FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez | 
 

 Edouard Béguelin - Un horloger adepte des complications

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 48846
Date d'inscription : 05/05/2005

MessageSujet: Edouard Béguelin - Un horloger adepte des complications   Ven 03 Fév 2017, 07:54

Edouard Béguelin - Un horloger adepte des complications



Edouard Beguelin. Ce nom ne vous dit probablement rien et pourtant cet horloger de génie qui vécut au Locle y développa dans la seconde moitié du 19ème siècle, d'ingénieux mouvements de chronographes à rattrapante dont celui-ci est l'un des tout premiers exemplaires. Daté à tort de 1890 dans les rares ventes publiques où ses pièces ont été vendues et confondues avec un second calibre plus tardif également de chronographe à rattrapante, le calibre de Béguelin dont la complexité est visible, ignore la pince de rattrapante et y substitue un subtil train de rouage qui se superpose au niveau de la roue de centre et en est totalement indépendant.

Le système est d'autant plus ingénieux qu'il se combine avec la commande par la couronne pour la remise à zéro alors que la rattrapante démarre avec un poussoir indépendant.  Le démarrage de la rattrapante donne lieu à un ballet de déplacement de roue et de bascules qui se rapproche des mécanismes d'automates.

Beguelin eut quelques difficultés à placer ses produits en suisse. La concurrence de Longines et d'Heuer, ainsi que de Valjoux et Lecoultre, Barbezat Baillot (Le Phare) était particulièrement forte et Beguelin n'avait pas leur moyens pour s'imposer d'autant que les chronographes à rattrapante relevaient d'une demande marginale de la clientèle. Il dut par conséquent exporter ses montres et choisit le territoire Nord Américain et la Grande-Bretagne. Connu dans le milieu du chronométrage des courses de chevaux, c'est là qu'il imposa le mieux sa maîtrise des calibres de chronographes à rattrapante. C'était avant l'essor de l'automobile et des courses qui l'accompagnèrent que la recherche de chronographes performants était la plus forte. Trop techniques pour le simple automobiliste, les chronographes Beguelin étaient souvent emboités dans des boites en or de 14 carats ou des boites plaquées or ou encore en argent.

Rares en Europe, souvent très abimés ou en épaves, le faible nombre de pièces qui ont traversé le temps méritent une attention particulière comme tous les chronographes dotés de calibres originaux et qui éloignent les amateurs des rhabillages de mouvements de chronographes plus courants. Les deux roues à colonnes bien visibles attestent de la difficulté d'usinage qui incombe à leur fabrication. Elles sont ici assez simples mais très efficaces.      







La montre va partir quelques semaines pour se faire nettoyer et régler mais l'heure en est déjà très fiable. La mise à l'heure par targette (sous la lunette) est classique pour le marché américain et déroutante pour les européens habitués à une mise à l'heure en levant la couronne. Un tour d'horizon rapide des ventes publiques ne laisse pas voir plus de trois ou quatre pièces de ce type sur les dernières années. La marque disparut au tournant du siècle et ce qui fut exploité jusqu'à la première guerre mondiale et après 1880 sous le nom d'Edouard Béguelin avait été créé par cet horloger passionné qui ne produisit ses montres qu'en petites quantités. Béguelin a imprimé son nom dans la mémoire du Locle comme un horloger de grand talent, inventif et créatif.


Droits réservés - Forumamontres - Février 2017

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
fly back
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 5008
Age : 55
Localisation : ouest
Date d'inscription : 05/09/2006

MessageSujet: Re: Edouard Béguelin - Un horloger adepte des complications   Ven 03 Fév 2017, 11:28

Bonne pioche !

une conception intéressante aux prémices de la rattrapante, en témoigne les élégantes colonnes superposées plates.

Trs tres intéressante !

par contre l'état de surface est bien oxydé!
Revenir en haut Aller en bas
pilàlheure
Animateur
avatar

Nombre de messages : 787
Date d'inscription : 17/02/2015

MessageSujet: Re: Edouard Béguelin - Un horloger adepte des complications   Ven 03 Fév 2017, 13:03



du lourd, encore du lourd !

belle découverte qu'on découvre toujours avec plaisir : merci

quand pourra t-on visité le musée Zen ?

pirat
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud.A
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 7588
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 15/10/2012

MessageSujet: Re: Edouard Béguelin - Un horloger adepte des complications   Ven 03 Fév 2017, 15:26

Génial !
Je trouve l'histoire de ce genre de génie méconnu absolument passionnante et avoir entre les mains le rare héritage qui en a survécu est un vrai privilège !
Merci pour le partage thumleft
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
tartine.74
Animateur
avatar

Nombre de messages : 778
Age : 99
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/06/2010

MessageSujet: Re: Edouard Béguelin - Un horloger adepte des complications   Ven 03 Fév 2017, 15:33

Joli et intéressant... J'attends de voir les photos du calibre nettoyé... thumleft
Revenir en haut Aller en bas
 
Edouard Béguelin - Un horloger adepte des complications
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Edouard Béguelin - Un horloger adepte des complications
» Ecole Charles-Edouard Guillaume
» Patek Philippe représente-t-il toujours le must horloger ?
» Actu: Edouard Louis TISSOT Grand patron horloger honoré
» [Artiste] Edouard LEVE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères :: Forum de discussions sur les montres de poche-
Sauter vers: