FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez
 

 Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN

Nombre de messages : 54420
Date d'inscription : 05/05/2005

Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  Empty
MessageSujet: Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !    Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  EmptyJeu 11 Juil - 0:36

Il y a des objets qui marquent le temps. Le chanteur Renaud avait fait du "Mistral gagnant" une icône des années 60. Précisément en 1969, parmi les objets qui faisaient rêver les gamins d'une dizaine d'années, il y avait l'Omega, on ne disait pas vraiment "La Speedmaster d'Omega". Comme moi, un paquet de gamins pensaient qu'il n'existait que celle-là. On en rêvait pour sa communion, la Speedmaster et un stylo plume avec une plume qui rappelait le Concorde. Ca c'est Waterman qui le faisait.
Celle qu'on appelle aujourd'hui la Speed, c'était la montre des voyages dans l'espace et des cosmonautes qui avaient marché dessus. Jules Verne qu'on lisait en édition de poche illustrée avait presque tout anticipé et Tintin avait complété la vision qu'on se faisait d'une telle aventure. Pour les gamins un peu plus intellos, le magazine Pilote faisait un point régulièrement des technologies à venir.

On savait grâce à Pilote qu'en l'an 2000, il y aurait des gens qui vivraient en permanence sur la lune avec des jardins arborés sous des serres géantes. Des familles entières y partiraient en vacances pour un prix très abordable et y feraient des séjours dans des grands hôtels. Le parcours serait d'une durée réduite  et des stations intermédiaires  permettraient de faire une pause. Il y avait même des gens qui pensaient qu'on irait en voyage de noce sur la Lune. Bon en attendant, il fallait se contenter de la Speedmaster et Omega avait fait fabriquer des cosmonautes en carton de taille réelle et chez les bijoutiers qui avaient la place pour loger ce précieux élément de PLV, il y avait sur le cosmonaute un poignet qui permettait de lui faire porter une montre. A dix ans, le gamin qui aurait voulu passer à coté n'y échappait pas et forcément Omega devenait obsessionnel. Plus d'un parent a entendu et réentendu son fils réclamant une Omega. C'était un peu l'objet obligatoire quand un futur adolescent se voyait opposer un "Non" ferme et définitif à sa demande de bénéficier d'un Solex.

Comme les autres, la Speedmaster me gratouillait
car tout de même, aller poser le pied sur la Lune était une aventure incroyable et quand dans Pilote on expliquait que 20 ans plus tard on irait sur Mars, qui pouvait en douter ?  Pas même Omega puisque la marque de Bienne a même fait un peu plus tard une montre Speedmaster Professional pour aller sur Mars ! La Speed X33 était destinée à la première expédition vers la planète rouge. Certains scientifiques doutaient de la faisabilité 20 ans plus tard, c'est à dire en 1989, et du haut de leur expertise, ils expliquaient qu'un aller retour sur Mars ne pourrait intervenir qu'en l'an 2000. Il fallait quand même une condition particulière … Eh oui, il fallait que l'an 2000 ne marque pas la fin du monde. C'est que cette idée là aussi titillait les ados. C'était un peu le réchauffement climatique et la fonte des pôles de ceux qui sont aujourd'hui soixantenaires. Et dire que pour eux, c'est la deuxième fin du monde qui les guette! Ce n'est vraiment pas de chance. Mais bon, le voyage sur Mars a été reporté à 2035 et la Lune est remise au programme pour dans 5 ans.

Avec toutes les rééditions de Speedmaster qu'il y a eues et tous les modèles spéciaux, les séries limitées, les version Mark II,III, IV, les créations automatiques et les non automatiques avec la réédition du calibre ancien ou sans, les versions racing, les versions pour dames, avec le logo appliqué ou peint, la lunette tachy, télémétrique ou pulsométrique, le cadran blanc, avec des sous-compteurs noirs ou l'inverse, celles dédiées à Apollo 8, 9, 10, 11, 12,13, 14, 15, 16, 17 , celles avec Snoopy et celles avec le 861, ou 1861, 1862, avec ou sans phase de lune et date … Oh et puis merde ! Toutes quoi ! Y compris la Speedmaster 125  et les autres… Avec toutes ces éditions disais-je, aucune ne pouvait aller sur Mars. Chaque gamin était bien certain d'en avoir une !

Les lendemains de communion peuvent charrier des gueules de bois
. Quel idiot j'avais été ! J'avais demandé une Omega et on m'avait offert une Dynamic. J'en ai encore mal dans le bas du dos. C'est qu'en plus pour bien faire, dans le paquet cadeau, il y avait aussi le catalogue Omega avec je vous le donne en mille ? La Speedmaster !  Dans ces cas-là, il ne faut jamais perdre son sang froid. La Dynamic était très bien et j'allais pouvoir la porter chaque jour. Ce qui fut dit fut fait. Et aucun gamin n'avait du bien s'exprimer, car aucun n'avait une Speedmaster au poignet… Ouf, il y aurait eu de quoi solliciter l'excommunication pour pouvoir recommencer sa communion. Dans les DS, il fallait se contenter de sa Dynamic et entendre les parents rassurants expliquer que la Dynamic faisait plus jeune que la Speedmaster faite pour des gens "de l'âge de ton père." Et vlan il en prenait un coup le papa qui n'avait pas sa Speedmaster et allait se mettre à la réclamer lui aussi.

Pendant des années, chez Omega tout fut fait pour relier sa montre à la Lune. Partenariats avec des expositions au musée Pompidou avec une vraie combinaison de cosmonaute, des vitrines de détaillants avec des vrais cailloux de la lune en PVC et parfois un vrai tout minuscule, tout rabougri et sous un globe de protection qui prouvait qu'il était précieux. Que de photos de la lune, des cosmonautes, du LEM, de Saturne V pour faire causer de la Speedmaster ! Impossible de l'oublier et de passer à la suivante. C'est comme pour les filles, ce sont celles qui disent non qui passent à la postérité. La Speedmaster n'est pas un objet incontournable, c'est une pièce obligatoire !

Ceux qui en ont eu et les revendent les regrettent même s'ils affichent un mauvais prétexte pour justifier de leur choix. Ma plus vieille Speedmater a 60 ans, elle a les anses droites et pas encore creusées et un calibre 321. Ma plus récente date de 2002 juste avant que la fabrication du mouvement ne sorte de chez Lémania et ma régulière, date de 1976, une année de canicule et tout un symbole pour moi qui découvrais les avantages et inconvénients du French Kiss avec des filles soumises à l'acné.
C'est le pur hasard qui a mis la dernière sur ma route après qu'un monsieur âgé y renonce pour cause de remontage manuel. J'ai beaucoup porté la Speedmaster et je suis passé il y a deux ans à la Mark II.

J'ai la 125 depuis 3 semaines et la Mark IV de mon enfance m'est tombée dessus neuve de stock, restée dans le coffre du détaillant qui la passait au poignet du cosmonaute en carton qui me faisait rêver. La Speedmaster me rappelle bien sûr la conquête lunaire mais aussi mes oncles qui me faisaient lire l'heure sur une Mark III ou iV, ma mère qui mettait de côté les journaux pour que je les découpe, le numéro spécial de Paris Match que j'ai retrouvé il y a trois mois, cette brune aux yeux persans dont j'ai oublié le prénom, une Marie-claire dont je n'ai gardé que le prénom, mon tourne disque, mon frère qui avait une deux chevaux 6 et mon père qui éteignait la télé sans se préoccuper de savoir si les autres la regardaient. La Speedmaster me rappelle mon pote Gilles tombé du train à 10 ans et dont je suis sans doute le seul à être certain qu'il ne s'est pas trompé de porte, mon prof de français traumatisé d'avoir renversé un gamin à la sortie du lycée, les années d'insouciance quand tout est possible, Marc et Anne qui avaient perdu leurs parents, les hannetons qui volaient avec des petits objets à transporter dans la tiédeur des nuits d'été, les marrons lancés sur une toiture ondulée à 10 heures du soir pour faire hurler un ancien légionnaire alcoolique qui avait une jambe de bois…

La Speedmaster n'est pas qu'allée sur la Lune, elle a été le témoin de nos vies, d'une époque et le fait qu'elle soit toujours là est comme un fil d'Ariane, un lien vers nos vies d'avant où l'on était forcément mieux parce qu'on était plus jeune et qu'on pouvait tout réussir. Quand je passe ma Speedmaster au poignet, je renoue avec tout ça, je suis en contact avec mes fantômes et les yeux tendres et candides de l'enfant qui ne voulait pas grandir de peur de perdre ce qui était son bonheur, son équilibre. Alors oui, on peut ne pas aimer la Speedmaster, critiquer le trop plein de rééditions mais ceux qui n'ont pas vécu ce qu'elle était il y a 50 ans ne peuvent comprendre à quel point cette montre nous raconte. Elle est un pilier de notre histoire et elle nous est accessible. D'Omega j'ai rêvé et quand j'interviewe le CEO qui m'appelle par mon prénom, quand j'entre dans les bureaux de Bienne ou quand on me met dans les mains la montre portée par un cosmonaute lors d'une mission Apollo, forcément, ça me parle. Ca fait 50 ans que ça me parle et s'il y a bien un marqueur qui me rappelle que je n'ai plus 10 ans, c'est sans doute celui-là qui est le plus parlant. Il est aussi le plus terrible car il fait que le gamin de 10 ans parle à l'adulte de 60 directement à travers le temps et lui signifie que le temps qui est derrière lui s'est irrémédiablement écoulé.

Je la respecte la Speedmaster parce qu'elle est une partie de moi, de nous. On ne peut jamais s'en séparer complètement.

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
Osmie
Membre Hyper actif
Osmie

Nombre de messages : 540
Date d'inscription : 24/05/2018

Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  Empty
MessageSujet: Re: Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !    Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  EmptyJeu 11 Juil - 1:28

Super billet @ZEN  !
Je n'ai pas connu ça, car étant né dans les années 90... mais ton texte m'a fait voyager !

Merci  Chinois
Revenir en haut Aller en bas
shoulderblack
Puits de connaissances
shoulderblack

Nombre de messages : 4627
Age : 54
Localisation : Saint-Etienne
Date d'inscription : 19/03/2008

Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  Empty
MessageSujet: Re: Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !    Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  EmptyJeu 11 Juil - 3:08

Bien qu'un poil plus jeune, tout cela me parle.... bigsmurf
Pour ma communion, j'avais eu le choix entre une Omega constellation pie-pan et une Frésard.
J'ai le souvenir de cette journée : du vendeur qui à lourdement insisté sur la fabrication française de Frésard (qui emboite un Lorsa P75), d'une longue hésitation entre 2 montres, et de moi sortant de la bijouterie de mon petit village dans un état de joie immense et de grande fierté avec ma belle Frésard au poignet remerciant mon parrain.

J'ai toujours ma Frésard qui fonctionne parfaitement et qui est dans un très bel état, et je n'ai toujours pas de Pie-pan...
Revenir en haut Aller en bas
Jicé
Animateur


Nombre de messages : 1233
Localisation : Bourbonnais
Date d'inscription : 11/02/2009

Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  Empty
MessageSujet: Re: Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !    Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  EmptyJeu 11 Juil - 4:15

Et bien moi, qui ai environ 8 ou 9 ans de moins.... à la communion, c'était une belle image pieuse épicétou.

Alors dans les milieux plus modestes, l'objet culte qui pourtant n'a jamais fait rêvé - mais dont la poisseuse présence quotidienne nous a marqué à tout jamais - est ce foutu, ce satané mais attachant petit stylo bille Bic, grâce auquel nous allions  aurions du acquérir tellement de savoir qu'à n'en pas douter, un jour nous irions aurions du aller sur la lune nous aussi.

Le plus étonnant c'est que Bic là, lui, est certainement allé dans l'espace.

Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  9001110
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
py3.14
Pilier du forum
py3.14

Nombre de messages : 1555
Localisation : Prague
Date d'inscription : 17/12/2016

Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  Empty
MessageSujet: Re: Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !    Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  EmptyJeu 11 Juil - 5:07

Magnifique billet, merci beaucoup!
Revenir en haut Aller en bas
Leopal
Membre référent
Leopal

Nombre de messages : 5993
Age : 49
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 14/10/2011

Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  Empty
MessageSujet: Re: Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !    Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  EmptyJeu 11 Juil - 5:22

Joli texte. Smile

Moi ce n'est pas la Speed qui me rappelle que le temps passe, mais le bac français du petit (1m92 quand même...) La semaine dernière, j'en jurerais, il rentrait en maternelle. Ben non.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ultramarine-watches.com/ En ligne
Hervé911
Animateur
Hervé911

Nombre de messages : 900
Age : 48
Localisation : mexique
Date d'inscription : 18/01/2016

Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  Empty
MessageSujet: Re: Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !    Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  EmptyJeu 11 Juil - 5:44

Pas mieux, le mien aura 18 ans dans moins de 5 ...  à la vitesse où ça passe Rolling Eyes.

je me rend compte que l'espace ne fait plus tant rêver sauf quelques exceptions comme mon fils, j'espère qu'il restera passionné tout le long de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Doudou-GTi
Membre référent
Doudou-GTi

Nombre de messages : 8276
Age : 38
Localisation : Je s'appelle Groot !
Date d'inscription : 07/08/2011

Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  Empty
MessageSujet: Re: Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !    Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  EmptyJeu 11 Juil - 12:20

Merci pour ce partage 😍👍🏻😎 Chinois

On peut presque dire qu'on a tous une histoire avec la Speedmaster thumright
Revenir en haut Aller en bas
http://pros.lacentrale.fr/C023948/cat-AUTO/?sort=price
did
Passionné de référence
did

Nombre de messages : 3832
Localisation : Dans mon troglo..en face du château..
Date d'inscription : 02/08/2005

Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  Empty
MessageSujet: Re: Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !    Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  EmptyJeu 11 Juil - 17:50

En ce qui me concerne...du rêve au poignet.. Chinois 
did
Revenir en haut Aller en bas
Doudou-GTi
Membre référent
Doudou-GTi

Nombre de messages : 8276
Age : 38
Localisation : Je s'appelle Groot !
Date d'inscription : 07/08/2011

Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  Empty
MessageSujet: Re: Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !    Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  EmptyVen 12 Juil - 1:10

@did a écrit:
En ce qui me concerne...du rêve au poignet.. Chinois 
did
Chinois
Revenir en haut Aller en bas
http://pros.lacentrale.fr/C023948/cat-AUTO/?sort=price
GUY J
Pilier du forum
GUY J

Nombre de messages : 1504
Age : 52
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 19/08/2005

Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  Empty
MessageSujet: Re: Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !    Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  EmptyVen 12 Juil - 3:17

Je me retrouve aussi dans ton billet ZEN.
Ma première belle montre a été ma Mark IV au début 1980 et mon père bien avant me faisait lire l'heure sur sa Mark II... J'ai toujours ces 2 monuments..... Que de souvenirs me reviennent également lorsque que je porte une de mes 2 Speed !!
Revenir en haut Aller en bas
frbou
Animateur
frbou

Nombre de messages : 849
Age : 45
Date d'inscription : 04/11/2011

Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  Empty
MessageSujet: Re: Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !    Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  EmptyVen 12 Juil - 8:05

@Doudou-GTi a écrit:
On peut presque dire qu'on a tous une histoire avec la Speedmaster thumright

...qu'on peut transmetre en plus ... Histoire et Speed ... 

Merci Zen pour ces nombreuses tranches de vie ...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Macadam
Membre Actif


Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 12/05/2017

Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  Empty
MessageSujet: Re: Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !    Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  EmptyVen 12 Juil - 10:02

Sûrement le billet qui m’a le plus touché depuis que je parcours FAM, et ce malgré mes 37 ans. Merci Zen
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Doudou-GTi
Membre référent
Doudou-GTi

Nombre de messages : 8276
Age : 38
Localisation : Je s'appelle Groot !
Date d'inscription : 07/08/2011

Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  Empty
MessageSujet: Re: Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !    Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  EmptyVen 12 Juil - 10:21

@Doudou-GTi a écrit:
On peut presque dire qu'on a tous une histoire avec la Speedmaster thumright

@frbou a écrit:
...qu'on peut transmetre en plus ... Histoire et Speed ... 

Merci Zen pour ces nombreuses tranches de vie ...
Chinois je raconte en ce moment à mon fils de 6 ans ce qu'il c'est passé la haut il y a 50 ans I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://pros.lacentrale.fr/C023948/cat-AUTO/?sort=price
Basyl177
Membre éminent.
Basyl177

Nombre de messages : 12058
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/07/2005

Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  Empty
MessageSujet: Re: Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !    Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  EmptyVen 12 Juil - 11:37

69... j'avais 4 ans !
Un peu jeune pour apprécier l'exploit à sa juste valeur (en plus on avait pas la télé) !
Jamais eu la tête dans les étoiles... bien que souvent dans la Lune !

Malgré tout, ton texte me parle... et m'a donné envie d'aller essayer (pour la Xème fois) une Speedmaster !
Mais pourquoi donc j'accroche pas à ce modèle, si fabuleux en photo... et si pshhhhit à mon poignet !!! Pleure 2
Revenir en haut Aller en bas
St Ex 2/33
Membre Hyper actif
St Ex 2/33

Nombre de messages : 595
Date d'inscription : 11/08/2005

Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  Empty
MessageSujet: Re: Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !    Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  EmptyVen 12 Juil - 22:52

Merci Zen pour ce merveilleux billet qui nous relie à notre enfance et qui est si poétique! yeux Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Ganesh
Pilier du forum
Ganesh

Nombre de messages : 1878
Localisation : Entre Lyon et St Etienne
Date d'inscription : 12/06/2017

Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  Empty
MessageSujet: Re: Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !    Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  EmptyLun 15 Juil - 5:22

D'apres les références que notre ami Zen cite je pense qu'on est de la même génération 
Je n'ai pas fait de communion, dans ma famille nous sommes mécréants   Mr. Green

Et Oméga, je ne l'ai découvert qu'en classe de 4eme lorsque la prof de maths l'a écrit au tableau . Et comme elle a choisi la lettre minuscule, fou rire généralisé de voir une prof dessiner une paire de fesses Shocked au tableau  (de seins ou de couilles, c'est au choix). Je pense que cette prof de maths débutante à du demander le lendemain à ses collègues comment s'y prendre  Incompréhensible

Bien sûr le 21 juillet 1969, j'étais devant la tv. J'ai d'ailleurs fait des études d'astrophysique, sûrement à cause de cela thumright

Les montres ? J'avais ma petite montre "mabo" offerte à 8 ans, au poignet (elle marche toujours ...) . Et les autres je je m'en moquais royalement. Ce qui me faisait envie, c'était un vélo de course (ou à la limite un 1/2 course). Je n'ai jamais pu en avoir un Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  781367 ...Et pourtant mes parents n'étaient pas pauvres (mais pas riches non plus)
Revenir en haut Aller en bas
http://ohlesboulaneiges.free.fr
caput
Membre référent
caput

Nombre de messages : 5344
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 26/08/2008

Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  Empty
MessageSujet: Re: Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !    Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  EmptyVen 19 Juil - 23:54

Pour moi il y a 50 ans c’est l’image de notre famille grands-parents, parents et enfants scotché devant une télé noir et blanc dans un silence et une certaine angoisse que les choses se passent mal.
Ma passion pour la « Speed » est arrivée plus tard au début de mon adolescence et plus particulièrement la Mark IV.
Mais je retrouve bien dans les propos de ZEN cette époque que j’ai vécu presque de la même manière
Revenir en haut Aller en bas
pleh57
Membre super actif
pleh57

Nombre de messages : 444
Age : 58
Localisation : Chatou
Date d'inscription : 22/01/2008

Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  Empty
MessageSujet: Re: Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !    Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  EmptySam 20 Juil - 3:33

Texte émouvant....
La Sped pro m'a fait rêver au même  âge, celle dans la vitrine de Ch.Ehmann à  Metz...
La première montre sur laquelle j'ai flashé..
En ai acheté une bien des années après (et pas chez Ehmann), avec qui mon histoire a été tumultueuse, et que j'ai fini par revendre... mais qui sait si je ne recraquerai pas...
Merci Zen
Revenir en haut Aller en bas
py3.14
Pilier du forum
py3.14

Nombre de messages : 1555
Localisation : Prague
Date d'inscription : 17/12/2016

Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  Empty
MessageSujet: Re: Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !    Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  EmptySam 20 Juil - 5:12

J'ai relu ce texte plusieurs fois avec plaisir. Un véritable témoignage personnel mais aussi un retour vers  une époque que je n'ai pas connue, mais je m'y croirais. 


Beaucoup de questions quant à cette époque... haute horlogerie? Prouesses? Quelques années après la Speed... les genta, le quartz, Rolex qui monte (?)....

Bref j'aimerais plus de billets, voire un bouquin? ^^ pour le jeune de presque 40 ans que je suis....
Revenir en haut Aller en bas
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN

Nombre de messages : 54420
Date d'inscription : 05/05/2005

Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  Empty
MessageSujet: Re: Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !    Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  EmptySam 20 Juil - 7:35

Je vais essayer de répondre à ta question mais c'est le reflet de mon expérience et d'autres peuvent avoir une vision rétrospective très différente …

Il y avait dans les années 1960, cette compétition entre Rolex et Omega. Les journalistes de la télévision, manifestement des "références" en horlogerie portaient ces deux marques quasiment à l'exclusion des autres. On parlait bien un peu de Breitling mais la marque n'était pas encore ce qu'elle est devenue bien plus tard  à savoir une marque de montres outils.

Moi, je revois Paul Emile Victor avec sa Rolex, les reporters au Vietnam avec leur Rolex et le commandant Cousteau lui aussi d'une Rolex parée et puis j'ai cette vision d'un oncle qui travaillait sur la 2ème chaine, on ne disait pas Antenne deux, non ça ça date des années 1970. Cet oncle faisait partie du personnel technique et travaillait pour le journal télévisé. Lui, il était "Omega" comme la plupart des techniciens et une bonne partie des journalistes non reporters. Georges de Caunes portait une Submariner car qui disait Rolex dans le milieu, disait forcément Submariner.

Pour ceux qui étaient Omega, il y eut une inflation sur cette marque après 1969, allez savoir pourquoi, pour ceux qui étaient "Omega" disais-je, il y avait la Speedmaster et des chronos, des chronos et encore des chronos. Les autres modèles n'étaient pas vraiment dans les univers des journalistes. Je revois une réalisatrice qui avait au poignet un chrono d'homme. Il lui servait pour minuter les programmes courts qu'elle devait assurer. J'ai souvenir aussi d'un réalisateur qui avait au poignet une Rolex portée à l'envers à gauche et une montre à droite portée à l'endroit. Il avait une montre pour le boulot et le cadeau de sa femme à droite.

Il y avait aussi des reporters d'images car tous les sujets n'étaient pas enregistrés avec du son. Là, on voyait souvent des Omega. Un jour, mon oncle voulut me faire lire l'heure sur son chrono. J'avais 6 ans et m'en souviens très bien. Le nombre d'aiguilles me bloqua …"Mais quelles aiguilles sont celles qui donnent l'heure ?" Je me dis que je ne serais jamais capable de lire l'heure sur une montre pareille. Cela m'avait humilié de rater ma lecture. Sa montre était une chrono Omega à cadran noir mais je ne me souviens plus précisément du modèle.

Je me souviens aussi d'un ami de mon âge dont le père faisait des allers-retours réguliers aux USA. Il volait en Caravelle … Il était le patron d'une filiale d'une très grosse société américaine qui fabriquait des boites de conserves. Il devait aller à des réunions tous les 15 jours. Outre qu'il ramenait des jouets américains, je me souviens très bien de sa montre. Une Omega en or, très probablement une Constellation. Je le revois la posant sur une console dans le couloir près du salon. Il y gardait l'heure américaine et portait une autre montre à heure française. Tiens, je me demande s'il y avait une GMT chez Omega ou Rolex. Son Omega était une 14 carats, c'est son fils qui m'avait dit qu'il l'avait rapportée des USA sans la déclarer en douane. La mère de mon ami portait une Omega en platine, bracelet compris.

Les marques de l'époque les plus en vogue était Omega, Rolex et Longines. Enfin ce sont celles que je voyais le plus. Pour Longines, j'étais dans une bulle particulière car une amie de ma mère était mariée avec le fils d'un vieux couple de bijoutiers et il était devenu chronométreur officiel pour Longines avant de l'être pour Omega. Il partait chronométrer les JO et le tour de France. Il revendait évidemment des montres Longines mais aussi Omega et Zenith. Je passais des heures dans la boutique quand ma mère allait papoter avec son amie d'enfance. Ce détaillant vendait aussi des Breitling. Il avait convaincu mon père sur Breitling et ma mère la lui avait offerte en plaqué or faute de moyens pour ses 40 ans. Ils ont regretté ensuite tout le temps celle en or vendue à un autre client.

J'ai en mémoire des chronographes partout. De mon instituteur qui nous chronométrait quand on faisait du sport. Je le suspecte d'avoir voulu se faire plaisir pour justifier son chronographe bracelet. Le papa de mes petites voisines chez qui j'allais jouer et qui avait un super chronographe Longines bracelet posé à coté de sa pipe. Il y avait aussi un type qui faisait de l'archéologie et était géomètre. Il avait au poignet un énorme chrono sans doute Heuer.

En 1969, il y eut ce projet de mission lunaire qui fit la une de la presse. Je découpais les journaux pour suivre la mission depuis février 1969. C'est là, qu'il a commencé me semble-t-il à y avoir de  la pub pour la Speedmaster. Après le succès de la mission Apollo 11, Omega s'est déchainé. Je pense qu'ils avaient une certaine retenue avant de crainte d'un échec de la mission mais après ce fut un matraquage. A Noël 1969, on voyait la Speedmaster partout et en mars 1970, il y avait ce cosmonaute de taille presque réelle en carton, une image plate et découpée et à son poignet une Speedmaster. La montre ensuite a changé pour une Mark IV … J'étais émerveillé car celle-là était avec la date et automatique. J'ai trainé ma mère chez ce bijoutier concurrent de son amie pour contempler ce cosmonaute et sa montre, une vraie à son poignet. J'ai déjà raconté ici comment j'ai récupéré cette montre encore neuve 40 ans plus tard…

En regardant un album photos de mes jeunes années de gamin à l'école primaire, j'ai vu que j'étais le seul à porter une montre ! D'abord une Kelton puis une Omega Dynamic. Je ne suis pas certain qu'aujourd'hui on laisserait un gamin de sixième avec une Omega au poignet. A l'époque on ne se faisait pas agresser parce qu'on avait une montre chère quoique ma mère me mettait en garde.

Les gens qui portaient des Rolex n'étaient pas forcément plus riches que les autres et cette bêtise massive qui assimile Rolex à une forme de snobisme n'avait pas encore sévi. La presse poubelle qui fait du scandale son fond de commerce au point de les créer quand il n'y en pas n'existait pas ou alors sur des choses futiles comme le suicide de Johnny mais c'était très people, trop sans doute. Je me souviens d'une personnalité politique assez connue que le hasard m'a fait voir de près dans les années 60 et qui portait une Universal. Je le sais car je connaissais le bijoutier qui la lui révisait. En 1969, de ma province, je n'ai pas vu arriver le Zenith El Primero mais le chrono Breitling automatique était bien présent. Le Seiko pas du tout. Le Zenith El Primero, je l'ai vu plus tard avec dans la même vitrine des montres à quartz avec des diodes. Il y avait aussi des Omega qui vibraient.  

Rolex, Omega, Zenith, Longines n'étaient pas des marques de luxe, non, ça c'est venu après, bien après.

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
ArmsZLD
Membre Actif


Nombre de messages : 117
Age : 42
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 10/09/2014

Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  Empty
MessageSujet: Re: Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !    Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  EmptyDim 21 Juil - 23:16

Astronaute ... pas cosmonaute ... par pitié, une goutte de précision serait la bienvenue dans cet océan de mièvrerie.

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
frbou
Animateur
frbou

Nombre de messages : 849
Age : 45
Date d'inscription : 04/11/2011

Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  Empty
MessageSujet: Re: Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !    Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  EmptyLun 22 Juil - 0:04

... astronautes, cosmonautes, spationautes, taīkonautes, vyomanautes, ... tous le même boulot !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN

Nombre de messages : 54420
Date d'inscription : 05/05/2005

Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  Empty
MessageSujet: Re: Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !    Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  EmptyLun 22 Juil - 3:02

@ArmsZLD a écrit:
Astronaute ... pas cosmonaute ... par pitié, une goutte de précision serait la bienvenue dans cet océan de mièvrerie.

Merci.
Citation :

Les professionnels francophones de l'information et leur public sont donc invités à renoncer à cette idée reçue absurde selon laquelle il faudrait employer des mots différents pour qualifier les cosmonautes ou astronautes des différents pays du monde. Cette lubie est d'autant plus sidérante que la navigation spatiale ne connaît ni frontières ni contours territoriaux d'aucune sorte."

https://www.franceculture.fr/sciences/cosmonaute-spationaute-ou-astronaute-quel-est-le-bon-mot

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
plop
Membre référent
plop

Nombre de messages : 5175
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 05/03/2010

Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  Empty
MessageSujet: Re: Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !    Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !  EmptyLun 22 Juil - 3:20

@frbou a écrit:
... astronautes, cosmonautes, spationautes, taīkonautes, vyomanautes, ... tous le même boulot !

Tosmonaute pour les portugais ?  scratch 

Pardon...
Revenir en haut Aller en bas
 
Ne me dites pas que ma Speedmaster a 50 ans, ça me déprime !
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bracelets pour Speedmaster
» Le choc ! Speedmaster vs Navitimer
» Omega: Speedmaster Gemini 4 série limitée.
» Speedmaster vintage: le retour
» Ma nouvelle vintage Speedmaster 1967 pre-moon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: