FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez
 

 L'aspect, le paraître et le vent.

Aller en bas 
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN

Nombre de messages : 54185
Date d'inscription : 05/05/2005

L'aspect, le paraître et le vent. Empty
MessageSujet: L'aspect, le paraître et le vent.   L'aspect, le paraître et le vent. EmptyJeu 12 Fév - 20:05

On voit revenir dans les discussions l'intérêt des amateurs pour les calibres de manufacture. Les maisons horlogères tentent d'aller en ce sens en multipliant les nouveautés.

Hier, dans la période des années 50 à 70, cette notion de manufacture n'avait oas encore été "inventée" par les marketeux toiut comme le concept absurde de haute horlogerie.

On trouvait des calibre Valjoux à 2 chiffres et roue à colonnes dans des montres de grande qualité et de grandes marques et parfois aussi dans des marques exotiques. La qualité n'était même pas mise en cause et les calibres assurément d'une autre dimension que certaines des production très bien maquillées actuelles.

Une montre de qualité pourrait-elle encore aujourd'hui être reconnue par tous sans être équipé d'un calibre qui ne soit pas duiit de "Manufacture" ?

Ce n'est pas certain. Il y a derrière tout cela parfois un snobisme qui confine à l'absurde et voir se pâmer des amteurs sur un Unitas 6497 maquillé en calibre de haute horlogerie et présenté comme une pièce exceptionnelle parce que le sous-traitant d'un horloger qui se montre louope sur le front sait mieux le vendre qu'un autre est à ce titre un peu inquiétant parfois. Un col de cygne, des cotes de genèves, des vis bleuies et un fond vitré ne font pas une pièce exceptionnelle y compris à plus de 5000 euros.

Une montre à fond plein avec un calibre de qualité est bien plus intéressante horlogèrement ...

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
grosseiko
Passionné de référence
grosseiko

Nombre de messages : 3466
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 27/10/2008

L'aspect, le paraître et le vent. Empty
MessageSujet: Re: L'aspect, le paraître et le vent.   L'aspect, le paraître et le vent. EmptyJeu 12 Fév - 21:25

Je ne sais que dire:

Oméga:1128 VS Rolex:3185 ont tous deux fait leur preuve. Poutant l'un des deux n'est, à la base, pas un mouvement de manufacture...

GS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



L'aspect, le paraître et le vent. Empty
MessageSujet: Re: L'aspect, le paraître et le vent.   L'aspect, le paraître et le vent. EmptyJeu 12 Fév - 22:28

C'est peut-être moins une question de "snobisme" (dont l'étymologie est particulièrement adaptée à de l'Unitas fardé Mr. Green ) ou de méconnaissance technique, que simplement la fonction contemporaine des montres mécaniques.

Ce ne sont plus des instruments de mesure du temps comme l'a été l'horlogerie mécanique dans sa période de "gloire technique", entre disons Harrison / Breguet / Berthoud etc... (à compter du développement de la chronométrie pour les besoins de la marine, et l'évolution technique des montres de poche, la course à la fiabilité et la précision) et 1970.

Puis, au 1çème et 20 ème, la démocratisation (pas seulement avec Roskopf), la révolution industrielle, la mesure du temps est vraiment civile et individualisée.

Aujourd'hui, c'est le quartz qui assure ce besoin. Et la clientèle du valjoux 72 dans une marque de second rang, c'est peut-être aujourd'hui celle de la casio multifonction ?

La montre mécanique est en grande partie redevenue ce qu'elle était au 17ème, un bel objet, cher, réservé à une élite, pour lequel le paraitre est essentiel (au 17ème l'émaillage, les boites en métal précieux travaillé, le mouvement décoré, etc...).
Revenir en haut Aller en bas
Zorrino
Animateur
Zorrino

Nombre de messages : 1049
Localisation : 92
Date d'inscription : 10/05/2007

L'aspect, le paraître et le vent. Empty
MessageSujet: Re: L'aspect, le paraître et le vent.   L'aspect, le paraître et le vent. EmptyJeu 12 Fév - 22:39

@ZEN a écrit:
On voit revenir dans les discussions l'intérêt des amateurs pour les calibres de manufacture. Les maisons horlogères tentent d'aller en ce sens en multipliant les nouveautés.
(...)
Il y a derrière tout cela parfois un snobisme qui confine à l'absurde et voir se pâmer des amateurs sur un Unitas 6497 maquillé en calibre de haute horlogerie et présenté comme une pièce exceptionnelle parce que le sous-traitant d'un horloger qui se montre loupe sur le front sait mieux le vendre qu'un autre est à ce titre un peu inquiétant parfois. Un col de cygne, des côtes de Genève, des vis bleuies et un fond vitré ne font pas une pièce exceptionnelle y compris à plus de 5000 euros.
...

Je suis entièrement d'accord avec ce constat de ZEN, ça rejoint ce que j'ai pu dire précédemment. Mais chacun est libre de placer la "légitimité horlogère" là où il l'entend, et les foules de glorifier les idoles qu'elles croient choisir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



L'aspect, le paraître et le vent. Empty
MessageSujet: Re: L'aspect, le paraître et le vent.   L'aspect, le paraître et le vent. EmptyJeu 12 Fév - 23:04

la manufacture c'est le marronnier horloger,
A mon avis pour etre manufacture il faut commencer par fabriquer le coeur "spiral" et la il y en combien!
Aujourd'hui l'horlogerie est décorative la technique n'amène rien dans la mesure du temps.
Faire un beau calibre précie le tout enrobé d'une belle boite cadran aiguille avec ou sans complication, et des poussoir de chrono ROND
doit suffire aux marketeux pour que le client trouve envie de craquer un peu de tune
je retourne bosser
Revenir en haut Aller en bas
capdep
Nouveau
capdep

Nombre de messages : 40
Localisation : 44/56
Date d'inscription : 06/06/2008

L'aspect, le paraître et le vent. Empty
MessageSujet: Re: L'aspect, le paraître et le vent.   L'aspect, le paraître et le vent. EmptyJeu 12 Fév - 23:18

Oui
l'art, la maniere, le fond , la forme , tout cela passer au tamis du commerce, repensé au profit de la rentabilité industrielle ou d'une "manufacture", et vue par la lorgnette du conaisseur ,de l'amateur ou simplement du consomateur ....
Mais si malgrè tout on réussit encore à prendre plaisir en regardant l'objet qui est à notre poignet ou désirer la superbe montre derrier la vitrine ou sur les superbe photos de FAM Incompréhensible !!
Revenir en haut Aller en bas
mat31
Membre Actif
mat31

Nombre de messages : 122
Date d'inscription : 29/07/2006

L'aspect, le paraître et le vent. Empty
MessageSujet: Re: L'aspect, le paraître et le vent.   L'aspect, le paraître et le vent. EmptyVen 13 Fév - 7:31

Quand je pense au nombre de fois où la Breguet Type XX s'est faite flinguer précisement parce que son calibre n'est pas de manufacture...

J'espère que les mêmes ne vont pas revenir pour dénoncer la dictature du marketing ! pig
Revenir en haut Aller en bas
gregorypons
Animateur
gregorypons

Nombre de messages : 803
Age : 112
Localisation : Genève-Paris-Neuchâtel et toute la planète horlo
Date d'inscription : 26/03/2007

L'aspect, le paraître et le vent. Empty
MessageSujet: Re: L'aspect, le paraître et le vent.   L'aspect, le paraître et le vent. EmptyVen 13 Fév - 8:03

.

Citation :
un snobisme qui confine à l'absurde et voir se pâmer des amteurs sur un Unitas 6497 maquillé en calibre de haute horlogerie et présenté comme une pièce exceptionnelle parce que le sous-traitant d'un horloger qui se montre louope sur le front sait mieux le vendre qu'un autre est à ce titre un peu inquiétant parfois. Un col de cygne, des cotes de genèves, des vis bleuies et un fond vitré ne font pas une pièce exceptionnelle y compris à plus de 5000 euros.

Pourquoi tant de haine contre ce pauvre Unitas, qui est un mouvement superbe, avec ou sans cosmétique marketing, qui fonctionne parfaitement et qui reste la providence des marques quand elles veulent rester à des prix accessibles tout en proposant des grands boîtiers ?

Pour ma part, je suis assez content d'avoir une Radiomir équipée d'un Unitas (Black Seal PAM 183), sans me sentir pour autant obligé de croire qu'il s'agit vraiment d'un calibre "fiable de haute horlogerie", comme l'affirme Panerai...


.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.businessmontres.com
LE_STURM
Animateur
LE_STURM

Nombre de messages : 1078
Age : 41
Localisation : Wild wild East
Date d'inscription : 08/02/2008

L'aspect, le paraître et le vent. Empty
MessageSujet: Re: L'aspect, le paraître et le vent.   L'aspect, le paraître et le vent. EmptySam 14 Fév - 6:10

Zen tu dis :
"voir se pâmer des amteurs sur un Unitas 6497 maquillé en calibre de haute horlogerie"

Mais encor ? Tu parles de quel marque ?

Moi j'aimerais bien savoir quelles marques, comme Rolex, produisent entièrement leurs mouvements... Il semblerait que même Breguet ou Vacheron Constantin aient certains mouvements roturiers dans leur catalogue...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pattaya-addicts.com
 
L'aspect, le paraître et le vent.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'aspect, le paraître et le vent.
» Sarracenia sous un vent 150KM/H
» histoire sous le vent
» Et le vent dans tout ça?
» Tente pour milieu a fort vent et pluie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: