FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez
 

 Un produit remplaçant les solvants dans l'horlogerie

Aller en bas 
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN

Nombre de messages : 54668
Date d'inscription : 05/05/2005

Un produit remplaçant les solvants dans l'horlogerie Empty
MessageSujet: Un produit remplaçant les solvants dans l'horlogerie   Un produit remplaçant les solvants dans l'horlogerie EmptyMer 15 Fév - 17:28

Citation :
Après avoir révolutionné le marché des solvants, la société NGL est à vendre


CHIMIE. L'entreprise basée à Nyon s'est fait connaître en 1987, lors de la signature du Protocole de Montréal. Elle a mis au point un produit remplaçant les solvants, qui détruisent la couche d'ozone.


Ghislaine Bloch
Mardi 14 février 2006

Plus connu pour ses activités politiques au sein du Mouvement Citoyens genevois, dont il vient de quitter la présidence, et son discours «anti-frontalier», Georges Letellier reste plus discret en ce qui concerne ses activités entrepreneuriales. Sa société NGL Cleaning Technology, à Nyon, occupe pourtant une position de leader dans son domaine. Elle fournit des composants chimiques pour traiter les bains de lavage à quelque 7000 clients à travers le monde. «Nous travaillons sur un micro-marché, avec une demande mondiale en forte progression», note son directeur et fondateur qui vient d'acquérir du terrain pour construire une deuxième usine à Nyon.

Les solutions proposées par NGL Cleaning Technology reposent sur une formule chimique développée par Georges Letellier en personne. Ce dernier a trouvé un moyen de remplacer les différents solvants, notamment les fluocarbonés qui détruisent la couche d'ozone. Aucun brevet n'a été déposé. «Je ne veux dévoiler à personne mes procédés», souligne Georges Letellier qui cherche désormais à revendre sa société car aucune de ses trois filles ne souhaite en reprendre les commandes.

Collaboration avec l'EPFL

Tout a commencé en 1978. «J'ai démarré NGL Cleaning Technology en dilettante. J'avais trouvé un premier client, Cartier à Fribourg», explique Georges Letellier, un ingénieur issu de l'Ecole nationale supérieure d'hydraulique et de mécanique de Grenoble qui a notamment travaillé chez Saint-Gobain. Il emprunte 70 000 francs et embauche rapidement une secrétaire et un chef de fabrication. Ce dernier parvient à décrocher une commande de 6 tonnes qu'il a fallu honorer sans pour autant en avoir les capacités de production. Pour y parvenir, Georges Letellier trouve en urgence une écurie et y installe son laboratoire.

La start-up s'est réellement fait connaître des milieux industriels en 1987, lors de la signature du Protocole de Montréal interdisant l'utilisation de solvants qui détruisent la couche d'ozone.

L'industrie a dû chercher une alternative pour le nettoyage de ses produits. «Lorsqu'un bracelet de montre, par exemple, est poli, des abrasifs restent incrustés dans les porosités du métal. La plupart des horlogers plongent le bracelet dans une série de bains à ultrasons qui permettent d'enlever cette pâte à polir ou les huiles résiduelles.» Les nettoyants aqueux de NGL Cleaning Technology sont dissous dans ces cuves. Un bain est ainsi constitué de 3 à 5% d'agents actifs qui varient en fonction du substrat à traiter et des salissures. «Nous sortons un nouveau produit tous les quinze jours», souligne Georges Letellier. La société, qui emploie 23 collaborateurs, consacre 20 à 30% de son chiffre d'affaires à la recherche et au développement. La société travaille notamment avec l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). «Nous avons développé avec l'EPFL un appareil permettant d'éliminer les tensioactifs dans l'eau. Celle-ci peut ainsi être recyclée à 100%.»

80% du marché horloger

La société a vendu 75 tonnes de ses solutions en 2005 et réalise un chiffre d'affaires de 8 millions de francs, dont un tiers en Suisse. «Nous détenons 80% du marché horloger, avec des clients comme Rolex ou ETA», note Georges Letellier.

La société a également une position de leader dans le nettoyage des verres optiques et travaille avec Essilor, Rodenstock, Zeiss ou Hoya-Lens. Elle collabore également avec Leica ou SwissOptic. Ses nettoyants aqueux sont aussi destinés à l'élimination de composés de polissage sur le matériel médical et orthopédique, les aiguilles hypodermiques. En outre, ils permettent d'éliminer des pâtes à polir sur le laiton de robinetterie.

http://www.letemps.ch/template/multimedia.asp?page=rendezvous&artid=174140&rubriqueID=17&NomTrans=Sciences&NomPage=sciences.asp&periode=21

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
 
Un produit remplaçant les solvants dans l'horlogerie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un produit remplaçant les solvants dans l'horlogerie
» Recrutements dans l'horlogerie-Gérer la pénurie d'horlogers
» Qu'est-ce qui vous impressionne dans l'horlogerie ?
» Le vieillissement des nouveaux matériaux dans l''horlogerie: Le fluage
» Horloger autoentrepreneur ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: