FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 Saga du El Primero : La version à remontage manuel Le El Primero 420

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN


Nombre de messages : 57505
Date d'inscription : 05/05/2005

Saga du El Primero : La version à remontage manuel Le El Primero  420 Empty
MessageSujet: Saga du El Primero : La version à remontage manuel Le El Primero 420   Saga du El Primero : La version à remontage manuel Le El Primero  420 EmptySam 4 Fév 2012 - 14:52

Saga du El Primero : La version à remontage manuel : Le El Primero 420.


En 1996, Zenith vient de créer les modèles Rainbow (1993) et Chronomaster (1995) . Ces derniers sont avec ou sans phase de lune soit avec des calibres 410 (avec phase de lune et triple quantième) soit sans phase de lune avec des calibres 400. Confrontée au retour en grâce de la montre mécanique, la manufacture voit le succès de modèles à remontage manuel et le gout des amateurs d'horlogerie pour des pièces très classiques. L'histoire de Zenith a de profondes racines dans l'évolution de la montre de poche et si le calibre 5011 équipe déjà des montres de ce type, ce sont de très grosses pièces et la manufacture voudrait avoir dans son cataloque des chronographes de poche plat ... Le principe d'une montre à remontage automatique étant peu pertinent pour ce type de modèle, la manufacture décide qu'un chronographe de poche ne peut être équipé d'autre chose qu'un calibre "maison " et opte pour une version toute nouvelle du El Primero dont le principe est "d'amputer" le pont d'automatique et de retirer toiut ce qui rend le remontage automatique du mouvement.

Contre toute attente, Zenith rend son calibre automatique, non automatique. On sait que la manufacture avait mis un immense soin à concevoir ce système de remontage et avait été le 10 janvier 1969, la première à présenter ce type de mouvement mais quand en 1996, la décision est prise d'en offrir une version à remontage manuel, plus d'un amateur s'interroge sur l'intérêt d'un tel calibre.

Saga du El Primero : La version à remontage manuel Le El Primero  420 E_p_4210

Ainsi nait le El Primero 420 à remontage manuel et qui hormis son mode de remontage reprend toutes les caractéritiques du calibre phare de Zenith. D'abord appelé "HW" pour hand winding (remontage manuel) il trouvera un peu plus tard le nom de "Prime" . La version manuelle est d'abord embarquée dans un modèle de poche, le seul qui sera équipé d'un El Primero.

Saga du El Primero : La version à remontage manuel Le El Primero  420 Pocket15

Saga du El Primero : La version à remontage manuel Le El Primero  420 Pocket14
La Pocketmaster HW El Primero sera la seule montre de poche équipée du El Primero


La montre remporte un succès d'estime. La couronne ample permet un remontage confortable et comme la pièce n'est éditée qu'en or elle sera vite une pièce de collection. A la fin des années 90, les marques multiplient les versions à remontage manuel de leurs mouvements. Zenith ne peut évidemment refuser aux adeptes de la manufacture une version de montre bracelet qui ne disposerait pas d'un remontage manuel. La manufacture met à l'essai parallélkement à la version de poche deux versions bracelet l'une plaquée or et l'autre en or massif de son modèle Prime El primero.

Saga du El Primero : La version à remontage manuel Le El Primero  420 35370610Saga du El Primero : La version à remontage manuel Le El Primero  420 35370710
Photo Chrono24


En 1999 est donc proposé une version spéciale de son modèle Class .


Saga du El Primero : La version à remontage manuel Le El Primero  420 Zenith50
]

Saga du El Primero : La version à remontage manuel Le El Primero  420 Photo_11

La montre est déclinée en 2 versions, l'une de type "aviateur" à cadran noir identique à la version à remontage automatique et l'autre à cadran clair et index. La montre connait un certain succés car plus plate que sa jumelle automatique elle permet par le fond de voir le mouvement comme jamais il n'a été montré, le rotor en dissimulant d'habitude l'accès visuel. En 1999, Zenith est racheté par LVMH et Thierry Nataf en prend la direction en 2001 puis la présidence. Il suit la mode des cadrans de plus grand diamètre et fait donc agrandir la montre et adapter les cadrans mais continue à développer 2 versions, l'une noire et l'autre blanche, cette fois toutes deux équipées de cadrans à chiffres arabes. Conjointement, la manufacture développe plusieurs versions de son Elite à remontage manuel avec ou sans affichage de la réserve de marche.

La El Primero Class Sport HW est intégrée au catalogue de 2002 mais au dernier moment, il est décidé de ne plus la distribuer et de retenir les modèles fabriqués ... Quelques centaines de pièces ne seront ainsi pas commercialisées car pour des raisons de cohérence qui apparaissent retrospectivement évidentes, le premier mouvement de chronographe qui s'est illustré par l'intégration d'un mode de remontage automatique ne peut se débarrasser de son système de remontage sans que son image ne soit troublée par cette amputation. L'option courageuse retenue par Zenith est d'autant plus judicieuse que la version à remontage manuel n'est pas "transformée" pour la circonstance et que c'est bien d'une amputation "séche" qu'il s'agit. Le remontage du calibre est dur (il n'est pas conçu pour le remontage manuel) et la couronne des modèles Class n'est pas adaptée car trop fine. En outre, la décoration du mouvement (nous sommes à l'aube de la résurrection de la production moderne du El Primero qui est encore produit sur les anciennes machines) n'est pas adaptée à un calibre à remontage manuel qui offre une vision totale de ses ponts et roues. Même si les possesseurs de ces montres sont en général satisfaits, ils reconnaissent rapidement que le El Primero doit être dans sa version complète pour donner toute sa caractéritique unique. Dès 2002, Zenith ne distribue plus officiellement ces modèles que certains détaillants se procurent malgré tout sur demande spéciale auprès de la manufacture.

Les calibres 420 ne sont probablement pas prêts de revoir le jour, ce qui est moins certain pour les Elite dont la version à remontage manuel était prévue dès l'origine. Ces versions ne sont pas encore devenues "Collector" dans la mesure ou même sur le marché de l'occasion il leur est préféré la version à remontage automatique. On peut évaluer la production totale de ce mouvement à environ 2500 pièces, aucune avec phase de lune ou triple quantième.



Droits réservés - Forumamontres - Février 2012 - Reproduction interdite


_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).


Dernière édition par ZEN le Sam 4 Fév 2012 - 18:26, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
laphroaig007
Membre éminent.
laphroaig007


Nombre de messages : 22677
Localisation : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 14/12/2009

Saga du El Primero : La version à remontage manuel Le El Primero  420 Empty
MessageSujet: Re: Saga du El Primero : La version à remontage manuel Le El Primero 420   Saga du El Primero : La version à remontage manuel Le El Primero  420 EmptySam 4 Fév 2012 - 16:40

L'El Primero continuera donc encore longtemps de nous réserver tout plein de surprises !
Merci pour ce bel article.
Chinois
Revenir en haut Aller en bas
https://forumamontres.forumactif.com/t85151-revue-de-ma-collectio
wizard1967
Membre super actif
wizard1967


Nombre de messages : 460
Age : 54
Localisation : Toujours en mouvement
Date d'inscription : 15/11/2009

Saga du El Primero : La version à remontage manuel Le El Primero  420 Empty
MessageSujet: Re: Saga du El Primero : La version à remontage manuel Le El Primero 420   Saga du El Primero : La version à remontage manuel Le El Primero  420 EmptyDim 5 Fév 2012 - 9:06

Résumé très intéressant du contexte dans lequel le 420 a été créé puis abandonné.

Vision tout à fait juste également des possesseurs. Malgré tout ça, elle reste une montre attachante dont j'ai du mal à me séparer, dont acte Twisted Evil

Saga du El Primero : La version à remontage manuel Le El Primero  420 357emqh

@ Zen : cette question du remontage me taraude néanmoins. A l'usage, je t'assure qu'elle est beaucoup plus agréable qu'un Speedmaster par exemple. Wink

Revenir en haut Aller en bas
 
Saga du El Primero : La version à remontage manuel Le El Primero 420
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le remontage manuel des calibres Zenith El Primero et Elite
» La RDM
» Saga du El Primero : 17 rubis sur les El Primero destinés aux USA
» La saga du El Primero ... La vraie histoire de la rencontre de Zenith avec Rolex
» Remontage manuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères :: Forum ZENITH Forum Officiel Francophone-
Sauter vers: