FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez | 
 

 Montre Edward East, Londres, fin XVIIe

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
rstl99
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 149
Localisation : Canada
Date d'inscription : 14/02/2017

MessageSujet: Re: Montre Edward East, Londres, fin XVIIe   2018-05-03, 17:49

Pour ceux qui seraient intéressé par la potence sur cette montre Anglaise de la fin du XVIIe.  A l'encontre des potences que j'ai encontrées dans des mouvements Parisiens du milieu du XVIIIe que j'ai démonté, il n'y a pas beaucoup d'ajustement possible, et la potence ainsi que la contre-potence sont fixées de façon permanente à la platine.  La roue et son arbre s'enlèvent en retirant la pièce pressée dans la contre potence, tout simplement, et la position de celle-ci permet de déterminer le montant de jeu qu'on veut donner à l'arbre.  

Les potences parisiennes sont beaucoup plus sophistiquées, avec de nombreux ajustements possibles.  Ainsi on voit l'évolution dans l'exécution de certains éléments fondamentaux des montres à verge de l'époque.

Ce n'est pas tous les jours que quelqu'un de mon côté de l'Atlantique a la chance d'examiner les fins détails d'une montre de cette époque, alors j'espère que vous ne m'en voudrez pas de partager certains de ces détails avec vous.  A vous de décider s'il vous intéresse de les regarder, ou non.  

Désolé pour la saleté, je vais pouvoir finalement nettoyer ce mouvement proprement, ayant procédé au dernier démontage Wink
 --Robert




Revenir en haut Aller en bas
mlkj
Membre Actif


Nombre de messages : 138
Age : 75
Localisation : 92
Date d'inscription : 16/01/2017

MessageSujet: Re: Montre Edward East, Londres, fin XVIIe   2018-05-04, 10:34

Bonjour,

Reportage passionnant sur ce superbe et rare mouvement. J’attends la suite avec intérêt.

Merci du partage et bravo !
Revenir en haut Aller en bas
rstl99
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 149
Localisation : Canada
Date d'inscription : 14/02/2017

MessageSujet: Re: Montre Edward East, Londres, fin XVIIe   2018-05-04, 14:21

Merci pour l'encouragement mlkj.  Alors on continue.
Voici le mécanisme pour prévenir le surmontage de la fusée.  C'est la partie de la montre qui a souffert le plus de rouille.

Il y a un ressort tenu en place par une vis (sculptée de façon pas mal admirable sur un tour, soit dit en passant) qui agit sur la pièce en métal (dont j'ignore ne nom en français) qui bloque la fusée si trop montée.  Cette pièce s'imbrique dans une pièce décorative en laiton et est tenue en place par une goupille.  Le petit ressort a souffert de rouille et s'est brisé donc je devrai en fabriquer un.  Les autres pièces se nettoient bien et vont servir à nouveau.  Ces petites pièces donnent une indication de toutes les composantes qui devaient être fabriquées à la main sur ces montres, avec les outils de l'époque (petit tour en pointes, burins, limes).




Revenir en haut Aller en bas
avatar37
Membre très actif
avatar

Nombre de messages : 248
Age : 48
Date d'inscription : 17/04/2017

MessageSujet: Re: Montre Edward East, Londres, fin XVIIe   2018-05-04, 15:13

@rstl99 a écrit:
Merci pour l'encouragement mlkj.  Alors on continue.
Voici le mécanisme pour prévenir le surmontage de la fusée.  C'est la partie de la montre qui a souffert le plus de rouille.
Il y a un ressort tenu en place par une vis (sculptée de façon pas mal admirable sur un tour, soit dit en passant) qui agit sur la pièce en métal (dont j'ignore ne nom en français) qui bloque la fusée si trop montée.  Cette pièce s'imbrique dans une pièce décorative en laiton et est tenue en place par une goupille.  Le petit ressort a souffert de rouille et s'est brisé donc je devrai en fabriquer un.  Les autres pièces se nettoient bien et vont servir à nouveau.  Ces petites pièces donnent une indication de toutes les composantes qui devaient être fabriquées à la main sur ces montres, avec les outils de l'époque (petit tour en pointes, burins, limes).
Merci rstl99 pour ce reportage que je suis avec aviditéet envie... bravohap
Revenir en haut Aller en bas
caput
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 5054
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Montre Edward East, Londres, fin XVIIe   2018-05-04, 16:01



Lorsque l'on remonte les montres, on sent un arrêt qui empêche de monter le ressort plus haut, & par con - séquent de rien forcer: voici comment cet effet se pro - duit. La platine N N, fig. 8. porte la piece ou bras b mobile sur le piton B. Ce bras peut seulement s'appro - cher ou s'éloigner de la platine: le ressort r tend conti - nuellement à l'en éloigner. Lorsqu'on remonte la mon - tre, la chaîne H, fig. 9. qui actuellement entoure le tam - bour A, s'applique dans la rainure de la fusée F, en commençant par la base & finissant au sommet; pour - lors la chaîne agit sur le bras b, & l'oblige de s'appro - cher de la platine; continuant à tourner la fusée, le crochet G qu'elle porte vient arcbouter contre le bout b du bras, ce qui arrête l'effort de la main, & avertit que la montre est remontée au haut. Lorsque la fusée est entraînée par le ressort ou moteur, la chaîne s'appli - que de nouveau sur le barillet A, & le ressort r éloigne

Voir ICI pour l'ensemble de la description
Revenir en haut Aller en bas
rstl99
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 149
Localisation : Canada
Date d'inscription : 14/02/2017

MessageSujet: Re: Montre Edward East, Londres, fin XVIIe   2018-05-04, 18:30

Merci pour l'excellente description avec beau diagramme historique en appui!
En effet, c'est assez simple mais efficace comme mécanisme, et se retrouve presqu'identiquement sur pas mal toutes les montres munies de fusées et de chaînettes.

J'attache maintenant des photos des potences, après avoir retiré la roue de rencontre.  Celle-ci est maintenue en place par un bouchon de laiton dans la contre-potence, qu'on retire vers l'extérieur tout simplement.  Ce bouchon a un petit trou au centre qui sert à accepter le pivot de la roue de rencontre.  L'autre pivot aboutit dans le petit trou qu'on voit sur une petite lame de métal insérée dans le devant de la potence.  

Comme j'ai probablement indiqué plus haut, ces potences anglaises du 17e étaient construites assez simplement.  Julien Le Roy a introduit des potences beaucoup plus sophistiquées au début du 18e et selon mon expérience les potences françaises sont toujours demeuré beaucoup plus complexes et sophistiquées que les anglaises par la suite.

Bon, les pièces sont encore sales, mais par la suite, les photos devraient montrer les choses plus nettes après le nettoyage qui va m'occuper prochainement.  Donc il n'y aura probablement pas de photos pour un certain temps, mais je reviendrai avec des images post-nettoyages.  Temps de prendre une pause...    I don't want that   study

Avec rien l'encombrant, j'ai pris une photo du nom gravé sur la platine, afin de nous rappeler l'atelier dans lequel cette montre a été conçue vers 1680.  Avec l'éclairage, une illusion optique fait paraître les lettres comme si elles étaient en relief sur le dessus de la platine.

Merci de votre attention et encouragement.  Je suis content d'avoir pu partager ce démontage avec vous de cette montre quelque peu historique.

 --Robert







Revenir en haut Aller en bas
dnanlor
Animateur
avatar

Nombre de messages : 1211
Localisation : France-Ain
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: Re: Montre Edward East, Londres, fin XVIIe   2018-05-04, 19:00

Bonsoir,

@arno a écrit:
J'ai eu ( doit encore me rester qqs dizaines ) des centaines de ces coqs, soit montés en bijoux, et parfois en tableaux sur fond noir.
 Toute une basse-cour ! Moi qui habite pourtant en plein dans la Bresse je n'en ai jamais eu autant ! thumleft
Revenir en haut Aller en bas
http://z.poche.free.fr
dnanlor
Animateur
avatar

Nombre de messages : 1211
Localisation : France-Ain
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: Re: Montre Edward East, Londres, fin XVIIe   2018-05-04, 19:06

Les pièces rouillées qui ne seront pas refaites auraient avantage à être traitées par électrolyse plutôt que grattées. C'est ce qui est fait dans les musées.
Revenir en haut Aller en bas
http://z.poche.free.fr
mlkj
Membre Actif


Nombre de messages : 138
Age : 75
Localisation : 92
Date d'inscription : 16/01/2017

MessageSujet: Re: Montre Edward East, Londres, fin XVIIe   2018-05-04, 19:27

@dnanlor a écrit:
Les pièces rouillées qui ne seront pas refaites auraient avantage à être traitées par électrolyse plutôt que grattées. C'est ce qui est fait dans les musées.

Bonsoir,

Exact dnanlor: électrolyse inverse eau+soude (10 %), anode en inox 316 l (tampon à récurer vaisselle idéal: il ne faut pas qu'un aimant soit attiré)

+ un chargeur automobile 6 ou 12 v

La distance Anode Cathode détermine l'intensité suivant les surfaces: production de bulles d'hydrogène. Prévoir de très petites bulles pour un bon résultat.

Bon travail
Revenir en haut Aller en bas
rstl99
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 149
Localisation : Canada
Date d'inscription : 14/02/2017

MessageSujet: Re: Montre Edward East, Londres, fin XVIIe   2018-05-04, 20:51

Dnanlor et mlkj,
Merci pour la suggestion au sujet de l'électrolyse pour les petites pièces touchées par la rouille.
Je vais me renseigner et m'y mettre.
Sincères salutations.
--Robert
Revenir en haut Aller en bas
rstl99
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 149
Localisation : Canada
Date d'inscription : 14/02/2017

MessageSujet: Re: Montre Edward East, Londres, fin XVIIe   2018-05-06, 15:36

Bon alors j'ai commencé à "laver la vaisselle".  Wink

Les platines sont maintenant propres et reluisantes, la dorure a bien tenu le coup durant 300 ans (avec une pensée pour les ouvriers - souvent des femmes, j'ai lu - qui ont risqué leur santé sans le savoir, en se servant du mercure...)





Dernière édition par rstl99 le 2018-05-06, 15:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
rstl99
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 149
Localisation : Canada
Date d'inscription : 14/02/2017

MessageSujet: Re: Montre Edward East, Londres, fin XVIIe   2018-05-06, 15:41

Et l'électrolyse a bien fonctionné sur les quelques petites pièces un peu rouillées. Pour ces petites pièces de montre, un petit bloc d'alimentation AC-DC 7v pour bidule audio a bien fait la tâche, avec du bicabornate de soude dans l'eau. Le pignon de la roue de champ a bien tourné, considérant la rouille qui s'y trouvait auparavant.





J'y ai même plongé le balancier et le ressort pour quelques minutes, et l'électrolyse y a enlevé une certaine couche d'oxidation. Je n'ai pas voulu le laisser trop longtemps par crainte pour le fin ressort.

Revenir en haut Aller en bas
Arno
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 18927
Date d'inscription : 05/05/2005

MessageSujet: Re: Montre Edward East, Londres, fin XVIIe   2018-05-06, 15:43

@dnanlor a écrit:

 Toute une basse-cour ! Moi qui habite pourtant en plein dans la Bresse je n'en ai jamais eu autant ! thumleft

Si qqs uns vous tentent ...MP ( Gratos, naturellement )

_________________
« La démocratie, c'est deux loups et un agneau votant ce qu'il y aura au dîner. La liberté, c'est un agneau bien armé qui conteste le scrutin. B.F ...»
Revenir en haut Aller en bas
mlkj
Membre Actif


Nombre de messages : 138
Age : 75
Localisation : 92
Date d'inscription : 16/01/2017

MessageSujet: Re: Montre Edward East, Londres, fin XVIIe   2018-05-06, 17:22

Bonjour rstl99,

"Et l'électrolyse a bien fonctionné sur les quelques petites pièces un peu rouillées"

C'est bien mais le + doit être sur l'anode inox et sur le - les pièces à nettoyer. Ce doit être une mauvaise photo in situ.

Superbe travail

Un peu d’acide Phosphorique, au pinceau, pour la finition du « fin ressort « 
Cet acide enlève la rouille mais ne touche pas au métal
Revenir en haut Aller en bas
rstl99
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 149
Localisation : Canada
Date d'inscription : 14/02/2017

MessageSujet: Re: Montre Edward East, Londres, fin XVIIe   2018-05-06, 20:16

@mlkj a écrit:
Bonjour rstl99,

"Et l'électrolyse a bien fonctionné sur les quelques petites pièces un peu rouillées"

C'est bien mais le + doit être sur l'anode inox et sur le - les pièces à nettoyer. Ce doit être une mauvaise photo in situ.

Superbe travail

Un peu d’acide Phosphorique, au pinceau, pour la finition du « fin ressort « 
Cet acide enlève la rouille mais ne touche pas au métal
J'ai mis le (-) sur la pincette rouge, c'est tout. Ca à bien fonctionné donc merci pour la suggestion. Et aussi pour celle de l'acide phosphorique pour le ressort.
Sincères salutations.
--Robert
Revenir en haut Aller en bas
caput
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 5054
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Montre Edward East, Londres, fin XVIIe   2018-05-06, 20:54

Citation :


J'y ai même plongé le balancier et le ressort pour quelques minutes, et l'électrolyse y a enlevé une certaine couche d'oxidation. Je n'ai pas voulu le laisser trop longtemps par crainte pour le fin ressort.


Ce ressort , ..fin ressort ..., est un spiral. Wink
Revenir en haut Aller en bas
rstl99
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 149
Localisation : Canada
Date d'inscription : 14/02/2017

MessageSujet: Re: Montre Edward East, Londres, fin XVIIe   2018-05-06, 21:10

Ah bien oui, bien sûr, "le SPIRAL" thumright

Quand je regarde ce spiral, je suis toujours émerveillé (j'espère que le mot n'est pas trop fort!) de me rappeler que ce spiral est un de la toute première génération à être utilisé sur des montres, car Huygens et le Français Jacques Thuret n'avaient produit le premier qu'en 1675, et cette montre East date d'environ 1680-85 selon les opinions de plusieurs.

Bien sûr, le spiral actuel sur cette montre n'est possiblement pas celui d'origine (quoique, qui sait?). Mais quand j'ai immergé le balancier et le spiral dans la solution d'électrolyse, et que je voyais les petites bulles se dégager du spiral en sa longueur, je pensais à sa longue histoire.
Revenir en haut Aller en bas
rstl99
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 149
Localisation : Canada
Date d'inscription : 14/02/2017

MessageSujet: Re: Montre Edward East, Londres, fin XVIIe   2018-05-14, 23:59

Voici les pièces du mécanisme d'ajustement du spiral.  Il manque une dent à une des pièces (j'ignore comment la nommer) mais à part ça tout semble en bonne forme.  Il y a des symboles grattés sur le dos de la rondelle d'argent, mais je ne peux interpréter ce qu'elles disent (le nom de l'artisan possiblement?).





Revenir en haut Aller en bas
mlkj
Membre Actif


Nombre de messages : 138
Age : 75
Localisation : 92
Date d'inscription : 16/01/2017

MessageSujet: Re: Montre Edward East, Londres, fin XVIIe   2018-05-15, 10:37

@rstl99 a écrit:
  Il manque une dent à une des pièces (j'ignore comment la nommer) 





Bonjour,

"Crémaillère"
Revenir en haut Aller en bas
dnanlor
Animateur
avatar

Nombre de messages : 1211
Localisation : France-Ain
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: Re: Montre Edward East, Londres, fin XVIIe   2018-05-15, 13:33

Bonjour,

Remettre une nouvelle dent sans refaire toute la pièce est faisable, mais il faut dire que l'absence de la dent n'empêchera pas la montre de marcher. Le rôle de cette pièce se borne à permettre le réglage de l'avance et du retard.
Revenir en haut Aller en bas
http://z.poche.free.fr
rstl99
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 149
Localisation : Canada
Date d'inscription : 14/02/2017

MessageSujet: Re: Montre Edward East, Londres, fin XVIIe   2018-05-16, 02:45

Bonjour Dnanlor,
En effet, refaire la pièce ne vaudrait pas la peine, et mes lectures sur la restauration de montres antiques assez rares comme celle-ci, préconisent de laisser les pièces aussi originales que possible.  Et comme vous dites, une dent manquante à cette pièce n'affecterait que très peu l'habilité de régler.  

De toute façon, mes intentions avec cette montre de East sont simplement de l'examiner, la nettoyer, faire quelques réparations nécessaires (crochet manquant à la chainette, ressort principal brisé, nouveau petit ressort pour remplacer celui brisé par la rouille), et la ré-assembler après l'avoir huilée.  En autres mots, la préserver comme un objet historique de l'horlogerie anglaise de cette époque.

Sincères salutations.
   --Robert
Revenir en haut Aller en bas
Milou
Puits de connaissances
avatar

Nombre de messages : 4638
Age : 65
Localisation : 68
Date d'inscription : 30/01/2011

MessageSujet: Re: Montre Edward East, Londres, fin XVIIe   2018-05-16, 08:42

Bonjour Robert

Les photos permettent de voir le travail manuel réalisé par l'artisan. De toute évidence dans le cas de cette montre le but n'était pas de réaliser une pièce polie à l’extrême. J'ai très peu de connaissances concernant des montres de cette époque, et peut-être que le degré de finition des autres pièces de la même époque était identique?

En tout cas l'ensemble de cette présentation nous a permis de découvrir une petite pièce du puzzle historique de l'horlogerie.

Je ne suis certainement pas le seul à attendre la présentation de la prochaine trouvaille!

Merci
milou
Revenir en haut Aller en bas
rstl99
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 149
Localisation : Canada
Date d'inscription : 14/02/2017

MessageSujet: Re: Montre Edward East, Londres, fin XVIIe   2018-05-20, 17:23

Bonjour.
Pas grand chose de nouveau, je suis affairé aux travaux extérieurs, le printemps étant arrivé.
Voici quelques photos des platines et du coq nettoyés, assemblés en attendant le nettoyage et l'assemblage des autres pièces.
C'est probablement mon imagination qui voit quelque chose qui n'est pas là dans les petites marques et égratignures à droite de la signature, mais on dirait les chiffres "691" qui pourraient, qui sait, indiquer une très petite gravure de la date de fabrication (1691)?
  --Robert




Revenir en haut Aller en bas
rstl99
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 149
Localisation : Canada
Date d'inscription : 14/02/2017

MessageSujet: Re: Montre Edward East, Londres, fin XVIIe   2018-05-20, 17:29

En passant, j'ai établi contact avec un conservateur d'horlogerie d'un musée qui m'a suggéré de ne pas tenter de rhabiller cette montre, réparer les pièces brisées etc.  Il suggérait une approche de conservation, comme ferait un musée avec une montre avec une importance historique: bon nettoyage, assemblage (sans huiler), et entreposage ou affichage dans un endroit (petit boitier) à humidité et température relativement constante.  C'est un bon conseil.
Revenir en haut Aller en bas
rstl99
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 149
Localisation : Canada
Date d'inscription : 14/02/2017

MessageSujet: Re: Montre Edward East, Londres, fin XVIIe   2018-05-20, 22:13

@rstl99 a écrit:
C'est probablement mon imagination qui voit quelque chose qui n'est pas là dans les petites marques et égratignures à droite de la signature, mais on dirait les chiffres "691" qui pourraient, qui sait, indiquer une très petite gravure de la date de fabrication (1691)
C'était une blague à propos de "691", je doute très fortement que ces marques représentent des chiffres actuels!  Wink
Revenir en haut Aller en bas
 
Montre Edward East, Londres, fin XVIIe
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Reportage Montre New York
» Boutiques à Londres
» ROLEX LONDRES
» souvenir de Londres...
» Chopard LUC classic Mark III : et une de plus, en direct de Londres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères :: Forum de discussions sur les montres de poche-
Sauter vers: