FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez | 
 

 A fond sur la nostalgie ! -Billet-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 48323
Date d'inscription : 05/05/2005

MessageSujet: A fond sur la nostalgie ! -Billet-   Mer 15 Mar - 22:55

Bien que très discrètes sur les conséquences de la crise sur elles-mêmes, les grandes maisons horlogères sont au diapason pour resservir des nouveautés à base de design vintage. Le temps a fait oublier que le début des années 70 fut dans l'univers de l'horlogerie, marqué par l'émergence du quartz et la crise pétrolière de 1973 qui mit à sac plus d'un budget avec toutes les conséquences économiques induites par cette situation.

De ces années les quinquagénaires (hé oui ! j'en fais partie) n'ont gardé que ce que la mémoire veut bien enregistrer à savoir les pantalons pattes d'éléphant, les clarks en cuir retourné et les Levis ainsi que des années de jeunesse et d'insouciance. Dans l'esprit des dirigeants des grandes maisons, qui sont pour la plupart des quinquagénaires, la restauration des designs de l'époque est forcément positive. Il faut dire que l'empirisme avec lequel sont gérées les firmes horlogères a pour conséquence encore que ce que pense et ressent le CEO est nécessairement l'incarnation de la vérité et non sa recherche.  

Le contexte de crise crée, c'est bien connu, un besoin de sécurité et se réfugier dans la nostalgie pré-pubère de ses jeunes années est de nature à porter le message de la pérennité de la marque, ce qui est important pour un produit censé traverser les générations.

Tout le monde s'y engouffre y compris des marques qui n'existaient pas dans les années 1970. C'est le cas de Bell & Ross dont chacun pourrait jurer que les montres existaient déjà il y a 50 ans. Les amateurs de montres "vintages" se réjouissent car leurs collections qui ne valaient encore pas grand chose il y a dix ans, voient la cote des montres anciennes grimper au gré des rééditions. Le marché est boulimique et l'imagination sans limite pour produire des vintages "Héritage" en séries limitées de séries elles-mêmes limitées autant qu'il y a de demandes. Evidemment, les grandes maisons prennent un peu de distance avec les versions originales et les compteurs des chronos se rapprochent au point de loucher du seul fait que les calibres d'aujourd'hui sont d'un bien moindre diamètre que ceux d'hier.

Un voyageur du temps débarquant des années 60, ne sera nullement dépaysé à Baselworld en 2017. Il retrouvera dans les vitrines des modèles dont il a déjà l'habitude et pourquoi ne pas se laisser séduire ? Faut-il finalement ou non adhérer à cette nostalgie ?

La montre de style vintage est la démonstration de la fugacité des modes et du fait que les montres sont devenues un produits saisonnier comme les autres. Les produits nous sont sympathiques parce qu'ils nous renvoient à notre jeunesse et ils sont agréables pour les jeunes qui ont le sentiment de participer à ce que fut le bon vieux temps, celui où le Sida n'encombrait pas la relation amoureuse, où les groupes pop sortaient des nouveautés et où le chômage n'était pas une préoccupation quotidienne. "Quel plaisir de découvrir à la radio le dernier tube des Beatles..." Tout le monde joue de cette nostalgie autant les médias que les marchands de savonnettes.

Une montre à l'époque, ce n'était pas un produit de luxe. On l'achetait par besoin pour se faire accompagner dans la mesure du temps. C'était un rapport avec la société, une manière de démontrer qu'on appartenait à celle-ci et que l'on n'en était pas exclu. La montre a bien changé de statut. Un smartphone ou une montre connectée sont aujourd'hui davantage des marqueurs de l'appartenance sociale. La mode, c'est le phénomène Pokemon. Ca dure trois mois puis ça cède la place à autre chose.

La lassitude à l'égard de ces montres vintage gagnera très vite le public parce que l'on ne peut se satisfaire d'avoir en permanence l'œil dans le rétroviseur et parce que la création l'emportera forcément sur la réédition. On achète grâce au net aujourd'hui une montre quasiment de manière instantanée. En quelques minutes, un client est devenu susceptible de débourser plusieurs milliers d'euros pour satisfaire son envie d'être horlogèrement sécurisé. Mais une fois le client rassuré, une fois passée la bouffée nostalgique, il ne restera que le sentiment de porter un instrument désuet.

L'objet sera difficile à revendre car le collectionneur continuera à regarder la version originale et la nostalgie qui aura présidée à l'achat de la réédition se sera transformée en une forme d'indifférence. Les grandes maisons le savent. Cet engouement pour le rétro, il faut s'y engouffrer très vite avant que le soufflet ne retombe. Ressortir Elvis Presley des cartons parle aux quinquagénaires et beaucoup moins aux nouvelles générations. Les Rolling Stones encore vivants n'intéressent guère les moins de trente ans. C'est qu'il en faut de l'énergie pour maintenir à flot la nostalgie. Une Speedmaster sur la lune constamment rééditée plusieurs fois par an, ça se travaille pour parler à toutes les générations et puis la montre repose sur un moment et un évènement forts.

Sans nul doute, il faut veiller à ses propres émotions, celles-là même qui font débourser des milliers d'euros pour une montre. Une montre ne s'achète pas sur un coup de tête sauf à disposer de moyens conséquents pour que la dépense ne soit qu'accessoire. La nostalgie est un très bon support commercial de communication car elle touche à notre affectif commun mais il est plus difficile de changer de montre que de marque de lessive. Les allées de Baselworld seront cette année sans doute parsemées de kleenex...

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
Cedric92
Animateur
avatar

Nombre de messages : 975
Age : 41
Localisation : Île de France
Date d'inscription : 09/03/2014

MessageSujet: Re: A fond sur la nostalgie ! -Billet-   Mer 15 Mar - 23:16

Une différence de taille avec la crise des années 70 : cette époque a vu émerger des modèles totalement innovants et hors norme, qui sont devenus des icônes. La crise d'aujourd'hui débouche sur des resucées vintage dont l'avenir éphémère est bien décrit par Zen.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
laurentb60260
Membre Hyper actif
avatar

Nombre de messages : 677
Localisation : Chantilly dans l'Oise
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: A fond sur la nostalgie ! -Billet-   Mer 15 Mar - 23:35

assez d'accord avec ça :

" la démonstration de la fugacité des modes et du fait que les montres sont devenues un produits saisonnier comme les autres"
" On achète grâce au net aujourd'hui une montre quasiment de manière instantanée"
"il faut veiller à ses propres émotions, celles-là même qui font débourser des milliers d'euros pour une montre"

d'ou l'accumulation, et la revente, le rachat, et la revente ..etc..de certains membres du forum.
C'est un piège l'horlogerie !!
Revenir en haut Aller en bas
numero27
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 142
Date d'inscription : 05/01/2016

MessageSujet: Re: A fond sur la nostalgie ! -Billet-   Jeu 16 Mar - 0:03

Je ne crois pas du tout à cette analyse, moi qui m'interesse pas mal aux guitares electriques je peux vous dire que l'ecrasante majorité des modèles qui se vendent sont des stratocaster ou telecaster chez Fender et des SG Les Paul chez Gibson, soit des modèles qui datent des années 50/60 et qui ont forgé la légende du rock. Et j'aime mieux vous dire que ces 2 grandes marques n'ont pas du tout l'intention de changer leur recette, surtout qu'ils vendent comme des petits pains et que  la plus petite innovation risque d'être soumise à d'acides critique. Alors voilà , on peut effectivement constater que la musique sans instruments a pris une place importante chez les jeunes, (rap/electro etc...) mais la jeunesse ne forme pas un groupe uniforme et avantgardiste,  certains ont le gout des choses du passé, et après tout il ne suffit pas qu'une chose soit nouvelle pour qu'elle soit superieure et efface definitivement ce qui a été fait avant.
Il en est la même chose de tout, du design de meubles , de vetements , de motos ... les créateurs ont un oeil sur le passé y piochent de belles choses , rééditent quand la forme est parfaite, ou créent quand l'inspiration impose une innovation ...
Mais heureusement qu'au niveau design, de manière générale, on est plus dans les années 80/90 qui ont balayé tout ce qui se faisait avant pour mettre en place l'egemonie de l'horreur visuelle à tous les étages, des épaulettes des femmes, des fringues extra larges informes et trop voyantes , des motos au design futuristes degueulasses dans 99% des cas et bien sur des montres à cristaux liquides ...
bref, heureusement qu'on en est venu à sauver du passé ce qui pouvait l'être même si, il est vrai le systematisme du vintage peut apparaitre à force comme de la paresse créative, au moins ça a le merite de pas être trop moche.
"On ne peut avoir constament le regard dans le retro", peut être, mais le fait de regarder l'heure sur un machin à aiguilles fixé à son poignet c'est déjà d'une certaine manière jeter un oeil dans le retro, comme tu le dis beaucoup de gens aujourd'hui se contentent de leur smartphone pour connaitre l'heure. L'horlogerie à donc forcément, son public à tendance légerement réac.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
-Pierre-
Membre très actif
avatar

Nombre de messages : 176
Age : 39
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 05/02/2017

MessageSujet: Re: A fond sur la nostalgie ! -Billet-   Jeu 16 Mar - 0:10

laurentb60260 a écrit:
assez d'accord avec ça :
" la démonstration de la fugacité des modes et du fait que les montres sont devenues un produits saisonnier comme les autres"
" On achète grâce au net aujourd'hui une montre quasiment de manière  instantanée"
"il faut veiller à ses propres émotions, celles-là même qui font débourser des milliers d'euros pour une montre"

Moi aussi je suis d'accord avec ça, c'est pourquoi je lorgne sur des modèles qui ont traversé les âges en évoluant gentillement mais pas trop, sans réédition (Submariner, Speedmaster pro, Navitimer, Royal Oak, Nautilius, ... etc.) Je pense que lorsqu'un modèle est quasi parfait, il n'était pas nécessaire de faire une rupture, puis une réédition, car il continuait à se vendre en tous temps.
Revenir en haut Aller en bas
Toto7583
Nouveau


Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 06/01/2017

MessageSujet: Re: A fond sur la nostalgie ! -Billet-   Jeu 16 Mar - 0:31

numero27 a écrit:

Mais heureusement qu'au niveau design, de manière générale, on est plus dans les années 80/90 qui ont balayé tout ce qui se faisait avant pour mettre en place l'egemonie de l'horreur visuelle à tous les étages, des épaulettes des femmes, des fringues extra larges informes et trop voyantes , des motos au design futuristes degueulasses dans 99% des cas et bien sur des montres à cristaux liquides ...

Oui, enfin ça c'est ton avis, tes goûts, pas une vérité absolue quand même Smile

Puisque tu parles de rock au début de ton post, certains on dit la même chose à propos du jazz, du blues et du rock; quelle vulgarité en comparaison de la bonne vieille musique classique fine et distinguée...
Revenir en haut Aller en bas
dayeskeille
Membre très actif


Nombre de messages : 167
Date d'inscription : 07/12/2016

MessageSujet: Re: A fond sur la nostalgie ! -Billet-   Jeu 16 Mar - 0:34

numero27 a écrit:
Je ne crois pas du tout à cette analyse, moi qui m'interesse pas mal aux guitares electriques je peux vous dire que l'ecrasante majorité des modèles qui se vendent sont des stratocaster ou telecaster chez Fender et des SG Les Paul chez Gibson, soit des modèles qui datent des années 50/60 et qui ont forgé la légende du rock. Et j'aime mieux vous dire que ces 2 grandes marques n'ont pas du tout l'intention de changer leur recette, surtout qu'ils vendent comme des petits pains et que  la plus petite innovation risque d'être soumise à d'acides critique. Alors voilà , on peut effectivement constater que la musique sans instruments a pris une place importante chez les jeunes, (rap/electro etc...) mais la jeunesse ne forme pas un groupe uniforme et avantgardiste,  certains ont le gout des choses du passé, et après tout il ne suffit pas qu'une chose soit nouvelle pour qu'elle soit superieure et efface definitivement ce qui a été fait avant.

Cool

Only a Gibson is good enough! Très bel exemple que tu as utilisé là.

Ils ont essayé. Je maîtrise plus Gibson que Fender alors quand par exemple ils ont sortie leur machin qui s'accorde tout seul où si on va encore plus loin, leurs "cheesecake" ou cavités dans le corps d'une Les Paul... Flop, flop et reflop. Tu as complètement raison de dire que, je résume : L'innovation n'est pas forcément une amélioration et qu'au delà du confort que cela peut procurer, l'utilisateur final n'en veut pas (toujours)

Chinois
Revenir en haut Aller en bas
pyc2025
Membre Hyper actif
avatar

Nombre de messages : 621
Age : 47
Date d'inscription : 11/04/2014

MessageSujet: Re: A fond sur la nostalgie ! -Billet-   Jeu 16 Mar - 0:42

-Pierre- a écrit:


Moi aussi je suis d'accord avec ça, c'est pourquoi je lorgne sur des modèles qui ont traversé les âges en évoluant gentillement mais pas trop, sans réédition (Submariner, Speedmaster pro, Navitimer, Royal Oak, Nautilius, ... etc.) Je pense que lorsqu'un modèle est quasi parfait, il n'était pas nécessaire de faire une rupture, puis une réédition, car il continuait à se vendre en tous temps.

Je vois aussi la persistence de certains modèles anciennement créés comme le résultat d'une sorte de sélection naturelle.
Allez, pour rester dans la musique, la liste des icones horlogères me fait penser à ces septentrionnels "bests of" qui nous ressortent à intervales réguliers toujours les mêmes morceaux  (en changeant l'ordre ou en ajoutant un titre, un inédit mal enregistré).
On garde en mémoire les modèles qui ont sû traverser le temps, et on à tendance à oublier ceux qui n'ont su s'imposer.
Revenir en haut Aller en bas
Vyma
Animateur
avatar

Nombre de messages : 949
Date d'inscription : 30/06/2015

MessageSujet: Re: A fond sur la nostalgie ! -Billet-   Jeu 16 Mar - 2:00

Je pense que les rééditions sont une très bonne chose pour ceux comme moi qui n'aiment pas les montres d'occasions et encore moins les vieilleries des autres. Chinois
Revenir en haut Aller en bas
GEEKOFWATCHES
Puits de connaissances
avatar

Nombre de messages : 4549
Age : 46
Localisation : BRUXELLES
Date d'inscription : 27/01/2010

MessageSujet: Re: A fond sur la nostalgie ! -Billet-   Jeu 16 Mar - 2:08

Vyma a écrit:
Je pense que les rééditions sont une très bonne chose pour ceux comme moi qui n'aiment pas les montres d'occasions et encore moins les vieilleries des autres. Chinois

et aussi le fait que pas mal de ré-éditions sont nettement plus abordables que les originales parfois hors de prix et donc inaccessibles pour certains.
Revenir en haut Aller en bas
hesitation
Membre Actif


Nombre de messages : 135
Localisation : Paris
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: A fond sur la nostalgie ! -Billet-   Jeu 16 Mar - 3:23

J'abonde dans le sens de Zen.

Je peux trouver une néo-vintage sympa, je ne l'achèterai pas. Elle évoque, mais il y a toujours un petit truc qui fait que l'originale a une vérité qui nous échappe (pas de date pour un chronographe...).


Revenir en haut Aller en bas
Cedric92
Animateur
avatar

Nombre de messages : 975
Age : 41
Localisation : Île de France
Date d'inscription : 09/03/2014

MessageSujet: Re: A fond sur la nostalgie ! -Billet-   Jeu 16 Mar - 3:32

Il ne faut pas généraliser : Je trouve que la réédition de la Mark II par Oméga est une réussite, ils ont gardé l'esprit et le design original tout en faisant un bond énorme sur les finirons de la boîte et sur le mouvement :

Originale :



Réédition :

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Petersham
Animateur
avatar

Nombre de messages : 1093
Localisation : London
Date d'inscription : 28/04/2015

MessageSujet: Re: A fond sur la nostalgie ! -Billet-   Jeu 16 Mar - 3:52

il existe de la bonne et de la mauvaise musique, independemment de la date de production. Idem pour le design, et donc les montres...  Certains fétichistes préfèreront les modèles originaux, qu'ils achèteront cher et revendront plus tard encore plus cher (si acheté avec soin) à d'autres fétichistes, et d'autres préfèreront acquérir des rééditions plus abordables, qu'ils prendront plaisir à porter, et qu'ils revendront 25% moins cher si leurs goûts évoluent, à condition d'avoir acquis des rééditions "originales" chez Omega, IWC, Tudor, Breguet, Zenith, Gibson, Fender, Vitra, Cassina...

Une belle rééditions sera toujours plus désirable qu'une infame nouveauté. Et parfois une belle nouveauté, telle la 116500 fonds Blanc, nous redonnera goút à la production actuelle...
Revenir en haut Aller en bas
axluba
Passionné absolu
avatar

Nombre de messages : 2717
Age : 27
Localisation : Toulouse, France
Date d'inscription : 16/09/2011

MessageSujet: Re: A fond sur la nostalgie ! -Billet-   Jeu 16 Mar - 6:19

ZEN a écrit:
La mode, c'est le phénomène Pokemon. Ca dure trois mois puis ça cède la place à autre chose.

affraid affraid affraid affraid Shocked Shocked Shocked y'a confusion avec Pokémon GO là...

Sinon je suis d'accord avec le reste de l'analyse Chinois
Revenir en haut Aller en bas
jacno1977
Membre super actif


Nombre de messages : 355
Date d'inscription : 15/03/2016

MessageSujet: Re: A fond sur la nostalgie ! -Billet-   Jeu 16 Mar - 7:02

numero27 a écrit:
Je ne crois pas du tout à cette analyse, moi qui m'interesse pas mal aux guitares electriques je peux vous dire que l'ecrasante majorité des modèles qui se vendent sont des stratocaster ou telecaster chez Fender et des SG Les Paul chez Gibson, soit des modèles qui datent des années 50/60 et qui ont forgé la légende du rock. Et j'aime mieux vous dire que ces 2 grandes marques n'ont pas du tout l'intention de changer leur recette, surtout qu'ils vendent comme des petits pains et que  la plus petite innovation risque d'être soumise à d'acides critique. Alors voilà , on peut effectivement constater que la musique sans instruments a pris une place importante chez les jeunes, (rap/electro etc...) mais la jeunesse ne forme pas un groupe uniforme et avantgardiste,  certains ont le gout des choses du passé, et après tout il ne suffit pas qu'une chose soit nouvelle pour qu'elle soit superieure et efface definitivement ce qui a été fait avant.
Il en est la même chose de tout, du design de meubles , de vetements , de motos ... les créateurs ont un oeil sur le passé y piochent de belles choses , rééditent quand la forme est parfaite, ou créent quand l'inspiration impose une innovation ...
Mais heureusement qu'au niveau design, de manière générale, on est plus dans les années 80/90 qui ont balayé tout ce qui se faisait avant pour mettre en place l'egemonie de l'horreur visuelle à tous les étages, des épaulettes des femmes, des fringues extra larges informes et trop voyantes , des motos au design futuristes degueulasses dans 99% des cas et bien sur des montres à cristaux liquides ...
bref, heureusement qu'on en est venu à sauver du passé ce qui pouvait l'être même si, il est vrai le systematisme du vintage peut apparaitre à force comme de la paresse créative, au moins ça a le merite de pas être trop moche.
"On ne peut avoir constament le regard dans le retro", peut être, mais le fait de regarder l'heure sur un machin à aiguilles fixé à son poignet c'est déjà d'une certaine manière jeter un oeil dans le retro, comme tu le dis beaucoup de gens aujourd'hui se contentent de leur smartphone pour connaitre l'heure. L'horlogerie à donc forcément, son public à tendance légerement réac.

Ton explication me parle, elle me parle vu que je suis guitariste.
Il est vrai que dans notre monde de la guitare, nous sommes depuis déjà pas mal d'années et me semble t'il pour longtemps, voir pour toujours, dans les modèles historiques. Aujourd'hui, ce n'est pas compliqué, le marché de la guitare ne se fait que sur les modèles emblématiques dont tu parles ... Ce que je regrette d'ailleurs considérablement, je suis très déçu de voir ce monde se rabougrir sur ces modèles.
Dans notre monde musical, ça veut dire qu'il ne se crée plus rien, le rock'n'roll, le blues, le jazz, ne créent plus rien du tout, nous sommes rentrés dans une musique de répertoire, je trouve ça hyper attristant. Voir un gosse jouer sur la guitare de son grand-père l'intro de Little Wing, pour moi, même si c'est sympathique, c'est vraiment un signe que notre musique est morte, d'ailleurs, la guitare, si ça continue, on en parlera plus dans 20 ou 30 ans. Les gosses vont inventer de nouvelles sonorités, ils n'auront plus l'usage de cet instrument, c'est vers ça qu'on va en musique.

Autrement dit, ( pour enfin revenir au sujet, et excuses pour les non-guitaristes ), si tu as raison sur les guitares, j'espère que ta comparaison est dans l'erreur pour les montres, car ce serait la démonstration que ce monde horloger ne peut que faire du commémoratif, qu'il n'y a plus de génie, cette industrie irait donc au mur.

Or ce monde horloger a connu des génies, un Gérald Genta, un designer de légende, dans un autre domaine, pour le management, un homme extraordinaire comme Nicolas Hayek, aujourd'hui encore un grand Monsieur comme Jean Claude Biver.

Je comprends le billet de Zen, j'espère ardemment que l'horlogerie saura se réinventer, le commémoratif, les rééditions, c'est bien gentil, mais c'est pas l'avenir non plus.
Revenir en haut Aller en bas
numero27
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 142
Date d'inscription : 05/01/2016

MessageSujet: Re: A fond sur la nostalgie ! -Billet-   Jeu 16 Mar - 9:16


Je ne serai pas aussi catégorique Jacno... on avait enterré le blues rock il y a belle lurette et puis sont arrivé les white stripes puis les black Keys et ils ont tarté tout le monde avec des riffs simples et efficaces que personne avait pondu ... on avait enterré la brit pop depuis longtemps quand on a vu débarquer les libertines , Frantz Ferdinand les arctic monkeys et ils ont foutu une claque à tout le monde , on avait rnterré la folk depuis longtemps et il y a eu des mecs comme devendra banhart , beiruth , arcade dire ... ils se sont tous à leur manière inscrit dans une tradition musicale des années 60 , mais impossible de dire d'eux qu ils remettaient des vieilles recettes ...

Bref quand je vois la dernière Omega seamaster coaxiale , je vois juste les meilleurs du design ancien et de l'evolution de la technique moderne , au final, cette montre je la trouve cool et si j'avais le fric je la prendrai ...
j'arrive pas à être emballé devant une Richard Mille bien plus prestigieuse et novatrice , je salut le travail mais ça m'excite autant qu'une purée de céleri brocoli ...
Je fais partie de ce public qui a un œil dans le rétro , j'essaye de lutter un peu contre ça et avec l'âge étrangement je suis plus ouvert à la nouveauté car il est toujours dommage de passer à côté de la beauté sur un malentendu ... mais les richard mille , ça risque pas , c'est juste moche .
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Milou
Passionné de référence
avatar

Nombre de messages : 3610
Age : 64
Localisation : 68
Date d'inscription : 30/01/2011

MessageSujet: Re: A fond sur la nostalgie ! -Billet-   Jeu 16 Mar - 18:59

numero27 a écrit:



j'arrive pas à être emballé devant une Richard Mille bien plus prestigieuse et novatrice , je salut le travail mais ça m'excite autant qu'une purée de céleri brocoli ...


Je trouve ta remarque concernant la purée céleri brocoli très insultante pour ce monument de la gastronomie française. Je suis sur que j'aurai le courage de la gouter un jour Wink

Revenir en haut Aller en bas
Chonum
Membre Hyper actif
avatar

Nombre de messages : 625
Age : 47
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Re: A fond sur la nostalgie ! -Billet-   Jeu 16 Mar - 20:07

Oui j'ai acheté une VPH36000 uniquement car la a386 est très difficile à trouver.
Et en fait, hormi le fait qu'elle soit parti rapidement en SAV, je crois que je ne vais pas m'attacher à elle.
Mes autres montres sont des "originales" et elles sont infiniment plus attachantes.

Ils faut que les Suisses fassent les icônes de demain. Qu'ils soient créatifs comme ils l'ont été dans les années 70 durant une crise autrement plus grave que la "crisette" actuelle.

Faire par exemple comme Glashuette qui sort vraiment de beaux modèles.
Revenir en haut Aller en bas
Roseau
Animateur
avatar

Nombre de messages : 998
Age : 57
Localisation : Non merci, jamais entre les repas...
Date d'inscription : 24/12/2011

MessageSujet: Re: A fond sur la nostalgie ! -Billet-   Ven 17 Mar - 7:00

Personnellement, je pense que toute technologie humaine connaît un âge d'or "indépassable".

Quelques exemples musicaux :
Les meilleures guitares Fender Stratocaster sont antérieures aux années 80 (même si des avancées technologiques ont vu le jour ultérieurement, ex : les Floyd rose).
Les meilleures cymbales - Zildjian - idem (même si les techniques de production ont continué à évoluer).
Les clavecins Ruckers du 17ème siècle constituent l'apogée de cet instrument.
Les violons Stradivarius etc.

Pour les montres "grand public" : les années 1940, 50, 60 et 70 ont constitué à mon sens un âge d'or, alliant excellence technologique (est-il besoin de citer des marques ?) et créativité.

Pour moi, la sagesse serait de l'admettre et de continuer à produire religieusement les modèles de légende, en essayant juste d'optimiser les détails qui peuvent l'être, sans mettre en péril l'équilibre magique atteint lors d'un état de grâce.
Je trouve les évolutions de ces modèles mythiques, tels que Submariner, Explorer et autres (désolé, seuls des exemples Rolex me viennent à l'esprit) de moins en moins réussies, car s'éloignant du point d'équilibre atteint il y a plusieurs décennies.

Au risque d'en choquer certains, je pense qu'il ne sert à rien d'essayer d'innover à tout prix dans le design des montres mécaniques : la véritable innovation réside dans les montres connectées, à quartz etc.

L'innovation n'est pas une fin en soi : il faut trouver l'équilibre entre conservatisme (des éléments réussis) et évolution (des points insatisfaisants).
Revenir en haut Aller en bas
jacno1977
Membre super actif


Nombre de messages : 355
Date d'inscription : 15/03/2016

MessageSujet: Re: A fond sur la nostalgie ! -Billet-   Ven 17 Mar - 8:38

Roseau a écrit:
Personnellement, je pense que toute technologie humaine connaît un âge d'or "indépassable".

Quelques exemples musicaux :
Les meilleures guitares Fender Stratocaster sont antérieures aux années 80 (même si des avancées technologiques ont vu le jour ultérieurement, ex : les Floyd rose).
Les meilleures cymbales - Zildjian - idem (même si les techniques de production ont continué à évoluer).
Les clavecins Ruckers du 17ème siècle constituent l'apogée de cet instrument.
Les violons Stradivarius etc.

Pour les montres "grand public" : les années 1940, 50, 60 et 70 ont constitué à mon sens un âge d'or, alliant excellence technologique (est-il besoin de citer des marques ?) et créativité.

Pour moi, la sagesse serait de l'admettre et de continuer à produire religieusement les modèles de légende, en essayant juste d'optimiser les détails qui peuvent l'être, sans mettre en péril l'équilibre magique atteint lors d'un état de grâce.
Je trouve les évolutions de ces modèles mythiques, tels que Submariner, Explorer et autres (désolé, seuls des exemples Rolex me viennent à l'esprit) de moins en moins réussies, car s'éloignant du point d'équilibre atteint il y a plusieurs décennies.

Au risque d'en choquer certains, je pense qu'il ne sert à rien d'essayer d'innover à tout prix dans le design des montres mécaniques : la véritable innovation réside dans les montres connectées, à quartz etc.

L'innovation n'est pas une fin en soi : il faut trouver l'équilibre entre conservatisme (des éléments réussis) et évolution (des points insatisfaisants).

La comparaison avec la guitare, et les instruments de musique traditionnels, faudrait pas qu'elle s'avère trop pertinente, ça voudrait dire la fin proche des montres. Car s'agissant de la guitare, pour être dans le milieu, c'est un domaine dont le marché est en hyper crise, se réduisant comme peau de chagrin, les causes sont multiples, mais surtout la musique ne se fait plus comme avant. Le bon vieux riff à la guitare, incontournable auparavant, aujourd'hui, on a des succès, de plus en plus souvent, sans qu'on entende le moindre crissement de guitare, le moindre accord, le moindre riff.

Le creuset de la nostalgie pour fabriquer des montres et les vendre, c'est un peu l'inquiétude du billet de Zen, il me semble. Les Rolling Stones par exemple, ça parle pas tant que ça à des moins de 30 ans. Il est vrai que promouvoir des montres sur ces icônes, c'est visé une clientèle âgée, c'est pas forcément un bon choix pour l'avenir.

C'est oublié les jeunes, les rolling stones pour les moins de 25 ans, ça cause pas, pour les moins de 20 ans, je connais plein de jeunes qui connaissent à peine, j'ai même eu la surprise d'être livré d'une guitare par le gars d'UPS, je lui dit en rigolant, c'est la telecaster de Keith Richard des Stones, il me répond, c'est qui ces types ?

Le monde horloger doit penser à vendre des montres et pour ce faire, il faut amener les plus jeunes en s'en équiper.

Pour ma part, même si j'aime pas trop cette marque, je trouve la communication de Hublot bien faite. Hublot cible une clientèle jeune et sport, or je vois des Hublot sur des poignées de jeunes de moins de 30 ans, ( ils ont de la chance, car s'offrir une montre dans ces prix à 25 ou 30 piges, comme dirait l'autre, ils ont déjà réussi leurs vies ). Le design et les matériaux de ces montres vont bien à des sportifs, quitte à cette clientèle en vieillissant vienne à des choses plus  classiques.

Il me semble que le néo vintage ne doit pas cannibalisé les vitrines, ce serait risqué, en tout cas, il y a quand même de l'espoir, il faut souhaiter qu'on trouve d'autres marques comme Hublot, plus abordables aussi pour amener à elle des tout jeunes à acheter le produit montre. Ensuite, si le marché se porte bien, tous les styles cohabitent, ce n'est pas un souci.
Revenir en haut Aller en bas
Rocca
Membre super actif


Nombre de messages : 341
Date d'inscription : 20/02/2016

MessageSujet: Re: A fond sur la nostalgie ! -Billet-   Ven 17 Mar - 9:21

Plutôt que de « vintage » je parlerais de style.
Et en horlogerie c’est comme partout ailleurs : les styles passés reviennent quelques décennies plus tard, avec une belle régularité. C’est vérifiable dans tous les domaines : bagnole, mobilier, vêtements, objets usuels : voyez le style actuel des petits robots de cuisine complètement « sixties » ou même années ’50.
Ce qui me désole plutôt c’est de voir dans des modèles horlogers « vintage » toujours le même moteur, le bon vieux ETA 2892 ou dérivé greffé dans tout un ensemble de boîtiers de marques différentes. Ou alors du chinois dans les plus bas de gamme.
Les vraies Omega des années 70 avaient au moins leurs jolis calibres maison cuivrés avec le col de cygne. Si j’achète une Lamborghini c’est pas pour avoir dedans un moteur Lambda.
C’est là que je situerais le problème, plutôt que dans le style lui-même, ça c’est de la mode… qui se démode très vite. Et puis faut vendre, c’est aussi une donnée essentielle.
Revenir en haut Aller en bas
numero27
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 142
Date d'inscription : 05/01/2016

MessageSujet: Re: A fond sur la nostalgie ! -Billet-   Ven 17 Mar - 9:51

En parlant de jeunes , puisque finalement l'avenir de l'horlogerie (comme du reste) dépend d'eux, je me souviens d'avoir entendu récemment un prof d'un collège de zep dire que les gamins étaient globalement infoutus de lire l'heure sur une montre a aiguille ... partant de la c'est pas très rassurant pour la suite ... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Vyma
Animateur
avatar

Nombre de messages : 949
Date d'inscription : 30/06/2015

MessageSujet: Re: A fond sur la nostalgie ! -Billet-   Ven 17 Mar - 15:50

numero27 a écrit:
En parlant de jeunes , puisque finalement l'avenir de l'horlogerie (comme du reste) dépend d'eux, je me souviens d'avoir entendu récemment un prof d'un collège de zep dire que les gamins étaient globalement infoutus de lire l'heure sur une montre a aiguille ... partant de la c'est pas très rassurant pour la suite ... Mr. Green


En même temps il y a l'heure partout.Qui a réellement besoin d'une montre? Incompréhensible
Revenir en haut Aller en bas
shinken
Membre Hyper actif
avatar

Nombre de messages : 742
Date d'inscription : 12/07/2015

MessageSujet: Re: A fond sur la nostalgie ! -Billet-   Ven 17 Mar - 18:01

Roseau a écrit:

Je trouve les évolutions de ces modèles mythiques, tels que Submariner, Explorer et autres (désolé, seuls des exemples Rolex me viennent à l'esprit) de moins en moins réussies, car s'éloignant du point d'équilibre atteint il y a plusieurs décennies.

L'innovation n'est pas une fin en soi : il faut trouver l'équilibre entre conservatisme (des éléments réussis) et évolution (des points insatisfaisants).

Le probleme de rolex pour citer que celui-là, c'est que pour justifier l'injustifiable (la monté en prix) la maison doit y rajouter des éléments "luxe" comme par exemple la céramique, de l'acier exotique, du verre saphir dont les reflet peuvent vous empêcher de lire l'heure sous certaine conditions s'il n'est pas traité à mort à l'antireflet ou un bracelet de plus en plus léché sinon le client se sentira entubé. Conséquence, on se retrouve avec une montre aussi conflictuel qu"clef à molette" finement gravé et incrusté de diamants recouvert de graisse noir.

Chez les japonais comme seiko par exemple certain modèle plus récent deviennent graduellement de plus en plus emblématique: turtle, SKX, military, grand seiko..... À l'autre bout du spectre j'ai cru que le mouvement 51 de Swatch deviendrait une icone, mais non... Du coté cristaux liquide la triatlon de timex en amérique et son équivalent en europe et en asie, la G-shock sont là pour rester aussi, elles sont déjà des monuments à part entière. Il y en à d'autres encore, même vostock y met sa contribution.

Bon bref l'innovation est toujours-là et continue son petit bonhomme de chemin, mais elle n'est plus suisse.
Revenir en haut Aller en bas
numero27
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 142
Date d'inscription : 05/01/2016

MessageSujet: Re: A fond sur la nostalgie ! -Billet-   Ven 17 Mar - 20:57

Assez d'accord avec Roseau concernant Rolex qui de retenues en innovations pataudes s'est pas mal ringardisée. Ce qui est marrant c'est de constater que parallèlement à ça Tudor réussi 100 fois mieux à faire vivre son héritage avec sa gamme Black bay , Ranger etc , leur design apparaît beaucoup plus sexy aux yeux d'un public jeune, meme au niveau com c'est parfait ...


Dernière édition par numero27 le Ven 17 Mar - 21:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
 
A fond sur la nostalgie ! -Billet-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» A fond sur la nostalgie ! -Billet-
» Nourriture poissons de fond
» Photo fond noir
» decorer vitre du fond d'aquarium recifal
» cichlidé nettoyeur de fond

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: