FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez
 

 L’approche japonaise de la Haute horlogerie

Aller en bas 
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN

Nombre de messages : 54009
Date d'inscription : 05/05/2005

L’approche japonaise de la Haute horlogerie Empty
MessageSujet: L’approche japonaise de la Haute horlogerie   L’approche japonaise de la Haute horlogerie EmptyMar 18 Mar 2008 - 17:20

L’approche japonaise de la Haute horlogerie Large-2-1008

Citation :
Certaines des montres proposées par le groupe familial Seiko Epson répondent largement aux critères des grandes marques suisses fières d’appartenir à la Haute Horlogerie. Les collections Grand Seiko et Credor constituent deux exemples parmi d’autres.

A découvrir ici...

http://journal.hautehorlogerie.org/fr/passion/atelier-technique/approche-japonaise-haute-horlogerie.html

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
Thomas.C
Membre super actif
Thomas.C

Nombre de messages : 416
Age : 32
Localisation : Ailleurs
Date d'inscription : 22/06/2007

L’approche japonaise de la Haute horlogerie Empty
MessageSujet: Re: L’approche japonaise de la Haute horlogerie   L’approche japonaise de la Haute horlogerie EmptyMar 18 Mar 2008 - 21:20

Pour lancer le débat , je trouve les seiko dites spring drive à tomber mais une seule chose me fait peur : l'accueil de leur show room Rue bonaparte n'annonce rien de bon...comme si Seiko se savait galvaudé en Europe - assez peu de watch-addict n'est prêt à mettre plus de 3000 Euros dans une Seiko - mais ne faisait rien pour changer d'image ?

Qu'en pensez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Quetsch
Membre Hyper actif
Quetsch

Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 13/01/2007

L’approche japonaise de la Haute horlogerie Empty
MessageSujet: Re: L’approche japonaise de la Haute horlogerie   L’approche japonaise de la Haute horlogerie EmptyMar 18 Mar 2008 - 21:21

@Thomas.C a écrit:
Pour lancer le débat , je trouve les seiko dites spring drive à tomber mais une seule chose me fait peur : l'accueil de leur show room Rue bonaparte n'annonce rien de bon...comme si Seiko se savait galvaudé en Europe - assez peu de watch-addict n'est prêt à mettre plus de 3000 Euros dans une Seiko - mais ne faisait rien pour changer d'image ?

Qu'en pensez vous ?

JE serais prêt à mettre 3000 euros non pas dans une marque mais un produit.
Revenir en haut Aller en bas
chiouahouah
Membre référent
chiouahouah

Nombre de messages : 5129
Age : 109
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 08/11/2006

L’approche japonaise de la Haute horlogerie Empty
MessageSujet: Re: L’approche japonaise de la Haute horlogerie   L’approche japonaise de la Haute horlogerie EmptyMar 18 Mar 2008 - 21:56

Seiko qui jouissait à son arrivée (il y a bien longtemps) d'une bonne cote,s'est grillé avec toutes ses quartz bon marché et ses implantations bas de gamme.L'image va leur coller aux basques un moment.D'autres ont fait la même erreur,Tissot et Longines pour ne citer qu'eux.
Revenir en haut Aller en bas
manhatan
Passionné absolu
manhatan

Nombre de messages : 2505
Localisation : Paris
Date d'inscription : 19/01/2008

L’approche japonaise de la Haute horlogerie Empty
MessageSujet: Re: L’approche japonaise de la Haute horlogerie   L’approche japonaise de la Haute horlogerie EmptyMar 18 Mar 2008 - 22:23

Seiko s'est fait connaître avec des montres à quartz bon marché peut-être mais très fiables. Tout le monde retient Seiko comme étant une bonne marque que l'on place au dessus de marques comme Festina, Tmex et autres. Y'a des chances que ça marche, les gens transposeront la fiabilité Seiko sur les mouvements Spring Drive.
De plus, je trouve qu'ils ont modernisés un peu le concept de montres mécaniques en y apportant plus de précision, les montres Suisses utilisent leur réputation sans vraiment apporter de réelles innnovations mise à part dans la haute horlogerie. Mise à part quelques complications, il est rare de voir des montres en dessous de 6 k€ avec des réelles innovations.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/49723609@N08/
Invité
Invité



L’approche japonaise de la Haute horlogerie Empty
MessageSujet: Re: L’approche japonaise de la Haute horlogerie   L’approche japonaise de la Haute horlogerie EmptyMar 18 Mar 2008 - 22:29

@manhatan a écrit:
Seiko s'est fait connaître avec des montres à quartz bon marché peut-être mais très fiables. Tout le monde retient Seiko comme étant une bonne marque que l'on place au dessus de marques comme Festina, Tmex et autres. Y'a des chances que ça marche, les gens transposeront la fiabilité Seiko sur les mouvements Spring Drive.
De plus, je trouve qu'ils ont modernisés un peu le concept de montres mécaniques en y apportant plus de précision, les montres Suisses utilisent leur réputation sans vraiment apporter de réelles innnovations mise à part dans la haute horlogerie. Mise à part quelques complications, il est rare de voir des montres en dessous de 6 k€ avec des réelles innovations.


dans l'esprit d'un acheteur, seiko c'est le top du top à 250 ou 350€.
Revenir en haut Aller en bas
Gerard_Manvussa
Membre très actif
Gerard_Manvussa

Nombre de messages : 179
Localisation : Par GPS
Date d'inscription : 30/01/2008

L’approche japonaise de la Haute horlogerie Empty
MessageSujet: Re: L’approche japonaise de la Haute horlogerie   L’approche japonaise de la Haute horlogerie EmptyMar 18 Mar 2008 - 23:25

Hum, pas persuadé que beaucoup d'Européens soient prêts psychologiquement à mettre 3000 EUR dans une Seiko...
L'aura des grandes marques suisses est trop importante AMHA.
La technologie Spring Drive semble très prometteuse ... quand les plâtres auront été essuyés sur les premières séries (ce qui est le lot de toute avancée technologique importante).
Revenir en haut Aller en bas
donaccoustic
Animateur
donaccoustic

Nombre de messages : 784
Age : 49
Localisation : Hauts de Seine
Date d'inscription : 09/02/2007

L’approche japonaise de la Haute horlogerie Empty
MessageSujet: Re: L’approche japonaise de la Haute horlogerie   L’approche japonaise de la Haute horlogerie EmptyMer 19 Mar 2008 - 1:08

@Thomas.C a écrit:
Pour lancer le débat , je trouve les seiko dites spring drive à tomber mais une seule chose me fait peur : l'accueil de leur show room Rue bonaparte n'annonce rien de bon...comme si Seiko se savait galvaudé en Europe - assez peu de watch-addict n'est prêt à mettre plus de 3000 Euros dans une Seiko - mais ne faisait rien pour changer d'image ?

Qu'en pensez vous ?

Qu'est ce qui fait peur dans l'accueil du Seiko Center ?
Là je ne vois pas...

Ils sont sympathiques, courtois et enthousiastes.
Et assez compétents.

Le seul regret serait le manque de choix au vu du catalogue de Seiko.
Mais je doute que cela soit imputable au Seiko Center, mais au Groupe Seiko.

A+,

Don Chinois
Revenir en haut Aller en bas
Tokage
Membre référent
Tokage

Nombre de messages : 8719
Localisation : Brüsel
Date d'inscription : 22/05/2005

L’approche japonaise de la Haute horlogerie Empty
MessageSujet: Re: L’approche japonaise de la Haute horlogerie   L’approche japonaise de la Haute horlogerie EmptyMer 19 Mar 2008 - 1:17

Quand je pense à Seiko, je pense à un catalogue pléthorique :
1 - dans lequel on se perd au milieu de références multiples et souvent redondantes (rien que pour les plongeuses : Divers, Sumo, Samourai, Monster, Black Knight, Seiko 5, Marine Master, etc.),
2 - dont la disponibilité des modèles change en fonction des pays sans que l'on sache très bien pourquoi,
3 - et qui recèle quelques merveilles totalement inexploitées. Je ne sais pas ce qu'il en est en Asie mais ici ou en Europe, il est quasiment impossible de mettre la main sur une Grand Seiko ou une Spring Drive sauf en passant par le net, ou une boutique spécialisée comme celle de Paris (mais qui a envie de se taper Paris pour une Seiko ?)

Cette distribution à géométrie plus que variable pose d'ailleurs des questions sur le service après-vente et l'entretien de la belle.

Autre exemple, Seiko a un mouvement de chronographe automatique avec roue à colonnes, date et réserve de marche mais je ne l'ai vu que dans la Flightmaster au style très affirmé et tout aussi "introuvable" que ses consoeurs :
L’approche japonaise de la Haute horlogerie Mseikofb01
Credit : SteveG
Il semblerait qu'une collection dite "Phoenix" l'héberge aussi mais à part une référence sur WUS et quelques photos, je n'ai rien vu... Assez symptomatique de la situation.

Seiko a un potentiel extraordinaire mais complètement dilué, éparpillé. A mon avis, ce qui manque à cette marque c'est une structuration cohérente de ses collections et de son réseau de distribution qui permettrait enfin a chacun de trouver la montre dont il a envie en toute confiance.

Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
ftikai
Puits de connaissances
ftikai

Nombre de messages : 4763
Date d'inscription : 31/07/2006

L’approche japonaise de la Haute horlogerie Empty
MessageSujet: Re: L’approche japonaise de la Haute horlogerie   L’approche japonaise de la Haute horlogerie EmptyMer 19 Mar 2008 - 8:15

Peut-être qu'il manque un Nataf ou un Biver à la tête de Seiko.

Imagine, les vieilles King Seiko qui deviendraient des objets de mode, très in dans les soirées BCBG. Et voilà que les sheiks d'Émirat se mettent à se les arracher, pour ensuite les faire plaquer or et les porter autour du cou. Et voilà que Stallone porte une Seiko Laurel (34mm quand même) dans son prochain Rambo. Et voilà qu'Arnold swarchenegger se mette en campagne présidentielle portant une Diver 200...

Enfin, je vais pouvoir faire de l'argent avec ma vieille collection de Seiko.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



L’approche japonaise de la Haute horlogerie Empty
MessageSujet: Re: L’approche japonaise de la Haute horlogerie   L’approche japonaise de la Haute horlogerie EmptyMer 19 Mar 2008 - 8:20

Pour moi Seiko c'est la tool watch idéale. Et rien d'autre. Et 3k€ ca un peu cher pour une tool watch...

Une Peugeot coupée, aussi bien qu'une aston, et au prix d'une aston, vous achetez vous?
Revenir en haut Aller en bas
ftikai
Puits de connaissances
ftikai

Nombre de messages : 4763
Date d'inscription : 31/07/2006

L’approche japonaise de la Haute horlogerie Empty
MessageSujet: Re: L’approche japonaise de la Haute horlogerie   L’approche japonaise de la Haute horlogerie EmptyMer 19 Mar 2008 - 8:25

jeremyl a écrit:
Une Peugeot coupée, aussi bien qu'une aston, et au prix d'une aston, vous achetez vous?

Peugeot, c'est du bon? Je demande ça parce qu'au Québec, on n'a jamais vu de Peugeot coupée. Les seuls Peugeot qu'on connaît, ce sont les vélos Peugeot. Mais ça ne tient pas dans la neige.

Comme quoi, les pays et les marques...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



L’approche japonaise de la Haute horlogerie Empty
MessageSujet: Re: L’approche japonaise de la Haute horlogerie   L’approche japonaise de la Haute horlogerie EmptyMer 19 Mar 2008 - 8:34

Toutes les critiques sur le positionnement, la disponibilité et le SAV lointain de Seiko sont sans nul doute justifiées...

Sauf que:
- Si le positionnement nous arrête ici cela n'empêche pas les dirigeants de dormir: ils vendent sans aucun problème la totalité de leur production en Asie. J'ignore ce qu'il en est aujourd'hui mais pour Credor, ce n'était même pas l'Asie mais le Japon seulement. Les critiques ont donc la même portée que celles que certains font régulièrement à M. Biver pour ses séries limitées: intellectuellement satisfaisantes peut-être mais sans rapport avec la réalité du marché.
- La disponibilité est une conséquence du premier point. Leur apparition sur le marché européen correspond sans doute une "tête de pont". Mais je ne serais pas surpris d'apprendre que c'est avant tout une opération destinée à leur marché intérieur: une boutique Seiko à Paris, cela flatte l'ego des touristes japonais, à l'instar de ces maisons de mode qui précise Paris - Milan - New York sur leurs pubs.
- Quant aux risques et délais liés à un SAV situé au Japon, j'avoue que cela ne me poserait pas de problème. Quand on voit les soucis SAV des différentes marques suisses, les délais induits quand ces montres doivent repartir en suisse, le Japon semble tout d'un coup beaucoup moins loin. La seule vraie différence c'est que nous envoyons la montre nous-même, au lieu de confier cet envoi à un horloger. Mais les frais liés à un transporteur sont dans bien des cas (j'ai pas dit "TOUS" Ziad ) inférieurs à la marge prise par l'AD pour le service.
Revenir en haut Aller en bas
Himal
Animateur
Himal

Nombre de messages : 917
Localisation : IdF
Date d'inscription : 18/04/2007

L’approche japonaise de la Haute horlogerie Empty
MessageSujet: Re: L’approche japonaise de la Haute horlogerie   L’approche japonaise de la Haute horlogerie EmptyMer 19 Mar 2008 - 11:46

@Tokage a écrit:
Autre exemple, Seiko a un mouvement de chronographe automatique avec roue à colonnes, date et réserve de marche mais je ne l'ai vu que dans la Flightmaster au style très affirmé et tout aussi "introuvable" que ses consoeurs :

Il semblerait qu'une collection dite "Phoenix" l'héberge aussi mais à part une référence sur WUS et quelques photos, je n'ai rien vu... Assez symptomatique de la situation.

Nicolas

Je l'ai vue sur le bar d'en face :
L’approche japonaise de la Haute horlogerie Jwkhtilagm17i248lj-S-SAGH005_New_SEIKO_BRIGHTZ_PHOENIX_SAGH005_Automatic_Chronograph
L’approche japonaise de la Haute horlogerie Hx2bhvls4l5aijk4yc-S-SAGH005_New_SEIKO_BRIGHTZ_PHOENIX_SAGH005_Automatic_Chronograph_Back

Dispo ici à 2300$ :http://www.seiyajapan.com/product/S-SAGH005/New_SEIKO_BRIGHTZ_PHOENIX_SAGH005_Automatic_Chronograph.html

pirat
Revenir en haut Aller en bas
ftikai
Puits de connaissances
ftikai

Nombre de messages : 4763
Date d'inscription : 31/07/2006

L’approche japonaise de la Haute horlogerie Empty
MessageSujet: Re: L’approche japonaise de la Haute horlogerie   L’approche japonaise de la Haute horlogerie EmptyMer 19 Mar 2008 - 12:06

@Himal a écrit:
Dispo ici à 2300$ :http://www.seiyajapan.com/product/S-SAGH005/New_SEIKO_BRIGHTZ_PHOENIX_SAGH005_Automatic_Chronograph.html

pirat

Je trouve que le design est nul. Tant qu'à faire dans la similitude, ils auraient pu remplacer "automatic" par "column wheel".
...
En passant, Seiya est encore malade. Je ne sais plus combien de fois que je lui ai envoyé des voeux de prompt réétablissement.
Revenir en haut Aller en bas
Dynamo
Membre référent
Dynamo

Nombre de messages : 7028
Localisation : Paris
Date d'inscription : 05/05/2005

L’approche japonaise de la Haute horlogerie Empty
MessageSujet: Re: L’approche japonaise de la Haute horlogerie   L’approche japonaise de la Haute horlogerie EmptyMer 19 Mar 2008 - 12:25

Mais bon, Seiko a t'il besoin vraiment besoin de perde beaucoup de temps et d'argent sur l'europe, hormis des boutique pour ces clients cibles en voyages

Chines et Indes et tous les autres pays : majorité de la planète, Zone en fort développement et en équipement....

Le Spring drive, est la vrais innovation horlogère de ces dernière années par rapport a tous les trucs bidons ou l'on a bouger une micro-vis de place.

On as toujours pas eu la réponse d'ETA avec le HMP "salto" (fonctionne sous le même principe). => http://www.asulab.ch/FR/montres_fr.htm

Le mouvement parfais pour des montres sportives

Dynamo
Revenir en haut Aller en bas
dedune
Animateur
dedune

Nombre de messages : 1042
Date d'inscription : 10/03/2008

L’approche japonaise de la Haute horlogerie Empty
MessageSujet: Re: L’approche japonaise de la Haute horlogerie   L’approche japonaise de la Haute horlogerie EmptyMer 19 Mar 2008 - 12:32

@donaccoustic a écrit:
Le seul regret serait le manque de choix au vu du catalogue de Seiko.
Mais je doute que cela soit imputable au Seiko Center, mais au Groupe Seiko.

A 100% d'accord. Seiko a un tas de modèles très intéressants, et pas seulement dans le haut de gamme. La gamme Prospex par exemple. Même la simple Monster ferait un tabac. Pourquoi n'est-elle pas distribuée plus largement?
Revenir en haut Aller en bas
Quetsch
Membre Hyper actif
Quetsch

Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 13/01/2007

L’approche japonaise de la Haute horlogerie Empty
MessageSujet: Re: L’approche japonaise de la Haute horlogerie   L’approche japonaise de la Haute horlogerie EmptyMer 19 Mar 2008 - 19:35

@ftikai a écrit:
@Himal a écrit:
Dispo ici à 2300$ :http://www.seiyajapan.com/product/S-SAGH005/New_SEIKO_BRIGHTZ_PHOENIX_SAGH005_Automatic_Chronograph.html

pirat

Je trouve que le design est nul. Tant qu'à faire dans la similitude, ils auraient pu remplacer "automatic" par "column wheel".
...
En passant, Seiya est encore malade. Je ne sais plus combien de fois que je lui ai envoyé des voeux de prompt réétablissement.

je ne souhaite pas faire partir le post en sucette, mais il faudrait argumenter, cibler sécifiquement ce modèle se devrait d'être justifié parce que sinon la remarque s'applique à 75% du marché au moins! Col1
Revenir en haut Aller en bas
le plombier
Puits de connaissances
le plombier

Nombre de messages : 4401
Age : 47
Date d'inscription : 19/12/2006

L’approche japonaise de la Haute horlogerie Empty
MessageSujet: Re: L’approche japonaise de la Haute horlogerie   L’approche japonaise de la Haute horlogerie EmptyMer 19 Mar 2008 - 19:45

Les grand seiko sont certe belles mais en les regardant je n'arrive pas à imaginer les petites mains des hologères Japonaises oeuvrer .
Trop Clinique pour moi . Il faut dire aussi 3000 e pour une Seiko dur dur.
Revenir en haut Aller en bas
ftikai
Puits de connaissances
ftikai

Nombre de messages : 4763
Date d'inscription : 31/07/2006

L’approche japonaise de la Haute horlogerie Empty
MessageSujet: Re: L’approche japonaise de la Haute horlogerie   L’approche japonaise de la Haute horlogerie EmptyMer 19 Mar 2008 - 20:20

@Quetsch a écrit:
je ne souhaite pas faire partir le post en sucette, mais il faudrait argumenter, cibler sécifiquement ce modèle se devrait d'être justifié parce que sinon la remarque s'applique à 75% du marché au moins! Col1

L’approche japonaise de la Haute horlogerie Jwkhtilagm17i248lj-S-SAGH005_New_SEIKO_BRIGHTZ_PHOENIX_SAGH005_Automatic_Chronograph

C'est carrément du Tag avec le sub-cadran des secondes à la Hamilton.

Alors que la version précédente:

L’approche japonaise de la Haute horlogerie SAGP001-04

Même calibre, certes moins "sportif", mais avait la signature caractéristique de la gamme Brightz. En plus, elle est vendue moins chère. Ils la virent.

En fait non, chez Seiko, la quantité est programmée à l'avance, X quantité, après, ils passent à d'autres choses. Que ça se vend bien ou que ça ne se vend pas, ils s'enfichent.
Revenir en haut Aller en bas
 
L’approche japonaise de la Haute horlogerie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haute horlogerie "à la française" ?
» Critères des mouvements classés Haute Horlogerie.
» Haute Horlogerie et grand public.
» Montres de luxe, haut de gamme et Haute Horlogerie
» Le magazine de la haute horlogerie special plongée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: