FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 L'histoire de Victor ... Hélas !

Aller en bas 
5 participants
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN


Nombre de messages : 57505
Date d'inscription : 05/05/2005

L'histoire de Victor ... Hélas ! Empty
MessageSujet: L'histoire de Victor ... Hélas !   L'histoire de Victor ... Hélas ! EmptyMar 3 Déc 2013 - 20:41

On est en 1916, en pleine Picardie, dans l'Aisne. La guerre fait rage et les troupes allemandes sont installées un peu partout se heurtant à des poches de résistance. Gabrielle a son Jules, c'est ainsi qu'on dit pour jeune mari, qui a été réquisitionné depuis 1 mois. Il est posté dans les Ardennes, le département d'à côté mais seul le courrier permet d'avoir un contact. Victor écrit en ces termes à Gabrielle " Ma douce amoureuse, on gèle ici et on a faim. La nuit, on ne dort pas, on tend l'oreille à cause des Boches qui sont à 500 mètres de nous. Léon a été blessé. Cet idiot s'est ouvert la main en voulant couper de la viande gelée par le froid. Tu parles d'une blessure de guerre. Ils l'ont foutu au trou et ont failli le traduire en conseil de guerre. Ils pensaient qu'il avait voulu se faire réformer et puis ils ont vu le bout de barbaque et Léon qui était triste d'avoir cassé son couteau. Trois jours de trou. La nuit est interminable et personne n'a ni réveil, ni montre dans les gars. Je mangerais un cochon de la ferme en entier..."

Gabrielle pour fêter l'anniversaire de Victor, lui a acheté une montre de gousset. Une belle montre en argent. Elle l'a emballée dans un papier cadeau et placée dans un carton renforcé avec du journal. Le facteur prend ces petits paquets et ils partent pour l'armée qui les trie et les distribue. Le facteur passe tous les jours à 11 heures.

"Ca va René ? Tu peux me prendre un paquet pour Victor ?" René est embarrassé ... "Lis d'abord cette lettre..." Le Colonel Vigreux à Madame Thomas. Madame, c'est en héros que votre mari a trouvé la mort ce mercredi. J'ai une immense peine à vous l'annoncer mais lui et trois de ses camarades ont été piégés dans leur sommeil. Ils se sont défendus mais l'ennemi ne leur a laissé aucune chance. La tranchée dans laquelle ils étaient s'est effondrée et nous ne sommes pas en mesure de vous rendre les effets et le corps de votre époux. ..."

Gabrielle reste sans voix. Les larmes apparaissent sur son visage. René repart. Il reviendra le lendemain avec un courrier, le dernier envoyé quotidiennement par Victor. "Sans Léon, on n'est que trois pour la belote. On a décidé de ne pas se séparer car c'est dangereux ici. On ne sert à rien mais on a reçu l'ordre de rester. Un de nos gars est allé piquer un cochon aux Allemands. Il a eu de la chance. On a pu manger. J'ai demandé à avoir une permission pour rentrer une journée et je devrais venir la semaine prochaine pour mon anniversaire !...

Le corps de Victor est quelque part au milieu d'un champ à 5 mètres de profondeur. Gabrielle s'est remariée en 1921. Elle a conservé le paquet pour Victor et ne l'a jamais réouvert. Quelques jours avant sa mort en 1982, ses enfants l'ont vu jeter au feu un petit paquet avec une ficelle autour mais personne n'a fait attention aux cendres. Le nom de victor figure sur le monument aux morts du village. Il y a quelques semaines, un agriculteur a remonté des os humains, des gamelles et des douilles d'obus. Les os ont été transportés au cimetière militaire. Il y avait trois squelettes incomplets d'hommes sans que l'on puisse être certain qu'ils aient été Allemands ou Français. L'un d'eux avait une plaque autour du cou marquée "Gabrielle". Un gamin de CM1 invité avec sa classe à rendre hommage aux militaires retrouvés a dit que sa nationalité n'avait pas d'importance. Il a ajouté que c'était un être humain qui était mort pour rien et que sa famille a dû être bien triste en pensant à lui bébé et en le sachant mort. L'institutrice a trouvé ses propos jolis et en a fait une affiche dans la classe. Les gamins ont eu comme exercice de rechercher dans des vieux calendriers les prénoms qu'auraient pu porter les soldats français ou allemands.

Le petit Victor a hurlé en retrouvant son prénom sur le fac-similé d'un vieux calendrier. "Tu veux qu'on donne ton prénom à l'un d'eux ? " a demandé l'institutrice. "Non, ça va me porter malheur" a répondu le gamin avant de se raviser et de dire "Ils s'appelaient tous Victor".

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
PG8
Animateur
PG8


Nombre de messages : 979
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 01/07/2012

L'histoire de Victor ... Hélas ! Empty
MessageSujet: Re: L'histoire de Victor ... Hélas !   L'histoire de Victor ... Hélas ! EmptyMar 3 Déc 2013 - 20:48

C'est beau. Un très joli texte.
Revenir en haut Aller en bas
Jici02
Passionné de référence
Jici02


Nombre de messages : 3094
Date d'inscription : 18/11/2011

L'histoire de Victor ... Hélas ! Empty
MessageSujet: Re: L'histoire de Victor ... Hélas !   L'histoire de Victor ... Hélas ! EmptyMar 3 Déc 2013 - 21:10

Merci pour ce petit bout d' histoire Chinois 

Étant de l' Aisne, je passe régulièrement sur le chemin des dames et j' ai toujours une petite pensée pour ces hommes morts pour la France.
Revenir en haut Aller en bas
deninou
Permanent passionné
deninou


Nombre de messages : 2073
Localisation : bretagne en rêve
Date d'inscription : 03/07/2011

L'histoire de Victor ... Hélas ! Empty
MessageSujet: Re: L'histoire de Victor ... Hélas !   L'histoire de Victor ... Hélas ! EmptyMar 3 Déc 2013 - 21:30

Pour le coup, Victor n est pas proche de victoire mais voisin d espoir et d universel
Merci à toi, c est une belle histoire
Revenir en haut Aller en bas
speepo
Pilier du forum
speepo


Nombre de messages : 1568
Age : 60
Localisation : Jura
Date d'inscription : 03/11/2013

L'histoire de Victor ... Hélas ! Empty
MessageSujet: Re: L'histoire de Victor ... Hélas !   L'histoire de Victor ... Hélas ! EmptyMar 3 Déc 2013 - 21:45

Alsacien d'origine, je porte en moi un héritage de ces guerres absurdes et sanguinaires, avec des oncles inconnus ayant combattu dans la Wehrmacht ou les FFL....et je ne peux m'empêcher, à chaque fois que je vois un monument aux morts ou un cimetière militaire d'avoir une pensée sincèrement émue pour ces hommes (et femmes) tombés aujourd'hui dans un quasi oubli...
Merci pour cette belle évocation...
Je vous recommande la lecture de Erich Maria Remarque "un temps pour vivre, un temps pour mourir" (l'histoire d'un soldat allemand en Russie) ou l'audition de Remembrance Day de Mark Knopfler sur son excellent album "Get Lucky", pour entretenir et cultiver ce souvenir cruel et tellement indispensable cependant...
Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire de Victor ... Hélas !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Podcast FAM] Les Podcast horlogers de FAM
» Victorinox Airboss Titane
» La montre du cousin victor
» Stowa Fan Club - Vol II
» Le club des heureux possesseurs d'ETERNA - tome 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: