FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez | 
 

 Interview de Jean-Claude BIVER - Président de Hublot ( 2009 )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 48846
Date d'inscription : 05/05/2005

MessageSujet: Interview de Jean-Claude BIVER - Président de Hublot ( 2009 )   Dim 26 Avr 2009, 18:11

Les interviews exclusives de Forumamontres
par Joël Jidet


Jean Claude Biver
Président Directeur Général de Hublot



Hublot un an après être entré dans le Pôle Horlogerie Joaillerie de LVMH s’installe en ce début d’année dans un nouveau bâtiment flambant neuf et crée dans le même temps son mouvement in house qui conforte pour la marque le statut de manufacture.

Merci monsieur Biver d’accepter cette interview. Hublot semble inaltérable malgré la crise économique qui frappe l’horlogerie depuis des mois. Est-ce parce que vous savez gérez la communication de la marque que vous représentez mieux que les autres ou bien vos chiffres de ventes sont-il réellement atypiques dans ces moments difficiles ?

Il y a plusieurs raisons à notre résistance plutôt bonne à la crise. La première provient du fait que nous avions encore jusqu’à fin 2008 un grand développement de nos affaires, près de 50% par an. Cette croissance est maintenant freinée, mais ralenti aussi considérablement la baisse. Nous profitons encore de l’élan et l’inertie du succès et développement des dernières années. Une deuxième raison est à trouver dans notre créativité. En effet l’innovation et la créativité sont la meilleure antidote à la crise. Et notre collection est très créative, même en cette année plus difficile. La troisième raison de notre bonne résistance se trouve dans notre politique de vente qui consistait à toujours maîtriser et contrôler le sell out. Donc ne jamais sur stocker notre réseau et toujours maintenir une sorte de rareté dans le marché. Cette politique nous permets aujourd’hui de continuer à livrer les points de vente. On pourrait aussi citer notre dynamisme marketing et notre proximité avec la distribution, ce qui est très important en cette période.



Que pensez-vous de cette crise, comment l’analysez-vous ? la voyez-vous durable ou strictement conjoncturelle ?

Tout d’abord il y a lieu de distinguer crise structurelle et conjoncturelle. Les deux crises n’ont pas les mêmes conséquences, même si elles ont au début du moins les mêmes symptômes, à savoir le ralentissement des ventes. Nous sommes donc très clairement dans une pure crise conjoncturelle, les opportunités et les développements à moyen et long terme demeurent intacts et excellents. Il convient dès lors de continuer à développer son concept et même accroître le Recherche et le Développement. Tout comme la présence des équipes dans les marchés. Ceci dit et malgré le manque de visibilité et ma non qualification en matière de prévisions économiques, je ne pense pas que cette crise durera au-delà de fin 2009. Nous sommes donc assez proche du fond et les premiers signes de reprises commence à se manifester



Quels sont les marchés en recul ?

Tous les marchés et toutes les gammes de prix ont été en baisse. En cela cette crise est bien différente des trois précédentes que j’ai vécu. Nous avions alors toujours des pays et des gammes de prix qui étaient épargnées. Cette fois-ci l’ensemble de la planète et l’ensemble des gammes de prix ont été touchés. Mais parmi les pays qui résistent assez bien citons la France, la Suisse, l’Angleterre (à cause de la livre). Par contre des pays comme le Moyen Orient, la Russie et les Etats Unis ont été assez sévèrement touchés




Vous allez inaugurer sous très peu de temps les nouveaux locaux de votre nouvelle manufacture. C’est un rêve qui aboutit ou simplement une étape ?

C’est à la fois un rêve et une étape. Un rêve car après 4 ans avoir sa manufacture et ses mouvements relève d’un rêve et d’un exploit inédit et unique. Mais bien évidemment cela ne constitue qu’un début. Nous avons l’ambition dans les 5’000m2 de la manufacture d’assurer notre indépendance, autonomie et garder entre nos mains le destin et la direction de notre créativité. A terme nous prévoyons de produire près de 25'000 à 30'000 mouvements dans cette nouvelle manufacture. Donc vous voyez nous n’en sommes qu’au début. Mais une nouvelle ère s’ouvre à nous et ce sera très intéressant d’exploiter le potentiel des hommes et des machines pour ajuster le destin de la marque et de son concept



Vous allez présenter prochainement votre nouveau calibre in house. Vous l’avez baptisé UNICO. Pourquoi ce nom et que pouvez-vous nous dire de ce mouvement ? Combien de temps de développement a été nécessaire ?

UNICO comme unique, UNICO comme le meilleur vin espagnol réservé au Roi. En effet ce sera un calibre réservé qu’à Hublot. Concu, développé et fabriqué par Hublot pour Hublot. Un mouvement très original mais aussi très traditionnel. Bref un mouvement qui reflète parfaitement le concept de « Fusion » (entre la tradition et l’innovation). Le premier UNICO sera le 1240 qui est un chronographe automatique (réserve 72 heures), roue à colonne, double embrayage et pont d’échappement interchangeable (comme on le trouvait à l’époque lointaine de Breguet au 19ème siècle). Il est a relever que la roue à colonne sera côté cadran, étant donné qu’il est préférable de la voir depuis le cadran que caché dans le fond du boîtier. Ensuite nous aurons l’UNICO 1110 qui sera automatique réserve de 72 heures avec date et aiguille de seconde au centre ou à 6heures. Ce mouvement est appelé à recevoir les modules que nous sommes en train de développer (Quantième annuel, perpétuel, GMT, etc.). Cela fait déjà deux ans que nous travaillons sur le développement de l’UNICO et nous espérons les sortir au printemps 2010.




Vous avez fait le choix de placer la roue à colonnes sur la façade avant ce qui va interdire de placer un totalisateur des heures et obligera le SAV a démonter les aiguilles et le cadran en cas d’intervention. Pourquoi ces choix ?

Parce que nous avons privilégié le visuel. Il est en effet plus intéressant de voir la roue à colonne depuis le cadran que depuis le fond. Et ce faisant notre chronographe se distinguera totalement des autres, car il est le seul au monde avec une roue à colonne côté cadran



L’investissement lié à la production de ce mouvement est probablement élevé. Ne craignez-vous pas que la crise soit un frein à l’amortissement de vos engagements ?

La crise ne peut et ne doit jamais être un frein du développement à long terme. On en peut pas et on ne doit jamais sacrifié le long terme au profit du court terme. Et que signifie une année ou 18 mois pour une société ? Nous sommes ici pour des siècles car cette entreprise doit vivre au-delà de la vie des hommes d’aujourd’hui et elle doit bien entendu vivre cette crise comme elle en vivra tout du long de son histoire

Combien faut-il produire de calibres pour amortir votre investissement ?

Tout dépend du prix de vente du mouvement. Au prix que nous souhaitons le vendre dans nos montres, nous devons produire au minimum 5'000 pièces par année-



Vous allez je crois vendre le mouvement à d’autres marques ? Quels sont aujourd’hui vos partenaires ?

Nous avons conçu le mouvement afin d’en fabriquer plus de 20'000 pièces si nous le souhaitons. Dans ce cas il ne serait pas exclu d’en vendre aux autres marques. Mais laissons déjà le mouvement s’industrialiser, se fiabiliser et s’optimaliser et ensuite nous verrons si nous souhaitons toujours en distribuer à d’autres marques




Hublot va parallèlement à l’UNICO continuer à exploiter les version « Hublot » du 7750. N’auriez-vous pas plutôt intérêt à n’exploiter que le nouveau mouvement ?

Oui, c’est une bonne question, mais le 7750 modifié et individualisé comme nous l’utilisons actuellement garde toute sa justification dans notre collection. L’UNICO jouant un peu le rôle du moteur 12 cylindres dans la gamme alors que le 7750 modifié jouerait celui du 6 ou 8 cylindre. Je pense que les deux sont complémentaires et qu’ils vont vivre longtemps l’un à côté de l’autre


Big Bang GoldKing



Hublot innove en permanence et votre dernière collection est particulièrement riche de nouveautés. Au-delà des modèles, on remarque le bracelet extraordinaire qui équipe vos montres qui opère une « fusion » entre l’alligator et le caoutchouc. Comment avez-vous eu cette idée ?

Nous avons souvent eu des demandes de bracelets croco et avons à chaque fois du y répondre négativement. Jusqu’au jour ou un fabricant italien nous a proposé de « fusionner » notre caoutchouc original avec du crocodile ou autre cuir. L’idée nous a tout de suite séduit car elle colle à notre concept et elle donne à la montre confort et élégance.



Big Bang Black apple


La Big-Bang sous toutes ses versions est devenue l’icône de la marque. N’avez-vous pas l’intention de décliner d’autres modèles nouveaux ?

Non, non, non, du moins pas à moyen terme. Je ne vois pas encore le moment ou nous allons développer d’autres modèles. La Big Bang a encore de nombreuses années de développement et d’exploitation devant elle. Lorsque je vois la Big Bang 2009 avec les bracelets Croco-Gummi et le face lift cadran et lunette, je me dis que son potentiel est encore intact et que nous avons encore de nombreuses années devant nous avant d’envisager un nouveau modèle dans la collection





Quels sont les best seller de Hublot ?

Encore et toujours la Big Bang or-céramique et la Big Bang acier-céramique. A eux deux ces modèles font plus de la moitié du chiffre d’affaire. D’ailleurs avec près de 30 références nous faisons 70% de notre chiffre d’affaire. Ce qui démontre une force et santé extraordinaire et exceptionnelle du produit et de la collection



Que représente le marché de la montre de dames dans vos ventes ?

Il représente un marché en hausse constante. Aujourd’hui déjà nous avons environ 40% de montres vendues à des femmes. Et ce chiffre est en hausse permanente, tout comme le sont les montres serties de diamants ou pierres précieuses. Une montre sur trois est vendue avec un entourage serti ! D’ailleurs nos collections serties « Tutti Frutti » ont énormément de succès. Particulièrement en ces temps de grisaille


Big Bang Apple



Au sein du Pôle de LVMH auquel appartient Hublot, certaines marques changent de Direction actuellement ? La rumeur, cette fameuse rumeur qui s’entretient au fil des journaux, vous dit intéressé par des responsabilités dans d’autres marques. Vous confirmez ?

Non, je confirme que je ne suis pas intéressé par autre chose que Hublot. Nous n’en sommes qu’au début et il y a encore beaucoup de travail à finir chez Hublot avant que je songe à autre chose. Ceci dit, je suis toujours à disposition pour des conseils dans quelque marque que ce soit. Cela est évident car lorsqu’on appartient à un groupe il faut aussi savoir assister ou conseiller au besoin d’autres marques ou d’autres projets. Mais mes responsabilités opérationnelles restent exclusivement liées à Hublot.

Vous êtes depuis plusieurs années, cité comme l’un des dirigeants de société les plus talentueux et performants. Jean-Claude Biver est-il inusable ? Vous semblez avoir une énergie à toute épreuve. Vous arrive-t-il d’être fatigué ?

Je suis un collectionneur de montres qui au lieu de seulement acheter sa passion a réussi à aussi fabriquer sa passion. Et faire de ma passion mon métier. Et tant que mon métier me passionne, je ne peux envisager autre chose. Quant à la fatigue, elle est saine et elle permets de se reposer et prendre de la hauteur de temps en temps. Quoi de mieux que de recommencer à fonds après une nuit ou quelques jours de repos. C’est un vrai plaisir, privilège et régal.

Je vous dois un immense merci monsieur Biver de votre confiance et de votre gentillesse à l’égard des membres de Forumamontres.

J’aime le Forumamontres car comme ses membres je suis un passionné de l’horlogerie et j’aime partager ma passion avec les passionnés. Le Forumamontres est essentiel pour les amateurs de montres et c’est moi qui vous félicite pour l’extraordinaire tenue et intérêt de ce forum



Tous droits réservés - Forumamontres - Avril 2009

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
 
Interview de Jean-Claude BIVER - Président de Hublot ( 2009 )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Interview de Jean-Claude BIVER - Président de Hublot ( 2009 )
» Actu: Jean-Claude Biver crée l’entreprise de demain
» Interview de Jean-Claude BIVER Président de HUBLOT
» Actu : Jean-Claude Biver " Je suis un paresseux"
» Bon anniversaire Monsieur Jean-Claude Biver !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: LES RUBRIQUES DE FORUMAMONTRES :: Les Interviews-
Sauter vers: