FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez
 

 L’Omega Speedmaster Mark II Racing toujours dans la course

Aller en bas 
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN

Nombre de messages : 54668
Date d'inscription : 05/05/2005

L’Omega Speedmaster Mark II Racing toujours dans la course  Empty
MessageSujet: L’Omega Speedmaster Mark II Racing toujours dans la course    L’Omega Speedmaster Mark II Racing toujours dans la course  EmptyMar 28 Aoû - 3:31

L’Omega Speedmaster Mark II Racing toujours dans la course



L’Omega Speedmaster Mark II Racing toujours dans la course  Omega_33
L'Omega Speedmaster II Racing





L’Omega Speedmaster Professional Mark II Racing reste malgré les années écoulées depuis sa commercialisation en 1969, une montre un peu à part d’abord parce que c’est une pièce dédiée à la compétition automobile et d’autre part parce que son histoire est étroitement liée à la plus célèbre des montres de toute l’histoire de l’horlogerie. Elle est pourtant restée une montre de connaisseurs dont le succès de la version originelle a conduit Omega à la rééditer de manière contemporaine.  


La Speedmaster Professional d'Omega est une icône horlogère, une icône qui a accompagné la plus grande aventure humaine jamais réalisée : La conquête de la lune. Paradoxalement, l'histoire commerciale du modèle originel aurait pu s'arrêter avant même que l'homme ne pose le pied sur la lune alors qu'il avait été sélectionné par la NASA.  En 1969, Omega a pourtant toutes les raisons de se réjouir. Depuis 1965, la Speedmaster est associée au programme Gemini et la voici maintenant embarquée vers la lune avec le programme Apollo. L'alunissage de juillet 1969 a donné à Omega une notoriété mondiale et la Speedmaster a définitivement conquis le rang de première montre portée ailleurs que sur Terre.

L’Omega Speedmaster Mark II Racing toujours dans la course  Omega_15

Le premier voyage lunaire a pourtant généré un instant de frayeur chez Omega quand Buzz Aldrin encore dans le LEM a annoncé dans sa transmission que sa montre s'était arrêtée. Les gens d'Omega se sont décomposés au sol jusqu'à ce que l'astronaute démente cette information et dise "Ah, non ... C'était juste la trotteuse". Aldrin qui laissait tourner le chrono en permanence avait par inadvertance arrêté celui-ci mais la montre fonctionnait parfaitement.

L’Omega Speedmaster Mark II Racing toujours dans la course  Omega_14

Toute la communication d'Omega en 1969 repose sur l'exploit de la mission Apollo. Pourtant chez Omega, tout le monde n'est pas totalement convaincu du futur du modèle. Les équipes marketing craignent depuis bien avant la réussite de la mission Apollo 11 que la Speedmaster qui a déjà plus de 10 ans ne vieillisse face à une concurrence qui a déjà depuis un bon moment abandonné le verre en acrylique qui est réputé jaunir et se rayer facilement. Les formes tonneau sont à la mode et la concurrence se répand depuis janvier 1969 avec Zenith puis Breitling - Heuer et Buren sur l'intérêt des chronographes à remontage automatique qu’Omega a de son côté rejeté, quand Lémania qui fabrique ses mouvements a présenté des projets anticipant cette technologie. Du côté des équipes chargées de développer les produits, la méfiance est également de mise. Le modèle a été conçu pour une utilisation "au sol" ou en avion et non dans des conditions extrêmes. Si la Speedmaster Professional a bien passé les difficiles épreuves de la NASA, il est difficile d'établir l'ampleur du facteur chance dans ces résultats. Les ingénieurs de la manufacture ont parfois des sueurs froides à l'idée d'un incident majeur qui annoncé publiquement pendant une mission jetterait le discrédit sur toute la marque. Du côté des commerciaux comme de celui des ingénieurs, inciter la NASA a substituer un modèle renforcé au modèle initial serait pour Omega une sécurité à double détente d'une part, en renouvelant le produit face à la concurrence et d'autre part, en renforçant ses caractéristiques techniques.



Omega va donc travailler à l'élaboration d'une Speedmaster Professional de deuxième génération qui sera baptisée « Mark II » pour mieux la faire identifier par le public. Le nouveau modèle est réputé avoir gardé le meilleur de la version originelle et y avoir ajouté une étanchéité à 120 mètres, une boite plus design et bien plus épaisse, un tachymètre sous le verre qui évite l'arrachement de la lunette, un verre plat mieux armé contre les reflets et les chocs. Les responsables d'Omega sont si convaincus de la supériorité de leur nouveau modèle, qu'ils veulent négocier avec la NASA sa substitution à la version précédente. La qualité de montre portée sur la lune entraine les ventes vers le haut et Omega ne veut pas prendre le risque de recueillir une image vieillissante avec son modèle emblématique.


L’Omega Speedmaster Mark II Racing toujours dans la course  Omega_34
L'Omega Speedmaster Mark II


Deux émissaires d'Omega sont donc dépêchés auprès de la NASA pour "vendre cette idée". Le 14 février 1969 soit 5 mois avant que Neil Armstrong ne foule le sol lunaire, le directeur commercial d’Omega, Robert Forster et le délégué commercial pour le marché Nord-Américain Peter Morf se déplacent au siège de la NASA à Houston au "Manned Spacecraft Center" où James Ragan, ingénieur en chef de la division fournitures des équipages, les reçoit. L'entretien est empreint d'un peu d'ironie de la part de Ragan qui est pleinement satisfait de la montre Speedmaster en service et n'entend pas s'encombrer des besoins marketing de ses interlocuteurs. Ces derniers n'ont manifestement pas intégré que la NASA a autre chose à faire que de se pencher sur un renouvellement de montres qui va supposer une nouvelle batterie de tests à un moment où la pression politique oblige la NASA a accélérer ses programmes si elle veut conserver ses budgets.

Les émissaires d'Omega tenteront bien de "placer" une montre adaptée à l'heure lunaire sans plus de succès dès lors que les Américains veulent une synchronisation avec les équipes terrestres et non un folklore commercial pour asseoir davantage une marque de montres suisses en mal d'image. Ainsi en 1969, le devenir de l'Omega Speedmaster Mark II est déjà scellé sur du court terme. Ce ne sera pourtant pas faute pour Omega de tenter d'associer l'image de sa Speedmaster "lunaire" avec cette version Mark II en organisant une communication qui promeut les deux versions. De même, désigner la version initiale sous le terme Mark I pour mieux inscrire dans la mémoire collective que l'une est la suite de l'autre, ne suffiront pas à imposer la Mark II qui pourtant a reçu la mention "Professional" ce qui pour Omega induit une montre à usage professionnel par la NASA.


L’Omega Speedmaster Mark II Racing toujours dans la course  Omega-10
Omega joue la carte de la synergie dans ses publicités


L'opération menée par Omega a donc raté et en 1976, Omega cesse de commercialiser la Mark II qui renaitra de ses cendres en 2014 sans plus faire, cette fois, référence à une utilisation professionnelle. De retour à Bienne et sans aucun doute un peu déçus de n'avoir pas réussi à convaincre leurs interlocuteurs, les responsables d'Omega réfléchissent à ce que pourraient être les débouchés de leur produit. La compétition automobile est alors en plein essor et passionne par ses premières retransmissions à la télévision. Omega qui a pourtant une longue histoire qui lie la marque avec l'automobile est distancé par la concurrence et notamment Heuer qui s'impose comme la référence absolue avec des collections qui portent le nom de tous les circuits automobiles ainsi que Rolex qui avec son chronographe Daytona suscite les envies des amateurs. La communication de ces maisons est efficace et porteuse d'un message positif auprès du public mais Omega n'a pas vraiment de produit adapté pour y répondre. Il faut réagir d'urgence sous peine de disparaître durablement du sport automobile. C'est possible à peu de frais. Il suffit d'adapter le modèle Speedmaster Mark II en en modifiant le cadran qui devient gris, en corrigeant son marquage dont la lecture est modifiée et en adaptant la couleur orange pour les aiguilles non horaires.


L’Omega Speedmaster Mark II Racing toujours dans la course  Mark-p10
Omega Speedmaster Mark III

La transformation du chronographe Speedmaster Mark II Racing va permettre de placer Omega dans ce segment. Elle est saisissante au plan esthétique et s'avère très réussie. Certes le chronographe ne dispose pas d'un remontage automatique puisqu'il a gardé le même mouvement 861 que la version historique de la Speedmaster mais au moins il permet à Omega de s'installer au poignet des pilotes et de séduire les automobilistes. Cela ne sera malgré tout pas suffisant pour sauver la Speedmaster Mark II à laquelle il manque définitivement le remontage automatique et la connotation héroïque et historique de sa grande sœur.  Les efforts d'Omega pour juxtaposer les deux versions de Speedmaster dans les publicités afin de démontrer une continuité dans la collection ne suffisent pas à motiver le public pour choisir la nouvelle version. Omega ne s'entête pas et retire le produit des catalogues six ans plus tard. D'autres tentatives sont faites avec un mouvement automatique Lémania  notamment avec la Mark IV mais rien n'efface la version "lunaire" de la Speedmaster qui sera déclinée pour toutes les utilisations et restera durablement le chronographe phare de la marque.  

L’Omega Speedmaster Mark II Racing toujours dans la course  Omega_36
Omega Speedmaster Mark II Racing  

Agréable à porter, la Speedmaster Omega Mark II Racing est marquée par le design seventies mais ses couleurs et son dessin bien adapté au poignet en font une pièce sympathique. Son mouvement 861 identique à la Moonwatch de l'époque est un gage de fiabilité. Si la version première de la Mark II a été amputée du rêve lunaire, elle présente de réelles améliorations par rapport à sa grande sœur. Cette Speedmaster Mark II a ainsi une histoire très particulière. Sa version Racing prisée des amateurs a été rééditée par Omega avec un mouvement automatique et la date, mais sa boite est restée la même témoignant de la nostalgie d'une époque. Omega a sans doute raté un rendez-vous avec cette Mark II mais le public est aussi passé à côté d'un modèle qui détenait beaucoup de qualités pour être une montre durable. Le temps démonte que ce chronographe était une belle idée à défaut d'être commercialement un succès.

Droits réservés - Forumamontres - Joël Duval - Août 2018 -

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
French Grizzly
Animateur Chevronné
French Grizzly

Nombre de messages : 1369
Age : 49
Localisation : Champagne
Date d'inscription : 17/09/2017

L’Omega Speedmaster Mark II Racing toujours dans la course  Empty
MessageSujet: Re: L’Omega Speedmaster Mark II Racing toujours dans la course    L’Omega Speedmaster Mark II Racing toujours dans la course  EmptyMar 28 Aoû - 5:21

Merci beaucoup pour cette rétrospective  thumright   J'ai appris pas mal de choses sur cette jolie montre qui a vécu dans l'ombre de sa grande soeur...
Revenir en haut Aller en bas
claude13
Membre super actif
claude13

Nombre de messages : 369
Date d'inscription : 10/05/2016

L’Omega Speedmaster Mark II Racing toujours dans la course  Empty
MessageSujet: Re: L’Omega Speedmaster Mark II Racing toujours dans la course    L’Omega Speedmaster Mark II Racing toujours dans la course  EmptyMar 28 Aoû - 5:25

Ce n'est pas moi qui vais dire que ce ces Mark ne sont pas des montres très attachantes hein  Mr. Green

Allez une 'tite photo de mes miennes :

L’Omega Speedmaster Mark II Racing toujours dans la course  P1010310
Revenir en haut Aller en bas
frbou
Animateur
frbou

Nombre de messages : 940
Age : 45
Localisation : Wild Wild West
Date d'inscription : 04/11/2011

L’Omega Speedmaster Mark II Racing toujours dans la course  Empty
MessageSujet: Re: L’Omega Speedmaster Mark II Racing toujours dans la course    L’Omega Speedmaster Mark II Racing toujours dans la course  EmptyMar 28 Aoû - 10:06

Merci pour cette page d'histoire 👍. Toujours sympa de voir ces vieilles publicités !
Revenir en haut Aller en bas
Doudou-GTi
Membre référent
Doudou-GTi

Nombre de messages : 8582
Age : 38
Localisation : Je s'appelle Groot !
Date d'inscription : 07/08/2011

L’Omega Speedmaster Mark II Racing toujours dans la course  Empty
MessageSujet: Re: L’Omega Speedmaster Mark II Racing toujours dans la course    L’Omega Speedmaster Mark II Racing toujours dans la course  EmptyMar 28 Aoû - 10:18

+1 merci pour ce post Zen 👍🏻 Chinois
Revenir en haut Aller en bas
http://pros.lacentrale.fr/C023948/cat-AUTO/?sort=price
TheSilverFox
Membre super actif
TheSilverFox

Nombre de messages : 399
Localisation : ici et ailleurs, mais jamais très loin
Date d'inscription : 08/03/2016

L’Omega Speedmaster Mark II Racing toujours dans la course  Empty
MessageSujet: Re: L’Omega Speedmaster Mark II Racing toujours dans la course    L’Omega Speedmaster Mark II Racing toujours dans la course  EmptyMar 28 Aoû - 11:40

Quand on a la chance d’en posséder une on connaît forcément son histoire. Mais Joël est un peu mon Pierre Bellemare de l’horlogerie. Passionnant à lire
L’Omega Speedmaster Mark II Racing toujours dans la course  E67a0a10I
Revenir en haut Aller en bas
 
L’Omega Speedmaster Mark II Racing toujours dans la course
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Omega speedmaster mark II : adaptation verre saphir
» Omega Speedmaster Professional -vs- Panerai Radiomir PAM00210
» Nouvelle Revue en ligne : Omega Speedmaster 3570.50.00
» Achat d'une Omega Speedmaster Broad Arrow 1957
» Restauration d'une Omega Speedmaster Mark III noyée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères :: Les Grandes Heures de FAM-
Sauter vers: