FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez
 

 Vous les graissez vous vos montres ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Albouk
Membre super actif


Nombre de messages : 493
Date d'inscription : 25/06/2007

Vous les graissez vous vos montres ? Empty
MessageSujet: Vous les graissez vous vos montres ?   Vous les graissez vous vos montres ? EmptyDim 27 Jan - 4:06

Je m'explique avantr la ruée sur la bète, vous graissez les joints de couronnes ou pas sur vos plongeuses ? yeux
Revenir en haut Aller en bas
D.Molina
Permanent passionné
D.Molina

Nombre de messages : 2275
Localisation : Sandhaas
Date d'inscription : 05/05/2005

Vous les graissez vous vos montres ? Empty
MessageSujet: Non.   Vous les graissez vous vos montres ? EmptyDim 27 Jan - 6:54

Non, déjà faut pas se tromper de graisse (des spécialistes préciserons.) et de plus, la montre doit être étanche sans une graisse suplémentaire sinon gare le jour ou tu oublie de la graisser correctement... Incompréhensible
Revenir en haut Aller en bas
milwatch
Puits de connaissances
milwatch

Nombre de messages : 4701
Localisation : 34
Date d'inscription : 02/07/2005

Vous les graissez vous vos montres ? Empty
MessageSujet: Re: Vous les graissez vous vos montres ?   Vous les graissez vous vos montres ? EmptyDim 27 Jan - 9:38

non, je fais le test, si ça fuit, je change les joints.

la graisse c'est de la silicone chez les marchands de plongée et surement chez les fournituristes
Revenir en haut Aller en bas
http://militarywatch.over-blog.com/
Tokage
Membre référent
Tokage

Nombre de messages : 8719
Localisation : Brüsel
Date d'inscription : 21/05/2005

Vous les graissez vous vos montres ? Empty
MessageSujet: Re: Vous les graissez vous vos montres ?   Vous les graissez vous vos montres ? EmptyDim 27 Jan - 9:47

Voila la réponse en son temps de Jean-Michel sur les joints des montres de plongée...

99% de la production horlogère utilise du nitrile pour ses joints. Ses températures d’utilisation sont de –20°C/+ 110°C. Vous faites souvent bouillir votre montre, vous ? De plus, la résistance chimique du nitrile est bonne surtout aux savons. Bien sur, certains hydrocarbures peuvent faire fondre le nitrile mais vous plongez-vous souvent les mains dans de l’huile de transformateur ? Si oui, utilisez des joints en viton.

Revenons un instant à la plongée et regardons les spécifications du matériel photographique : les caissons étanches Ikelite - un « standard » du marché - utilisent aussi des joints nitrile. Il est recommandé de les changer tous les 5 ans, et pourtant on les manipule sans arrêt - ouverture et fermeture du caisson, et ils sont plus exposés que les joints de montre.

Entretien et changement des joints : Mode d’emploi
- L’ouverture ne "détruit" pas le joint : si celui ci a été correctement posé et qui a été lubrifié (sous réserve qu'il soit en bon état) il peut être réutilisé. Le nitrile est en effet très souple et vieilli peu.
- Un des gros risques est que le joint non lubrifié « colle » au fond au moment de la fermeture et plisse. Le joint quitte son logement et adieu étanchéité
- Un joint cela se pose et se lubrifie correctement : pas de montage « à sec » bien que la plupart des fabricants le fassent.
- Après le dévissage du fond de la montre en retire le joint mais jamais avec un outil métal ! Un cure-dent en bois fera l'affaire. Si le joint a été lubrifié on le lave a l'eau savonneuse et on le sèche. Commence l’inspection à la loupe : à la moindre trace de pincement, poubelle ; si la surface est matte, poubelle ; si on tire légèrement dessus et que des fentes apparaissent, poubelle ! Attention, les joints viton sur Damasko & Rasmus sont normalement mat, donc pas de problème de « couleur » pour ceux-ci.
- On nettoie très précautionneusement la portée de joint (sur le couvercle) et la gorge (sur le boitier). Là encore un cure-dent fait l'affaire mais il faut faire très attention à ne pas avoir de traces de pollution.
- Une fois que tout est en ordre, on pose le joint à sec dans la gorge et on pose le silicone par dessus, là encore avec un cure-dent, en prenant soin de ne jamais « piquer » le joint.
- Les lubrifiants compatibles pour les joints en nitrile sont impérativement à base de silicone. Comme signalé plus haut, un lubrifiant à base d'huile minérale risque de détruire le joint. Parmi les recommandations : la graisse pour la robinetterie ou la graisse pour les joints en nitrile pour le matériel de plongée. Pas de bombe silicone en aérosol ou de joint silicone type joint de baignoire. Pas le Christolube qui est destinée aux applications oxygène pur : la Christolube est une graisse fabuleuse mais dure à poser.
- Avant de remonter le fond un dernier coup d'oeil sur la portée et l'absence de toute poussière avant de refermer.

La lubrification améliore l’étanchéité et renforce la résistance aux agressions chimiques, mais surtout évite au joint de forcer lors de la fermeture du fond. On ne lubrifie que d’un seul côté par ce que cela augmente la résistance à la pression : si le joint est uniformément graissé il risque plus de sortir de son logement par extrusion à très haute pression. De plus lubrifier la gorge entraine un risque de pollution du fond de gorge. Cela vaut aussi pour les joints de remontoir et de poussoirs. Malheureusement, 99% des points de ventes ou de SAV ignorent ces règles simples. C’est une opération qui devrait être faite systématiquement, or de nombreuses marques montent leurs joints « à sec » : c’est bien sur plus rapide mais tellement moins performant.

Pour résumer : un joint torique de montre, sous réserve qu’il ait été entretenu par quelqu’un de compétent, devrait durer au moins 5 ans. Un simple contrôle d’étanchéité devrait par contre être fait sur toutes les montres que vous utilisez en plongée pour s’assurer que le joint n’a pas vieilli ou que la personne qui l’a remonté à la dernière révision ne l’a pas fusillé. Sur les rares montres que j’ai eues et qui n’ont pas passé le test d’étanchéité, une majorité ont échoué à cause d’un mauvais remontage.


Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Tony1968
Pilier du forum
Tony1968

Nombre de messages : 1695
Age : 51
Localisation : TOULOUSE
Date d'inscription : 13/02/2007

Vous les graissez vous vos montres ? Empty
MessageSujet: Re: Vous les graissez vous vos montres ?   Vous les graissez vous vos montres ? EmptyLun 28 Jan - 5:26

@Tokage a écrit:
Voila la réponse en son temps de Jean-Michel sur les joints des montres de plongée...

99% de la production horlogère utilise du nitrile pour ses joints. Ses températures d’utilisation sont de –20°C/+ 110°C. Vous faites souvent bouillir votre montre, vous ? De plus, la résistance chimique du nitrile est bonne surtout aux savons. Bien sur, certains hydrocarbures peuvent faire fondre le nitrile mais vous plongez-vous souvent les mains dans de l’huile de transformateur ? Si oui, utilisez des joints en viton.

Revenons un instant à la plongée et regardons les spécifications du matériel photographique : les caissons étanches Ikelite - un « standard » du marché - utilisent aussi des joints nitrile. Il est recommandé de les changer tous les 5 ans, et pourtant on les manipule sans arrêt - ouverture et fermeture du caisson, et ils sont plus exposés que les joints de montre.

Entretien et changement des joints : Mode d’emploi
- L’ouverture ne "détruit" pas le joint : si celui ci a été correctement posé et qui a été lubrifié (sous réserve qu'il soit en bon état) il peut être réutilisé. Le nitrile est en effet très souple et vieilli peu.
- Un des gros risques est que le joint non lubrifié « colle » au fond au moment de la fermeture et plisse. Le joint quitte son logement et adieu étanchéité
- Un joint cela se pose et se lubrifie correctement : pas de montage « à sec » bien que la plupart des fabricants le fassent.
- Après le dévissage du fond de la montre en retire le joint mais jamais avec un outil métal ! Un cure-dent en bois fera l'affaire. Si le joint a été lubrifié on le lave a l'eau savonneuse et on le sèche. Commence l’inspection à la loupe : à la moindre trace de pincement, poubelle ; si la surface est matte, poubelle ; si on tire légèrement dessus et que des fentes apparaissent, poubelle ! Attention, les joints viton sur Damasko & Rasmus sont normalement mat, donc pas de problème de « couleur » pour ceux-ci.
- On nettoie très précautionneusement la portée de joint (sur le couvercle) et la gorge (sur le boitier). Là encore un cure-dent fait l'affaire mais il faut faire très attention à ne pas avoir de traces de pollution.
- Une fois que tout est en ordre, on pose le joint à sec dans la gorge et on pose le silicone par dessus, là encore avec un cure-dent, en prenant soin de ne jamais « piquer » le joint.
- Les lubrifiants compatibles pour les joints en nitrile sont impérativement à base de silicone. Comme signalé plus haut, un lubrifiant à base d'huile minérale risque de détruire le joint. Parmi les recommandations : la graisse pour la robinetterie ou la graisse pour les joints en nitrile pour le matériel de plongée. Pas de bombe silicone en aérosol ou de joint silicone type joint de baignoire. Pas le Christolube qui est destinée aux applications oxygène pur : la Christolube est une graisse fabuleuse mais dure à poser.
- Avant de remonter le fond un dernier coup d'oeil sur la portée et l'absence de toute poussière avant de refermer.

La lubrification améliore l’étanchéité et renforce la résistance aux agressions chimiques, mais surtout évite au joint de forcer lors de la fermeture du fond. On ne lubrifie que d’un seul côté par ce que cela augmente la résistance à la pression : si le joint est uniformément graissé il risque plus de sortir de son logement par extrusion à très haute pression. De plus lubrifier la gorge entraine un risque de pollution du fond de gorge. Cela vaut aussi pour les joints de remontoir et de poussoirs. Malheureusement, 99% des points de ventes ou de SAV ignorent ces règles simples. C’est une opération qui devrait être faite systématiquement, or de nombreuses marques montent leurs joints « à sec » : c’est bien sur plus rapide mais tellement moins performant.

Pour résumer : un joint torique de montre, sous réserve qu’il ait été entretenu par quelqu’un de compétent, devrait durer au moins 5 ans. Un simple contrôle d’étanchéité devrait par contre être fait sur toutes les montres que vous utilisez en plongée pour s’assurer que le joint n’a pas vieilli ou que la personne qui l’a remonté à la dernière révision ne l’a pas fusillé. Sur les rares montres que j’ai eues et qui n’ont pas passé le test d’étanchéité, une majorité ont échoué à cause d’un mauvais remontage.


Nicolas

Merci Nicolas pour l'info.
Revenir en haut Aller en bas
fdm44
Membre éminent.
fdm44

Nombre de messages : 22850
Age : 53
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 18/03/2007

Vous les graissez vous vos montres ? Empty
MessageSujet: Re: Vous les graissez vous vos montres ?   Vous les graissez vous vos montres ? EmptyLun 28 Jan - 5:44

Oui, merci Nicolas thumright pour cette info, je me posais la question de savoir de quelle matière était fait le joint, maintenant c'est chose faîte : du Nitrile !!!
Revenir en haut Aller en bas
 
Vous les graissez vous vos montres ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vous séparez-vous facilement de vos montres ?
» Jusqu'où êtes-vous allés avec vos montres Water Resistant 5ATM ?
» Avez vous converti votre entourage aux montres mécaniques ?
» Où trouver une Louis Erard... et qu'en pensez-vous ?
» Portez vous vos montres comme Giovanni Agnelli ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères :: Forum de discussions sur les montres de plongée.-
Sauter vers: