FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex

Aller en bas 
+39
Daniel.
AirX-VIII
jonath
deninou
macderick
ptitcoco
nanthiat
boubsa
ultimanecat
tatuaje
cazimir
km'rol
1791amadeus
FURET
MJPAA
martiniracing
Treizin
Thelemys
fox
Arno
LeGarsQuiAimeÇa
Pierre-Yves
rubenjoch
laurent42
borntodunk
Maël56
bidi95
Boréale
JPR
dody18
TheShadow
KalleAnka
Lautla
georges zaslavsky
LouS
FlatSix
manhatan
SylSS
ZEN
43 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN


Nombre de messages : 57505
Date d'inscription : 05/05/2005

La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex Empty
MessageSujet: La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex   La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex EmptyJeu 21 Juil 2011 - 21:55

Une étoile éclaire la couronne
(La rencontre de Zenith avec Rolex)



Zenith redevient "Suisse"

On se souvient que les Américains de la « Zenith Radio Corporation » de CHICAGO ont racheté Zenith en 1972... En 1975, les Américains qui peinent à amortir leur investissement décident l'arrêt de la production de tout calibre mécanique et ordonnent le démontage des machines, leur cession à la casse avec les étampes dont celles du El Primero... Charles Vermot et son frère vont alors faire barrage et dissimuler dans les greniers de la manufacture les précieuses étampes, une partie des outillages et les dernières ébauches inachevées.

En 1978, Zenith Chicago revend la Zénith Watches C° devenue filiale de la ZRC, à un consortium de trois industriels suisses dont Paul Castella surnommé « Le pacha » au Locle, propriétaire de DIXI qui avait déjà été très proche de la marque entre 1941 et 1948 puisque durant cette période Georges Perrenoud, alors propriétaire de DIXI, avait acheté ZENITH en son nom propre. François Manfredini placé par Paul Castella aux commandes de ZENITH au début des années 80 expliquera que Paul Castella fut certainement guidé dans le rachat de la manufacture d’une part, par sa connaissance de ZENITH qu’il avait côtoyé de 1941 à 1948 chez Dixi, société dans laquelle il était rentré en 1939 et d’autre part, par la volonté de ne pas voir cette marque, partie flamboyante du patrimoine Suisse, disparaître à tout jamais.

Beaucoup craignaient au sein du personnel de ZENITH en particulier que les américains ne placent ZENITH en liquidation. D’autres marques ont connu un tel sort dans cette période et peu s’en sont relevées. Il faut se souvenir que nombre de marques à l’époque connaissent des difficultés extrêmes. Breitling a été liquidé, Ulysse Nardin au Locle ne compte plus que deux personnes dans l’entreprise.

ZENITH a fait vivre une bonne partie de la cité pendant plus d’un siècle et tout le monde s’émeut à l’idée de voir disparaître ZENITH. Paul Castella est donc perçu comme le sauveur providentiel mais la liesse n’est pas de mise car l’entreprise n’a alors plus qu’une activité réduite. Le rachat par la famille De Castella est vécu d’après les dires de plusieurs membres du personnel de la manufacture et de certains de ses cadres comme une manière de préserver des emplois dans la région, de sauver une manufacture et d’éviter l’éparpillement d’une marque qui appartient au patrimoine suisse. Paul Castella est reconnu pour ses qualités humaines et le respect qu’il porte aux employés.
Les 5 années qui suivent le rachat sont des années très dures au cours desquelles le sort de la manufacture reste suspendu à de minces espoirs de relance que la situation générale de l’horlogerie suisse en perte de vitesse n’éclaire guère.

L'opposition Quartz contre mécanique

Les années 70 sont marquées par le déferlement des technologies dites à quartz. ZENITH n’est pas équipé pour fabriquer ce type de mouvement et le décalage entre la production du El Primero appelé alors 3019 PHC fleuron de la technologie micromécanique et les calibres à bobines et autres pièces relevant de la microélectronique est d’autant plus frappant. ZENITH est sonné comme beaucoup de marques d’horlogerie, pas prêtes pour ces technologies arrivées plus vite que prévu sur le marché et pour se sortir de cette nouvelle crise, c’est une nième restructuration qui attend la manufacture.

De plus de 1000 employés avant la crise des « années quartz », la marque descend péniblement à 150 agents lors de son retour dans le giron des Suisses.


Les allers-retours de ZENITH de mains en mains ont en outre quelque peu créé de nouvelles règles et si le retour de ZENITH entre des mains Suisses est une bonne chose, en revanche, l’accord de cession avec Zenith Radio stipule une interdiction de vente des montres de marque ZENITH aux USA et au Canada. La marque Américaine a en effet voulu préserver ses intérêts à terme et notamment se réserver la possibilité d’exploiter seule la marque sur un territoire où elle est fort implantée. Il faudra tout le savoir faire de LVMH acquéreur de la marque en 1999 pour que ZENITH puisse officiellement repartir à la conquête du marché nord américain.

En 1978, la marque est donc en demi coma, en apnée. La relance ne semble pas se profiler et si le potentiel de remise en fabrication de mouvements traditionnels demeure, les quelques rares montres mécaniques qui sortent très ponctuellement des ateliers du Locle sont assemblées sur la base de stocks antérieurs à 1975 ou sur des bases ETA.

L'homme clé d'une nouvelle relation

Oscar Waldan qui exerce à l’époque notamment des activités d’intermédiaires entre marques horlogères raconte qu’en 1980 et 1981, il s’est vendu aux Etats-Unis des chronographes dotés du El Primero au prix des bracelets seuls. Les qualités de ce calibre en voix de déstockage le poussent à faire réaliser sous la marque Ulysse Nardin dont il a acheté provisoirement les droits d’utilisation du nom, une centaine de chronos que leur commanditaire trouve très réussis.
L’assoupissement de la marque malgré son rachat par les Suisses ne semble pas prêt de s’achever. Il en sera ainsi jusqu’à ce que la manufacture qu’on surnommera plus tard la belle endormie soit enfin sollicitée par un prince charmant...

La renaissance de ZENITH est sans nul doute la conséquence de volontés concomitantes et de coïncidences multiples qui ont donné à la marque un nouveau destin. De la passion d’hommes pour la belle horlogerie que l’histoire de la marque a conservée, il reste des rencontres, des échanges et des personnalités qui ont contribué parfois dans l’ombre, à la relance de ZENITH.

Pierre-Alain Blum président de EBEL fait partie de ceux-ci. Malgré la mode du tout quartz, il veut à tout prix dans son catalogue de 1981, un chronographe automatique avec un calibre de prestige. Sur les conseils d’Oscar Waldan qui vient d’acheter à ZENITH une grande partie du stock de calibres El Primero à phase de lune (le 3019 PHF) non assemblés, Ebel fait ainsi auprès de ZENITH l’acquisition d’une partie du stock de calibres El Primero sans phase de lune (le 3019PHC), complication absente des montres à quartz. C’est un ancien rhabilleur de chez ZENITH qui a trouvé un nouveau poste chez EBEL qui fait part à Pierre-Alain Blum de sa connaissance au sein de la manufacture d’un stock conséquent de mouvements non terminés.
ZENITH dispose effectivement d’une réserve de plusieurs milliers de mouvements à monter et jamais assemblés qui permettent de mettre en fabrication ce chrono sans prendre le risque de relancer une production avant d’avoir la réaction du marché et de savoir si un tel produit répond réellement à une attente d’un public qui a eu le temps de se familiariser avec le quartz.

Ce stock présente l’inconvénient de porter sur des mouvements partiellement assemblés et dont la terminaison impose de repasser par l’atelier. La manufacture n’a plus la capacité interne faute de matériel de terminer les mouvements et scelle un accord avec un sous-traitant qui va assurer leur terminaison. C’est donc dans la Vallée de Joux que les calibres El Primero de première génération verront leurs derniers exemplaires assemblés avant d’être livrés.
Pour rendre cette opération possible, la manufacture du Locle met ses outillages à disposition de ce sous-traitant dont le nom est secret chamboulant les logiques de concurrence que nous connaissons aujourd’hui. Pendant près de 3 ans, ZENITH fournit donc Ebel en calibres de chronographes automatiques et petit à petit, la demande se renforce. Pourtant, François Manfredini hésite toujours à relancer la fabrication et à remettre sur le marché une gamme de chronographes ZENITH équipés du El Primero.

Oscar Waldan contacte alors en 1982, Kubel Wilsdorf membre de la famille propriétaire de Rolex. Il lui présente la montre qu’il a fait réaliser avec un El Primero pour Tiffany quelques années plus tôt. Rolex cherche à cette époque à moderniser son modèle Daytona qui fonctionne sur la base d’un calibre Valjoux 72 à remontage manuel. Le calibre El Primero est doublement intéressant d’abord parce qu’il est à remontage automatique et ensuite parce qu’il est plat et permet de conserver l’esthétique des boites voulue par Rolex. Sa configuration en compteurs à 3, 6 et 9 heures est un atout supplémentaire, mais Rolex veut adapter le mouvement, en particulier parce que la marque craint de ne plus disposer à terme des pièces de l’échappement pour assurer le service après vente si ZENITH venait à ne plus produire le mouvement. En outre, Rolex considère que pour faciliter la maintenance de son chrono au sein de son propre réseau, un échappement classique avec une fréquence abaissée à 28 800 alternances par heure semble plus aisé à gérer. Rolex veut encore un mouvement sans date pour que la nouvelle version du chrono Daytona ressemble le plus possible à la version précédente.

La négociation prend du temps entre Rolex et ZENITH et le contrat sera finalement signé en 1984.

Au sein de la manufacture tout le monde se souvient des mesures de protection prises par Charles Vermot en 1975 pour préserver la relance de la fabrication du El Primero.
C’est donc vers lui que les ingénieurs se tournent pour retrouver les outillages et examiner les modalités de la relance. L’émotion emporte Charles Vermot qui n’osait plus espérer le retour en grâce de son protégé. Le quartz n’aura donc pas eu totalement raison de la belle horlogerie, celle qui a construit l’histoire de ZENITH et pour laquelle des générations se sont battues au sein de la manufacture. Son rêve n’était donc pas inaccessible et sa désobéissance lui vaut la reconnaissance de la nouvelle direction. Tout d’un coup, lui qui était regardé par ses pairs comme rétrograde, lui dont on s’était moqué pour son affection pour des outils relevant du passé devient un héros. Son acte a un prix, une économie énorme pour la manufacture.
Une étampe ne coûte en 1984 pas moins de 40 000 francs suisses et il en faut plus de 150 pour fabriquer le El Primero. Grâce à Charles Vermot, ZENITH gagne non seulement du temps dans la fabrication du mouvement mais aussi de l’argent, une somme considérable de 7 millions de francs que la manufacture n’aurait pas eu les moyens d’investir comme le confirmera Jean-Pierre Gerber, directeur Technique de ZENITH au milieu des années 90.
Tandis que Charles sera remercié en se voyant offrir un chrono El Primero plaqué or et un voyage aux Etats-Unis, les ingénieurs et horlogers de la manufacture retroussent leurs manches car il faut non seulement relancer la fabrication complète du calibre et retrouver des gestes perdus depuis 10 ans mais il faut aussi relever le défi de produire une version spéciale du mouvement pour le nouveau client prestigieux et exigeant qu’est Rolex.
ZENITH obligé d’adapter le mouvement au regard du cahier des charges établi par Rolex, prendra en charge l’intégralité de la fabrication des calibres qui n’auront plus qu’à être livrés dans les ateliers que Rolex possède au Locle à deux pas de ZENITH.

ZENITH fort du contrat qui lie la manufacture à Rolex pour 10 ans, relance la production du mouvement avec deux fabrications distinctes dont l’une spécifique à Rolex. Les débuts de la production sont difficiles car les machines et outillages ont été en partie détruits après les directives d’expédition à la casse données en 1975 par la Direction américaine. Les premiers calibres mettent plus de temps que prévu pour sortir des ateliers comme grippés par des années de sommeil. La manufacture du Locle ressort ses premiers calibres pour équiper ses propres montres en 1984. Le contrat avec Rolex permet sereinement de rééquiper les ateliers et d’embaucher du personnel qualifié pour relancer la production. François Manfredini est fier de livrer en 1986, les premiers calibres terminés à Rolex qui font entrer ZENITH dans une nouvelle ère. Les premières Daytona dotés de leur nouveau calibre sont présentées au public à la foire de Bâle de 1988.

Le président de ZENITH mentionnera plusieurs fois à quel point Rolex fut conciliant avec la manufacture notamment semble-t-il en consentant certaines avances qui ont accéléré l’équipement des ateliers ZENITH.
Durant les années de sous-traitance pour Rolex, la relation entre les deux firmes est effectivement excellente et les améliorations faites par Rolex profitent à ZENITH notamment sur les contrôles qualités opérés en cours et en fin de fabrication. Rolex n’hésite à pas à dépêcher dans les ateliers de ZENITH ses horlogers et à former des personnels de la manufacture à certaines techniques. Inversement, les horlogers de ZENITH et Jean-Pierre Gerber en particulier ne rechignent pas à faire progresser les techniciens de Rolex dans la maîtrise des calibres de chronographes que la marque de Genève ne maîtrise pas encore.
Sans aucun doute d’ailleurs, Rolex profitera de son expérience avec ZENITH pour faire avancer la conception de son propre calibre de chronographe dont l’absence avait justifié la relation nouée avec la manufacture du Locle. Une fois le prototype de son propre mouvement de chronographe prêt, Rolex fait savoir très en amont à ZENITH la période évaluée de l’arrêt de la collaboration entre les deux marques.

De son coté Ebel qui aurait probablement souhaité se doter de la version du calibre à phase de lune, reprend le projet caressé par Oscar Waldan puis abandonné en raison du coût, de faire équiper le El Primero par Dubois Dépraz d’un module de quantième perpétuel. ZENITH reprendra d’ailleurs à son compte cette complication en 2003 en proposant pour la première fois sous sa marque, une version QP du Chronomaster juste après qu’Ebel également racheté par LVMH soit revendu à Movado sans droit subséquent d’utiliser le calibre, qu’ironie du sort, ZENITH avait crée en 1969 à une époque où la marque appartenait au même groupe que Movado...

Cette relance est inespérée, le El Primero calibre légendaire séduit totalement les amateurs et grace au savoir faire de la manufacture, l'histoire du El Primero interrompue trop tôt en 1975 reprend et connait de nouveaux développements en 1999 quand LVMH décide de faire l'acquisition de la marque et permet à la manufacture de renouveler son outil de production et d'investir dans des développements qui vont porter le calibre à la gloire.

A suivre ...


Copyright réservé Joël Jidet - Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur
.

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
SylSS
Puits de connaissances
SylSS


Nombre de messages : 4579
Age : 34
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 03/11/2009

La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex Empty
MessageSujet: Re: La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex   La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex EmptyJeu 21 Juil 2011 - 22:21

Récit très intéressant et très instructif pour un ignare de l' histoire horlogère comme moi.

merci, j' en redemande !
Revenir en haut Aller en bas
manhatan
Passionné absolu
manhatan


Nombre de messages : 2517
Localisation : Paris
Date d'inscription : 19/01/2008

La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex Empty
MessageSujet: Re: La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex   La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex EmptyJeu 21 Juil 2011 - 23:20

Histoire très intéressante.
Quel destin pour l'El Primero.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/49723609@N08/
FlatSix
Membre super actif



Nombre de messages : 349
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/11/2010

La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex Empty
MessageSujet: Re: La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex   La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex EmptyJeu 21 Juil 2011 - 23:26

Pas-sio-nnant!!!

Une fois de plus un excellent article signé Zen, un article qui nous enrichit...
Merci, mille mercis!! Chinois
Revenir en haut Aller en bas
LouS
Membre Actif
LouS


Nombre de messages : 96
Localisation : NYC
Date d'inscription : 26/03/2010

La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex Empty
MessageSujet: Re: La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex   La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex EmptyVen 22 Juil 2011 - 2:12

Captivante. J'ai eu une partie de cette histoire directement de M. Waldan, et je suis heureux de lire que ce qu'il m'a dit est essentiellement correcte, ainsi que d'apprendre d'autres aspects.

Merci, Zen.
Revenir en haut Aller en bas
georges zaslavsky
Puits de connaissances
georges zaslavsky


Nombre de messages : 4615
Age : 43
Date d'inscription : 27/04/2008

La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex Empty
MessageSujet: Re: La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex   La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex EmptyVen 22 Juil 2011 - 6:14

Très intéressante te pasionnante l'histoire de l'el primero Chinois Encore une fois merci.
Revenir en haut Aller en bas
Lautla
Membre très actif
Lautla


Nombre de messages : 175
Date d'inscription : 21/06/2011

La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex Empty
MessageSujet: Re: La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex   La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex EmptyVen 22 Juil 2011 - 7:45

Merci
Revenir en haut Aller en bas
KalleAnka
Passionné de référence
KalleAnka


Nombre de messages : 3179
Age : 45
Localisation : Toronto - Ontario - Canada
Date d'inscription : 21/09/2007

La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex Empty
MessageSujet: Re: La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex   La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex EmptyVen 22 Juil 2011 - 8:56

Fascinant !

Merci du partage ! bravohap
Revenir en haut Aller en bas
TheShadow
Membre référent
TheShadow


Nombre de messages : 5251
Localisation : Pays de Buch
Date d'inscription : 01/11/2009

La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex Empty
MessageSujet: Re: La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex   La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex EmptyVen 22 Juil 2011 - 9:17

Un excellent article que voilà...Vivement la suite! thumleft
Revenir en haut Aller en bas
dody18
Membre super actif
dody18


Nombre de messages : 355
Age : 46
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 11/08/2010

La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex Empty
MessageSujet: Re: La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex   La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex EmptyVen 22 Juil 2011 - 10:04

Très intéressant, je me rends compte que mes connaissances horlogères sont proches du chez les montres . Merci et j'attends la suite.
Revenir en haut Aller en bas
JPR
Membre Actif
JPR


Nombre de messages : 64
Age : 71
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/02/2008

La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex Empty
MessageSujet: Re: La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex   La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex EmptyVen 22 Juil 2011 - 10:21

Merci à l'auteur de m'avoir permis de connaître un peu de l'histoire du calibre et de la marque que je porte au quotidien avec tellement de plaisir (Chronomaster T).

Peut-on en savoir plus sur Charles Vermot, dont on aura noté qu'après avoir sauvé l'outil de production et permis à la Manufacture d'économiser 7 Millions de Francs (Suisses ?), il reçut un chrono en plaqué or et un voyage aux USA !!!



Revenir en haut Aller en bas
Boréale
Pilier du forum
Boréale


Nombre de messages : 1896
Date d'inscription : 01/09/2010

La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex Empty
MessageSujet: Re: La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex   La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex EmptyVen 22 Juil 2011 - 11:01

Très intéressant merci Zen Chinois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.hightime-reviews.com/
bidi95
Passionné de référence
bidi95


Nombre de messages : 3984
Date d'inscription : 03/08/2008

La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex Empty
MessageSujet: Re: La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex   La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex EmptyVen 22 Juil 2011 - 11:33

C'est exactement ce que j'avais envie de lire en cliquant sur le titre prometteur...!!!

Merci pour ce récit, et vivement la suite.


Chinois thumright
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/YourAnonNews
Invité
Invité




La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex Empty
MessageSujet: Re: La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex   La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex EmptyVen 22 Juil 2011 - 12:51

Tres bon article, merci Zen !

Un plaisir a lire et a suivre cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Maël56
Pilier du forum
Maël56


Nombre de messages : 1768
Age : 43
Localisation : BZH
Date d'inscription : 04/03/2011

La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex Empty
MessageSujet: Re: La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex   La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex EmptyVen 22 Juil 2011 - 13:05

Comme toujours, un plaisir de te lire Zen!!

Une étoile et une couronne qui s'unissent, on se croirait dans "Le Petit Prince"... clown
Revenir en haut Aller en bas
borntodunk
Membre Hyper actif
borntodunk


Nombre de messages : 714
Age : 50
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 20/10/2010

La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex Empty
MessageSujet: Re: La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex   La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex EmptyVen 22 Juil 2011 - 13:50

Très instructif et bien écrit Chinois
Revenir en haut Aller en bas
laurent42
Membre Actif
laurent42


Nombre de messages : 58
Age : 46
Localisation : Saint Etienne
Date d'inscription : 21/05/2011

La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex Empty
MessageSujet: Saga El Primero   La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex EmptyVen 22 Juil 2011 - 15:14

Merci pour ce récit

Et merci pour tous tes post en général et sur ZENITH en particulier
Revenir en haut Aller en bas
rubenjoch
Membre Actif
rubenjoch


Nombre de messages : 140
Age : 42
Localisation : Saint-Mandé
Date d'inscription : 18/11/2010

La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex Empty
MessageSujet: Re: La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex   La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex EmptyVen 22 Juil 2011 - 18:43

Passionnant ! Merci beaucoup Chinois
Revenir en haut Aller en bas
Pierre-Yves
Modérateur
Pierre-Yves


Nombre de messages : 15198
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 08/05/2005

La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex Empty
MessageSujet: Re: La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex   La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex EmptyVen 22 Juil 2011 - 21:26

Merci pour cette histoire d'une alliance réussie.
Revenir en haut Aller en bas
LeGarsQuiAimeÇa
Pilier du forum
LeGarsQuiAimeÇa


Nombre de messages : 1802
Date d'inscription : 14/11/2010

La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex Empty
MessageSujet: Re: La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex   La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex EmptyVen 22 Juil 2011 - 22:28

un vrai conte de fées faits.
Merci à Charles Vermot d'avoir sauvé le El Primero
Merci à Joël Jidet d'avoir écrit cet article
Merci à Zen de nous l'avoir publié ici.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex Empty
MessageSujet: Re: La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex   La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex EmptyVen 22 Juil 2011 - 22:38

Riche d'enseignement
Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Arno
Modérateur
Arno


Nombre de messages : 20668
Date d'inscription : 05/05/2005

La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex Empty
MessageSujet: Re: La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex   La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex EmptyVen 22 Juil 2011 - 23:46

McQueen a écrit:
Riche d'enseignement
Merci !

Rien à voir .... mais merci de ton dernier renseignement ...
La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex 2e2hs2o ... arrfff ... je ne pensais même plus que ca pouvait exister ...

_________________
"Je ne sais pas comment sera la troisième guerre mondiale, mais ce dont je suis sûr, c´est que la quatrième guerre mondiale se résoudra à coups de bâtons et de silex" A. Einstein
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex Empty
MessageSujet: Re: La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex   La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex EmptySam 23 Juil 2011 - 0:12

Fier 2
Revenir en haut Aller en bas
fox
Membre Actif
fox


Nombre de messages : 74
Localisation : 78
Date d'inscription : 10/02/2009

La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex Empty
MessageSujet: Re: La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex   La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex EmptySam 23 Juil 2011 - 2:17

Passionnant. Merci Zen.
Revenir en haut Aller en bas
Thelemys
Animateur Chevronné
Thelemys


Nombre de messages : 1361
Date d'inscription : 13/08/2008

La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex Empty
MessageSujet: Re: La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex   La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex EmptySam 23 Juil 2011 - 9:42

Des histoires fortes, des histoires d'Hommes.
Revenir en haut Aller en bas
 
La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Podcast FAM] Les Podcast horlogers de FAM
» La saga Zenith - La manufacture Zenith à travers le temps - 150 ans d'histoire
» Podcast FAM: La vraie histoire de la relation de Zenith avec Rolex
» A découvrir sur FAM bientôt ... La saga de la relation Rolex avec Zenith.
» L'El Primero Zenith en version Rolex : Histoire et technique ! Images Exclusives

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères :: Forum ZENITH Forum Officiel Francophone-
Sauter vers: