FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez
 

 Mon AP Royal Oak 15300

Aller en bas 
AuteurMessage
Guy 67
Modérateur
Guy 67

Nombre de messages : 14501
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 07/05/2005

Mon AP Royal Oak 15300 Empty
MessageSujet: Mon AP Royal Oak 15300   Mon AP Royal Oak 15300 EmptyDim 27 Avr - 21:43

Mon
Audemars Piguet
Royal Oak
 


Mon AP Royal Oak 15300 Ro_0058b


L’histoire de la Royal Oak commence en 1972 à la foire de Bâle lorsque AP présente un nouveau genre de montre : une montre sportive haut de gamme dans un boîtier acier.

C’est le dessin de Gérald Genta qui avait trouvé grâce aux yeux des responsables de la marque : une montre à lunette octogonale maintenue par huit vis hexagonales et à bracelet intégré.

Le nom de ce nouveau modèle était en opposition totale avec son design futuriste : Royal Oak, le chêne royal.

En fait son nom ne fait pas allusion au chêne sous lequel Charles II d’Angleterre a trouvé refuge après la bataille de Worcester en 1651, mais de celui du dernier des trois navires de la Royal Navy à avoir porté ce nom.
Sa coque en chêne, renforcée de plaques d’acier, était équipée de canons dont les sabords étaient de forme octogonale.

Le prix de cette nouveauté était fixé à 3 300 CHF, ce qui était un prix exorbitant pour une montre en acier.
Pour la première fois dans l’histoire de l’horlogerie, l’acier était considéré comme un métal précieux.

Une Rolex Oyster Perpetual Date coûtait alors 700 CHF et une Patek Philippe Calatrava en or 2 500 CHF.
Il n’est donc pas étonnant que les concessionnaires de la marque aient réservé un accueil sceptique à ce nouveau modèle.
Seuls les représentants italiens étaient enthousiastes et ont commandé la majorité des 1000 exemplaires de la première série.
Comme peu à peu d’autres pays se sont intéressés à la Royal Oak, la production en série a commencé en 1973.



La boîte :

Surboîte en carton, belle boîte en bois précieux, documents, du classique sans plus :

Mon AP Royal Oak 15300 Ro_0002c


Le boîtier :

Mon AP Royal Oak 15300 Ro_0060b

Autour de son cadran octogonal, les huit vis apparentes en or gris aux fentes parfaitement alignées, objet de nombreux débats, assemblent la lunette, le joint d’étanchéité exclusif et le fond.

Mon AP Royal Oak 15300 Ro_0059b

Il alterne l’acier poli et satiné/brossé et sa taille est de 39 mm pour une hauteur de 9,35 mm.

Ceci reste étonnement plat pour un montre sportive.

Mon AP Royal Oak 15300 Ro_0077c

Sa fabrication nécessite plus de 250 opérations successives incluant tous les types de finition artisanale comme l’anglage, le lapidage, le polissage, le brossage , le sablage et le perlage.

Mon AP Royal Oak 15300 Ro_0034b

La finition est quasi parfaite

La couronne hexagonale se visse facilement sur le boîtier à lunette octogonale :


Mon AP Royal Oak 15300 Ro_0056b


Le cadran :

Il est traditionnellement composé de petits carrés qui forment un motif appelé «Grande Tapisserie».

Pour la petite histoire :

Entre le Rhône et l'Arve, dans un quartier paisible de Genève, se cache un petit atelier silencieux. C'est ici, que Roland Tille exerce son métier de cadranier. Une spécialité qui l'a amené à travailler pour Audemars Piguet depuis de nombreuses années.

Un matin de 1971, le designer Gérald Genta lui parle d'une nouvelle montre, une véritable révolution, sur laquelle il travaille. Si sa forme est déjà dessinée -elle sera octogonale- son cadran reste à concevoir. "Gérald Genta voulait quelque chose de totalement nouveau" raconte Roland Tille. "A cette époque je commençais à relancer d'anciennes machines à copier."

Il s'agit de tours à guillocher qui gravent à partir d'un disque en bois ou en ébonite portant le motif en agrandissement. Un burin, couplé à un doigt, parcourt le disque de la périphérie au centre et grave le cadran en suivant une rotation synchronisée.

"Cela me paraissait intéressant de faire de la nouveauté avec des outils presque centenaires" ajoute-t-il en souriant. C'est ainsi qu'il se met au travail et propose quelques temps plus tard quatorze modèles de cadrans. Parmi eux, un motif géométrique qui tranche par sa simplicité. Il représente une tapisserie, composée, lorsqu'on la regarde de près, d'une multitude de petits pavés, séparés par un quadrillage régulier de sillons. Ce sera ce motif.

Roland Tille travaille alors les réglages du tour, la pression du burin, pour parfaire la gravure. "Ce décor est composé de carrés et la machine tourne rond : Il faut donc veiller à ce que les lignes soient parfaitement droites". Roland Tille traite ensuite ce cadran au vernis demi-mat pour lui apporter un aspect absolument parfait et insiste sur son caractère brut en lui appliquant une couleur bleue. Et donne ainsi le jour au célèbre cadran tapisserie de la Royal Oak, dont le dessin, tout comme l'octogone, appartient définitivement à la légende. (Source : Audemars Piguet)


Mon AP Royal Oak 15300 Ro_0035b

Les indices et aiguilles en or blanc facettés sont des œuvres d’art à elles seules.

Ils et elles ne sont plus arrondis comme sur le modèle d’origine, mais forment à chaque extrémité un demi hexagone et rappellent ainsi la forme des vis de la lunette.

Mon AP Royal Oak 15300 Ro_0030b

Mon AP Royal Oak 15300 Ro_0121b

De la matière lumineuse les garnit finement :

Mon AP Royal Oak 15300 Ro_0020c

Malheureusement leur luminosité ne tient pas toute une nuit

Le contraste est bon et permet de lire l’heure d’un coup d’œil.

Mon AP Royal Oak 15300 Ro_0036b

Sinon peu de littérature (ce qui n’est pas pour me déplaire)  à savoir le nom de la marque, l’inscription «Automatic» et «swiss made».



Le mouvement :

Le fond saphir maintenu en place par les fameuses 8 vis permet de découvrir le mouvement.

Mon AP Royal Oak 15300 Ro_0046b

Il s’agit du calibre de manufacture 3120 présenté pour la première fois en 2004.

Il est composé de 278 pièces et offre une réserve de marche d’environ 60 heures.

Ses dimensions sont de 26,6 x 4,25 mm, donc cela reste un mouvement relativement plat.

Mon AP Royal Oak 15300 Ro_0043b

Il oscille à 21 600 A/h.

Le remontage sur roulement à billes en céramique se fait dans les deux sens et permet d’atteindre une excellente efficacité.

Une grande roue de couronne et une roue de remontoir avec système de déclic intégré au remontage automatique, garantissent un remontage manuel sans problème ainsi qu’une usure minimale.

Il offre un changement de date rapide avec saut instantané et système de sécurité intégré, empêchant le blocage du disque de quantième à minuit.
Le disque des quantièmes est guidé par des rubis pour réduire le frottement.


Mon AP Royal Oak 15300 APCalibre_3120_002


L’on obtient également une meilleure fiabilité grâce au pont de balancier transversal.

La seconde centrale à entrainement direct est pourvue d’un stop seconde.

Sur le rotor en or 22 carats sont gravés le  monogramme AP et les blasons des familles Audemars et Piguet.

Mon AP Royal Oak 15300 Ro_0037c

La finition est remarquable :

les pignons sont polis,

toutes les arêtes sont ébavurées et anglées,

les pivots et leurs portées sont roulés sous haute pression,

les surfaces non fonctionnelles des roues sont dorées et présentent un décor de rectification cylindrique,

les bras sont anglés, leurs arêtes et surfaces diamantées,

les dents des roues sont fraisées après dorage, pour garantir une surface de dent parfaite tant au niveau de la géométrie que du fonctionnement,

les têtes et fentes de vis sont polies de façon tellement méticuleuse qu’on se demande comment les horlogers ont pu les assembler !

Mon AP Royal Oak 15300 Ro_0040d

Mon AP Royal Oak 15300 Ro_0075d

Le réglage fin se fait à l’aide des 8 masselottes du grand balancier à inertie variable et spiral Gyromax.

Mon AP Royal Oak 15300 Ro_0072c

Bref il est difficile de faire mieux, mais seulement plus compliqué !

Et puisque la question est souvent posée, voici les avantages du mouvement de la 1530 par rapport à celui de la 15202 :

– une seconde centrale à entraînement direct: l’amélioration des performances du rouage permet à l’aiguille de la seconde au centre de se déplacer sans saut,

– jusqu’à 60 heures de réserve de marche : en fournissant une force constante pendant un laps de temps plus long, le ressort de barillet assure une précision de marche accrue,  

– un pont de balancier traversant, qui renforce la fiabilité du mouvement,

– une mise à l’heure à la seconde près grâce au stop balancier qui permet d’immobiliser l’aiguille des secondes,

– un réglage précis et stable grâce au balancier à inertie variable doté de huit masselottes,

– une correction rapide de la date,

– un remontage automatique bidirectionnel du ressort de barillet assuré par un rotor en or 22 carats monté sur roulements à billes.



Le bracelet :

Mon AP Royal Oak 15300 Ro_0046b

Lui aussi est un trait caractéristique de la RO.

Il est en acier intégré avec une boucle double déployante à la fermeture franche et sans aucun jeu.

Elle s’ouvre tout aussi facilement grâce à deux poussoirs de part et d’autre.

Mon AP Royal Oak 15300 Ro_0055c

A noter les deux logos AP qui forment les ailes de la boucle papillon :

Mon AP Royal Oak 15300 Ro_0053c

Comme j’avais lu des remarques faisant état de problèmes d’adaptation aux poignets fins, ce qui est mon cas, j’avais une petite appréhension.
Vu le système particulier de raccord au boîtier, le bracelet ne se plie en effet pas complètement.

Mon revendeur a eu la gentillesse de le mettre à ma taille avant achat et, bonne surprise, ça passe !

Mon AP Royal Oak 15300 Ro_0068b

Réglée à ma taille elle pèse 135 grammes, une petite quinzaine de grammes de plus que ma Rolex 14060, mais ne bouge pas à mon poignet et s’oublie rapidement.



Le prix :

Positionné juste sous la barre des 10 k€ il est toujours très élevé pour une montre en acier !
A noter tout de même qu’avec les années, l’écart de prix s’est notablement réduit par rapport à ses concurrentes (entre autres avec celles citées en début de revue).

La possibilité d’obtenir des remises intéressantes permet heureusement de l’alléger un peu.


Conclusion :

C’est une montre unique !

Et son succès n’est, à mon humble avis, pas usurpé.

Elle est sport ou habillée selon l’humeur.

Elle a une présence inimitable qui est encore magnifiée dans cette version à cadran argent.

Un rayon de soleil et elle brille de tous ses feux, c’est une explosion de lumières au poignet !

Bref une montre mythique que je ne me lasse pas d’admirer …



Mon AP Royal Oak 15300 Ro_0008b

Mon AP Royal Oak 15300 Ro_0013b

Mon AP Royal Oak 15300 Ro_0014b

Mon AP Royal Oak 15300 Ro_0010b

Mon AP Royal Oak 15300 Searo_0101c

_________________
La mode se démode, le style jamais.
Membre AHA n°1
Amicalement
Guy 67
Revenir en haut Aller en bas
oliwoud
Animateur Chevronné
oliwoud

Nombre de messages : 1472
Date d'inscription : 07/09/2009

Mon AP Royal Oak 15300 Empty
MessageSujet: Re: Mon AP Royal Oak 15300   Mon AP Royal Oak 15300 EmptyJeu 20 Déc - 4:45

Juste Sous la barre des 10k€ Avec remise possible donc 7-8k€ , désormais 10 ans plus tard en ocaz la moins cher est á 17k€ , c´est le livret A...P Mr. Green

Mais elle est tjs aussi désirable
Revenir en haut Aller en bas
power944
Membre super actif
power944

Nombre de messages : 495
Age : 34
Localisation : Entre les montagnes Suisses et les plages d'Assinie
Date d'inscription : 18/05/2010

Mon AP Royal Oak 15300 Empty
MessageSujet: Re: Mon AP Royal Oak 15300   Mon AP Royal Oak 15300 EmptyVen 21 Déc - 9:09

Magnifique pièce !

Merci pour ce compte-rendu.
Revenir en haut Aller en bas
 
Mon AP Royal Oak 15300
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelques photos (AP Royal Oak 15300 - Datejust lady)
» Royal Oak 15300: problème de grattage, frottement.
» Audemars Piguet Royal OAK 15300 cadran bleu
» Besoin d'un bon briefing RO
» royal oak differentes evolutions de diametre ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: LES RUBRIQUES DE FORUMAMONTRES :: Revues, Vidéos, Photographies, Fiches pratiques...-
Sauter vers: