FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez | 
 

 Fabrication De Montres Normandes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Karsten
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Fabrication De Montres Normandes   Jeu 3 Déc 2009 - 13:52



Bonjour à tous,

A l’occasion du salon Belles Montres le passage nombreux de membres du forum sur le Stand FDMN a été pour nous un réel plaisir. La présentation de notre nouveau calibre avec échappement à force constante à entre autre suscité intérêt et questions chez les amateurs de technique. C’est pour répondre à ces questions et recueillir vos réactions que je poste ce sujet sur notre nouveau calibre.

Les échappements à force constante ont toujours été dans l'histoire de l'horlogerie réservés à des garde-temps de haute précision et nécessitant la plus grande perfection d'exécution. Ce type d'échappement à en effet pour but de supprimer l'influence néfaste des variations de force du ressort moteur en lui substituant un ressort intermédiaire, réarmé à chaque alternance, qui délivre une force rigoureusement constante au balancier. Ce mécanisme ne doit pas être confondu avec les systèmes de remontoir d'égalité qui sont quelquefois présentés comme des forces constantes. En effet, dans un remontoir d'égalité, le réarmage du ressort intermédiaire n'est pas effectué à chaque alternance mais au bout d'un laps de temps plus long, laissant subsister une certaine variation de force motrice.

Le mouvement que nous avons développé est doté d'un échappement à force constante comportant trois ancres, six palettes, et deux roues d’Echappement. Il fonctionne suivant le principe de l'échappement de Xavier Theurillat que nous avons adapté pour pouvoir l'intégrer à notre mouvement et lui garantir une totale fiabilité de fonctionnement. L’énergie transmise au balancier est fournie par un ressort qui se trouve entre les deux roues d’Echappement et qui est réarmé à chaque alternance, soit cinq fois par seconde. La roue d'échappement supérieure est sous la seule action du ressort de force constante, c'est elle qui communique l'impulsion au balancier; la roue d'échappement inférieure sert quand à elle au réarmage du ressort intermédiaire, elle est libérée à chaque alternance par la double ancre de force constante. L’énergie transmise au balancier à chaque impulsion est donc rigoureusement constante pendant la réserve de marche de la montre (36h pour les prototypes mais on peut envisager une réserve beaucoup plus importante par l’emploi d’un barillet différent ou d’un double barillet). En conséquence, l'amplitude du balancier ne subit aucune variation ce qui assure un excellent réglage chronométrique à la montre.

J’ai vu que vous aviez déjà parlé sur le forum de cet échappement dont le mérite de l’invention revient effectivement à Xavier Theurillat, comme nous l’avons déjà communiqué à plusieurs occasions. Cependant, cet échappement était difficile à adapter tel quel à la montre-bracelet et nous avons dû y apporter plusieurs modifications. Notre objectif étant de pouvoir le produire en série alors que jusqu’alors il avait été réservé à des pièces uniques.

J’espère que mes explications techniques étaient suffisamment claires et je suis prêt à répondre à vos autres questions.

Bonne journée,

Karsten Frasdorf
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fabrication De Montres Normandes   Jeu 3 Déc 2009 - 13:57

Merci Karsten pour les explications et félicitations pour vouloir fabriquer des montres en france et l'indiquer sur la montre et développer de tels mouvements.
Revenir en haut Aller en bas
macavity
Membre très actif
avatar

Nombre de messages : 220
Age : 46
Localisation : Essonne
Date d'inscription : 31/10/2008

MessageSujet: Re: Fabrication De Montres Normandes   Jeu 3 Déc 2009 - 13:58

Merci beaucoup pour ces explications Chinois
Revenir en haut Aller en bas
caput
Puits de connaissances
avatar

Nombre de messages : 4687
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Fabrication De Montres Normandes   Jeu 3 Déc 2009 - 14:01

Merci encore pour votre accueil au salon. Chinois

Échappement inventé par Xavier Theurillat brevet de 1961.
Ce dispositif vise à rendre rigoureusement constantes,
D’une part l'énergie nécessaire a l'ensemble balancier spiral pour libérer l'échappement
Et d'autre part l'impulsion transmise au balancier.

Un autre échappement sur le même principe mais a détente fut réalisé dans les années 70.

[/
Revenir en haut Aller en bas
Fokker III
Membre éminent.
avatar

Nombre de messages : 22491
Age : 54
Localisation : Le contenu de mes messages a été modifié, anonymement et sans mon consentement. Merci d'en tenir compte lors de votre lecture.
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Fabrication De Montres Normandes   Jeu 3 Déc 2009 - 14:03

Revenir en haut Aller en bas
toinou-33
Animateur
avatar

Nombre de messages : 1249
Age : 28
Localisation : Sud-ouest
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: Fabrication De Montres Normandes   Jeu 3 Déc 2009 - 14:07

Bravo pour toutes vos magnifiques montres "Made in France".
Merci pour vos explications (il me semble en avoir lu d'autres très complètent sur un autre post) Chinois
Revenir en haut Aller en bas
jonath
Pilier du forum
avatar

Nombre de messages : 1798
Localisation : UK
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Fabrication De Montres Normandes   Jeu 3 Déc 2009 - 14:14

Merci beaucoup Mr Frasdorf pour ces explications et en espérant vous voir souvent sur le forum pour présenter vos produits. bravohap
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jaimelesmontres.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fabrication De Montres Normandes   Jeu 3 Déc 2009 - 14:20

Bonjour Monsieur Frässdorf, j'ai quelques questions de béotien.

Lors de la conférence, Benoît a rappelé cet avantage de l'échappement à force constante sur le remontoir d'égalité.

Il a aussi rappelé l'existence du "lissage" par fusée chaine barillet, avec l'inconvénient de la place prise par un tel dispositif, et de la perte de rendement importante (en particulier en raison des maillons de la fusée) engendrée par ce mécanisme placé entre le barillet et le rouage moteur.

Il y avait quelques graphiques, sans données, pour donner un ordre de grandeur.


Avec le ressort à force constante, on ne perd que la réserve de marche correspondant à la fin de détente du ressort moteur, lors que sa "force" est égale puis inférieure à celle du ressort de force constante (ou du moins très légèrement supérieure mais insuffisante pour le remonter), ce qui, compte tenu de la qualité des ressorts actuels, correspond à une faible portion du ressort moteur, c'est exact ?


Autre question, vous avez tenu à conserver sur cette montre les grands balanciers caractéristique de FDMN, ce qui implique un ressort de force constante d'une force suffisante pour entretenir les oscillations, et limite par suite la réserve de marche ?


PAr ailleurs, s'agissant de la précision, je m'interrogeais sur le remontage, via le système de double ancres, du ressort de force constante ; cette transmission peut-elle engendrer des imprécisions en raison d'une irrégularité de remontage du ressort de force constante (frottement ancres / roue d'échappement, etc...), ou votre mécanisme permet-il d'assurer une transmission aussi précise que celle d'une très bonne denture ?


Et ce risque, s'il existe bien, avec les exigences en terme de précision d'ajustement qu'il implique, est-il la raison pour laquelle cet échappement, s'il peut être "industrialisé", ne serait envisageable qu'en petite série ? ou il y a-t-il d'autres motifs ?



Chinois


Dernière édition par Tac reloaded le Jeu 3 Déc 2009 - 15:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
nermal
Puits de connaissances
avatar

Nombre de messages : 4045
Age : 59
Localisation : I/c\I
Date d'inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Fabrication De Montres Normandes   Jeu 3 Déc 2009 - 14:20

Quel beau et grand balancier I love you
Quelle est la fréquence ? Chinois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fabrication De Montres Normandes   Jeu 3 Déc 2009 - 14:24

18 000 (5/seconde, cf explications de Karsten)
Revenir en haut Aller en bas
Emmanuel H
Passionné de référence
avatar

Nombre de messages : 3196
Age : 45
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Re: Fabrication De Montres Normandes   Jeu 3 Déc 2009 - 14:26

Merci pour ces explications qui sont claires et très intéressantes. Chinois

J'ai annulé en dernière minute ma visite au Salon cette année et vous faites partie des gens qui me font regretter profondément cette annulation...

Bravo pour votre fantastique travail auquel je souhaite tout le succès possible. thumleft

Emmanuel
Revenir en haut Aller en bas
Daniel.
Passionné absolu
avatar

Nombre de messages : 2548
Age : 54
Localisation : Chasing the sun .....
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Fabrication De Montres Normandes   Jeu 3 Déc 2009 - 14:34

Bravo et bonne continuation.

Daniel
Revenir en haut Aller en bas
texasjr
Membre Hyper actif
avatar

Nombre de messages : 501
Date d'inscription : 21/08/2009

MessageSujet: Re: Fabrication De Montres Normandes   Jeu 3 Déc 2009 - 14:39

Un grand merci pour cette intervention Chinois
Revenir en haut Aller en bas
ZEN
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 49388
Date d'inscription : 05/05/2005

MessageSujet: Re: Fabrication De Montres Normandes   Jeu 3 Déc 2009 - 15:00

Merci de cette intervention. Comment assurez-vous l'isochronisme ? Quel est le système de goupille qui permet au spiral un ébat régulier ?

La montre semble avoir une précision chronomètrique. Quels sont ses résultats testés remontée et non remontée et selon les positions ?

C'est un mouvement magnifique ! Bravo

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
caput
Puits de connaissances
avatar

Nombre de messages : 4687
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Fabrication De Montres Normandes   Jeu 3 Déc 2009 - 15:00

Un peu d'histoire

Huber, Johann Jakob (27.8.1733 à Bâle -21.8.1798)

Professeur d'astronomie et membre ordinaire de l'Académie des sciences de Berlin (1756). Dès 1758, il fut chercheur indépendant à Bâle.

On le considère comme l'inventeur de l'échappement à force constante pour les montres.

Avec Thomas Mudge, il mit au point un chronomètre de ce type qui devait lui permettre, à peu près en même temps que John Harrison, de déterminer les longitudes en mer.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fabrication De Montres Normandes   Jeu 3 Déc 2009 - 15:25

ZEN a écrit:
Merci de cette intervention. Comment assurez-vous l'isochronisme ? Quel est le système de goupille qui permet au spiral un ébat régulier ?

Il n'y a pas de pb d'ébat du spiral entre les goupilles de raquette vu qu'il n'y a pas de raquette (comme sur la montre de J.-B. Viot, d'ailleurs, pour prendre un autre mvt français présent au salon).

C'est un spiral libre, on voit particulièrement bien le porte piton et les masselottes de réglage inertiel sur la photo.


Par ailleurs, s'agissant de l'isochronisme, il me semble qu'un échappement à force constante règle le problème partiellement "en amont", en rendant cette question moins cruciale, puisque la perturbation induite par l'échappement à ancre est constante.
Revenir en haut Aller en bas
GMT
Puits de connaissances
avatar

Nombre de messages : 4391
Age : 44
Localisation : Mont-Blanc
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Fabrication De Montres Normandes   Jeu 3 Déc 2009 - 17:12

Je suis passé deux fois sur le stand mais à chaque vous étiez en entretien, alors à une autre fois avec plaisir. Chinois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cronovestis.com
The Dude
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 5374
Age : 37
Localisation : Seine et Oise...
Date d'inscription : 28/02/2008

MessageSujet: Re: Fabrication De Montres Normandes   Jeu 3 Déc 2009 - 18:47

Merci à tous pour ce sujet technique! bravohap Le mouvement est magnifique, et le concept technique, que je ne connaissais pas, est très astucieux! thumleft
Revenir en haut Aller en bas
caput
Puits de connaissances
avatar

Nombre de messages : 4687
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Fabrication De Montres Normandes   Jeu 3 Déc 2009 - 19:24

La même technique avec échappement à détente.

Revenir en haut Aller en bas
Spiff
Permanent passionné
avatar

Nombre de messages : 2328
Age : 46
Localisation : BE
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: Fabrication De Montres Normandes   Ven 4 Déc 2009 - 13:58

Merci pour votre message Mr Karsten.

Je me permets d'ajouter une question à celles que Tac vous a déjà posé.

Sur la photo, on voit 2 ancres, ou se trouve la troisième et quelle est sa fonction? Car le système à 2 roues d'échappement et 2 ancres, je comprends, mais par contre je ne vois pas comment une roue d'échappement pourrait travailler avec 2 ancres.

Merci, c'est toujours un plaisir d'admirer vos calibres Chinois
Revenir en haut Aller en bas
caput
Puits de connaissances
avatar

Nombre de messages : 4687
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Fabrication De Montres Normandes   Ven 4 Déc 2009 - 14:22

Spiff a écrit:
Merci pour votre message Mr Karsten.

Je me permets d'ajouter une question à celles que Tac vous a déjà posé.

Sur la photo, on voit 2 ancres, ou se trouve la troisième et quelle est sa fonction? Car le système à 2 roues d'échappement et 2 ancres, je comprends, mais par contre je ne vois pas comment une roue d'échappement pourrait travailler avec 2 ancres.

Merci, c'est toujours un plaisir d'admirer vos calibres Chinois


Tu as 2 ancres superposées à 5h00 sur la photo (Voir aussi mon dessin, palette de dégagement, de remontoir), et une entre la roue d’échappement et le balancier.
Revenir en haut Aller en bas
Karsten
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Re: Fabrication De Montres Normandes   Ven 4 Déc 2009 - 14:24

Bonjour, il y a beaucoup de questions, je vais essayer de répondre à toutes...

Tac reloaded a écrit:

Avec le ressort à force constante, on ne perd que la réserve de marche correspondant à la fin de détente du ressort moteur, lors que sa "force" est égale puis inférieure à celle du ressort de force constante (ou du moins très légèrement supérieure mais insuffisante pour le remonter), ce qui, compte tenu de la qualité des ressorts actuels, correspond à une faible portion du ressort moteur, c'est exact ?
C'est exact.

Tac reloaded a écrit:

Autre question, vous avez tenu à conserver sur cette montre les grands balanciers caractéristique de FDMN, ce qui implique un ressort de force constante d'une force suffisante pour entretenir les oscillations, et limite par suite la réserve de marche ?
La réserve de marche est effectivement limitée par ce facteur. Cependant, nous avons déjà une réserve de 36h sur les prototypes et une réserve plus importante est envisageable par l'emploi d'un barillet différent.

Tac reloaded a écrit:

PAr ailleurs, s'agissant de la précision, je m'interrogeais sur le remontage, via le système de double ancres, du ressort de force constante ; cette transmission peut-elle engendrer des imprécisions en raison d'une irrégularité de remontage du ressort de force constante (frottement ancres / roue d'échappement, etc...), ou votre mécanisme permet-il d'assurer une transmission aussi précise que celle d'une très bonne denture ?
Ce système ne peut pas entraîner d'imprécision dans le remontage du ressort de force constante car le réarmage est terminé avant l'impulsion.
Qui plus est, dans un rouage normal, l'intégralité du rouage qui est au repos doit être mis en mouvement à chaque impulsion; l'inertie engendrée cause une perte d'impulsion car la roue d'échappement met un certain temps à se mettre en mouvement et à atteindre le plan d'impulsion. Ce problème est très atténué avec notre échappement car seule la roue d'échappement (qui a une faible inertie) doît être mise en mouvement au moment de l'impulsion.

Tac reloaded a écrit:

Et ce risque, s'il existe bien, avec les exigences en terme de précision d'ajustement qu'il implique, est-il la raison pour laquelle cet échappement, s'il peut être "industrialisé", ne serait envisageable qu'en petite série ? ou il y a-t-il d'autres motifs ?
Ce risque n'existe pas comme expliqué ci-dessus.

nermal a écrit:
Quel beau et grand balancier I love you
Quelle est la fréquence ? Chinois
La réponse a déjà été donnée par Tac reloaded: 1800 alternances par heure.

ZEN a écrit:
Merci de cette intervention. Comment assurez-vous l'isochronisme ? Quel est le système de goupille qui permet au spiral un ébat régulier ?

La montre semble avoir une précision chronomètrique. Quels sont ses résultats testés remontée et non remontée et selon les positions ?
L'isochronisme du balancier est assuré par un spiral libre (pas de raquette avec goupilles) avec courbe terminale. L'isochronisme parfait reste évidemment un mirage théorique. Il n'est d'ailleurs pas souhaitable d'avoir un isochronisme parfait du balancier-spiral seul car il serait perturbé par l'action de l'échappement (à ancre ou autre).
Le réglage de la force du spiral de force constante nous permet aussi de choisir la plage d'amplitude où l'isochronisme est le mieux assuré. Nous envisageons aussi dans l'avenir l'emploi de doubles spiraux ou de spiraux avec courbes extérieures et intérieures comme cela pouvait se faire sur des montres de haute qualité du début du XXème siècle.

Pour ce qui est du réglage, étant encore au stade de prototypes, nous ne communiquons pas encore de valeurs. Cependant, sachez que les résultats de réglage sont très satisfaisants, surtout en matière de réglage aux positions (la perte d'amplitude aux positions verticales étant de seulement 20°)

Spiff a écrit:
Sur la photo, on voit 2 ancres, ou se trouve la troisième et quelle est sa fonction? Car le système à 2 roues d'échappement et 2 ancres, je comprends, mais par contre je ne vois pas comment une roue d'échappement pourrait travailler avec 2 ancres.
Il y a deux ancres qui sont superposées pour la force constante, il y en a donc une qui est cachée sur la photo. L'ancre traditionnelle fonctionne grosso modo comme sur un échappement classique, la roue d'échappement libère ensuite la deuxième ancre qui est solidaire avec l'ancre inférieure qui sert à libérer la roue de réarmage (roue d'échappement inférieure).
Revenir en haut Aller en bas
fly back
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 5013
Age : 55
Localisation : ouest
Date d'inscription : 05/09/2006

MessageSujet: Re: Fabrication De Montres Normandes   Ven 4 Déc 2009 - 14:28

D'un parfum plutôt succulent et inhabituel bien entendu coté échappement, le mvt est très attirant.

La superbe gravure nous projette dans un passé horloger glorieux.

La N° 2 avec des roues à croisés plus élancés , moins cuivreuses , CP sans parchoc industriel, pitonnage main, la positionera en N° 1 du hit parade.

Bravo
Revenir en haut Aller en bas
Spiff
Permanent passionné
avatar

Nombre de messages : 2328
Age : 46
Localisation : BE
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: Fabrication De Montres Normandes   Ven 4 Déc 2009 - 14:34

Merci beaucoup pour les explications supplémentaires Chinois
Revenir en haut Aller en bas
cisco
Puits de connaissances
avatar

Nombre de messages : 4378
Localisation : Bayerrrrnnn !
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Fabrication De Montres Normandes   Ven 4 Déc 2009 - 14:54

Mes plus sincères félicitations pour l'aboutissement de ce projet.

Savoir faire est une chose rare, savoir créer aussi.
Rassembler les deux est encore plus impressionant.
Je vous souhaite le meilleur. Chinois

A bientôt peut être.
Revenir en haut Aller en bas
 
Fabrication De Montres Normandes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» FDMN : Fabrication De Montres Normandes
» Fabrication De Montres Normandes
» Salon belles montres - quelle était LA MONTRE ?
» Mon Baselworld 2009
» Marc Brogsitter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères :: Les Grandes Heures de FAM-
Sauter vers: