FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez
 

 [Revue] Damasko DC57

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
_DAVID_
Membre éminent.
_DAVID_

Nombre de messages : 24426
Date d'inscription : 12/08/2010

[Revue] Damasko DC57 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Revue] Damasko DC57   [Revue] Damasko DC57 - Page 2 EmptyDim 29 Mai - 2:31

superbe revue très détaillée thumleft
merci à toi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/130502978@N03/sets/
kiv
Animateur Chevronné
kiv

Nombre de messages : 1458
Age : 39
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 29/11/2009

[Revue] Damasko DC57 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Revue] Damasko DC57   [Revue] Damasko DC57 - Page 2 EmptyDim 29 Mai - 5:03

Merci pour ce partage, ça fait du bien de découvrir des marques qui sortent des sentiers battus.

J'aime beaucoup la sobriété et l'efficacité toutes allemandes. On sent que le budget est consacré à la robustesse et la fiabilité de la montre, et pas au financement des plans marketing... suivez mon regard batman
Revenir en haut Aller en bas
LeGarsQuiAimeÇa
Pilier du forum
LeGarsQuiAimeÇa

Nombre de messages : 1801
Date d'inscription : 14/11/2010

[Revue] Damasko DC57 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Revue] Damasko DC57   [Revue] Damasko DC57 - Page 2 EmptyMer 29 Juin - 0:26

Bien belle revue pour une montre et une marque qui les valaient bien.
Cette Flieger réveille en moi des CHI inassouvies… arrrgggg pas bon tout ça Evil or Very Mad
Merci du partage et bravo pour le travail très complet.
Revenir en haut Aller en bas
manu33
Membre super actif
manu33

Nombre de messages : 408
Age : 44
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 02/08/2011

[Revue] Damasko DC57 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Revue] Damasko DC57   [Revue] Damasko DC57 - Page 2 EmptyLun 5 Sep - 5:50



J'adore !!!!!

Je déterre un peu ce post, certes, mais.... Je suis sous le charme !

Très belle montre, très belle qualité semble t'il !

Ravi d'avoir découvert cette marque !
Revenir en haut Aller en bas
Apia
Modérateur
Apia

Nombre de messages : 21849
Age : 44
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 18/06/2011

[Revue] Damasko DC57 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Revue] Damasko DC57   [Revue] Damasko DC57 - Page 2 EmptyLun 5 Sep - 9:22

+1
Superbe revue, et très belles photos.
Marque à suivre, design épuré.
Merci pour le partage Smile

_________________
Alexandre... Chinois |[Revue] Damasko DC57 - Page 2 Bandea11...| Instagram : Apiacreations
Revenir en haut Aller en bas
http://www.zealande.com
imyoda
Membre très actif
imyoda

Nombre de messages : 269
Age : 64
Localisation : 06 - NICE
Date d'inscription : 01/09/2008

[Revue] Damasko DC57 - Page 2 Empty
MessageSujet: montre DAMASKO   [Revue] Damasko DC57 - Page 2 EmptyVen 23 Aoû - 22:53

@Alecton a écrit:
Je vais ici vous présenter ma dernière acquisition : une Damasko DC57. Il s'agit à priori de la première revue francophone de cette montre, un grand honneur pour moi....qui suis une grosse buse en terminologie horlogère... Alors un peu d'indulgence...
Les photographies présentes dans cette revue ont été prises avec un malheureux APN centenaire. Je mettrai à jour cette revue lorsque j'aurai récupéré mon objectif macro...(j'ai un caisson à étrenner....)

Avant toute chose, commençons par une rapide présentation de l'entreprise Damasko. A l'occasion de cette commande, j'ai été en contact direct avec Nadja Damasko. Nos échanges ont été extrêmement cordiaux. Ces échanges m'ont permis de réviser mes quelques notions d'anglais (ne pipant aucun mot convenable en Allemand à part le minimum vital (à savoir, quelques insultes, commander une bière et un cochon de lait ... )). Une dizaine de mails donc en Anglais pour commander cette tocante et essayer d'en savoir un peu plus sur cette petite entreprise.

[Revue] Damasko DC57 - Page 2 Logodamasko

Damasko est plutôt connu en Allemagne comme usineur de pièces mécaniques. Usinage de l'acier, concepteur de roulement à billes et de pièces chirurgicales, Damasko est aussi un sous-traitant reconnu dans le secteur de l'aviation. Leurs commandes numériques leurs permettent de réaliser des usinages complexes sur des aciers durcis (Ils possèdent une CN à EDM (Electrical Discharge Machining) qui permet l'usinage du titane, carbure et aciers durcis à cœur) mon DUT en Génie Mécanique en frémis d'envie...mais ça ne tient pas dans mon garage....
Bref, une belle petite entreprise dans le plus pur jus allemand sectionnée en plusieurs parties, dont une réalisant de l'emboitement de mouvements horlogers.
La section horlogère de cette entreprise est née en 1994. Damasko a alors débuté son activité de création de boitier en partenariat avec Sinn, la collaboration entre ces deux entreprises s'est arrêtée en 2002, date à laquelle Damasko s'est mise à voler de ses propres ailes et à laquelle Sinn a créé SUG (Fillale commune entre Sinn et Fricker) Sächsische Uhrentechnologie GmbH Glashütte.

Damasko est devenue une entreprise employant 22 personnes. Une entreprise à forte capacité d'innovation, et qui est à l'origine du dépôt de quelques 250 brevets technologiques. Les descriptifs des brevets sont disponibles sur leur site (www.damasko.de). Ces brevets concernent des processus de durcissement de l'acier, des systèmes d'auto-lubrification des couronnes, des modifications des ancres d'échappement, la création d'un mouvement de manufacture dont sont équipés les modèles DK10 (3k€, tout de même...), la création d'une alternative au rotor traditionnel (roulements à billes) ou d'un spiral à domaine de limite élastique quasiment illimité...EPS spiral). Nous avons ici affaire à une entreprise qui réagit aux problématiques posées et cherche tous azimuts en brevetant au maximum. Ce qui me semble être une démarche plutôt saine et que j'ai eu envie d'encourager à la mesure de mes modestes moyens.


Cahier des charges :
Il s'agit de mon premier chronographe, et son irrépressible envie est tombée au beau milieu d'une commande de flieger réalisée chez Stowa. Pendant cette interminable attente, je me suis posé la question de ce que je souhaitais alors privilégier.

J'en ai alors tiré un nouveau cahier des charges :
- il me fallait un eta 7750,
- vite (moins d'un mois)
- si possible allemand,
- une montre élaborée avec un cahier des charges militaire (antichoc, antimagnétique, facilité de lecture (y compris de nuit)),
- une montre originale (peu portée, peu connue mais d'excellente facture)

Et là, après avoir écarté Sinn pour des raisons qui sont à l'origine d'une file de 40 pages, je suis tombé sur Damasko et sa production restreinte.

Voilà donc l'objet de mes désirs :

modèle : DC 57
prix : 1240 € (1299€ habituellement, à régler par virement IBAN 3 ou 4 jours avant l'expédition de la montre)
type : Chronographe
date de commande : 29/11/10
date d'arrivée entre mes petites menottes : 13/12/2010 (14 jours dont deux week end pour assembler, régler et livrer un chronographe...). Du point de vue des délais, je suis comblé.

[Revue] Damasko DC57 - Page 2 Img00103201012171332


Généralités, dimensions et poids:
Diamètre 40,00 mm (44mm avec la couronne)
Hauteur totale: 13,70 mm
largeur entrecorne : 20,00 mm
Poids sans bracelet : 86 grammes
Garantie 2 ans.

Le Boitier  :
Le boitier est en acier inoxydable, microbillé, sans nickel et durci à 60 HRC  (pratiquement indestructible et pas uniquement en surface contrairement à Sinn), d'une grande qualité d'exécution et d'assemblage, il est tout bonnement superbe. La granulométrie due au microbillage rend son contact très chaleureux et la rigueur de l'assemblage est toute germanique. On se sent immédiatement en présence d'un outil de mesure, plus que d'une montre.

Un logement intégré dans ce boitier permet de protéger le mouvement des champs magnétiques jusqu'à 80.000 A / m ou 100 mT.

[Revue] Damasko DC57 - Page 2 Coupeboitier
(crédit Damsko)

Le boitier est équipé d'un verre saphir plat avec anti-reflet interne, il donne sous certains angles des reflets bleutés aux aiguilles (je tuerais pour avoir des aiguilles bleue marine sur ce modèle).
Le joint entre le verre et le boitier est annoncé résistant aux Ultraviolets...
Le boitier est lui, annoncé étanche à 10 bars (DIN 8310), ce qui autorise à faire au moins du snorking avec palmes.

[Revue] Damasko DC57 - Page 2 Img00094201012171329

Le fond porte le numéro de série de la montre... et des informations n'ayant rien n'à voir avec la bière et les cochons de lait.

Toute germanique qu'on vous dit la qualité :
[Revue] Damasko DC57 - Page 2 Img00095201012171329


Le Bracelet:
Résistant à l'eau, composé de sangles en cuir noir avec surpiqures blanches, la boucle est elle aussi microbillée et estampillée d'un « D ». Là aussi une belle qualité d'exécution bien que l'on puisse regretter qu'il ne soit pas d'une couleur différente du bracelet fourni avec le modèle DC56 à fond noir ; un bracelet marron clair eut été plus joli. J'ai compensé ce manque en lui trouvant un bracelet de Flieger estampillé Stowa qui fera l'objet de futures photographies....

[Revue] Damasko DC57 - Page 2 Img00101201012171331


La couronne et les poussoirs :
Robustesse et solidité, les doigts passent facilement entre les poussoirs et la couronne dont les tolérances d'ajustement, visiblement très serrées, me donnent une grande confiance dans l'étanchéité générale de l'ensemble. La couronne est ondulée, vissée et dotée d'un joint torique, les poussoirs quant à eux sont lisses et non-vissés mais bien sûr jointés et lubrifiés. La couronne arbore un joli « D » ; elle est trempée, de même que les boutons poussoirs.
Elle inspire véritablement confiance. Je me posais toutefois des questions sur les risques de déclenchement intempestif du chronographe....mais pour déclencher le chronomètre, il faut passer un cran suffisamment dur pour empêcher un tel problème...

[Revue] Damasko DC57 - Page 2 Img00091201012171328

Ci-dessous, les systèmes d'auto-lubrification et d'étanchéité de la couronne et des poussoirs. Ces procédés font l'objet d'un brevet international.

[Revue] Damasko DC57 - Page 2 Coupecourrone

[Revue] Damasko DC57 - Page 2 Coupepoussoir
Crédit : Damasko


Le cadran et les Aiguilles :
Le cadran et les aiguilles sont typiques des montres de type Flieger, le cahier des charges, résolument militaire rend la lecture de l'heure et des chronométrages particulièrement claire. Les aiguilles sont peintes à la main en noir et la visibilité, de jour, par contraste, prend une toute autre dimension de nuit. J'adore la forme de ces aiguilles.

[Revue] Damasko DC57 - Page 2 Img00097201012171329

Je me suis posé la question du choix de la couleur du cadran et finalement, le blanc était un choix obligatoire. Cette montre n'est pas une sinn-like ou une IWC-like, elle possède son identité propre et accroche véritablement le regard. Le blanc m'avait causé de grandes inquiétudes mais il est mat, sa couleur virant sur le crème, tout à fait classe et discrète ; j'en suis absolument ravi.
On peut distinguer la trame du cadran en regardant le reflet d'une lumière sur les index noirs, elle est très finement croisée (c'est difficile à formuler et impossible à photographier). Cela donne un très léger relief au fond et accentue le contraste avec les aiguilles.

[Revue] Damasko DC57 - Page 2 Img00088201012170936

De nuit, la lecture est incroyable, y compris à 5 plombes du matin...
[Revue] Damasko DC57 - Page 2 Img6588x

L'absence d'index à 12h00 (remplacé par le traditionnel triangle des flieger) et à 6h00 permet d'alléger l'impression d'ensemble. L'absence d'indication sur la petite seconde est aussi un heureux choix.

Je pensais initialement que les inscriptions « D » et Damasko gagneraient à être allégées (le D supprimé) pour accentuer la symétrie avec les dateurs...Ces derniers ne sont pas exactement à 3h00 mais un peu en dessous....  Et finalement j'aime beaucoup leurs presences...le "D" me charme totalement.

Les compteurs sont situés à 12, 9 et 6 heure. La petite seconde est graduée d'un trait de 15 en 15 , ce qui me semble de très bon goût. J'adore cette petite seconde qui n'a d'autre ambition que de permettre une vérification rapide du fonctionnement du moteur.

Le mouvement :
La belle est animée par un ETA 7750 avec un niveau de finition de base (25 Rubis 28.800 / hr.). Le mouvement n'est pas visible (cage anti-magnétique oblige).

- Résistant aux chocs selon la norme DIN 8308
- Anti-Magnétique selon la norme DIN 8309

Ce modèle ne bénéficie malheureusement pas des innovations de Damasko (à part en ce qui concerne les poussoirs et la couronne) ; c'est là mon seul regret.

Le modèle DC 56 a toutefois  été testé par EADS en situation de contraintes habituelles de leurs pilotes (norme MIL-STD-810F (norme militaire du département de la défense US, fonctionnement à basse pression, avec accélérations et vibrations)). Les montres se sont particulièrement bien comporté sans dérive notable de leur précision et disposent donc d'une certification dans ce type de fonctionnement. Ces montres peuvent officiellement être utilisées dans les eurofighters....


Boite et notice technique :
Peu d'intérêt à mon sens, cette montre ne restera pas dans sa boite... fort jolie au demeurant (j'aurais préféré un peu moins de soin apporté à la boite et en compensation, un outil pour ôter les pompes des bracelet de leurs logements.....)

Lors de son arrivée :
[Revue] Damasko DC57 - Page 2 Img00072201012131136

[Revue] Damasko DC57 - Page 2 Img00073201012131136

[Revue] Damasko DC57 - Page 2 Img00074201012131137


Conclusion :
Je voulais une flieger allemande, mais pas une flieger de luxe trop distinguée et trop fragile. Je l'ai trouvée (j'ai même été plus royaliste que le roi en lui prenant un disque dateur en allemand). Les contacts avec Nadja ont été parfaits, (disponibilité, et cordialité), il m'a même permis le luxe de lui poser quelques questions pour réaliser cette petite revue, et entre autres, celles ci :

A la question suivante : how did you decide to face problems with the new swatchgroup policy ?
La réponse formulée à été : We have our first own inhouse movement and we will built more other inhouse movements.
J'adore cette réponse....

- Any new projet for the futur ("regulator", "moon phase") ?
A laquelle j'ai obtenu ce scoop ci : We have plans for the future but I am not able to tell you this – sorry.

Je tâcherai bien sûr d'en savoir plus ou, tout du moins de lui assurer de relayer ici toute nouvelle information provenant de chez eux (un forum officiel Damasko sur FAM, ça vous tente ? clown)

Les délais de fourniture de l'ordre de 15 jours et sont tout à fait raisonnables et en total rapport avec le standing de la marque. La rigueur germanique et le sens de la clientèle, je n'en demande pas plus.

Cette montre a démontré d'excellentes aptitudes à fonctionner dans des conditions extrêmes avec une excellente précision (champ magnétique, basse pression, accélérations, chocs...). C'est un outil. Je la trouve tout simplement superbe.
En terme de gamme, on se situe globalement dans la même lignée que Sinn et Fortis.


[Revue] Damasko DC57 - Page 2 Img00080201012141042

J'ai également l'intention d'acquérir une Damasko DC56. Je recherche une montre chrono précise, étanche et surtout... résistante aux chocs et rayures...
Je ne supporte pas de voir une belle montre toute neuve éraflée ou cabossée par des chocs malheureusement inévitables dans la vie courante !

Ce qui m'attire chez Damasko, outre le sérieux de la Manufacture qui semble indéniable, c'est leur choix d'apporter une grande attention à la qualité du boitier de leurs montres au niveau de la résistance aux rayures et aux chocs. Pouvoir garder sa montre "neuve" longtemps, ça n'a pas de prix !!

Si je n'ai pas encore commandé, c'est pour plusieurs raisons :
- j'ai beaucoup de mal à me décider sur le désign de la montre : boitier gris ou noir, cadran noir ou blanc... difficile de choisir !!
- dois-je acheter directement chez Damasko ou puis-je prendre le risque d'acheter sur un site comme P&C (Page and cooper) qui est un peu moins cher  ??

Si vous avez des conseils à me donner, n'hésitez-pas !!
Revenir en haut Aller en bas
Alecton
Membre Hyper actif
Alecton

Nombre de messages : 702
Localisation : Chambery
Date d'inscription : 04/12/2009

[Revue] Damasko DC57 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Revue] Damasko DC57   [Revue] Damasko DC57 - Page 2 EmptySam 24 Aoû - 9:51

Pour les choix de couleurs, il va falloir te débrouiller ; j'avais besoin de lisibilité la nuit, la blanche etait donc indispensable.
Pour la commande, il faut retrouver l'adresse de nadja damasko sur le site et prendre contact avec elle en anglais... Elle t' indiquera la suite des operations. C'est une maison tres serieuse, tu peux y aller les yeux fermés...
Revenir en haut Aller en bas
imyoda
Membre très actif
imyoda

Nombre de messages : 269
Age : 64
Localisation : 06 - NICE
Date d'inscription : 01/09/2008

[Revue] Damasko DC57 - Page 2 Empty
MessageSujet: Damasko DC 56   [Revue] Damasko DC57 - Page 2 EmptyMar 8 Oct - 5:08

ça y est. J'ai reçu mon chrono Damasko (j'ai choisi le boitier gris et le cadran noir - j'ai toujours été attiré par les cadrans noir ou bleu foncé) !
Je l'ai commandé au Royaume-uni chez PageandCooper. Commandé le lundi, reçu le jeudi matin... c'est du rapide !! Très bonne communication
d'ailleurs avec ce e-marchand (même si moi j'écrivais en français et que PageandCooper me répondait en anglais!!

Je ne vais pas refaire l'article : que le cadran soit noir ou blanc, c'est la même montre !! Je dois reconnaître que ce chrono respire un sérieux tout
germanique ! Même en y regardant à la loupe, impossible d'y trouver un défaut quelconque, aussi minime soit-il !!

Bien qu'elle soit discrète (c'est pas le luxe ostentatoire d'une Rolex ou d'une Breitling), elle a une grande présence au poignet et attire les regards,
peut-être par son côté "pro" (je l'ai remarqué dans le tram..).

J'ai remarqué deux choses sur cette montre :

- les traces ne marquent vraiment pas sur le boitier (avec ma Breitling, dont le boitier est poli, j'essuie régulièrement le boitier car les traces de doigts
se voient immédiatement et je suis maniaque !!). Sur la Damasko, je perds complètement ce reflex car je ne vois absolument aucune trace, même après
l'avoir porté toute une journée !! c'est bien agréable, et bien agréable aussi de ne pas avoir à craindre de voir apparaître une rayure !!

- La précision est bonne. Jusqu'à présent (j'ai la montre depuis presque deux semaines), j'ai noté un avancement de 6 à 7 secondes/24H. Certains trouveront
que c'est beaucoup, d'autres que c'est peu...Pour un mouvement qui n'est pas certifié chronomètre, je pense que c'est très correct, non?

Bon voilà pour l'instant. Je reviendrais un peu plus tard pour les photos..



Revenir en haut Aller en bas
Bentley
Membre très actif
Bentley

Nombre de messages : 243
Localisation : en Aveyron, cette île entourée de terres...
Date d'inscription : 10/10/2013

[Revue] Damasko DC57 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Revue] Damasko DC57   [Revue] Damasko DC57 - Page 2 EmptyMar 12 Nov - 14:53

@imyoda a écrit:


Bon voilà pour l'instant. Je reviendrais un peu plus tard pour les photos...




Bonjour,
+1 pour des photos...
Bilan au bout d'un mois ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.leafers.fr
cesar
Membre référent
cesar

Nombre de messages : 6026
Age : 41
Localisation : thonon les bains
Date d'inscription : 23/02/2010

[Revue] Damasko DC57 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Revue] Damasko DC57   [Revue] Damasko DC57 - Page 2 EmptyMar 12 Nov - 18:05

Bravo, j'y ai songé aussi mais mon coeur a préféré la sinn.
Profites en bien thumright 
Revenir en haut Aller en bas
famjulien
Membre Actif


Nombre de messages : 112
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 02/03/2018

[Revue] Damasko DC57 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Revue] Damasko DC57   [Revue] Damasko DC57 - Page 2 EmptyDim 1 Juil - 5:25

trés bon choix damasko trés belle manufacture et du mastoc
Revenir en haut Aller en bas
Juldelorme
Membre Actif
Juldelorme

Nombre de messages : 58
Age : 36
Localisation : Toronto, Canada
Date d'inscription : 18/07/2017

[Revue] Damasko DC57 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Revue] Damasko DC57   [Revue] Damasko DC57 - Page 2 EmptyVen 25 Jan - 3:17

Superbe revue, merci
Revenir en haut Aller en bas
 
[Revue] Damasko DC57
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Mini revue : Omega Seamaster 120 "small Ploprof"
» La revue de ma Planet Ocean Omega à moi !
» [Revue et photos] Seiko Sumo SBDC003
» [ Revue ] STOWA Seatime
» La revue est prête...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: LES RUBRIQUES DE FORUMAMONTRES :: Revues, Vidéos, Photographies, Fiches pratiques...-
Sauter vers: