FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez | 
 

 Saga : RXW Comex 1000gauss double red etc - Partie I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Saga : RXW Comex 1000gauss double red etc - Partie I   Lun 23 Juil - 10:49

Pro-lex Comex 1000Gauss double red big crown


Introduction en images :
















Ensuite :

Il n'est pas facile d'aborder ce sujet de la façon la plus impartiale et la moins polémique possible, tant il est brûlant.

C'est ce que je vais néanmoins essayer de faire, partant de l'idée que seule la connaissance approfondie d'un sujet permet de se faire une opinion, le pire étant de faire comme s'il n'existait pas. Ensuite, il est rare que tout soit simple, et nécessairement des opinions divergentes et même antagonistes subsisteront : j'espère simplement qu'elles seront un peu plus fondées après la lecture de cette revue.
Dit autrement, j'essaie d'apporter une pierre au débat, ne me la balancez pas sur la tête SVP.

Vous me pardonnerez également mon coté parfois un peu provoc', c'est dans ma nature et je vis avec, cela permet d'aller juste un peu plus loin, voir ce qui se passe derrière la barrière. Et puis à défaut d'avoir un esprit scientifique, j'essaye d'être assez systématique.

Ainsi, dans mon autre passion, la littérature, quand je m'attaque à un auteur j'ai tendance à tout lire, y compris la correspondance et même les nanards.

Par exemple dans Stendhal il y a le Rouge et le Noir, assez connu si ce n'est apprécié :



Et puis aussi le Rose et le Vert, beaucoup moins diffusé ( et même vraiment raté, AMHA) :



Mais bon, je l'ai lu quand même : c'est un peu cette démarche que j'essaye d'appliquer à l'horlogerie.

Une dernière demande : lisez moi jusqu'au bout, et réagissez après. Pas avant, ou au milieu, parce que j'ai essayé de coller une argumentation là dedans. Parce que l'on sait que comme ici via Pro-Lex je touche à Rolex, ce domaine est éminément passionnel sur un spectre très varié , du plus graveleux au pur admirateur platonique …





Maintenant que j'ai pondu mon préambule et que j'ai du mal à m'en dépatouiller, il faut vraiment se lancer.

Voilà le plan que je vais essayer d'adopter :

1 : présentation de la dite montre, au regard des manifestes sources d'inspiration

2 : différentes réflexions sur la notion d'hommage, de fake, de culture japonaise et/ou chinoise, bref du bordel qui s'ensuit

3 : comparaison avec une Rolex 16700

4 : cerise sur le gâteau




1 La montre, au regard des manifestes sources d'inspiration

Dès le premier regard, elle paraît familière. Pas étonnant, c'est un cocktail de quasiment tout ce qui peut rendre une Rolex vintage désirable.

Par quoi commencer ?

Bon, la boite : on dirait une big crown de 6510





Le cadran 3/6/9 : Explorer ?



L'aiguille des secondes en forme d'éclair : Milgauss ?



La mention COMEX et les aiguilles mercedes : 5513 Comex ?



Double red :



Plexi comme un tropic 19 :



Bon c'est vrai qu'en COMEX c'est un peu lourd et ça déborde :



C'est donc un vrai poudding, un concentré de Rolex vintage. Après ce constat, réfléchissons donc un peu.



2 : Différentes réflexions sur la notion d'hommage, de fake, de culture japonaise et/ou chinoise, bref du bordel qui s'ensuit

Tout d'abord, qui est donc Ken Sato, le fondateur de Pro Lex, qui deviendra Ken Trading puis RXW (Rocks Solid Watch) ?

Le voici :



Il se définit lui même dans ses différents et parfois éphémères sites comme un grand admirateur de l'histoire de l'horlogerie, avec la volonté de reprendre et d'en regrouper les forces …

Ainsi il a tout seul dans son coin recréé une montre mythique qui a l'époque n'intéressait pas encore grand monde, la Marina Militare :



Montre si bien faite que c'est la seule pour laquelle Panerai agira en justice, alors même qu'à ce moment elle n'existait pas dans sa propre gamme …

On me faisait remarquer que dans la culture japonaise la notion de copie est réellement un hommage, sans avoir la connotation péjorative de notre civilisation occidentale.

Onretrouve donc ici une notion, celle de fusion, qui s'avère être également bien occidentale et même suisse, celle ci.

Ainsi Jean Claude BIVER, CEO de Hublot, déclarait à la Presse (Blog des Montres 21 mai 2007) :



J’aime marier les opposés, le chaud et le froid, le blanc et le noir, le masculin et le féminin, etc. Donc faire en quelque sorte la « fusion » des oppositions. Dès lors on apporte une certaine tension (source de séduction et d’identité) à l’ensemble. Une tension née de la « fusion » des matières par exemple (caoutchouc et or rouge, ou or rouge et céramique, etc), mais aussi plus généralement la « fusion » de la Tradition (de 400 ans d’histoire) et des « Visions » (le futur infini). Or cette « fusion » n’avais jamais été définie dans l’horlogerie et encore moins choisie comme concept existentiel. Alors l’idée de le définir et de la choisir comme message (ou concept existentiel) de la marque Hublot ne pouvait que déboucher sur l’ouverture d’une nouvelle manière d’interpréter la Tradition.

Ne retrouve t'on pas chez lui la passion qui anime Ken Sato ? En allant plus loin ne marchent'ils pas sur les même chemins ?

Voici également comment un de nos amis américain de MWR qualifiait cette montre, dans un curieux raisonnement anglo-français (Tito) :

Because to quote Antoine de Saint Exupery: "La perfection est atteinte non quand il ne reste rien à ajouter, mais quand il ne reste rien à enlever," which to us non-cheese eating surrender primates translates to: "You know you've achieved perfection in design, not when you have nothing more to add, but when you have nothing more to take away."
So, sit still for a minute and meditate on that thought. If we apply that principle to the Subpro, we could say "take out the COMEX logo... then the Milgauss influence... the Mercedes hands... then the Explorer 1 dial... then the... and the... and finally the.. hairs on your wrist?" Personally, I admire the fact that this watch can both be goofy and serious at the same time.
And this is a serious watch. Quality-wise, I'd say it can give Tudors a run for the money. Heck it's even better than a Rolex 5513 Sub!


En disant cela il ouvre une porte intéressante, qui m'avait également été signalée : ainsi Rolex pour ainsi dire se copie lui même avec la gamme Tudor, dans laquelle on trouve comme motorisation, oh surprise, de l'ETA 2824 2, tout comme dans la subpro ! J'avais été étonné de la présence du stop seconde, d'ailleurs. Combien de montres actuelles possèdent elles cette motorisation ? Ce n'est pas de la bouze chinoise.

Pour mémoire le 2824 2 :







Et pour continuer avec Ken Sato, oui toujours dans la même inspiration il a fait un modèle s'inspirant d'un prototype Rolex dont ont ne sait pas vraiment s'il a existé : c'est le Zerographer, chronographe à un poussoir motorisé par une lemania vintage :





Vous en connaissez beaucoup, vous, de chronographe moderne avec une motorisation ancienne comme cela, et qui ne coute pas 4000 euros ?

Oui, ce gars aime manifestement l'horlogerie

Il a aussi produit le Hummer, et pose comme argument de vente l'analogie avec une arme à feu :





Ca j'aime déjà beaucoup moins.

Et puis quand on va gratter sur ebay, on trouve ceci :



J'aime plus du tout : on est dans la copie directe, certes avec le marquage RXW, mais ou est l'amour de l'horlogerie la dedans ?

J'en ai conclu que Ken Sato devait être comme un très grand nombre d'habitants de cette planète, complexe et paradoxal. Il aime sûrement l'horlogerie et se fait plaisir avec des modèles comme ma subpro M Type : je vois mal l'intérêt économique de s'emm*rder à reproduire tous ces détails d'initiés, quand on sait le cout de développement, même en Asie, de chaque pièce spécifique. Pareil pour le Zerographer et son lemania. Ensuite il faut bien vivre, et il y a de la production alimentaire, comme le Hummer pour le marché US, et puis de la copie directe de Rolex de base comme le Daytona montré ci dessus. Sans doute fabriqué en Chine, sur les même machines que les autres fake directs de la concurrence, et avec la notion de Pro Lex qui ressort subitement des oubliettes, alors que la marque en elle même a disparu depuis plusieurs années ( à prendre avec précautions, car je ne suis pas sûr de ma source, il n'y a pas le tiret entre pro et lex, et l'utilisation de la couronne ?) A moins que RXW soit lui-même copié…:



Vous me direz, il y a aussi du polo ici, mais tout le monde en fait :



Et d'ailleurs Hublot souffre lui aussi de la contrefaçon, signe que cette notion de fusion est bien réelle, si elle vaut le coup d'être copiée... :



Ah, revenon à Ken Sato, j'oubliais un autre vrai/faux proto :





Que dire alors, arrivé à ce stade : que oui, j'aime énormément cette RWC Comex Milgauss double red etc parce qu'elle est vraiment too much, super condensé collector de tout ce qui fait vibrer à juste titre les amateurs de Rolex vintage à longueur de post et de forum, aussi parce que c'est une excellent montre au quotidien qui ne craint rien, et puis j'assume mes propres contradictions en la portant à coté de pièces plus spécifiquement reconnues, comme le Chronomètre Souverain de François Paul Journe, ouf j'ai fini ma tirade :



Et j'avoue que le coté provoc' m'amuse aussi.

Par contre, pour tenter de rester le plus scientifique possible, voici une comparaison exhaustive avec un modèle Rolex, ceci afin de parler de choses tangibles, et de sortir de l'appréciation générale et de l'a peu près qui peut découler de l'affect .


Dernière édition par le Lun 23 Juil - 11:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Saga : RXW Comex 1000gauss double red etc - Partie II   Lun 23 Juil - 10:50

3 : comparaison avec une Rolex 16700

Pourquoi une 16700 et pas un autre modèle ? Et bien tout simplement parce c'est la seule que j'ai sous la main.

Vue générale, pour l'impression d'ensemble, les observateurs avisés remarqueront que ces montres diffèrent sur un assez grand nombre de points :







Il n'y a pas le même marquage sur les lunettes.





Le cadran de la 16700 est un effroyable fouillis, avec cette aiguilles GMT supplémentaire, qui soyons honnête, sert très peu au quotidien, et cet abominable cyclope qui déséquilibre tout. L'aiguille des secondes de la 16700 est également bêtement droite.



La couronne de la 16700 est marqué par deux moches épaulements, et frappé du prétentieux logo Rolex , alors que celle de la RXW se contente d'une sobre croix suisse, sans moches épaulements



De même le cadran de la 16700 mentionne un trist "swiss", alors que celui de la RXW est bien plus précis avec son "auto swiss move", qui plus est bicolore :





Le fond : tristement nu pour la 16700, alors que la RXW aborde fièrement son COMEX 2000 :





Un bracelet en acier pour la nage sous marine, avec une extension pour mettre sur le scaphandre, et des maillons élégamment dessinés sur la boucle pour la RXW, contre un simple bracelet en peau batracienne, sans aucun doute pseudo étanche du fait de son origine amphibie, mais rien n'est moins sÜr pour la Rolex :





Une vraie garantie ProLex pour la RXW, alors que celle la Rolex est en blanc ! :





Et pour finir en beauté, il s'avère que la boite de la 16700 est une vulgaire copie chinoise, alors que celle de la RXW est une véritable Pro Lex !





Etes vous convaincus maintenant ?



4 : cerise sur le gâteau

J'en ai acheté une deuxième, bien plus Milgauss que la première, avec un bout de petite seconde rouge, l'étonnante lunette graduée jusqu'à 6 dont personne n'a pu vraiment me dire à quoi elle servait, et puis surtout c'est une vraie Pro-Lex de première génération, celle la …




En conclusion, merci de d'avoir suivi mes élucubrations jusqu'ici, et je terminerai sobrement par une interrogation, basée sur mes souvenir de cours de latin en 5e :

Pro-lex, on ne pourrait pas le traduire par "Pour la Loi", ou "Partisan de la Loi" ?

On reste rêveur.

Tout ne serait il pas dans tout, et réciproquement ? La connaissance ne précède t'elle pas l'essence ? Et quelle est la diférence entre un pigeon ?



Revenir en haut Aller en bas
oystercult
Membre très actif
avatar

Nombre de messages : 230
Localisation : Dans tes rêves
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: Saga : RXW Comex 1000gauss double red etc - Partie I   Lun 23 Juil - 12:03

Arrggh...
Quelle revue Ed.
Les implications philosophiques dépassent le cadre quotidien et transcendent la notion même d'originalité.

Pro-Lex? Moi je dis "avant la Loi", comme Pro-phase (état cellulaire de commencement) ou Pro-totype, ou Pro-Fessore (avant la fessée? ou avant le Faiseur?)...

A poursuivre devant un sushi...Chinois, bien sûr!

Ce qui est sûr, c'est que ta revue m'a donné envie d'avoir une zéro-grapher (l'écrivain du néant)

Amicalement
oystercult
Revenir en haut Aller en bas
PIFPAF
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 5342
Age : 39
Localisation : parc de sceaux, avec les écureuils, dans le maquis...
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Saga : RXW Comex 1000gauss double red etc - Partie I   Lun 23 Juil - 23:44

Très déstabilisant de voir quelqu'un faire avec autant de talent l'apologie du Fake (vous remarquerez la majuscule)... yeux
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bashfr.org/?sort=latest , www.paraletpiped.info/10.ht
fairface
Pilier du forum


Nombre de messages : 1617
Localisation : Antibes
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: Saga : RXW Comex 1000gauss double red etc - Partie I   Sam 28 Juil - 4:58

Je ne suis pas convaincu, pour moi c'est de la copie, quant a la comparaison de l'esthétique des 2 montres, t'es sûr que le cadran de la Rolex est plus chargé? moi je dirais le contraire mais bon, c'est un point de vue...
Revenir en haut Aller en bas
Dynamo
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 7029
Localisation : Paris
Date d'inscription : 05/05/2005

MessageSujet: Re: Saga : RXW Comex 1000gauss double red etc - Partie I   Ven 7 Sep - 4:55

Complément avec la comparaison de la Pro-lex et RXW subpro serie Limité Comex


Cadrant
Pro-lex serie Comex :
- Logo Comex "Cx"+ écriture blanche Pro - Lex + Automatic + SUBPRO en Rouge
- COMEX dans cartouche blanc + 660 ft = 200m en blanc + 1000 Guass


RXW Serie Comex :
- Logo Comex "Cx" + écriture blanche R.X.W + Solide Perpetual + + SUBPRO en Rouge
- COMEX dans cartouche blanc + 660 ft = 200m en blanc + 1000 Guass


Source d'inspiration du cadrant : Rolex Submariner 6200, 6538 et 5510 avec un cadrant de type Explorer, le COMEX dans cartouche blanc est inspiré (et sous licence) des montre s Rolex fournis par la comex a ces plongeurs (5513, 5514 - expérimental, SD 1665, 1680, ect.........)


image d'une Rolex Submariner 6200 (credit andrea @ http://www.vintagerolexforum.com/ )

image d'un cadrant 16800 phase II comex (credit crocodileman @ http://www.vintagerolexforum.com/ )

Mouvement

Pro-lex : ETA 2824

(credit PATRICK @ http://www.watchbus.com)

RWC : ETA 28XX selon certaine source c'est un 2824 et d'autres sources c'est 2892

Boite
La boite de la Prolex est légèrement plus épaisse et les boites son légérement différant pour qu'il n'y ait pas interpolraité entre les pièces de bouts des barcelets. La boite est en Iinox 316L. L'inspiration des boites est les Rolex/Tudor Submariner Big Crown : Rolex submariner 6200, 6538 et 5510 et Tudor 7824.

(credit Anonymous (prince912) @ http://www.vintagerolexforum.com/ )

(credit DrStrong @ http://www.vintagerolexforum.com/ )


image d'une RXW Subpro Comex avec lunette type S (credit Dynamo)

Lunette :
Les deux type de Lunette pour la Pro-lex et RXW, elles sont en plexi (bakelite) et lumineuse.

Type M : Milgauss

L'inspiration de la lunette est la Milgauss 6541 qui furent crée pour le CERN.

(credit Anonymous (prince912) @ http://www.vintagerolexforum.com/ )

Type S : submariner

L'inspiration est issus des 1er submariner comme les 6200

(credit http://bjsonline.com/ )

Aiguilles
L'inspiration de l'aiguile des seconde est la Milgauss 6541, les minutes et heurs sont des aiguilles mercedes classique sur les submariner.



(credit http://bjsonline.com/ )

Pro-lex serie Comex :
La pointe de l'aiguille des seconde est rouge


RXW Serie Comex :
La pointe de l'aiguille des seconde est argenté comme le reste de l'aiguile


Gravure du fond

Pro-lex serie Comex :

(credit PATRICK @ http://www.watchbus.com)


RXW Serie Comex :


Différentes variantes

Pro-lex serie Comex :

(credit PATRICK @ http://www.watchbus.com)
On remarque les inscriptions du cadrant - Gravure du fond qui est que comex et l'aiguille des secondes

RXW Serie Comex :

On remarque les 2 types de lunette interchangeable : type M et Type S

Dynamo
Revenir en haut Aller en bas
gregorypons
Animateur
avatar

Nombre de messages : 804
Age : 109
Localisation : Genève-Paris-Neuchâtel et toute la planète horlo
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Saga : RXW Comex 1000gauss double red etc - Partie I   Ven 7 Sep - 5:45

.

Pour moi, à ce niveau de kitsch, ce n'est plus du fake, c'est presque de l'art, et ça en devient presque rigolo dès qu'on a rituellement posé une (hypocrite) condamnation morale sur cet ignoble faussaire...

A ce niveau de kitsch, ça en devient sublime, et presque quintessentiel : il faut saluer en l'honorable Ken Sato un virtuose du pastiche et un alchimiste du transformisme. Hélas, l'artiste finit par en faire trop, au point de nous mettre mal à l'aise, entre rire et nausée...

A ce niveau de kitsch et de multiplication des citations, ce type de montre devrait cependant interpeller les marques : l'honorable Ken Sato a parfaitement capté une demande inassouvie et il y répond à la place des marques, ce qui n'est pas bien – mais elles n'ont qu'à faire leur boulot et donner à leurs clients ce qu'ils attendent : des couronnes non protégées, des lunettes en bakélite, des cadrans double red ou des aiguilles Milgauss (c'est fait, preuve que Rolex a plus d'antennes marketing qu'on l'imagine)...

Je serais tenté d'applaudir parce que ça ne fera vendre une seule montre de moins à Rolex. Je serais tenté d'applaudir quand je vois un client de Journe s'amuser avec une telle montre (c'est pour moi révélateur). Je serais tenté d'applaudir parce que ce genre de pastiche peut réveiller les marques et les obliger à mieux se tenir.
Mais je ne le ferais pas parce que je devine, derrière l'honorable Ken Sato, de gros bataillons d'horribles pompeurs et d'infâmes décalqueurs, tous prêts à nous inonder de simulacres, de mauvaises copies et de gerbants remakes, qui finiront par nous dégoûter des montres, qu'elles soient anciennes ou modernes...

.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.businessmontres.com
Dynamo
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 7029
Localisation : Paris
Date d'inscription : 05/05/2005

MessageSujet: Re: Saga : RXW Comex 1000gauss double red etc - Partie I   Ven 7 Sep - 6:09

Lecture complémentaire pour pouvoir décoder

- http://www.vintagesubmariner.com/
- http://www.redwatches.com/
- http://www.rumiz.it/
- http://doubleredseadweller.com/
- http://www.watchkiller.com/
- http://www.uhrwald.de/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Saga : RXW Comex 1000gauss double red etc - Partie I   Ven 7 Sep - 6:13

Ahh.....

J'attendais ce moment, je savait que Dyn' ne pouvait que relever ce gant, jeté ailleurs: Prolex vs RXW, Alien vs Predator...

Bien sûr, Gregory, qu'à ce niveau ce n'est plus du "fake", c'est de l'art et surtout de la sociologie.

Un concentré des doxa barthesiennes.
Non Barthez ne fait pas de la plongée avec des montres oranges, doxa c'est du grec et c'est Roland Barthes et ses "Mythologies" que j'évoque, que j'invoque.

Une magnifique mise en abîme de nous même, carpochronophiles compulsifs et, parfois, roloboys (comme si ça ne suffisait pas!)

Merci Ed et Merci Dyn' de nous faire nous pencher sur nous même.

H3
Revenir en haut Aller en bas
gautier
Animateur Chevronné
avatar

Nombre de messages : 1457
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: Saga : RXW Comex 1000gauss double red etc - Partie I   Ven 7 Sep - 6:57

Sans être aussi littéraire qu'H3, il me semble à la lecture de ce post que si Ken Sato voulait juste faire de l'argent il ferait des fake à 5$.

Alors que là, il y met des mouvements de qualité mais crée un Fake tellement caricatural que ça ne peut être qu'une sorte de provocation ; en gros j'ai l'impression que ça le fait bien marrer.....

Dans l'automobile, c'est un peu ce que fait PGO avec la Porsche 356 : une réplique pour les amoureux qui n'ont pas les moyens de la vraie.

Mais peut être que ces modèles "copie" vont se faire une place à eux, rien qu'à eux, non ?
Revenir en haut Aller en bas
syrreau
Membre très actif
avatar

Nombre de messages : 279
Age : 49
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Saga : RXW Comex 1000gauss double red etc - Partie I   Ven 7 Sep - 8:05

d'accord avec H3.
De plus ce type semble avoir une démarche singulière,qu'on ne peut comparer avec de vulgaires contrefacteurs:il est remarquable,au sens le plus plein du terme.
nous avons besoin des marginaux.


et il semble s'amuser,alors....
l
Revenir en haut Aller en bas
 
Saga : RXW Comex 1000gauss double red etc - Partie I
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saga : RXW Comex 1000gauss double red etc - Partie I
» Revue :saga de la RXW Pro-Lex Comex milgauss double red etc
» double rouge
» La royale suite 95 double!!!Photos bas p.1
» Monter une double rampe de neons sur mon aqua d'origine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: LES RUBRIQUES DE FORUMAMONTRES :: Revues, Vidéos, Photographies, Fiches pratiques...-
Sauter vers: