FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 Le Zéro G remporte un prix !

Aller en bas 
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN

Nombre de messages : 57145
Date d'inscription : 05/05/2005

Le Zéro G remporte un prix ! Empty
MessageSujet: Le Zéro G remporte un prix !   Le Zéro G remporte un prix ! EmptyVen 12 Juin - 12:56

Le zéro G de Zenith marquera l'histoire de l'horlogerie. On n'est parfois pas conscient dans le temps présent de l'importance d'une invention. Il est vrai que l'horlogerie nous habitue depuis deux ou trois ans à des innovations comme par exemple l'échappement au silicium.

Le Zero G est une invention à part entière qu'on peut qualifier de tourbillon dès lors que le terme est assez générique mais qui est malgré tout dans une sphére de construction et de conception différente. En 200 de recherches jamais aucun horloger n'avait jamais trouvé le moyen de maintenir à plat l'échappement d'une montre bracelet quelle que soit la position du porteur de la montre.

ZENITH l'a fait et vient pour cela de recevoir en Allemagne un prix !


Le Zéro G remporte un prix ! ZerogPrix2009


J'en profite pour vous présenter à nouveau cette prouesse technique ...



Le Tourbillon ZERO G de ZENITH

existe 2 versions : DEFY Xtrem et DEFY Classic en or rose.


Le Zéro G remporte un prix ! ZerogLe Zéro G remporte un prix ! Zerog1

La montre présentée n'est pas une déclinaison classique du tourbillon dès lors que le principe fondateur du modèle est de rechercher la gravité zéro de l'échappement en le maintenant à plat, quelle que soit la position de la montre.

Le Zéro G remporte un prix ! Zero-g10

Le Zéro G remporte un prix ! 8800_01_01


L'unique barillet donne à la montre toute son énergie. Le rotor, plus petit que celui d'un El Primero classique, est "déporté" et l'échappement de la montre est lui même déporté.

L'échappement originellement de type classique (c'est pour cela que son fonctionnement est garanti) est monté sur deux cardans (style chronomètre de marine) qui lui permettent de rester toujours dans la même position, c'est à dire à plat. Le tout est relié au mouvement par un système de rouages différentiels. Le système est relativement simple, la complication réside dans la miniaturisation due au manque de place, comme toujours en horlogerie.

Le Zéro G remporte un prix ! EclatcalibreG0dtailrduit

Le Zéro G remporte un prix ! ZenithZEROGSchma


La cage du système appelé ici tourbillon montre la mise en œuvre des pièces.

Le Zéro G remporte un prix ! ZEROGcage


Le différentiel est le secret avec le système de cardan du dispositif, car c'est ce différentiel qui doit transmettre une force suffisante malgré des frictions évidemment plus importantes que dans un système classique de tourbillon ou de calibre. Le différentiel a donné lieu à plusieurs brevets (une vingtaine) car de lui dépend le fonctionnement du système. Les cardans sont également spéciaux et brevetés.

Le Zéro G remporte un prix ! ZEROGdifferentiel


Globalement, l'un des intérêts immédiats de l'invention est de faire abstraction des problèmes d'isochronisme puisque l'échappement n'a qu'une seule position. Le barillet est renforcé pour augmenter la puissance de départ.

La montre ne peut mesurer de temps courts que par sa trotteuse puisque ce n'est pas un chronographe. elle reste précise au dixième de seconde par la fréquence de 36 000 alternances qui demeure des versions classiques.

La vidéo ici