FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 Anne-Laure Parmigiani :«J’ai été élevée dans un cocon".

Aller en bas 
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN

Nombre de messages : 56524
Date d'inscription : 05/05/2005

Anne-Laure Parmigiani :«J’ai été élevée dans un cocon". Empty
MessageSujet: Anne-Laure Parmigiani :«J’ai été élevée dans un cocon".   Anne-Laure Parmigiani :«J’ai été élevée dans un cocon". EmptyLun 2 Oct - 8:33

Citation :
Anne-Laure Parmigiani : «J’ai été élevée dans un cocon d’amour»

30 Septembre 2006



Anne-Laure Parmigiani :«J’ai été élevée dans un cocon". Image_0

«Mon père m’a transmis sa passion pour le métier d’horloger. Il était très fier de moi lorsque j’ai eu mon diplôme de l’Ecole horlogère.» Alain Germond



Anne-Laure, 27 ans, a rejoint l’en­treprise de son père, il y a trois ans, fraîchement diplômée de l’Ecole horlogère de Neuchâtel. «Mon père m’a transmis sa passion pour le métier d’horloger. J’ai toujours bai­gné dans ce milieu. Mon père avait installé son atelier dans l’apparte­ment familial. Je jouais au pied de son établi.» La jeune femme, l’aînée de trois enfants, est mariée depuis un an à Walter, ostéopathe. «Je l’ai connu lorsque j’avais 19 ans. Un vrai coup de foudre! Par bonheur, mon mari évolue dans un monde différent. Nos conversations ne tournent pas uniquement autour de l’horlogerie. Confrontés aux multiples facettes de la vie, nous remettons ainsi les pendules à l’heure…»

– Anne-Laure, quelle est la plus belle qualité de votre père?
– Sa simplicité. Que ce soit dans son mode d’existence ou dans son ap­proche de la vie. C’est un homme qui va à l’essentiel.
– Et la plus belle preuve d’amour qu’il vous a donnée?
– Il me donne des preuves d’amour tous les jours! J’ai été touchée par les mots doux qu’il a prononcés quand j’ai eu mon diplôme de l’Ecole horlo­gère. Il était si fier de moi!
– Comment percevez-vous l’éduca­tion qu’il vous a donnée?
– J’ai été élevée dans un cocon d’amour et d’écoute, où les vraies valeurs de la vie étaient au pro­gramme. Nos parents nous ont mis sur les rails et pas question de dé­railler! Il fallait bien travailler à l’école. Mon père était très exigeant. Il avait reçu la même éducation. Il est l’aîné d’une famille simple, ma grand-mère est couturière et mon grand-père, mécanicien. Ils ont fait le chemin…

– Quel est son principal défaut?
– Quelquefois, on a l’impression de parler à un mur. Il est dans sa bulle passion. Il cogite tout le temps. Il n’est pas réceptif. Il faut attendre qu’il sorte de ses pensées pour qu’il prenne part à la conversation.
– Vous êtes l’adjointe de votre père. Comment gérez-vous les éventuels conflits?
– On communique. Si mon père a des exigences que je ne peux pas assumer, j’en discute avec lui. Nous ne laissons jamais se détériorer les choses par manque de communi­cation.
– Ce n’est pas toujours facile d’être la fille du patron quand on a des collaborateurs sous ses ordres…

– J’ai dû m’imposer, faire mes preu­ves… Je me dois d’être meilleure qu’une autre! Souvent, je deviens la confidente de certains collègues. Ce n’est pas évident mais j’accepte ce rôle.



M­ICHEL P­ARMIGIANI N­OUS P­ARLE D­E S­A F­ILLE




– Q­uel g­enre d­e p­etite f­ille é­tait Anne­ L­aure?
– U­ne p­etite f­ille b­ien p­résente, a­u c­aractère a­ssez f­ort. E­lle f­aisait p­artie i­ntégrante d­e m­on m­onde p­rofessionnel. J­e m­e s­ouviens d­’elle à q­uatre p­attes, a­u p­ied d­u r­égulateur d­ont l­e p­endule f­aisait p­lus d­’un m­ètre d­e l­ong. E­lle r­estait l­à, c­omme e­n m­éditation…
– V­ous souvenez­ v­ous d­’une g­rosse b­êtise q­u’elle a­urait f­aite?
– E­lle a­dorait l­es co­rni­chons. Anne­ L­aure­, h­aute c­omme t­rois p­ommes, n­e p­ouv­ait p­as ré­sister à u­n bo­ca­l. V­ous i­maginez l­e t­a b­le­au q­uand l­e b­oc­al s­e f­racassait p­ar t­erre!
– P­ourquoi avez­ v­ous c­hoisi d­e t­ravailler a­vec v­otre f­ille
– J­e n­’ai p­as c­hoisi. C­’est u­ne é­vidence. N­otre c­ollaboration s­’est i­mposée n­aturellement. Anne­ L­aure a b­aigné d­ans c­e m­onde d­epuis s­a p­lus t­endre e­nfance. L­’esprit d­’ «a­rtisan » e­st e­n e­lle.
E­lle r­eprendra l­e f­lambeau d­e l­’entreprise p­lus t­ard. J­e s­uis r­assuré e­t h­eureux.

Le Matin

Anne-Marie Philippe

www.lematin.ch

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
Invité
Invité



Anne-Laure Parmigiani :«J’ai été élevée dans un cocon". Empty
MessageSujet: Re: Anne-Laure Parmigiani :«J’ai été élevée dans un cocon".   Anne-Laure Parmigiani :«J’ai été élevée dans un cocon". EmptyLun 2 Oct - 19:50

C'est bien sympathique bravohap

Anne-Laure est folle de cornichons... que penser de son coup de foudre pour Walter ? flower

"Rahhhh lovely, mon cornichon d'amour !"

Å Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
 
Anne-Laure Parmigiani :«J’ai été élevée dans un cocon".
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: