FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 L'histoire de la Manufacture PRIM

Aller en bas 
AuteurMessage
Jecko
Pilier du forum
Jecko

Nombre de messages : 1660
Age : 55
Localisation : 93
Date d'inscription : 18/04/2006

L'histoire de la Manufacture PRIM Empty
MessageSujet: L'histoire de la Manufacture PRIM   L'histoire de la Manufacture PRIM EmptyJeu 13 Mar 2008 - 12:32

L’histoire de la manufacture PRIM



À une époque où la plupart des montres de marque sont fabriquées ou assemblées sous pavillon suisse ou en Asie (surtout en Chine ou à Hong-Kong) un nombre croissant de personnes s’intéresse à l’histoire de la marque PRIM, à ces montres fabriquées depuis 1949 à Nové Město nad Metují.
Il y a peu de gens qui connaissent la marque PRIM malgré sa position exclusive sur le marché tchèque durant des années. C’est un fait la première montre-bracelet de la plupart des Tchèques et des Slovaques était une Prim.
Dans l’usine de production de Nové Město nad Metují, le 5.11.1949 a débuté le développement de montres-bracelets. Depuis 1954, début de la production en série, plus de 15 millions de montres-bracelets de marque PRIM ont été produites par ELTON. Ce qui permet à la, manufacture PRIM d’avoir sa place parmi les producteurs important.

HISTOIRE

L'histoire de la Manufacture PRIM Historieprim138kq3



L’INDUSTRIE DE L’HORLOGERIE EN BOHEME DE L’EST
Les pays tchèques ont une tradition horlogère très ancienne. (La célèbre horloge astrologique de l’Hôtel de ville de la Vieille ville de Prague, mise en service en 1410, fonctionne encore aujourd’hui avec son mécanisme d’origine.)
L’histoire de la production d’horlogerie débute en 1889 en Bohême de l’Est. Cette année-là, l’entreprise de Basse-Silésie Gustav Becker ouvrit à Broumov une filiale pour la production de réveils et autres grandes montres. L’usine fut rachetée en 1930 par l’entreprise Junghans et nationalisée en 1945. Dès 1946, une industrie moderne de l’horlogerie commença à voir le jour sur les ruines des usines allemandes. À cette fin, l’entreprise d’État Chronotechna fut fondée, avec son siège à Šternberk. En 1949, une usine détachée de l’entreprise d’État Chronotechna fut ouverte à Nové Město nad Metují, chargée de lancer la production de montres-bracelets tchécoslovaque. Depuis 1969, cette usine porte le nom d’ELTON et est une entreprise indépendante.

SPARTAK
La première montre tchécoslovaque était équipée d’un mécanisme PRIM, calibre 50, dont la conception modèle se basait sur le calibre de 11 lignes de l’entreprise française LIP R25 d’une hauteur de 4,4 mm. Il était équipé de 15 rubis, d’une ancre suisse et d’une petite trotteuse. La fréquence du balancier à vis était de 18 000 alternances par heure. Cette montre a été introduite sur le marché tchécoslovaque en 1957.

L'histoire de la Manufacture PRIM Kalibr50jt6


Les premiers exemplaires des montres-bracelets tchèques portaient la marque Spartak. Le premier boîtier pour cette montre fut créé dès le 27.11.1953 par l’équipe de développement dirigée par MM. Řehoř, Čáp et Martínek.

L'histoire de la Manufacture PRIM Lukas01kv1 L'histoire de la Manufacture PRIM Lukas03rj8
Deux Spartak de Lukas (Chronomag)

Pour le millésime 1958, le boîtier fut modifié le 1.2.1958. Les dessins avaient alors été ajustés par M. Žid et validés par M. Martínek. Ce modèle portait la marque PRIM – la même que celle donnée par Chronotechna à ces réveils et horloges murales.

L'histoire de la Manufacture PRIM Reddwarf01fu7 L'histoire de la Manufacture PRIM Reddwarf02ky5
Prim calibre 50 de Red Dwarf (Chronomag)

L'histoire de la Manufacture PRIM Imgp4414xc7
Collection Jecko

Grâce aux produits de l’entreprise ELTON de Nové Město nad Metují, la marque PRIM devint très populaire.

Le calibre PRIM 50 fut largement modifié et développé durant les années suivantes. Le modèle 52 reçut une couronne de dates, le modèle 55 une trotteuse centrale à commande indirecte simple. Le modèle 57 combinait une couronne de dates avec une trotteuse centrale.
L'histoire de la Manufacture PRIM Kalibre52ht1 L'histoire de la Manufacture PRIM Kalibre55zl4
Calibre 52 - Calibre 55

L'histoire de la Manufacture PRIM Kalibre57lc6
Calibre 57

Les boîtiers étaient en laiton, nickelés, chromés ou plaqués or.

Vers le milieu des années soixante débuta le développement du calibre 66. Il s’agissait d’un mouvement à 11 lignes à ancre classique et à fréquence de 18 000 alternances par heure, le nombre de rubis passait à 17, une trotteuse centrale à entraînement direct. Le calibre 68 en découlant donnait en plus la date, avec réglage de la date rapide.

L'histoire de la Manufacture PRIM Kalibre66en9
Calibre 66
L'histoire de la Manufacture PRIM Kupa5405nd5 L'histoire de la Manufacture PRIM Kupa5406dr0
Prim calibre 66 de Kupa54 (Chronomag)
On retrouve aussi le calibre 66 dans les "Presque Diplomat".

L'histoire de la Manufacture PRIM Kalibre68rj3 L'histoire de la Manufacture PRIM Dscn0140md8
Le calibre 68 était monté dans les célèbres Prim Sport 1 dite Igen et Diplomat.

En 1970 l’usine a déménagé dans ses locaux actuels. La construction de la nouvelle usine et l’ajout des équipements technologiques nécessaires pour la production militaire a apporté à ELTON un grand élargissement de ses capacités et de ces possibilités de production. Le volume annuel de la production a ainsi dépassé plus d’un demi-million de montres les années suivantes.

Apres l’étude du premier calibre de type Dame, le calibre 70 (51/2 x 63/4 lignes) qui s’avéra trop petit, et donc très difficile à produire. En 1971, la production d’un mouvement plus grand de dimensions 63/4 x 8 lignes débuta le 80. Ce dernier adoptait une fréquence de 21 600 alternances par heure, qui fut ensuite utilisée pour tous les mouvements ultérieurs de PRIM.
Le développement de la nouvelle gamme de mouvements PRIM désignée calibre 90 débuta au cours de l’année 1976 et qui entra en production en 1978. L’objectif était de développer un mouvement modulaire moderne. Les différences fondamentales résidaient l’augmentation de la fréquence de l’oscillateur à 21.600 alternances par heure, le diamètre du mouvement était 111/2 lignes et le nombre de rubis qui passait à 21. Au niveau de la conception, la structure était prévue pour pouvoir assurer des fonctions supplémentaires au moyen de diverses extensions. Cette solution technique devait permettre de proposer aux clients une large gamme de modèles de montre avec diverses variantes d’affichage, comme un indicateur de date simple, un indicateur de date double, une réserve de durée de marche, le tout avec un remontage manuel ou automatique. Le résultat des travaux fut réduit à 2 variantes, un mouvement à remontage automatique et indicateur de date simple – PRIM calibre 96 et à un mouvement à remontage automatique complété d’un indicateur de date double – PRIM calibre 97.
La production en série ne concerna toutefois que le mouvement PRIM calibre 96 qui fut produit jusqu’en 1989.

ELTON a suivi aussi les tendances l’horlogerie électronique et créa un mouvement à diapason dénommé Elton. Il avait un diamètre de 28 mm et une fréquence de 360 Hz. En 1969, une douzaine de prototypes furent construits et le projet fut arrêté car ces montres auraient été trop chères pour le marché tchécoslovaque. Elton avait toutefois acquit de la technologie de ces mouvements. Le développement de montres à diapason fut mené jusqu’à la phase préséries.
L'histoire de la Manufacture PRIM Kalibrdiapazonxp8

En 1982 ELTON produisit les mouvements calibre 200, 210 et 220 quartz. Diamètre de 25,6 mm, une trotteuse centrale et une hauteur de 4,8 mm, avec un disque de date de 5,5 mm ; le calibre 220 avait un double calendrier. ELTON développa aussi des mouvements quartz pour des horloges murales et de tables.

L'histoire de la Manufacture PRIM Kalibre200ws6 L'histoire de la Manufacture PRIM Kalibre210yw8

Calibre 200 - Calibre210


Après 1990, ELTON a connu une période difficile causée par trois facteurs.
L’arrêt de la production militaire a été presque immédiatement stoppée (elle formait environ. 50% de la production de l’entreprise).
L’ouverture du marché et la faim des clients pour n’importe quel produit étranger. Cet intérêt se basait sur l’idée que tout ce qui venait de l’étranger était meilleur. La diversité du design des produits étrangers a aussi joué un rôle important.
L’invasion des montres à quartz venue d’Asie, qui est venu changer le rapport des prix des mouvements mécaniques et à quartz en défaveur des mouvements mécaniques.

L’entreprise, alors privatisée, a fait une dernière tentative avec le calibre mécanique 64, hauteur de 5 mm, 11 lignes, 17 rubis, indicateur de date et remontage manuel et le calibre 69 à remontage automatique, haut de 6,65 mm. Le mouvement 69 se basait au niveau de la conception sur deux modèles le calibre 68 et le calibre 96, et il combinait efficacement les avantages de leur conception et les possibilités technologiques de la production d’alors. Mme Dana Macháčková, MM. Vladimír Ježek et Petr Husták prirent part au développement cette nouvelle gamme de mouvements modulaires sous la responsabilité de M. Josef Žid, et M. Ing. Jaroslav Řehoř.
En 1993, la production du mouvement PRIM calibre 69, débutait. Mais la production tchèque de ces mouvements mécaniques s’est avérée trop chère et la production des mouvements mécaniques propres à la manufacture PRIM a été interrompue en 1994.

Avec le réveil de l’intérêt pour les montres mécaniques des mouvements mécaniques suisse ETA ont été importés à partir de 1995. Avec le retour de l’intérêt pour les mouvements tchèques originaux, la production de mouvements de manufacture PRIM calibres 64, 66, 68, 69 et 96 a progressivement repris, à partir des outils d’origine.

L'histoire de la Manufacture PRIM Viktor01dm3 L'histoire de la Manufacture PRIM Viktor02sq1
Prim calibre 66 moderne de Viktor (Chronomag)

L’exigence croissante des clients amène PRIM tout en concervant ses critères qualitatifs, à déplacer son attention vers le caractère individuel des montres-bracelets, qu’il s’agisse du design ou des services rattachés.

L'histoire de la Manufacture PRIM Prim5111jawasekundovkaua6
Série spéciale Jawa

A partir de 2001, PRIM profite du changement de technologie de production pour s’orienter sur la fabrication de montres en petites séries. Des machines-outils modernes, commandées par ordinateur et les logiciels de pointe de l’entreprise tchèque de design Creative Services, ont aidés à accélérer les processus de développement et de production.

L'histoire de la Manufacture PRIM Tychobraheui1
PRIM Tycho Brahe

La recherche d’une nouvelle identité a emmené PRIM à changer sa politique commerciale. L’offre de PRIM comprend, en plus de sa production de série, des montres-bracelets répondant aux souhaits individuels du client. L’approche personnalisée des clients est le pilier de la philosophie PRIM aussi PRIM propose de larges possibilités d’individualisation de ses montres de luxe et une large gamme de services liés aux réparations, à la maintenance et à la rénovation de toutes les montres-bracelets fabriquées à Nové Město nad Metují.



Retour à l’article central :
http://forumamontres.forumactif.com/revues-videos-photographies-fiches-pratiques-f2/carnet-de-voyage-la-manufacture-prim-t31840.htm#377356
Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire de la Manufacture PRIM
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: LES RUBRIQUES DE FORUMAMONTRES :: Revues, Vidéos, Photographies, Fiches pratiques...-
Sauter vers: