FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez | 
 

 Montre CARON à Paris

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
rstl99
Membre très actif
avatar

Nombre de messages : 185
Localisation : Canada
Date d'inscription : 14/02/2017

MessageSujet: Re: Montre CARON à Paris   Ven 6 Avr - 11:21

Merci beaucoup Caput. Message personnel envoyé!
--Robert
Revenir en haut Aller en bas
rstl99
Membre très actif
avatar

Nombre de messages : 185
Localisation : Canada
Date d'inscription : 14/02/2017

MessageSujet: Re: Montre CARON à Paris   Mer 6 Juin - 14:09

Je suis en train d'écrire un article sur Caron (en Anglais) pour le NAWCC (club américain).  Je pense qu'il est temps de faire connaître M. Caron un peu plus aux anglophones.  J'ai découvert des choses intéressantes en lisant plus dans les biographies de Caron de Beaumarchais, et ai établi une chronologie assez détaillée.  Ce que je trouve particulièrement intéressant est de savoir que durant l'apprentissage de Caron fils dans l'atelier de son père sur la rue Saint-Denis (1745-1753 environ), l'ouvrier qui occupait l'établi à côté de lui n'était nul autre que Jean-Antoine Lépine, qui s'était joint à l'atelier de Caron quand il avait déménagé à Paris en 1744.  Pas surprenant que Caron fils est devenu un horloger hors-pair, bénéficiant des conseils et leçons de son père et Lépine.  Dommage qu'il aie abandonné l'horlogerie tôt après (1755) pour poursuivre ses intérêts ailleurs, à la Cour etc.  Il devait y avoir des conversations intéressantes sur l'horlogerie entre ces trois hommes, durant ces années fertiles.

Un détail intéressant est que André-Charles Caron a du formellement renoncer à son titre de maître horloger et fermer sa boutique (qui fût prise en main par Lépine, qui avait épousé une des filles de Caron quelques années plus tôt) en 1761, car supposément que l'entourage du Roi l'exigeaient avant que Caron de Beaumarchais puisse soit octroyé un titre de noblesse - car aucun noble ne pouvait être associé à un père qui soit un simple "artisan"...
Revenir en haut Aller en bas
caput
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 5126
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Montre CARON à Paris   Dim 17 Juin - 6:17

Dans un des volumes de « Bibliothèque universelle de Genève « revue Suisse et étrangère de 1859 tome IV.

On trouve le texte ci-dessous. Une erreur dans le nom de Carron avec deux « R », mais qui fait bien allusion à l’horloger Caron de Beaumarchais.

Dans ses quelques lignes, peut-être l’explication de sa renonciation  à la profession d’horloger ?  «  … il voulait acheter une charge à la cour et se faire anoblir ….

Revenir en haut Aller en bas
rstl99
Membre très actif
avatar

Nombre de messages : 185
Localisation : Canada
Date d'inscription : 14/02/2017

MessageSujet: Re: Montre CARON à Paris   Dim 17 Juin - 9:03

Bonjour Caput,
En effet, j'avais aussi déniché un petit texte similaire, dans la "Collection archéologique du Prince Soltykoff" de Pierre Dubois, 1858.  Soit le texte ci-haut ou celui-ci fûrent la référence originale, mais il fait du sens que Caron ait été mal vu par la noblesse à cause de ses origines.  Sans doute ce genre de préjugé de la part de la noblesse et de l'aristocratie a contribué aux sources qui menèrent à la révolution quelques décennies plus tard.  Mais Caron fils voulait tellement se joindre à cette noblesse, qu'il était prêt à demander à son père de renier à sa profession (retraite anticipée!).  J'assume que Beaumarchais a aidé à voir aux besoins financiers de son père par après, quoique le fils a eu des hauts et des bas considérables au niveau financier dans sa vie.  Bien sûr, il y avait aussi son beau-fils Lépine, qui prit en main l'atelier de Caron après sa retraite et devint un horloger de grand nom et sans doute assez riche lui aussi, qui aura pu aider à faire vivre son beau-père dans ses années de maladie et jusqu'à sa mort.  J'ai lu qu'à son enterrement, les témoins pour Caron étaient Lépine et son autre gendre, mais que Caron fils (Beaumarchais) n'y était pas; sans doute était-il sur une mission diplomatique ou d'espionnage pour le Roi, lorsque son père est décédé...

Cette image, utilisée par Marie-Agnès Dequidt dans un des ses articles sur les horlogers parisiens du XVIIIe, démontre ce que j'imagine aurait pu avoir l'air l'atelier de Caron sur la rue Saint-Denis.  Et je m'imagine Caron, le maître horloger, qui discute avec un noble dont le carrosse est à la porte, et ses deux ouvriers affairés à leur établi, Lépine près de la porte, et Caron fils comme apprenti sur l'autre établi.  Je trouve fascinant de penser aux choses d'horlogerie qui se sont faites et dites parmi ces trois hommes, tous horlogers hors-pair, durant les années qu'ils travaillaient ensemble...

L'article que j'écris (en anglais) essaie d'imaginer cet atelier de la rue Saint-Denis.  Et je peux m'imaginer le futur Beaumarchais, regardant ces hommes et femmes nobles ou aristocrates rentrer dans la boutique, et se disant "un jour, je serai un d'eux"...  Ce qui devint réalité comme on sait. Son père Caron a du avoir une certain pincement au coeur de voir son fils unique renier la profession familiale d'horloger, mais selon les lettres qui ont survécu de leur correspondance, le père demeura très supportif et fier de son fils au cours de son illustre carrière hors de la boutique, où Beaumarchais avait dit plus tard qu'il "étouffait entre ces quatre vitres".

  --Robert

Revenir en haut Aller en bas
rstl99
Membre très actif
avatar

Nombre de messages : 185
Localisation : Canada
Date d'inscription : 14/02/2017

MessageSujet: Re: Montre CARON à Paris   Lun 18 Juin - 1:18

@rstl99 a écrit:
Je suis en train d'écrire un article sur Caron (en Anglais) pour le NAWCC (club américain).  Je pense qu'il est temps de faire connaître M. Caron un peu plus aux anglophones.  J'ai découvert des choses intéressantes en lisant plus dans les biographies de Caron de Beaumarchais, et ai établi une chronologie assez détaillée.  Ce que je trouve particulièrement intéressant est de savoir que durant l'apprentissage de Caron fils dans l'atelier de son père sur la rue Saint-Denis (1745-1753 environ), l'ouvrier qui occupait l'établi à côté de lui n'était nul autre que Jean-Antoine Lépine, qui s'était joint à l'atelier de Caron quand il avait déménagé à Paris en 1744.  Pas surprenant que Caron fils est devenu un horloger hors-pair, bénéficiant des conseils et leçons de son père et Lépine.  Dommage qu'il aie abandonné l'horlogerie tôt après (1755) pour poursuivre ses intérêts ailleurs, à la Cour etc.  Il devait y avoir des conversations intéressantes sur l'horlogerie entre ces trois hommes, durant ces années fertiles.
L'autre aspect de l'étroit travail entre ces trois horlogers dans l'atelier/boutique de Caron (André-Charles, son fils Pierre-Auguste, et Jean-Antoine) est que sans doute ils ont du passer pas mal de temps à réfléchir et discuter d'innovations possibles dans la fabrication de montres.  Caron père était reconnu comme un inventeur-mécanique en plus d'être horloger, son fils était un innovateur assez génial (son échappement double-virgule et les petites montres de 1cm de diamètre fabriquées pour le Roi et Mme de Pompadour), et évidemment on connait tous les inventions révolutionnaires que Lépine a produites plus tard, qui ont grandement influencé Breguet et éventuellement changé la façon de fabriquer des montres en France et en Suisse.
Revenir en haut Aller en bas
rstl99
Membre très actif
avatar

Nombre de messages : 185
Localisation : Canada
Date d'inscription : 14/02/2017

MessageSujet: Re: Montre CARON à Paris   Lun 2 Juil - 11:33

Dans la décision de l'Académie sur le cas Caron-Lepaute (quant à qui des deux était l'inventeur original de l'échappement à double virgule), publiée dans le Mercure de France en avril 1754, j'ai découvert des informations intéressantes, dont celles-ci:

1. un autre horloger qui revendiquait l'invention était Jean (Joannes) Biesta, un Hollandais avec boutique à Paris, où le jeune Caron aurait apparemment travaillé pendant quelque temps en 1751-52.  Biesta suggérait que Caron fils lui aurait soutiré son invention.  L'Académie a conclu en faveur de Caron, et non de Lepaute, et certainement pas Biesta.

2. un des nombreux horlogers qui furent interrogés par l'Académie dans leur analyse détaillée, était un dénommé Cartier, qui travaillait aussi dans l'atelier ou boutique de Caron père.  Donc il y avait au moins 4 horlogers dans cette boutique vers 1750: Caron père, Caron fils, Lépine, et ce Cartier.  Peut-être était-ce Bernard Cartier, qui figure dans Tardy comme ayant produit une montre avec son nom en 1764 à Paris.

En passant, il y a aussi référence que André-Charles Caron envoyait parfois des montres à Biesta pour les réparer, ce n'est pas clair si c'était durant la période où son fils travaillait chez Biesta.  Ceci laisse penser qu'il existait des échanges de travaux entre horlogers, possiblement lorsqu'un horloger se trouvait débordé de travail, ou pour faire usage d'une expertise particulière d'un autre horloger.
Revenir en haut Aller en bas
dnanlor
Animateur Chevronné
avatar

Nombre de messages : 1265
Localisation : France-Ain
Date d'inscription : 21/09/2007

MessageSujet: Re: Montre CARON à Paris   Mer 11 Juil - 2:21

Bonjour,

@rstl99 a écrit:
Je pense qu'il est temps de faire connaître M. Caron un peu plus aux anglophones.  

J'ai eu la chance de pouvoir acheter une montre à verge signée "Caron à Paris", justement à un anglophone, avant que cette idée soit mise en pratique. Elle porte le n° 879 et paraît complète. Je vous la montrerai quand je l'aurai reçue.
Revenir en haut Aller en bas
http://z.poche.free.fr
pilàlheure
Animateur
avatar

Nombre de messages : 1156
Date d'inscription : 17/02/2015

MessageSujet: Re: Montre CARON à Paris   Mer 11 Juil - 5:25

haaaa ! chouette
ça devenait un peu calme par ici

thumleft thumright
Revenir en haut Aller en bas
rstl99
Membre très actif
avatar

Nombre de messages : 185
Localisation : Canada
Date d'inscription : 14/02/2017

MessageSujet: Re: Montre CARON à Paris   Mer 11 Juil - 6:10

En effet, Dnanlor, il sera intéressant de voir les similarités entre les deux mouvements!
Et de voir si le coq de la tienne est aussi gravée du nom c-a-r-o-n...
Bon achat!
Revenir en haut Aller en bas
rstl99
Membre très actif
avatar

Nombre de messages : 185
Localisation : Canada
Date d'inscription : 14/02/2017

MessageSujet: Re: Montre CARON à Paris   Mer 11 Juil - 6:25

J'ai lu pas mal de choses intéressantes sur Caron fils (Beaumarchais), quelle vie fascinante.

André-Charles avait écrit ceci dans la liste des conditions auxquelles Caron fils devait se soumettre afin d'être ré-intégré dans la maison familiale et dans son apprentissage d'horloger (il avait été expulsé pour quelques semaines à cause de son comportement indiscipliné - sorties la nuit avec amis pour faire de la musique, courir après les jeunes filles, rien de différent des ados d'aujourd'hui!).  Ce texte en dit long sur la philosophie de Caron vis-à-vis sa profession.  

"... j'entends que vous n'employez les talents que Dieu vous a donnés qu'à devenir célèbre dans votre profession.  Souvenez-vous qu'il est honteux et déshonorant pour vous d'y ramper, et que si vous ne devenez pas le premier, vous ne méritez aucune considération; l'amour d'une si belle profession doit vous pénétrer le coeur et occuper uniquement votre esprit."

Son fils en effet devint célèbre et un des premiers, mais néanmoins tourna le dos définitivement à cette profession, lorsqu'il eu la chance de s'intégrer dans le cercle de la Cour et de la famille royale...
Revenir en haut Aller en bas
dnanlor
Animateur Chevronné
avatar

Nombre de messages : 1265
Localisation : France-Ain
Date d'inscription : 21/09/2007

MessageSujet: Re: Montre CARON à Paris   Lun 23 Juil - 23:41

Bonjour,

Voici un autre calibre à verge et roue de rencontre sur lequel on peut lire "Caron à Paris". J'ai passé pas mal d'heures dessus pour lui redonner un deuxième souffle.
Comme on peut le voir, le coq ne comporte pas de lettres cachées. La construction est soignée avec piliers travaillés mais la boîte fait plus XIXème que XVIIIème. Quant aux aiguilles poires, elles ne sont manifestement pas d'origine. 
Y-a-t-il eu d'autres Caron à Paris fin VIIIème ou XIXème, que les 2 précédemment cités ? En effet je pense, sans me faire d'illusions, que soit ma montre est l'œuvre de l'un de ces des Caron et a été remboitée, soit elle est du XIXème, produite par un autre Caron. Merci à celui qui possède un dictionnaire des horlogers parisiens de vérifier. 










Inscription sur l'envers de la plaque du réglage de l'avance/retard.

Revenir en haut Aller en bas
http://z.poche.free.fr
rstl99
Membre très actif
avatar

Nombre de messages : 185
Localisation : Canada
Date d'inscription : 14/02/2017

MessageSujet: Re: Montre CARON à Paris   Mar 24 Juil - 1:26

@dnanlor a écrit:
Bonjour,

Voici un autre calibre à verge et roue de rencontre sur lequel on peut lire "Caron à Paris". J'ai passé pas mal d'heures dessus pour lui redonner un deuxième souffle.
Comme on peut le voir, le coq ne comporte pas de lettres cachées. La construction est soignée avec piliers travaillés mais la boîte fait plus XIXème que XVIIIème. Quant aux aiguilles poires, elles ne sont manifestement pas d'origine. 
Y-a-t-il eu d'autres Caron à Paris fin VIIIème ou XIXème, que les 2 précédemment cités ? En effet je pense, sans me faire d'illusions, que soit ma montre est l'œuvre de l'un de ces des Caron et a été remboitée, soit elle est du XIXème, produite par un autre Caron. Merci à celui qui possède un dictionnaire des horlogers parisiens de vérifier. 
Bonjour Dnanlor, 
Merci d'avoir partagé les photos et informations sur votre montre Caron à Paris.  Selon moi il ne semble pas en rester beaucoup en existence, donc c'est bon d'avoir ces deux oeuvres de André-Charles CARON "réunies".

Tardy indique un autre Caron, François Modeste (Maître en 1770, Cour St-Martin 1770, Rue des Cinq-Diamants 1772, Rue St-Denis 1778-88).  Cette montre pourrait être de lui, mais elle pourrait être aussi une montre de André-Charles, antécédente à la mienne (le numéro sur la vôtre est 879, la mienne 1244).

Si elle est de André-Charles, vous pourrez comparer les pièces internes avec celles de la mienne que j'avais affichées.  J'étais pas mal impressionné par la qualité de finition des pièces dans la mienne, comparé à d'autres montres verge de l'époque que j'avais examinées auparavant.

En effet, je crois que le boitier, le cadran et les aiguilles de votre Caron ont été remplacées.

Le nom gravé en dessous de la rondelle d'argent de la vôtre est intéressante (Jn ...tte), nom de celui qui a fabriqué la rondelle, ou un employé de Caron, ou un rhabilleur futur?  Y a-t'il d'autres marques de ce genre sur la vôtre?

La mienne était possiblement une montre originalement plus dispendieuse (mécanisme à répétition, nom gravé dans le coq, qualité de finition des pièces)?  Qui sait?

Merci d'avoir partagé, c'est toujours intéressant de comparer deux objets provenant du même atelier!

  --Robert
Revenir en haut Aller en bas
dnanlor
Animateur Chevronné
avatar

Nombre de messages : 1265
Localisation : France-Ain
Date d'inscription : 21/09/2007

MessageSujet: Re: Montre CARON à Paris   Mar 24 Juil - 3:02

Re bonjour,

Merci de votre avis. Aucune autre inscription trouvée sur le mouvement. Si, comme vous le pensez aussi, la montre a été remboîtée, ça laisse supposer que la boîte originale était probablement en or et a été malheureusement fondue!
Pour la remise en état, j'ai absolument tout démonté, y compris le ressort, mais sans prendre de photos. J'ai quand même cette vue de la platine antérieure recouverte d'une sorte d'enduit brunâtre qui a résisté à la soupe vaudoise et que j'ai respecté. On voit bien la différence d'aspect entre cette face de la platine et les roues qui ont pourtant subi le même traitement. Je me suis abstenu des ultra-sons de peur d'altérer les zones de dorure.
Je n'ai rien modifié ni changé sauf les goupilles qui étaient inutilisables.
La chaîne, après nettoyage, a retrouvé toute sa souplesse grâce au WD 40 qui est un produit merveilleux dans cette indication. 

Revenir en haut Aller en bas
http://z.poche.free.fr
rstl99
Membre très actif
avatar

Nombre de messages : 185
Localisation : Canada
Date d'inscription : 14/02/2017

MessageSujet: Re: Montre CARON à Paris   Mar 24 Juil - 7:19

@dnanlor a écrit:
Re bonjour,

Merci de votre avis. Aucune autre inscription trouvée sur le mouvement. Si, comme vous le pensez aussi, la montre a été remboîtée, ça laisse supposer que la boîte originale était probablement en or et a été malheureusement fondue!
Pour la remise en état, j'ai absolument tout démonté, y compris le ressort, mais sans prendre de photos. J'ai quand même cette vue de la platine antérieure recouverte d'une sorte d'enduit brunâtre qui a résisté à la soupe vaudoise et que j'ai respecté. On voit bien la différence d'aspect entre cette face de la platine et les roues qui ont pourtant subi le même traitement. Je me suis abstenu des ultra-sons de peur d'altérer les zones de dorure.
Je n'ai rien modifié ni changé sauf les goupilles qui étaient inutilisables.
La chaîne, après nettoyage, a retrouvé toute sa souplesse grâce au WD 40 qui est un produit merveilleux dans cette indication. 
Bonjour, 
Merci pour les indications additionnelles.  Je pense sincèrement que votre montre est bien d'André-Charles.
Dans l'article (en Anglais pour le moment) que je suis en train de paufiner sur Caron et sa boutique sur St-Denis, où travaillaient aussi Lépine et son fils (futur Beaumarchais), j'ai estimé que ma montre datait d'environ 1750.

Caron a ouvert son premier atelier en 1722, et j'estimais (comparé à Le Roy et Breguet, qui fabriquaient pas mal plus de montres) que sa production annuelle se situerait environ à 40 montres par année, plus ou moins.  Se servant de cet estimé assez arbitraire je l'admets, votre montre numérotée 879 aurait pu être fabriquée 22 ans plus tard, donc aux alentours de 1744 (qui est l'année où Lépine a fait son arrivée comme ouvrier de Caron).  Ma logique pour le chiffre 40 est ci-bas, de mon article:

The watch is signed “Caron à Paris”, and has the serial number 1244 inscribed. There are very few watches by Caron that have survived, so it’s difficult if not impossible to accurately determine where this number may place the watch in the chronology of Caron’s production. However, horological researchers have examined the production of two 18th century French horlogers, Julien Le Roy and Abraham-Louis Breguet, and have estimated that each finishing horloger employed by one of these makers could produce around 30 watches per year. Le Roy, who had a bigger shop and was able to hire more workers, probably sold around 100 watches per year.
Caron was not in the same league as far as size of operation, so I would estimate he could have produced and sold between 40-50 watches a year at his peak, when he had Lépine working for him, probably less when he was working alone in his early days. At an average production of 40 watches a year, and given that he opened his first atelier in 1722, the number 1244 could roughly coincide with the year 1750, give or take a year or two. It certainly predates the year 1756, when Lépine married one of Caron’s daughters, became a partner with Caron, and subsequent watches were signed with both their names.


En effet, la montre originale et les aiguilles ont dû être en or et fondues depuis longtemps, le cadran a dû être endommagé et remplacé  Mais le coeur de la montre demeure.

Je pense que la mienne aussi avait cette couleur brunâtre sous le cadran.  D'autres vieilles montres en ma possession ont ceci aussi.  Ma pensée la-dessus est que l'horloger ne faisait peut-être pas dorer cette partie essentiellement cachée de la montre, au même niveau que les autres parties plus visibles.

Heureux de savoir que tout ce que votre montre nécessitait était un bon nettoyage et des nouvelles goupilles!  La mienne manque le bout de chaîne et le crochet pour le barillet, donc ce sera un petit projet futur quand j'aurai acquis les techniques.

  --Robert
Revenir en haut Aller en bas
rstl99
Membre très actif
avatar

Nombre de messages : 185
Localisation : Canada
Date d'inscription : 14/02/2017

MessageSujet: Re: Montre CARON à Paris   Mar 24 Juil - 9:29

Pour ceux qui suivent ce sujet et dont ça peut intéresser, voici le tableau chronologique que j'ai créé pour André-Charles CARON et son fils Pierre-Auguste (Beaumarchais), lorsque j'assemblais des informations diverses pour l'article que j'écris sur ce sujet.  J'inclue aussi des informations sur Jean-Antoine LÉPINE, puisqu'il fût un ouvrier de Caron durant plusieurs années, puis un partenaire, puis prit en main l'atelier après la retraite de André-Charles.  On connait le reste pour l'illustre carrière de Lépine, et Adolphe Chapiro l'a traité admirablement dans son beau livre à ce sujet.
  --Robert

https://www.dropbox.com/s/05lf6n6xhn9j2nv/caron_chronologie_rstl.pdf?dl=0
Revenir en haut Aller en bas
dnanlor
Animateur Chevronné
avatar

Nombre de messages : 1265
Localisation : France-Ain
Date d'inscription : 21/09/2007

MessageSujet: Re: Montre CARON à Paris   Mar 24 Juil - 12:40

Formidable ! Félicitations pour ce travail !

A ma demande, une amie a recherché s'il y avait eu un Caron horloger à Paris au XIXème siècle. Elle a trouvé ceci :

CARON Auguste Joseph né le 07/12/1855 à Paris 12ème HORLOGER
(fils de François Joseph décédé le 10/11/1857 à Paris et de Stéphanie QUINCHON couturière)
marié le 22/03/1878 à Paris 20ème avec Blanche Octave Louise LAVINAY.

Donc comme le principe de l'échappement à roue de rencontre appliqué aux montres de poche a été abandonné vers 1830, ma montre ne peut pas avoir été réalisée par ce Caron né en 1855.
Revenir en haut Aller en bas
http://z.poche.free.fr
rstl99
Membre très actif
avatar

Nombre de messages : 185
Localisation : Canada
Date d'inscription : 14/02/2017

MessageSujet: Re: Montre CARON à Paris   Mer 25 Juil - 1:24

Votre amie a accès à des sources d'information impressionnantes.
En effet, votre montre pré-date ce A.J. Caron par au-dessus de 100 ans.
Je suppose qu'il est possible qu'il y ait eu d'autres lignées d'horlogers Caron, mais ceux à Paris semblent assez limités, ce qui me fait croire que votre montre ait été issue de l'atelier d'André-Charles au milieu du XVIIIe, comme j'indiquais plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
dnanlor
Animateur Chevronné
avatar

Nombre de messages : 1265
Localisation : France-Ain
Date d'inscription : 21/09/2007

MessageSujet: Re: Montre CARON à Paris   Mer 25 Juil - 3:09

Bonjour,

Mon amie a aussi trouvé cette adresse amusante :
https://www.curiositel.com/versailles/caron.htm

Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://z.poche.free.fr
caput
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 5126
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Montre CARON à Paris   Mer 25 Juil - 6:02

Quand j’effectuais mes études d’horlogerie j’ai connu à l’école un descendant par sa mère de Caron.

Je devrai essayer de le retrouver.
Revenir en haut Aller en bas
rstl99
Membre très actif
avatar

Nombre de messages : 185
Localisation : Canada
Date d'inscription : 14/02/2017

MessageSujet: Re: Montre CARON à Paris   Mer 25 Juil - 13:19

En effet ce serait intéressant d'avoir des informations quelconques d'un descendant.  Quoique si on parle de André-Charles, les souvenirs familiaux seraient pas mal effacés par le temps...
Revenir en haut Aller en bas
rstl99
Membre très actif
avatar

Nombre de messages : 185
Localisation : Canada
Date d'inscription : 14/02/2017

MessageSujet: Re: Montre CARON à Paris   Sam 28 Juil - 3:24

Du livre de Loménie (Beaumarchais et son temps, Vol 1), voici quelques-unes des dernières paroles de l'horloger André-Charles Caron, écrites sur son lit de mourant.  Ceci n'a rien à voir à l'horlogerie qui nous est chère, mais présente un dernier moment touchant de l'homme Caron.

La dernière lettre de l'horloger Caron à son fils, écrite par lui, à soixante-dix-sept ans, d'une main tremblante et quelques jours avant sa mort (à la fin août 1775), respire la même élévation de sentiments, en même temps qu'elle est des plus honorables pour Beaumarchais.


« Mon bon ami, écrit le vieillard mourant, mon cher fils, ce nom est précieux à mon cœur, je profite d'un intervalle de mes excessives douleurs, ou plutôt des rages qui me font tomber en convulsions, uniquement pour te remercier bien tendrement de ce que tu m'as envoyé hier. Il ne m'est absolument pas possible d'entrer dans aucun détail sur ce que tu souhaiterais de moi. Si tu retournes en Angleterre, je te prie de me rapporter un flacon de sel qu'on fait respirer à ceux qui, comme moi, tombent en défaillance. Hélas mon cher enfant, peut-être n'en aurai-je plus besoin à ton retour. Je prie le Seigneur tous les jours de ma vie de te bénir, de te récompenser et de te préserver de tout accident; ce seront toujours les vœux de ton bon ami et affectionné père.
« CARON.
« Si cela se peut, laisse ton adresse de Londres à Miron afin qu'en cas d'accident je te puisse envoyer ma dernière bénédiction.

Selon les indications que j'ai trouvées au Minutier Central, et indiquées dans le tableau chronologique que j'ai partagé avec vous plus tôt, Caron de Beaumarchais fut possiblement empêché d'assister aux funérailles de son père, où ses beaux-frères Lépine et Miron sont indiqués comme témoins.
Revenir en haut Aller en bas
caput
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 5126
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Montre CARON à Paris   Sam 28 Juil - 4:40

André Charles CARON
Né le 26 avril 1698 - LIZY SUR OURCQ  (77440)
Horloger à Paris,abjure à Paris le 7 mars 1721
Marié en 1722 avec M Louise PICHON
Décédé le 23 octobre 1775, à l’âge de 77 ans
Revenir en haut Aller en bas
rstl99
Membre très actif
avatar

Nombre de messages : 185
Localisation : Canada
Date d'inscription : 14/02/2017

MessageSujet: Re: Montre CARON à Paris   Sam 28 Juil - 5:04

En effet, Loménie était en erreur lorsqu'il a indiqué la fin d'août pour la mort de Caron, qui fût bel et bien en Octobre comme tu as indiqué (et comme j'avais indiqué dans ma chronologie).  Merci de la clarification.


Dernière édition par rstl99 le Sam 28 Juil - 5:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
rstl99
Membre très actif
avatar

Nombre de messages : 185
Localisation : Canada
Date d'inscription : 14/02/2017

MessageSujet: Re: Montre CARON à Paris   Sam 28 Juil - 5:10

Je viens de réaliser que Caron fût aussi possiblement l'innovateur de la montre-squelette, apparemment vers 1760, soit une année seulement avant sa retraite plus ou moins forcée (pour permettre l'ascension de son fils à un titre de noblesse à la Cour).  

La présence dans son atelier de son beau-fils et partenaire Lépine a certainement eu quelque chose à voir avec cette innovation, vu les créations futures de celui-ci (élimination d'une platine remplacée par ponts plus révélateurs du mécanisme sous-jacent).  Qui influença qui, je me demande...

http://www.lepoint.fr/montres/Magazine/Grand-horlogers/andre-charles-caron-07-12-2012-2018167_2978.php
Revenir en haut Aller en bas
caput
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 5126
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Montre CARON à Paris   Sam 28 Juil - 5:19

Biographie également ici:

https://books.google.fr/books?id=6whRAAAAcAAJ&pg=PA147&dq=Andr%C3%A9+Charles+CARON&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwiX34m2mMLcAhVEbBoKHY4GAAwQ6AEINTAC#v=onepage&q=Andr%C3%A9%20Charles%20CARON&f=false
Revenir en haut Aller en bas
 
Montre CARON à Paris
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Où acheter une montre Versace sur Paris à prix modéré ?
» Achat montre Hamilton sur Paris
» montre CARVEN paris
» MONTRE GOUSSET OMEGA GRAND PRIX PARIS 1900
» Actu: Paris : un touriste vénézuélien se fait arracher sa montre à 210.000 €

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères :: Forum de discussions sur les montres de poche-
Sauter vers: