FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez | 
 

 Billet: Quand Omega réussit mieux le nato que la montre elle-même !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
DON
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1552
Localisation : New York, mais ça c'était avant
Date d'inscription : 02/02/2016

MessageSujet: Billet: Quand Omega réussit mieux le nato que la montre elle-même !   Lun 17 Juil 2017, 09:46

Alors que Tudor avait réussi pratiquement un sans-faute depuis plusieurs années, l'année 2017 n'a pas été son meilleur cru : choix pour le moins hasardeux d'ambassadeur et réactions mitigées pour la sortie de la Black Bay Chrono. Omega a en revanche réussi un bon début d'année 2017 avec les sorties - entre autres - de montres certes inspirées par le passé mais en les actualisant avec le calibre co-axial dont les derniers modèles (master co-axial) représentent une nette évolution et un saut qualitatif par rapport aux premiers modèles (le 2500 par exemple) qui pouvaient paraître sur le plan mécanique davantage comme un rafistolage en greffant une technologie prometteuse sur un ancien calibre.

Il y a quelques jours, Omega a présenté sa énième édition limitée, après avoir organisé un traditionnel buzz pour chauffer l'esprit des amateurs de cette très belle marque (et nous sommes nombreux), avec "The Commander's Watch". Tadam :



Les médias horlogers qui ne jouissent que d'une indépendance toute relative doivent - on peut le supposer - s'ingénier à lui trouver un quelconque intérêt pour faire semblant de justifier les frais en communication d'Omega/SG. Alors... le moins qu'on puisse dire c'est d'abord un joli nato, ceux d'Omega sont d'ailleurs très sympathiques et confortables. Voilà pour le(s) point(s) positif(s).

Les points négatifs semblent aller de soi et plutôt que d'énumérer un à un ce qui ne va pas, on devrait parler de la beauté globale d'une montre, une notion quelques fois un peu oubliée. Plus on développe l'amour pour les belles montres, plus on va dans le détail. Ce qui paraissait auparavant comme anecdotique devient le centre de l'attention. J'en parlais avec un grand amoureux et professionnel des belles montres : qu'il est dommage qu'à certaines occasions des clients et des clients potentiels se mettent à perdre un peu de vue la globalité au profit d'un ou deux détails d'une montre pour finir par acquérir une montre globalement moins jolie mais qui remplissait 1 ou 2 cases dans les détails. Sur FAM aussi, cela arrive souvent : "jolie cette plongeuse mais je n'aime pas les aiguilles snowflakes", "sympa ce chrono mais pourquoi ont-ils inséré la date ?", etc...

Évidemment, chacun a ses préférences et un détail rédhibitoire peut bloquer un achat (ou le justifier face à un vendeur) et il est normal d'avoir ses exigences au regard de l'investissement. Néanmoins, le pendant de l'augmentation de la connaissance horlogère - notion relative évidemment - c'est la perte de vue de la globalité, et c'est presque naturel. En entreprise, dans l'enseignement supérieur, tout est fait pour transformer les individus en spécialistes : en marketing bidule, en comptabilité trucmuche, en recherche sur les pattes de papillons amazoniens... Organisez un meeting avec des spécialistes dans chaque domaine et il ne sera pas étonnant de voir le plus souvent un dialogue de sourds s'installer, sauf si au moins une personne (de préférence le responsable/directeur/patron...) dispose de la hauteur de vue nécessaire pour avoir la "big picture" et tracer une route permettant l'atteinte de l'optimum dans la réalisation du projet final.

Quand on regarde la Seamaster "The Commander's Watch", on peut douter des compétences du manager/commandant (ou du commandeur en l’occurrence) pour proposer une montre qui serait autre chose qu'une énième édition limitée. Quelques-uns doivent se dire dans certains groupes : "des éditions limitées, encore des éditions limitées, toujours des éditions limitées et le monde horloger sera sauvé". Pour ma part - et je ne suis pas le seul - je crois que les éditions limitées à presque 10,000 exemplaires finissent par lasser. Le prix du numéro gravé sur le fond de boite et la couleur spécifique de tel détail sur la montre semble totalement disproportionné. L'idée de l'exclusivité d'une édition limitée est totalement noyée sous le nombre. Et il est inutile de parler des éditions limitées qui sont suivies peu après par de nouvelles rééditions limitées...

Pour information, les réactions sont quasiment unanimes dans le sous-forum Omega : [news] Nouvelle Omega Commander Bond Série limitée

Alors, cette "The Commander's Watch" mérite-t-elle le piloris ? Mon avis personnel est qu'elle a pour principal intérêt de nous montrer qu'un ensemble de détails plutôt réussis et assemblés dans un même boitier ne donne pas nécessairement une belle montre. CQFD.

_________________
"Le moyen d'avoir raison dans l'avenir est, à certaines heures, de savoir se résigner à être démodé" - Renan
Revenir en haut Aller en bas
fredperry63
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 7561
Age : 39
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 31/10/2014

MessageSujet: Re: Billet: Quand Omega réussit mieux le nato que la montre elle-même !   Lun 17 Juil 2017, 10:00

Avec le recul, elle n'est pas moche cette montre, mais, pas belle non plus "Léa". clown

Ce qui blesse c'est effectivement la série limité à 7000 et quelques. et le prix.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Necro
Membre super actif


Nombre de messages : 477
Date d'inscription : 24/12/2015

MessageSujet: Re: Billet: Quand Omega réussit mieux le nato que la montre elle-même !   Lun 17 Juil 2017, 10:03

Cela dit on peut aussi trouver agaçant de faire 30 lignes de belles théories philosophiques juste pour une montre, certes au goût discutable, mais c'est pas non plus une montre polonaise finie dans une grange.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mister N
Membre éminent.
avatar

Nombre de messages : 13071
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: Billet: Quand Omega réussit mieux le nato que la montre elle-même !   Lun 17 Juil 2017, 10:09

Moi je suis admiratif !

Omega a réussi là où Tudor s'est vautré lamentablement !

Donc je ne peux qu'applaudir des deux mains à ce somptueux NATO qui est de la même largeur que l'entrecornes de la montre.

Ça mérite le respect et la grande maison Tudor ferait bien d'en prendre de la graine

Wink


Ps : j'espère que Christopher Ward ne va pas attaquer Omega pour plagiat Smile
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
DON
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1552
Localisation : New York, mais ça c'était avant
Date d'inscription : 02/02/2016

MessageSujet: Re: Billet: Quand Omega réussit mieux le nato que la montre elle-même !   Lun 17 Juil 2017, 10:19

Necro a écrit:
Cela dit on peut aussi trouver agaçant de faire 30 lignes de belles théories philosophiques...

Si certains peuvent trouver agaçant de lire quelques lignes d'un billet sur une montre ratée, j'imagine qu'en lisant les quelques 630 pages surchargée en théories philosophiques de la Critique de la raison pure de Kant ils doivent prendre quelques cachets...

La montre n'est pas hideuse mais elle est un assemblage de détails - qui pris séparément ne sont pas horribles - dont le résultat laisse à désirer. C'est ce que j'ai écrit en conclusion du billet.

_________________
"Le moyen d'avoir raison dans l'avenir est, à certaines heures, de savoir se résigner à être démodé" - Renan


Dernière édition par DON le Lun 17 Juil 2017, 10:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jezza_06
Animateur
avatar

Nombre de messages : 1112
Age : 31
Localisation : Nice
Date d'inscription : 12/10/2016

MessageSujet: Re: Billet: Quand Omega réussit mieux le nato que la montre elle-même !   Lun 17 Juil 2017, 10:20

J'oublie quand même pas que fin 2016 pour vente en 2017 est sortie la Pelagos LHD, qui a été très bien accueillie, une vrai réussite, largement plus que cette Bond Commander (je parle de l’accueil).

Tudor n'a pas fait que des faux pas en 2017 j'ai l'impression... non ?
Revenir en haut Aller en bas
http://Manchesterdevils.com En ligne
Mister N
Membre éminent.
avatar

Nombre de messages : 13071
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: Billet: Quand Omega réussit mieux le nato que la montre elle-même !   Lun 17 Juil 2017, 10:22

Necro a écrit:
Cela dit on peut aussi trouver agaçant de faire 30 lignes de belles théories philosophiques juste pour une montre, certes au goût discutable, mais c'est pas non plus une montre polonaise finie dans une grange.

C'est ironique ?



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
DON
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1552
Localisation : New York, mais ça c'était avant
Date d'inscription : 02/02/2016

MessageSujet: Re: Billet: Quand Omega réussit mieux le nato que la montre elle-même !   Lun 17 Juil 2017, 10:26

Jezza_06 a écrit:
Tudor n'a pas fait que des faux pas en 2017 j'ai l'impression... non ?

Non, évidemment tout n'est pas noir ou blanc chez Omega ou Tudor mais disons que Tudor peut décevoir de temps en temps au même titre qu'Omega et d'autres fois l'une ou l'autre peut nous réserver de belles surprises ou, à défaut de véritables surprises, de belles et solides réalisations.

_________________
"Le moyen d'avoir raison dans l'avenir est, à certaines heures, de savoir se résigner à être démodé" - Renan
Revenir en haut Aller en bas
fredperry63
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 7561
Age : 39
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 31/10/2014

MessageSujet: Re: Billet: Quand Omega réussit mieux le nato que la montre elle-même !   Lun 17 Juil 2017, 11:14

Mister N a écrit:
Moi je suis admiratif !

Omega a réussi là où Tudor s'est vautré lamentablement !

Donc je ne peux qu'applaudir des deux mains à ce somptueux NATO qui est de la même largeur que l'entrecornes de la montre.

Ça mérite le respect et la grande maison Tudor ferait bien d'en prendre de la graine

Wink


Ps : j'espère que Christopher Ward ne va pas attaquer Omega pour plagiat Smile

C'est pas faux, je n'en reviens toujours pas de ce nato Tudor
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Manivel
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 9068
Date d'inscription : 12/11/2009

MessageSujet: Re: Billet: Quand Omega réussit mieux le nato que la montre elle-même !   Lun 17 Juil 2017, 11:19

Je coince sur le cadran blanc pour ma part, mais sinon je le trouve assez sympa. Gaie et coloré.
Je pense qu'un cadran liquid metal bleu aurait été plus judicieux. Ou un soleillé.

Le nato est effectivement superbe.

Pour le prix, je m'attendais a un truc astronomique. Certes c'est pas donné par rapport a la standard, mais on ne peut pas parler pour autant d'excès majeure par rapport a ce que pratiquent d'autres marques.
Elle est juste "trop chère" ce qui de nos jours devient presque une exception.
Revenir en haut Aller en bas
Lomaing
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 6885
Date d'inscription : 21/02/2014

MessageSujet: Re: Billet: Quand Omega réussit mieux le nato que la montre elle-même !   Lun 17 Juil 2017, 11:38

C'est marrant parce que moi je trouve pas que ce soit une montre ratée. Pas fan de ce modèle à la base, là je lui troue un côté original et des couleurs fraîches.
Côté esthétique donc, on est dans le subectif donc je trouve dur de parler de "ratage".
Côté technique, rien de nouveau, on est sur un mouvement Omega avec la technique Omega, à priori plutôt qualitatif aussi non?

Après je fais abstraction du prix et de la notion d'éditions limitées car je ne suis pas spécialiste Omega (pour la bonne raison que les nombreuses éditions différentes de chaque modèle m'ont perdu huhu :p)
Revenir en haut Aller en bas
blastula
Membre Hyper actif


Nombre de messages : 520
Date d'inscription : 03/01/2016

MessageSujet: Re: Billet: Quand Omega réussit mieux le nato que la montre elle-même !   Lun 17 Juil 2017, 13:33

Lomaing a écrit:
je lui troue un côté

Vu comme ça, c'est plus un plaisir qu'une corvée. Incompréhensible

Sur le sujet, ce n'est une réussite ni globalement, ni dans les détails, preuve que le Diable s'y cache. Chinois
Revenir en haut Aller en bas
maxoudad
Membre super actif
avatar

Nombre de messages : 475
Age : 44
Date d'inscription : 01/06/2017

MessageSujet: Re: Billet: Quand Omega réussit mieux le nato que la montre elle-même !   Lun 17 Juil 2017, 14:16

Pourquoi ce besoin systématique de comparer Tudor et Omega ??

Ces deux marques ne jouent pas dans la même cour : prix moyen 50% supérieur chez Omega, 700 000 montres/an d'un côté et 200 000 de l'autre, une histoire Tudor quasi inexistante contre le leader mondial du marché jusqu'en 1975, 2mds de CA contre les scories de celui de Rolex...

Franchement quel point commun ?

Quel intérêt de comparer Omega à ce qui reste au mieux un tremplin vers Rolex et au pire une sous-marque ?

Hors du net horloger, personne ne connaît Tudor et personne n'en veut. Omega vend plus de la seule Speedmaster en une année que Tudor ne fabrique de montres...
Revenir en haut Aller en bas
Trantor
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 58
Localisation : Avennes, Belgique
Date d'inscription : 02/06/2016

MessageSujet: Re: Billet: Quand Omega réussit mieux le nato que la montre elle-même !   Lun 17 Juil 2017, 14:22

Quelque part, quasi toutes les formes et combinaisons de couleur possibles ont été faites.
Les plus belles, associées aux mouvements les plus intéressants, sont devenues des icônes.

Les marques sont obligées de lancer des tendances différentes pour renouveler l’intérêt de la clientèle et la demande.
Cette montre-ci en fait partie, elle ne restera pas dans les esprits et dans les collections.
Revenir en haut Aller en bas
Rocca
Pilier du forum


Nombre de messages : 1623
Date d'inscription : 20/02/2016

MessageSujet: Re: Billet: Quand Omega réussit mieux le nato que la montre elle-même !   Lun 17 Juil 2017, 15:21

Je m'attendais à un prix totalement délirant, mais ce n'est pas le cas : 4700 EUR sur le site de la marque.
Bon OK c'est cher par rapport au chrono à 4900 EUR…
Mais elle est semble-t-il livrée en plus avec un beau bracelet acier.
Je vais pas me précipiter, je préfère d'autres modèles chez Oméga, mais ça peut plaire.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Stefou
Membre Actif


Nombre de messages : 114
Age : 27
Localisation : Lille
Date d'inscription : 09/07/2016

MessageSujet: Re: Billet: Quand Omega réussit mieux le nato que la montre elle-même !   Lun 17 Juil 2017, 18:41

maxoudad a écrit:
Pourquoi ce besoin systématique de comparer Tudor et Omega ??

maxoudad a écrit:

Quel intérêt de comparer Omega à ce qui reste au mieux un tremplin vers Rolex et au pire une sous-marque ?

Pourquoi ce besoin systématique de comparer à Rolex  ?? clown Mr. Green clown

Je la trouve pas mal cette n-ième variation. Mais bon, faut arrêter de s'enflammer pour un NATO tressé en 15 sec sur une machine ...
Revenir en haut Aller en bas
fdm44
Membre éminent.
avatar

Nombre de messages : 20003
Age : 51
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: Billet: Quand Omega réussit mieux le nato que la montre elle-même !   Lun 17 Juil 2017, 22:41

maxoudad a écrit:
Pourquoi ce besoin systématique de comparer Tudor et Omega ??

Ces deux marques ne jouent pas dans la même cour : prix moyen 50% supérieur chez Omega, 700 000 montres/an d'un côté et 200 000 de l'autre, une histoire Tudor quasi inexistante contre le leader mondial du marché jusqu'en 1975, 2mds de CA contre les scories de celui de Rolex...

Franchement quel point commun ?

Quel intérêt de comparer Omega à ce qui reste au mieux un tremplin vers Rolex et au pire une sous-marque ?

Hors du net horloger, personne ne connaît Tudor et personne n'en veut. Omega vend plus de la seule Speedmaster en une année que Tudor ne fabrique de montres...

Totalement d'accord, Tudor est toujours une sous-marque de Rolex pour ce qui me concerne, c'est d'ailleurs bien souvent l'argument cité par les acheteurs de cette marque qui disent avoir finalement acheté une Rolex sans qu'elle en porte la marque, une montre avec un cahier des charges Rolex, un historique lié à Rolex et des mouvements d'ingénierie Rolex.

Pour revenir à cette Omega, je déteste les NATO, ces bouts de tissus militaro-cheapo-branchouillo-hype qui auraient dû rester aux bras des militaires et qui sont une honte pour les montres qui leur sont associées, sauf rares exceptions dont cette montre ne fait pas partie.

En dehors de ce premier point négatif, si les détails esthétiques pris séparément un par un n'ont effectivement rien de choquant, l'ensemble est très indigeste pour ce qui me concerne, cette plongeuse en maxi série limitée Mr. Green est vraiment un magnifique raté esthétique total Mr. Green Shocked Evil or Very Mad .

Personnellement, je ne porterais pas cette montre même si on me la donnait, y compris pour les activités à risque pour lesquelles je préfère même avoir ma G-Shock au poignet plutôt que cet épouvantail horloger criard et sans saveur affraid !
Revenir en haut Aller en bas
Milannimes
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 7228
Localisation : Nîmes, France
Date d'inscription : 18/03/2012

MessageSujet: Re: Billet: Quand Omega réussit mieux le nato que la montre elle-même !   Mar 18 Juil 2017, 06:55

Et bien moi, je l'aime bien cette petite répudiée...


Revenir en haut Aller en bas
Othon
Membre super actif
avatar

Nombre de messages : 489
Date d'inscription : 20/01/2009

MessageSujet: Re: Billet: Quand Omega réussit mieux le nato que la montre elle-même !   Mar 18 Juil 2017, 06:59

maxoudad a écrit:
Pourquoi ce besoin systématique de comparer Tudor et Omega ??

C'est une km'rolade (un mélange de dédain, d'insulte, et de pédance) qui vise à systématiquement dénigrer Omega.
Parce que la marque a souvent été mise en comparaison avec Rolex, ce qui n'est pas irrationnel au vu les volumes de production, des tarifs et surtout de son histoire (Puis les séries limitées de Speed n'ont d'égale que les combinaisons cadrans-bracelets-lunettes-métaux de Daytona ou de Datejust).

Pour la Seamaster je n'aime pas.
Je n'ai jamais accroché alors que c'est un des plus beaux design de boite sport-chic : tout en courbes avec ses anses-lyres…
Elle mériterait un lifting des aiguilles, du cadran et de la lunette ; avec un bracelet acier moins vilain pour la SM 300 standard.

AMHA.
Revenir en haut Aller en bas
Rocca
Pilier du forum


Nombre de messages : 1623
Date d'inscription : 20/02/2016

MessageSujet: Re: Billet: Quand Omega réussit mieux le nato que la montre elle-même !   Mar 18 Juil 2017, 07:29

La seule vraie Seamaster c'est la 300 de 1957.
Omega ne s'y est pas trompé puisqu'ils la ressortent dans leur catalogue, pas mal d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
balibalo
Puits de connaissances
avatar

Nombre de messages : 4792
Age : 52
Localisation : lacanau
Date d'inscription : 06/10/2009

MessageSujet: Re: Billet: Quand Omega réussit mieux le nato que la montre elle-même !   Mar 18 Juil 2017, 07:31

le nato c'est la plaie des montres ...ca devrait être interdit ...que fait macron?

Neutral
Revenir en haut Aller en bas
DON
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1552
Localisation : New York, mais ça c'était avant
Date d'inscription : 02/02/2016

MessageSujet: Re: Billet: Quand Omega réussit mieux le nato que la montre elle-même !   Mer 19 Juil 2017, 11:22

maxoudad a écrit:
Quel intérêt de comparer Omega à ce qui reste au mieux un tremplin vers Rolex et au pire une sous-marque ?

Je pense qu'il est temps d'arrêter de considérer Tudor comme une sous marque. Inutile de rappeler l'origine de la marque et la vision d'Hans Wilsdorf pour Tudor. Les marques évoluent. A un moment dans le temps, elles occupent un certain segment de marché. A un autre moment, elles en occupent un autre. Certaines déclinent malgré leur passé riche et/ou prestigieux. D'autres au passé moins prestigieux se mettent à prospérer et à passer d'un segment de marché à un autre. Tout cela dépend du management sur le long terme de ces marques. Rien n'est figé, aucun positionnement n'est acquis.

Omega bénéficie d'une histoire horlogère incroyable. Longines aussi d'ailleurs. Les 2 marques étaient sur le même segment dans les années 50/60 (et ce n'était pas celui du luxe). Aujourd'hui Longines a été reléguée arbitrairement à un positionnement de milieu de gamme. Omega a été propulsée arbitrairement sur un segment haut de gamme. Tudor emboitait des mouvements ETA - certes fiables - dans des boitiers Rolex. Aujourd'hui Tudor propose des mouvements de manufacture qui équipent de plus en plus ses modèles. Cela ne s'est pas fait du jour au lendemain mais il y a eu clairement un réveil de la marque orchestré par le précédent management (cf. Philippe Peverelli). Ce que va faire le management actuel de Tudor, cela, c'est une autre affaire.

Une personne peut posséder une Longines, une Rolex, une Omega et une Tudor sans se dire que le lundi il va se mettre au poignet une marque de division 2, le mardi une marque de division 1, le mercredi une marque qui cherche à titiller la précédente et le jeudi une sous marque. Cela n'a pas de sens et cela relève davantage des complexes d'infériorité ou de supériorité que d'autre chose.

Maintenant, Omega et Tudor ont des axes de progression. Tudor devrait certainement revoir  - par exemple - l'épaisseur de ses boitiers. Omega devrait un jour s'attarder - par exemple - à l'amélioration de son SAV [NB : parce que revendiquer un positionnement haut de gamme voir même du "luxe" aux dires des employés de la marque et avoir un SAV - souvent critiqué - vu davantage comme une vache à lait plutôt qu'un outil de fidélisation, il faut dire chapeau !]. Omega devrait un jour se calmer sur l'inflation des éditions 'limitées" à 7000-10000 exemplaires, cela ne veut franchement plus rien dire. Tudor devrait peut-être revoir sa nouvelle politique de communication qui semble dernièrement partir dans le copier-coller peu inspiré (cf. les ambassadeurs). Etc...

Bref, dire que la marque X sera toujours mieux que la marque Y, c'est un peu comme si on traçait virtuellement une sorte de ligne Maginot qui séparerait les 2 marques. Il va sans dire qu'une ligne Maginot, virtuelle ou réelle, cela se contourne. Dans le monde de l'entreprise et des marques, c'est exactement pareil. Aucune marque n'est à l'abri d'un retournement progressif mais cela dépend évidemment de la qualité et des actions du management actuel des 2 marques.[/b]

_________________
"Le moyen d'avoir raison dans l'avenir est, à certaines heures, de savoir se résigner à être démodé" - Renan
Revenir en haut Aller en bas
francoisb
Membre référent


Nombre de messages : 7324
Age : 41
Localisation : Ile de France est
Date d'inscription : 15/01/2009

MessageSujet: Re: Billet: Quand Omega réussit mieux le nato que la montre elle-même !   Mer 19 Juil 2017, 12:00

Pour l'épaisseur du boitier, Omega pourrait y travailler aussi !

Quand j'ai choisi l'AT2500, la 8500 commençait à arriver en stock. Hélas, vu mon poignet plat, l'AT8500 faisait trop pavé en 38,5 mm.
Revenir en haut Aller en bas
Mister N
Membre éminent.
avatar

Nombre de messages : 13071
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: Billet: Quand Omega réussit mieux le nato que la montre elle-même !   Mer 19 Juil 2017, 12:10

Toutes les marques proposent des montres dont l'épaisseur est digne d'un double bigmac

C'est une des raisons pour lesquelles jai tendance à apprécier les vintages

J'avais été voir la Tudor à sa sortie chez Bucherer... Ridicule...




Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Le Belge
Puits de connaissances
avatar

Nombre de messages : 4153
Age : 47
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/06/2011

MessageSujet: Re: Billet: Quand Omega réussit mieux le nato que la montre elle-même !   Mer 19 Juil 2017, 12:11

Perso j'aime beaucoup cette SL Chinois
Revenir en haut Aller en bas
 
Billet: Quand Omega réussit mieux le nato que la montre elle-même !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Billet: Quand Omega réussit mieux le nato que la montre elle-même !
» Omega Aqua Terra ou IWC Mark XVI
» ROLEX vs OMEGA ( avec un boitier 36mm)
» Mettre correctement un bracelet NATO sur sa montre.
» Bracelets Nato

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: