FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez
 

 Voyage turquoise dans la calanque de Port-d'Alon

Aller en bas 
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN

Nombre de messages : 54966
Date d'inscription : 05/05/2005

Voyage turquoise dans la calanque de Port-d'Alon Empty
MessageSujet: Voyage turquoise dans la calanque de Port-d'Alon   Voyage turquoise dans la calanque de Port-d'Alon EmptyDim 26 Aoû - 10:03

Citation :
Voyage turquoise dans la calanque de Port-d'Alon
Publié le dimanche 26 août 2007

Reportage de l'été : avec Palmes et tuba sur un sentier sous-marin



Port d'Alon est l'une des rares calanques où l'on peut se rendre avec sa voiture. Pourtant, un peu comme s'il avait été décidé de le protéger de la foule estivale, le lieu est à peine fléché, depuis la petite route qui relie le village de Saint-Cyr-sur-Mer à celui de Bandol. L'arrivée dans la calanque fait son effet. La petite plage encaissée dans la roche est protégée des regards par de gigantesques pins d'Alep, dont l'ombre bienveillante abrite, aux heures les plus chaudes, adeptes de la sieste et familles nombreuses.

Ici, l'Atelier bleu -une association dont le siège se trouve à La Ciotat, dans le parc du Mugel- a élu domicile dans une cabane de pêcheur, et Laure, qui remplit pour lui la fonction d'écoguide de la mer, accueille les curieux. Avant de s'engager sur le sentier sous-marin, une halte dans la cabane est indispensable, pour trouver un équipement à sa taille. "L'important, c'est d'être bien, souffle la jeune femme, pas question d'avoir froid, d'être trop serré ou de perdre une palme en cours de route… Pour profiter au maximum de la balade, il faut être con-for-table!"

Confortable… Engoncé dans une combinaison en néoprène, la notion ne semble d'abord pas si évidente… Mais une fois dans l'eau -qui soit dit en passant, ne fait guère plus de 16º…-, l'option combi s'impose d'elle-même. Les fesses dans l'eau sur les gros galets de la plage, face au large, Laure explique comment ajuster son masque, comment l'enduire de salive pour éviter la buée, et enfiler ses palmes avant de pénétrer, à reculons, dans l'eau claire. Notre compagnon aquatique est un minuscule canot gonflable, point d'accroche, de repos et de ralliement pour taper un brin de causette au détour d'une trouvaille.

"Tout le monde est bien? On peut y aller!" Quelques coups de palmes suffisent à nous éloigner de l'agitation de la plage, et le simple fait de se retrouver, à l'horizontale, les yeux rivés vers les fonds, donne tout à coup une nouvelle perspective. L'idée du sentier, c'est de s'arrêter dès qu'on voit quelque chose qui nous interpelle: animal, coquillage ou algue étrange… Pour profiter des lumières de Laure, passionnée de plongée, de faune et de flore aquatique. Dans le sillage du guide, le sentier qui longe les rochers de la calanque est l'occasion de quelques découvertes extraordinaires pour le néophyte, plutôt habitué à barboter à quelques mètres de sa serviette…

"Ce drôle de poisson immobile, c'est un gobi." Plus loin, on a du mal à s'émerveiller à la vue peu engageante de deux fort belles espèces d'holothuries: "Ils sont particulièrement précieux, confie Laure, ils mangent le sable sale, le digèrent et le restituent, propre!" Bon, d'accord… Dans le creux d'un rocher, le déplacement furtif d'un poulpe est l'occasion d'apprendre que cette bestiole est en fait l'une des espèces les plus évoluées du règne animal: "Au bout de quelques minutes, raconte notre écoguide, un poulpe est capable d'ouvrir un bocal fermé pour en extraire la nourriture qu'il contient!"

Oursins, bancs de rougets, méduses, touffe de posidonie qui ondule au rythme des courants, paraissent comme autant de merveilles à travers la paroi du masque. Et le clou de la balade, c'est quand au détour d'un rocher, on a la chance d'apercevoir la superbe danseuse espagnole: "C'est une espèce de ver marin", commente Laure, qui tente de capturer quelques instants l'animal dans le creux de ses mains, sans surtout le toucher, au risque de le détruire tant il est fragile… Inquiète, la danseuse s'immobilise, puis profite d'une brèche pour se retirer, faisant tournoyer, dans un mouvement de flamenco, sa robe noire liserée d'orange.
Par Frédérique Gros


http://www.laprovence.fr/articles/2007/08/26/110881-UNKNOWN-Voyage-turquoise-dans-la-calanque-de-Port-d-Alon.php

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
 
Voyage turquoise dans la calanque de Port-d'Alon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fête des skippers Port La Forêt
» Camping libre de Sidi Boulfdail
» Petit Pied Le Petit Dinosaure - les 13 films [dvdrip]
» emc2 vs usb

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères :: Forum de discussions sur les montres de plongée.-
Sauter vers: