FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez | 
 

 Quand le manque de vocabulaire trahit le journalisme horloger ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 47528
Date d'inscription : 05/05/2005

MessageSujet: Quand le manque de vocabulaire trahit le journalisme horloger ...    Mer 30 Nov 2016 - 11:57

Définition de platitude : Caractère de ce qui est plat, banal, médiocre : La platitude du style
En savoir plus sur http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/platitude/61550#Fgt16ZEBazy4Zjd1.99

Citation :
HORLOGERIE: ÉLOGE DE LA PLATITUDE

L’ultraplat, une véritable prouesse gage d'un précieux savoir-faire...

Lire la suite en contradiction avec le titre


En savoir plus sur http://www.gqmagazine.fr/plaisirs/les-montres-gq/articles/horlogerie-eloge-de-la-platitude/48283#jAESdGWI1451gSZh.99


Diable parler de platitude au lieu de planéité...batman clown affraid

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
filip28
Membre Hyper actif


Nombre de messages : 567
Date d'inscription : 28/01/2016

MessageSujet: Re: Quand le manque de vocabulaire trahit le journalisme horloger ...    Mer 30 Nov 2016 - 12:06

Ca me rappelle un vendeur automobile...

"Elle est puissante cette voiture?"

"Aaaa ba oui m'sieur, elle est poussive!"

Mr. Green "elle pousse" qu'il voulait certainement me dire...
Revenir en haut Aller en bas
MisterP
Membre Hyper actif


Nombre de messages : 643
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: Quand le manque de vocabulaire trahit le journalisme horloger ...    Mer 30 Nov 2016 - 12:09

Alors qu'on veut parler d'épaisseur au final Mr. Green

Ce verbiage +/- hasardeux en horlogerie, c'est d'un ridicule...

Entre: les "garde-temps", ceux qui "font l'acquisition", "qui posent une option sur tel modèle", "qui définissent un cahier des charges" --> Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Alecsendri
Membre référent


Nombre de messages : 5492
Age : 46
Localisation : Franche Comté
Date d'inscription : 06/02/2012

MessageSujet: Re: Quand le manque de vocabulaire trahit le journalisme horloger ...    Mer 30 Nov 2016 - 12:24

ZEN a écrit:
Définition de platitude : Caractère de ce qui est plat, banal, médiocre : La platitude du style
En savoir plus sur http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/platitude/61550#Fgt16ZEBazy4Zjd1.99




En savoir plus sur http://www.gqmagazine.fr/plaisirs/les-montres-gq/articles/horlogerie-eloge-de-la-platitude/48283#jAESdGWI1451gSZh.99


Diable parler de platitude au lieu de planéité...batman clown affraid  

Cf: http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/plan%C3%A9it%C3%A9/61377?q=planeite#60970

Planéité, c'est le fait d'être plan, sans aspérité. Là, on voudrait parler plutot de finesse... y compris dans le style...
Revenir en haut Aller en bas
http://mondeetmontres.blog4ever.com/ En ligne
pilàlheure
Membre Hyper actif


Nombre de messages : 619
Date d'inscription : 17/02/2015

MessageSujet: Re: Quand le manque de vocabulaire trahit le journalisme horloger ...    Mer 30 Nov 2016 - 12:56



ah, les finesses de la langues françaises

et c'est vrai que l'épaisseur n'est pas un très joli mot

un anglicisme que j'aime bien : ultrathin


batman

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
keanu666
Membre éminent.


Nombre de messages : 17450
Age : 36
Localisation : sud
Date d'inscription : 10/11/2013

MessageSujet: Re: Quand le manque de vocabulaire trahit le journalisme horloger ...    Mer 30 Nov 2016 - 15:39

La platitude du contenu dans ce cas la...
Incroyable que personne ne soit tombé sur son article avant publication...
Revenir en haut Aller en bas
aiglemarin
Nouveau


Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 21/09/2016

MessageSujet: Re: Quand le manque de vocabulaire trahit le journalisme horloger ...    Mer 30 Nov 2016 - 16:31

je pense que c'est volontaire, car il y a souvent des jeux de mots, dans ce qu'ecrit ce monsieur, le prendre au premier degré, c'est peut etre ne pas etre assez fin, et faire preuve de platitude d'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
hommemega
Passionné de référence


Nombre de messages : 3928
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Quand le manque de vocabulaire trahit le journalisme horloger ...    Mer 30 Nov 2016 - 16:45

aiglemarin a écrit:
je pense que c'est volontaire, car il y a souvent des jeux de mots, dans ce qu'ecrit ce monsieur, le prendre au premier degré, c'est peut etre ne pas etre assez fin, et faire preuve de platitude d'esprit.

fine allusion au néologisme proféré par une de nos ex candidate à l'élection présidentielle sur la grande muraille ...?
Revenir en haut Aller en bas
Milou
Passionné de référence


Nombre de messages : 3344
Age : 63
Localisation : 68
Date d'inscription : 30/01/2011

MessageSujet: Re: Quand le manque de vocabulaire trahit le journalisme horloger ...    Mer 30 Nov 2016 - 16:47

aiglemarin a écrit:
je pense que c'est volontaire, car il y a souvent des jeux de mots, dans ce qu'ecrit ce monsieur, le prendre au premier degré, c'est peut etre ne pas etre assez fin, et faire preuve de platitude d'esprit.



Je partage volontiers cet avis. Je ne connais pas l'auteur de cet article, mais ne prenons quand-même pas tous les journalistes pour des c..s!



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
zidelu
Animateur


Nombre de messages : 936
Localisation : SOL III
Date d'inscription : 11/08/2013

MessageSujet: Re: Quand le manque de vocabulaire trahit le journalisme horloger ...    Mer 30 Nov 2016 - 17:32

Je pense aussi à un effet de style.
Sur la RM 67-01  , il n'y a pas comme une légère erreur de prix dans l'article et de 0 ?
Revenir en haut Aller en bas
Eric67
Puits de connaissances


Nombre de messages : 4707
Age : 38
Date d'inscription : 02/10/2011

MessageSujet: Re: Quand le manque de vocabulaire trahit le journalisme horloger ...    Mer 30 Nov 2016 - 18:09

Le fait d'utiliser le terme "éloge" montre bien qu'il s'agit d'un effet de style. Rolling Eyes
Chinois
Revenir en haut Aller en bas
ZEN
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 47528
Date d'inscription : 05/05/2005

MessageSujet: Re: Quand le manque de vocabulaire trahit le journalisme horloger ...    Mer 30 Nov 2016 - 18:13

Euh dans un univers où le second degré est quasi inexistant... Shit

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
Eric67
Puits de connaissances


Nombre de messages : 4707
Age : 38
Date d'inscription : 02/10/2011

MessageSujet: Re: Quand le manque de vocabulaire trahit le journalisme horloger ...    Mer 30 Nov 2016 - 18:16

C'est un effet de style répandu, de créer des locutions entre "éloge" et un terme à connotation négative: éloge de l'ennui, éloge de la lenteur, éloge de l'anormalité, tout ce qu'on voudra, jusqu'au très célèbre Eloge de la Folie.
On en trouve un sublime exemple ici (en petit deux  yeux ):http://forumamontres.forumactif.com/t200647-iwc-ingenieur-323909-une-revue
flower rendeer jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Scipion
Membre très actif


Nombre de messages : 295
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/08/2012

MessageSujet: Re: Quand le manque de vocabulaire trahit le journalisme horloger ...    Mer 30 Nov 2016 - 20:40

aiglemarin a écrit:
je pense que c'est volontaire, car il y a souvent des jeux de mots, dans ce qu'ecrit ce monsieur, le prendre au premier degré, c'est peut etre ne pas etre assez fin, et faire preuve de platitude d'esprit.


Ca me paraît clair en effet...
Attention à la critique trop rapide.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le manque de vocabulaire trahit le journalisme horloger ...    Mer 30 Nov 2016 - 20:50

Scipion a écrit:
Ca me paraît clair en effet...
Attention à la critique trop rapide.

Si c'est vraiment un effet de style voulu ... Je ne comprends pas l'intérêt de l'article Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le manque de vocabulaire trahit le journalisme horloger ...    Mer 30 Nov 2016 - 20:51

Eric67 a écrit:
C'est un effet de style répandu, de créer des locutions entre "éloge" et un terme à connotation négative: éloge de l'ennui, éloge de la lenteur, éloge de l'anormalité, tout ce qu'on voudra, jusqu'au très célèbre Eloge de la Folie.
On en trouve un sublime exemple ici (en petit deux  yeux ):http://forumamontres.forumactif.com/t200647-iwc-ingenieur-323909-une-revue
flower rendeer jocolor

Tu devrais réclamer des droits ... clown Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
aiglemarin
Nouveau


Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 21/09/2016

MessageSujet: Re: Quand le manque de vocabulaire trahit le journalisme horloger ...    Jeu 1 Déc 2016 - 6:26

En tout cas, ce journaliste aura peut être obtenu, à cette heure, 684 clics supplemetaires ,pour son article, grâce à nous.

IL est peut être la le second degré, la recherche du but.

Le malin!!!!!!!!! pirat
Revenir en haut Aller en bas
ZEN
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 47528
Date d'inscription : 05/05/2005

MessageSujet: Re: Quand le manque de vocabulaire trahit le journalisme horloger ...    Jeu 1 Déc 2016 - 6:55

Assurément de l'intelligencitude ... La platitude de son article reflète bien sa pensée donc. L'éloge de la médiocrité ... A méditer !

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
Arnaud.A
Membre référent


Nombre de messages : 6540
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 15/10/2012

MessageSujet: Re: Quand le manque de vocabulaire trahit le journalisme horloger ...    Jeu 1 Déc 2016 - 9:53

Pour avoir été abonné à GQ au début (et oui, on fait tous des erreurs Mr. Green ), je confirme que le mot "platitude" est très bien choisi mais il aurait dû être mis directement dans le nom du magazine, plutôt que dans le nom d'un article. Le "Gentlemen Quarterly" deviendrait "Platitude Quarterly", et là tout prendrait son sens...

PQ Magazine

Parfait !

Quant à parler de "journalisme horloger", je te trouve quand même bien charitable sur ce coup Zen Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le manque de vocabulaire trahit le journalisme horloger ...    Jeu 1 Déc 2016 - 10:13

Arnaud.A a écrit:
Pour avoir été abonné à GQ au début (et oui, on fait tous des erreurs Mr. Green ), je confirme que le mot "platitude" est très bien choisi mais il aurait dû être mis directement dans le nom du magazine, plutôt que dans le nom d'un article. Le "Gentlemen Quarterly" deviendrait "Platitude Quarterly", et là tout prendrait son sens...

PQ Magazine

Parfait !

Quant à parler de "journalisme horloger", je te trouve quand même bien charitable sur ce coup Zen Mr. Green

Le magazine idéal pour le petit coin ... Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
 
Quand le manque de vocabulaire trahit le journalisme horloger ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Calcule de volume
» questions ,comment gerer l'apres eclosion quand on manque de place
» période des maringouins
» poules qui s'entretuent?
» Le journalisme horloger et ses limites - Billet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: