crise horlogère (c'est pas la première fois), et ça va repartir comme sur des roulettes, avec des prix redevenu réalistes... Peut-être.

Zen, si tu vois une De Béthune à -80%, fais moi signe Wink

A+

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Fr@ncky
Membre très actif


Nombre de messages : 192
Localisation : Le pays horloger ...
Date d'inscription : 01/05/2009

MessageSujet: Re: Où est passé le rêve horloger ? - Billet    Mar 15 Nov - 8:29

ZEN a écrit:
Quand une marque se brade en vente privée à moins 50%, moi j'ai l'impression que le rêve qu'elle m'a vendu d'avoir une montre de pilote est un rêve raté, celui du type qui a raté le concours d'entrée à l'armée de l'air.
Je n’achète personnellement jamais une marque qui cautionne ce genre de pratique, mais peut-être ais-je les mauvais filons.
Ce bradage ne se voit pas, me semble-t-il, chez Rolex (peut-être parfois sur qoqa.ch !). Je trouve tout simplement frustrant en tant que client lambda de payer plein pot pour un modèle bradé. Chinois

ZEN a écrit:
Prends donc une montre en souvenir avant de partir, elles sont à moins 80% !" Même à 20% du prix public, je n'en voudrais plus !

Je pense que l’horloger licencié avant les fêtes aura sans doute plaisir à pouvoir revendre cette montre qu’il aura obtenue à un prix bradé. Si jamais je suis intéressé (à 80% du prix public, je vais faire des affaires) !  Mr. Green  Qu’une entreprise rentable puisse licencier à tour de bras ses employés qualifiés relève pour moi plus d’un problème politique que moral. La protection des travailleurs étant ce quel est en Suisse, la solution du licenciement s’impose et permet cette fameuse flexibilité de l’emploi spécifique à ce pays.

ZEN a écrit:
"C'est un peu comme lorsqu'on dit à une fille avec laquelle on a partagé sa vie qu'on va rester amis en étant convaincu qu'on se réjouit d'en avoir fini.  
Ah ah ah j’adore la comparaison (mais ce n’est pas à elle que j’offrirai une montre) !   clown

ZEN a écrit:
"Moi, je ne blogue pas, je bloque. Je bloque devant ce cynisme à quelques semaines de Noël où les communiqués de presse félicitent la marque qui jette son personnel avec les eaux usées. 
Je te rejoins complètement, c’est une simple question de morale, mais la morale et les affaires sont des termes antinomiques, non ? J'ai en tout cas une pensée pour ces employés et leur famille! quel triste Fête!

Je partage entièrement ton point de vue ! Je me désole parfois de tellement apprécier ce qui ne devient malheureusement qu'un produit comme un autre (mais qui restera pour moi toujours quelque chose d'exceptionnel !)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud.A
Membre référent


Nombre de messages : 6576
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 15/10/2012

MessageSujet: Re: Où est passé le rêve horloger ? - Billet    Mar 15 Nov - 8:52

C'est malheureusement frappant de justesse...

Dans le genre, c'est le discours de Bennahmias au GPHG qui m'a le plus filé la gerbe.
"Dans une interview radio, y'a pas longtemps, quelqu'un a parlé de l'industrie horlogère en disant qu'elle est trop chère. Et je suis allé regardé ce que ça veut dire "chère". Chère par rapport à qui? Chère par rapport à quoi? Ensuite je me suis dit "est-ce que Picasso c'est cher? Est-ce que Rembrandt c'est cher? Est-ce qu'un Chateau Petrus c'est cher? Est-ce qu'une belle automobile c'est cher? Ou cette super sonnerie, c'est cher?" J'ai dit "on se trompe, on est en train de faire une grosse erreur". Si l'industrie horlogère doit baser son succès sur ses prix, on peut tous quitter la salle et on a largement autre chose à faire. Les artisans qui travaillent sur ces projets, les concepteurs, les angleurs, les dessinateurs, les designers, tous ces gens-là sont des gens avec des talents incroyables et qui méritent vraiment le temps de la reconnaissance, qu'elle soit par leur collaborateurs, ou bien par les clients qui à la fin, achètent ce genre de produits. Il est primordial de comprendre que si on regarde la totalité des marques représentées ce soir, je ne crois pas qu'on fasse plus d'un million de montres par an. Nous avons en face de nous 40 millions minimum de clients pour ces produits. [...]"
Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
TimeOut
Membre très actif


Nombre de messages : 291
Localisation : IDF
Date d'inscription : 10/09/2014

MessageSujet: Re: Où est passé le rêve horloger ? - Billet    Mar 15 Nov - 8:58

ZEN a écrit:
......le personnel ne doit pas s'estimer au delà de ce pour quoi il est considéré, c'est à dire une variable d'ajustement....

Bah, oui, c'est une évidence depuis un bon moment déjà dans la plupart des entreprises.
Un peu "neuf" pour le "luxe", mais faut pas s'en étonner.

Pourquoi en serait il autrement ?
C'est le cas dans toutes les entreprises ou je passe et dans tous les secteurs d'activités.....

Combien de temps cela va t-il encore durer ?
Bah, aussi longtemps qu'il y aura le moindre centime de dividende a récupérer.....

T.
Revenir en haut Aller en bas
broncos
Membre éminent.


Nombre de messages : 16377
Age : 51
Localisation : dans le 76...
Date d'inscription : 15/09/2008

MessageSujet: Re: Où est passé le rêve horloger ? - Billet    Mar 15 Nov - 9:05

Un excellent billet, ZEN! thumright

ZEN a écrit:

Il reste au client à réfléchir autrement

C'est déjà mon cas. Et très honnêtement, il y a encore beaucoup de choses sympathiques dans des marques moins glamouro/marketino/must-havesques... Mr. Green

Et bien plus séduisantes au niveau de l'intérêt horloger... Chinois

Revenir en haut Aller en bas
Franceallemagne
Animateur


Nombre de messages : 1057
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/12/2007

MessageSujet: Re: Où est passé le rêve horloger ? - Billet    Mar 15 Nov - 9:17

On va peut être revenir au vrai prix des montres et plus des prix délirants sans rapport avec le travail et la qualité des montres.

A+
FA
Revenir en haut Aller en bas
Ibuprofen
Animateur Chevronné


Nombre de messages : 1335
Localisation : 75
Date d'inscription : 08/09/2013

MessageSujet: Re: Où est passé le rêve horloger ? - Billet    Mar 15 Nov - 9:21

Super billet Zen. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Thalion
Membre très actif


Nombre de messages : 232
Age : 38
Date d'inscription : 31/12/2015

MessageSujet: Re: Où est passé le rêve horloger ? - Billet    Mar 15 Nov - 12:03

Jotunn a écrit:


C'est bien malheureux on est bien d'accord mais au final c'est révélateur de quoi?
Que l'horlogerie partage le même modèle de fonctionnement que n'importe quelle autre industrie de son temps.
Elle suit donc la même trajectoire que le reste de la société. En cela je ne trouve rien de bien étonnant.

Toujours agréable à lire le billets de zen, mais pour le coup je me suis fait la meme remarque. Nous ne sommes pas devant des sociétés familiales qui ont construit quelque chose et tirent une fièreté entre autres d'être pourvoyeur d'emplois. Non nous sommes face à des logiques financières avec des réactions...financières. Et cela peu importe le domaine ou secteur. Meme a haut niveau de marge ou de CA, si ces critères baissent l'action baisse. Et la suite on la connaît.
Revenir en haut Aller en bas
MaitreRobinton
Animateur


Nombre de messages : 861
Age : 50
Localisation : Là bas
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Où est passé le rêve horloger ? - Billet    Mar 15 Nov - 12:25

Allons ZEN tu n'aura aucun mal à trouver des FAMeurs qui t'expliqueront en quoi ce comportement de l'entreprise est tout ce qu'il y a de normal, sain et justifié. Que le monde est ainsi et que les horlogers virés pour quelques ratios financiers sont responsabilisés à trouver un nouveau boulot dans la joie et l'optimisme.

J'ai même des pseudos en tête clown

Et tu te consoleras en pensant que les financiers et les consultants à la manœuvre dans ce type d'opération continueront de s'acheter, eux, de belles montres thumleft ... parce qu'ils sont FAMeurs clown
Revenir en haut Aller en bas
adco86
Passionné absolu


Nombre de messages : 2690
Age : 29
Localisation : Dans l'ouest !
Date d'inscription : 04/07/2015

MessageSujet: Re: Où est passé le rêve horloger ? - Billet    Mar 15 Nov - 20:11

Il y a maintenant quelques temps de cela, lors du rachat d'une petite manufacture locloise par le groupe Kéring, l'une de mes proches amies, frontalière depuis plus de 10 ans au sein de cette même entreprise, a été remerciée en l'espace de quelques minutes.

On lui a demandé, un matin, de rassembler ses affaires et d'aller voir un obscur responsable dans un bureau.

Voilà.

C'était terminé.

Elle a péniblement été autorisée à saluer ses collègues avant de quitter définitivement son poste (histoire de ne pas trop perturber la chaîne de montage...).

Elle a désormais quitté Ulysse Nardin et l'horlogerie elle-même.

Et, ma foi, elle sourit largement autant qu'avant...


Dernière édition par adco86 le Mar 15 Nov - 20:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
toyotiste
Membre super actif


Nombre de messages : 314
Age : 30
Localisation : Cabeda
Date d'inscription : 16/05/2010

MessageSujet: Re: Où est passé le rêve horloger ? - Billet    Mar 15 Nov - 20:15


Très bon billet ZEN
Revenir en haut Aller en bas
GMT
Puits de connaissances


Nombre de messages : 4322
Age : 43
Localisation : Mont-Blanc
Date d'inscription : 27/08/2007

MessageSujet: Re: Où est passé le rêve horloger ? - Billet    Mar 15 Nov - 20:56

Jotunn a écrit:
C'est bien malheureux on est bien d'accord mais au final c'est révélateur de quoi?
Que l'horlogerie partage le même modèle de fonctionnement que n'importe quelle autre industrie de son temps.
Elle suit donc la même trajectoire que le reste de la société. En cela je ne trouve rien de bien étonnant.

+1
C'est un fait de société qui ne durera qu'un temps, mais dont le consommateurs est partiellement responsable.
La crise est d'autant plus importante que la croissance fut "artificiellement forte" et on découvre le vrai visage de l'horlogerie : les groupes financiers qui se sont engouffrés dans ce secteur en espérant de gros profits rapidement versus les groupes horlogers qui construisent une industrie sur du long terme.
Les cartes vont être redistribuées mais au frais du personnel, ce qui est évidemment malheureux.
Pourtant cette industrie du luxe ne peut vivre que grâce à son artisanat et savoir faire et qui le détient ... la roue tournera toujours !
Chinois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cronovestis.com
filip28
Membre Hyper actif


Nombre de messages : 567
Date d'inscription : 28/01/2016

MessageSujet: Re: Où est passé le rêve horloger ? - Billet    Mar 15 Nov - 21:17

L'industrie en général manque cruellement d'humanité. Que ce soit les boulons, les slips ou les montres... même constat. La soif du pouvoir, de la rentabilité...
Revenir en haut Aller en bas
Tougeworks
Passionné absolu


Nombre de messages : 2938
Localisation : Grenoble / Londres
Date d'inscription : 08/12/2011

MessageSujet: Re: Où est passé le rêve horloger ? - Billet    Mar 15 Nov - 21:29

la passion est une chose, la réalité économique une autre .....

au final c'est le client qui achète et quand il n'achète pas parce que le produit ne correspond pas, l'entreprise doit faire des choix et c'est soit la tête qui saute, soit les pieds sous la sacrosainte théorie de la variable d'ajustement.

Cela fait des années que les choix stratégiques de croissances ne sont basées que sur l'apparence du luxe corroborées par des augmentation de tarifs souvent injustifiées, voila, quand la grenouille se prend pour le boeuf et y croit vraiment elle finit par exploser.

forcément cela va créer des drames humains, mais les objectifs et attentes des dirigeants et de ceux qui financent sont tout autre que ceux des passionnés cela n'a rien à voir on ne peut être juge et partie
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
DrMcBeer
Membre super actif


Nombre de messages : 361
Age : 25
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 14/10/2016

MessageSujet: Re: Où est passé le rêve horloger ? - Billet    Mar 15 Nov - 21:34

Un plaisir à lire, Zen, encore une fois.
Après, de mon petit point de vue, ce n'est pas ce qui attend n'importe quelle entreprise de nos jours ?
Revenir en haut Aller en bas
Manivel
Membre référent


Nombre de messages : 8658
Date d'inscription : 11/11/2009

MessageSujet: Re: Où est passé le rêve horloger ? - Billet    Mar 15 Nov - 22:03

Chinois

Si vous voulez vous donner une idée de l'infini, penchez vous sur le cynisme des actionnaires...

...la fin de notre passion?

...moi ça fait un moment que la passion s'est effritée.

Sinon comme dit plus haut, rien d'inhabituel. Le monde fonctionne sur ces principes.
Le pouvoir et l'argent corrompent l'homme.
Les êtres humains ne se trouvent plus que dans les tributs isolées des forêts vierges ou dans celles des déserts.

Quant a des prix plus bas, un actionnaire vous répondra: "plutôt crever!!!" (je peux l’écrire ça ou je me fais encore virer? A moins que ce soit a cause de la taille de caractère... )
Revenir en haut Aller en bas
ZEN
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 47540
Date d'inscription : 05/05/2005

MessageSujet: Re: Où est passé le rêve horloger ? - Billet    Mar 15 Nov - 22:11

Le groupe ne fait que 540 millions d'euros de profit et vire 700 personnes en un an ... On frise quand même l'inadmissible. Il y avait d'autres solutions intermédiaires même en système capitaliste de libre commerce... Chômage partiel par exemple. Là on va au pire. Moralité, Richemont a réveillé les syndicats suisses et va faire rimer son image avec conflit social.

Il va en falloir des communiqués rassurants pour reconquérir le client !

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
filip28
Membre Hyper actif


Nombre de messages : 567
Date d'inscription : 28/01/2016

MessageSujet: Re: Où est passé le rêve horloger ? - Billet    Mar 15 Nov - 22:12

ZEN a écrit:
Le groupe ne fait que 540 millions d'euros de profit et vire 700 personnes en un an ... On frise quand même l'inadmissible. Il y avait d'autres solutions intermédiaires même en système capitaliste de libre commerce... Chômage partiel par exemple. Là on va au pire. Moralité, Richemont a réveillé les syndicats suisses et va faire rimer son image avec conflit social.

Il va en falloir des communiqués rassurants pour reconquérir le client !  

Je dirais même quand est carrément dedans! Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Jotunn
Passionné de référence


Nombre de messages : 3622
Age : 40
Localisation : Entre le chèvre et le nougat
Date d'inscription : 01/04/2015

MessageSujet: Re: Où est passé le rêve horloger ? - Billet    Mar 15 Nov - 22:42

Les solutions intermédiaires sont peu utilisées de nos jours, on préfère aller vite pour maximiser ses profits et minimiser ses pertes.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
TimeOut
Membre très actif


Nombre de messages : 291
Localisation : IDF
Date d'inscription : 10/09/2014

MessageSujet: Re: Où est passé le rêve horloger ? - Billet    Mar 15 Nov - 23:13

Jotunn a écrit:
Les solutions intermédiaires sont peu utilisées de nos jours, on préfère aller vite pour maximiser ses profits et minimiser ses pertes.

Non, plutot "mutualiser les pertes et privatiser les profits".
C est plus pertinent me semble t il.

T.
Revenir en haut Aller en bas
Manivel
Membre référent


Nombre de messages : 8658
Date d'inscription : 11/11/2009

MessageSujet: Re: Où est passé le rêve horloger ? - Billet    Mar 15 Nov - 23:16

ZEN a écrit:
Le groupe ne fait que 540 millions d'euros de profit et vire 700 personnes en un an ... On frise quand même l'inadmissible. Il y avait d'autres solutions intermédiaires même en système capitaliste de libre commerce... Chômage partiel par exemple. Là on va au pire. Moralité, Richemont a réveillé les syndicats suisses et va faire rimer son image avec conflit social.

Il va en falloir des communiqués rassurants pour reconquérir le client !  

Les actionnaires ont tout pouvoir, y compris sur les gouvernements.
Ils suffit qu'ils se disent que tout va bien entre le champagne, les petits fours, et les péripatétiputes...

On en est la...
Revenir en haut Aller en bas
herge81
Animateur


Nombre de messages : 754
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 18/09/2015

MessageSujet: Re: Où est passé le rêve horloger ? - Billet    Mar 15 Nov - 23:22

excellent post. C'est clair qu'il devait aussi y avoir des autres variables d'ajustement.
Par contre, tout le monde tire aussi sur la stratégie de SG mais peu de personnes louent sa volonté de ne pas licencier à tour de bras, ce sont là des décisions plus en phase avec un capitalisme "horloger" amha...
Je rejoins aussi JP, il y a après des manufactures qui font moins "World Company" et qui proposent des produits très alléchants avec un super RQP et n'abusant pas de communication à outrance: je pense à Vulcain ou Pequignet par exemple...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
 
Où est passé le rêve horloger ? - Billet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La rumeur et l'horloger (Billet)
» Pic de nitrite: passé ou à venir ?
» je ne sais pas se qui c'est passé!
» Passage par la case départ - Ne touchez pas 20 000 euros! :D
» Billet d'avion pas cher pour la relâche s.v.p.?????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: