FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 Récit : Des chronomètres Jaeger LeCoultre dans l’armée anglaise

Aller en bas 
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN

Nombre de messages : 56528
Date d'inscription : 05/05/2005

lecoultre - Récit : Des chronomètres Jaeger LeCoultre dans l’armée anglaise Empty
MessageSujet: Récit : Des chronomètres Jaeger LeCoultre dans l’armée anglaise   lecoultre - Récit : Des chronomètres Jaeger LeCoultre dans l’armée anglaise EmptyDim 19 Avr - 20:38

Des chronomètres Jaeger LeCoultre dans l’armée anglaise








Après 1943, Jaeger LeCoultre livra à l'Armée britannique un important lot de montres de poche en laiton chromé dotées de son Calibre 467 fabriqué dans les ateliers du Sentier. Une partie des livraisons était destinée à l'Armée de terre (montres gravées G.S.T.P. surmonté de la Broad Arrow), et la seconde partie à la Royal Air Force (gravées 6E/50), pour son personnel au sol. Ces montres n'ont pas été utilisées par le personnel volant de l'Armée britannique. Elles sont issues d'un programme lourd d'équipement des militaires de l'Armée de terre anglaise qui déboucha sur des commandes simultanées auprès de plusieurs grandes maisons.  Outre ses troupes postées en Europe, l'Armée anglaise s'est beaucoup consacrée à équiper son armée coloniale. Elle fit appel à plusieurs manufactures suisses et américaines pour la dotation de ses hommes en pièces d'horlogerie fiables, précises et de bonne qualité de finition.

Si l'Armée anglaise a commandé pour ses sous-marins certaines pièces avec des calibres de 21 rubis, la plupart des montres militaires anglaises furent livrées en 7 ou 15 rubis notamment en Inde.  Les hommes du rang et les sous-officiers disposaient de montres à 7 rubis (réputées être précises à 5 minutes par semaine) tandis que les officiers se voyaient en général remettre des montres dotées de mouvements de 15 rubis précis à 1 minute par semaine.

Le modèle GSTP de Jaeger LeCoultre était une référence pour sa précision parmi les meilleures dans cette catégorie de pièces. Les maisons suisses qui ont livré des pièces aux GSTP répondaient à un cahier des charges très pointu et s'il est indéniable que la qualité des boites simplement chromée ne fut pas l'essentiel des critères de l'exigence britannique, un soin tout particulier fut, en revanche, placé dans la qualité supérieure des mouvements. Jaeger LeCoultre proposa des montres dont les normes de précision étaient supérieures à l'exigence formulée par l'armée. Il n'est pas rare encore aujourd'hui que 80 ans après la livraison des pièces, celles-ci soient encore capables des prouesses initiales.  




lecoultre - Récit : Des chronomètres Jaeger LeCoultre dans l’armée anglaise Jaeger12
Le radium des aiguille a fortement oxydé l'acier mais le bleu originel reste détectable

lecoultre - Récit : Des chronomètres Jaeger LeCoultre dans l’armée anglaise Jaeger10

La boite anglaise des GSTP se caractérisait par un métal chromé et une couronne boule



lecoultre - Récit : Des chronomètres Jaeger LeCoultre dans l’armée anglaise Jaeger11
La qualité de fabrication du mouvement est exceptionnelle au point qu'il semble neuf 80 ans après sa sortie des ateliers de la manufacture








lecoultre - Récit : Des chronomètres Jaeger LeCoultre dans l’armée anglaise Jaeger14
Le calibre 467 de Jaeger LeCoultre avait des caractéristiques chronométriques

Le marquage des pièces s'est fait exclusivement sur le fond de la montre avec rappel du numéro d'inventaire, ce numéro pouvait être complété d'un rappel sur la carrure en général à 3 heures. Le cadran, enfin, mentionnait la marque juste au-dessus du compteur de secondes et à midi une inscription de millésime correspondant à l'année de mise en service de la montre. Les pièces livrées par Jaeger LeCoultre étaient emboitées soit dans une carrure en acier bruni, soit dans des boites chromées de type anglais avec une couronne de remontage dite boule en raison de sa forme caractéristique. Ces montres très précises comme toutes les pièces retenues pour équiper les GSTP avaient des boites bien étanches afin de bien protéger les mouvements. La dorure de ces derniers était d'une qualité supérieure et l'éclat de celle-ci 70 ans après donne l'impression de pièces à peine sorties des ateliers. Le savoir-faire de Jaeger LeCoultre est ici mis en valeur car l'absence de vieillissement dénote autant une parfaite étanchéité des boites qu'une maitrise absolue de la dorure et de la finition des mouvements.  




lecoultre - Récit : Des chronomètres Jaeger LeCoultre dans l’armée anglaise Jaeger12
Le marquage du fond était caractéristique avec sa Broad Arrow




Les aiguilles bleuies à la flamme se détachaient des cadrans peints noirs ou blancs puisque le modèle était livré dans les deux versions.  Le marquage des cadrans par une peinture au radium rendait visible la nuit les heures situées à 12, 3 et 9 heures tandis que les autres balises horaires étaient marquées par des points lumineux. Les aiguilles remplies de radium ont souvent été avec le temps oxydées par l'agressivité de ce produit luminescent dont les méfaits sanitaires étaient déjà connus mais que l'armée anglaise avait préféré ignorer.  

La trotteuse à 6 heures surdimensionnée offre un confort de lecture de l'heure à la seconde près laquelle est d'autant plus utile que la précision chronométrique des pièces permettait une coordination des actions très efficaces.

Ces pièces d'horlogerie sont d'authentiques Jaeger LeCoultre de haute qualité. D'une finition très soignée, leur mouvement renvoie au savoir faire unique de la manufacture du Sentier qui démontrait une maitrise totale de la fabrication des mouvements, savoir faire qui est un atout exceptionnel que n'a cessé de démontrer Jaeger LeCoultre au cours de son histoire. Cette maison au passé glorieux est aujourd'hui l'héritière de près de 200 ans de connaissances accumulées ce qui lui promet un avenir exceptionnel. Jaeger LeCoultre a fourni de nombreuses pièces à diverses armées et construit dans l'univers militaire une réputation aussi solide que celle forgée auprès des amateurs d'horlogerie de haut niveau.



Droits réservés - Forumamontres - Joël Duval - Novembre 2019/ Avril 2020

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
 
Récit : Des chronomètres Jaeger LeCoultre dans l’armée anglaise
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: