FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 débat : c'était hier

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
jojo
Animateur
jojo

Nombre de messages : 951
Localisation : Doubs
Date d'inscription : 21/06/2005

débat : c'était hier Empty
MessageSujet: débat : c'était hier   débat : c'était hier EmptyLun 18 Jan - 1:02

Un débat public et contradictoire s'est tenu hier dimanche janvier dans le cadre de Genève
Sous le contrôle de Grégory Pons, organisateur

http://www.businessmontres.com/breve_1317.htm

J'ai pu développé devant une quarantaine de personnes, dont de nombreux spécialistes, le dernier élément survenu dans l'histoire de la montre automatique à rotor...Il est de ces histoires qui durent, mais qui aussi un jour apporte des certitudes
Sur le lien ci-dessous vous voyez de quoi il était question
jojo


http://www.afaha.com/DossierPresse2010/Presse17-janv.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ancienne-horlogerie.com
Tokage
Membre référent
Tokage

Nombre de messages : 8719
Localisation : Brüsel
Date d'inscription : 21/05/2005

débat : c'était hier Empty
MessageSujet: Re: débat : c'était hier   débat : c'était hier EmptyLun 18 Jan - 1:41

'Jour Jojo,

Ai suivi tes aventures de près et je suis bien content que cela se termine bien. Le compte-rendu de Business Montres est très enthousiaste. Partage-tu ce sentiment ? As-tu l'impression d'être arrivé au bout de quelque chose ?

Nic Chinois las
Revenir en haut Aller en bas
michel
Pilier du forum
michel

Nombre de messages : 1865
Localisation : la plus belle vallée du monde
Date d'inscription : 08/05/2005

débat : c'était hier Empty
MessageSujet: Re: débat : c'était hier   débat : c'était hier EmptyLun 18 Jan - 2:24

Qui était les "contradictoire " ?
Revenir en haut Aller en bas
ftikai
Puits de connaissances
ftikai

Nombre de messages : 4763
Date d'inscription : 30/07/2006

débat : c'était hier Empty
MessageSujet: Re: débat : c'était hier   débat : c'était hier EmptyLun 18 Jan - 2:43

Je me demande ce que Rolex fera avec leur brevet du mécanisme de remontage automatique - un truc tombé dans le domaine publique depuis longtemps, et qui ne pourrait même plus être servi pour faire de la pub.
Revenir en haut Aller en bas
jojo
Animateur
jojo

Nombre de messages : 951
Localisation : Doubs
Date d'inscription : 21/06/2005

débat : c'était hier Empty
MessageSujet: Re: débat : c'était hier   débat : c'était hier EmptyLun 18 Jan - 2:49

Citation :
Tokage nous dit :
Ai suivi tes aventures de près et je suis bien content que cela se termine bien. Le compte-rendu de Business Montres est très enthousiaste. Partage-tu ce sentiment ? As-tu l'impression d'être arrivé au bout de quelque chose ?

Certainement pas, car j'ai pris conscience depuis plusieurs années que "certains" ne vont pas lâcher comme ça. Hier était néanmoins un grand pas, qui rapproche la vérité historique de son but. Mais il faut savoir "malheureusement" que la diffusion d'éléments non fondées sur cette histoire, se fait aussi régulièrement par le biais de la presse et des sites Internet anglophones et là la mauvaise herbe semée n'a pas finie de nuire

Citation :
michel nous dit :

Qui était les "contradictoire " ?

Aucun sur place mais en sachant qu'ils ont tous été invité personnellement et qu'il ont tous décliné le débat...j'en déduis que le mépris est la seule arme qui leur reste...ne refuse t-on pas le débat lorsqu'on à rien à dire ?

Citation :
ftikai nous dit

Je me demande ce que Rolex fera avec leur brevet du mécanisme de remontage automatique - un truc tombé dans le domaine publique depuis longtemps, et qui ne pourrait même plus être servi pour faire de la pub.
STP ou as-tu vu qu'il y avait un brevet Rolex sur le dispositif à rotor, pour ma part je ne le connais pas

A+
jojo
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ancienne-horlogerie.com
ftikai
Puits de connaissances
ftikai

Nombre de messages : 4763
Date d'inscription : 30/07/2006

débat : c'était hier Empty
MessageSujet: Re: débat : c'était hier   débat : c'était hier EmptyLun 18 Jan - 3:39

@jojo a écrit:

STP ou as-tu vu qu'il y avait un brevet Rolex sur le dispositif à rotor, pour ma part je ne le connais pas

D'abord, félicitation pour le trouvaille.

Sur Time Zone, on pouvait lire: "1933 (May 16) Rolex obtains a patent on its revolutionary 360 degree "Perpetual" rotor automatic winding system. A new watch using this system is launched in late 1933 according to some sources, however the exact date appears uncertain."

http://www.timezone.com/library/tlines/tlines631686812336317588

Au cours de mes recherches sur Rolex, il me semblait être déjà tombé sur un article en anglais détaillant ce brevet - brevet qui serait déposé aux USA. Mais là il faut que je le retrouve.

Edit: je l'ai trouvé:

http://www.freepatentsonline.com/2619791.pdf

La notion 360 degrés a peut-être une signification importante menant au dépôt du brevet.
Revenir en haut Aller en bas
caput
Membre référent
caput

Nombre de messages : 5461
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 26/08/2008

débat : c'était hier Empty
MessageSujet: Re: débat : c'était hier   débat : c'était hier EmptyLun 18 Jan - 3:59

Félicitations Joseph comme notre ami Nicolas je suis depuis longtemps tes recherches.

Ce pavé dans la mare a le mérite de rendre à l’histoire ce qu’elle devrait toujours être : une connaissance en perpétuel mouvement, ou les vérités d’un jour peuvent être démenties le lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
jojo
Animateur
jojo

Nombre de messages : 951
Localisation : Doubs
Date d'inscription : 21/06/2005

débat : c'était hier Empty
MessageSujet: débat : c'était hier   débat : c'était hier EmptyLun 18 Jan - 4:53

Excuse moi Fitkai je ne comprends pas tout et comme je ne lis pas l’anglais, je m’y paume…
Le brevet http://www.freepatentsonline.com/2619791.pdf que tu m’indiques date de 1952 modification d’un brevet de 1949…

Puis l’autre celui indiqué par timezone pour moi doit correspondre au brevet suisse n° 170803 déposé le 19 mai 1933 qui en fait est le premier brevet d’un dispositif armant dans les 2 sens de rotation du rotor
Mais il faut savoir qu’avant Rolex avait obtenu un brevet n° 157995 du 14 aout 1931 qui traite d’un double armage possible en fait automatique et manuel
Puis le brevet 160492 du 14 janvier 1932 qui traite d’un ressort lame pour l’armage
Voici pour ma part tout ce que j’ai réuni comme brevet sur la Maison Rolex concernant les débuts de la montre automatique
A+
jojo
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ancienne-horlogerie.com
Tokage
Membre référent
Tokage

Nombre de messages : 8719
Localisation : Brüsel
Date d'inscription : 21/05/2005

débat : c'était hier Empty
MessageSujet: Re: débat : c'était hier   débat : c'était hier EmptyLun 18 Jan - 5:28

Traduction rapide après lecture des premiers paragraphes en diagonale : le brevet porte sur une amélioration des mouvements à remontage automatique à seconde centrale ; il s'attaque aux problèmes liés à la coaxialité de l'axe du rotor et de l'axe de l'aiguille des secondes et à la superposition des rouages qui s'en suit.

Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



débat : c'était hier Empty
MessageSujet: Re: débat : c'était hier   débat : c'était hier EmptyLun 18 Jan - 6:30

Pour les traductions, cela ne vaut pas Baudelaire traduisant Edgar Poe mais cela devrait faciliter l'approche:
http://translate.google.fr/#

Il est possible de traduire n'importe quelle page web, mais aussi d'importer un document (.pdf, .doc, .txt, etc.)

Et félicitations pour ce combat.
Cependant, si les tenants de l'histoire officielle ont pratiqués la politique de la chaise vide, quelles sont les prochaines étapes que vous envisagez?
Revenir en haut Aller en bas
ATO
Animateur
ATO

Nombre de messages : 828
Date d'inscription : 05/10/2007

débat : c'était hier Empty
MessageSujet: Re: débat : c'était hier   débat : c'était hier EmptyLun 18 Jan - 11:56

Bulles Bulles Bulles Bulles Bulles Bulles Bulles Bulles Bulles
ENFIN thumright thumright thumright thumright
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



débat : c'était hier Empty
MessageSujet: Re: débat : c'était hier   débat : c'était hier EmptyLun 18 Jan - 12:04

Facile, la réponse a déjà été anticipée :

C'est lors d'un voyage dans la région de Neuchatel que l'horloger belge Hubert Sarton put visiter l'atelier de Maître Perrelet.

Abraham-Louis, homme généreux et incapable d'envisager la méchanceté humaine, fit don de son helvétique confiance (le Suisse aime l'étranger) à celui qui devait se révéler comme un voleur d'idées.

Hubert Sarton profita en effet de l'amitié du Grand Inventeur pour s'instruire à ses dépens, allant même jusqu'à soumettre à l'Académie des Sciences de Paris un soi-disant ouvrage de son invention.

C'est ainsi que la Vérité se doit d'être rétablie en son intégrité.




Abraham Louis Patoune. cat
Revenir en haut Aller en bas
Fokker III
Membre éminent.
Fokker III

Nombre de messages : 22345
Age : 56
Localisation : Le contenu de mes messages a été modifié, anonymement et sans mon consentement. Merci d'en tenir compte lors de votre lecture.
Date d'inscription : 24/08/2008

débat : c'était hier Empty
MessageSujet: Re: débat : c'était hier   débat : c'était hier EmptyLun 18 Jan - 12:06

L'homme est un loup pour l'homme...........


Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



débat : c'était hier Empty
MessageSujet: Re: débat : c'était hier   débat : c'était hier EmptyLun 18 Jan - 12:08

Homo homini lupus... Pauvres loups Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
jojo
Animateur
jojo

Nombre de messages : 951
Localisation : Doubs
Date d'inscription : 21/06/2005

débat : c'était hier Empty
MessageSujet: débat   débat : c'était hier EmptyMar 19 Jan - 22:12

Citation :
Facile, la réponse a déjà été anticipée :

C'est lors d'un voyage dans la région de Neuchatel que l'horloger belge Hubert Sarton put visiter l'atelier de Maître Perrelet.

Abraham-Louis, homme généreux et incapable d'envisager la méchanceté humaine, fit don de son helvétique confiance (le Suisse aime l'étranger) à celui qui devait se révéler comme un voleur d'idées.

Hubert Sarton profita en effet de l'amitié du Grand Inventeur pour s'instruire à ses dépens, allant même jusqu'à soumettre à l'Académie des Sciences de Paris un soi-disant ouvrage de son invention.

C'est ainsi que la Vérité se doit d'être rétablie en son intégrité.

La réponse de Patoune est facile et je crains pour lui qu'elle ait déjà été diffusée ailleurs et malheureusement de façon plus sérieuse...

Pour moi lire ceci est plus intéressant :

http://www.businessmontres.com/breve_1317.htm

A+
jojo
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ancienne-horlogerie.com
Invité
Invité



débat : c'était hier Empty
MessageSujet: Re: débat : c'était hier   débat : c'était hier EmptyMar 19 Jan - 22:39

@jojo a écrit:


La réponse de Patoune est facile et je crains pour lui qu'elle ait déjà été diffusée ailleurs et malheureusement de façon plus sérieuse...

Pour moi lire ceci est plus intéressant :

http://www.businessmontres.com/breve_1317.htm

A+
jojo

Avec tout le respect que je vous dois, pourquoi répondre en remettant le lien de votre premier post? Si vous répondez à quelqu'un ici parce que vous pensez qu'il ne s'est pas donné la peine de le lire, êtes vous sur que le sujet l'intéresse?

L'important, c'est la suite que vous comptez donner
Revenir en haut Aller en bas
jojo
Animateur
jojo

Nombre de messages : 951
Localisation : Doubs
Date d'inscription : 21/06/2005

débat : c'était hier Empty
MessageSujet: débat   débat : c'était hier EmptyMar 19 Jan - 22:49

Merci et au temps pour moi avec mes plus plates excuses
jojo
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ancienne-horlogerie.com
MikeNovember
Animateur
MikeNovember

Nombre de messages : 1178
Date d'inscription : 19/12/2008

débat : c'était hier Empty
MessageSujet: Re: débat : c'était hier   débat : c'était hier EmptyVen 22 Jan - 3:12

Bonjour,

Le débat Sarton / Perrelet n'intéresse apparemment pas que les historiens.

La marque "Dieudonné Hubert Sarton" a été déposée le 20/02/2008:

Citation :

Marque communautaire

Marque : Dieudonné Hubert Sarton

Note : Caractères standards

Classification de Nice : 9 ; 14 ; 18

Produits et services

* 9 Appareils et instruments scientifiques, nautiques, géodésiques, photographiques, cinématographiques, optiques, de pesage, de mesurage, de signalisation, de contrôle (inspection), de secours (sauvetage) et d'enseignement; appareils et instruments pour la conduite, la distribution, la transformation, l'accumulation, le réglage ou la commande du courant électrique; appareils pour l'enregistrement, la transmission, la reproduction du son ou des images; supports d'enregistrement magnétiques, disques acoustiques; distributeurs automatiques et mécanismes pour appareils à prépaiement; caisses enregistreuses, machines à calculer, équipement pour le traitement de l'information et les ordinateurs; extincteurs; agendas électroniques; boussoles; chronographes (appareils enregistreurs de durées); étuis pour lunettes; lunettes; lunettes de soleil; lunettes de sport; jumelles.
* 14 Métaux précieux et leurs alliages et produits en ces matières ou en plaqué non compris dans d'autres classes; joaillerie, bijouterie, pierres précieuses; horlogerie et instruments chronométriques.
* 18 Cuir et imitations du cuir, produits en ces matières non compris dans d'autres classes; peaux d'animaux; malles et valises; parapluies, parasols et cannes; fouets et sellerie.

Déposant : Sarton, Rue Des Croisettes 38, 4870, Trooz, BE

Mandataire : BUREAU GEVERS, Brussels Airport Business Park Holidaystraat, 5, 1831, Diegem, BE

Numéro : 6683841

Statut : Marque enregistrée

Date de dépôt / Enregistrement : 2008-02-20

Date prévue pour le renouvellement : 2018-02-20

Langue : Néerlandais (Langue de dépôt) Français (Deuxième langue)

Historique

* Publication 2008-07-14 (2008/028)

* Enregistrement 2009-02-02 (2009/004)

Le déposant, un certain Sarton, a sans doute tout autant de légitimité historique que la Perrelet SA, qui a déposé la marque "Perrelet" en 2003:

Citation :

Marque communautaire

Marque : PERRELET

Note : Caractères standards

Classification de Nice : 14

Produits et services

* 14 Métaux précieux et leurs alliages et produits en ces matières ou en plaqué compris dans cette classe; joaillerie, bijouterie, pierres précieuses; horlogerie et instruments chronométriques.

Déposant : PERRELET SA, Place Pury 3, c/o Cabinet Béguin d'expertise fiscale CBEF SA, 2000, Neuchâtel, CH

Mandataire : REGIMARK, 8, Place du Ponceau, 95000, Cergy, FR

Numéro : 3450848

Statut : Marque enregistrée

Date de dépôt / Enregistrement : 2003-10-27

Date prévue pour le renouvellement : 2013-10-27

Langue : Français (Langue de dépôt) Anglais (Deuxième langue)

Historique

* Publication 2004-10-18 (2004/042)

* Enregistrement avec modification 2004-10-18 (2005-03-14)

Cordialement,

MikeNovember
Revenir en haut Aller en bas
jojo
Animateur
jojo

Nombre de messages : 951
Localisation : Doubs
Date d'inscription : 21/06/2005

débat : c'était hier Empty
MessageSujet: Re: débat : c'était hier   débat : c'était hier EmptyVen 22 Jan - 3:24

Citation :
Mike november nous dit :
Le déposant, un certain Sarton, a sans doute tout autant de légitimité historique que la Perrelet SA, qui a déposé la marque "Perrelet" en 2003

Détrompe toi ce Sarton est un descendant direct d'Hubert Sarton , 6e génération
Le dépôt de cette marque ne rentre pas dans le débat...
jojo
A+
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ancienne-horlogerie.com
caput
Membre référent
caput

Nombre de messages : 5461
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 26/08/2008

débat : c'était hier Empty
MessageSujet: Re: débat : c'était hier   débat : c'était hier EmptyVen 22 Jan - 3:44

Il excelle comme son illustre ancêtre dans beaucoup de domaine.
Revenir en haut Aller en bas
nermal
Puits de connaissances
nermal

Nombre de messages : 4045
Age : 61
Localisation : I/c\I
Date d'inscription : 01/11/2008

débat : c'était hier Empty
MessageSujet: Re: débat : c'était hier   débat : c'était hier EmptyVen 22 Jan - 4:07

Comme l’a expliqué Joseph Flores, « une erreur qui entre dans le domaine public n’en ressort jamais ».

Pas faux... qui est l'inventeur de la pénicilline ? Incompréhensible

Pas forcément vrai non plus car en notre époque tout-internet :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Hubert_Sarton


Pour rire et pardon du hors-sujet mais il faut un peu décrisper les mâchoires car le camarade Joseph en a déjà bavé et n'en a pas encore fini... Je lui dédie avec respect ce hors-sujet volontaire.
Le roquefort qui a été utilisé, naguère, pour ses effets antibactériens contenus dans son champignon bleu, le Penicillium roqueforti. Comme son nom l'indique, ce champignon est de la même famille que celui synthétisant la péniciline. Le fromage fut involontairement inventé par un berger du Causse, dans des circonstances analogues à celles de l'anecdote de la découverte de Fleming. Les bergers depuis lors et jusqu'à l'émergence de la médecine microbienne, traitèrent avec du roquefort les plaies infectées afin de prévenir la gangrène. Ils furent poursuivis pour pratique illégale de la médecine et leur méthode taxée de charlatanisme, jusqu'au jour où l'usage de la pénicilline fut consacré par la communauté scientifique.

Mais il s'agit en fait de ma quintisaïeulle (vi-vi) car déposer du lait sur un morceau de pain et patienter avant l'apparition de la moisissure blanche dessus et enfin de l'appliquer sur une plaie est connu genre depuis la reine de Saba.
Revenir en haut Aller en bas
jojo
Animateur
jojo

Nombre de messages : 951
Localisation : Doubs
Date d'inscription : 21/06/2005

débat : c'était hier Empty
MessageSujet: débat : c'était hier   débat : c'était hier EmptyVen 22 Jan - 4:33

Pour répondre à Nermal, qui dis que de nombreuses inventions ne sont pas attribuées forcément à leur véritable inventeur...c'est effectivement vrai mais je crois qu'il y a une grosse différence avec le cas Sarton / Perrelet
Déjà pour confirmer ce que dit Nardal, voir cet article écrit par Pierre Lamard Professeur des Universités en histoire industrielle à l'UTBM

http://www.ancienne-horlogerie.com/recits.pdf

Entre tous ces cas et le "mien" la différence est que toujours on trouve des éléments sur chacune des parties alors que dans "mon" cas, je mets au défi quiconque de me préciser qui était Abraham Louis Perrelet, et conséquemment ce qu'il aurait fait en horlogerie... A Sarton grand horloger, sur qui on dispose une multitude de documents, de pendules et de montres, on oppose une légende

A+
jojo
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ancienne-horlogerie.com
nermal
Puits de connaissances
nermal

Nombre de messages : 4045
Age : 61
Localisation : I/c\I
Date d'inscription : 01/11/2008

débat : c'était hier Empty
MessageSujet: Re: débat : c'était hier   débat : c'était hier EmptyVen 22 Jan - 4:50

@jojo a écrit:
je mets au défi quiconque de me préciser qui était Abraham Louis Perrelet, et conséquemment ce qu'il aurait fait en horlogerie...
C'est là en effet un point difficile pour tes détracteurs Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
bedwyr
Membre Hyper actif
bedwyr

Nombre de messages : 609
Age : 54
Localisation : La Rochelle
Date d'inscription : 06/12/2007

débat : c'était hier Empty
MessageSujet: Re: débat : c'était hier   débat : c'était hier EmptyVen 22 Jan - 4:54

Ce que dis aussi Nermal, d'une autre façon, c'est qu'il n'existe pas de vérité pure. En Sciences, "dures" ou "humaines", ce qui est vérité est une théorie qui est reconnue par l'ensemble de la communauté scientifique.
L'histoire des Sciences montre des exemples nombreux dans lesquels des chercheurs ont tenté de montrer, d'apporter des preuves qui ont été rejetées par la communauté, et validées plus tard, souvent à la grâce d'un changement de paradigme.
Il faut parfois boire la ciguë pour être reconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



débat : c'était hier Empty
MessageSujet: Re: débat : c'était hier   débat : c'était hier EmptyVen 22 Jan - 10:47

@jojo a écrit:
Citation :
Facile, la réponse a déjà été anticipée :

C'est lors d'un voyage dans la région de Neuchatel que l'horloger belge Hubert Sarton put visiter l'atelier de Maître Perrelet.

Abraham-Louis, homme généreux et incapable d'envisager la méchanceté humaine, fit don de son helvétique confiance (le Suisse aime l'étranger) à celui qui devait se révéler comme un voleur d'idées.

Hubert Sarton profita en effet de l'amitié du Grand Inventeur pour s'instruire à ses dépens, allant même jusqu'à soumettre à l'Académie des Sciences de Paris un soi-disant ouvrage de son invention.

C'est ainsi que la Vérité se doit d'être rétablie en son intégrité.

La réponse de Patoune est facile et je crains pour lui qu'elle ait déjà été diffusée ailleurs et malheureusement de façon plus sérieuse...

Pour moi lire ceci est plus intéressant :

http://www.businessmontres.com/breve_1317.htm

A+
jojo

Cher Joseph,

Il semble que le second degré de ma réponse vous ait quelque peu échappé.

Persuadé de longue date de la justesse de la cause Sartonienne, l'ayant souvent dit, proclamé, affirmé, j'ai constaté avec stupeur la préparation, l'anticipation donc, que faisait la coterie Perrelienne au sujet de la réponse à donner à l'affaire. Cette histoire de voyage est le prélude à d'autres affirmations, pourquoi se priver si les instances "officielles" cautionnent la chose ?

Ma petite réponse en forme de farce n'est pas si facile J'y ai certes consacré moins de cinq minutes mais quand même...... elle est la caricature aux traits à peine forcés de ce que sera demain le discours de nos usurpateurs favoris.

Désolé, et pour tout dire un peu vexé même, que la lourdeur typique de ma plume ne soit finalement pas si identifiable. Mr. Green

Å - Mnementh - Bulgroz - Hal9000 - Modo. - Exanet - Patoune (cit. Préparation H)
Revenir en haut Aller en bas
 
débat : c'était hier
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: