FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez | 
 

 Actu: «Swiss made», aux origines d’un label controversé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 49404
Date d'inscription : 05/05/2005

MessageSujet: Actu: «Swiss made», aux origines d’un label controversé   Mar 28 Mar - 0:10

Citation :
«Swiss made», aux origines d’un label controversé

L’historien Pierre-Yves Donzé, fin connaisseur de l’industrie horlogère, revient sur la naissance du «Swiss made». Et notamment sur le rôle du gouvernement colonial de Hongkong désireux, en 1967, d’«assainir la situation"


Depuis le début de l’année, le label «Swiss Made» a reçu de nouvelles règles. De Shenzhen à Berne, «Montres Passion» a enquêté sur les origines et le destin d’un label qui demeure controversé.


Pendant près d’un demi-siècle, l’Ordonnance réglant l’utilisation du nom «Suisse» pour les montres a eu un effet régulateur essentiel sur l’industrie horlogère suisse et mondiale. L’analyse de documents historiques conservés aux Archives fédérales permet de mettre en lumière une réalité qui n’est pas (seulement) celle de la protection des savoir-faire helvétiques. Et aussi d’expliquer les raisons du choix de certains critères techniques (50% de la valeur du mouvement fabriqué en Suisse, habillage non inclus) retenus en 1971.


La première nécessité: produire à l’étranger

Après la Seconde Guerre mondiale, les entreprises horlogères suisses sont confrontées à la concurrence de fabricants de montres américains, et bientôt japonais. Ces derniers lancent sur le marché des produits fabriqués en masse, et donc bon marché. La réglementation du cartel horloger (dit Statut horloger), progressivement mis en place en Suisse au cours des années 20 et 30, empêche notamment les horlogers helvétiques de délocaliser à l’étranger des activités à faible valeur ajoutée (assemblage final des montres, fabrication des pièces de l’habillage). Or c’est précisément la stratégie adoptée depuis les années 50 par Timex (Etats-Unis) pour s’imposer comme la plus grande entreprise horlogère du monde, suivie peu après par d’autres sociétés.

Les grandes manufactures suisses voient dès lors dans l’internationalisation de leur production un moyen de renforcer leur compétitivité. Elles font pression sur les autorités fédérales et obtiennent la libéralisation progressive de leurs activités entre 1961 et 1965. Dans un premier temps, elles passent commandes de boîtes et de cadrans à de petites entreprises de Hongkong. La nécessité d’obtenir des pièces de qualité amène alors la Fédération suisse des associations de fabricants d’horlogerie (FH) à signer un accord de coopération technique avec la Federation of Hong Kong Industries (1966).



Lire la suite

https://www.letemps.ch/economie/2017/03/28/swiss-made-aux-origines-dun-label-controverse

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
Carabiniere
Membre très actif
avatar

Nombre de messages : 280
Age : 47
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: LABEL SWISS MADE   Mer 2 Aoû - 4:24

Le saviez-vous qu'une montre labellisée "Swiss Made" peut avoir la quasi-totalité de ses composants provenant d'Asie? Le "Swiss Made" selon la loi "Swissness" actuelle,est considérée comme "Swiss Made" la montre:
1.Dont le mouvement est suisse,c'est-à-dire,qui a été assemblé en Suisse,qui a été contrôlé par le fabricant en Suisse,et qui est de fabrication Suisse pour 50% au moins de la valeur de toutes les pièces constitutives,mais sans le coût de l'assemblage.
2.Dont le mouvement est emboîté en Suisse,et
3.Dont le contrôle final par le fabricant a lieu en Suisse.A l'origine ce label "Swiss Made" est une bonne chose.Il vise à protéger et à promouvoir un savoir-faire et des valeurs suisses qui sont un gage de qualité partout dans le monde.Malheureusement en pratique c'est une mascarade monumentale qui,au final trompe le consommateur.En clair la loi "Swissness" veut dire que la majorité des montres d'entrée et de milieu de gamme labellisées "Swiss Made" ont leur boîtier,cadran et bracelet fabriqués en Asie et ont un mouvement dont la majorité des composants vient de l'étranger.La loi stipule que 50% au moins de la valeur de toutes les pièces constitutives du mouvement doit provenir de Suisse mais en terme de nombre de composants la proportion est plutôt de l'ordre de 20%.
Pour un mouvement mécanique il s'agit essentiellement du balancier,du spiral,du ressort de barillet et des rubis.Le prix de ces pièces,fabriquées au tarif de la main-d'oeuvre suisse,dépassent facilement la barre légale des 50%.
!!ATTENTION!!
Oui mais en 2017 y'a la nouvelle loi! Le 1er janvier 2017 la nouvelle loi "Swissness" vient renforcer les critères d'attribution.Elle stipule que 60% au moins du prix de revient d'une montre dans son ensemble (et non seulement de son mouvement) soient effectués en Suisse.Il faut également que la construction mécanique et le prototypage des modèles et des mouvements soient effectués en Suisse.En ce qui concerne les montres mécaniques ce n'est pas cette nouvelle loi qui va changer grand-chose car le prix du mouvement suisse et de la main-d'ouvre permettra aisément d'atteindre les 60% requis.En revanche pour les montres à quartz ça se complique.Il faudra qu'une bonne partie de l'habillage de ces dernières soit fabriquée en Suisse pour répondre aux exigences de la nouvelle loi.Comble de l'histoire...une montre à quartz "Swiss Made" sera plus suisse qu'une montre mécanique.
Quelqu'un a-t-il pensé à dire à ceux qui ont acheté une montre suisse ces dernières années qu'elle deviendra chinoise au 1er janvier 2017 ? On pense faire les choses un peu différemment.Les montres "Swiss Made" sont réputées et appréciées dans le monde pour leur grande qualité.Nous l'avons vu,ce n'est pas la fabrication suisse qui rend ces pièces uniques puisque une grande majorité des composants provient d'Asie.Mais quoi alors ? La vraie valeur ajoutée de la Suisse c'est de savoir orchestrer comme nul autre des talents suisses et étrangers,d'avoir des exigences élevées en matière de qualité et d'esthétique et de savoir créer du patrimoine et des marques prestigieuses auxquelles le monde entier a envie d'adhérer.
Horlogerie suisse:Une qualité irréprochable,un design fort et des talents internationaux magistralement orchestrés.
Revenir en haut Aller en bas
 
Actu: «Swiss made», aux origines d’un label controversé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mobilisation générale pour le «Swiss made»
» (ACTU) Le Swiss Made en question.
» Actu: L’étrange «Swiss Made» d’une marque mexicaine
» le label «Swiss made» doit être rendu plus crédible
» Faut-il exiger du Swiss made une fabrication 100 % Suisse ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: