FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez | 
 

 Où est passé le rêve horloger ? - Billet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Jotunn
Puits de connaissances
avatar

Nombre de messages : 4023
Age : 41
Localisation : Entre le chèvre et le nougat
Date d'inscription : 01/04/2015

MessageSujet: Re: Où est passé le rêve horloger ? - Billet    Mer 16 Nov 2016 - 11:56

TimeOut a écrit:


Non,  plutot "mutualiser les pertes et privatiser les profits".
C est plus pertinent me semble t il.

T.

C'est pas faux. Enfin ça dépend de quel endroit on regarde.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Sym
Animateur
avatar

Nombre de messages : 1216
Age : 40
Localisation : Gap
Date d'inscription : 08/10/2009

MessageSujet: Re: Où est passé le rêve horloger ? - Billet    Mer 16 Nov 2016 - 13:33

J'aimais mieux La Mosbilo compagnie Pleure 2 Au moins il y'avait un peu de fiction.
Revenir en haut Aller en bas
selfautowash3
Membre Actif


Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 06/08/2014

MessageSujet: Re: Où est passé le rêve horloger ? - Billet    Mer 16 Nov 2016 - 13:36

[quote="Arnaud.A"]C'est malheureusement frappant de justesse...

Dans le genre, c'est le discours de Bennahmias au GPHG qui m'a le plus filé la gerbe.
"Dans une interview radio, y'a pas longtemps, quelqu'un a parlé de l'industrie horlogère en disant qu'elle est trop chère. Et je suis allé regardé ce que ça veut dire "chère". Chère par rapport à qui? Chère par rapport à quoi? Ensuite je me suis dit "est-ce que Picasso c'est cher? Est-ce que Rembrandt c'est cher? Est-ce qu'un Chateau Petrus c'est cher? Est-ce qu'une belle automobile c'est cher? Ou cette super sonnerie, c'est cher?" J'ai dit "on se trompe, on est en train de faire une grosse erreur". Si l'industrie horlogère doit baser son succès sur ses prix, on peut tous quitter la salle et on a largement autre chose à faire. Les artisans qui travaillent sur ces projets, les concepteurs, les angleurs, les dessinateurs, les designers, tous ces gens-là sont des gens avec des talents incroyables et qui méritent vraiment le temps de la reconnaissance, qu'elle soit par leur collaborateurs, ou bien par les clients qui à la fin, achètent ce genre de produits. Il est primordial de comprendre que si on regarde la totalité des marques représentées ce soir, je ne crois pas qu'on fasse plus d'un million de montres par an. Nous avons en face de nous 40 millions minimum de clients pour ces produits. [...]"

nous sommes dans l'air du bullshit marketing et des dirigeants hors sol
et ce n'est pas l'apanage du secteur horloger
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
laurentb60260
Membre Hyper actif
avatar

Nombre de messages : 687
Localisation : Chantilly
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: Où est passé le rêve horloger ? - Billet    Mer 16 Nov 2016 - 15:08

Les taux de marge de cette industrie sont indécents et deviennent immoraux. Je pense même qu'il sont supérieurs à un iphone ou un sac vuitton.
Alors c'est sûr que les actionnaires n'approuvent pas l'érosion des ventes.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
plibou
Permanent passionné
avatar

Nombre de messages : 2040
Age : 45
Date d'inscription : 09/05/2005

MessageSujet: Re: Où est passé le rêve horloger ? - Billet    Mer 16 Nov 2016 - 19:43

laurentb60260 a écrit:
Les taux de marge de cette industrie sont indécents et deviennent immoraux. Je pense même qu'il sont supérieurs à un iphone ou un sac vuitton.
Alors c'est sûr que les actionnaires n'approuvent pas l'érosion des ventes.
ça c'est pas certain mock
Revenir en haut Aller en bas
DON
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1503
Localisation : New York, mais ça c'était avant
Date d'inscription : 02/02/2016

MessageSujet: Re: Où est passé le rêve horloger ? - Billet    Jeu 17 Nov 2016 - 13:36

ZEN a écrit:
Le groupe ne fait que 540 millions d'euros de profit et vire 700 personnes en un an ... On frise quand même l'inadmissible. Il y avait d'autres solutions intermédiaires même en système capitaliste de libre commerce...

Voilà ce dont nous parlions il y a plusieurs mois entrain de se réaliser : après le déni, voilà la panique (quand le management est mauvais), et la panique produit erreur sur erreur :

- Virer des compétences brusquement, voilà la pire des solutions pour s'aliéner une main d’œuvre qualifiée... quelles seront les conséquences à long terme ? Attractivité des marques du groupe en baisse durablement - bonjour les lendemains de crise une fois que la reprise sera là... Renforcement de la concurrence - et je ne parle pas des autres groupes Suisses comme SG par exemple - qui aura besoin de ces compétences à l'étranger ou chez des petites structures ou de nouvelles créations d'entreprise dans le secteur (cf. vague de création de nouvelles marques au rapport Q/P très différent et qui cartonnent par rapport aux marques établies)...

- Tenir un double discours aussi flagrant, voilà une sacrée manière de prendre ses clients, ses partenaires et ses salariés pour des imbéciles :
"Nous virons mais nos marques représentent toujours le meilleur de l'horlogerie, tenez, regardez notre partenariat avec la gastronomie (véridique...) comme c'est créatif et tenez, prenez encore quelques petits fours..."
"Nous soldons à 70% nos modèles mais prenez notre dernière nouveauté, et ne soyons pas vulgaire, ne parlons pas d'investissement mais d'émotion horlogère..."
"Vous êtes le cœur de notre marque mais prenez vos affaires et dégagez dans 5 min..."
(on peut continuer encore longtemps)


Zen a écrit:
Quand on dit Piaget, je ne sais malgré tout plus très bien si je vois des nœuds papillons à Genève, des mouvements horlogers extra-plats ou des personnels accablés d'avoir perdu leur emploi.

Moi, je sais que je ne vois aucune Piaget au poignet mais je vois en revanche dans les journaux d'un côté des licenciements et de l'autre des partenariats dont la stupidité pousse à l'indigestion.


Zen a écrit:
J'admire sincèrement ceux qui savent faire semblant et vont expliquer que ces histoires économiques des groupes ne les concernent pas. Qu'eux, ils sont passionnés par les montres, juste les montres et vont continuer à bloguer bras levé devant l'objectif comme si de rien n'était.

Certains ont effectivement une moralité qui doit les rapprocher des rats. Moins sympathiques que Ratatouille mais aussi mielleux que leurs cousins modasses des fashion weeks et aussi indépendants qu'une colonie britannique de la fin du XIXème siècle.


Zen a écrit:
J'aurais honte d'être un ambassadeur d'une marque pareille qui au premier revers balance ce qu'elle présentait comme sa ressource, il n'y a que quelques mois.

Et j'aurais honte d'être leur client.


Zen a écrit:
Il reste au client à réfléchir autrement, à devenir lui-même actionnaire pour qu'au moins à un moment, il ne se sente pas pris pour le dernier des mohicans mais attention, il ne sera que petit porteur et là aussi, il pourrait bien y perdre. Faute de rêve, il n'aura plus qu'à aller voir ailleurs.

Je pense que c'est exactement ce qui est entrain de se passer, c'est une évolution structurelle et majeure qui rejoint ce que nous évoquions dans d'autres sujets concernant le changement de la valeur perçue par le client (concernant un certain nombre de marques installées et dépendantes de certains grands groupes). L'esbroufe marketeuse (je ne nie pas l'importance de la fonction marketing mais je dénonce l'art ostensible de l'esbroufe qui ne leurre plus personne) n'est plus suffisante pour cacher les trous dans les tapisseries de certaines marques.

_________________
"Le moyen d'avoir raison dans l'avenir est, à certaines heures, de savoir se résigner à être démodé" - Renan
Revenir en haut Aller en bas
Eric67
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 5140
Age : 38
Date d'inscription : 02/10/2011

MessageSujet: Re: Où est passé le rêve horloger ? - Billet    Jeu 17 Nov 2016 - 17:50

Nom de dieu, ils déconnent chez Richemont. Shocked Z'ont intérêt à faire un bon SIHH pour se faire pardonner
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
 
Où est passé le rêve horloger ? - Billet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La rumeur et l'horloger (Billet)
» Pic de nitrite: passé ou à venir ?
» je ne sais pas se qui c'est passé!
» Passage par la case départ - Ne touchez pas 20 000 euros! :D
» le père Noël est passé à la maison...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: