FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez | 
 

 La bataille fait rage sur le créneau des moins de 800 euros

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 51982
Date d'inscription : 05/05/2005

MessageSujet: La bataille fait rage sur le créneau des moins de 800 euros    Lun 9 Juil 2018 - 22:11

Ce que l'on a coutume d'appeler l'entrée de gamme est en train de subir toutes les attentions. Les institutionnels mais aussi les nouvelles marques se livrent une bataille féroce et ce n'est pas forcément négatif pour les consommateurs.  


Seiko qui tient une position quasi-historique se fait rejoindre par le Swatch-Group avec Tissot, Hamilton et Swatch qui avec des calibres modernes et sophistiqués proposent des réserves de marche de 80 heures pour des montres mécaniques, un vrai défi économique mais aussi industriel car à un prix de 250 à 650 euros, Swatch fait des marges tout a fait classiques grâce à une technologie industrielle de pointe et au recours à des robots qui réduisent considérablement les temps de main d'œuvre.  

Le défi est complexe et en tous les cas plus qu'il n'y parait car pour conserver le Swiss-made, il faut du coup placer de la valeur ajoutée en Suisse ailleurs que dans la seule main d'œuvre. Certains modèles suisses ont baissé de presque 40% par rapport aux modèles "comparables" d'il y a 5 ans. Mais la guerre n'est pas terminée et si le Swatch group a réussi par un apport industriel à réduire ses tarifs et conserver des parts de marchés, les nouvelles marques comme Akrone proposent à 650 euros des pièces avec des calibres classiques en qualité Top et certifiés chronomètres. Le segment est intéressant et Akrone fait un tabac avec des pièces au cinquième du tarif de l'équivalent en qualité constante de marque suisse. Voilà qu'Akrone est regardé par les Suisses comme un adversaire pris très au sérieux mais les choses ne s'arrêtent pas là.  

Yema, Lip et quelques autres se mettent à envahir le segment de la montre de qualité à prix contenu. C'est si grave et les part de marché sont si fuyantes que chez Richemont on a mis Baume et Mercier à contribution en sacrifiant Mercier et en laissant Baume se retourner dans sa tombe avec des montres équipées de calibres asiatiques et de boites venant elles aussi de Chine. Et le pourcentage de Swiss made dans tout ça ?  Rien,  zéro, seul le timbre pour poster la montre évidemment vendue par correspondance est suisse. "C'est comme si on avait sacrifié une marque pour tester sur les quantités si on pouvait compenser le chiffre d'affaires perdu sur les pièces de qualité" disait un cadre du groupe.

La montre à moins de 800 euros intéresse et captive même la clientèle qui ne se reconnait plus dans les tarifs délirants des marques autrefois réputées moins chères comme Oris et dont les tarifs galopants ont rejoint ceux de Longines ou Omega mais avec des calibres Sellita de petit grade clonés sur les mouvements ETA.
Du coup on revoit dans les vitrines Citizen, Tissot qui élargit sa gamme, et des montres chinoises aux calibres improbables mais aux marques connues et plus protégées depuis longtemps.

Jusqu'où va aller cette guerre ? Nul ne le sait mais il n'est plus une semaine sans que n'émerge une ou deux nouvelles marques et il n'y aura pas de place pour tout le monde. Les grandes maisons comme Rolex ou Omega sont peu concernées mais un tas de marques qui avaient bâti leur clientèle sur la base d'un choix alternatif sont mises en porte à faux et subissent de plein fouet l'assaut des nouvelles marques réactives et très présentes autant sur les réseaux sociaux que les forums.  C'est qu'il maitrisent la communication ces petits jeunes et les pépés et mémés de plus de 50 ans qui chapeautent la communication des grandes maisons sont débordés par la capacité d'innovation de leurs cadets qui eux touchent à tout de la prod à la conception des produits, de la vente au démarchage.  

Les jeunes maisons ont ringardisé les anciennes et à part les marques de Swatch-group qui réagissent au quart de tour ou un JC Biver qui a vu le coup venir chez Tag Heuer, tout le monde est pris de court. Les clients préfèrent payer moins cher pour de la qualité et Baume arrive bien trop tard est déjà distancé car on retrouve la qualité de Baume et Mercier à moins de 650 euros chez Akrone par exemple avec le la modernité en plus. Il n'est pas étonnant que Yéma fasse un tabac et que les blogueurs boudent ces nouvelles maisons qui ne vont rien leur rapporter car elles n'ont pas besoin d'eux pour communiquer, elles le font elles-mêmes sur les forum (sur FAM par exemlpe) .  

Ces maisons ringardisent tous les anciens sur leur passage et telle une tornade vont au contact des clients et ça leur plaît ! Quand les séries limitées de 500 pièces trainent dans les vitrines et les stocks des grandes marques, les nouvelles affichent "Sold out" en deux ou trois semaines avec des moyens limités, des équipes réduites et homogènes loin des bureaux de Directions générales au fond du couloir après la secrétaire.

Ces nouvelles maisons vont "dépoter" et si les marques institutionnelles ne font rien, leurs restes desséchés joncheront le sol car à force de virer les CEO on va finir par s'apercevoir que ce qui ne va vraiment pas ce sont les actionnaires et eux, il n'y a que les clients qui pourront les virer… Voilà c'est dit … Et vous vous regardez quoi ?

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
DON
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2278
Localisation : New York, mais ça c'était avant
Date d'inscription : 02/02/2016

MessageSujet: Re: La bataille fait rage sur le créneau des moins de 800 euros    Lun 9 Juil 2018 - 22:43

C’est quelque chose que je suis de très près : on arrive de plus en plus à une structure en sablier : un entrée de gamme avec des nouvelles marques comme Akrone mais aussi des marques bien plus anciennes comme Hamilton et Seiko pour une grande partie de leurs modèles ET un haut de gamme centré sur quelques marques réellement identifiés par les clients comme relevant du vrai luxe (parce que les prix du luxe avec un mauvais SAV ou des aiguilles qui décollent visibles à 2m de la vitrine... ça ne s’appelle pas du luxe). 

Le moyen de gamme est pris en tenaille. Je ne pense pas qu’il soit mort pour autant mais l’écrémage sera drastique et seuls quelques marques s’en tireront honorablement. Peut-être Longines qui fait du chiffre mais qui vivote et commence à m’inquiéter car comment justifier l'écart de prix avec Hamilton quand on sait que les mouvements utilisés sont les mêmes ? Tudor dans son expansion est entrain de battre Longines à plate couture au niveau du produit et propose un tarif encore accessible pour avoir des montres de qualité et qui se rapprochent d’ailleurs d’autres références traditionnellement bien plus haut de gamme. 

Yema est intéressant car il se situe avec sa nouvelle Superman dans une position intermédiaire entre l’entrée de gamme et un moyen de gamme avec lequel il rentre en compétition frontalement et elle va s'avérer redoutable pour beaucoup de marques suisses comme Oris qui utilisent des calibres qui me paraissent moins intéressants tout en pratiquant des tarifs bien trop élevés. Personne n’a relevé en revanche que certains emboiteurs allemands commencent à être moins bien positionnés, certains comme Stowa ayant relevé leurs tarifs et qui commencent à intégrer du Sellita...

Je maintiens ce que j’ai dit dans le billet La discrète renaissance des marques françaises : Akrone et Yema semblent avoir un bel avenir devant eux. Et c’est une bonne chose pour nous tous.
Impec

_________________
"Le moyen d'avoir raison dans l'avenir est, à certaines heures, de savoir se résigner à être démodé" - Renan


Dernière édition par DON le Mar 10 Juil 2018 - 9:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Doudou-GTi
Puits de connaissances
avatar

Nombre de messages : 4573
Age : 37
Localisation : Flying to the Moon
Date d'inscription : 07/08/2011

MessageSujet: Re: La bataille fait rage sur le créneau des moins de 800 euros    Lun 9 Juil 2018 - 23:17

Citation :
Je maintiens ce que j’ai dit dans le billet La discrète renaissance des marques françaises : Akrone et Yema semblent avoir un bel avenir devant eux. Et c’est une bonne chose pour nous tous.
Chinois

Je ne peux que acquiescer Mr. Green ayant 3 Akrones dans la BAM Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://pros.lacentrale.fr/C023948/cat-AUTO/?sort=price
ravaillac75
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 10/09/2013

MessageSujet: Re: La bataille fait rage sur le créneau des moins de 800 euros    Lun 9 Juil 2018 - 23:32

Sujet très intéressant, je recherche une montre dans un budget contenu pour changer de ma roro et je me rend compte qu'il y a une vraie explosion de propositions "alternatives" de petites marques surfant sur le 2.0 en plus des marques traditionnelles  cyclops
Revenir en haut Aller en bas
LUDOSTER
Animateur
avatar

Nombre de messages : 870
Age : 33
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 12/04/2013

MessageSujet: Re: La bataille fait rage sur le créneau des moins de 800 euros    Mar 10 Juil 2018 - 0:04

Tant mieux pour les passionnés, trouver de sympathiques pièces à prix doux est plutôt une bonne chose!

Après je ne suis pas fan du design de la marque Akrone, pas de possibilité d’essayage en boutique, je n’achèterais jamais une montre sur internet sans l’avoir passée au poignet, le rapport qualité semble bon mais je n’en sais rien puisque je n’en ai aperçu qu’une au poignet d’un inconnu dans un magasin de bricolage...

Les rééditions de Yéma m’on l’air bien sympathique, même si ils n’apportent pas grand chose de réellement nouveau, mais ils permettent à la marque de repartir du bon pied et c’est déjà très bien!

De mon côté je regarde plus du côté de Baltic, le rapport qualité prix me semble très bon, là aussi on est dans l’inspiration vintage, mais design est vraiment bien senti, la communication est là aussi transparente. Le réseau de distribution n’existe pas, juste la possibilité d’essayer sur Paris. 

Le segment que me plaît beaucoup actuellement est plutôt vers les 3 000 euros, notamment du côté de chez Tudor.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Amphibia110
Membre super actif


Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 09/03/2018

MessageSujet: Re: La bataille fait rage sur le créneau des moins de 800 euros    Mar 10 Juil 2018 - 0:47

Je ne comprends toujours pas ce Baume et Mercier bashing sur fam... ils font des bonnes montres, de belle qualité, c'est une marque historique et légitime et si leurs prix sont trop chers, ce n'est pas pire que les autres.

De même, akrone par-ci, akrone par-la... je veux bien, mais ca reste une micro marque que pas grand monde connait meme si peut etre cela fonctionne bien par rapport a leurs objectifs. On parle de deux business modèles differents. Le jour ou Akrone a les volumes et la notoriété de Baume et Mercier, je suis près a parier que Akrone n'aura plus la meme bonne presse ici...

Au final, ces marques "à pas cher" sont soit des marques jeunes (akrone, yema, lip...) qui ne peuvent pas trop revendiquer une classe de prix superieure, ou des marques historiques mais cantonnées à ce segment par logique de grand groupe (tissot...)

Je ne suis pas specialiste, mais j'ai peur qu'en comparant 500 montres ecoulées sur internet et les perfs de grands groupes, on se trompe un peu... ce qui est un succès pour akrone serait un echec pour une vraie marque historique je le crains.

Je me souviens de l'époque ou Stowa etait la super mega bonne affaire de l'espace... c'est deja bien moins le cas aujourd'hui...
Revenir en haut Aller en bas
ZEN
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 51982
Date d'inscription : 05/05/2005

MessageSujet: Re: La bataille fait rage sur le créneau des moins de 800 euros    Mar 10 Juil 2018 - 7:42

Les grandes maisons, à part quelques-unes, ne font plus de séries supérieures à 500 pièces voire 200. Pour ce qui est de Baume & Mercier, j'ai plutôt le sentiment qu'en dénonçant la piètre idée d'avoir créé Baume, nous soyons ceux qui défendent le mieux cette maison dont l'image est abimée par Richemont.

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
bamboub
Passionné de référence
avatar

Nombre de messages : 3285
Age : 45
Localisation : Normand depuis la création de la Normandie !
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: La bataille fait rage sur le créneau des moins de 800 euros    Mar 10 Juil 2018 - 7:50

Je pense que la plupart des marques ont oublié l'élément fondamental qu'est le consommateur.

Une montre à un tarif 10 fois moins élevé propose parfois aussi bien qu'une montre plus chère.
Revenir en haut Aller en bas
eloigasp
Animateur Chevronné
avatar

Nombre de messages : 1472
Age : 43
Date d'inscription : 03/05/2010

MessageSujet: Re: La bataille fait rage sur le créneau des moins de 800 euros    Mar 10 Juil 2018 - 8:11

Autre point non soulevé par Zen: la relation plus "passion", plus étroite que l'on peut entretenir avec ces marques. L'exemple parfait est l’équipe Akrone et sa disponibilité, je peux aussi vous dire que l’équipe Yema se place dans cette logique les ayant eu hier pour une demande particulière satisfaite en moins d'une heure.
On est loin la aussi du carcan des marques du Swatch group, simple constatation (et simple logique industrielle évidemment )
Revenir en haut Aller en bas
Razgriz
Animateur
avatar

Nombre de messages : 809
Age : 25
Localisation : Bahrein
Date d'inscription : 29/08/2017

MessageSujet: Re: La bataille fait rage sur le créneau des moins de 800 euros    Mar 10 Juil 2018 - 8:44

On voit bien l’appel d’air créé par l’augmentation forcenée des prix des grandes maisons. Non pas qu'elles aient toujours été accessibles, mais autrefois, on pouvait raisonnablement penser qu’en économisant, on rassemblerait les 3000 euros nécessaires à une JLC, IWC ou autre marque emblématique. Quand le ticket d’entrée est à 5000 neuf, on change d’objectif, on regarde en bas et c’est bien normal. Je le répète encore, le foisonnement concurrentiel me paraît une bonne chose pour le client, reste à savoir séparer le bon grain de l’ivraie.

Pour autant, je ne crois pas à la « grande disruption », d’abord parce que les marques des grands groupes possèdent un savoir-faire et une histoire énormes. On aime bien tailler leur com, leur marketing ou leurs défauts de qualité, il n’empêche qu’elles ont la capacité de sortir de vraies propositions de valeur quand elles le veulent bien. Que ce soit Zenith avec la Defy, Omega avec le nouvelles Seamaster, TAG avec leur montre connectée et le tourbillon « pas cher » ou, dans une moindre mesure, JLC et ses Polaris, on ne peut pas dire que ça ne bouge pas.

Le poids de l’héritage restera un avantage considérable, sous réserve que le management ne s’empêtre pas dans une logique actionnariale, privilégie la vacuité de la com, l’inflation incontrôlée ou le SAV pourri… donc y’a du boulot, je le concède !

@DON. Sur Longines, je ne me fais pas soucis pour eux : ils s’approchent des 2mds CHF/an et continuent à exploiter leur héritage de façon bien plus intelligente qu’Hamilton. Par ailleurs, les deux ont beau être sur du ETA, la qualité de finition des mouvements, des cadrans et des bracelets reste bien supérieure à Hamilton, amha
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Arno
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 19105
Date d'inscription : 05/05/2005

MessageSujet: Re: La bataille fait rage sur le créneau des moins de 800 euros    Mar 10 Juil 2018 - 9:04

@ZEN a écrit:
Ce que l'on a coutume d'appeler l'entrée de gamme est en train de subir toutes les attentions. Les institutionnels mais aussi les nouvelles marques se livrent une bataille féroce et ce n'est pas forcément négatif pour les consommateurs.  

Classique dans la collection objets d'art, anciens et surtout contemporains, ou le 70 et le 80 tiennent une cote stable.
Soit, pour les marchands classiques, ce que l'ont définis comme des "bouses".
L'horlogerie a un peu de retard mais s'en approche.
Depuis qqs années, le moyen a disparu, et laisse la place au "nimportekoi", ou pour ne pas vexer la "boboserie" ambiante, on va dire à l'entrée de gamme.
Quant à l’exceptionnel, rien de changer, et toutes spécialités confondues : INTOUCHABLE.



_________________
« La démocratie, c'est deux loups et un agneau votant ce qu'il y aura au dîner. La liberté, c'est un agneau bien armé qui conteste le scrutin. B.F ...»
Revenir en haut Aller en bas
DON
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2278
Localisation : New York, mais ça c'était avant
Date d'inscription : 02/02/2016

MessageSujet: Re: La bataille fait rage sur le créneau des moins de 800 euros    Mar 10 Juil 2018 - 9:10

Pour Longines//Hamilton, j’ai possédé les deux et, au final, au niveau du mouvement, je ne vois pas trop de différences à l’exception de la décoration. Longines vit sur le design de son patrimoine horloger (mais disons que les composants de l’ancien Longines étaient plus suisses et moins chinois qu’aujourd’hui...). La seule nouveauté côté Longines c’est leur truc avec leur super/hyper quartz (le VHP) avec lequel ils nous font le même coup que Breitling en son temps et son Super Quartz. Je suis très dubitatif sur cette orientation. 

Longines fait du volume dans les ventes mais la qualité de son offre n’évolue pas... contrairement à celle des nouveaux entrants ou d’autres marques existantes. On verra ce que cela donnera par la suite...

_________________
"Le moyen d'avoir raison dans l'avenir est, à certaines heures, de savoir se résigner à être démodé" - Renan
Revenir en haut Aller en bas
Razgriz
Animateur
avatar

Nombre de messages : 809
Age : 25
Localisation : Bahrein
Date d'inscription : 29/08/2017

MessageSujet: Re: La bataille fait rage sur le créneau des moins de 800 euros    Mar 10 Juil 2018 - 9:24

Il est certain que l’époque du 13ZN est loin, mais je te trouve un peu sévère. Longines propose des Worldtimer, des chronos roue à colonnes, des plongeuses originales, le tout à des tarifs plutôt abordables. Leur offre couvre également une diversité de style considérable, sans parler de la montre féminine – qui est peut-être moins noble « horlogèrement » parlant mais qui reste une montre –  où ils se renouvellent beaucoup et restent performants d’après les diverses analyses de marché.

Cela rejoint d’ailleurs les propos du président de Longines qui a récemment indiqué que le quartz serait un pilier de la stratégie de la marque. Je ne suis pas client du VHP, mais cela reste une tentative d’avancée. 

Voilà pour moi ce qui fait d’eux une marque complète et respectable, donc davantage qu’un emboiteur standard. D’ailleurs la décoration, qu’elle soit manuelle ou à la machine, c’est déjà un témoignage de l’attention qu’ils portent aux montres, non ?

J’en resterai là car ce n’est pas le sujet Smile
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Jezza_06
Permanent passionné
avatar

Nombre de messages : 2071
Age : 32
Localisation : Sud
Date d'inscription : 12/10/2016

MessageSujet: Re: La bataille fait rage sur le créneau des moins de 800 euros    Mar 10 Juil 2018 - 9:47

Dans ce créneau de montre à 800€/1000€ il serait bon aussi de ne pas oublier, des fabriques plus petites, mais qui donnent envie depuis des années comme Stowa ou Laco (et d'autres) qui proposent peut être le bon compromis entre expérience, qualité, SAV et ont une touche d'histoire (marketing et réelle) dans leur production.

Actuellement, si je dois dépenser 1000€, je préfère le faire chez Stowa, que chez le Swatch Group (mise à part swatch pour qui j'ai de la sympathie, mais ce n'est pas le même créneau je trouve, malgré le préambule de Zen).
Revenir en haut Aller en bas
http://Manchesterdevils.com En ligne
Max 35
Membre Actif


Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 16/11/2016

MessageSujet: Re: La bataille fait rage sur le créneau des moins de 800 euros    Mar 10 Juil 2018 - 9:57

@Jezza_06 a écrit:
Dans ce créneau de montre à 800€/1000€ il serait bon aussi de ne pas oublier, des fabriques plus petites, mais qui donnent envie depuis des années comme Stowa ou Laco (et d'autres) qui proposent peut être le bon compromis entre expérience, qualité, SAV et ont une touche d'histoire (marketing et réelle) dans leur production.

Actuellement, si je dois dépenser 1000€, je préfère le faire chez Stowa, que chez le Swatch Group (mise à part swatch pour qui j'ai de la sympathie, mais ce n'est pas le même créneau je trouve, malgré le préambule de Zen).

Le problème c'est que maintenant avec 800€/1000€ tu es limité chez Stowa ce qui n'était pas le cas avant.

Ils ont trop augmenté leurs prix ... d'ailleurs ils ont sortie une gamme à bas coût avec des options payantes afin de se replacer dans leur ancien segment tarifaire.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Jezza_06
Permanent passionné
avatar

Nombre de messages : 2071
Age : 32
Localisation : Sud
Date d'inscription : 12/10/2016

MessageSujet: Re: La bataille fait rage sur le créneau des moins de 800 euros    Mar 10 Juil 2018 - 10:05

Citation :
d'ailleurs ils ont sortie une gamme à bas coût avec des options payantes afin de se replacer dans leur ancien segment tarifaire.
Du coup ils sont toujours dans le créneau ? Very Happy
Mais je comprend bien, cela dit, Laco est toujours présent dans le secteur.

Celui je trouve qui est vraiment sorti du secteur (petit à petit) c'est Sinn ! Et c'est dommage.
Revenir en haut Aller en bas
http://Manchesterdevils.com En ligne
nurunet
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 136
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 16/01/2012

MessageSujet: Re: La bataille fait rage sur le créneau des moins de 800 euros    Mar 10 Juil 2018 - 11:06

@LUDOSTER a écrit:
Après je ne suis pas fan du design de la marque Akrone, pas de possibilité d’essayage en boutique, je n’achèterais jamais une montre sur internet sans l’avoir passée au poignet, le rapport qualité semble bon mais je n’en sais rien puisque je n’en ai aperçu qu’une au poignet d’un inconnu dans un magasin de bricolage...

Je ne connais pas vraiment cette marque, mais généralement, si un vendeur est dans l'UE et fiable, je n'ai aucune souci d'acheter sur internet. On a le droit de retraction si la montre ne plait pas ou si elle est trop grande/trop petite. Oui, il arrive qu'on doit payer des frais de retour. Mais pour moi, c'est tout à fait acceptable si c'est le seul facon de procuerer une montre que je voudrais vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Razgriz
Animateur
avatar

Nombre de messages : 809
Age : 25
Localisation : Bahrein
Date d'inscription : 29/08/2017

MessageSujet: Re: La bataille fait rage sur le créneau des moins de 800 euros    Mar 10 Juil 2018 - 12:16

Pour rebondir sur l’analyse de ZEN sur Tissot, je trouve leur démarche de montée en qualité vraiment top.


Je comptais acheter des Le Locle, Chemin des Tourelles et autres Powermatic pour des amis récemment et cela a confirmé qu’il y a un vrai effort sur les calibres. Je ne comprends pas qu’une montre suisse dite « de luxe » ne puisse pas avoir plus de 40h de marche en moyenne alors que Tissot pousse à 80h. Ce n’est qu’un point parmi d’autres, mais cela montre bien leur volonté d’ajouter de la valeur dans leur produit, au bénéfice du client.


On peut aussi noter le retour plutôt bien fait aux modèles vintage (visodate, chrono) et la tentative de montres nouvelles comme la Ballade, qui semble vraiment intéressante
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
ravaillac75
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 10/09/2013

MessageSujet: Re: La bataille fait rage sur le créneau des moins de 800 euros    Mar 10 Juil 2018 - 13:48

@LUDOSTER a écrit:
Tant mieux pour les passionnés, trouver de sympathiques pièces à prix doux est plutôt une bonne chose!

Après je ne suis pas fan du design de la marque Akrone, pas de possibilité d’essayage en boutique, je n’achèterais jamais une montre sur internet sans l’avoir passée au poignet, le rapport qualité semble bon mais je n’en sais rien puisque je n’en ai aperçu qu’une au poignet d’un inconnu dans un magasin de bricolage...

Les rééditions de Yéma m’on l’air bien sympathique, même si ils n’apportent pas grand chose de réellement nouveau, mais ils permettent à la marque de repartir du bon pied et c’est déjà très bien!

De mon côté je regarde plus du côté de Baltic, le rapport qualité prix me semble très bon, là aussi on est dans l’inspiration vintage, mais design est vraiment bien senti, la communication est là aussi transparente. Le réseau de distribution n’existe pas, juste la possibilité d’essayer sur Paris. 

Le segment que me plaît beaucoup actuellement est plutôt vers les 3 000 euros, notamment du côté de chez Tudor.

Je suis d'accord, je regarde du coté de Baltic aussi mais un peu cher quand même, je lorgne du coté de l'occasion...

Et Akrone comme toi je trouve le design insipide, du mal à comprendre l'engouement  What the fuck ?!?
Revenir en haut Aller en bas
herge81
Permanent passionné
avatar

Nombre de messages : 2140
Age : 36
Localisation : Paris
Date d'inscription : 18/09/2015

MessageSujet: Re: La bataille fait rage sur le créneau des moins de 800 euros    Mar 10 Juil 2018 - 14:51

Un peu cher Baltic? Incompréhensible Tu parle ici pra rapport à ton budget car en terme de prix, ils sont plutôt bien placés.
Sur le design insipide d'Akrone, c'est une affaire de gout mais je trouve le mot un peu trop fort, quelles sont tes références en sachant que le design de Baltic ne brille pas spécialement par son innovation?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
MaitreRobinton
Pilier du forum
avatar

Nombre de messages : 1579
Age : 52
Localisation : Là bas
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: La bataille fait rage sur le créneau des moins de 800 euros    Mar 10 Juil 2018 - 15:26

@DON a écrit:
C’est quelque chose que je suis de très près : on arrive de plus en plus à une structure en sablier : un entrée de gamme avec des nouvelles marques comme Akrone mais aussi des marques bien plus anciennes comme Hamilton et Seiko pour une grande partie de leurs modèles ET un haut de gamme centré sur quelques marques réellement identifiés par les clients comme relevant du vrai luxe (parce que les prix du luxe avec un mauvais SAV ou des aiguilles qui décollent visibles à 2m de la vitrine... ça ne s’appelle pas du luxe). 

Le moyen de gamme est pris en tenaille. Je ne pense pas qu’il soit mort pour autant mais l’écrémage sera drastique et seuls quelques marques s’en tireront honorablement. Peut-être Longines qui fait du chiffre mais qui vivote et commence à m’inquiéter car comment justifier l'écart de prix avec Hamilton quand on sait que les mouvements utilisés sont les mêmes ? Tudor dans son expansion est entrain de battre Longines à plate couture au niveau du produit et propose un tarif encore accessible pour avoir des montres de qualité et qui se rapprochent d’ailleurs d’autres références traditionnellement bien plus haut de gamme. 

Yema est intéressant car il se situe avec sa nouvelle Superman dans une position intermédiaire entre l’entrée de gamme et un moyen de gamme avec lequel il rentre en compétition frontalement et elle va s'avérer redoutable pour beaucoup de marques suisses comme Oris qui utilisent des calibres qui me paraissent moins intéressants tout en pratiquant des tarifs bien trop élevés. Personne n’a relevé en revanche que certains emboiteurs allemands commencent à être moins bien positionnés, certains comme Stowa ayant relevé leurs tarifs et qui commencent à intégrer du Sellita...

Je maintiens ce que j’ai dit dans le billet La discrète renaissance des marques françaises : Akrone et Yema semblent avoir un bel avenir devant eux. Et c’est une bonne chose pour nous tous.
Impec

La concentration de l'activité sur l'entrée et le très haut de gamme est un phénomène à l'œuvre depuis longtemps, et pas uniquement dans le secteur de l'horlogerie. Demandez aux dirigeants d'Habitat, pour ne citer que le mobilier.

Je remarque que le phénomène de foisonnement de marques "en ligne" ("pure players" comme on dit) dans le domaine de l'horlogerie est un phénomène bien plus marqué en Allemagne qu'en France, sans que je n'en connaisse la raison.
Certaines ont d'ailleurs résolu le problème de l'essai préalable en instituant l'envoi gratuit d'un boitier sans mouvement pour essai, comme un morceau de tissu ou de moquette Mr. Green

Ceci étant dit, lesdites marques ne proposent pas que de l'entrée de gamme, loin s'en faut. Par contre, le prix est toujours "placé" (liste de marques captée sur WUS) :
A. Lange & Söhne
A. Mantei
Alexander Shorokhoff
Almanus
Archimede (Ickler)
Arctos Elite
Aristo
Askania Uhren
Autran & Viala (Ickler)
Blancier (Lottermann & Söhne)
Botta Design
Brior Uhren
Bruno Söhnle
Christian Klings
Churpfälzische UhrenManufactur
C.H. Wolf Glashütte
Costro
Damasko
Defakto (Ickler)
Deutsche Uhrenfabrik
Dievas
D. Dornblüth & Söhn
D. Malchert Quedlindburg
Dugena
Elysee
Erbprinz (Aristo)
Erwin Sattler
Gardé Ruhla Uhren
Genesis
Genius 1953
George J. Von Burg
Germano & Walter
Glashütte Original
Greve Uhrendesign
Hacher Watches
Henschel Hamburg
Hummel Uhren
Jacques Etoile
Jochen Benzinger
Junghans
Junkers (PointTec)
Kaventsmann Watches
Kemmner Watches
Kienzle Uhren
Kronsegler
Kudoke
Laco
Lang & Heyne
Lehmann Uhren
Leinfelder Uhren
Leumas Köln
Limes (Ickler)
Lowin Cologne
Maximilian (PointTec)
Mechanische Zeitinstrumente
MeisterSinger
Mercure
Messerschmitt (Aristo)
Moritz Grossmann Glashütte
Muhle-Glashütte
M.Schneider & Co
Nauticfish
Neuhaus
Nienaber Bünde
Niessing
Nivrel
Nomos
Ornatus Watches
Philippe Rosen
Rainer Brand
Schäuble & Söhne
Schauer
Schaumburg Watch
Sinn-Spezialuhren
Stefan Kudoke Watches
Sternberg Uhren
Stowa
Temption Watches
Thomas Ninchritz
Torsten Nagengast Timeline
Tourby
Tutima Glashütte
Union Gashütte
Uhrenwerft Hamburg
UTS München
Vintage VDB
Volker Vyskocil
Vollmer (Aristo)
Walther
Wempe
Wilhelm Rieber
Zeppelin (PointTec)
Zib Uhrenatelier
Revenir en haut Aller en bas
GMT
Puits de connaissances
avatar

Nombre de messages : 4584
Age : 45
Localisation : Mont-Blanc
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: La bataille fait rage sur le créneau des moins de 800 euros    Mar 10 Juil 2018 - 16:54

Encore une fois, nous regardons cela à travers le prisme de notre passion.

1000€ pour la majorité des gens c'est beaucoup d'argent pour une montre, beaucoup trop même.

Akrone que l'on cite en référence, ne doit concerner que les amateurs éclairés... que deviendront ils une fois ce créneau épuisé ?
Yema et sa Superman, que se passera-t'il une fois que les fans français seront équipés ?

Même en entrée de gamme une marque reste et restera "un marqueur social" dans la décision d'achat, donc les grandes maisons ont tout pour réussir, à condition de savoir se remettre en cause. Le Downsizing, l'innovation technologique ou la rupture stylistique peuvent permettre d'y répondre, à chacun de trouver sa voie !

Incompréhensible
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cronovestis.com
ravaillac75
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 10/09/2013

MessageSujet: Re: La bataille fait rage sur le créneau des moins de 800 euros    Mar 10 Juil 2018 - 18:59

Et bien beaucoup visent aussi à l'international, quand on voyait que le KS de Baltic avait une majorité de contributeurs US. 

Après oui je suis curieux de voir la longévité de ces nouvelles petites marques Smile
Revenir en haut Aller en bas
DavidFaM
Pilier du forum
avatar

Nombre de messages : 1526
Age : 37
Date d'inscription : 04/06/2016

MessageSujet: Re: La bataille fait rage sur le créneau des moins de 800 euros    Mar 10 Juil 2018 - 19:40

@ravaillac75 a écrit:
Après oui je suis curieux de voir la longévité de ces nouvelles petites marques Smile

C'est vrai qu'à part les marques historiques de cette tranche de prix, quelles sont celles qui vont rester?
Revenir en haut Aller en bas
Amphibia110
Membre super actif


Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 09/03/2018

MessageSujet: Re: La bataille fait rage sur le créneau des moins de 800 euros    Mar 10 Juil 2018 - 21:58

Oui avec Akrone par ci et par la... mais il vaut quoi leur service après vente? Et quand leurs volumes atteindront ceux de baume et Mercier ou longines... leur coûts exploseront et le prix des montres avec...

Il me parait compliquer de comparer le boulanger du coin avec les brioches pasquier par exemple...

Pour ceux qui ont cité laco (marque que j’aime bcp) à t on une idée du taux de chinuitude de leurs montres?
Revenir en haut Aller en bas
 
La bataille fait rage sur le créneau des moins de 800 euros
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Forêt des Babors : le «bûcheronnage» fait rage
» Une maladie mortelle fait rage entre les djihadistes de l'État islamique
» Ma nepenthes alata ne fait pas de nouveaux pièges :(
» j'ai bien fait d'attendre...
» ça me fait rêver ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: