FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez
 

 Actu: Eveline de Proyart: «Un Picasso ou une Rolex attirent ...

Aller en bas 
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN

Nombre de messages : 53452
Date d'inscription : 05/05/2005

Actu: Eveline de Proyart: «Un Picasso ou une Rolex attirent ... Empty
MessageSujet: Actu: Eveline de Proyart: «Un Picasso ou une Rolex attirent ...   Actu: Eveline de Proyart: «Un Picasso ou une Rolex attirent ... EmptyLun 1 Nov - 11:23

Citation :




Eveline de Proyart: «Un Picasso ou une Rolex attirent les nouveaux acheteurs aux enchères»



Deux fois par an, la fièvre des enchères s’empare de Genève. Enchères, surenchères? Sotheby’s vend, cet automne, un diamant pour quelque 35 millions de francs. Christie’s «offre» la bouteille de vin la plus chère jamais mise en vente au monde. A 150 000 francs! La directrice de Christie’s Genève explique cette drôle d’activité économique.

Elisabeth Eckert - le 30 octobre 2010, 21h55
Le Matin Dimanche


C’est de la folie, ces prix! Les enchères ne servent-elles pas qu’à faire exploser la valeur d’objets certes précieux, mais communs toutefois, tels le vin, une montre ou un bijou?
Du fait de la participation de plusieurs acheteurs potentiels, les enchères permettent tout d’abord de déterminer la valeur d’un objet. Si cet objet est rare ou même unique, son prix peut être très élevé. Depuis la crise financière de 2008, il est vrai que les maisons de ventes aux enchères ont observé une évolution dans l’attitude des acheteurs. De plus en plus nombreux – nouveaux pour certains – les acheteurs disposent de grandes liquidités qu’ils consacrent à l’achat d’œuvres d’art. Les Bourses étant plus volatiles, un placement sur une action, même déclarée sûre, peut perdre 20 à 30%, voire davantage de sa valeur. En choisissant d’acquérir un Picasso – tel que «Nu, plantes vertes et buste» que Christie’s a vendu au prix historiquement record de 106,5 millions de dollars au printemps dernier – ou une Patek Philippe à 6,2 millions de francs, ils optent pour des objets tangibles et des œuvres de qualité exceptionnelle.
Faute, donc, de placements sûrs, les investisseurs se montrent prêts à tous les excès?
Si l’on veut investir dans l’art, comme on peut le faire dans l’immobilier ou en Bourse, il faut non seulement avoir une bonne culture artistique qui s’acquiert à force de visites, de lectures d’ouvrages spécialisés, de catalogue de maisons de vente, de fréquentation de galeries, mais aussi se faire conseiller par des professionnels. Ceux qui le font aujourd’hui et qui achètent des œuvres de premier plan considèrent qu’ils détiennent une vraie valeur, intrinsèque et pérenne, comme on le disait autrefois de la pierre, par exemple. Ils estiment qu’avec un très beau Picasso ou un diamant de la meilleure couleur, ils peuvent traverser toutes les crises et toutes les fluctuations de marché.
Certes, mais prenons un exemple concret. En mai dernier, une montre Patek Philippe, chez Christie’s, a été vendue à Genève au prix hallucinant de 6,2 millions de francs, alors que son estimation ne dépassait pas les 2 millions. Or, il s’avère que c’est non seulement le Musée Patek Philippe qui a acquis cette montre, mais que le véritable acheteur est, en réalité, le propre patron de la marque, Philippe Stern… Racheter sa propre montre, n’est-ce pas là de la manipulation pure et simple, pour faire monter les prix?
La confidentialité est l’une des spécificités des ventes aux enchères. A de rares exceptions près, les vendeurs et les acheteurs restent totalement anonymes. Quand nous publions les résultats des dix lots les plus importants de la vente, nous communiquons une information sur l’origine de l’acheteur pour autant que ce dernier nous en donne l’autorisation.
Mais pourquoi ce triplement du prix entre l’estimation basse de cette montre (1,5 million à 2 millions de francs) et son achat à plus de 6 millions?
Cette montre était considérée à la fois par les experts et par les collectionneurs comme l’un des modèles les plus rares et exceptionnels encore en main privée. Et, comme à chaque fois que passent aux enchères des pièces très rares, qu’il s’agisse de tableaux, de mobilier, de montres ou de bijoux, les grands collectionneurs sont présents, mais aussi les musées ou les fondations qui ont à cœur de rassembler des œuvres de leur patrimoine. Le prix très élevé de cette montre résulte justement du fonctionnement des enchères. S’il n’y avait eu personne pour surenchérir ce jour-là, l’acheteur de cette Patek n’aurait pas eu à monter aussi haut. Or, il y avait dans la salle cinq ou six enchérisseurs qui se sont battus pour l’obtenir et qui ont contribué à cet important résultat.
La vente aux enchères de montres n’est donc pas une chose ancienne?
Effectivement. Les ventes aux enchères de montres ont commencé chez Christie’s en 1975, mais cette activité n’a réellement pris son essor que depuis une dizaine d’années. Aurel Bacs, le directeur international du département des montres – chez nous depuis 2003 – pourrait vous dire combien les collectionneurs et les passionnés des montres se sont multipliés dans le monde, en Asie particulièrement. Il y a vingt ans, les montres étaient un marché de niche et ne constituaient qu’un petit département. Aujourd’hui, elles représentent environ un gros tiers de notre chiffre de ventes à Genève.
Les bijoux – environ 40 millions de francs par semestre pour Christie’s à Genève – demeurent donc le point fort de vos ventes. Qui sont donc les vendeurs?
Au niveau du groupe Christie’s, le département de la joaillerie est le troisième après les tableaux impressionnistes, modernes et contemporains, ainsi que l’art asiatique. C’est vous dire son importance! Et, en 1969, Christie’s a été la première maison à organiser des ventes aux enchères de bijoux à Genève. Quant aux vendeurs, ils sont pour moitié basés en Suisse. Les raisons qui font que les gens se séparent de leurs bijoux sont nombreuses, mais sont souvent dues à des successions, quelques fois à des situations comme les divorces ou les faillites.
Durant la crise économique de 2008-2009, avez-vous vu un afflux de gens venant vers vous, pour éponger des trous financiers?
Contrairement à ce que l’on aurait pu penser, pas particulièrement. Mais, c’est vrai, en 2009, nous avons vendu moins de lots.
Pourquoi cette bonne tenue?
Parce que les éventuels vendeurs – voyant que les marchés financiers s’étaient effondrés – ont pensé qu’il en serait de même pour le marché de l’art et qu’il était préférable d’attendre. Dès lors, les ventes aux enchères de 2008-2009 ont été globalement en recul, mais cela fut moins par la faute d’un marché qui se serait totalement écroulé que le manque d’objets à mettre en vente. En 2010, voyant certains résultats très forts de 2009, les vendeurs ont repris confiance. Pour Christie’s, l’automne 2010 devrait probablement rejoindre le niveau du printemps, soit des ventes estimées entre 50 et 60 millions de francs.





http://www.lematin.ch/actu/economie/eveline-proyart-picasso-rolex-attirent-nouveaux-acheteurs-encheres-342144



_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
 
Actu: Eveline de Proyart: «Un Picasso ou une Rolex attirent ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pour Picasso et vous tous biensur brumisation
» Actu : Horlogerie : cadran sur le haut de gamme
» Actu : «Montres, objets secrets...»
» Actu : Bulgari: partenariat en Chine pour la distribution de ses montres
» Actu : Arnaque sur le web - Travailler au Swatch Group

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: