FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 «Sentir battre son cœur…»

Aller en bas 
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN


Nombre de messages : 57505
Date d'inscription : 05/05/2005

«Sentir battre son cœur…» Empty
MessageSujet: «Sentir battre son cœur…»   «Sentir battre son cœur…» EmptyMar 09 Jan 2007, 07:35

Citation :
«Sentir battre son cœur…»

le 08 Janvier 2007

«Dans un oldtimer, je peux voir la mécanique, sentir le cœur battre. Tout n’est pas emballé dans du plastique, il y a encore de la place pour l’esthétique propre à la mécanique.» Entre Karl-Friedrich Scheufele et les voitures anciennes, c’est une véritable histoire d’amour.

Vice-président de Chopard avec sa sœur Caroline Scheufele-Gruosi, il parle avec enthousiasme de la Bentley qu’il pilotait lors de sa première participation aux Mille Miglia historiques, avec pour navigatrice la femme qu’il venait tout juste d’épouser. Il ne tarit pas de louanges non plus sur la Porsche Spyder, du musée de Zuffenhausen, dont il prend le volant de temps en temps. «L’une des plus belles automobiles jamais construites.»

Depuis 1963

Chopard est propriété de la famille Scheufele depuis 1963. A l’époque, Paul-André Chopard, âgé de 80 ans, cède son entreprise «Le Petit-fils de L.U.Chopard et Cie, Fabrique des Montres L.U.C» à Karl Scheufele, orfèvre-horloger de renom à Pforzheim, en Allemagne.

Les heureux diamants

La suite est une histoire bien connue. L’entreprise familiale divisée entre Genève, Fleurier et Pforzheim a remporté un succès étincelant comme joaillière et fabricante de montres haut de gamme. Un succès dû, en grande partie, à la collection «Happy Diamonds», bijoux et montres, dont les diamants virevoltent entre deux glaces saphir.

Chez Chopard, l’artisanat est prépondérant dans le domaine de la bijouterie. Depuis 1996 toutefois, la marque possède à Fleurier sa propre manufacture de montres, où sont développées et produites les montres L.U.C.

Cette année-là, Chopard développe son premier mouvement automatique, le «L.U.C 1.96», en hommage à Louis-Ulysse Chopard, fondateur de l’entreprise à Sonvilier en 1860. Le succès de ce modèle et de ses déclinaisons «Quattro» et «Tonneau» lui permet d’acquérir ses lettres de noblesse en haute horlogerie.

Palme d’or à Cannes

En parallèle, le secteur joaillerie/bijouterie gagne encore en prestige, grâce notamment à l’alliance avec le Festival de Cannes, dont Chopard confectionne désormais les palmes d’or.

Et pourquoi la marque ne cherche-t-elle pas à s’associer avec un constructeur automobile? «Nous sommes très satisfaits de notre engagement aux Mille Miglia. Cette course réservée aux voitures d’époque correspond tout à fait à notre passion de l’automobile ancienne», précise Karl-Friedrich Scheufele.

A noter qu’il existe tout de même une Bentley Continental T, dont l’horloge a spécialement été créée par Chopard.



Un mariage d’amour avec les Mille Miglia

A la fin des années 80, Karl-Friedrich Scheufele participe pour la première fois en tant que pilote amateur aux Mille Miglia.

Sur les routes italiennes, le plaisir de conduire se mue rapidement en passion et finit par un mariage. «C’est un exemple de sponsoring intelligent», se réjouit-il.

En série limitée

Ainsi, depuis presque 20 ans, Chopard sort en mai, à l’occasion de la rétrospective de la mythique course italienne, une montre en série limitée et numérotée de 1 à 375, qu’il distribue à chacune des équipes participantes. Les montres développées et produites à cette occasion sont des pièces très recherchées par les collectionneurs. Les montres Chopard Mille Miglia ont toujours été l’expression de la mode. Ces dernières années, les garde-temps ont beaucoup grossi, du moins les montres pour hommes.

Cette année, Chopard a rompu avec la tradition en ne proposant pas un chronographe mais la «Mille Miglia 2006 Gran Turismo XL».

XL, car avec son boîtier en acier de 44 mm de diamètre, cette montre est dotée du plus gros calibre automatique existant. XL à cause de ses deux énormes chiffres 6 et 12 se détachant sur le cadran argenté. La couleur rouge de la minuterie et l’aiguille des secondes terminée par une flèche, font référence à la célèbre flèche rouge des Mille Miglia. Comme de coutume, on retrouve le tracé de la course sur le fond du boîtier.

Deux séries limitées et numérotées ont été mises en vente: une à 2006 exemplaires en acier ainsi qu’une à 250 exemplaires, en or rose.

Profil Dunlop

Avec les années, le cadran de la Mille Miglia est passé du blanc au noir, le bracelet n’est plus en cuir classique, mais en caoutchouc, dont le relief rappelle le pneu Dunlop Racing des années 60.

Du 17 au 20 mai prochains, la montre que les heureux participants aux Mille Miglia recevront devrait être un chronomètre de format XXL, avec un cadran noir et un bracelet en caoutchouc.



L.U.C a 10 ans
La manufacture Chopard a été fondée le 19 janvier 1996, à Fleurier, rue des Moulins 20. En 10 ans, de minuscule atelier comptant trois collaborateurs, elle est devenue une entreprise fructueuse.

Chopard Fleurier emploie actuellement 108 personnes, qui représentent 15 professions différentes.

Chaque année, pas moins de 25000 montres sortent des ateliers du Val-de-Travers. Les 3000 mouvements L.U.C développés annuellement et produits à la manufacture Chopard sont assortis du certificat COSC et témoignent ainsi de l’excellence des qualités professionnelles de l’horloger.

La première montre fabriquée par la manufacture, la «L.U.C 1860», a été présentée au public en 1997. Elle est pourvue d’un calibre mécanique à remontage automatique, et porte le sceau de Chopard Genève. Elle a aussitôt été élue «montre de l’année».

Depuis 1996, la manufacture a mis au point cinq différents calibres et dix garde-temps. Trois modèles ont été lancés en 2006, la «L.U.C Tourbillon Steelwing» en platine (calibre L.U.C 4TF), la «L.U.C Strike One» (calibre L.U.C 96 SH) et la «L.U.C TEC Régulateur» (calibre L.U.C 4RT).


Revue Automobile / Peter Ruch / www.revueautomobile.ch

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
 
«Sentir battre son cœur…»
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui peut battre une SEAL ?
» Suis-je le seul à me sentir mal-à-l'aise ?
» ELLE EST ARRIVÉE... (le Squelette va se sentir moins seul).
» "Les exportations de montres suisses commencent à sentir mauvais"
» De battre ma Nomos s'est arrêtée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: