FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez
 

 Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue.

Aller en bas 
AuteurMessage
baba78
Animateur
baba78

Nombre de messages : 946
Localisation : Là ou Louis XIV avait sa cabane.
Date d'inscription : 26/03/2006

Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Empty
MessageSujet: Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue.   Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. EmptyMar 27 Juin 2006, 23:54

La GMT Master de Rolex (traduit de sites, docs, livres...).


Naissance :
Rene-Paul Jeanneret était l'un des cadres les plus importants chez Rolex dans les années 50 et 60. Son titre était celui de directeur des relations publiques, mais il était bien plus, il s’impliquait dans beaucoup des activités de Rolex comme l’invention de nouvelles montres, bien que son nom n’apparaisse sur aucun des brevets de cette période. Jeanneret était un sportif actif dans beaucoup de domaines, comme le ski et la plongée.

Au début des années 50 il a proposé le concept des montres dites outils. Une montre spécifiquement conçue pour la pratique d'un sport ou d'une activité individuel. Les résultats de ce concept sont apparus sur le stand Rolex en 1954 à Bâle, sous trois formes : l’Explorer pour "les sportifs", la Submariner pour l"es plongeurs" et la Turn-O-Graph pour "les hommes d'affaires".

Les montres se sont toutes avérées être des grands succès et ainsi ce n'a pas été une surprise quand la plus grande compagnie aérienne du monde, la PAN-AM (on parle également d’Alitalia pour l’Europe), voulue une montre qui permettrait à leurs pilotes de vérifier le temps dans deux endroits différents du globe. Jeanneret fut donc contacter pour élaborer ce modèle, ainsi que le Capitaine Frederick Libby (pilote vétéran de la seconde guerre mondiale), Jeanneret proposa l'idée d'une montre avec une aiguille additionnelle effectuant une rotation de cadran en 24 heures et une lunette directionnelle identifiée par ces mêmes 24 heures. La montre, en elle-même était un produit typique Rolex, elle était une base 6202 "Turn-O-Graph" avec une lunette différente et le mouvement 1030 normalement adapté aux Turn-O-Graph sur lequel une roue additionnelle pour les 24 heure et un disque de quantième était rajoutée. Ainsi est née la 6542, la première GMT Master.

Genèse :
Les modifications apportées au Cal.1030 mentionnées plus haut, ont permis à ce tout nouveau et exclusif calibre d’obtenir la certification COSC et pris comme référence : 1065.
L’aspect externe de la montre était très ressemblant à la Turn-O-Graph et à la Submariner, elle était mince et sans "épaulement" protectrices de la couronne.
La GMT (Greenwich Mean Time), fut également le premier modèle Rolex à intégrer, inaugurer la loupe du quantième, le cyclope.
Ces premiers modèles GMT (réf. 6542) sont immédiatement identifiables par leur lunette en bakélite. Cette lunette fut d’ailleurs le premier élément modifié en 1956, laissant place à une lunette en acier (la lunette bakélite renfermait une quantité de Radium dangereuse).
Le charme cosmétique en a perdu, mais le côté sanitaire, la résistance aux UV et autre éléments extérieurs ont été améliorés.

En raison de la croissance de la PAN-AM, notamment de la flotte de Boeing 707, la majorité des montres sortant de chez Rolex étaient aussitôt achetées par la PAN-AM, il n’était par rare à bord des avions, que le pilote, le co-pilote ou le navigateur porte une GMT. A ce titre, Juan Trippe, le PDG demande à Rolex de fabriquer une centaine de montres qui pour être bien différentes des autres sont pourvues de cadrans blancs, elles sont souvent réservée au hauts cadres de la compagnie, donc au sol (ce point est un grand mystère, puisque plusieurs théories tentent de démontrer que ces fameuses « White Dial » n’ont jamais existé).
Le nouveau modèle, la 1675, s'est avéré être un modèle bien né et réussi, à la différence de la Submariner, la 1675 n’a pas évolué pendant presque 25 ans. Elle avait les "épaulements", le cadran est imprimé en couleur « argent », plutôt que la couleur légèrement « dorée champagne » sur les 6542, et le cadran lui, mentionne "Superlative Chronometer Officially Certified", en lieu et place de "Officially Certified Chronometer" comme sur les 6542. La nouvelle GMT est actionnée par le nouveau calibre 1565 "Micro-Stella" , ce nouveau calibre était capable d'une exactitude beaucoup plus grande.

Rolex, au départ a perçu la GMT « uniquement » comme une montre de pilote de ligne. La brochure des années 60 inclus à ce titre les instructions pour les pilotes dans la façon d’utiliser la montre comme boussole de secours, "dans l'hémisphère nord l’aiguille GMT peut également être employé comme boussole.

"Dirigez simplement l’aiguille d'heure vers le soleil et automatiquement l’aiguille rouge des 24h indiquera le Nord... ! Dans l'hémisphère Sud elle indique…le Sud"

Avec l'introduction des voyagez long courrier, la GMT va quitter au fur et à mesure le seul poignet des pilotes, beaucoup de gens voyageaient maintenant entre les pays et naturellement entre les fuseaux horaires. Pour ces nouveaux voyageurs internationaux la GMT était la réponse à leurs désires, cependant ça allé être l'utilisation par ces personnes qui deviendra l'impulsion pour les prochains changements de la GMT. Le fait était que les personnes ayant les moyens de voyager en avion dans les années 50/60 était assez riche pour avoir les moyens de s’offrir une montre en or et ainsi en réponse à cette demande, Rolex a commencé à faire des modèles en or. La philosophie de conception Rolex était de toujours d’apporter une amélioration progressive d'un produit existant, plutôt que de changer la montre complètement. La première modification, en 1976 fut le dispositif de stop seconde, ensuite, sept ou huit ans après le dispositif de changement de date rapide est arrivé. Les deux dispositifs sont intéressants du fait ils ont été conçus pour faciliter l’utilisation de la montre et sa qualité perçue. À la fin des années 80 la 1675 a été remplacée par deux nouveaux modèles, la16700 qui était en acier et disposait de cerclage des index lumineux en or blanc. L’autre, la 16710, emploie le nouveau calibre 3085, permettant de déplacer l’aiguille « GMT » en avant ou vers l'arrière en effectuant des sauts précis d'une heure. La nouvelle Master II était disponible dans toutes les combinaisons de métal, tandis que la 16700 était seulement disponible en acier.



Evolutions :
La 6542 :
Référence initiatrice de ce modèle.
Elle est principalement reconnaissable à sa couronne sans épaulements et à son guichet date aux chiffres pairs rouges.
Ce modèle a évolué sous une même référence, elles sont expliquées ci-dessous :
-Le premier modèle possédait la mention d’étanchéité, inscrit en rouge. Elle était équipée du mouvement 1036 et l’aiguille GMT était fine et rouge. A noter, que les aiguilles et les inscriptions étaient de couleur champagne dorés (gilt).
-La deuxième évolution, elle, était identique, seul l’inscription de l’étanchéité a disparu.
-La Troisième évolution, avait les mêmes distinctions que la première, mise à part que le cyclope a disparu. Le mouvement lui, est un 1065.
-La quatrième évolution a vu sa lunette bakélite changée contre une en acier. L’aiguille des secondes est devenue blanche et le mouvement était alors un 1066. Le cyclope refait son apparition.
-Une ultime évolution, commercialisée en même temps que la 1675, possédait un cadran aux marquages blancs, chemin de fer compris et une date écrite en noir. En lieu et place de SWISS à 6h, il est mentionné Swiss T<25.

La 1675 :
-Ce modèle voit apparaître des épaulements de protection de la couronne, ces derniers sont dit pointus, de par leur forme. Le mouvement est alors un 1565. L’aiguille des secondes est de nouveau dorée.
-La deuxième évolution, fut l’augmentation du triangle de l’aiguille GMT.
-La troisième évolution, elle, intronise les marquages du cadran blancs et non plus dorés, mise à part le chemin de fer qui reste doré. Quant au quantième, il s’affiche à présent uniquement en noir sur fond blanc.
-La quatrième évolution, elle, se distingue par les marquages, y compris le chemin de fer en blanc. Le mouvement évolue, il s’agit du 1575.
-La cinquième évolution est reconnaissable aux épaulements de couronne dorénavant carrés et non plus pointus. Le cadran change également, le chemin de fer est remplacé par une graduation non reliée. Quant aux aiguilles, elles sont à présent toutes métal chromé.
-La sixième évolution est très légère a remarquer. La graduation du cadran possède juste des « bâtons » plus long toutes les 5mins. La 1675 voit apparaître en 1970 la lunette toute noire.

La 16750 :
-Ce modèle est en tout point identique cosmétiquement à la dernière évolution de la 1675. Seul le mouvement change, c’est à présent le 3075.
Les 16750 peuvent avoir 2 types de cadrant > Index peints ou cerclés.
Les verres sont plexi pour les 1ere série puis Saphir.

La 16700 :
-Ce modèle est identique cosmétiquement à la 16750. Seule le lunette directionnelle est légèrement modifiée. En revanche, côté cadran, les index cerclés font leurs apparitions ainsi que les aiguilles en or blanc. Le verre saphir fait également sont apparition et le mouvement est le 3175.

La 16760 :
-Elle est identique à la 16700, seul le mouvement est modifié, il s’agit du 3085 et le verre est en plexi. La mention GMT Master II apparaît sur le cadran. La 16760 voit apparaître la lunette noire et rouge.

La 16710 :
-Elle est identique à la 16760. Seul le verre saphir les différencie.
NOTE : C'est le GMT qui a introduit le cyclope chez Rolex.


Dernière édition par le Mer 28 Juin 2006, 00:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
baba78
Animateur
baba78

Nombre de messages : 946
Localisation : Là ou Louis XIV avait sa cabane.
Date d'inscription : 26/03/2006

Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Empty
MessageSujet: Re: Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue.   Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. EmptyMar 27 Juin 2006, 23:54

Les séries spéciales :
La 6542 :
“PAN-AM“
Basée sur une 6542, elle se différencie par un cadran blanc. Il se dit que se modèle a été une commande spéciale du PDG de la compagnie, qui souhaitait un modèle différenciant les cadres au sol du personnel naviguant, les pilotes plus exactement. Ce modèle est certainement l’un des plus énigmatique, une véritable légende, puisque il a été difficile jusqu’à aujourd’hui de réellement prouver son existence.
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Panam6542myst9mf3zu

La 1675 :
“Royal Navy“
Basée sur une 1675, cinquième évolution, dotée du mouvement 1575, elle se différencie principalement par le « T » encerclé sur le cadran.
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. 693nm

La 1675 :
“Lunette bleue“
Basée sur une 1675, cinquième évolution, dotée du mouvement 1575, elle se différencie principalement par la lunette entièrement bleue. J’ignore la provenance de cette particularité. Commande spéciale ? Série spéciale ? Dotation de forces armées (On parle de l’Italie, du Pérou et des Emirats). Toujours est il qu'elle a été authentifiée par Rolex.
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Sgmt9zh

La 1675 :
“Fuerza Aerea Del Peru“
Basée sur une 1675, cinquième évolution, dotée du mouvement 1575, elle se différencie principalement par le fond gravé « Fuerza Aerea Del Peru » en arc de cercle et sa lunette entièrement noire ou entièrement bleue (authentification Rolex).
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. 460gw
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. 1675forzaperou5po

La 1675 :
“U.A.E“
Basée sur une 1675, cinquième évolution, dotée du mouvement 1575, elle se différencie principalement par le logo des Emirats Arabes Unis sur son cadran. Ce modèle a également existé avec une lunette spécifique, entièrement bleue, approuvée par Rolex (voir le bulletin de révision).
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Service1675arabpapers10ha

La 16700 :
“Chuck Yeager“
Basée sur une 16700, elle se différencie par l’écriture rouge sur le cadran mentionnant le nom du héro. 2 fond gravé étaient disponible en 50 exemplaires chacun.
- L’un dit « Glamorous Glennis », petit nom du Bell X-1 des records et du F-15 ayant servi à commémorer l’événement.
- L’autre dit X-1.
Ses GMT étaient exclusivement vendues dans les magasins « The Real Mc Coy’s » (fabricant de blouson aviateur). 2 lunettes étaient disponibles, noire et rouge et noire.
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Chuck40lx
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Rxu3682w12806hm

La 16710 :
“Chuck Yeager “
Basée sur une 16710, elle se différencie par l’écriture rouge sur le cadran mentionnant le nom du héro. 1 seul fond gravé étaient disponible en 100 exemplaires.
Ses GMT étaient exclusivement vendues dans les magasins « The Real Mc Coy’s » (fabricant de blouson aviateur).
]Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Rxu3681w12805zp
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Rxu4102w12801dw



La légende :
L’histoire et la naissance de la GMT est cousue d’ailes…puisque la GMT avait des prédilections pour les aires, cette dernière se retrouvera vite au poignet de nombreux pilote et tout particulièrement de l’un des pionniers de l’aéronautique moderne.

En 1944, un programme est lancé par l’US Air Force afin d’atteindre des vitesses très rapide, voir, franchir le mur du son et cela à bord d’un avion rocket, le Bell SX-1 (Sonique eXpérimental - 1) lâché depuis un gros porteur.

Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. X12qc

En Août 1947, Chuck Yeager, de par ses faits d’armes et ses prouesses au commande d’avion de chasse, est sélectionné pour mener à bien se programme ambitieux et est envoyé à la base aérienne de Muroc en Californie, en tant qu'officier du projet X1.
Le 14 Octobre 1947, cet officier deviendra le premier homme à franchir le mur du son, avec à son poignet une Rolex.
Suite à la commémoration de cet événement, en 1997, Chuck Yeager portera une GMT pour de nouveau franchir le mur du son à bord d’un F-15.
Une série limitée, très rare et recherchée a d’ailleurs vu le jour suite à cette collaboration.


Chuck Yeager - Quelques faits importants :
-Fin 1944, il réussit l'exploit d'abattre un Messerchmitt 262 (premier chasseur à réaction allemand) à bord de son chasseur à hélice.
-14 Octobre 1947, le mur du son est franchit.
-12 décembre 1953, Chuck continue ses essais, il franchit se jour là, les 2640 km/h à bord d'un Bell X1-A. Ce record connu le même sort que celui de 1947 (non homologation, car lâché depuis un porteur + vol secret).
-Yeager a commandé l'école aérospatiale de pilotes de recherches de l'Armée de l'Air pour former des pilotes pour les programmes spatiaux. La moitié des astronautes qui ont servi dans les programmes Gemini, Mercure et Apollo étaient diplômés de l'école de Yeager.
-Yeager a dirigé le développement des simulateurs spatiaux et de l'introduction des ordinateurs aux pilotes de l’US Air Force.
-Juin 1973, il devient directeur du centre d'inspection et de la sûreté de l'Armée de l'Air à Norton.
-Le Général Yeager a volé sur 201 types d'avion militaire et a plus de 14.000 heures de vol, avec plus de 13.000 dans des avions de chasse. Il a notamment volé sur le SR-71, F-15, F-16, F-18 et le F-20 Tigershark.
-Le nombre de médaille, récompense et autre distinction se comptent par plusieurs dizaine.
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. File03550ac
Chuck Yeagger et sa GMT...

Parmi les pilotes chevronnés utilisant la GMT, ont pouvait aussi compter ceux choisis par la NASA pour les vols sur le X-15 (avion supersonique lâché d’un gros porteur).

Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Peteknight6kuPete Knight.

Un de des pilotes sur X-15 (que Neil Armstrong a aussi piloter CQFD) , Pete Knight, a écrit la chose suivante à Rolex après le vol mythique 2-53-97 (Record absolu de vitesse pour un avion piloté, 15ème et dernier vol du X-15A-2) :

"J’ai finalement volé le 3 octobre 1967 à une vitesse de 7.269 km/h ou mach 6.72 et tous les systèmes ont fonctionné correctement excepté certains dommages, par la chaleur, localisé sur le ventre de l’appareil. Je portais ma GMT pendant ce vol et durant plusieurs mois avant et elle n’a pris que quelques secondes par jour ".

La vérité est que l’appareil avait été très sérieusement endommagé, le fuselage ventral ayant accusé des températures de plus de 1600 degrés. L’avion aurait pu se désintégrer…
Les autres pilotes du X-15 ont également écrit à Rolex au sujet de leurs montres mais l'histoire du vol mentionnée précédemment est peut-être la plus intéressante.

Bien que la montre ayant été faite à demande de la PAN-AM, beaucoup d'autres professionnels des airs l’ont arborée, en particulier les pilotes militaires, parce que capable d’affichée l’heure au format militaire (24h) et civile (12h).
Quelques GMT ont d’ailleurs été produites spécifiquement vers 1960 pour l’armée britannique, elle est reconnaissable au « T » entouré juste en dessous de l’axe des aiguilles. Une version très rare aujourd’hui. L’armée Italienne, Péruvienne et des Emirats Arabes Unis auraient été dotées également de 1675 avec une lunette entièrement bleue, cela reste à vérifier concernant l’Italie.



NASA :
Pour conclure sur ce sujet (le ciel...), tous les passionnés savent que les astronautes de la NASA étaient dotés de l’Omega Speedmaster, toutefois beaucoup d’astronautes ont possédé leurs propre Rolex GMT, qui étaient devenus la montre des pilotes et autres aviateurs, et ils ont continué à les porter à tout moment y compris pendant les vols spatiaux. Jack Swigert aurait utilisait sa GMT sur la mission Apollo 13 afin de chronométrer la mise à feux des fusées pour le retour sur terre. Version d’ailleurs hautement discutée face à l’utilisation d’une Speedmaster, toujours est il que les photos de l’astronautes en question l’on toujours montré en compagnie d’une Rolex GMT.
Il existe, à ce sujet, dans un livre, un extrait d’une lettre de Jack Swigert adressée à Rene-Paul Jeanneret :

" à mon ami de longue date René Jeanneret qui m'a permis d'être toujours à l'heure. Avec mes remerciements sincères, Jack Swigert".

Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Jackswigert1qo
Jack Swigert et sa GMT.
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Swigert5wh
Jack Swigert et sa GMT or sur Jubilé.



La Transglobe Expédition :

Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. 198101b3oc

La Transglobe est une expédition menée de 1979 à 1982.
Cette expédition était composée d’environ 34 personnes. Mais le noyau dur, la LAND TEAM était composé de 3 personnes (voir ci-dessous) les reste étant des techniciens, assistants radio, logisticiens, pilotes etc. souvent déjà positionnés aux escales.

Présentation du "LAND TEAM" :
1. Ranulph Fiennes, leader de la Transglobe.
2. Charlie Burton, mécano et cuisinier.
3. Oliver Shepard, mécano, Médecin, Meteorologiste.

Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Ranfiennes6pn
Ranulph Fiennes.

Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Charlieburton3ou
Charlie Burton.

Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Olivershepard8fp
Oliver Shepard.

Cette expédition, a été la première du genre, traverser le globe de par en par, sur son axe, soit du Nord au Sud via l’Europe et le Sahara…
L’expédition qui a durée 3 ans a démarré à Greenwich puis s’est dirigé vers Paris et Barcelone.
De là, l’expédition s’est dirigé vers Alger, pour entamer la traverser du Sahara pour fini à Abidjan.
Le Sud du continent Africain a ensuite été atteint pour enfin toucher le sol de pôle Sud.
Du point le plus au Sud du globe, l’expédition à rejoint la Nouvelle Zélande, puis a transiter à Sydney, en Australie.
De l’Australie, Los Angeles a été rejoint, puis l’expédition a atteint l’Alaska pour ensuite piquer vers le pôle Nord pour enfin, rejoindre Greenwich.
Cette grande ballade, n’est bien évidemment pas uniquement une performance humaine, elle a également servi d’expédition scientifique, ou la météorologie, la glaciologie etc. ont été étudié, une trentaine de thème en tout.

Le tracé (je suis sur que JM serait capable de se "farcir" cette balade) :
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Map11mj
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Map20ve
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Map31vr

Cette expédition a nécessité une mise en œuvre titanesque, tant au niveau technique, logistique que financier. Les organisateurs, on sollicité environ 300 sponsors, certains réellement utile en tant que fournisseur de matériel, d’autre, uniquement pour réunir les fonds, comme Rolls Royce Beverly Hills.
Parmi la liste des sponsors, on peut également y voir Rolex, en effet, la manufacture Genevoise a répondu présent à cette aventure humaine en concevant une montre particulière, conçue pour résister aux agents extérieurs qui allaient être rencontrés à travers cette épopée.

La montre fournit par Rolex était une "Explorer / GMT Master" !
Le modèle était une base 1655 avec à l’intérieur, un calibre 1570. Le cadran et les aiguille sont celles équipant la 1675 GMT Master, c’est à la demande d’Oliver Shepard que Rolex a procédé à cette transformation.
Trois exemplaires ont été fabriqués en 1979 et employés par les membres de la "LAND TEAM" sur la Transglobe, l’exemplaire ci-dessous, était celui porté par Oliver Shepard durant l’expédition, comme le fond l’indique.

Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Gmtexplo4as
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Gmtexplofond0rx


EN VRAC :
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. 1b1586212zh
Une rare et très belle 6542 "Red".

Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. 6542spciale1ou
Encore plus rare. Une 6542 "Red" Avec l'étanchéité à 50m de mentionnée.

Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. 6542mouv4bw
Le calibre de la 6542.

Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. 48ny
Gros plan sur les épaulements pointus de la 1675.

Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. 167607ep
Une 16760 "plexi".

Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. 172rq
1675 épaulements pointus.

Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. 1323wf
6542 insert de lunette acier.

Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. 1675march9fj
1675 épaulements carré.

Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Rolex1675arabf7af
1675 en dotation pour les Emirats.

Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. 1112vc31wa
Il n'y a pas que des "Sub" dans les James Bond...

Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Profils1lv
Evolution des profils, mais aussi de l'épaisseur...

Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. 654218k013cw
Une rare 6542 or, avec sa lunette en bakèlite et son riveté en or.

Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Q837ss
Un boitier brut, avant usinage, d'une 1675.

Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Rkrbzp5sk
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Rkrc489lb
Une 1675 désossée.

Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. 251cr
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. 242el
Manuel de la 6542.

Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Post35751211406810513vp
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Post35751211406811524uj
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Post35751211406812572pn
Fournitures du 1036 équipuant la 6542.

Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Ad65427yy
Pub Tourneau pour la 6542.

Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Pannavigator5hg
Une vieille pub Rolex, la 6542 mise en avant.

PUB (je ne les ai pas toute mise...) :
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. 05chuck2on
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. 2438xp
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. 2480tw
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. 2499aw
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. 2520ti
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Ad265in
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Ad360tg
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Ad417nn
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Ad1143ko
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Ad1265sk
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Ad1300bi
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Copiedead1151za
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Rolex20chuck20yaeger5ke

En espérant que ça vous a plu. Si il y a des coquilles, des éléments pour venir étoffer ou au contraire contrer certains écrits, vous privez pas.


Dernière édition par le Lun 02 Oct 2006, 12:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
baba78
Animateur
baba78

Nombre de messages : 946
Localisation : Là ou Louis XIV avait sa cabane.
Date d'inscription : 26/03/2006

Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Empty
MessageSujet: Re: Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue.   Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. EmptyMar 27 Juin 2006, 23:58

Pour revenir à la 6542 "PanAM".

Basée sur une 6542 donc, elle se différencie par un cadran blanc.

Il se dit que se modèle a été une commande spéciale du PDG de la compagnie, qui souhaitait un modèle différenciant les cadres au sol du personnel naviguant, les pilotes plus exactement.
Il se dit également, que le Boss en avait marre de voir porter ses "bureaucrates" les montres, initialement prévues pour les pilotes.

Ce modèle est certainement l’un des plus énigmatique (il y en a plein d'autre, là encore, si ça vous intéresse, je pourrais vous faire une revue complète de la GMT, avec des séries très spéciales...), une véritable légende, puisque il a été difficile jusqu’à aujourd’hui de réellement prouver son existence.


Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. 6542panam2qn
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Dowling9qs
Modèle avec lunette noire, mon scéptisisme est à son TOP, la lunette noire étant apparue qu'à partir de 1970. Par contre, l'insert de lunette acier, sur une 6542, n'est pas une bêtise, elle était présente sur la 4éme évolution de la 6542. De plus, le gros triangle de l'aiguille GMT n'existait pas sur la 6542.


Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. 6542wdial6xh
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Gmtwhite4bp
Extrait du livre " Vintage Rolex Sports Models".


Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Gmtpanam5gz9dr
Le modèle avec le fond gravé tente à se contredire lui même par anachrononisme du logo de la compagnie, qui a évolué, et qui ne correspond pas entre la période de la dotation, et le logo, plus moderne.

Des photos, de "PanAm" manipulée, et avérée "vraies".
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Gmtpanam3cq2ft
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Panam6542myst9mf0jo
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Post35751211366520825lf

Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue. Untitled8copy1wz
Scan d'un bouquin Japonais, ou un pilote de la PanAm avec sa "GMT".
Revenir en haut Aller en bas
 
Rolex GMT Master - Histoire, génèse....Revue.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mini revue : Omega Seamaster 120 "small Ploprof"
» La revue de ma Planet Ocean Omega à moi !
» N° de série Rolex
» Waterproof .... Histoire
» [Revue et photos] Seiko Sumo SBDC003

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: LES RUBRIQUES DE FORUMAMONTRES :: Revues, Vidéos, Photographies, Fiches pratiques...-
Sauter vers: