FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez | 
 

 les matériaux de nos montres Part I : le titane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Wis
Membre super actif
avatar

Nombre de messages : 312
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: les matériaux de nos montres Part I : le titane   Lun 8 Aoû - 0:46

Article très intéressant, merci beaucoup jaeger.
Revenir en haut Aller en bas
BenoÅ
Passionné absolu
avatar

Nombre de messages : 2557
Age : 31
Localisation : Back in frozen world...
Date d'inscription : 20/04/2011

MessageSujet: Re: les matériaux de nos montres Part I : le titane   Jeu 18 Aoû - 4:13

Très bon récapitulatif Jaeger comme d'habitude ! thumleft

Je viens un peu apporter ma pierre à l'édifice... ayant déjà usiné cette mer** ce beau matériau qu'est le titane.

Pour résumer rapidement, c'est un matériau pas très simple à usiner car très capricieux en fonction du grade choisi.

Tout dépend de sa dureté, en fait, car un titane classique TiAl-6V s'usine assez facilement, y compris à sec, sans lubrification.

Le problème arrive à partir du moment ou une lubrification est nécessaire, pour évacuer les copeaux et diminuer l'usure des outils de coupe.

Si on se place dans le cas d'une coupe UGV (Usinage Grande Vitesse), on dit que le phénomène de coupe est une coupe adiabatique irréversible.
Pour faire simple et de manière théorique 100% de la chaleur produite lors de l'usinage part dans le copeau produit.

Si en plus, comme c'est le cas dans l'industrie horlogère, on usine avec une huile de coupe dite entière (consistance de l'huile de friture), les départs de feu sont plus que légion.

On observe le même phénomène lors de l'usinage d'alliages à base de magnésium, pour les jantes de motos de compétition.
Je rappelle que le magnésium est utilisé pour faire la couleur blanche dans les feux d'artifice, donc attention aux étincelles.

Ci joint quelques vidéos d'usinage.

3ème matériau usiné:




Pire que le titane : l'INCONEL !!!!





Chinois
Revenir en haut Aller en bas
Brice Bling
Passionné absolu
avatar

Nombre de messages : 2587
Age : 59
Localisation : Paris - Beijing
Date d'inscription : 01/05/2008

MessageSujet: Re: les matériaux de nos montres Part I : le titane   Jeu 18 Aoû - 4:37

Merci de cet article passionnant, Fabrice. thumleft
Voici une autre Breitling Avenger Seawolf en titane (boîtier et bracelet).
Et en effet, la légèreté du titane la rend remarquablement confortable, en dépit de sa "présence"...

Revenir en haut Aller en bas
ftikai
Puits de connaissances
avatar

Nombre de messages : 4762
Date d'inscription : 30/07/2006

MessageSujet: Re: les matériaux de nos montres Part I : le titane   Dim 28 Aoû - 0:09

Ce serait-il la première montre titane?



Si ce scan dit vrait, la Citizen X8 devancerait de 5 ans la Seiko tunacan et de 8 ans la première IWC titane.
Revenir en haut Aller en bas
Treizin
Animateur


Nombre de messages : 853
Age : 69
Localisation : VAR
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: les matériaux de nos montres Part I : le titane   Jeu 29 Mar - 2:34

Un petit El Primero en Titane

Revenir en haut Aller en bas
Eric67
Puits de connaissances
avatar

Nombre de messages : 4817
Age : 38
Date d'inscription : 02/10/2011

MessageSujet: Re: les matériaux de nos montres Part I : le titane   Jeu 29 Mar - 10:44

Merci pour ce travail très intéresssant.
Ce qui suit n'est peut être que des conneries, si c'est le cas, merci de corriger, mais il me semble que le titane est très résistant à la corrosion, mais non pas parce qu'il ne se corrode pas. Je m'explique: le titane s'oxyde très facilement (ce qui n'en fait pas un métal "noble" comme l'or ou le platine) et spontanément, se retrouvant rapidement recouvert d'une couche d'oxyde de titane. Cependant contrairement à d'autres métaux s'oxydant, cette couche est dense et imperméable, ce qui fait que dès sa formation, l'oxydation s'arrête, d'où la stabilité du titane. Tout ça pour dire que si les micro-rayures concernent essentiellement cette couche d'oxyde de titane, alors on ne peut pas conclure de la dureté du titane selon les grades à une résistance aux rayures. D'autre part, dans les rayures, il me semble qu'un autre paramètre est à prendre en compte concernant leur visibilité, c'est les propriétés optiques du matériau.
Revenir en haut Aller en bas
giraudt
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: les matériaux de nos montres Part I : le titane   Lun 31 Déc - 5:08

ftikai a écrit:
Ce serait-il la première montre titane?



Si ce scan dit vrait, la Citizen X8 devancerait de 5 ans la Seiko tunacan et de 8 ans la première IWC titane.

Et voici une des dernières de Citizen en Ti Duratect (Promaster Sky Ecodrive) certes à quartz ... Col1 mais très légère et résistante aux rayures avec de multiples fonctions utiles pour les pilotes de ligne : radiopilotée sur tous les continents (elle me sert pour mettre à l'heure les mécaniques Rolling Eyes ), réglable sur tous les fuseaux horaires, chonomètre, date avec calendrier perpétuel, timer, UTC, 2 alarmes, verre saphir. Elle se recharge avec la lumière, plus rapidement au soleil, donc pas besoin de changer de pile (à priori, je ne l'ai que depuis un an), étanche 200 m.

Citizen semble donc spécialiste de ce matériau pour ses montres. Ti Duratect = grade 5 ?



Revenir en haut Aller en bas
Raoul94
Passionné absolu
avatar

Nombre de messages : 2714
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: les matériaux de nos montres Part I : le titane   Lun 31 Déc - 6:35

Une belle montre "technique" ! Pour le grade je ne sais pas mais le Duratect a fait ses preuves, à suivre dans le temps. La récente Tudor Pelagos est en Grade 2 et j'ai vu des photos d'une montre de 3 mois et ce n'est pas très beau à voir, c'est rayé de partout...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Carolus
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 15/07/2012

MessageSujet: Re: les matériaux de nos montres Part I : le titane   Mar 1 Jan - 22:05

C'est bien ces articles. bravo et merci.
Revenir en haut Aller en bas
Mihael
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 02/01/2009

MessageSujet: Re: les matériaux de nos montres Part I : le titane   Dim 21 Déc - 5:02

Superbe ! C'est ma matière favorite (montre, vélo).
Breitling n'en fait plus dans le modèle qui me plaisait,
pas grave, il reste Panerai et Seiko.
Revenir en haut Aller en bas
majestic67
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 32
Localisation : bas rhin
Date d'inscription : 30/11/2014

MessageSujet: Re: les matériaux de nos montres Part I : le titane   Dim 8 Fév - 8:45

Sympa

Merci pour cet article bravohap

J'ai une maurice lacroix en titane et c'est très resistant et agréable à porter !!
Revenir en haut Aller en bas
pz
Membre Actif


Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 12/09/2011

MessageSujet: Re: les matériaux de nos montres Part I : le titane   Mar 24 Fév - 0:18

le titane est résistant a presque tout...sauf au fluor.
La couche de passivation (oxydation de surface) se forme en moins d'une nanoseconde et protège le matériau avec le même oxyde que ce soit du titane pur ou de l'alliage TiAl6V4.
La façon de le travailler lors de la coulée et la présence d'oxygène qui joue un rôle de précipitant au joint de grain augmente la dureté de façon très significative.
quant à le travailler, les meilleures fraises y perdent leurs dents alors que ce n'est pas un matériau si dur que ça.
Le titane cela se patine, se brunit en cas de rayure (utilisez une douille en laiton ou un morceau de cuivre sur une rayure dans votre belle montre et vous arrivez à "l'écraser" et à la faire quasi disparaitre sans rayer le reste.

Eric67 a écrit:
Merci pour ce travail très intéresssant.
Ce qui suit n'est peut être que des conneries, si c'est le cas, merci de corriger, mais il me semble que le titane est très résistant à la corrosion, mais non pas parce qu'il ne se corrode pas. Je m'explique: le titane s'oxyde très facilement (ce qui n'en fait pas un métal "noble" comme l'or ou le platine) et spontanément, se retrouvant rapidement recouvert d'une couche d'oxyde de titane. Cependant contrairement à d'autres métaux s'oxydant, cette couche est dense et imperméable, ce qui fait que dès sa formation, l'oxydation s'arrête, d'où la stabilité du titane. Tout ça pour dire que si les micro-rayures concernent essentiellement cette couche d'oxyde de titane, alors on ne peut pas conclure de la dureté du titane selon les grades à une résistance aux rayures. D'autre part, dans les rayures, il me semble qu'un autre paramètre est à prendre en compte concernant leur visibilité, c'est les propriétés optiques du matériau.
Revenir en haut Aller en bas
 
les matériaux de nos montres Part I : le titane
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» les matériaux de nos montres Part III : la céramique
» les matériaux de nos montres Part II : le platine
» les matériaux de nos montres Part I : le titane
» matériaux de construction
» matériaux naturels-arti Le mieux pour développer ses végétaux.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères :: Les Grandes Heures de FAM-
Sauter vers: