FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez | 
 

 Comment devient-on esclave de la précision... Pensée profonde.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
loule
Animateur Chevronné
avatar

Nombre de messages : 1439
Age : 67
Localisation : HAMMAMET (Tunisie), au pays du jasmin...
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: Comment devient-on esclave de la précision... Pensée profonde.    Jeu 24 Juin 2010 - 11:45

sherlock a écrit:
Le jour ou ton gosse chope une maladie vraiment grave, tu es guéri à jamais de ce genre de considération. Je parle d'expérience.


Eh oui, tout est relatif, et comme disait EINSTEIN (le père de Franck) surtout le temps Wink
Revenir en haut Aller en bas
hecq
Membre Hyper actif
avatar

Nombre de messages : 584
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: Comment devient-on esclave de la précision... Pensée profonde.    Jeu 24 Juin 2010 - 12:49

Fulgurochat a écrit:
Terrible !
Zen est devenu un maniaque toqué en l'espace de quelques posts. Essayez de comprendre, avant de juger, que Diable (je mets un majuscule pour ne pas le froisser, si d'aventure j'avais affaire avec lui).
Le post traite de l'importance relative de l'isochronisme, par rapport à tous les autres aspects d'une montre, et non de l'importance de l'isochronisme dans l'absolu du reste du monde.
On a clairement deux approches de l'horlogerie ici : une esthétique et précieuse, et l'autre fonctionnelle. Pour tous ceux qui pensent que pour avoir l'heure, il vaut mieux acheter un quartz, eh ben allez acheter une Romain Jérôme et une G-shock. C'est grâce à des gens comme vous que la majorité des marques se contente de faire de la dentelle, des éditions limitées, et de l'emboîtage au lieu de travailler sur la fiabilité et l'isochronisme... Rolling Eyes

Cette façon de voir les chose est omettre en grande partie l'histoire de l'horlogerie mécanique. La quartz a ravagé le marché de la montre mécanique qui n'a survécu qu'en se déplaçant dans le segment du luxe "de la dentelle et des éditions limitées" que tu sembles mépriser au plus haut point. Si ils s'étaient contenter de faire la course à la précision avec le quartz comme tu sembles en avoir envie, ils se seraient superbement écrasés et il n'y aurait personne pour parler d'horlogerie ici même. Et cette constatation est on ne peut plus actuelle : communiquer sur des précisions qui seront en moyenne 10 fois inférieures à celle de n'importe quelle montre à quartz à 5€ est, au mieux, suicidaire. Ils communiquent sur l'image, l'histoire, la passion, l'héritage... que des choses volubiles, inchiffrables et qui font rêver. C'est le propre du luxe, c'est ce qui permet à un client d'ouvrir son portefeuille alors que foncièrement il y a mieux ailleurs pour moins cher. (je parle ici des gens qui achètent des montres mécaniques et qui se contrefichent de l'horlogerie)

Oui si vous souhaitez de la fiabilité et de l'isochronisme il vaut mieux acheter une montre à quartz, c'est l'évidence même. Neutral

Je ne suis pas de ceux là, l'heure je l'ai partout. J'achète et je porte des montres pour le plaisir et pas par besoin. Et je trouve ce plaisir dans l'admiration profane d'une mécanique avant tout complexe et esthétique. Son efficience ne vient qu'en 3e critère de choix pour les raisons évoquées plus haut. Wink
Revenir en haut Aller en bas
gorim
Membre super actif
avatar

Nombre de messages : 415
Date d'inscription : 02/08/2008

MessageSujet: Re: Comment devient-on esclave de la précision... Pensée profonde.    Jeu 24 Juin 2010 - 13:03

Carabine a écrit:
Si vous voulez une montre précise, achetez du quartz?
C'est hors sujet.

+ 1000 bravohap

Pourtant, ça loupe pas, dés qu'un sujet traite de la précision, on y a droit...
Revenir en haut Aller en bas
effiks
Pilier du forum
avatar

Nombre de messages : 1940
Age : 37
Localisation : Lille
Date d'inscription : 18/06/2009

MessageSujet: Re: Comment devient-on esclave de la précision... Pensée profonde.    Jeu 24 Juin 2010 - 13:04

Je ne suis pas esclave de la précision de mes montres, j'y ai même jamais pensé !
Je l'ai jamais testé, mais je veux bien croire que cela peut rapidement devenir aliénant ...
Par contre beaucoup d'autre je suis chronoexigeant !!!
Revenir en haut Aller en bas
dali
Animateur Chevronné
avatar

Nombre de messages : 1348
Age : 99
Localisation : Chez Brains
Date d'inscription : 26/09/2008

MessageSujet: Re: Comment devient-on esclave de la précision... Pensée profonde.    Jeu 24 Juin 2010 - 13:05

hecq a écrit:
Fulgurochat a écrit:
Terrible !
Zen est devenu un maniaque toqué en l'espace de quelques posts. Essayez de comprendre, avant de juger, que Diable (je mets un majuscule pour ne pas le froisser, si d'aventure j'avais affaire avec lui).
Le post traite de l'importance relative de l'isochronisme, par rapport à tous les autres aspects d'une montre, et non de l'importance de l'isochronisme dans l'absolu du reste du monde.
On a clairement deux approches de l'horlogerie ici : une esthétique et précieuse, et l'autre fonctionnelle. Pour tous ceux qui pensent que pour avoir l'heure, il vaut mieux acheter un quartz, eh ben allez acheter une Romain Jérôme et une G-shock. C'est grâce à des gens comme vous que la majorité des marques se contente de faire de la dentelle, des éditions limitées, et de l'emboîtage au lieu de travailler sur la fiabilité et l'isochronisme... Rolling Eyes



Cette façon de voir les chose est omettre en grande partie l'histoire de l'horlogerie mécanique. La quartz a ravagé le marché de la montre mécanique qui n'a survécu qu'en se déplaçant dans le segment du luxe "de la dentelle et des éditions limitées" que tu sembles mépriser au plus haut point. Si ils s'étaient contenter de faire la course à la précision avec le quartz comme tu sembles en avoir envie, ils se seraient superbement écrasés et il n'y aurait personne pour parler d'horlogerie ici même. Et cette constatation est on ne peut plus actuelle : communiquer sur des précisions qui seront en moyenne 10 fois inférieures à celle de n'importe quelle montre à quartz à 5€ est, au mieux, suicidaire. Ils communiquent sur l'image, l'histoire, la passion, l'héritage... que des choses volubiles, inchiffrables et qui font rêver. C'est le propre du luxe, c'est ce qui permet à un client d'ouvrir son portefeuille alors que foncièrement il y a mieux ailleurs pour moins cher. (je parle ici des gens qui achètent des montres mécaniques et qui se contrefichent de l'horlogerie)

Oui si vous souhaitez de la fiabilité et de l'isochronisme il vaut mieux acheter une montre à quartz, c'est l'évidence même. Neutral

Je ne suis pas de ceux là, l'heure je l'ai partout. J'achète et je porte des montres pour le plaisir et pas par besoin. Et je trouve ce plaisir dans l'admiration profane d'une mécanique avant tout complexe et esthétique. Son efficience ne vient qu'en 3e critère de choix pour les raisons évoquées plus haut. Wink

En plus , isochronisme n'est pas le terme approprié, une montre qui prend 5 min de retard par jour peut tout à fait être pas mal niveau isochronisme...
Revenir en haut Aller en bas
hecq
Membre Hyper actif
avatar

Nombre de messages : 584
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: Comment devient-on esclave de la précision... Pensée profonde.    Jeu 24 Juin 2010 - 13:27

dali a écrit:
En plus , isochronisme n'est pas le terme approprié, une montre qui prend 5 min de retard par jour peut tout à fait être pas mal niveau isochronisme...

Absolument, mais dans ce cas le défaut n'est pas technique mais humain avec une erreur au moment du réglage qui peut aisément être corrigé. Ainsi l'isochronisme me semble beaucoup plus important à vérifié que l'écart pris sur une horloge atomique. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
vivawatch
Membre très actif


Nombre de messages : 174
Date d'inscription : 08/02/2010

MessageSujet: Re: Comment devient-on esclave de la précision... Pensée profonde.    Jeu 24 Juin 2010 - 17:17

Je ne regarde pas tellement la précision, mais je regarde tous les matins si ma montre est à l'heure. Si l'écart est important, je change de montre et au final, je me retrouve à porter ma Rolex 90% du temps, les autres ne tenant pas plusieurs semaines.
Revenir en haut Aller en bas
Jeez
Nouveau


Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 28/09/2009

MessageSujet: Re: Comment devient-on esclave de la précision... Pensée profonde.    Jeu 24 Juin 2010 - 23:11

Je suis tout à fait d'accord avec Zen ! pour moi la précision est la qualité primordiale d'une montre mécanique .
Revenir en haut Aller en bas
robinsonleon
Membre Hyper actif
avatar

Nombre de messages : 508
Age : 57
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Comment devient-on esclave de la précision... Pensée profonde.    Jeu 24 Juin 2010 - 23:42

La précision est très importante pour moi.
la norme COSC est ma limite acceptable, au-delà, ça m'ennuierai énormément.
Revenir en haut Aller en bas
PIERROT585
Puits de connaissances
avatar

Nombre de messages : 4610
Age : 59
Localisation : cannes
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: Comment devient-on esclave de la précision... Pensée profonde.    Ven 25 Juin 2010 - 1:46

bonsoir

j accepte sur toute mes montres une derive maximum de 5s/j
autrement reglage
cordialement
Revenir en haut Aller en bas
kaptainkarott
Permanent passionné
avatar

Nombre de messages : 2429
Age : 36
Localisation : charleville
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Comment devient-on esclave de la précision... Pensée profonde.    Lun 22 Déc 2014 - 20:47

je suis aussi attentif à la précision pour éviter les déconvenues, je tourne ces temps ci sur 2 modèles :

omega 30 t2RG
omega marine chronometer


oui la deuxième est du gros calibre en matière de précision.... mais la 30T2RG est à 70 ans sans pb dans le cosc.
Revenir en haut Aller en bas
brunod
Pilier du forum
avatar

Nombre de messages : 1641
Age : 53
Localisation : Liège
Date d'inscription : 21/01/2013

MessageSujet: Re: Comment devient-on esclave de la précision... Pensée profonde.    Mar 23 Déc 2014 - 11:42

Post très intéressant. Perso j'aime bien la précision, mais comme les montres sur lesquelles je chipote ne me sont pas destinées, je ne me braque pas dessus. Par contre investir dans une belle montre de qualité supposerait qu'elle soit juste ou qu'elle le devienne. En attendant, mon "outil temporel" quotidien est une bête seiko kinetic (je n'aime pas les piles !).
Mais je ne peux pas concevoir qu'au 21ème siècle, on utilise des montres mécaniques qui seraient moins précises que ce que créaient nos "anciens". Une montre n'est pas un bijou dont l'esthétique seul compte; c'est un objet technique, fonctionnel et admirable.
Maintenant, lisant Zen, il ne faut pas non plus que cela devienne obsessionnel, source de souffrance. Dans ce cas, il y aurait aussi des choses à creuser.
(Je ne sais pas si je l'ai jamais dit, mais je suis psychologue au départ Wink )
Bruno
Revenir en haut Aller en bas
cyrcaete
Membre très actif


Nombre de messages : 210
Date d'inscription : 19/12/2007

MessageSujet: Re: Comment devient-on esclave de la précision... Pensée profonde.    Mar 23 Déc 2014 - 14:34


Une montre étant pour moi un objet utilitaire avant tout, la précision est très importante. Ma montre la plus précise est une Omega SMP300 qui, si je la porte la journée et la pose à plat la nuit, ne varie pas, même sur plusieurs semaines (si je la pose à plat sur 24 heures, elle prend une seconde, et si la porte ou la laisse posée sur la tranche sur 24 heures, elle retarde d'une seconde). Elle est à égalité avec mes quartz Suunto qui ne varient que très peu (une seconde par mois environ). Ensuite vient une Hamilton chrono Valjoux 7750 qui retarde de deux à trois secondes par semaine. Viennent ensuite mes quartz Casio qui varient de 15 secondes par mois (hors radiopilotage, évidemment, je ne prends pas en compte ce paramètre : ce serait pénible si elles n'étaient pas radiopilotées). Puis quelques Seiko 7S26 qui varient de 5 à 8 secondes par jour, ce qui est très correct.
Au-delà, une montre ne m'intéresse plus.

En conclusion, je dirai que si on veut une montre précise, le mieux est une mécanique bien réglée, à égalité avec un quartz de qualité (thermocompensé ou pas). Viennent ensuite les quartz lambda, sauf si elles sont assistées du radiopilotage. Et enfin les mécaniques bas de gamme, qui sont cependant très performantes pour leur prix. Mais une mécanique qui varie de 15 à 30 secondes par jour n'est plus, pour moi, un objet utilitaire...
Revenir en haut Aller en bas
freddy.lombard
Passionné de référence
avatar

Nombre de messages : 3877
Date d'inscription : 17/10/2011

MessageSujet: Re: Comment devient-on esclave de la précision... Pensée profonde.    Mer 24 Déc 2014 - 16:36

cyrcaete a écrit:
[...] Mais une mécanique qui varie de 15 à 30 secondes par jour n'est plus, pour moi, un objet utilitaire...

Bonne analyse et conclusion que je partage.

Un des avantages d'avoir créé un nouveau sous-forum est la remontée de discussions de ce type dont le déterrage présente - à mon avis - un intérêt.

Je ne suis pas certain que ce soit la montre par elle-même qui crée la dépendance à la précision : elle n'est que l'objet sur lequel on reporte son attention. Pour ma part j'ai toujours été élevé dans le respect des horaires, et ma vie a été jalonnée de nécessités de précision : rendez-vous, trains, correspondances... On ne se refait pas.

Du coup, j'avoue être un peu exigeant avec les autres sur ce point (parce que je le suis énormément avec moi-même). Confused
Revenir en haut Aller en bas
touchatou
Nouveau


Nombre de messages : 11
Age : 66
Localisation : Yvelynes
Date d'inscription : 01/12/2015

MessageSujet: Re: Comment devient-on esclave de la précision... Pensée profonde.    Mar 22 Déc 2015 - 13:33

Bonjour à tous,
J'ai toujours aimé les belles mécaniques (montres ou autres objets).
Ayant travaillé, à partir des années 80, dans le domaine de la métrologie d'entreprise (labos certifié ISO), j'ai également réalisé des opérations d'étalonnages sur des chronomètres (mécanique et quartz) utilisés lors d'essais de laboratoire.
Bien entendu, j'ai contrôlé ma montre bracelet (une LIP à l'époque si j'ai bonne mémoire) et me suis trouvé très dépité par son "exactitude" (inexactitude serait plus approprié).
Je suis donc passé au quartz (Seiko) et n'ai plus depuis acheté autre chose.
Je n'ai jamais déploré la moindre panne, mes montres finissent toutes de la même façon : casse ! ou perte !
Etant retraité je n'ai plus d'impératif, et quelques secondes de dérive journalière ne me pose aucun problème. Pourtant, ayant "cassé" dernièrement mon chronographe (quartz) j'ai envisagé de revenir à une montre mécanique automatique.
Après analyse de mes besoins courants : affichage date et jour de la semaine, fonction chronomètre, compte à rebours et alarme, j'ai du renoncer à la "belle mécanique" et repris une quartz !
J'ai donc depuis trois semaines une TISSOT T-Touch Expert Solar titane.
Un monstre d'exactitude (moins de +/-0,1 seconde de dérive en trois semaines, limite de l'incertitude du mode de contrôle), le bijoutier m'a annoncé "quelques secondes par an" (quartz thermocompensé).
J'ai lu dans certains messages que des mécaniques rivalisent avec des quartz pour ce qui est de la dérive. J'ai toujours contrôlé mes montres (vieux réflex de métrologue ... ou réflex de vieux métrologue ...) et jamais je n'en ai eu qui dépasse les +/- 0,5 sec / jour, mais jamais aussi bonne que cette TISSOT !
Je ne pense pas revenir à la mécanique, trop d'habitudes avec les montres multifonctions. Je découvre avec cette TISSOT la météo, la boussole et l'altimètre.Je n'ai testé que la fonction météo : très fiable.
Vive l'horlogerie !!!
Revenir en haut Aller en bas
marritbri
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 82
Age : 56
Localisation : chambéry
Date d'inscription : 09/08/2015

MessageSujet: Re: Comment devient-on esclave de la précision... Pensée profonde.    Mar 22 Déc 2015 - 22:46

Bonjour, Chinois

Ma TISSOT T-touch fait depuis 5 ans moins 3 secondes par ans, oui, je dis bien par ans.
D'ailleurs, je m'en sert pour vérifier l'heure de ma TISSOT  Le Locle automatique que je porte tous
les jours, et qui fait + 1 seconde par jour, car pour moi, une vrai montre doit être mécanique.
Savoir qu'un petit cœur 100% mécanique tourne avec une telle précision est pour moi presque magique.

Avoir une telle précision dans un système électronique et pour moi sans gloire.  
Par contre, obtenir une seconde d'écart sur 24 heures avec une mécanique, c'est pour moi fantastique, et
c'est pour ça que préfère, et de loin porter ma TISSOT mécanique. Et j'éprouve un véritable plaisir de la porter malgré ça précision inférieur.

J'ai 5 montre à quartz, et 3 mécaniques, et depuis plusieurs années, seule, les mécaniques squatte mon poignée gauche.

Bonne soirée ! Chinois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
touchatou
Nouveau


Nombre de messages : 11
Age : 66
Localisation : Yvelynes
Date d'inscription : 01/12/2015

MessageSujet: Re: Comment devient-on esclave de la précision... Pensée profonde.    Jeu 24 Déc 2015 - 15:31

Bonjour marritbri

J'avoue ne pas comprendre le terme "vraie montre", mais suis convaincu que l'on préfère les "mécaniques" (j'ai un petit faible pour l'Oméga chronographe calibre 9300).
Mais voici ce que j'aimerai comprendre :
Les chronographes quartz affichent le 1/100 de seconde (cas de ma T-Touch) et je me demande comment, à partir d'un quartz à 32 768 Hz, on parvient à afficher un centième vrai ?
Non que le centième de seconde m'importe lors d'opérations de chronométrages (vu l'incertitude du moment de déclenchement cette résolution n'a pas de sens).
Juste pour comprendre le principe.

Merci à celui qui connaît la réponse et nous fera partager son savoir !
Joyeux noël à tous et n'oubliez pas de mettre à l'heure vos précieuses "mécaniques" la semaine prochaine (je fais une confiance totale à ma TISSOT ...)
Revenir en haut Aller en bas
marritbri
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 82
Age : 56
Localisation : chambéry
Date d'inscription : 09/08/2015

MessageSujet: Re: Comment devient-on esclave de la précision... Pensée profonde.    Jeu 24 Déc 2015 - 21:49

Bien sur que l'on peut faire confiance à une quartz thérmo compensée de même qu'avec une horloge radio pilotée.
De même que l'on peut faire confiance à l'heure qui s'affiche sur le smartphone.

Mais une montre mécanique à un fonctionnement 100% mécanique, donc pour moi c'est 100% compréhensible, elle puise sont énergie du bras de sont propriétaire, ( pour une automatique, bien sur ) et c'est pour moi un vrai plaisir
de porter une telle montre.

Le première fois que je suis tombé amoureux d'une montre mécanique, j'avais 15 ans, j'ai ouvert ma montre par
simple curiosité, j'ai découvert des pièces minuscules, très bien usinées, brillantes, avec le petit balancier qui
battais très vite, et là j'ai étais vraiment émerveillé, à l'époque, la précisions n'avez pas beaucoup d'importance, et je me contentais de la remettre à l'heure quand j'entendais, par hasard, les 3 top de France Inter.

Cette admiration pour les montre mécanique m'est resté aujourd’hui,

J'aime les montres, pour l'objet qu'elle représente, pas uniquement pour avoir l'heure précise, car pour ça,
nous avons l'électronique.

Bonne soirée  Chinois  Chinois   Chinois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Petersham
Animateur
avatar

Nombre de messages : 1227
Localisation : London
Date d'inscription : 28/04/2015

MessageSujet: Re: Comment devient-on esclave de la précision... Pensée profonde.    Ven 25 Déc 2015 - 7:54

A chacun ses nevroses.  Si verifier la précision d'une montre devait se transformer en trouble obsessionnel compulsif, en utilisant mon iPhone comme référence, et bien je ne conserverais que l'iPhone.  Une montre qui perd 10s/jour, vous la reglez avec 2mn d'avance une fois par mois et vous vivrez avec une tolérance de +\- 2mn, largement suffisant en ce qui me concerne.  

J'aime les objets mecaniques pour leurs imperfections, et comme le disait si bien une grande penseuse du XXeme siècle (Marylin Monroe): "L'imperfection est beauté...".

Se forcer à ne pas devenir maniaque en prenant de l'âge est une lutte quotidienne, car ce trait de caractère devient souvent un fléau pour celui qui en souffre et son entourage...
Revenir en haut Aller en bas
marritbri
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 82
Age : 56
Localisation : chambéry
Date d'inscription : 09/08/2015

MessageSujet: Re: Comment devient-on esclave de la précision... Pensée profonde.    Ven 25 Déc 2015 - 8:48

Maintenant, il faut bien reconnaître qu'une montre mécanique qui,( malgré sont imperfection, tous comme
l'électronique, qui à parfois des bogues,) sais être très précise, donne une satisfaction supplémentaire à sont
propriétaire.

Mais il faut savoir accepter qu'elle peut dériver, de temps en temps, pour une raison, ou pour une autre, et ne
pas se prendre la tête pour ça.

Et puis il reste possible de faire réviser, régler, cette belle mécanique si vraiment, ça chagrine sont propriétaire.

Et tout à fait d'accord, que se sons les imperfections qui rende les objets attachant, tout comme nos voitures, avec
leur moteur à explosion, imparfait, bruyant, vibrant, polluant, mais bien vivant et attachant.

Chinois  Chinois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jackyaudio
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 8300
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: Comment devient-on esclave de la précision... Pensée profonde.    Ven 25 Déc 2015 - 9:01

perso....pas du tout esclave de la précision.
En fait je m'en fous un peu (euh non, complètement)

1 - J'aime les montres mécaniques pour le fait que des hommes ont réussi a mettre 200-300 pièces(ou plus) dans un boitier aussi petit et ce depuis un paquet d'années, à une époque où l'on n'avait pas tous les instruments ni machines actuelles  thumleft
Je suis en admiration devant cette micro-mécanique, je peux rester 10 min à mater un mouvement.
2 - Egalement pour le travail superbe de certains cadrans...
3 - Et enfin pour la beauté d'un boitier (sa forme, son poli, son brossé, ses cornes, etc..)

La précision n'est pas mon truc, du moment qu'elle m'indique l'heure à plus ou moins 1min/jour
Revenir en haut Aller en bas
marritbri
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 82
Age : 56
Localisation : chambéry
Date d'inscription : 09/08/2015

MessageSujet: Re: Comment devient-on esclave de la précision... Pensée profonde.    Ven 25 Déc 2015 - 12:12

Alors là pour mois, une mécanique qui dévie de 1 minute par jour à un gros soucis.
Et je pense qu'elle est revoir en profondeur.

Soi elle n'ai pas très bien conçus, fais à la vas vite, les copie chinoise en sont un très bon exemple.

Une mécanique doit quand même, AMHA avoir une bonne fiabilités. ( précision )

Un mécanisme qui donne l'heure à peut prêt, n'a pas un grand intéré pour moi.
Autan se fier au soleil pour savoir qu'elle heure il est, à 2 heures prêt.          

On trouve facilement des mécanisme qui sont très fiable à quelques secondes par jours maxi, je pense au
2824 de chez ETA. (c'est le seul que je connait bien ) je ne suis pas très riche  

Une belle mécanique doit tout même avoir une précision fiable, sinon, à mon avis ce n'est pas une belle
mécanique, digne de ce nom.  Chinois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Jango32
Passionné de référence
avatar

Nombre de messages : 3232
Age : 50
Localisation : Ici, faisant face
Date d'inscription : 22/08/2014

MessageSujet: Re: Comment devient-on esclave de la précision... Pensée profonde.    Ven 25 Déc 2015 - 12:57

Je ne suis pas des ces pros de l'orthographe qui sentent toutes les fautes... Rolling Eyes
mais là mon bon ami, il faudrait faire tout de même un petit effort Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Arno
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 18604
Date d'inscription : 05/05/2005

MessageSujet: Re: Comment devient-on esclave de la précision... Pensée profonde.    Ven 25 Déc 2015 - 15:14

Jango32 a écrit:
Je ne suis pas des ces pros de l'orthographe qui sentent toutes les fautes... Rolling Eyes
mais là mon bon ami, il faudrait faire tout de même un petit effort Mr. Green

Va pas être simple ... y' a du taf !!

_________________
« La démocratie, c'est deux loups et un agneau votant ce qu'il y aura au dîner. La liberté, c'est un agneau bien armé qui conteste le scrutin. B.F ...»
Revenir en haut Aller en bas
Wolfy
Permanent passionné
avatar

Nombre de messages : 2082
Age : 54
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 13/09/2014

MessageSujet: Re: Comment devient-on esclave de la précision... Pensée profonde.    Ven 25 Déc 2015 - 15:22

Jango32 a écrit:
Je ne suis pas des ces pros de l'orthographe qui sentent toutes les fautes... Rolling Eyes
mais là mon bon ami, il faudrait faire tout de même un petit effort Mr. Green

Lendemain de fêtes Jango ...lendemain de fêtes Bulles ^^
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
 
Comment devient-on esclave de la précision... Pensée profonde.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pensée profonde de Confucius!
» Ce qu'on appelle précision ...
» Pinscher croisé ( 57 )
» NINA femelle croisée Rottweiler de 1 an (contrat SCB)
» Bienvenue FantaG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères :: Précision & Chronométrie-
Sauter vers: